mercredi 12 juin 2013

Question d'équilibre


Antonin n'est pas encore prêt pour apprendre à marcher sur la ligne. Une ligne peinte sur le sol, c'est encore trop abstrait pour lui, et j'ai appris à mes dépends à ne pas précipiter une présentation. Dans la pédagogie Montessori, l'enfant n'a droit qu'à une seule démonstration par matériel, ce qui nécessite une vraie professionnalité de la part de l'adulte ! Il ne faut pas se tromper quant à la capacité de l'enfant à recevoir ce qu'on lui donne. J'ai remarqué que quand je considérais mon fils comme mon fils (?), j'étais souvent animée par le désir qu'il y arrive, l'envie qu'il soit prêt. Quand je m'efforce de le considérer comme s'il était mon élève (si, si, c'est possible), ce sentiment disparait, et je me dis, avec une sorte de désinvolture tellement reposante : "Oh, mais il sera prêt un jour, de toute façon. Tout de suite ou demain, peu importe."

Pour tout vous dire, je ne suis pas prête moi-même à me lancer dans la confection de cette ligne. Oh, je vois très bien où elle va trouver sa place. Nous avons de la chance, l'espace sous les combles est assez grand pour une belle ellipse. Mais... le parquet a quelque chose comme 4 fois mon âge, et voilà, bien qu'il ne soit pas non plus digne d'être classé Monument historique, je suis pétrifiée de respect devant ce bois doré et si vivant. Comment vais-je oser y coller des morceaux de scotch en... plastique ?? Si au moins j'étais sûre que cela ne laisse pas de traces... Enfin, voilà. Je sais qu'il nous faudra une ligne prochainement, mais je suis contente d'avoir encore un peu de répit devant moi. Ne serait-ce que pour trouver les mots pour expliquer ce carnage à mon homme...

En attendant, j'ai trouvé deux morceaux de poutres bien larges dans notre cave et je les ai installés dans le jardin. Voilà un excellent introducteur à la ligne, je pense, puisque cet aménagement permet à l'enfant de bien visualiser l'espace sur lequel il faut marcher. Si on se trompe, on tombe, le critère de réussite est limpide. Mais la largeur de la poutre encourage la réussite. Et, en attendant la ligne, il existe de nombreuses façons de varier l'exercice, d'augmenter la difficulté, et d'amener les enfants à perfectionner le contrôle de leurs mouvements tout en marchant. Je vous en reparlerai sans doute !

Mais pour le moment, Antonin s'en sert (beaucoup) comme cela :




9 commentaires:

  1. Quand j'arrive à considérer mes enfants comme s'ils étaient mes élèves...
    Pas toujours évident mais comme pour chaque apprentissage, plus on expérimente plus on y arrive et c'est vrai que c'est reposant, je confirme !!

    En revanche, pour moi qui travaille avec mes élèves en même temps que j'élève mes enfants, il est très difficile de faire face au comportement de mes enfants quand ils se comportent comme mes élèves. Je m'explique : je ne parle pas de leurs apprentissages mais de leurs attitudes : cela ne me pose aucun problème quand ils sont sages et bien élevés ;-) Mais plutôt quand ils se mettent à répondre comme un tel ou chahuter ou désobéir comme tel autre... C'est alors trop dur de ne pas se mettre en colère !
    Parfois, je me dis que je devrais changer de niveau de classe même si la maternelle en général et la petite section en particulier sont les niveaux les plus intéressants pour moi. Mais d'un autre côté, je me dis que le temps passe vite et que mes enfants n'auront bientôt plus l'âge de mes élèves et que ces moments sont aussi source d'apprentissage pour moi...
    Enfin ça c'est surtout quand je suis reposée, tranquille et que je prends le temps d'y réfléchir : dans les faits, c'est souvent beaucoup moins zen ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Pour ton plancher, si tu utilisais un morceau de lino neutre sur lequel tu collais ton scotch pour faire la ligne?

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas quelle largeur est censé avoir ta ligne ni si ca pose un pb qu'elle soit un tout ptit peu en relief, mais tu pourrais la découper dans une chute de moquette ou de lino.
    Si on n'est pas censé sauter dessus (genre comme pour une marelle) mais juste la suivre (aka si pas de risque de glissades), un truc sympa c'est de prendre des carrés de moquette et de dessiner dessus puis de les disposer : non seulement tu ne touches pas à ton parquet, mais en plus ton parcours est modifiable à l'infini, il suffit juste de toujours finir au milieu d'une dalle. En plus le reste du temps cette ligne peut servir pour les jeux : rivière, route...
    Mais bon ta ligne a peut-être des propriétés particulières à avoir que j'ignore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Eléonore pour ton commentaire !

      La ligne dont je parle est une ligne Montessori, visible, par exemple sur la deuxième photo de cet article :
      http://the-world-of-the-children.blogspot.fr/2010/06/montessori-school-in-mexico.html

      Elle n'est pas en relief, non, et est bien faite pour être suivie.

      Tes idées sont sympa, j'ai juste un peu peur que cela glisse, à moins de fixer les morceaux de moquette par du double face, mais on se retrouve face au porblème initial... : j'hésite toujours à coller du scotch sur mon plancher... :-)

      Bon, il parait que certains scotchs ne laissent pas de traces, il va falloir que je fasse des essais ! :-)

      Supprimer
  4. Bonjour, je profite de ce post pour laisser mon premier commentaire sur ton blog que j'apprécie énormément : j'ai moi même utilisé du scotch d'électricien sur le marbre du salon, et certains endroits de l'ellipse n'ont pas tenu très longtemps ( quelques jours), mais surtout, ça laisse des traces quand ça s'en va... Alors ça partira sûrement au fil du temps, et en frottant avec de l'huile ça finit sûrement aussi le travail, mais bon, quand ça part, ce n'est pas très esthétique... Voilà pour mon expérience, si tu trouves une autre solution un jour j'aimerais beaucoup que tu nous la présentes sur ton blog ; merci en tout cas pour tous ces articles !
    Je profite également de mon commentaire pour te faire part d'un livre que j'ai découvert à la bibliothèque, sur la manière d'organiser une maison pour les enfants, et que j'ai trouvé très 'montessorien' dans ses propositions. Le titre est 'Une maison de rêve pour les enfants', de MargaretSabo Wills : http://www.amazon.fr/Une-maison-r%C3%AAve-pour-enfants/dp/2830709179
    J'ai vraiment beaucoup apprécié ce livre et sa lecture, et je me disais que si tu avais l'occasion de le feuilleter, ce serait un plaisir de lire ton avis là dessus :)
    Bonne journée, et bonne continuation !
    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marine, et un grand merci pour ton retour ! :-)

      Ouah, ce livre a l'air super, je ne connaissais pas du tout, merci pour cette référence !

      Zut pour ton marbre... Bon, il faut vraiment qu'on trouve une solution, je pars en quête d'un scotch qui soit OK...

      Supprimer
    2. Bonjour Elsa,
      J'espère que tu apprécieras toi aussi ce livre !
      Pour le scotch, si tu trouves, je suis preneuse :)
      Et encore une fois, merci beaucoup pour ce blog que tu mets à disposition de tous, c'est une mine d'idées, de réflexions, et ça donne des ailes quand on est fatigué et qu'on manque d'énergie ! Merci !
      Bises (c'est marrant comme on a l'impression de te connaître, à force ^^), et au plaisir de te lire !
      Marine

      Supprimer
  5. J'avais repéré cette alternative : http://media-cache-ak0.pinimg.com/originals/af/f1/05/aff105fe95f542076a6f43832d90dbef.jpg

    Et puis en fait pour le moment on joue à marcher sur les bords des trottoirs, sur les canivaux aux milieux des rues pietonnes etc ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ton astuce !
      Je la garde en tête, merci ! :-)

      Supprimer