dimanche 11 janvier 2015

Apprendre à coudre


C'était annoncé : ayant constaté qu'Antonin maitrisait à présent le laçage "dessus-dessous", j'ai profité de ma dernière virée grenobloise pour me procurer le nécessaire de base pour sa première leçon de couture.


J'ai choisi une toile 5.5 points, à la trame bien visible, et un tambour à broder d'à peine 20 centimètres de diamètre. Pour l'aiguille à broder, j'ai pioché dans ma réserve personnelle, mais je sais qu'il en existe aussi en plastique coloré - plus adaptées si vous proposez cette activité dans un cadre collectif. Dans un premier temps, on propose des aiguillées de fil double pour éviter que ce coquin de coton ne s'échappe du chas. N'hésitez pas à acquérir un panel de coloris varié, c'est un élément très attrayant pour les petits - quant à moi, oui, il faut que je refasse mon stock ! Les enfants cousent de très longs points et une aiguillée de 25 cm ne dure pas longtemps ; cela permet de varier les teintes ! Je ferai une razzia de couleurs lors de ma prochaine descente dans une mercerie... et j'en profiterai pour acheter aussi un "enfile-aiguille", je suis certaine qu'Antonin apprendra très vite à s'en servir ! :-)


Les enfants sont fasciné par le geste de coudre - le va-et-vient de l'aiguille et le dessin du fil. Pour commencer, placez-vous à côté de l'enfant et observez ensemble le matériel en le nommant : "tambour", "toile", "vis", "aiguille", "chas", etc. Aidez l'enfant à placer le morceau de toile, préalablement découpé aux dimensions, sur le tambour, en actionant le petit écrou.  Enfilez votre aiguillée avec des gestes lents, et désignez clairement l'avant et l'arrière du travail avant de commencer, par l'arrière, en commentant vos gestes : "On commence par derrière, je ne vois pas ma main, et hop ! L'aiguille apparait quand je pique ! Je tire l'aiguille jusqu'à ce que ça bloque : c'est à cause du nœud, regarde ! Puis, je pique dans l'autre sens...". Après quelques points, donnez le matériel à l'enfant. Dans un premier temps, il vous faudra tenir le tambour ; laissez ensuite l'enfant se débrouiller dès qu'il a compris la technique. Rappelez-lui simplement, le cas échéant, de ne jamais poser le tambour à plat sur ses genoux : il risque de se piquer, ou de fixer ses vêtements à la toile ! Certains petits très verbaux commentent leurs actions - ce n'est pas le cas du Damoiseau  ; n'hésitez pas à enregistrer leurs remarques ou à les prendre en note ! :-)


Plus tard, lorsque l'enfant est prêt, on peut proposer des boutons, des perles, des coquillages troués ou des rondelles à fixer sur la toile, puis de petits morceaux de papier de soie. Ensuite, les enfants peuvent coudre des morceaux de tissu ensemble, broder des motifs simples (le point de croix peut être enseigné dès 5 ans), fixer des glands ou autres ornements à des chutes de tissu...

Encore une affaire à suivre, donc ! ;-)

25 commentaires:

  1. Génial !
    Encore une fois pile dans mes interrogations du moment !
    Je me suis procurée il y a peu des aiguilles en plastique ici :
    http://www.alittlemercerie.com/aiguilles-epingles/aiguille_en_plastique_vert_pour_enfant_canevas_laine_-416246.html

    Problème le chas est très large ! J'ai tenté les cartes à lacets en carton, mais l'enthousiasme n'était pas au rdv. pas assez "vraie" couture. Là avec ton cadre, ça sera mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez, j'ajoute mes liens rituels ^^ :

      http://www.howwemontessori.com/.a/6a0147e1d4f40f970b0192ab8c217f970d-800wi

      http://www.petitcitron.com/blog/2009/08/couture-facile-pour-enfants/#.VLLwfCuG8hZ

      http://www.stirthewonder.com/super-easy-diy-dressing-boards/

      http://www.coccinelle-boutique.com/epages/266019.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/266019/Products/20

      Supprimer
    2. Merci pour ces liens, Clairette ! :-)

      Supprimer
    3. Pour le dernier lien pas dispo on la trouve sur amazon

      Supprimer
  2. Super, je me posais justement la question pour ma petite qui a le même âge que Louiselle. La dmoiselle s'est-elle aussi intéressée à l'activité?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Ln !

      Oui, on peut proposer cette activité dès 2 ans et demi, fonce ! ;-)

      Ici, je n'ai pas encore proposé cette activité à Louiselle : 1. C'est une activité très "enthousiasmante", je ne voulais le faire qu'avec un enfant à la fois, pour de simple raison de gestion. Nous avons donc travaillé pendant la sieste de la Damoiselle. 2. Antonin a vraiment besoin d'avoir des activités "de grands" distinctes de celles de sa soeur, alors je ne me presse pas trop pour proposer certaines choses à Louiselle : il a besoin de me dire : "Moi, je sais faire ça, mais Louiselle, elle, est encore trop petite, hein ?". Du fait de leur toute petite différence d'âge, cet écart de compétences est en réalité très faible... D'où l'importance très particulière des moments de travail en solo !

      Mais Louiselle y aura droit bientôt, j'attends qu'elle progresse un peu sur ses formes à lacer avant ! :-)

      Supprimer
  3. Merci une activitee prochainement a la maison :)
    Surtout que je sais ou trouver du fil a un prix tout bas :) une association vend pas mal de fil et des boutons a un prix top

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Elsa, Merci pour cet article et encore 100 fois merci pour ton blog que je suis assidûment.
    Petite question concernant cette activité : pourquoi proposer cette activité à un enfant ?
    Quelle est la finalité ?
    Y-en-a-t-il une en dehors du côté pratique de savoir coudre un bouton tout seul ?
    Merci :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie !

      Pourquoi apprendre à coudre ? :-)

      1. Pour muscler la main et exercer des gestes fins d'un nouveau genre.
      2. Pour l'art ! (Et ce n'est pas Marie-Voctorine ci-après qui me contredira !). La couture, le broderie, le tricot, le tissage, etc. peuvent être des moyens d'expression de soi.
      En l'occurrence, à l'âge d'Antonin, cette activité s'apparente vraiment à une activité d'arts pla : il dessine avec son fil ! ;-)
      3. Pour l'automie. Coudre un bouton, moui. Ou pourquoi pas, confectionner un objet ou un vêtement de A à Z. C'est de l'art, encore, mais c'est aussi une belle manière de ne pas faire travailler les enfants chinois. D'autant qu'on ne sait pas de quoi demain sera fait et qu'il est fort possible que des compténces basiques telles que "savoir coudre" puisse participer au confort de nos enfants dans le monde de demain - qui, soyons-en sûr, ne ressemblera pas à celui d'aujourd'hui !

      :-)

      Convaincue ? ;-)

      Supprimer
    2. Je comprends le côté artistique mais alors là, c'est moi qui ne pourrait pas suivre car confectionner un vêtement de A à Z me semble totalement inaccessible (déjà que je ressors la notice de ma machine à coudre chaque fois qu'il faut l'enfiler !).
      Je garde l'idée en tête mais alors plutôt pour des ateliers / cours externes. Comme ça c'est ma fille qui m'apprendra !
      Merci de ta réponse.

      Supprimer
  5. bonjour Elsa, je me permets d'intervenir sur votre blog que je suis assidumment , mais toujours dans l'ombre...;)
    étant une brodeuse acharnée , quand je vois un tambour , une aiguille dans les mains de votre fils...je me réjouis !!!
    Peut-être la relève est elle assurée...;) le point de croix est une merveilleuse activité , je me permets de vous inviter à passer par chez moi avec Antonin , et Marie par la même occasion , pour en découvrir une des finalités... ;)
    Longue vie à votre blog , qui pour moi est une source inépuisable de connaissances en matière d'éducation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Marie-Victorine !

      Vous devriez intervenir plus souvent ! ;-)

      Bravo pour votre blog, vos travaux sont superbes !! :-)

      Supprimer
  6. Bonjour Elsa ! Chez nous la boite à couture intrigue fort et donne quelques idées !! J'aime bien ta démarche de commencer sans projet véritable, juste pour le plaisir du geste. Il va juste falloir que je me creuse la tête pour remplacer le tambour que je ne possède pas !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Elsa,
    voici quelques semaines que je lis assidument votre quotidien Montessori avec vos deux enfants et là forcément je craque devant votre fils maniant l'aiguille! Je suis costumière, créatrice textile... en pleine bifurcation pour devenir éducatrice Montessori. Ma fille a 28 mois et l'on s'essaye chaque jour a plus d'autonomie, de paix et de créativité. Bravo car vous m'inspirez beaucoup et montrez que les enfants apprennent avec une telle spontanéité !
    Cela fait un moment que je souhaite vous poser une question. Cette question je me la pose de plus en plus car ma fille va arriver à l'age d'entrer à l'école maternelle. N'ayant absolument pas l'aisance financière pour scolariser ma fille dans une Maison des Enfants Montessori, je reste assez réticente à l'inscrire à l'école public du quartier... Cela fuse dans ma tête et s'embrouille très vite: école à la maison? école public et montessori à la maison est ce possible? ateliers Montessori du mercredi?
    Qu'en pensez vous? Comment vivez vous cela actuellement avec vos deux enfants?
    Votre regard éclairé me serai précieux!
    Je suis navrée de m'étendre sous forme d'un commentaire mais je n'ai pas trouver comment vous joindre plus en privé.
    Sincèrement
    Morgane, maman de Selma.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Morgane !

      Un grand merci pour votre chaleureux retour et votre confiance, mais...
      Il m'est absolument impossible de trancher une question aussi personnelle, vous pensez bien ! :-D

      Personnellement, je vis très très bien le fait que mes enfants soient (ou seront, pour la cadette) scolarisés à l'école de la République. Je ne cherche pas à faire l'école à la maison, mais simplement à suivre les intérêts de mes enfants - qui, certes, se trouvent être assez scolaires pour le moment, mais nous nous doutons bien que cela ne va pas durer ! Que les enfants passionnés d'analyses grammaticales lèvent le doigt ! :-D
      Mes enfants ne suivent pas d'atelier spécifique (je ne suis pas pro-activités extérieures du tout à leurs âges).

      N'hésitez pas à me relancer sur un point plus spécifique, là, votre question est trop générale, vous seule savez ce qui correspond à votre famille !

      Bon courage ! :-)

      Supprimer
    2. Merci Elsa pour votre réponse si rapide et vraie.
      À vous lire, je me rend compte qu'en vous posant cette question j'ai surtout besoin d'être rassurée sur le fait qu'il est possible pour un enfant de baigner à la fois dans une atmosphère scolaire "classique et une atmosphère Montessori à la maison. Il me semble que mon choix est plutôt fait. Ce sera l'enseignement de l'éducation nationale pour ma fille et une atmosphère Montessori à la Maison. Au moins jusqu'à ce que j'enseigne dans une Maison des Enfants... j'ose croire en cela!
      Peut être pouvez vous me dire si votre Damoiseau c'est déjà retrouvé perdu, contrarié entre l'ambiance de l'école et celle de la maison? Pose-t-il des questions à ce sujet?
      Si je m'adresse à vous c'est que je suis la première de mon entourage à avoir eu un enfant alors c'est questionne ne résonne pas (encore) autour de moi.
      Je vous souhaite une année passionnante.
      Morgane

      Supprimer
    3. Si Antonin s'est retrouvé contrarié ? Mais oui ! Ce midi, mon Damoiseau, très sérieux : "Tu sais, Maman, à l'école, les "tétines", on appelle ça... des "suçettes" !"
      C'est fou, non ?!
      :-D

      Non, Antonin ne pose pas de questions sur les éventuelles "divergences" ; comme je le disais à une autre lectrice récemment, le fait que ce soit différent à l'école et à la maison est quelque chose de normal (c'est le contraire qui serai franchement étrange, imaginez que vous entrez chez votre voisine et que ce soit... exactement COMME chez vous !! Le cauchemar !! :-D ).
      Tous les enfants vivent cet écart, quel que soit ce qui se passe à la maison, quelle que soit l'école qu'ils fréquentent. Et franchement, je trouve que c'est une excellente chose ! :-)

      Oh, oui, je veux bien d'une année passionnante !
      Je vous souhaite la même !

      (Et on peux se dire "tu", pas de souci pour moi !!)

      Supprimer
  8. Bonjour,

    Mon fils m'a demandé de coudre dernièrement et donc votre article tombe bien. Vous précisez pour la taille du tambour, mais en revanche pour les tailles d'aiguille, pourriez vous m'indiquer ce qui correspondrait à un enfant de 5 ans et demi. Il y a des dizaines de taille et j'avoue être un peu démunie.
    Merci d'avançe de votre aide mp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, MP !

      A vue de nez, la mienne mesure 6 cm ! :-)

      (Evidemment, mon mètre en ruban a disparu là tout-de-suite...)
      :-D

      Elle est parfaite pour une première séance ! :-)

      Supprimer
  9. Merci pour cet article !
    Jusqu'ici, je suivais vos publications avec assiduité, mais je dois vous dire à quel point je les apprécie !
    Et la couture, j'aime tant cela que j'aurais voulu la transmettre à mes enfants. Mes ainés ne cousent ni les unes, ni les autres.... alors pour la dernière, je vais faire différemment... et j'espère qu'elle saura faire son chemin ! si possible avec aussi la couture !
    C'est amusant car comme ma fille a le même âge que votre damoiseau... je suis d'autant plus intéressée par votre cheminement !
    Alors à bientôt,
    Christèle

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour cette belle idée de proposer la couture aux tout-petits. Je n'y avais vraiment pas pensé ! Je vais essayer de proposer cela a ma "grande" de trois et demi qui aime depuis peu les laçages.

    Je m'interroge cependant concernant l'aiguille et le risque pour un enfant en bas-âge de se faire mal... Antonin a-t-il déjà réalisé auparavant des activités avec des objets qui peuvent piquer ? L'avez-vous mis en garde concernant les risques ? L'a--il compris de lui même ?

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Boutdechou !

      Une activité de tranfert d'épingles avait été proposé en amont :

      http://mercimontessori.blogspot.fr/2015/01/decembre-2014-vie-pratique.html

      Mais je n'avais aucune crainte à ce sujet - encore une fois tout dépend des enfants et de notre feeling...

      Si tu crains que ta fille ne se blesse, opte pour des aiguilles en plastique... C'est ce que je ferais en classe, sécurité oblige ! :-)

      Supprimer
  11. #merciElsa !

    http://imageshack.com/a/img540/8196/SU3Inj.jpg

    RépondreSupprimer