mardi 30 septembre 2014

Routine du coucher


Depuis la naissance des enfants, notre rituel du coucher a beaucoup changé, mais d'aussi loin que je me souvienne, nous en avons toujours eu un. Sa nécessité s'est très vite imposée face aux difficultés d'endormissement de notre aîné ; et notre famille y a tant gagné, que cette routine s'est enracinée, s'est développée, et aujourd'hui, alors qu'elle semble justement se stabiliser, nous n'envisageons plus de nous en passer ! :-)

Quelques précisions d'ordre général avant de vous décrire notre routine :

- Nos deux enfants dorment dans des lits au sol (Antonin depuis ses 21 mois, et Louiselle depuis ses 3 semaines). Cela se passe merveilleusement bien depuis longtemps, et j'avoue que j'apprécie l'idée - dans la mesure où mes enfants sont de piètres dormeurs - qu'ils puissent éventuellement se relever pour jouer paisiblement quand ils n'ont pas sommeil. Il est à noter que si Antonin ne s'en prive pas - parfois aussi le soir, mais il retourne sagement dans son lit quand le marchand de sable passe - Louiselle ne le fait jamais. Même durant les interminables "temps calmes" que je lui inflige, elle reste dans son lit. Et passe en revue tous les albums de son panier qui se trouve à son chevet. :-o

- Chaque enfant a une chambre séparée depuis que nous vivons dans notre maison. Avant cela, Louiselle, lorsqu'elle fut en âge de quitter notre chambre, dormait dans la pièce commune. Oui, il était temps de déménager ! En tout cas, je n'ai jamais envisagé de faire dormir les deux enfants dans la même chambre ; lorsque Louiselle est née, Antonin ne faisait pas DU TOUT ses nuits, alors... Et cette décision se confirme à chaque fois que nous avons à les coucher ensemble - si nous dormons chez des amis, par exemple. C'est la java totale. Jusqu'à ce qu'ils tombent d'épuisement, et je dois avouer que j'ai horreur de voir mes enfants tomber d'épuisement... :-(

- Les chambres des enfants ont des portes que nous fermons. Il n'est pas question qu'ils en sortent lors des temps impartis au repos. Antonin essaie parfois - de moins en moins - de tester notre inflexibilité, mais Louiselle jamais -  pour le moment. Le matin, Antonin sort de sa chambre seul, fait un tour en cuisine vérifier que nous n'avons laissé trainer aucun biscuit à grignoter, et vient nous rejoindre quelques minutes dans notre lit... avant de décréter, mort d'ennui : "Bon, je remonte jouer dans ma chambre !" :-D

- Nos enfants ne font plus de sieste - ou alors si occasionnellement... - depuis belle lurette. Je crois que Louiselle a arrêté aux alentours de ses 14 mois, quant à Antonin, elles furent toujours problématiques. Damoiseau et Damoiselle ne dorment jamais en voiture (même si le trajet dure toute la journée), ni lorsque nous passons l'après-midi chez des amis. Lorsqu'ils étaient bébés, ils ne s'endormaient jamais en poussette. Nous évitons de passer nos nuits à droite à gauche, parce que nous avons beaucoup de difficulté à les endormir lorsqu'ils ne sont pas dans leurs lits. Ils ne se sont jamais endormis en pleine nature, ni au milieu du salon... Mais ce que j'aurais aimé qu'ils aient cette faculté !! Quoiqu'il arrive, et ce sera le cas jusqu'à leur 4e anniversaire, ils restent dans leur chambre pendant 1h30 tous les après-midis. Ils se reposent, mais ne dorment pas. Du coup, l'endormissement le soir est généralement rapide.

- Antonin a besoin d'une veilleuse. J'ai choisi un modèle qu'il puisse actionner tout seul en pleine nuit, mais hélas ! Si la nuit est trop sombre (il dort pourtant avec les volets entre-ouverts et bénéficie, quelle que soit la lune, d'un réverbère aposé contre notre façade), il m'appelle. Bon, OK, sauf que s'il se rendort aussitôt, cela n'est pas mon cas à moi ! Il fut aussi un temps où son rituel du coucher comportait une bougie, qu'il soufflait lui-même pour symboliser l'extinction des feux. Un soir, le Damoiseau la refusa net, et ne changea plus d'avis. Mais je proposerai peut-être ce rituel à Louiselle un de ces quatre, je le trouve vraiment apaisant et poétique !

- Antonin a besoin d'une têtine - et c'est de notre faute. Nous avons compris cela trop tard, mais nous avons fait, du coup, très attention pour Louiselle : notre fille a eu - si le besoin semblait s'en faire sentir - une têtine lorsque j'ai dû stopper l'allaitement (elle avait 10 jours), mais nous l'en avons progressivement sevré aux alentours de ses 6 mois. Cela s'est très bien passé. Jeunes parents, attention : passé ce cap, c'est la galère totale ! Je ne veux pas arracher mon Damoiseau à sa têtine, ce serait franchement violent aujourd'hui, et j'essaie de l'amener à l'idée qu'il faut qu'il la lâche... Il ne semble pas de mon avis. :-(

Et à présent, notre rituel :

(Les heures sont approximatives : en général, nous essayons d'amorcer le coucher lorsque nous détectons les premières traces de fatigue - dans une limite horaire raisonnée et raisonnable, bien sûr. Nous ne sommes pas à une demi-heure près, quoi, mais évitons aussi de trop décaler ce déroulé.)

18h30 : Dîner - en famille en semaine, entre enfants le week-end.

18h50 : Temps de jeu court dans la pièce commune, permettant aux parents de remettre la cuisine en ordre.

19h00 : Toilette : les mains, les dents, le visage (dans l'ordre !).

19h05 : Grand moment : visionnage d'un dessin animé. Si. Parce mes enfants, comme tous les enfants, ADORENT regarder des dessins animés. Mais que nous sommes, nous, trèèèèès récalcitrants à cet égard. Nous avons trouvé un super truc : nous ritualisons. Un dessin animé court, adapté à leur âge et visionné sur les genoux de Papa ou Maman, qui côte-à-cote, prennent aussi plaisir au spectacle et verbalisent le cas échéant, oui. Mais seulement à ce moment de la journée. Quoi, il est dix heures du matin et tu brûles de regarder La petite taupe ? Désolé, mon chéri. Tu sais bien que les dessins animés, c'est le soir, avant de se coucher. Mais je retiens que c'est celui-là que tu veux voir, et nous le ferons. ;-)

19h10 : Tout le monde monte dans les chambres, et les enfants les rangent. Nous sommes encore très présents lors de cette délicate opération - généralement, un adulte encadre un enfant dans sa chambre, mais si l'un a fini avant l'autre, ils terminent de ranger la chambre la plus en désordre ensemble. Les enfants s'activent de bon coeur à condition que l'on soit très présent : "Tu préfères ranger les livres ou les voitures ? Bon, les livres. Alors, tu ranges les livres, et moi, les voitures, d'accord ? Oh, regarde, il reste un album ici. Oui. Et un autre là. Bon. Et maintenant, peux-tu ramasser ces trois pièces de legos sous le radiateur, s'il-te-plait ?" etc. Le fait de guider verbalement porte vraiment ses fruits, essayez ! ;-) 

19h15 : Chaque enfant choisit un album. Mon mari ou moi lisons les deux livres aux deux enfants ensemble.

19h25 : Chaque enfant regagne sa chambre, Antonin court faire pipi si besoin, Nous distribuons un verre de lait à chacun, et je passe d'une chambre à l'autre pour chanter une chanson (laissée au choix de l'enfant) et faire un gros câlin. Je règle, si besoin, l'horloge-jouet d'Antonin sur l'heure approximative de son réveil (7h00). Je prends souvent quelques minutes pour parler de la journée passée et poser les balises de la journée à venir. Pendant ce temps, mon homme aussi va d'un enfant à l'autre pour le dernier câlin. Entre 19h30 et 19h45, nous les quittons pour la nuit.

Et voilà ! ;-)

Nous les quittons pour la nuit car à présent, nos enfants "font" leur nuit, et j'envoie une pensée très très affectueuse aux parents chez qui ce n'est pas encore le cas - et qui seront dispensés de lire le paragraphe suivant...

Car il faut quand même le dire, entre parents-d'enfants-qui-"font"-leurs-nuits : il y a les nuits d'orage, les nuits-moustiques, les nuits-rhumes, les nuits "j'ai-perdu-ma-têtine", les nuits "j'ai-perdu-mon-doudou", les nuits "j'ai-mal-aux-dents", les nuits trop noires, les nuits-pipis-au-lit, les nuits "j'ai-entendu-un-tout-petit-bruit-qui-me-CASSE-les-oreilles" (sic), etc. Un bisou, un câlin et le bambin se rendort illico... Pas nous... :-/

Mais, chuut ! ;-)

67 commentaires:

  1. Merci pour cette article que j'attendais depuis longtemps. Pour Jules bientôt 3 ans nous avons un rituel bien rôdé. Pour Noé 6 mois nous tâtonnons mais je sens qu'il est urgent que les choses se précisent, de ritualiser tout ça mais il dors avec son frère (pas le choix) donc difficile. Pour le moment il passe nos soirées avec nous puis quand il dors va dans son lit pour revenir avec nous au bout du 2 ou 3 ème réveils (quand épuisé mon mari ou moi le dépose dans notre lit). J'ai bien conscience qu'il ne fait pas ses nuits en grande partie à cause de ces soucis d'installation. Mais il est très difficile de le coucher réveiller puisqu'il s'endort longtemps après son frère (Jules se couche entre 19h30 et 20h).
    Pour le rituel avec Jules il est semblable au vôtre mais le dessin animé de la journée est visionné vers 18h15/18h30 pendant que je met la table.

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que pour la tétine c'est comme pour l'acquisition de la continence : le parent donne les outils et s'arme de BEAUCOUP de patience et quand l'enfant est prêt, il puise dans ces ressources et cela se passe tout seul.
    Ici, j'ai attendu presque 3,5 ans avant que mon fils daigne aller sur le pot, un mois plus tard plus de couche !
    Pour la tétine, nous n'en avions pas encore parlé mais alors qu'elle était tombée une énième fois dans les toilettes, je l'ai jetée à la poubelle pensant lui en donner une autre (il sait que l'on en a en stock!) mais il ne l'a jamais redemandée. Nous avions quand même beaucoup lu le livre La tétine de Nina, emprunté à la bibliothèque et demandé souvent par mon fils (et pour ta thématique, Nina donne sa tétine au loup à la fin!)
    Bon courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Solène !

      Te souviens-tu quel âge avait ton fils lorsqu'il a arrêté la têtine de cette façon ?

      La chute de la têtine dans les toilettes m'a fait beaucoup rire, ça n'est encore jamais arrivé ici ! :-D

      Mais je n'imagine pas Antonin "oubliant" de me réclamer une nouvelle têtine... :-(
      Du moins, pas pour le moment !

      Oui, "La têtine de Nina", c'est un super album sur le sujet !! :-)

      Supprimer
    2. La chute de la tétine s'est passée cet été donc mon fils avait 3 ans et 4 mois environ. Je n'ai moi non plus pas imaginé un seul instant qu'on en resterait là mais il ne l'a plus jamais réclamée ! Par contre, comme il déteste les trajets en voiture, il a une tétine dans son siège auto depuis longtemps, du coup je l'avais retirée et celle là il l'a réclamée, je lui ai donc redonnée mais elle reste toujours dans la voiture sans que cela pose problème.
      Je trouve qu'il y a une certaine pression pour que les enfants abandonnent leur tétine au-delà de 3 ans alors que les enfants qui sucent leur pouce arrêtent rarement avant 6-7 ans (d'après ce que je peux voir). Je ne savais pas trop comment ni à quel moment m'y prendre pour l'inciter à lâcher la tétine alors je suis bien contente que cela se soit fait si facilement.
      Patience, je n'ai encore vu personne avec une tétine à l'âge adulte (alors que je connais des adultes qui sucent leur pouce!).

      Supprimer
    3. Ah oui, et concernant les peurs nocturnes, j'ai lu cet article récemment qui donne d'autres pistes pour apprivoiser le noir : http://www.droledemaman.com/comment-aider-vos-enfants-a-vaincre-la-peur-du-noir/
      Je n'ai pas encore essayé, ici aussi, on laisse le couloir allumé pour rassurer notre fils. Sa sœur s'endort sans (ils ne sont pas au même étage).

      Supprimer
    4. Meric pour le lien, Solène !

      Oui, je sais qu'il va la lâcher, d'ailleurs le rapport n'est déjà plus le même qu'il y a un an.

      Mais en attendant, je crains la déformation du palais et des dents... :-/

      Supprimer
    5. Je reviens ici pour dire que depuis vendredi, la tétine est de retour dans le lit de mon fils de 3,5 ans (pour les siestes et les nuits donc). En sortant de voiture, il m'a dit qu'il était grand et qu'il n'avait plus besoin de tétine dans la voiture, il l'a donc sorti. Finalement, c'était pour la mettre dans son lit... Zut !
      J'ai laissé faire, je me dis qu'il en a encore besoin. On verra si c'est juste la fatigue de fin d'année ou si cela dure plus longtemps...

      Supprimer
    6. Zut...

      Bon, on ne grandit pas de façon linéaire...

      Ici, ce sont les pipis nocturnes qui avaient disparu pendant un mois ! J'y croyais, pour moi c'était réglé ! Ils sont revenus - toutes les nuits, ça n'a jamais été à ce point ! :-D

      Tant pis, on attend pour acheter le lit de grand et son matelas tout neuf... ;-)

      Supprimer
    7. Zut aussi pour vous !
      Patience, patience... Ca viendra ;-)

      Supprimer
  3. A la maison, le rituel du soir a toujours été calé avec la miss... (salle de bain, histoires... de 1 à 4!, chansonnettes ou un peu de discussion sur la journée passée, temps de silence et dodo.)

    Ah les dessins animés!! Chez nous aussi c'était un peu, tous les jours...
    Mais d'entendre tous les jours comme 1ère phrase, "je veux regarder un dessin animé" était plutôt déstabilisant... Gros sevrage estival de 2 mois, et hop! on est reparti sur autre chose: les dessins animés, c'est le mercredi et le dimanche ...et pas plus longtemps qu'avant...
    ... Ca marche!
    On est tous Love de la petite taupe et de Poupi (de Zdenek Miller aussi)!

    Quand à la tétine :"je la jetterai à la poubelle quand j'aurai 4 ans"... Inch Allah... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lucie !

      Rhôô, "Poupi", ça a l'air trop mignon ! :-D

      Je vais farfouiller... ;-)
      Merci !

      Supprimer
    2. Oui! c'est mimi! il y a le DVD qui vient de sortir; et depuis, je ne parviens plus à le trouver sur le net... on va l'acheter!! ;-)

      Supprimer
  4. Ici le rituel est très semblable.
    Et on a eu des réveils la nuit "parce qu'il y a un cheval dans ma chambre et il va me manger"... à 4h du mat', pas facile de rester à l'écoute !

    Ma grande n'est pas du tout attirée par les dessins animés (ouffff), même quand les cousins en regardent, elle continue à jouer. Mais elle pourrait regarder des tas de documentaires (animaux).

    RépondreSupprimer
  5. Et dire que nous ne sommes pas les seuls, dans la catégorie "petits dormeurs"! :)

    Ici, l'aîné a cessé totalement les siestes vers ses 2 ans car les rares fois où il parvenait à s'endormir, cela perturbait son coucher.
    La cadette est une magnifique dormeuse, j'en ai les larmes aux yeux rien que d'y penser ;) A 22 mois, elle fait encore 2h à 2h30 de sieste l'après-midi et a fait ses nuits à 2 mois malgré l'allaitement. Depuis, je compte sur les doigts d'une seule main les réveils nocturnes.

    Les enfants se partagent une chambre, faute de place, mais cela se passe bien: l'aîné ne parvient pas à réveiller la demoiselle quand il chouine la nuit (depuis que l'école le force à faire 2 h de sieste, l'endormissement est redevenu problématique, les réveils nocturnes plus fréquents:le dernier paragraphe de l'article résume parfaitement la situation), et les enfants tiennent à s'endormir en même temps. Pas question de décaler les couchers!

    La veilleuse, douce et calme avec différentes musiques et projections, fait partie du rituel.

    J'ai dû attendre longtemps, à mon grand désespoir, avant d'intégrer la lecture de quelques livres le soir car mon fils n'était pas intéressé mais sa soeur l'a entraîné dans son sillage et c'est maintenant devenu indispensable: on s'assoit sur le lit de l'aîné et ils choisissent chacun un ou deux ou trois livres...et hop au lit avec les doudous et la veilleuse (pas de tétine par conviction ici- j'ai résisté même si cela a été très dur parfois). C'est mon moment préféré.

    Les horaires sont bien différents de ceux d'Antonin et Louiselle car je travaille et nous ne rentrons qu'à 18h40 à la maison : le repas n'est pas prêt, la douche pas donnée...donc c'est repas vers 19h30 et le rituel du coucher débute vers 20h30. Cela peut paraître tard mais mon fils s'endort parfois vers 22h, surtout depuis qu'il est à l'école, pour un réveil à 7h...
    Et après c'est le repos, le calme total pour les parents heureux mais fatigués!

    En ce moment, lorsque je me réveille en ayant passé une nuit complète, sans un réveil, je remercie le ciel. Nos capacités de récupération et d'endormissement ne sont plus celles des premiers mois des enfants.

    RépondreSupprimer
  6. Le coucher…vaste sujet 
    Nos jumeaux (garçon/fille) de 3.5 ans dorment dans une chambre séparée depuis qu’ils ont 2,5 ans
    Les nuits ont été difficiles jusqu’à qu’ils aient 2 ans et qu’ils soient moins malades …
    Ma fille aussi a une tétine et la dépendance est …totale :-/ On en discute avec elle mais elle nous répond : « je veux la donner mais je n’arrive pas à dormir sans elle » donc on patiente mais en attendant son palais se déforme
    Concernant notre rituel : bain vers 18h30, repas vers 19h00, lecture dans la pièce calme (ma pièce de méditation) avec les 2 pendant que le papa débarrasse la table, puis brossage de dents, puis pipi.
    20h10 : au lit
    Pendant que je chante des chansons à ma fille mon conjoint discute avec mon fils dans son lit puis inversement.
    20h30 ils dorment !
    Avec cette organisation les soirées sont plutôt calmes.
    Le matin ils se réveillent vers 6h30. La semaine ils me rejoignent dans la cuisine et on déjeune ensemble et le week-end ils nous rejoignent dans notre lit !

    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouah, Sophie, tu as une pièce de méditation !!!

      La chance ! :-)

      Supprimer
    2. oui mais je la troquerais bien contre un jardin :-)

      Supprimer
  7. Merci de partager ton expérience dans laquelle je me retrouve et ça fait du bien!
    Mes enfants dorment mal (endormissement compliqué et multiples réveils) si on passe une nuit à l'extérieur (on est rentré crevé de vacances!) et la sieste on peut l'oublier...

    Petit bonheur n'a jamais été du genre à s'endormir en poussette (sauf les tous premiers mois), même l'air iodé de Bretagne n'y faisait rien (pourtant on en a vu passé des petits endormis ;).
    Depuis la rentrée il fait rarement la sieste, bien qu'il soit fatigué MAIS le soir l'endormissement est rapide et le levé un peu moins matinal et ça c'est bon!

    Jolie douceur dort plus sereinement mais leur chambre commune a un impact évident, surtout pour la sieste ou le temps calme vire à la java s'ils sont tous les deux.

    RépondreSupprimer
  8. Ici tout roule si on est parfaitement dans la routine. Et au moindre changement c'est l'apocalypse totale -_-

    Loulou (14mois demain) se lève à 8h30. Quelle que soit l'heure du couché d'ailleurs. A 10h15 il a un créneau pour faire une sieste de 30 minutes - 35 max. Si on dépasse 10h25 la sieste est loupée et le repas de midi se fera dans l'énervement le plus total. 13h15 sieste de l'après midi. Si on le couche au delà de 13h25 c'est raté, il va s’agiter dans lit jusque 14h00. Sisi, "00", il fait du tout pile. Il se réveille entre 14h40 et 14h50. Qu'il se soit endormi à 13h15 ou à 14h, à croire qu'il a avalé un réveil. Seule la sieste du soir, en cours de disparition, varie. Il fait ses 30 minutes tout pile entre 17h30 et 18h30, pendant la longue promenade en poussette. 20h30 gros calin et hop, au lit pour la nuit. L'endormissement du soir demande 30 minutes dont au moins 15min de berceuses chantées par le papa (quand son papa est là moi je compte un peu pour du beurre...)

    Tout ça est minuté à la seconde, et nous oblige à calquer notre emploi du temps sur ses créneaux mais... ça marche. Avec cette méthode ultra régulière on arrive à avoir du zero pleurs et deux siestes pour lesquelles il s'endort dans on lit, tout seul et en quelques minutes. La sieste du matin et celles du soir faisant 30min il est possible de les remplacer par des siestes-voiture, car il y dort bien mais uniquement à l'heure des siestes et uniquement pour une durée de... 28 à 35min.

    D'autres bébés ont aussi une horloge intégrée ou j'ai un modèle spécial ? ^^"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D

      Ça me dirait bien, à moi, un p'tit modèle comme ça...

      Deux siestes et demi + une bonne nuit à 14 mois !??

      Je prends !! :-)

      Supprimer
    2. Là c'est le pied, mais ça n'a pas toujours été ça et loin de là ! Avec son très fort RGO il a fallu attendre les premiers pas (vers 13 mois) pour qu'il ai enfin un sommeil apaisé. Et je ne parle pas du cauchemar des premiers mois ou le traitement n'était pas suffisant et où il hurlait rien qu'à la vue de son lit...

      Du coup je pense que je savoure encore plus son petit rythme parfait :)

      Supprimer
  9. Coucou Elsa
    Notre rituel ressemble beaucoup au tien
    18h30 bain avec maman, papa prépare le repas ( j'adore ^^)
    19h repas en famille
    19h30 petit temps de jeu libre pendant qu'on debarasse
    19h50 lavage de mains dents bouche ( la c'est la crise depuis plusieurs semaines je ne comprends pas :( )
    20h on range la chambre on lit des histoires on fait des câlins on change s'il demande on dit bonne nuit a demain
    20h15 20h20 on le laisse pour la nuit ( qu'il a commencé a faire pour ses un an mais en ce moment je me reconnais beaucoup dans ton dernier paragraphe sauf que je me rendors moi :) )
    Bisous !
    Titia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adorerai que mon homme fasse à manger, parfois... :-D

      Courage, ici aussi, à certains moment la toilette fut un moment difficile pour Antonin...

      Ça passe...

      Supprimer
  10. Je corrige : on chante s'il demande !
    Et je rajoute : la tétine il l'a aussi pour dormir et je ne sais pas comment la lui retirer :(

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cet article encore une fois très intéressant. J'ai une petit question, est-ce que tes enfants se brossent les dents après le verre de lait ? Mon fils prend aussi du lait (mais en biberon) avant de s'endormir mais c'est après le brossage des dents car cela le calme bien juste avant de se coucher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, tiens, ils ne se rebrossent pas les dents après le verre de lait...

      Supprimer
  12. A la maison nous mangeons vers 19h devant un petit animé (en général c'est surtout pour Papa et Maman :p), Crapouillot adore les génériques mais ne s’intéresse guère encore à l'histoire. Crapouillot a dû mal à rester assit pendant les repas. :/
    Après manger, il joue un peu puis vers 19h45 c'est l'heure de la toilette.
    Mon crapouillot n'est encore pas prêt pour dormir sans couche, mais il y a tout de même le passage obligé aux toilettes avant de se mettre en pyjama.
    Dodo pour 20h en général. Nous n'avons pas de rituel particulier mise à part le bisous et le bonne nuit.

    Cela dit avec l'école, il fatigue plus vite et en ce moment l'heure du coucher est avancé en fonction de Crapouillot. Il est allé plusieurs fois au lit dès 19h30-40. Faut dire qu'il se réveille de lui-même tout les matins entre 6h et 7h (samedi et dimanche inclus).

    Mon Crapouillot ne fait plus de sieste depuis ses 18 mois.
    Il a fait rapidement ses nuits (dès 6 semaines, nuit de 12-13h) Oui j'ai eut de la chance ^^.
    Il s'endort parfois (mais très rarement désormais) vers 17h-18h lorsqu'il est très fatigué (à mon grand désespoir car après il est grognon).
    Il dort en voiture, mais c'est la comédie si je dois le recoucher ensuite. J'ai donc renoncée au trajet de nuit pour les départ en vacances.

    Voila pour mon expérience personnelle.

    RépondreSupprimer
  13. En effet les rituels sont très importants pour les enfants. Arthur est actuellement en phase de changement (il a 2 ans). Certains jours il fait la sieste l'après-midi et d'autres jours il ne la fait pas. Cela influe énormément sur son heure de coucher le soir. Il va nous falloir créer un nouveau rituel beaucoup plus tôt s'il choisit de ne plus faire de sieste en journée.

    RépondreSupprimer
  14. Encore un bel article à lire. Les rituels du dodo font de doux échos à mes oreilles. j'ai beaucoup aimé lire le paragraphe des nuits complètes entrecoupées de nuits-orages, -maman j'ai soif.... c'est tellement ça chez nous !!
    Ici aussi le soir, un dessin animé amène le temps de calme du soir. Une fois au lit : une histoire et immanquablement, quelques grattouilles au bas du dos. un moment câlin, rien qu'à nous.
    Pour la susu, mon loustic l'avait encore à ses trois ans. et je n'en pouvais plus de le voir avec cet objet dans la bouche. Alors, un jour, j'ai expliqué qu'il ne voyait pas de "grands" avec une susu car le Gardien des SuSus était venu leur chercher.
    Un soir, on a préparé une assiette avec la susu, de quoi manger pour le Gardien. et le lendemain, la susu avait été échangée par le Gardien par un cadeau. Il y a eu ensuite des questionnements et nous avons répondu à tout, simplement. et la transition s'est bien opérée car jamais la susu n'a manqué pour les nuits qui ont suivies.

    voilà pour notre expérience !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis effectivement très intéressée par les récits de rituels familiaux de "sevrage"...

      Je cherche ce qui sera le nôtre, mais je n'ai pas encore trouvé ! :-D

      Si quelqu'un a d'autres récits dans cette veine...

      Supprimer
  15. Alors chez nous, nous avons un lit familial de 2m70 de large, et je dors entre mon fils de 5 ans1/2 et ma fille de 12 mois. Mon grand a " fait ses nuits" vers 4 ans et demi, et ma fille se réveille environ 2 fois parfois plus parfois moins. Mais les réveils nocturnes n'ont jamais été un problème pour moi puisque j'allaite mon enfant qui est contre moi, il se rendort et moi aussi, ce sont des micro-réveils, je ne me souviens au matin combien de tétées il y a eu! Les enfants s'endorment entre 20h et 21h et se réveillent vers 9h le matin, en IEF chez nous donc pas de réveil. Les petits se couchent sans soucis, après lectures de livres et pommes croquées, et surtout tétées à volonté qui les font très vite s'assoupir!!! Au passage, pour info un excellent livret: http://llwynrt.legtux.org/laisserpleurer.pdf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas non plus de problème pour que les filles se couchent. Mais pour moi, ce n'est vraiment pas possible qu'elles dorment avec moi car je ne dormirai pas du tout de la nuit !!! Elles bougent tellement ... J'ai déjà plusieurs fois testé, quand nous partons en vacances dans notre van (les 2 avec moi ou 1 avec moi), mais impossible d'avoir une nuit entière tranquille ...

      Supprimer
  16. http://www.ensemblenaturellement-leblog.com/archives/2014/04/04/29587943.html

    RépondreSupprimer
  17. Ahhh, les nuits ! ... Elles sont encore difficiles chez nous !... surtout pour moi ...

    Et pourtant, mes filles savent faire leur nuit depuis très longtemps mais ne les font pas très souvent ! ...

    Enfin, Choupette (3.5ans) dort maintenant (je touche du bois) et depuis quelques temps correctement.
    C'est ma Choupinette (2ans) qui se réveille encore très souvent 2 à 3 X dans la nuit, me réclame car elle a soif, a perdu sa tétine ...(ça va aussi être dur dur de lui enlever), son doudou, elle a faim ..., etc. Les nuits sont donc fortement entrecoupées et il m'est parfois difficile de me rendormir. En plus, le réveil se fait souvent vers 5h50/6h. Pfff ... (heureusement, elles font encore toutes les 2 et en même temps des siestes qui me permets également de me reposer).

    Pour l'endormissement, celui-ci s'est (ouf) toujours plus ou moins bien déroulé (avec quand même 1 ou 2 rappels).

    Nous avons également une routine avant coucher qui se déroule comme chez presque tout le monde : douche, repas vers 19h/19h30, lavage des dents, histoires (les dessins animés chez nous, c'est quand il pleut, quand elles sont malades ou quand elle découvre le cinéma) et coucher vers 20h/20h30.
    Pour les histoires, c'est 1 ou 2 pour chacune mais d'organisation variable selon si le papa est là ou non (généralement on commence par 1 histoire pour Choupinette dans sa chambre avec sa sœur puis bisou, câlin et dodo; ensuite, c'est 1 histoire dans la chambre de Choupette avec un petit moment de câlin, discussion, bisou). A voir, si nous allons pas changer cela. ;-)
    MERCI pour l'article !

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour !

    Pour mon loupiot : à partir de ses 2 mois, quand il a "trouvé" tout seul son pouce, il a aussi trouvé la clé de l'apaisement pour s'endormir, et se rendormir tout seul en cas de réveil nocturne. Oui, je peux le dire, c'est grâce à son pouce qu'il fait ses nuits.

    Il y a aussi toujours une peluche dans son lit (la même jusqu'à il y a peu, remplacée car elle a migré chez sa nounou), mais il ne s'y est pas attaché comme à un doudou. Il faut dire que ni mon mari ni moi ne l'avons franchement encouragé à le faire...Vraiment, le seul "objet transitionnel" est son pouce. Et ce, même chez sa nounou, où il fait d'excellentes siestes, comme à la maison : 13h - 16h en moyenne. Au passage, chez nounou, il y a aussi un rituel qu'elle m'a raconté : notre loupiot et le petit gardé avec lui - qui a 3 mois de plus - se prennent par la main pour aller vers les chambres et se font un câlin ou bisou avant de se séparer pour la sieste : ils dorment chacun dans une chambre différente.

    Bref, revenons aux nuits : c'est seulement lorsqu'il est bien malade (gros rhume ou énorme otite, il en a eu plusieurs l'hiver dernier, le pauvre :-( !! ), que ses nuits sont hachées. Je reconnais que nous avons une chance phénoménale d'avoir un loulou qui dort aussi bien...J'imagine bien qu'un jour viendra la "peur du noir", les "cauchemars" ou tout simplement la rébellion contre l'ordre établi lol.

    Néanmoins, j'ai toujours tenu à passer un peu de temps avec lui avant le coucher : un câlin, une chansonnette, puis des livres quand il est devenu plus grand...Depuis ses 1 an environ, le rythme est approximativement le suivant : 19h30 - 20h : Dîner. 20h-20h40 : Jeux libres et/ou bain s'il n'a pas été pris avant, et mise en pyjama. 20h40 - 21h : Lectures dans sa chambre puis coucher.

    Et puis il y a des variantes saisonnières : cet été puisqu'il se couchait avant le coucher du soleil, nous nous placions à sa fenêtre (volets ouverts) pour chantonner "bonne nuit les arbres, bonne nuit les fleurs, bonne nuit les animaux qui dorment à l'extérieur", avant de fermer les volets et de le déposer dans son lit. S'il place son pouce dans sa bouche dès qu'il est allongé sur son matelas, ce qui est très souvent le cas, on est tranquilles...même si parfois nous l'entendons papoter tout seul jusqu'à 21h30 ou 21h45, il ne nous appelle ni ne râle, c'est peut-être son rituel à lui !

    RépondreSupprimer
  19. PS : nous sommes en plein questionnement pour le futur lit de notre loupiot. Depuis qu'il a 2 mois, il dort dans un lit à barreaux (60*120) en bois ciré, acheté d'occasion. Je l'y trouve de plus en plus à l'étroit. S'il se met debout par traction des bras sur les barreaux - car il dort encore dans une gigoteuse - il n'a toutefois jamais essayé de passer par dessus bord. Mais j'aimerais qu'il ait plus d'espace, et qu'il s'habitue à dormir sous une couverture, voire dans des draps.

    Nous avons repéré dans la même gamme un lit 90*190 à tiroirs, mais je crains que sa hauteur soit un risque de chute même si nous installions des barrières latérales. Du coup je m'intéresse au lit au sol...mais j'hésite car sa chambre est carrelée et je crains qu'avec le chauffage par convecteurs électriques "de base" il fasse bien trop frais à ce niveau là en hiver...Je crains aussi qu'il "respire" pas mal de poils de chats, même s'il ne montre pas de signe d'allergie pour le moment. Nos deux minettes allant parfois (certes rarement, mais parfois quand même) se promener dans sa chambre. Et la 3e crainte est évidemment qu'il se lève et fasse la java dans sa chambre. Il faudra d'ailleurs la sécuriser (tiroirs de la commode, retirer le lampadaire/liseuse....)

    Elsa : pourrais-tu m'indiquer les références de vos lits au sol stp ? As-tu un retour d'expérience sur la température au ras du sol en hiver ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. wesco : http://www.wesco-family.fr/of34033-lit-cocon-wesco.html

      Supprimer
    2. Et contre les sols froids, l'arme fatale : une peau d'agneau !!

      (Existe aussi en synthétique si tu ne veux pas tuer d'animaux).

      100% isolant ! :-)

      Supprimer
    3. Une "peau d'agneau" en sythétique ? Ca m'intéresse, mais je n'en ai jamais vue !

      Supprimer
  20. Coucou Elsa,

    Merci pour cet article.
    Mon message n'est pas passé et je n'ai pas le courage de le réécrire... Donc j'en viens à l'essentiel : comment fais-tu pour que tes enfants restent dans leur chambre, de façon bienveillante ?
    Lucas ressort 15 fois, et lorsque j'en ai marre (de le voir sortir et d'entendre le papa crier), je finis par m'allonger à côté de lui le temps qu'il s'endorme (et que je m'endorme aussi)... ça ne me dérangerait pas si ça ne durait pas 1h minimum tous les soirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Emilie !

      Je n'ai pas de recette miracle, hélàs... :-(

      Ici, les clenches sont très hautes et très difficiles à ouvrir, ce qui empêchait Antonin de sortir... mais ne l'empêchait pas de tambouriner et de secouer la porte de toute ses forces, c'est sûr ! :-D

      Je remontais alors le coucher...

      Et puis, un jour, il a cessé de le faire. A présent, il sait sortir de sa chambre, mais ne le fait pas. Il a trois ans et demi.

      Bon courage... :-/

      Supprimer
  21. J'ai peut être râté un truc mais Antonin ne va pas à l'école en MS ?
    J'aimerai bien entendre une réponse positive car c'est mon projet ...

    D'ailleurs au passage la rentrée de mon Eloïse s'est passée à merveille, une semaine après tout le monde.
    Une instit' très manipulations et bienveillante, qui l'a tout de suite baptisée "la petite Atsem" tout en la laissant faire.
    Qui mélange PS et MS dans ses groupes de couleur "car chacun apprends des autres et chacun fait selon ses possibilités".
    Bref, Eloïse l'adore et aime aller à l'école. Une perle à mes yeux si exigeants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, c'est rigolo ça, qu'est-ce qui t'a fait croire qu'Antonin n'allait pas à l'école ?? :-D

      Je suis vraiment trèèès heureuse de recevoir ces bonnes nouvelles, je pensais beaucoup à toi et à ta fille depuis la rentrée, je suis vraiment contente ! :-)

      Supprimer
  22. Ah et j'ai oublié de rajouter que j'accompagne mes enfants dans le sommeil depuis leur naissance et je le ferai jusqu'à ce qu'ils n'en aient plus besoin: c'est à dire que je reste dans la chambre couchée près d'eux et dès qu'ils dorment, je me lève!

    RépondreSupprimer
  23. Alors moi qui trouvait surprenant qu'Eloan (12 mois) se réveille tous les matins à 6h15, je vois que c'est finalement un bon dormeur. Il fait une sieste le matin (si on ne sort pas) d'une à deux heures et l'après-midi il dort 2h30 à 3h. Son frère ( 26 mois) se lève en général vers 8h et fait une sieste de 3h l'après-midi. Ils ont fait leurs nuits vers 3 mois tous les 2, malgré quelques réveils jusqu'à leur 9 mois environ. Ils dorment dans la même chambre faute de place depuis qu'Eloan a 4 mois (cela a été difficile au début car ils se réveillaient l'un l'autre mais nous ne pouvions plus laisser Eloan dans le couloir, et nous nous occupons le salon). Au final, cela facilite leur endormissement car ils ne se sentent pas seuls. Et du coup, quand on part en vacances, on dort tous dans la même chambre ou toile de tente et ils attendent qu'on se lève (Enfin Eloan prend son biberon à 6h15 et on le recouche. On a de la chance, il se rendort!).
    Au niveau du rituel du coucher, rien d'original :
    18h Douche (pendant qu'un des deux parents fait le repas)
    19h Repas
    20h Rangement, brossage des dents, et direction la chambre pour des bisous, câlins,et s'ils le demandent, une histoire
    Puis on les quitte et plus de bruit (ou presque : certains soirs Eloan crie, rigole pendant 1/4h ou plus ou moins. Et on le laisse et Corentin s'endort sans soucis)
    A Elsa et à tous les parents dont les enfants ne font pas leurs nuits, je trouve que vous avez du courage !!

    RépondreSupprimer
  24. Merci pour ce retour...!

    Vous mangez très... tôt...! :-D
    Ici nous mangeons bcp, bcp plus tard... TROP tard...! et pas forcément à heure régulière! :-/
    D'ailleurs Charline a souvent faim avant mais c'est l'occasion pour nous de manger des fruits...! :-)

    La veilleuse d'Antonin est très belle (et pas cher du tout...!) Nous en avons une (trouvé par hasard d'occasion) mais je changerai bien pour celle ci...! quoique depuis quelques jours, les piles de celles de Charline sont HS et elle ne la réclame pas plus que ça... il faut dire que je reste à ces côtés le temps qu'elle s'endorme...cad 2 minutes top chrono en ce moment vu qu'elle est bien fatiguée!
    A 35 mois, elle fait toujours une "bonne" sieste à l'école et à la maison (1h00 à 2h00) ... mais le soir la fatigue se fait qd même sentir mais cette sieste reste indispensable pour lui permettre de se lever de "bonne heure" le matin sans être trop fatiguée...
    Pdt longtemps Charline ne compensait JAMAIS les "couchers tard" (lors de soirées) par des "levers tard" mais par de très grosses siestes les après-midis (jusqu'à 3h-4h de sieste!) il n'y a que depuis cette été qu'elle décale enfin un peu plus ses levées en fonction de l'heure de ses couchers...! :-) on apprécie les quelques grasses matinées jusqu'à 9h00!

    Avant la "reprise" de l'école, se coucher à une heure "décente" était laborieux et il y avait au moins un réveil nocturne (court...) chaque nuit...! Depuis la rentrée scolaire, l'heure du coucher est bcp plus raisonnable (entre 20h45 et 21h) et surtout les réveils nocturnes ne sont plus systématiques (mais comme toi, il y a toujours le réveil de doudou perdu, ou le réveil de je suis perdue dans mon lit, ou le réveil "j'entends du bruit dans mes oreilles" (ronflement lié aux amygdales?), etc...)

    Ici pas de pb de tétines ou même de doudou à vrai dire! Elle a les 2 mais se passent des 2 sans pb majeur surtout de la tétine qui est plus pour faire "comme les autres" qu'un réel besoin. Ayant souhaité et pu allaiter, j'ai introduit la tétine vraiment très tard et Charline n'a jamais eu non plus un besoin de succion très prononcé. Pour le doudou, sa "formalisation" est arrivé aussi tardivement (vers 18 mois je dirai). Durant toute sa période chez nounou, elle ne le prenait quasiment jamais d'ailleurs (elle avait SA poupée chez nounou) Pour l'école, par contre, je fais attention à ne pas l'oublier mais par 2 fois déjà doudou est resté à l'école... sans que cela ne soit un drame le soir au coucher. J'avoue que cela est "confortable" pour moi que ces objets soient des sources de réconfort en cas de "coup de mou" mais ne soit pas indispensable à son apaisement ou son bien-être... c'est une nuance que j'apprécie... Mais nous avons introduit un doudou de secours qui reste qd même à la maison et bien sur, je me dois d'inventer une histoire pour expliquer ce que fait doudou à l'école...^^

    Question "matériel" je ferme aussi la porte (enfin poussée à fond mais pas complètement fermée/ clenchée) et Charline dort dans un grand lit qui n'est pas au sol mais duquel elle peu monter et descendre à sa guise... Nous avons récemment enlever la barrière (qui l’empêchait de tomber mais pas de sortir de son lit!) que nous avons remplacer par un traversin que je glisse sous les draps... cela fait un bourrelet propice aux séances de toboggan (que je limite malgré tout car l'autre jour elle s'est laissée glisser la tête la première...!!! aïe!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (suite et fin... suis-je trop bavarde???)

      Je découvre que tes enfants regardent des dessins animés...! Je culpabilise un peu moins alors :-) Je limite au tant que je peux les écrans mais mon homme est TRES télé. Heureusement Charline n'est plus attiré par l'écran en tant que tel donc se lasse vite de ce que son père regarde. J'essaye de lui sélectionner des DVD variés et de "qualité" pour lui proposer de "temps en temps" des petites séances vidéos qu'elle apprécie toujours bcp... mais je n'ai pas encore pensé à ritualiser le moment... à réfléchir, cela limiterait aussi certaines frustrations...! (pourquoi des fois je dis oui et des fois je dis non!)

      Ici la lecture est LE moment du rituel du soir le plus apprécié... d'ailleurs as-tu des lectures spécifiques le soir ou utilises-tu les mêmes lectures qu'en journée?

      Supprimer
    2. Non, non, pas de lecture spécifique au soir.

      Les enfants choisissent eux-mêmes parmi les livres à leur disposition cette semaine-là (les livres sont en rotation chez nous). C'est un moment important pour eux, ce choix ! :-)

      Supprimer
    3. Et : non, tu n'es pas trop bavarde !

      Pas du tout !

      (Bien moins que moi en tous cas !)

      :-)

      Supprimer
  25. C'est fou : chez vous, on se croirait chez nous! Sauf qu'il n'y a qu'une gommette et donc pas de "navette" à faire pour les câlins!
    Nous avons fait le même choix que vous pour les dessins animés.Ici, l'épisode de "barbapapa" (car sur nos 3 DVD, c'est celui qu'elle préfère!) est visionné à 17h00 environ avec un parent (différent selon les jours) et qu'en général il n'y a pas de "petit film" (comme elle les appelle) le week-end.
    Pour le rituel du coucher:
    -18h30 repas (Au moins à 2 si papa n'est pas là sinon tous ensemble!)
    -19h00 histoires dans le canapé à histoires avec un peu de lait.
    -19h15: salle de bain pour toilette et pipi.
    -19h30 max: coucher avec papa ou maman avec un petit bisou à la fée jaune peinte sur le mur à côté du lit et une chanson (toujours la petite poule brune!)
    La lumière de la montée d'escalier reste allumée jusqu'à notre coucher.
    Nous ne découchons pas trop non plus pour les même raisons que vous mais il arrive que la gommette passe une nuit chez ses grand-parents et elle s'endort très bien ( en notre absence!).

    RépondreSupprimer
  26. Oulala!! eh bien ici, c'est littéralement le BA-ZAR!! ^^ Je suis une adepte des rituels, et autres routines, mais Paul, mon deux ans et demi, manifestement déteste cela, à tel point que nous arrivons à des mises au dodo vers 21h30 si, si... Disons que si nous le couchons vers 20h (comme c'était le cas il y à encore quelques mois) cela se termine par un énervement qui se traduit par des cris, pleurs voir même des "crises" que mon mari et moi avons parfois du mal à calmer! ici c'est donc un peu le bazar, nous commençons le repas vers 20h, mon mari rentre tard du travail généralement, Paul joue ensuite une 20aine de minutes, puis toilette de chat ou douche (je préfère qu'il se lave après le repas, pour la bonne et simple raison que je déteste profondément les poils de chien dans le lit! ;) ) ensuite nous montons, je raconte une ou deux histoires, puis mon mari à son tour passe un moment seul avec Paul généralement pour bouquiner des magazines de tracteurs et machinisme agricole (GRANDE passion de Paul), et enfin lorsqu'il a récupéré Tétine, Doudou, sa luciole, et sa petite musique de nuit, les cabrioles dans le lit peuvent commencer et cela jusqu'environ 23h voir plus tard encore... je suis épuisée, d'autant qu'enceinte de la petite soeur de Paul et que la grossesse est un poil plus "compliquée" que celle de Paul! Nous ne découchons pas, pour les même raisons que toi, et puis de toute façon Paul ne dort nulle part! nous avons eu justement droit cette semaine à l'inéluctable question du dessin animé, j'ai eu un mal fou à accepter, d'autant qu'il me réclamait le film d'Ernest et Célestine... et je culpabilise encore d'avoir autorisé de petit bout de film!
    Je constate que les problèmes de sommeil de nos chères têtes blondes animent toujours beaucoup les discussions... bon allez je file revoir notre organisation familiale! ;)

    RépondreSupprimer
  27. De notre côté, notre petite dort dans sa chambre depuis ses 5 mois, le lit au sol (ou au fait sur tatamis), nous avons utilisé le livre "Améliorer le sommeil des petits" pour la sevrer de biberons de nuits, de tétine et pour apprendre (nous elle) qu'elle se couche sans bercements interminables. Ca a marché au bout de 2-3 semaines. Maintenant nous la couchons vers 20h30 après un bain ou ou petit nettoyage, biberon, chanssons. Elle se lève dernièrement (à ses presque 8 mois) un peu avant 7h, elle fait une sieste de 1h-1h30 le matin, de 1h-2h l'après-midi et 30min en début de soirée.

    Depuis qu'elle fait quatre pattes, elle a commencé à sortir de son lit le matin et l'après-midi. Mais pour la nuit nous utilisons une gigoteuse, ce qui l'empèche de sortir. Et je me demande si c'est bien de lui compliquer la sortie, comment avez-vous fait si vos enfants couche au niveau de sol?

    Et concernant les animations, à quel age avez-vous commencé les montrer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, Olena !

      Je raconte mes déboires avec le lit au sol ici :
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2013/06/lits-mixtes.html

      (Ne t'attends pas à une solution miracle, hein !!) :-)

      Concernant les animations, pas avant trois ans je dirais...
      Plus tu attends, mieux c'est !! ;-)

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Mon fils détestait la gigoteuse...il hurlait rien qu'en la voyant. Alors oui, c'est vrai qu'a partir de 8 mois ils ont la bougeotte. Le mien finissait toujours pas retourner dans son lit (ds des positions invraisemblables) seul. Je pense que le but du lit au sol c'est de permettre à l'enfant de gérer son sommeil. Du coup pour éviter qu'il chope la crève je lui mettais un petit pull pour dormir ou un surpyjama polaire avec des pieds. Néanmoins il y avait une règle, il ne sortait pas de sa chambre. Il pouvait jouer, explorer mais dans sa chambre.

      Supprimer
  28. Bonjour à tous, Je souhaiterai installer un lit au sol pour Noé 7 mois qui ne supporte pas les barreaux et se coince les jambes ou les bras dès que nous le posons. Je suis juste un peu inquiète qu'il embête son frère avec qui il partage sa chambre. Est ce que quelqu'un a déjà pratiqué le lit au sol avec deux enfants dans la même chambre? Merci par avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, pas moi, comme tu le sais... :-D

      Mais si tu le sens, essaies, tu verras bien !

      Tu peux commencer en posant le matelas de Noé par terre, ça ne coûte rien... Une marche arrière sera toujours possible si ça ne va pas...
      Et si tu as le temps de venir nous raconter... Ce serait top ! :-)

      Supprimer
    2. Il n'y a jamais eu de lit à barreau chez nous, nos filles ont 20 mois d'écart, et la benjamine aura 32 mois de moins que notre cadette (j'accoucherai en janvier). Elles sont (et seront) dans la même chambre.

      Nous accompagnons toujours à l'endormissement (cododo) donc très peu de souci de l'une qui réveille l'autre. Tous les lits ont une taille adulte, donc nous pouvons nous allonger avec l'une ou l'autre. Et elles peuvent nous rejoindre dans notre lit au besoin.
      Concrètement, je me couche avec la cadette pour une tétée (même enceinte, avec une miss de plus de 2 ans ! Mais elle réclame de moins en moins souvent, sevrage naturelle en cours), en racontant une histoire inventée à mon aînée. Puis je change de position pour les toucher toutes les 2 (caresses, tenir la main...), dans un demi-sommeil, et je commence généralement ma nuit là !
      C'est la solution la plus simple que j'ai trouvée pour préserver mon sommeil : je peux m'endormir partout. Dans mon lit, avec l'une, avec l'autre... voir dans l'un de leur lit quand elles tiennent toute la place dans le mien ! Mon homme est "coincé" de son côté du lit, à cause de son respirateur. Mais le reste de la tribu bouge parfois beaucoup dans une nuit ! :)
      L'aînée a toujours eu besoin de contact physique et un sommeil très lourd, donc elle dort beaucoup dans notre lit. La cadette a un sommeil très léger, les bruits la gênent vite, donc elle a dormi presque à la sortie de la maternité dans son lit, avec moi. Soit je restais avec elle toute la nuit, soit je retournais dans le mien après la tétée.
      L'allaitement est pour moi le plus efficace des somnifères : je m'endors immanquablement pendant la lactation, une aubaine ! Moi qui était insomniaque avant d'avoir des enfants, j'ai découvert le sommeil profond et réparateur. Et j'en ai profité pour apprendre qu'elle était MON rythme de sommeil : si je dors entre 20h et 1h de matin, j'ai ma nuit complète ! Si je me couche plus tard (le pire : après minuit), c'est comme si je passais une nuit blanche, même si je dors beaucoup plus d'heures au total. OK, c'est pas terrible pour la vie sociale : je préfère recevoir à déjeuner qu'à dîner ! :)

      Bref, j'ai cherché la solution pratique la plus simple pour préserver mon sommeil, et faciliter l'endormissement des miss. Du coup, elles font aussi la sieste ensemble : on se couche toutes les 3, même si elle ne s'endorment pas en même temps. Et j'en profite pour me reposer jusqu'à se qu'elles s'endorment, puis je vaque à mes occupations.
      L'avantage, c'est que ça fonctionne partout : pas besoin de tétine / doudou / lit parapluie : un matelas au sol dans une pièce calme + papa ou maman, et voilà !

      Dans tous les cas, celle qui se réveille en premier a pour consigne de ne pas faire de bruit, et c'est généralement le cas : trop chouette d'être en tête à tête avec les parents quelques minutes ! :)

      En ce moment, l'aînée fait de la résistance pour la sieste, mais je ne flanche pas : sinon, à partir de 17h, c'est juste l'horreur... D'ailleurs, depuis qu'elle est en MS, il n'y a pas assez de lit à l'école, donc elle ne fait la sieste qu'un jour sur deux. La maitresse s'est tout de suite rendue compte qu'effectivement, la sieste lui est très profitable ! J'hésite à la retirer l'après-midi pour qu'elle ait son cota de sommeil, car soirées sont vraiment éprouvantes pour tout le monde. J'attends jusqu'à Noël, pour voir si elle s'adapte.
      Si ce n'est pas le cas, il faudra bien trouver une solution avant que la petite dernière ne soit parmi nous !

      NB : je précise que je suis généralement seule avec mes filles le soir, il me fallait donc une solution gérable sans aucune aide ; une chambre commune est plutôt un avantage dans ce cas !

      Supprimer
    3. Bonsoir. Après une semaine c'est plutôt concluant. Noé s'endort toujours avec nous au salon mais passe la nuit sur son matelas. En fait il se réveille 2/3 fois mais j'arrive très bien à le rendormir puisque je peux m'allonger à côté de lui pour le rassurer. Nous devons encore "travaille"r sur le coucher à deux qui ne fonctionne pas ... Pour l'instant j'ai posé un gros coussin à côté du matelas. Merci encore de vos conseils qui m'ont bien aidé à sauter le pas !

      Supprimer
    4. Bonjour. Je repasse ici pour relire quelques articles et je tombe sur celui-ci. Après de longs mois de galères où Noé dormait mal et donc nous aussi, tout s'est enfin arrangé. Il y a 2 mois (Noé avait 17 mois) nous l'avons installé dans un lit enfant ikea (avec 2 demi barrières de chaque côté) et le bonheur. Depuis il s'endors seul pour la nuit et la sieste et se réveille très peu. Le matelas était top mais avec l'arrivée de l'hiver nous voulions le protéger du froid et il semblait adorer le lit de son frère. Il ne se relève pas et n'est jamais tombé. L'apprentissage du sommeil chez lui a été beaucoup plus loin qu'apprendre à marcher ou manger, il faut parfois juste s'armer de patience.
      Justine

      Supprimer
  29. Moi j'ai une question toute bête, Antonin rentre toujours dans son lit Wesco ?

    RépondreSupprimer
  30. 19h! c'est l'heure à laquelle nous rentrons tous du travail et donc de la garderie... :(

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour,

    Merci pour votre blog qui m'inspire et m'aide lorsque ça coince.
    J'aimerai pouvoir instaurer le coucher façon montessori mais pour le moment je reste en échec. Notre fils dort sur un matelas depuis ses 23 mois car il nous l'avait demandé. Nous venions juste de déménager. Avant, il dormait dans son lit à barreaux mais avec un côté ouvert. Depuis notre emménagement (3mois maintenant), il n'arrive pas à s'endormir sans notre présence, alors qu'il s'endormait seul depuis sa naissance. Cela pourri nos soirées, on le voit angoissé quand arrive l'heure fatidique. Auriez vous des conseils pour passer à la méthode de couchage montessori?
    Nous avons essayé de nous éloigner de son lit jusqu'à la porte en plusieurs étapes, de laisser la porte ouverte pour qu'ils nous entendent... Rien y fait. Notre nourrice n'a aucun problème à le coucher pour la sieste, en revanche il dort avec ses copains dans la même chambre. Il nous a dit qu'il avait peur du soir, il a depuis une veilleuse.
    Nous avons le même rituel depuis ses 12 mois.
    Nous sommes à court d'idées.
    Merci à ceux qui m'ont lu, j'espère que vous pourrez me donner des astuces.

    RépondreSupprimer
  32. bonjour,
    merci pour ce super article !
    ici ils commencent à être garnds 5 et 9 ans..
    effectivement parfois il y a des nuits difficiles, cauchemar, orage, mausvaise journée à l'école..
    mais la veilleuse bébé est toujours allumée ;-) et notre porte toujours ouverte!
    on arrive à les recoucher dans leur lit la plupart du temps quand l'orage est passé !
    bon courage à toutes les mamans... et les papas !!

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour, j'aime beaucoup le principe de proposer l'après midi un temps de repos à l'enfant même s'il ne dort pas forcément. A partir de quel âge avez vous instauré les 1h30 de repos au calme dans la chambre. Ici bébé de 1an fait une sieste quelque fois d'1h seulement et j'aimetai qu'il puisse rester à jouer tranquillement dans le lit.
    Merci ;)

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour
    Je sais que ce post date un peu et la question que j'ainest un peu connexe : vous parlez d'un sevrage de la tétine pour votre fille vers 6 mpis et je me demandais comment vous aviez procéder. Merci d'avance de votre réponse car c'est un désespoir pour moi la tétine engendrant bien des tracas de sommeil (peut être plus qu'elle n'en résout) mais je ne me vois pas simplement la retirer et laisser mon fils pleurer.

    RépondreSupprimer