lundi 13 janvier 2014

Leçon en trois temps


Bon, je ne vous apprendrais rien en vous disant que Louiselle est dans le langage à 100%... Elle dispose d'un lexique absolument extraordinaire et absorbe immédiatement les nouveaux mots que nous lui fournissons. Parrallèlement, elle rapproche les concepts entre eux pour formuler des liens logiques (attribution, négation, lieu... : "Ça pique, par terre !", "De l'eau, 'a plait, Papa !"... ) , et s'il n'y a pour le moment aucune construction syntaxique de sa part, on voit bien s'organiser les premières phrases. Elle a tout un bagage d'adjectifs, parfois subtils ("gros", "petit", "chaud", "froid" mais aussi "tiède"), de verbes ("marcher", "sauter", "sortir"...), de noms de couleurs (qu'elle ne parvient pas à identifier cependant, au grand étonnement de son frère : "Mais non Louiselle, c'est pas vert ! C'est rouge !! Rouge !!"), et de notions abstraites ("peur", "faim", "parti", "fatigué"...).

Dans ce contexte, vous vous doutez bien que cela fait un moment que je songe à lui proposer les fameuses leçons de vocabulaire montessoriennes, dite "à trois temps". Mais j'ai eu toutes les difficultés du monde à trouver trois objets dont les noms puissent lui être utiles et qu'elle ne connaisse pas déjà ! J'ai fini par opter, pour cette première session, pour trois petits véhicules Playmobil : une moto (euh, Louiselle sait dire "moto", mais elle l'employait peu, et puis c'était ça ou "train", et ce dernier, non, vraiment, c'était beaucoup trop facile !), un camion-poubelle (que la Damoiselle appelait simplement "camion") et un attelage (mot totalement inconnu).

Nous avons procédé à la leçon quatre fois cette semaine. Cette séance a en fait remplacé celle de la mise en paire d'objet, et est proposée de même, en fin de matinée quand Antonin est à l'école. Le vendredi, j'ai filmé notre séance. Si vous la visionnez, n'oubliez pas de mettre le son, sans quoi cette petite vidéo n'aura absolument aucun intérêt ! ;-)


Pour rappel, voici le déroulé de cette technique d'apprentissage. Choisissez deux ou trois objets, pas plus au début. Si vous avez peur de vous emmêler dans les étapes, n'hésitez pas à fabriquer une petite fiche que vous garderez à côté de vous !

Premier temps : Vous nommez chacun des objets placés devant vous. Les premières fois, prenez l'objet dans vos mains en énonçant son nom, puis laissez votre enfant le manipuler librement en lui répétant plusieurs fois le nom de l'objet qu'il tient.

Deuxième temps : Demandez à votre enfant de vous montrer l'objet dont vous énoncez le nom. Le tout-petit peut saisir l'objet et vous le donner (ou pas...), cela revient au même ; l'objectif ici est que l'enfant associe l'objet et son nom. La première fois, demandez à l'enfant de vous montrer les objets dans l'ordre dans lequel ils sont placés, de gauche à droite, puis, dans le désordre. Vous pouvez aussi vous amuser à intervertir la place des objets, ou lui demander d'aller chercher un objet dans un coin de la pièce où vous l'avez placé, bien en évidence. Amusez-vous !

À ce stade, l'enfant peut se tromper. Ce sera le signe qu'il vous faut revenir sur la première période. Si votre bébé vous désigne la moto à la place de l'attelage, dites : "OUI." (C'est difficile de dire "Oui" quand on veut dire "Non", mais vous en prendrez vite l'habitude !) "Oui, c'est "MOTO". MOTO ! Montre-moi "Moto" ?" Le principe à respecter est de toujours s'appuyer sur ce que le tout-petit sait et sur ce qu'il veut faire. Il semble en proie au désir de désigner la moto ? Et bien, demandez-lui de vous la montrer. Vous le mettez en situation de réussite et il travaille, pendant ce temps, à ancrer le nom de cet objet dans sa mémoire. Apprendre à ne pas corriger l'enfant est une des gageures les plus importantes (et les plus difficiles !) pour les adultes montessoriens...

Vous ne passez à la troisième étape que lorsque votre enfant est capable de désigner les objets choisis correctement, et seulement si vous le sentez capable de produire les mots attendus. Encore une fois, le mettre en difficulté ne servira à rien, et certainement pas à le faire progresser !
Si votre bébé ne produit pas de mot, il n'en reste pas moins qu'il comprend ce que vous lui dites et que vous pouvez vous arrêter là. Vous l'aurez aidé à engranger du lexique grâce à une leçon "en deux temps" !

Troisième temps : Vous désignez un objet en demandant à l'enfant de restituer son nom. Si l'enfant se trompe, appliquez la même technique que précédemment. S'il dit "Attelage" au lieu de "Camion poubelle", désignez l'attelage et dites : "Oui, voici "attelage". Qu'est-ce que c'est ? Oui, "Attelage"". Et refaites un travail approfondi sur la deuxième période.

Deux remarques concernant le vocabulaire utilisé :

- On essaie de désigner l'objet par son nom seul, non précédé de l'article. OK, c'est contre-nature, et ce ne sera pas un drame si quelques articles se glissent ici ou là. En fait, cette précaution a justement pour objectif de faire entendre à l'enfant les mots seuls, dégagés de la chaine parlée habituelle, et de préparer les exercices phonologiques futurs. Cela afin de limiter les fameux : "Un animal qui commence par "Nnnnn..." ? NÉLÉPHANT !" (qui sont néanmoins inévitables dans notre langue, et, il faut bien le dire, tordants !).

- Modifiez à votre guise les énoncés de l'exercice pour l'adapter à votre bébé. S'il ne comprend pas "Montre moi..." ou "Qu'est-ce que c'est ?", dites "Il est où..." ou "C'est quoi, ça ?", c'est pareil ! L'important dans cet exercice n'est pas là ! :-D

Amusez-vous bien ! :-D

14 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cet article qui me permet de me replonger dans la technique de la leçon à trois temps.
    Cela m'incite à l'utiliser. Malgré le temps qui me manque en ce moment !!

    RépondreSupprimer
  2. Ah! encore un article qui tombe à pic (et un joyeux "mesiversaire" en retard à ta petite Louiselle!).
    Ici aussi Francis est en plein dans le langage. Je suis épatée par la capacité qu'il a à mémoriser aussi rapidement autant de mots et par son emploi des verbes :-)
    Je me réjouis d'essayer ces leçons de vocabulaire qui vont sûrement lui plaire!

    RépondreSupprimer
  3. Chez nous le langage cela devient du grand n'importe quoi. Le problème d'être soumis à la maison à une langue forte et une langue minoritaire. Puis de côtoyer en extérieur une nouvelle langue tous les mois depuis 4 mois. Depuis peu, on se retrouve même avec une seconde langue minoritaire dans la maison. Un joyeux bazar. Mais du coup cette activité devrait permettre d'associer les mots de la même langue. Ainsi pour l'instant tout le visage est en français, sauf les oreilles !

    RépondreSupprimer
  4. Trop mignon cette petite voix qui dit si clairement "moto" et "att'age" ! C'est vrai qu'elle parle drôlement bien pour son âge Louiselle !
    Voilà, j'ose enfin mon premier commentaire, alors que je lis ton blog depuis si longtemps ! L'occasion pour moi de te dire un grand merci pour toutes ces jolies choses que tu partages et qui m'encouragent au quotidien à me creuser davantage la tête pour m'adapter, trouver de bonnes idées, créer, imaginer etc... pour mon petit bout de 15 mois (et demi !) qui marche depuis une semaine !
    Alors merci qui ? Merci Elsa !

    PS : plus anecdotique mais très sincère, Louiselle porte un magnifique prénom ! Je l'ai découvert en te lisant et je le trouve vraiment ravissant !

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour le billet :)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour elsa,

    Cela fait quelques mois que je t admire pour ce que tu fait avec tes enfants.
    J ai remarquer a plusieurs reprise que parfois tu publie des articles tres tres tot, je me permet de te demander jalousement est ce vraiment l heure a laquel tu te reveil?
    Si oui je t envie tellement.
    Mais comment fait tu ?

    Une maman admirative.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Maman admirative ! :-D

      Euh, non, non, je te rassure, les horaires du blog sont complètement décalées, et je ne parviens pas à les régler...

      Je me lève à 6h45 et m'écroule de fatigue à 21h30... Comme tout le monde, non ? ;-)

      Supprimer
  7. Merci pour ce billet une fois de plus très intéressant... Chez nous aussi, Zélie est en pleine période du langage. J'ai aussi commencé les leçons en 3 temps il y a peu avec les animaux et les ustensiles de cuisine. Par contre, comme tu le soulignes si bien , difficile de dire "Oui" quand on veut dire "Non", ne pas corriger les erreurs, je crois que je n'y arriverai jamais malgré mes efforts _ c'est un peu une déformation professionnelle et pourtant comme j'aimerai y arriver!!! Merci pour tes astuces en tous les cas, je vais essayer.

    RépondreSupprimer
  8. rhoo comme c'est mignon de l'entendre <3 Je craque <3
    (d'ailleurs c'est chouette les petites vidéos, je vote pour plus de vidéos!^^)
    Anaïs

    RépondreSupprimer
  9. Waouh j'adore !!
    Que j'ai hâte que mon petit commence à parler !!
    Quand je lui demande ses chaussettes il me montre ses pieds et me dit "sooo è" je suis sûre qu'il me dit chaussette mdr !!
    Titia

    RépondreSupprimer
  10. Wahou. Qu'est-ce qu'elle parle bien !
    Ma fille qui a un mois de plus est bien loin de parler aussi bien.
    Elle refuse carrément de répéter.
    Son grand frère avait pourtant parler très tôt.
    Quoi comme quoi...
    En tout cas, bravo à Louiselle :-D

    RépondreSupprimer
  11. c'est trop mignon !
    Bravo Louiselle.

    RépondreSupprimer
  12. c'est trop mignon !!! Et merci pour cette leçon en 3 temps filmée, cela rend la chose plus concrète !

    RépondreSupprimer
  13. Ca alors, je m'aperçois en découvrant votre (merveilleux) blog que j'ai réalisé les leçons en trois temps de manière tout à fait naturelle. Je ne savais même pas que cette méthode existait ! Merci pour toutes ces informations !

    RépondreSupprimer