mardi 3 mars 2015

"Laboratelier"


Ce n'est pas "l'atelier", qu'il aurait fallu l'appeler. C'est "le laboratoire", et même, "le laboratoire secret". Car ce lieu est un peu comme la cave secrète de Batman : nulle personne étrangère à la famille n'y est admise. Ce n'est pas une pièce que l'on visite - et les gens, après avoir parcouru nos 3 x 30 mètres carrés ne réclament pas de monter un escalier de plus pour visiter notre grenier, ouf ! ;-)

Propositions

Mieux, personne n'assiste à nos séances de "travail". Une exception cependant : mon petit frère fut admis dans le sanctuaire, une fois, il y a longtemps, parce que je savais que sa présence n'allait pas déranger l'activité des enfants. Il s'est assis sur le sol et a observé en silence pendant 3/4 d'heure avant de lâcher d'une voix grave : "Et bien oui : C'EST un atelier.". Ça, c'est mon frère ! :-)

Table de travail

Ah si, à présent que j'y pense : plusieurs ouvriers (couvreurs, éléctriciens...) ont eu à monter là-haut pour des raisons techniques. Et ils ont eu ce cri du cœur : "Mais c'est une belle SALLE DE JEU que vous avez là !". Merci à eux : s'ils avaient dit "salle de classe", je me serais un peu inquiétée ! ;-) Il est d'ailleurs vrai que "jeu" et "travail" sont totalement synonymes dans la bouche de mes enfants - je n'en suis pas peu fière.

Table "de la nature"

Notre atelier a beaucoup changé ces derniers mois. D'abord, parce que depuis que je n'achète plus de matériel montessorien, le caractère reggian prend le dessus assez naturellement. Mais la vraie révolution n'est pas d'ordre matérielle, et elle ne vous apparaitra sans doute pas sur les photos du jour...

Ça sent le printemps ! :-)

C'est dans ma tête que la fonction de cet espace a évolué.

Coquillages

Les enfants ont besoin de constance. Ils ont besoin de prédicabilité. J'en suis toujours persuadée à 200%. Mais ils ont aussi besoin aussi de liberté.

Table "d'argile"

Le rythme temporel sécurise. Les jours de la semaine, les mois de l'année s'enfilent comme des perles sur un collier. Les actions du jour (lever, petit déjeuner, toilette, etc.) reviennent invariablement. Les fêtes saisonnières et l'évolution des végétaux au jardin rythment les saisons et leur donnent corps. Voici le socle solide sur lequel la liberté va s'appuyer pour s'élancer et se déployer.

Affichage libre

Le cadre matériel, à présent : il est flexible. Il est "réorganisable" à l'infini. Un peu comme un jeu de lego géant : l'enfant peut prendre un élément sur une étagère et décider de lui trouver une nouvelle place, selon une analogie qui sera sienne. Les liens entre les objets du monde sont multiples. Un lieu de travail doit refléter cette multiplicité, cette complexité. En lâchant prise et en faisant confiance aux enfants, l'éducateur s'aperçoit que leurs rapprochements, leurs propositions sont dotés d'un sens profond. ILS SAVENT.

Espace "écriture"

J'ai compris que lorsque je disais que les enfants apprennent par le corps, il fallait que j'aille jusqu'au bout. À présent, mes enfants ont le droit de crier, de courir et de sauter dans l'atelier - même si dans les faits, ils le font peu, et que dans ce cas je les oriente assez vite vers une sortie à l'extérieur. Mais les jouets  sont désormais les bienvenus dans l'atelier. Eux qui me dérangeaient tant quand, à cause du manque de place, ils s'y retrouvaient en stand by du fait de la rotation des jouets !  Depuis plusieurs semaines, c'est le cheval à bascule qui règne sur cet espace. Quand j'ai voulu le redescendre et l'échanger contre autre chose, les enfants s'y sont fermement opposés. Car après avoir travaillé tout leur saoul, ils aiment bien le promener, lui offrir des objets, le peigner avec des outils divers (miroirs, caillous...) et lui montrer leurs dessins. Et je comprends en les voyant faire que c'est justement la dimension qui manquait à cet espace.

Chevalet

Le temps que les enfants passent entre ces murs est à présent indécent. D'autant que je n'hésite plus à les y laisser seuls (puisque tout y est permis !) pour vaquer à mes piètres occupations (cuisine, ménage...). Vrai, en ce moment, je culpabilise souvent de ce qu'ils ne jouent pas assez, et ne fassent que "travailler". C'est oublier que la limite entre les deux activités est poreuse aux yeux enfantins...

Espace lumière

L'atelier et le jardin : voici les deux espaces domestiques favoris (loin devant les chambres...), dans lesquels la créativité et le jeux libre s'exercent le mieux... et dans lesquels une foultitude d'apprentissages s'élaborent. Là, le corps et l'imagination tout entiers sont engagés. Tous les objets présents sont sollicités : on fait semblant, on déplace, on agence, on fait des liens, on observe... On apprend. On l'exprime. Et tous les matériaux sont susceptibles d'être détournés pour illustrer la pensée enfantine...

L'espace sans lequel rien ne serait possible ! ;-)

Les corps de nos enfants sont forts. Leurs idées aussi.  What else ? :-)

65 commentaires:

  1. Dans notre grenier, il y'a mon atelier, un espace salle de jeux pour Anna et l'espace qu'elle appelle "mes activités". Quand on reçoit des enfants, ils aiment monter dans la salle de jeux, alors on balise les "activités" en expliquant que cet espace est réservé à Anna et elle veille à ce que personne n'y touche.
    Ca peut paraitre sectaire mais ces "activités" ont besoin de calme et d'accompagnement pour être utilisés et je n'ai pas envie de retrouver le plateau de sable mélangé avec les perforatrices ou les éléments naturels ou les perles colorées ;-)

    RépondreSupprimer
  2. ça ne m'étonne pas que tes enfants y restent très longtemps, c'est très beau et inspirant ! Vous devez vraiment y être bien.
    J'aime beaucoup les petits cloisons basses pour délimiter les espaces, cela donne un sentiment d'intimité. Une chose est sûre, je m'en inspirerai pour ma salle de classe (et peut-être un jour chez nous, mais là je rêve tout haut !).

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour!
    Un problème me turlupine suite à la lecture de ce billet (je me posais déjà la question auparavant mais là elle a ressurgi): ce que tu dis à propos de l'importance de la succession des saisons, des moments de la journée chez l'enfant.

    C'est un point fondamentalement structurant à mes yeux à tous points de vue.

    Seulement nous vivons au Moyen-Orient, autant dire que mes enfants ne connaissent la neige et la pluie que des livres qu'ils lisent... La végétation, les oiseaux qui migrent, n'en parlons pas en climat désertique... Toute une ribambelle de choses que j'ai connues enfant et qui m'ont marquée et qu'ils n'appréhendent que de manière fugace.
    En plus nous voyageons et déménageons beaucoup, dès que nous trouvons une routine, il est l'heure de partir.

    Longtemps j'ai vu cela comme une chance mais maintenant plus tellement ou alors il y a un moyen de tirer profit de cela?

    Un avis sur la question (Elsa ou les lectrices qui ont toujours des choses très pertinentes à dire)
    Merci de m'avoir lue
    Zazaille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Zazaille !
      Et bien, moi je me dis que tes enfants doivent avoir une enfance formidable ! :-D

      Bon, ils ne connaissent pas la neige ni la pluie, mais les régions que vous traversez ont forcément des caractéristiques météorologiques, saisonnières, botaniques, etc., non ? Maria Montessori préconisait toujours de partir du vécu (mieux vaux étudier les mœurs des fourmis que celles des dinosaures), et même si le vécu de tes enfants est très différent de celui que tu as connu enfant, il vaut forcément son pesant d'or ! :-)

      Quant à la routine, c'est un peu pareil : bon, c'est sûr, si tu te compares à une sédentaire, tu risques d'avoir le tournis. Mais en observant ta famille, il y a forcément des choses qui reviennent, même si vous bougez : bon, c'est bête, mais vous vous levez le matin, vous vous lavez, vous déjeunez... sans doute pas toujours la même chose, et jamais au même endroit, mais l'essence d'une routine est jsutement de mettre l'accent sur ce qui, malgré les changements inhérents à la vie, reste identique.

      Je suis persuadée, comme tu le dis si bien, qu'il y a moyen de tirer profit de tout cela, c'est une telle chance !
      Tiens-nous au courant,, ça m'intéresse beaucoup ! :-)

      Supprimer
    2. U n grand merci pour ta réponse pleine de bon sens comme d'habitude! J'essaierai de commenter au fur et à mesure des articles car je ne commente pas forcément même si je suis une lectrice assidue de ton blog afin de partager un peu notre vécu de famille nomade et orpheline de saisons :)
      Zazaille

      Supprimer
  4. Ho la la je rêve d'un tel espace, bien ordonné, éclairé et tellement agréable.

    Chez nous la salle "atelier" est commune avec la salle de jeux. Aussi mon Crapouillot passe de ses Lego à la tour rose, des petites voitures à l'alphabet mobile, de la pâte à modeler à la dinette, etc...

    Du coup pour lui en effet toutes les activités "éducatives" sont avant tout des jeux (ce qui n'est pas si mal faut avouer) mais c'est vite l'anarchie dans la pièce. D'autant plus que Crapouillot n'est toujours pas très enclin à ranger avant de passer à autre chose.

    Je bave d'envie devant votre atelier, surtout l'espace lumière que je trouve tout simplement magnifique et que je n'ai pas les moyens d'avoir à la maison :(


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, Gwen : l'anarchie du désordre, nous aussi on connait ! ;-)
      Encore un aspect sur lequel j'ai lâché prise (un peu !). :-)

      Puisque les enfants ont le droit de mixer les matériaux, ça peut devenir rapidement n'importe quoi.
      A moi d'intervenir si j'estime que certaines choses sorties le sont inutilement, qu'elle ne sont pas mises en lien avec d'autres et ne servent qu'à encombrer l'espace.

      Mais alors, je ne garantis pas que mes nefants soient enclins à m'aider à ranger !
      Parfois oui... et parfois non ! :-D

      Supprimer
  5. Ca fait rêver....

    Estelle

    RépondreSupprimer
  6. C'est en voyant un espace comme celui-là qu'on sent combien son logement est "petit".
    Je rêve de la moitié de cet espace pour faire un atelier-salle de jeux.
    Qu'importe au final, ce qui compte c'est ce qu'on fait de notre espace.

    Si aujourd'hui le coin jeu de ma petite se résume à 2*3m dans le salon plus sa chambre de 9m² (de temps en temps et rarement seule), elle y est bien. Y voit le chat, la cage des p'tits rats domestiques (compatible avec un chat oui et avec un bébé oui aussi), les poissons (oui c'est une ménagerie chez nous, mais je vous rassure, mes ruches ne sont pas dans l'appart) et surtout nous y voit nous, parents, toujours prêt à répondre à ses besoins (ou presque). Finalement, c'est ça qui est important.

    RépondreSupprimer
  7. Comme toujours j'aime suivre ton cheminement et j'observe avec beaucoup d'admiration tes aménagements. Cette pièce est vraiment un lieu à part, tes enfants sont chanceux, je ne suis pas étonnée qu'ils y passent tant de temps !!!

    Concernant la liberté dont tu parles, y a t-il un rapport avec le fait que pour eux, depuis longtemps, cet endroit et calme, chaleureux, ouvert aux expériences ? Aurais-tu pu laisser tes enfants de cette manière s'ils n'avaient pas eu, au préalable, ces longues heures de jeux plus encadrés ? Je ne sais pas si je suis claire, désolée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tu es claire, oui ! :-)

      Euh, bon en même temps, mes enfants sont encore très petits (2 et 4 ans), ça ne me dérangerait pas de commencer ce genre d'expérience maintenant, sans vécu antérieur. :-)

      Et puis, c'est ce qu'on fait aussi avec les élèves (de tous âges) : leur faire confiance, quelle que soit, au fil de notre cheminement d'enseignant, la manière dont ça s'incarne matériellement. Bon, ça ne se met pas en place en 15 jours, c'est sûr, mais quand même : je dirai oui. Je laisserai mes enfants de cette manière, même s'il n'avaient pas vécu, au préalable, tout ce que nous avons vécu ! :-)

      Supprimer
  8. Bonjour Elsa !
    Merci de nous faire entrer dans votre atelier : nous sommes chanceux, étant donné le caractère secret de cet espace :D !
    Les réflexions que tu livres me renvoient au livre "La pédagogie de la mouche" de Collot. Voilà, cet espace encourage les expériences, les surprises, la complexité ! Quel beau cheminement !

    RépondreSupprimer
  9. Je rêve vraiment devant ce lieu! Qu'est ce que j'aimerais avoir un tel espace chez moi!
    Merci en tout cas pour ce blog où je trouve plein d'idées quant aux activités à proposer à mes enfants (1 et 3 ans). C'est une vraie source d'inspiration pour moi (et aussi créateur de quelques scrupules... j'aimerais pouvoir passer plus de temps avec eux et leur proposer plus d'activités)!

    RépondreSupprimer
  10. Je rêve d'un tel espace! Ici c'est le salon, salle de jeux, atelier. Mais un jour qui sait?

    RépondreSupprimer
  11. C vraiment chouette ce que tu a fait de cet espace !

    RépondreSupprimer
  12. Très beau témoignage :) C'est avec la réflexion ce que je reproche aux écoles Montessori, de ne pas avoir d'espace avec des jouets (et même des moches et en plastique XD)
    En fait il faudrait une école avec deux espaces, l'un pour les activités Montessori et un plus "libre" avec des jouets, des coussins, pour sauter, etc... et un grand jardin pour faire du Steiner XD
    J'ai découvert récemment le témoignage d'André Stern et j'aime beaucoup cette approche, toute simple... Bien sur tout le monde ne peut pas le faire, ne veut pas le faire et il y a des métiers (chirurgiens par exemple) qui demandent tout de même des diplômes mais ce serait bien que ceux qui ont décidé de pratiquer l'unschooling soit moins montré du doigts et marginalisé. Qu'on sache qu'on peut faire confiance à l'enfant et à son enthousiasme.
    Pour plein de raison je ne pourrais pas le faire pour mon fils, mais déjà je pense qu'avoir ce regard confiant sur son enfant change beaucoup de chose pour lui, plutôt que de le voir comme un petit sauvageon à cadrer...

    RépondreSupprimer
  13. coucou Elsa!!!!!!

    alors la chapeau c'est MAGNIFIQUE!!!!!!!!j'ai des tas de questions je te les pose toutes, meme si tu vas trouver certaines un peu bêtes ( et en lisant ton blog depuis le début pour mes bouts de chou j'ai vu celui de Mamandala sur le matériel et nos questions qui tournent parfois autour de "où as tu acheté cela?" je ne vais pas y déroger mais.....son post m' a aussi fait réfléchir sur ce point)
    -je me suis finalement rabattu sur le 365 geo pour l'art...
    -est ce que tu pourrais prendre en photo de face tes propositions actuelles dans les petits meubles blancs?
    -(question d'une novice totale en pédagogie Montessori et Reggiane) pourquoi ne vas tu plus acheter du matériel? et que signifie " le cadre reggian va prendre le dessus"?
    -il me semble que tu as un peu changé ta table de la nature. ce sont des petites étagères?j'aimerais en mettre une mais depuis plusieurs mois je ne sais pas où car je manque vraiment de place chez moi.que me conseilles tu pour que je puisse trouver un petit emplacement pour cette table?
    -sur la table d'argile tu as du matériel spécifique argile ou l'argile leur plait avec des outils pour page à modeler aussi?
    -pour l'espace affichage pourquoi tu n'affiches pas les oeuvres directement sur le mur?est ce que c'est toi qui punaise ou ce sont les enfants?c'est eux qui choisissent ce qu'ils veulent punaiser?
    -où as tu trouvé ton tableau noir pour craies?
    -et quelle est la marque de ta plastifieuse?
    -où as tu acheté tes pochettes plastiques PVC?
    - et où as tu trouvé tes bols japonais?
    (désolée de ces questions comme c'est compliqué avec mes deux petits de sortir dans les magasins et que je n'ai pas de voiture je commande beaucoup sur internet c'est pour cela que je te demande)

    désolée pour toutes ces questions, et encore merci de nous avoir fait partager ce merveilleux atelier
    bravo Elsa!
    Sofia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sofia ! :-)

      - Mes petits meubles ne contiennent que les matériaux dont je vous parle tout au long de ce blog, il n'y a rien de secret. Les objets n'ont pas de place attritrée parce que ça bouge un peu tout le temps, mais je compte faire des articles "zoom" sur certaines thématiques (matériel d'art, de maths, de sciences etc.). Ça t'ira ?

      -J'explique ici pourquoi je n'achète plus de matériel montessorien :
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/07/materiel-montessori-ou-acheter-quoi.html

      Ce côté reggian prend le dessus, parce le matériel proposé est néanmoins choisi pour son intérêt pédagogique, mais c'est un matériel OUVERT, qui se prête à ce que l'enfant souhaite en faire.

      - Notre meuble "table de la nature" est présenté ici :
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2012/10/plan-de-travail-miniature.html

      Moi aussi je manquais de place, je l'ai carrément mise devant une fenêtre, et c'est vraiment chouette !
      Ou sinon, sur une petite étagère fixée au mur pas trop haute ? Ça permet de ne pas avoir l'encombrement au sol... Même un tout petit espace est suffisant.
      Ceci aussi peut t'inspirer, c'est magnifique :
      http://sewliberated.typepad.com/sew_liberated/2009/11/the-nature-corner.html

      - Les outils de modelage servent à la fois à l'argile et à la pâte à modeler.

      - On n'épingle pas les œuvres directement sur le mur parce que ce serait trop difficile pour les petits doigts ! ;-)
      Et puis, ça abimerait mon beau mur que je viens de repeindre ! :-D
      Oui, ce sont les enfants qui punaisent, et ils choisissent ce qu'ils veulent punaiser (bien sûr, je ne me prive pas de faire des propositions).

      - J'ai trouvé mon tableau noir ici :
      http://www.amazon.fr/Magnetoplan-Tableau-Magn%C3%A9tique-Effa%C3%A7age-Humide/dp/B001P4BG2Q/ref=sr_1_6?ie=UTF8&qid=1425585368&sr=8-6&keywords=tableau+noir+magn%C3%A9tique

      - La marque de ma plastifieuse est Fellowes (Lunar, j'ai eu la Mars aussi, elles sont OK).

      - J'ai trouvé mes pochettes plastique en magasin de bureautique, mais ce sont celles-ci :
      http://www.amazon.fr/Elba-Sachet-Pochettes-Couleurs-Assorties/dp/B000YC240I/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1425585432&sr=8-1&keywords=poch

      - Mes bols japonais viennent du Japon ! Ils coûtent 100 yen (une bouchée de pain) dans des espèces de solderies... japonaises. :-D

      J'espère avoir répondu à tes questions ! :-)

      Supprimer
    2. oh oui merci beaucoup pour toutes tes réponses!!!!

      pour le yoga, tu connais ce livre?
      http://www.amazon.fr/yoga-petits-pour-bien-dormir/dp/2070576248
      ma fille l'adore!

      les articles zoom ça sera super!c'est très inspirant tes activités!!!!merci!!

      (tu sais que je suis plongée dans la lecture à l'envers de ton blog, est ce que tu as écrit quelque chose sur les périodes sensibles?malgré l'observation de ma puce, j'ai du mal à deviner dans quelle période elle se trouve. Elle adore le sport, grimper, sauter, la balançoire, piscine ... (à vrai dire c'est vraiment ce qu'elle aime le plus) et en ce moment elle me dit sur beaucoup de choses, " maman ça ressemble à ..." elle compare tout, tu as une idée de ce que c'est et de ce que je pourrais lui proposer en réponse à ces comparaisons)

      et sinon je vois que tu mets des blogs cuisine notamment celui de Clea que j'adore, et comme je viens de découvrir la cure Cabot je te mets en lien aussi ce blog que j'aime bien je ne sais pas si tu le connais ( cela n' a rien avoir avec Montessori ;-))))))
      http://mariechioca.canalblog.com/archives/2014/03/24/29512645.html

      je me replonge dans l'année 2013;-)))))

      merci merci merci!Sofia

      Supprimer
    3. Coucou Sofia !

      Je connais "Le yoga des petits pour bien dormir" seulement de nom, mais ici on utilise avec un énorme succès le premier volet "Le yoga des petits" (tout court : http://livre.fnac.com/a1672608/Rebecca-Whitford-Le-yoga-des-petits)... Les enfants adorent, je regrette juste que : 1. Aucune mention ne soit faite de la respiration. 2. Certaines postures sont rebaptisées alors que leurs noms originaux sont très parlants, en soit (exemple "l'enfant", qui pour mes enfants est "la souris"... Bon. Why not).

      Tu me donnes envie d'investir dans ce second volume ! Arg. Je résiste ou pas ? (dit-elle alors que sa carte bleue fait des bonds dans sa poche...) :-D

      Non, je n'ai rien écrit sur les périodes sensibles, mais je pense que tu trouveras facilement des infos sur le Net. Pour mémoire, les six périodes sensibles théorisées par Maria Montessori sont : la période sensible de l'ordre, celle du langage, celle de la coordination des mouvements (avec l'acquisition de la marche), celle de l'émergence du comportement social, celle de l'attention portée aux petits objets et celle du raffinement des sens. Je le précise parce qu'on fait souvent un amalgame et qu'on voit des périodes sensibles partout, alors qu'au sens montessorien, ce terme désigne des axes d'observation très circonscrits et fixés scientifiquement. ;-)

      L'appétit de ta fille pour le mouvement correspond bien à son âge, et c'est excellent : les petits apprennent par le corps, plus le corps bouge, plus les connexions neuronales se multiplient ! L'intellignece motrice, quoi ! :-)

      Les comparaisons ? Mmm. Pas facile. Je vais réfléchir...

      Oh, la cure Cabot, je ne connaissais pas, mais les principes et les recettes de Marie Chioca (Waterzoï ??? Je le VEUX là tout de suite !!) me rappelent un peu la macrobiotique que j'adore (la vraie, hein, la japonaise, avec plein de plats différents dans plein de jolie vaiselle...).

      Je vais explorer ce blog culinaire, merci ! :-)

      Supprimer
    4. coucou!!!!

      je viens de voir ton dernier article, mais où trouves tu ces super idées d'organisation!!!!!!!!!;-)j'adore tes boites Ikea moi j'ai trié et gardé les oeuvres de ma puce dans une boite qui contient les posters, ( du coup les oeuvres sont enroulées mais bon....elles ont le mérite d'être toujours là, je culpabilise trop en voyant tout ce que tu fais de merveilleux pour eux!!!!!)

      le second volume de yoga est très chouette mais parce que je n'ai pas le 1er et que ma puce est trèèèèèès sportive et le soir elle est trèèèèès excitée le yoga la canalise (un peu) ( du coup je vais investir dans le premier mais figure toi qu'à cause de toi ;-) ma carte bleue chauffe et que mon mari m' a fixé impérativement un budget mensuel lol....) je peux te dire les positions si tu veux et (si j'ai le temps) te scanner les pages il y en a peu

      et puis en repensant au message précédent je me suis dis que j'étais vraiment bête de parler de la cure Cabot à une végétarienne ;-)!!!!!!!!

      bref je n'ai pas avancé dans ton blog je suis épuisée de mes deux loulous mais....avec ton lien sur les oeuvres à encadrer et ta super technique de papier noir, j'ai enfin trouvé comment "encadrer" les oeuvres de ma puce!!!!

      à très vite et merci pour toutes tes explications!!!!!!!!!!!
      Sofia

      Supprimer
  14. Il est superbe cet atelier/laboratoire... je dirais presque magique. Je peux facilement comprendre que tes enfants y passent beaucoup de temps. Dès fois, j'ai envie de changer la petite salle de jeux, en atelier du même type. Mais je n'ai pas la place nécessaire et en tant qu'assistante maternelle (ou presque!), je ne pourrais prendre ce risque !
    Bon en tout cas, ça me fait rêver et le lieu est trèèès inspirant aussi.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,
    Je vais relire avec minutie cet article et les commentaires mais déjà WAOUH c'est magnifique, la pièce en elle-même est très belle mais surtout ce que vous en avez fait. Pour lire ce blog depuis longtemps je vois bien les changements, par rapport à votre premier article sur l'atelier... Quelle chance pour vous et vos enfants !
    Je souhaite une très longue vie à cet espace !
    Justine

    RépondreSupprimer
  16. Je lis, regarde et je me fais deux commentaires :

    - On dit que de l'enfance, il ne reste pas de spuvenirs mais des impressions ... Quels impressions vont laisser un si bel espace utilisé pour de tels moments !?

    - un jour tes enfants seront grands ... Peut être pourras-tu alors songer à ouvrir cet espace à d'autres enfants et en faire ton métier ? Je dis ça parce que moi j'y songe (quand j'aurai acheté une maison dont j'ai d'ores et déjà déclaré que je m'octroyais le grenier comme atelier !). D'autant plus qu'il semblerait que ma mutation ne soit pas pour maintenant !

    Je compte bien scruter toutes les photos et voir ce qui me fait tilt ! Merci du partage.

    PS : merci d'avoir viré les codes à taper pour publier des commentaires, c'est plus rapide comme cela et évite les bugs énervants !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En faire mon métier ?
      Mais Clairette, C'EST mon métier ! :-D

      Supprimer
    2. P.S. QUELS codes ?
      Je n'ai jamais voulu qu'il y en ai, il y en avait ????

      Et je n'ai rien viré du tout...

      Blogger, blogger... How strange Blogger.

      Je songe sérieusement à changer d'herbergeur dès que j'aurai 5 minutes ! :-D

      Supprimer
    3. Et bien après avoir écrit notre com', il fallait entrer un code visuel (captcha). Et si on avait oublié de se connecter sur notre compte blogger ou autre, il y avait une erreur qui nous renvoyait sur la page d'avant mais SANS sauvegarder notre commentaire !
      D'où les plaintes pour commentaire perdu et une vraie galère si on voulait commenter depuis un smartphone ...

      Supprimer
    4. Franchement, un hébergeur OVH (15€/an de mémoire) + wordpress, ça demande un peu de prise en main mais après tu es liiiiiiibre !

      Supprimer
    5. Tiens, quel intérêt de prendre un autre hebergeur que Google ou Wordpress ? Quelle liberté as-tu en plus ?
      (Désolée si c'est une question bête, je n'ai jamais entendu parler de OVH !!) :-D

      Supprimer
    6. La liberté totale des plugins WordPress que tu installes, zéro pub, plus grand espace de stockage...

      Supprimer
    7. Blogger n'impose pas de pub comme beaucoup d'autres hébergeurs gratuit. Du coup je trouve qu'il est très bien. Il y a une certaine flexibilité même pour ceux qui ne connaissent rien au langage HTML. Après en effet tu n'as pas accès aux bases de données (pour sauvegarde) mais pour un usage néophyte c'est amplement suffisant.
      Rapide à utiliser et ne demande aucun serveur FTP ou connaissance particulière.


      L'avantage d'un hébergeur payant, c'est justement l'accès à ta base de donnée pour les sauvegardes, mais aussi pour pouvoir au besoin importer ou exporter des données.
      Pour une VRAIE personnalisation du thème d'un site ou blog là il faut s'y connaitre vraiment sinon c'est des choix de tout prêt comme sur blogger.

      Avec les solutions "tout prête" tu n'as en général aucun moyen de récupérer le contenu de ta base et si tu décides de changer de fournisseur, tu dois tout recommencer.


      Supprimer
    8. Tout ce que tu dis est bien vrai...

      Bon, en même temps, j'ai envie de changer de Blogger, et Wordpress m'attire bien pour les années à venir... Mais les pub', c'est sûr, hors de question !!! :-(

      Supprimer
    9. C'est personnel, mais au moment de changer de blog, je me suis tannée sur la recherche de hébergeur idéal. Tout le monde me vantait Wordpress comme un truc super, simple et gratuit. Je n'ai trouvé ça ni gratuit (parce que hébergeur payant), ni simple (télécharger wordpress, puis télécharger un hébergeur puis télécharger un logiciel pour aller chercher ton bidule truc, puis télécharger le pack en français = pas simple) et au final, je n'ai pas trouvé de fonctionnalités si géniales par rapport aux autres hébergeurs. Pour faire un site web c'est plus simple que la normale mais pour un simple blog qui ne demande pas de fonctionnalités particulières, personnellement je suis restée sur blogger, malgré ses défauts (le traitement des photos et les commentaires qui disparaissent notamment). En fait, chaque hébergeur avait son petit plus mais sans proposer les petits plus des autres. Je crois que l'hébergeur parfait n'existe pas.

      Supprimer
    10. Si tu pars sur un hébergement (OVH ou ailleurs) rien ne t'oblige à mettre des pubs.

      Supprimer
  17. Comme s'est inspirant !

    Rien à voir chez nous, où la salle d'activité, la salle de jeu, le salon et la cuisine se partagent le même espace. C'est là aussi que le linge sèche. Et que je travaille. Bref...

    L'avantage, c'est qu'effectivement, travail et jeu sont naturellement synonymes ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce billet a tellement fait du chemin dans ma tête... que nous venons de déplacer tous les meubles de notre espace de vie ! ;)

      J'en profite pour partager une remarque de mon homme :
      "Il y a un rapport avec le prénom ?!!" Et devant mon air ahuri : "Tes filles veulent tout faire comme Elsa de la Reine des Neiges, et toi comme Elsa la bloggeuse..." (dit en râlant, les meubles ne se sont pas déplacés tous seuls...)
      Elsa-la-bloggeuse élevée au rang de succès planétaire... C'est pas beau, ça ?!! :D

      Bon, je n'ai pas encore réorganisé tout le contenu de mes étagères, freinée par quelques questions :
      > Je n'ai encore jamais laissé l'accès libre à mes filles à la peinture, la pâte à modeler, la colle, etc. Elles ont 4 ans et 2,5 ans, en sachant que dans moins d'1 an notre petite dernière se déplacera et aura donc aussi accès à tout... Et sachant donc que notre espace d'activité est aussi le salon, la cuisine, etc.
      Ma question : jusqu'où aller dans l'autonomie ? J'avoue que j'aimerais vraiment que mes "grandes" puissent accéder plus facilement à ce dont elles ont besoin (sans être obligée d'interrompre une tétée ou de gérer leur impatience pendant un changement de couche), mais j'ai quelques réserves quand même : la peinture sur le canapé ou sur les livres ne va pas me mettre en joie, gratter la pâte à modeler pour mettre la table non plus, poser mon ordinateur et ne plus pouvoir le décoller de la table encore moins !
      Sans compter l'accès facilité aux produits potentiellement dangereux pour notre miss3...
      Des idées, des suggestions ?

      > je sens la limite de l'organisation d'étagères dédiées à l'une et à l'autre : je ne sais pas si c'est parce que leur contenu n'est pas adapté ou si par principe le jardin du voisin est toujours plus fleuri, mais ça engendre des disputes et des comportements que j'apprécie peu ("c'est à moi, nananèèèère, t'es trop petiiiite""). Est-ce vraiment indispensable, ou est-ce que les enfants vont finir par aller naturellement vers les activités adaptées à leurs capacités ?
      Je me suis d'ailleurs toujours interrogée sur l'organisation d'une classe Montessori : les petits n'explorent vraiment pas le matériel à disposition quand il ne leur a pas été présenté ?!! Si (quand) ils prennent le mauvais plateau, quelles conséquences ?

      Supprimer
    2. Coucou, Oops ! ;-)

      Haha, alors oui, j'ai bien postulé pour le poste de reine des neiges, mais j'ai dû me rabattre sur "Elsa la bloggeuse"... Bon, on fait avec les arguments qu'on a... Quoiqu'il me semble avoir en commun avec cette fraiche héroïne un certain sens du féminisme !... :-D

      - Dans la mesure où ton espace se situe dans ton salon, je comprends tes réticences, elles sont légitimes. Ici, j'ai fabriqué un deuxième nécessaire à dessin "spécial salon" qui ne contient que des outils sans risque (pastels, crayons de cire, de couleurs). Mes enfants ont passé l'âge de gribouiller partout, mais sans surveillance, on est jamais à l'abri d'une resurgescence de ce type de comportements expérimentaux... Bon, ce nécessaire en libre service me permet d'avoir l'esprit libre si je ne suis pas avec eux dans la pièce.

      Dans l'atelier, c'est différent : il y a de la peinture par terre, des p'tits bouts de pae à modeler, etc. On nettoie. C'est fait pour ça.

      Il m'arrive de proposer des activités dans le salon (pâte à modeler ou autre), mais c'est toujours en ma présence.

      Bon, ça ne t'aide pas trop tout ça...

      - Je comprends tout à fait tes interrogations à "séparer" le matériel en fonction de l'âge. Pour moi, j'y ai renoncé ! C'était un crève-cœur de devoir refuser des activités à ma cadette qui était visiblement attirée. Je pars à présent du principe que si elle est attirée, c'est qu'elle tire un bénéfice de l'activité (quelle que soit la manière dont elle l'exécute). D'ailleurs, si l'activité est trop difficile, l'enfant s'en détourne généralement de lui-même, souvent (hum, enfin, pas Louiselle, Louiselle s'acharne, masi c'est très bien aussi).

      Il faut savoir que certaines éducatrices Montessori n'hésite pas à reprendre le matériel des mains d'un enfant en lui disant qu'il est trop petit. Je l'ai vu de mes yeux vu (plusieurs fois)! Et je trouve que ça n'a pas de sens... :-/

      Bonne continuation dans ton cheminement, j'adore quand tu viens nous raconter !! :-)

      Supprimer
    3. J'avoue que j'ai abandonné aussi l'idée de refuser le matériel Montessori à F. (bientot 2 ans) je me dis que si elle est attiré par les activités de son frère c qu'elle en tire bénéfice. Donc il y a 4 plateau en permanence accessible (en théorie 2 pour F. et 2 pour J. mais ce n'est que de la théorie je ne me prend pas la tête avec ça).Et du coup F. "pratique" des activités comme tour rose, cylindre, puzzle de zoologie... depuis environ ses 15 mois (je mets entre guillemets le mot pratique car évidemment cela ferait bondir les puritains de la pédagogie :))

      Supprimer
    4. Merci, ça me rassure pour le matériel Montessori. Effectivement, je ne comprends pas trop l’intérêt de freiner l'accès des enfants à des plateaux qui les attirent. D'autant plus que leur esprit inventif va parfois trouver des solutions étonnantes et tout à fait pertinentes (chez ma cadette, l'acharnement est tout en créativité !). Je vais vite réorganiser mes étagères ! :)

      J'ai trouvé une solution intermédiaire entre l'accès libre à tout et la sauvegarde de notre espace de vie, sur le modèle des tapis : il y a à disposition plusieurs toiles cirées (un grand coupon détaillée en morceaux). J'insiste sur le "plusieurs" !
      Une miss prend la pâte à modeler ? Elle installe la toile cirée où elle veut (au sol, sur la table à manger, la table basse), et à la fin de l'activité, comme pour le tapis : on replie !
      L'autre veut faire de la peinture ? Seulement si je suis disponible. En revanche, en accès libre, il y a l'aquarelle, des crayons de couleurs aquarellables, et des pots avec un couvercle anti-renversement pour l'eau. Donc elle sort sa toile cirée, peut s'installer toute seule, ranger pratiquement tout toute seule. Et la toile cirée ? Repliée à la fin de l'activité !
      Pareil pour l'activité collage, à leur disposition, mais il y a toujours l'obligation de protéger l'espace de travail avec une toile cirée et de la replier après.
      A la fin de la journée, je m'occupe des toiles cirées (et des tabliers, il en faut aussi quelques un !). Je vais augmenter le stock pour qu'elles ne soient pas à cours.

      Elles sont prévenues : si JE dois tout ranger et qu'il y en a partout à côté, je ne laisse plus le matériel en accès libre, ce serait trop de contraintes pour moi.

      Pour l'instant, ça fonctionne ! Et elles sont toutes fières de leur nouvelle liberté-responsabilité ! ;)
      J'ai trouvé un système pour fermer les tiroirs qui devraient mettre à l’abri les produits dangereux pour ma miss 3 quand elle se déplacera. Mais à ce moment-là, je serai de toute façon plus disponible pour veiller au grain, puisque c'est justement les soins au bébé qui réduisaient mon champ d'action.


      Allez, toutes en cœur : libérééééééeeee, délivréééééeeeeee ! :P

      Supprimer
    5. Libérééééééeeee, délivréééééeeeeee ! :-D

      Top, le coup des toiles cirées ! Je retiens ça...

      Supprimer
  18. C'est vraiment magnifique. Je rêve d'un espace comme celui là. Nous avons une cave que j'essaie '' d'aménager '' mais ce n'est pas très facile car les portes sont en très mauvais état donc tout ce qu'il y a l'extérieur (feuilles, poussières...) rentre à l'intérieur. Et il y a beaucoup de cartons d'affaires ainsi que du matériel de travail de mon père (planche bois, tuiles, câbles électriques...).
    Mais nous avons réussi à faire un petit coin pour l'argile. C'est déjà ça !

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Elsa,

    C'est en me documentant sur des aménagements Montessori à la maison que j'ai découvert ton blog. Je suis admirative! Je suis maîtresse d'école (très Montessori!) et maman d'une petite fille de 20 mois. Nous allons bientôt emménager une nouvelle maison. Ce nouveau départ va me permettre de me lancer dans les aménagements qui me sont chers, pour ma fille!
    Je reviendrai puiser de l'inspiration sur tes pages!
    J'anime également un blog (Eveil et Nature). Je prépare en ce moment un document sur le coin nature dans la maison, ce que tu nommes la table nature. Accepterais-tu que j'y insère la photo de ta table? J'y ajouterais bien sûr un lien vers ton site, ou ton nom, comme tu le souhaite.
    Evidemment, aucun souci si cela te dérange, je comprendrais! Cela n'enlèvera rien au plaisir que j'ai à lire tes pages!
    Mais qui ne tente rien... au cas où, je peux aussi t'envoyer le document en question, que tu estimes si cela te convient!

    A bientôt,
    Emilie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Emilie !

      Ça ne me dérange pas du tout, c'est si gentiment demandé ! ;-)
      (Oui, un lien vers l'article d'origine, c'est très bien !)

      Tu reviendras nous donner le lien vers ton article ? :-)

      Supprimer
    2. Un grand merci!
      Je ne manquerai pas de donner le lien, avec plaisir!

      Supprimer
    3. Voici un 1er lien: http://eveil-et-nature.com/bientot-sur-ce-blog-une-education-nature-pour-mes-enfants-4-etapes-pour-demarrer/
      C'est que je me suis attelée à un ebook! (qui sera complètement gratuit, entendons-nous bien...)
      Dis-moi si tu changes d'avis, je peux toujours retirer ta photo! :-)

      Supprimer
    4. Ouah, ta mise en page est très belle !
      Je suis honorée, ma photo est carrément mise en valeur ! :-o

      Merci ! :-)

      Je me suis inscrite pour recevoir ton e-book gratuit, ça m'allèche, merci pour ton travail et ta générosité !

      Supprimer
    5. Je profite également du lien ;)
      Je me suis inscrite également pour recevoir votre livre.
      L'Empreintoscope est superbe, je vais vite le réaliser et le proposer à mon Crapouillot en parrallèle avec ses cartes de nomenclature sur les empreintes.

      Merci pour le partage.

      Supprimer
    6. Moi aussi, belle découverte !

      Supprimer
  20. Quel bel environnement tu as su créer pour tes enfants !

    Je ne pourrai sûrement jamais offrir une si jolie pièce à petit T., mais loin de me déprimer tes superbes photos m' inspirent. A moi de faire de notre petit chez nous un lieu accueillant où il pourra expérimenter ce qu'il souhaite.

    Merci beaucoup pour ce partage.

    G.

    RépondreSupprimer
  21. j'aime beaucoup cette idée de couler de montessori à reggio en suivant l'evolution des enfants. je mixe les deux au quotidien et je suis pleinement consciente à quel point les deux facettes sont agréables à "travailler" avec les enfants. Bien sûr ma salle n'est pas encore très reggio, ils sont encore petits les miens. Mais je sais que ça va venir rapidement. Par contre c'est un lieu de vie et de passage alors, à voir comment ça va évoluer exactement... mais j'aime beaucoup cette intégration réflechie ^^ Bisous Elsa

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour, je viens de "tomber" sur votre blog. Je vous félicite, il est très enrichissant. J'adore. J'admire votre investissement dans la méthode Montessori. J'ai commencé à l'étudier mais mes enfants 3 ans et 4 ans ne semblent pas être intéressés. J'aimerai avoir vos conseils pour les motiver. Comment procédez-vous pour les intéresser (surtout pour les fameuses barres rouges et bleues, mon fils a vraiment du mal à se concentrer)? Merci infiniment pour votre blog. A bientôt. Sam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sam !

      Oui, c'est une vraie question. Bon, d'abord, il faut vous dire que je n'ai pas TOUJOURS réussi à intéresser mes enfants au matériel montessorien, mais que mes élèves, eux, sont toujours à fond. Je pense que le fait que ça vienne de la maitresse, et non de maman, dans un cadre social, aide beaucoup.

      Bon, ça ne vous aide pas ce que je dis là !

      Sinon, il ne faut pas hésiter à mettrer en scène, à "jouer" la situation : Quand l'enfant découvre un nouveau matériel, par exemple, ça devrait être un moment magique. Mettez-le en scène, dites à l'enfants qu'une surprise l'attend, ouvrez la porte, ayez l'air gourmand. prenez le temps, ensemble, de toucher le matériel, le décrire, avant de vous lancer dans la présentation... Cette expérience devrait toujours être associée à un bon moment avec maman.

      Bon, si je comprends bien, votre fils a déjà découvert les barres rouges et bleues, mais il rechigne à faire l'exercice et donc à mémoriser la numération de 1 à 10 ?

      Quel âge a votre fils ? S'intéresse-t-il aux nombres, en règle général ?

      Quand un matériel coince, il faut essayer de se recentrer : quel objectif ai-je en tête en tant qu'adulte ? Est-ce que cet objectif est réalisable aujourd'hui (vient-il répondre à une demande, une attente de mon enfant ?). Si je n'y parviens pas comme ça, comment puis-je faire autrement ?

      Ce blog regorge d'idées d'expérience sensorielle des quantité SANS barres numériques - que j'ai toujours eu la flemme de fabriquer devant le peu d'intéret que portent mes enfants au matériel sensoriel montessorien ! :-D

      N'hésitez pas à affiner, à me relancer et à nous raconter la suite ! ;-)

      Supprimer
    2. Bonjour Elsa,
      Merci pour votre réponse et un grand merci pour les conseils.

      Mon fils aura bientôt 5 ans en Juillet prochain. Il s'intéresse aux nombres, il sait les écrire, nous utilisons des objets pour apprendre à compter (billes, bouchons, coquillages, perles, les chiffres rugeux...). Il compte en français et anglais... Donc je peux dire qu'il aime bien les chiffres...mais les barres montessori, il ne veut pas.
      Il ne se concentre pas lors de l'exercice Montessori... C'est difficile d'attirer son attention.
      La méthode Montessori (notamment en maths) est progressive... et j'ai "peur" de ne pas suivre le "processus" d'évolution (vers les additions, soustractions, multiplications...). Peut-on faire abstraction de certains outils (pour mon cas, les barres) et progresser dans la méthode Montessori?

      Je vais tenter de réagir comme vous me l'avez indiquée.
      Et ce sera avec un grand plaisir de partager nos progrès.

      Votre blog est très riches et je m'en inspire régulièrement. Merci pour ce beau partage.


      En vous renouvelant mes remerciements,
      A très bientôt

      Sam

      Supprimer
    3. Bonsoir Sam.

      Bien sûr qu'on peut faire l'impasse sur certains matériels, heureusement, surtout dans un cadre privé : sans quoi ce serait proprement ruineux !

      Reprenons le cas des barres. Quels sont les objectifs poursuivis par ce matériel ?

      - D'abord et surtout, mémoriser la suite numérique de 1 à 10. Je crois comprendre que votre fils sait compter jusqu'à 10, donc ça, c'est bon.
      - Donner à l'enfant une expérience sensorielle des quantités. Ce peut être fait tout autrement, par exemple avec une balance à deux plateaux et divers objets (ou quantités de sable, farine, graines, etc.) à peser. Ce n'est qu'une idée, vous en aurez d'autres !
      - Acquérir le concept de nombre dans la séquence (savoir ordonner : après 3, c'est 4 etc.). On peut proposer des dessins "nombres à relier" pour travailler cette compétence, Antonin adore !

      Bon, pis voilà. C'est ça c'est bon, on ne va pas y passer la vie ! ;-)

      Peut-être votre fils a-t-il besoin d'être "nourri" plus avant : s'intéresse-t-il aux "grands nombres" ? Qu'en est-il de la numération après 10 ?

      Supprimer
    4. Bonjour Elsa,
      Mon fils s'intéresse aux "grands nombres". Il compte après 10. Il se trompe toujours après la x9 (par ex. après 19, 29,39,49...).
      Nous avons repris le "jeu" que réalise Antonin. La série de chiffre (après 10) avec leur correspondance en quantité (ronds à remplir de perles...). Mon fils est à l'aise et il adore.

      Maintenant, j'ai bien compris le principe et je me sens plutôt sereine.
      Merci Elsa. Bonne continuation et au plaisir de vous lire.
      Sam

      Supprimer
  23. Quel ordre !!! Cet endroit semble respirer la sérénité. Même si j'avais la place jamais je ne pourrais obtenir un tel résultat ! Tes enfants et les enfants que tu croises ont bien de la chance ! Tu as bien choisi ton métier :-)

    RépondreSupprimer
  24. Merci pour cet article !
    Il se trouve qu'au fil des mois j'aménage toute ma petite maison de cette façon, de mon propre atelier aux chambres. Et ce, non pas pour que ma petite soit sollicitée par soucis de progrès, de pédagogies, de précocité, mais bien parce que je n'ai pas de surface disponible à dédier spécifiquement aux jeux et aux apprentissages. Du coup, j'ai résolu la problématique (de beaucoup de familles je pense) en la prenant à revers : est-ce que ça me dérange moi de vivre dans une maison-maternelle ?
    La réponse est que ça ne me dérange pas du tout vu que je ne vivrai jamais dans une maison de catalogue.
    Du coup, la contrainte de l'esthétique (oui, il faut, quand même, pour le plaisir de vivre dans la maison) engendre l'obligation du bon et du beau dans les choix matériels.

    Ici, nous sommes résolument Reggio-Mason avec comme liant du Waldorf-Steiner. C'est d'ailleurs très rigolo, puisque je découvre ces courants pédagogiques bien après les avoir mis en pratique dans notre vie. (Mais que c'est agréable et facile d'avoir des noms à attribuer à sa façon de faire !).

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour, je viens vers vous avez une question très délicate, en tout cas pour , une question qui n est pas facile a aborder pour moi, pas facile a formuler , a assumer ...
    Je suis la maman de 3 enfants, de 11/9 et 3 ans, mon petit dernier est né handicapé.quel handicap?? on ne le sais pas vraiment...Il est né malvoyant ( pas aveugle, mais avec une tres basse vision, 1/10 d acuité)au fur et a mesure du temps qui passait je me suis rendue compte qu il n "évoluait" pas comme les "autres" il a beacoup de retard au niveau psychomoteur, il a une developpement apprarenté a un enfant de 18mois/2 ans.Certes certaines choses comme le retard d acquisition de la marche, pourraient etres clairement justifié par ses troubles visuels, mais il a également un enormes retard de langage, de motricité fine, d autonomie etc..Nous avons vu plusierus médecins qui nous ont dit que tout les examens sont normaux et qu ils ne peuvent pas expliquer l origine de ses retard.Cependant ils me disent également que bie qu il soit tres tot pour se prononcer, un retard mental n est pas exclu.c est tres lourd, tres dur tres triste.C est juste trop difficile a entendre.J ai essaye de scolariser mon enfant dans l enseignement ordinnaire ( j habite en Belgique ) mais une classe de 20 enfants avec une maitresse peux motivée a ete un echec.Nous nous sommes donc tourné vers le nseignement privé, moins surchargé et un peu "mieux" mais pas assez " bien".J ai alors beaucoup lu, recherché, fouillé sur internet.et la decouverte de la pedagogie Montessori est vraiment mon "idéal" cependant je me demande si cette methode peut etre applicable chez un enfant comme le mien?Je me tourne donc vers vous pour avoir un avis.Pensez vous que c est "realisable " avec mon fils?"ou "pensez vous que je dois commencer? dois je faire comme si il etait plus jeune? pensez vous que c est apprentissage sont trop complexe pour un enfan comme le miens ?merci d avoir pris le temps de me lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christelle !

      Merci pour cette "mise à nu", je suis assez émue ! :-)

      Oui, j'en suis persuadée : la méthode Montessori correspond tout à fait à ce que vous recherchez. Car alors, vous ne vous poserez plus la question de savoir ce qui correspond à telle tranche d'âge, vous vous affranchirez petit à petit de ces idées de "retard" (par rapport à lui-même, votre enfant est juste parfait, et il sait plein de choses), mais vous apprendrez à vous concentrer sur votre enfant et ses besoins. C'est un cheminement, mais je vous assure : si les médecins ont tort et que votre enfant souffre de handicap, cette démarche vous sera d'un soutien certain.

      Par où commencer ? Essayez de faire une courte liste de ce que votre enfant aime faire. Jouer avec l'eau ? Ecouter de la musique ? Vous imiter lorsque vous vaquer à vos occupations ?... Partez de là : proposez-lui ce qu'il aime. On apprend dans le plaisir de faire !

      Je vous souhaite beaucoup de courage. J'espère très sincérement que vous nous tiendrez au courant.

      Faites-lui un petit bisou de ma part, s'il aime ça ! :-)

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Sans pouvoir répondre à votre question, je peux toutefois vous conseiller d'aller visiter le site http://www.hoptoys.fr/ Rien que son titre en dit long.
      J'aime aussi leur façon de dire : les âges des jouets ne sont qu'indicatif, prenez ceux qui correspondent à votre enfant et non à l'âge marqué sur la boîte. Si votre fils aime les hochets (par exemple) pourquoi l'en priver sous prétexte que c'est pour les "dès la naissance à 18 mois" ?
      Ils ont des articles qui pourraient vous aider.
      J'aime le consulter, pour me rappeler combien j'ai de la chance d'avoir une petite "normal". Mais tous les enfants sont "normaux" quand il s'agit d'aimer et de les aimer.

      Bon courage à vous et à votre famille.

      Supprimer
  26. J'aimerais bien une petite visite de ton jardin et de ses aménagements... Nous avons la chance d'avoir un grand terrain, mais peu d'idées satisfaisantes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A venir, Emilie... dans quelques mois... ou années ? :-)

      Pour le moment, notre jardin ne ressemble pas à grand chose, mais c'est un chantier prévu... Il faut le restructurer entièrement, mais il y a aussi encore pas mal de choses à faire dans la maison (rafraichir sérieusement les chambres des enfants, par exemple !).

      Rome ne s'est pas faite en un jour, mais promis, je vous tiendrai au courant ! ;-)

      Supprimer
  27. Un superbe endroit!!!! Ils ont de quoi s'exprimer! Ici aussi le matériel Montessorien a déserté les étagères, les jouets sont revenus et le maître mot est liberté, c'est tellement enrichissant de cette manière là!

    RépondreSupprimer