lundi 1 décembre 2014

Calendrier de l'Avent Filliozat # 1

24 petites fenêtres à ouvrir sur soi et sa relation à ses enfants.
24 exercices pour s'observer sans jugement de valeur, avec tendresse, pour constater que s'observer, c'est déjà se changer... en mieux !
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur, parce qu'une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à nos enfants !

Chemin en Isère, janvier 2014

Je m'observe face à mes enfants :


Combien de temps effectif je passe avec chacun d'eux chaque jour ?
C'est-à-dire centré(e) sur chacun d'eux, à jouer, parler, se câliner...

(Attention, le moment où je prépare le dîner en surveillant l'exécution des devoirs d'un oeil distrait ne compte pas !) :-)

29 commentaires:

  1. J'étais aussi impatiente que les enfants, 6h30 c'est pratique et j'ai même mis le reveil 5' plus tôt pour profiter...

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces questionnements et ces réflexions! D'ailleurs la première appelle à une reponse qui n'est pas si simple qu'elle le paraît!

    RépondreSupprimer
  3. ca commence fort !!
    Merci
    Marg

    RépondreSupprimer
  4. Merci Merci Merci ! çà me parle bien !Je suis éducatrice de jeunes enfants et maman de deux enfants. Le soir en rentrant du jardin d'enfants je culpabilisais à mort d'avoir été autant engagé dans la relation des enfants accueillis et de ne plus avoir la force parfois de raconter une énième histoire lors du coucher des miens... La culpabilité de ne pas avoir "assez" de temps à été longtemps mon amie :); et puis un jour j'ai compris que les petites pincées d'amour dispensées çà et là dans la journée( petit mot glissé dans la lunch box du goûter, sous l'oreiller, les balades du week-end,les vacances, les 15 minutes de conversations dans le tram le matin avec mon grand) et bien cela les rend heureux ...et moi aussi !

    RépondreSupprimer
  5. Qu'elle belle idée, un grand merci à toi...je sens que j'ai besoin d'un temps de l'avent tourné vers la reflexion et l'introspection! Une dispute pour pas grand chose avec mon frère, des mots qui ne sortent pas à l'intention de mes parents et ma gommette qui "cri", "tape", "pleur"...bref qui "fait de grosses crises" et ne dort que peu la nuit...
    Je vais te (vous) suivre et faire ce travail de l'avent avec sérieux!
    Mais d'abord, je vais terminer mes 3 calendriers pour les "petits" de la maisonnée...ouverture au retour de l'école ce midi! Je souhaite aussi une belle attente à Antonin et à Louiselle.
    La gommette aura une semaine de personnages pour créer sa première crèche, une semaine de tampons pour faire de jolis dessin, quelques bons chocolats, une matinée piscine...et les petits livres de balthazar parce que j'ai du mal à lui expliquer avec mes mots ce que peuvent représenter toutes les traditions célébrées ce mois-ci...la petite trace écrite nous permettra d'engager la conversation sur le sapin (décoré hier) , saint Nicolas (fêter dans notre coin!), sainte Lucie & compagnie!
    Bon mois de Décembre!

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cette idee merveilleuse!

    RépondreSupprimer
  7. Je dis un grand MERCI d'avance pour ces 24 jours qui vont arrivés ! Ces petites phrases, je pense, vont m’amener à réfléchir, repenser ma relation avec mes enfants, a peut-être pensé un peu à moi et à nous, etc. !! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Première question première baffe première envie de me poser première introspection première semaine de l'Avent ou je ne suis pas un seul soir en mesure de coucher mes enfants... Ça commence bien! Chez nous un seul calendrier pour 3 c'est ça aussi l'attente! Évidemment il y a 3 douceurs par jour mais un seul piocheur! J'y ai aussi glissé des moments partagés :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Clo !

      Alors, ces petits exos sont à faire avec bienveillance envers soi-même, hein ? :-D
      L'objectif n'est pas de culpabibliser, Filliozat explique très bien à quel point ce sentiment est contre-productif.

      Chez nous aussi, un seul calendrier, bien sûr !! (Euh, et puis quand même, au prix que ça coûte !! - du moins, pour nous qui l'avons acheté...).

      Et oui, le partage et la patience (d'attendre sont tour, comme d'attendre le jour J) sont aussi des valeurs de l'Avent ! :-)

      Supprimer
  9. le temps de promenade, ça compte??? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D

      J'imagine que tout dépend de ton état d'esprit...

      Pour moi, en promenade, j'alterne les moments où je suis attentive à mes enfants et ceux où je pars complètement dans mes pensées... Alors pour moi, je dirai : ça compte... mais à 50% seulement ! :-D

      Supprimer
    2. De mon coté c'est la "promenade" quotidienne du retour de la crèche qui est je crois le meilleur temps de qualité... C'est devenu presque un rituel, on prend notre temps pour rentrer (jusqu'à une demie heure pour 500m!), pour dire bonjour aux chats, taper dans les marrons, essayer toutes les portes d'entrées des immeubles, passer par le primeur (forcément!) et regarder les étals de fruits devant la porte, faire rire l'opticien, et j'en passe. Et je commente, j'accompagne, je me mets à hauteur autant que possible (oui oui accroupie dans la rue, pour avoir le meme point de vue. Et accroupie on ne voit pas les memes choses!).

      Après on rentre, et là forcément, il y a la préparation du repas, le bain, tout l'enchainement du soir où il y a moins d'attention...

      Alors, oui, moi je dis la promenade ça compte!

      Supprimer
  10. J'ai l'impression de passer + de temps chaque avec Petit bonheur depuis qu'il va à l'école. Du temps ensemble où je suis vraiment disponible. C'est fou! Il nous fallait peut être diminuer la quantité pour aller vers + de qualité ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage! Quand j'ai repris le travail la première fois j'ai vraiment gagné en qualité a la fin de mon congé parental c'était devenu plus très qualitatif. Le quantitatif ne fait pas tout. Mais c'est d'ailleurs bien le sens du premier message d'Elsa :-)

      Supprimer
  11. Trop aux yeux de mon mari :-(, pas assez aux miens :-p.

    RépondreSupprimer
  12. Comme disait Marg un peu plus haut, ça commence fort! ^^
    Je ne saurais vraiment dire combien de temps effectif je passe réellement avec ma puce ... en mettant de côté le temps consacré aux "obligations" quotidiennes qui ne peuvent pas toujours être accompagnées comme je l'aimerai (je pense en particulier à toute la course matinale pour être prêtes a l'heure...), cela ne doit pas être énorme finalement...
    Mais comme, Celine, je remarque aussi que la qualité est au moins aussi importante que la quantité (ceci dit je réalise que j'avais déjà plus ou moins intégré cette notion en tant qu'enfant de parents divorcés) personnellement je ne peux être que ravie et soulagée du temps que je passe avec Charline depuis ma re-orientation professionnelle... Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma relation avec elle que depuis que j'ai choisi cette nouvelle route... Certainement parce que j'ai enfin trouvé ma place et que j'ai (re)trouvé une paix intérieure me permettant ainsi de vraiment me tourner vers l'Autre... (Même si bien sur, ce n'est pas toujours facile, parfait et idéal ^^)

    RépondreSupprimer
  13. Il me semble lui accorder pas mal de temps quand nous sommes ensemble. Mais ayant des difficultés d'organisation, je me rends compte que j'ai l'esprit souvent occupé aux tâches ménagères/cuisine qu'il me faut caser dans la journée alors même que je suis avec lui.

    RépondreSupprimer
  14. Première question et première remise en question : que c'est dur de trouver un temps de qualité pour chacun de mes 4 enfants !
    C'est une grosse culpabilité chez moi, de me focaliser plus sur les tâches ménagères et administratives (gestion de l'entreprise de mon mari, à son compte) que sur les moments passés avec mes enfants.
    J'ai souvent le sentiment de bloquer au moment de la mise en œuvre : je prévois plein de choses, j'achète éventuellement le matériel nécessaire et lorsque je suis en mesure de passer à l'acte......j'ai toujours quelque chose de beaucoup plus important à faire......
    Je dois absolument travailler sur cela car les semaines passent, les enfants grandissent et je n'ai pas envie de me retrouver avec des regrets à la pelle.....

    RépondreSupprimer
  15. Ma difficulté est de passer du temps de qualité individuellement avec chacune. Je passe beaucoup de temps à jouer avec le duo (bientôt trio), mais je suis très frustrée de ne pas avoir la possibilité d'être en tête-à-tête avec l'une ou l'autre de temps en temps. Même si je m'arrange pour garder une demie-journée de crèche pour la petite afin d'être avec la grande pendant les vacances scolaires, ça reste très peu... et ça ne va pas s'améliorer !
    Sans avoir de solution "gratuite" (pas de famille à moins de 500 km, un peu jeunes pour les laisser chez les copines alors qu'on a déménagé il y a 1 an donc pas d'amis proches à proximité, peu de relais du papa, commerçant...), c'est franchement compliqué.

    RépondreSupprimer
  16. Je me force, quelle que soit l'heure, l'humeur et le temps qu'il fait, à lire une histoire à chaque enfant (il n'y en a que 2, ça va) dans son lit et à papoter 5 minutes.
    Si le papa est là, on prend un enfant chacun pour lire l'histoire et papoter.
    C'est précieux de se poser un peu avec les vies de dingues qu'on a!

    RépondreSupprimer
  17. Je découvre seulement ton calendrier : trop chouette !
    Je me souviens de ton billet où tu disais avoir pour objectif de consacrer une heure entière à tes enfants chaque jour et je m'étais dit, sur le coup, que, de mon côté, je l'avais atteint largement. Et en fait, en y réfléchissant, en m'observant, j'ai compris que j'avais l'impression de consacrer beaucoup de temps à mon fils mais que, dans les faits, les moments où j'étais complètement avec lui n'étaient pas aussi fréquents que je le pensais...
    Nous parlons beaucoup ensemble, nous faisons beaucoup de sorties, nous nous câlinons mais c'est au niveau des temps de jeu ou d'activité où j'ai du mal à être totalement, entièrement, patiemment à ses côtés, sans me préoccuper du reste.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi mon problème : mon corps est là, mais ma tête, pas toujours...
      Pas facile de trouver le bouton "Pause" de la pleine conscience à l'Autre et à l'instant présent ! :-)

      Supprimer
  18. Super idée - bien que j'ouvre ce calendrier avec un peu der retard ! Merci :)
    Et d'actualité pour beaucoup j'imagine.. Je me disais dernièrement qu'il fallait vraiment que je passe plus de temps "vraiment" pleinement avec mon lutin. Car ici aussi, ma tête vaque souvent à de futurs occupations et à procrastiner. Je veux bien le mode d'emploi pour trouver ce fameux bouton pause !! ;)

    RépondreSupprimer
  19. En tant que maitresse de classe unique maternelles, et avec un fonctionnement en ateliers autonomes où chaque enfant choisit ou construit son activité, nous nous posions la question avec l'ATSEM : combien de temps par jour pouvons-nous consacrer à chacun ? Est-ce que chaque jour, nous rencontrons chacun ? Les enfants discrets par exemple ? Par contre, nous passons plus de temps avec ceux qui nous sollicitent beaucoup...

    Faut-il instaurer une sorte de tour ? Cela ne deviendrait-il pas automatique et donc non productif/intéressant/nécessaire ?

    Dans notre classe, il y a 20 enfants dont 7 petits qui ne viennent pas le mercredi, ni l'après-midi ou dormant l'après-midi.
    Avec "seulement" 13 enfants pour deux adultes, nous arrivons à passer 15-20 minutes avec UN enfant. Toute notre attention est pour lui, nous parlons ensemble d'égal à égal, cherchons une activité ou construisons ensemble quelque chose.. Bref, nous partageons. C'est agréable ! Mais aussi usant car à chaque fois que l'on a terminé avec l'un, l'autre demande tout autant d'attention !


    Par contre

    RépondreSupprimer