jeudi 19 février 2015

Empreintes


L'exploration sensorielle des solides se poursuit. Les enfants les aiment beaucoup, les manipulent régulièrement, s'imprègnent de leurs propriétés et intègrent tranquillement le vocabulaire. Pour moi, ce matériel m'inspire beaucoup... Que diriez-vous d'un "musée de constructions" dont les enfants feraient un recueil en les photographiant ? Hein, par exemple ? :-)

Invitation : mes enfants attendent super sagement
que j'ai pris ma photo pour se jeter dessus ! :-D

En attendant, voici une proposition simple, annoncée depuis longtemps, qui vise à passer du solide au plan


On peut aussi proposer aux enfants d'appuyer les solides dans la farine ou le sable humide. L'objectif, à terme, est d'associer chaque solide à son empreinte. Je ne suis pas allée jusque là pour cette première séance : les enfants ont peint librement, ils ont observé et nommé les formes obtenues et ils se sont bien amusés. 


L'œuvre produite ayant été réquisitionnée pour notre Histoire de bulles, je n'ai donc pas pu utiliser la production pour modéliser nos expériences (la sphère trace une ligne, le cylindre une bande, le cône, un cercle, etc.), mais ce sera pour la prochaine fois ! De toute façon, c'est le genre d'activités qu'il faut proposer souvent pour laisser le temps aux enfants de s'approprier ces découvertes.


Mais le principal intérêt de l'activité réside...


... dans le nettoyage ! Ah, "la vaisselle de solides", je n'ai pas fini d'en entendre parler ! ;-)

19 commentaires:

  1. Alors moi je m'éclaterais avec la peinture et les solides et je laisserais volontiers la vaisselle aux enfants :-D !!
    Cette activité est très chouette, je pense que je vais me décider à acheter quelques volumes. J'ai noté que les transparents viennent de chez Wesco, et ceux-ci ?
    Merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Je reviens pour une question à propose des solides de Wesco, plus précisément pour avoir ton avis sur le choix que j'ai à faire. Je ne peux pas (pour l'instant) acheter les translucides ET ceux en plastique "plein" ET ceux en bois. J'hésite entre les deux premiers, pour pouvoir les utiliser avec de la peinture notamment, mais je pencherais plus pour les translucides (j'ai bricolé il y a quelques semaines une table-boite lumineuse à moindre coût !!). Qu'en penses-tu ? Les deux lots permettent-ils le même type d'exploration ? Je sais aussi que les translucides ont la base amovible. Merci de ton aide.

      Supprimer
    2. Non, les deux lots ne permettent pas les mêmes activités, ce serait trop simple.

      Franchement, pour peindre, les grands solides sont parfaits, ceux avec une base amovibles sont plus fragiles (la base risquerait de se détacher).

      Par contre, ces derniers sont top sur table lumineuse et assimilés. Et leurs bases peuvent être observées indépendamment (parfait pour les plus grands enfants). On peut aussi peindre en ôtant la base, de façon à avoir des empreintes qui tracent simplement le contour de la forme (ses côtés, comme on le fait en géométrie). Encore une fois, cela s'adresse à des enfants plus grands.
      Donc, je dirai : plustôt les grands solides en premier - sauf si le côté translucide t'intéresse pour des jeux de lumière... :-D

      (Je ne t'aide pas beaucoup, là, hein ??) :-D

      Supprimer
    3. Je m'attendais à cette réponse :- D !!
      Et en posant la question je savais que j'y répondais en partie... :-(. Ça ne fait pas mes affaires, ou plutôt celles de mon portefeuille. Bien sûr le côté translucide m'intéresse ! Après avoir bricolé notre table lumineuse nous venons d'acquérir un rétro-projecteur ! Mais la possibilité d'exploiter les solides dans la peinture, le sable ou la farine m'intéresse également. Et comme l'objectif initial est quand même la découverte sensorielle des solides je crois que je vais opter pour les grands solides.
      On mettra les blocs translucides et les playmags sur les futures listes de cadeaux :-p ! Et j'achèterai les solides translucides plus tard...
      Merci !
      PS : je me régale avec la table lumineuse et le rétro-projecteur !!! Bon, Soren aussi, je te rassure :-).

      Supprimer
  2. Ho qu' ils me font envie ces solides !

    Pour l' instant dès que je propose de la peinture à petit T. il préfère y mettre les mains. Je ne désespère pas qu'un jour il s' intéresse aussi aux objets que je lui propose avec.

    G.

    RépondreSupprimer
  3. J'adore et je vais proposer un de ces jours

    RépondreSupprimer
  4. Oh la la qu'est ce que j'aimerais avoir ces cubes !
    Et qu'est ce que j'aimerais que ma fille peigne comme ça !
    Bises Elsa.

    RépondreSupprimer
  5. Et tout cela sans tablier!
    Bravo!!!
    ;)

    Note à part 1): hier j'ai vu le film Etre et devenir, Merveilleux! Ca me laisse rêveuse...
    Tu y as déjà pensé j'imagine: l'instruction en famille?

    Note à part 2): Que réponds-tu (car ça m'est arrivé il y a peu de la part d'une collègue enseignante) lorsqu'on te dit: "N'as-tu pas peur qu'elle s'ennuie à l'école si elle a déjà vu la notion, si elle sait déjà le faire?" J'ai répondu qu'elle aimera toujours faire ce qu'elle sait faire et que je ne propose sûrement pas les mêmes supports ni de la même façon...

    J'aurais bien aimé avoir ton avis si on te posait cette question...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Audrey !

      Les deux questions que tu me poses me sont très souvent posées, il faudrait que j'y réponde une fois pour toute dans un article ! :-)

      1. Non, l'IEF ce n'est pas pour nous. J'envisagerai cette solution sans hésiter cependant si un de mes enfants était en souffrance scolaire, mais si ça se passe bien à l'école, ils vont à l'école ! Et moi au travail. Il se trouve que j'adore mon métier ! ;-)

      2. Je ferais exactement la même réponse que toi à la deuxième question ! :-)

      Supprimer
  6. Bonjour Elsa,

    J'ai pensé à cette séance une bonne partie de la nuit !! Elle est extraordinaire car on peut aller vers de belles choses dune manière simple, concrète et esthétique, sensorielle (quelle chance d'avoir croiser ta route !).


    Je réfléchissais à la manière de l'adapter chez nous : tout d'abord, je n'ai que des boules et des cylindres, je vais donc commencer par ça et mettre en relief la boîte à forme qu'ils connaissent bien : dans un trou circulaire, ils peuvent y glisser les deux alors que les empreintes sont différentes. Je pense que j'amènerais la question suivante dans une phase ultérieure : comment faire une empreinte circulaire avec une boule ? (je pense que je ferai la boule en argile pour pouvoir la couper. Pour le reste des solides, il me faudra attendre une occasion pour leur offrir... Patience donc ! et merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)

      Elle est super, ta situation-problème, je te piquerai un de ces quatre ! ;-)

      Supprimer
  7. Merci beaucoup pour ce partage, une fois de plus! Cette séance m'inspire beaucoup, quelle belle manière d'amener à la compréhension de notions si abstraites! Je n'ai pas (encore!) de grands solides, mais mon petit bonhomme a une boîte à formes à encastrer (il nomme déjà sans souci le rond, le carré, le rectangle, le triangle et... l'oeuf, pour l'ovale!). Je pense utiliser ces formes pour faire des empreintes! Une belle séance en perspective, merci!

    RépondreSupprimer
  8. Elsa,

    ça va faire plus d'un an que je suis ton blog et franchement, je trouve que c'est le meilleur de tout ceux que j'ai pu lire et de loin.
    En fait, je crois que nous sommes plusieurs mamans blogueuses à écrire des choses sympa, intéressantes, inspirantes, rassurantes, éclairantes pour les autres, mais je crois que nous écrivons des blogs de mamans.
    J'ai l'impression que ton blog, que TU te situe vraiment à un niveau au dessus, ou simplement différent.
    Ce que j'aime ici c'est ta capacité à avoir intégré plusieurs types de pédagogies différentes que tu arrives à assembler comme les roues crantées d'un mécanisme parfaitement bien huilé. Une roue Reggio, une
    roue Steiner, une roue Montessori, une roue de philo, une roue de sophro, une (grosse) roue d'amour, une roue de tes réflexions personnelles, une roue d'observation, etc.

    Et tout cela est tellement "sensé". Sensé parce que c'est tellement intelligemment mené, mais aussi parce que ça "fait sens", et que le sens de ce que tu fais, tu le transmets si bien.
    On sent que tu n'es pas devenue enseignante par hasard mais par véritable vocation, tant tes écrits témoignent de ta passion, ta recherche, tes connaissances et de tes réflexions en la matière.
    J'ai de plus en plus l'impression de lire aussi le blog d'une pédagogue. Celui d'une maman bien sûr, mais plus seulement.
    Comme si tu étais l'auteur de ta propre pédagogie, inspirée par d'autres, mais qui en fait un syncrétisme du meilleur de tout. Je me demande vraiment si derrière l'enseignante et la maman ne se cache pas une pédagogue
    qui propose ici une façon d'éveiller et d'instruire qui ne se limiterait pas à une classe ou un foyer mais à tous les enfants.
    Tu me répondrais sûrement que quand même pas, qu'un pédagogue approfondit et mène des recherches autrement plus poussées, que tu pioche chez les autres et que tu essaye, et que tu te trompe, comme tous
    les parents. Mais ce qui ressort ici, par le prisme du média c'est un véritable laboratoire de pédagogie. Pour moi du moins, et encore, pas seulement, j'en jurerais.
    A lire le nombre de lectrices, de plus en plus nombreuses et enthousiastes qui te verraient bien écrire, éditer. Je crois qu'on est vraiment sur cette voie là. Je crois que pour nombre de mamans il se dégage une pédagogie plus large, inspirée par des pédagogues, mais aussi des enfants et d'autres parents, une pédagogie collective que tu retransmets en somme, qui parle, qui inspire, et dont on aimerait pouvoir s'imprégner vraiment. Pas seulement refaire comme chez vous, mais en posséder les clefs pour se l'approprier réellement.

    Parce qu'en plus tu sais transmettre tout cela d'une façon limpide, respectueuse et agréable. Et ça c'est très important. Tellement important.

    Ne me demande pas exactement pourquoi j'écris tout ça. J'avais envie de le souligner. Je sens qu'il se passe ici quelque chose de plus grand, de plus profond qu'un simple blog. Je crois qu'il peut naitre ici un
    "mouvement" (pas dans le sens de mouvement activiste mais dans le sens d'une petite trame de l'univers qui bouge, un battement d'aile de papillon, une onde provoquée par le caillou que l'on a jeté dans l'eau).
    Et je me demande, quand tes enfants auront grandi et qu'ils prendront moins de ton temps, ce qui se passera. Mais je crois qu'il se passera quelque chose. Que ce blog est une graine qui donnera une plante.
    Laquelle je n'en sais rien mais.... C'est ce que je me dis. Et j'ai senti qu'il fallait que je te le dise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : il y a bien longtemps que j'ai réussi à ne plus me projeter sur ce que tu montres ici pour vivre ma propre vie de maman avec ce que j'ai à offrir et ma fille à construire, mais je reste tellement jalouse de tes
      séances "artistico-sensorielles" ! Elles sont tellement variées! En médium et en expériences. Elles ressemblent à des laboratoires sensoriels de découvertes, d'observation, de spontanéité, d'expression libre, mêlant
      art et plein d'autre choses. C'est tellement beau....

      Supprimer
    2. Glups.
      Un grand merci Hélène.
      Je suis toute chose à la lecture de ton analyse, je n'ai pas fini de la cogiter... :-O

      Supprimer
    3. Je suis d'accord avec Hélène !! Il y a quelque chose en plus ici que l'on ne retrouve pas ailleurs !

      Quelque chose qui nous pousse à réfléchir, à aller de l'avant, de profond et de beau.

      Supprimer
    4. Mercimercimercimercimercimerci...
      :-)

      Supprimer
  9. Oh oui c'est tellement vrai, je me replonge dans votre blog si souvent, comme un livre que l'on cherit. J'ai l'impression a chaque nouvelle lecture de me remettre en question, de réfléchir et d'avancer.. dans ma vie de maman.
    Justine

    RépondreSupprimer