mardi 2 décembre 2014

Calendrier de l'Avent Filliozat # 2

24 petites fenêtres à ouvrir sur soi et sa relation à ses enfants.
24 exercices pour s'observer sans jugement de valeur, avec tendresse, pour constater que s'observer, c'est déjà se changer... en mieux !
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur, parce qu'une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à nos enfants !

Champs d'Isère, janvier 2014

Je m'observe face à mes enfants :

Comment je les inclus dans mes activités quotidiennes - faire la cuisine, le ménage, les comptes... ?
Comment je les aide et comment je les laisse grandir ? (Trop, pas assez...)
J'observe ce que je fais pour eux - les laver, leur couper leur viande, les servir, faire leur lit, ranger leur linge...
Je vérifie : "Serait-il/elle capable de faire cela tout(e) seul(e) ?"

28 commentaires:

  1. Pour le 1er jour je me suis dit ça va, j'ai eu cette prise de conscience assez tôt que le temps effectif est important, peut être parce que mon enfance et ses bons souvenirs sont encore bien présents a mon esprit. Mais la pour ce deuxième jour j'ai plus de boulot!
    Justine

    RépondreSupprimer
  2. Idem ici: je m'étais déjà posée la question n°1 et j'avais constaté que les jours de semaine, après le travail et malgré le repas à préparer/les bains à donner il fallait que je trouve 1/4 h par ci par là pour être pleinement avec les enfants, sans pression, sans penser aux corvées et je voulais éviter aussi de donner les soins aux enfants de manière mécanique.

    Pour cette 2e question, après un coup de boost en mai/juin pour l'aîné, je stagne un peu et ma miss de 2 ans est pourtant en demande...bon une petite liste des actions à mener s'impose!
    Et il faut anticiper car souvent c'est le retard pris ou potentiel qui écourte une activité d'autonomie...

    On en revient toujours au calme finalement.

    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  3. Les comptes ?!
    Pendant que je bloggue et surfe, ma petite passe l'aspirateur dans la cuisine, et ma grande frotte son tabouret (ah bon, je suis censée faire ça avec eux :-D ?)

    RépondreSupprimer
  4. c'est notamment grâce a ton blog que j'ai laissé de l'autonomie à ma fille pour faire des choses toute seule : essayer de manger (à la cuillère ou plus souvent avec les doigts), m'aider à faire la cuisine (et s’étouffer ne mangeant la farine :o) ), faire la vaisselle (et arroser la cuisine) et essayer surtout de ne pas trop m'enerver quand ça ne va pas dans le bon sens... :o)
    et aujourd’hui je la trouve plutôt dégourdie , alors certes elle touche à beaucoup de choses mais en même temps c'est aussi à "cause" de moi qu'elle a cette curiosité ;o)

    RépondreSupprimer
  5. Je leur laisse pas mal d'autonomie et les encourage en ce sens. Ton blog m'aide à aller plus loin, à franchir de nouvelles étapes. J'ai encore de la marge pour m'améliorer...

    RépondreSupprimer
  6. Justement je suis en pleine réflexion pour aménager l'espace afin que ma fille participe à la préparation des repas (ah le doux bruit du mixer qui la fait chanter dessus et qu'elle dévore des yeux...) Le plan de travail est haut, la table également et l'installer dans sa chaise haute bloque trop ses mouvements (elle l'escalade déjà bien trop pour envisager de grimper sur la table lors des repas !)
    Alors je pensais à la "tour d'apprentissage" mais je voudrais bien vos avis un peu sur le sujet, les mamans Montessoriennes ^^
    Merci
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie

      Et d'abord un bonjour à Elsa, j'avais moi aussi essayé de passer moins de temps devant l'ordi mais je suis très heureuse de la lire davantage en ce moment. Mais en même temps ne pense pas trop à nous et profite de tes derniers mois dispos avant ta reprise pour concrétiser tous tes projets. Le temps passe si vite !

      Donc revenons à nos moutons la tour d'apprentissage : POUR à 200% !
      Nous avons opté pour la version escabeau IKEA réhaussé par des tasseaux ( dans google tu en as plusieurs en photos) A part faire attention à ne pas fendre le bois en utilisant des vis trop grosses ou trop proches du bord, la tache s'est révélée assez simple.Il n'est pas trop encombrant, lourd mais c'est plutot un gage de stabilité à mes yeux.
      Par rapport à cette tour la ( voir photo) nous avons au début rajouté une barre supplémentaire dans le dos car ma fille avait tendance à vouloir s’asseoir sur l'assise et donc aurait pu basculer en arrière : (je ne sais pas si je suis claire)
      http://seesarado.com/diy-n2-la-tour-dapprentissage-ou-marchepied-securise/

      En le re-regardant je me dis qu'on a fait exactement le même à part l'ajout de toile cirée mais c'est vrai que c"est pas du luxe de protéger ces parties la et de faciliter le nettoyage.

      Ma fille a découvert sa tour vers 10 mois et l'a tout de suite utilisée pour voir le monde d'en haut mais surtout pour se laver les mains de manière sécurisée seule. A 10/12 mois être autonome sur un trépied me semblait trop risqué.
      Bref la tour était utilisée quotidiennement de cette manière surtout. En grandissant la tour a commencé à naviguer entre la sdb et la cuisine pour suivre ce qui se passe sur le plan de travail.
      Maintenant depuis ses 2 ans en gros, la salle de bain est équipée d'un trépied simple qui ne lui pose plus de problème, elle fait attention.
      Du coup la tour est totalement dans la cuisine et ma fille a maintenant la force de la déplacer elle même. Et là elle adore, autonomie totale, je me sers dans le frigo, j'utilise le lavabo, je me prépare un biberon toute seule,... Bon du coup, en gros, plus rien n'est sécurisé dans la cuisine il faut faire attention. Mais quel plaisir de la voir aussi autonome.
      Nos séances cuisine ( gateaux, sablés, nettoyage de légumes, découpe,..) se passent sur cette tour et le fait d'être entourée de barrières rend le tout très agréable, elle peut se pencher un peu sur le côté pour attraper quelquechose. Pouvoir travailler sur le plan de travail comme les grands apporte un vrai plaisir, ce n'est pas la même chose quand on l'installe assise à la table pour faire quelquechose. Elle veut tout faire comme nous donc debout, et sur le plan de travail. Et puis c'est vrai que de manière générale pour nous adultes aussi c'est plus logique de cuisiner debout plutôt qu'assis.
      Bref nous sommes tous fans et si c'était à refaire on referait ! Bon évidemment je n'ai pas d'expérience d'autrechose (debout sur une chaise, sur un simple trépied,...) mais la tour c'est bien !
      Voila !
      Aurélie B


      Supprimer
    2. Je confirme, j'ai fait cette tour là aussi (budget 10 €, le coût de l'escabeau IKEA), et elle a depuis "fait des petits" chez au moins 2 autres familles ! C'est vrai qu'elle est un peu lourde, mais avec des patins en dessous ça glisse bien sur le carrelage !

      Sinon, merci Elsa, pour ce calendrier de l'Avent immatériel et riche de réflexions à venir...

      Supprimer
    3. Aurélie B : Arg, oui, tu as raison, je file retrouver ma pause... :-D

      Supprimer
    4. J'ai toujours utilisé un escabeau basique à 2 marches, depuis que mon aînée marche à 4 pattes (elle l'a escaladée bien avant de savoir marcher), et quasi pas de chute à déplorer (en fait, elles sont majoritairement dues aux pieds : on se prend les pieds dedans, adultes comme enfant !).

      Mais on ne s'en sert quasi pas pour la cuisine : moi je préfère être assise à table ! :) Les filles ont leur Stokke, depuis la naissance (le seul cadeau qu'on met dans la liste de naissance, avec le siège auto, puisque nous n'avons aucun autre matériel de puériculture : ni lit, ni transat, etc). Donc on découpe, mélange sur la table-à-tout-faire (une seule pièce salon-cuisine, donc on y bricole, mange, joue...).

      Pour la cuisson, personne n'a le droit de s'approcher depuis que nous avons déménagé et que je découvre la cuisine au gaz, que je trouve déjà dangereuse pour moi qui n'ai toujours connu que des plaques électriques !

      Supprimer
    5. Merci pour ce long témoignage détaillé Aurélie :D
      J'ai envoyé mon Homme en mission chez le suédois ;) Je sens bien que ma fille en a le goût mais pas toujours simple de lui proposer un marche-pied (meme sécurisé) à 10 mois comme ca avec aplomb ;) Alors merci pour le partage d'expériences, ca rassure et ca motive !

      Je vais rapidement avoir de la main d'oeuvre pour gouter ses compotes je crois bien ;)

      Supprimer
  7. Encore une piste à approfondir!!

    À Marie, après plusieurs culbutes et chutes depuis le tabouret-chaise-marchepied (rayer la mention inutile); nous nous sommes décidés à acquérir cette fameuse "learning tower" introuvable ou plutôt inlivrable depuis les pays anglosaxons... La nôtre est fabriquée par un menuisier et elle sert tous les jours, effectivement elle m'a considérablement aidée dans la volonté d'inclure les enfants dans les tâches ménagères.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me prenais un peu la tête de ne pas trouver de cotes exactes sur les dimensions précises... et j'en oubliais l'essentiel : regarder et adapter par rapport à elle, et peu importe les "cotes standard"..
      Merci pour ton partage ;)

      Supprimer
  8. Bizarre bizarre...
    Ce soir en rentrant de l'école ma fille (bientôt 5 ans) a voulu faire les vitres ? ! ? (Bon d'accord elles sont très sales mais quand même...)
    Bref heureusement pour elle, il y avait eu ce matin ce post et j'ai donc sorti chiffon et vaporisateur et en avant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous c'est la cadette (2 ans) qui adooooore faire les vitres. Il faut dire que nous peignons régulièrement dessus (au moins une fois à chaque changement de saison, pour harmoniser avec la table des saisons juste à côté)
      Sauf que parfois, je lave les chiffons et les éponges.
      Et quand le besoin de frotter est le plus fort ? Pas grave, l'éponge du tableau à craie fera l'affaire... Ma vitre est opaque jusqu'à hauteur du bras tendu de la miss !!! :D

      Supprimer
  9. Pour mes deux grandes qui vont avoir 12 et 9 ans en début d'année, je ne leur ai laissé que peu d'autonomie (un exemple symptomatique, ma 9ans ne sait toujours pas faire ses lacets seule :( )
    Sans doute un besoin de tout contrôler de ma part.....

    Pour les deux petits, la découverte de Maria Montessori m'a ouvert les yeux : j'essaie donc de prendre sur moi et de leur accorder un peu d'autonomie même si ça reste difficile....

    La lecture de ton blog, Elsa, m'ouvre également beaucoup de perspectives, mais laisser faire n'est pas du tout naturel chez moi. J'ai déjà réussi à lâcher prise en pratiquant la Diversification Menée par l'Enfant pour ma petite dernière de 14 mois, et je m'en félicite vu tous les bénéfices que cela nous (et lui) apporte.....
    Il me reste à persévérer dans cette voie de "aide moi à faire tout seul"

    RépondreSupprimer
  10. Je favorise l'autonomie pour tout... Mais mes filles sont en pleine phase de régression toutes les 2, à l'approche de l'arrivée de leur petite sœur (prévue pour fin janvier) !
    Elles ne veulent plus ni s'habiller, ni même parfois manger seule... Retour de la becquée, à 2 ans et 4 ans, pfff...
    Et retour des pipis par terre, et même sur le canapé pour mon aînée !!!

    Je passe donc mon tour (provisoirement) pour la réflexion du jour...

    RépondreSupprimer
  11. Elles sont très bien ces petites pensées journalières... ;-)
    Moi j'ai l'impression de m'épuiser à essayer d'accompagner Anna dans l'autonomie.

    Comment faites-vous les mamans?
    Ce matin, en une heure j'ai dû gérer :
    - un bocal en verre explosé sur le sol de la cuisine (aspirateur à 6h45 du matin)
    - le caca à ramasser dans la douche avec une petite fille qui ne veut pas en sortir et ne veut pas que je lui essuie les fesses ni l'habille... à 7h30 du matin (j'étais dans la douche, elle a absolument voulu venir avec moi, sinon c'etait le drame... et... bon voilà quoi...)
    - porte de douche ouverte, Anna a inondé le sol. Et a voulu éponger, toute nue sur le sol glissant, avec un balai à franges. Et a voulu ensuite emmener le balai trempé dans la cuisine (elle était encore toute nue et toute mouillée). Il était 7h40...

    Les mamans comment faites vous?? Parce que moi j'ai épongé le plus gros avant de laisser le balai à Anna - pour le verre le papa a ramassé le pus gros et j'ai passé l'aspi (et non pas anna...) - pour le balai trempé dans la cuisine j'ai dit "il faut s'habiller d'abord et se sécher" (donc drame - et finalement pas de balai trempé dans ma cuisine... ouf... car je n'avais toujours pas pris mon déjeuner) - et les petites crottes dans la douche... c'est le papa qui a ramassé...

    Je ne m'en sors pas très bien avec l'autonomie je crois......................... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Helène !
      Quel âge a Anna ?

      Ce qui va suivre n'engage que moi, tu me diras si ça te fait écho :

      Ni Maria Montessori ni Isabelle Filliozat ne disent qu'il faut autonomiser l'enfant à tout prix. Elles disent que souvent l'enfant a la volonté de faire seul, et que le parent doit y être attentif, et ne pas contrecarrer ce besoin.

      Un de mes enfants s'acharne à s'habiller seul depuis ses 10 mois, l'autre s'y est intéressé très doucement vers 3 ans et demi. Encore aujourd'hui, c'est moi qui l'habille s'il le désire. Isabelle Filliozat dit ici : "Je vérifie". Vérifie. Parfois l'enfant n'est pas encore capable de faire seul, et il n'en a pas envie. Il faut aussi le respecter !

      Je pense qu'ici Isabelle Filliozat ne pensait pas aux bébés...:-)
      Mais aux plus grands qu'on dorlote pour se sentir indispensable, et aussi pour aller plus vite.

      Moi, j'ai l'impression qu'Anna a envie de rester petite. Elle a bien raison, elle EST petite (non ?), alors, qu'elle en profite !! :-D

      Supprimer
    2. Oh Elsa ce que tu dis est tellement juste..... tu es tres perspicace! :-)
      C'est vrai Anna est petite : elle a 22 mois. Et c'est vrai, elle veut rester petite : elle nous dit qu'elle est un bebe, pas une grande fille :-)
      Un grand merci Elsa tes commentaires une fois de plus m'apportent énormément!
      Je vais relire Filliozat et lire Maria Montessori.
      Et câliner mon bébé chat tant qu'elle le souhaite puisque qu'elle veut rester petite encore... profitons en!

      Supprimer
  12. D'ailleurs j'en profite pour demander : où puis-je trouver des explications sur la façon d'inciter Anna à m'aider à ranger- éponger quand elle a mis de l'eau partout par terre en jouant avec le robinet - m'aider à ramasser les haricots secs par terre après qu'elle a joué... bref, tout ce que les enfants semblent aimer faire, Anna trouve ça super que ce soit sa maman qui s'en charge pour elle, elle passe à autre chose... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un article publié sur ce site : http://apprendreaeduquer.fr/5-competences-susciter-cooperation-chez-les-enfants/
      pour susciter la coopération des enfants.

      Supprimer
    2. Merci infiniment Celine, c'est très important.

      Supprimer
    3. Personnellement, pour mon petit de 2 ans, je n'hésite pas à lui prendre la main pour l'amener vers les objets à ramasser (en douceur), je lui demande de ramasser et je montre l'exemple (joindre le geste à la parole). Ca marche bien chez nous, enfin surtout si je suis disponible (physiquement et émotionnellement).

      Supprimer
    4. Merci Céline pour le lien!
      J'ai lu ce petit bouquin tres bien fait et ca ressemble fort a la formation Thomas Gordon que je viens de suivre....

      Supprimer
  13. Je suis ton blog depuis la naissance de mon fils alors j'avoue que l'autonomie a fait partie de mes principes très rapidement. Mon fils est d'ailleurs toujours très demandeur : il passe l'aspirateur, éponge ses bêtises, se lave et s'habille tout seul à quelques boutons près...
    En revanche, j'avoue que je suis toujours aussi admirative de tout ce que tu fais faire à ton fils en cuisine... moi j'ai du mal à lui laisser l'épluche légumes et j'ai toujours l'impression de manquer de temps pour l'inclure dans les préparatifs...

    RépondreSupprimer