vendredi 28 novembre 2014

Notre semaine (48/14)


Hi, here ! ;-)

Me revoici pour un petit point hebdomadaire bi-mensuel de quand j'ai le temps. :-)


J'ai l'impression que tout le monde a levé le pied ces dernières semaines à la maison... Peut-être est-ce dû à la fatigue hivernale ? Hum. Chez nous, l'hiver ne semble pas pressé de montrer le bout de son nez, et tant mieux ! Je crois que la raison en est ailleurs : mes enfants passent par une période de jeux intense - c'est-à-dire : ils disparaissent à présent pendant deux heures de temps d'affilée, et ce, plusieurs fois par jour. Quand un parent bourré de remord de ne point se soucier de sa progéniture se risque à pointer un nez dans leurs chambres, il a droit à un superbe : "Tu nous laisses tranquilles ??!!". Cela pose d'ailleurs problème à certains moments clefs de la journée : il faut descendre manger ? Partir pour l'école ? Ou, pire du pire, se coucher pour la sieste ?

"Nooooon ! on jouuuuuue !!".

C'est une belle chose ! Moi qui m'inquiétais presque de ce que mes enfants passent trop de temps à lire et à écouter de la musique... ;-)

Mais les enfants, ils jouent à quoi ?

Et bien, ils jouent à l'hôpital : Louiselle est malade, se couche au milieu du couloir et Antonin défait les deux lits pour l'ensevelir au mieux sous les couettes et les couvertures. Ça, c'est le top du jeu (pas cher !).

Deuxième option (pas chère non plus) : on habille les peluches. En dévalisant l'armoire d'Antonin. Je vous en reparlerai, de cette armoire. J'ai longtemps salivé devant les blogs montessoriens qui proposaient, dès le plus jeune âge, une garde robe à hauteur d'enfant. Le fait est que chez moi ce ne fut pas possible tout de suite - le jeu préféré (et fort sain !) d'Antonin, puis de Louiselle, étant de vider systématiquement les contenants...

Bref, la nouvelle armoire d'Antonin vaut un article à elle toute seule - oui, depuis que je suis en pause, j'ai environ un article de retard par jour !! - mais c'est une situation assez cocasse. Mais aussi très efficace car je l'annonce : à la veille de ses 4 ans, Antonin s'habille tout seul de la tête au pied ! Enfin, pas forcément au moment de la journée où il le faudrait, mais sinon, plutôt cinq fois qu'une (et en superposant... Il a bieeeen chaud !!) !

Tout ça pour dire : mes enfants jouent beaucoup, et je n'ai jamais eu autant de temps pour bloguer - oui, je remue le couteau dans la plaie, mais je sens que je ne vais pas tenir cette "pause" très longtemps, moi ! ;-D


Allez, c'est parti pour un petit tour d'horizon, si vous le voulez bien...

"Maman, avec les noix, on peut faire deux empreintes différentes !"

Plusieurs très belles séances de fusain et de modelage...



J'ai adopté le truc d'une lectrice (Franouch, était-ce bien toi ?) pour conserver l'argile sans avoir à l'emmitoufler dans des torchons humides : je l'enferme dans une boite hermétique avec un fond d'eau. Il m'a fallu quelques semaines pour prendre le coup de main - ouack, l'argile trop humide, c'est l'horreur à travailler, ça colle tellement aux doigts que c'est impossible d'ailleurs, nous avons eu quelques séances assez laborieuses ! Mais je crois avoir l'oeil, à présent. Il faut très peu d'eau, en fait, si la boite est bien fermée. Et nous retrouvons le plaisir sensoriel de cette terre fraîche qui se lisse sous le doigt, et résiste juste ce qu'il faut à la pression...


Les enfants ont réalisé dernièrement une quantité de réalisations magnifiques (ci-dessus : "La maison", by Louiselle), et je ne puis, bien évidemment passer sous silence le premier bonhomme de la Damoiselle :


Il y eu aussi des activités de saison...


Dans l'atelier, je n'ai rien proposé de nouveau, mais je savoure cette ambiance d'autonomie, quand mes enfants se tournent spontannément vers une activité.


Louiselle reprend régulièrement le plateau poinçonnage...


... et face à elle, Antonin travaille sa "boite de fuseaux fèves".

Autre configuration : un duo d'activités géométriques...

Tri de formes en mousse et exploration sensorielle de solides

L'autre jour, la maitresse d'Antonin m'a arrêtée dans les couloirs pour m'annoncer qu'elle commençait à proposer des activités en libre-service... et qu'elle avait senti que cela correspondait tout à fait à Antonin, qui était allé chercher son petit travail et l'avait exécuté de A à Z en toute autonomie... Ah, tiens ? :-D


Quant à Louiselle, elle est vraiment fière d'avoir droit à présent à son "petit travail" bien à elle, et ne manque pas de rappeler son frère à l'ordre - lequel considère de son devoir de faire systématiquement tous les exercices que je propose à sa soeur : "Non, ça, c'est MON travail !" :-)

Premiers pavages spontannés

La grande occupation de la Damoiselle, en ce moment, c'est le dénombrement : ici, par exemple, après avoir classé les formes par catégorie, on les compte...


Ou encore, ce petit jeu innocent de tri de couleur de jetons de Coloredo...


...est l'occasion..


de dénombrer ! :-)

Bon. Louiselle a intégré le principe : on fait correspondre un objet à un mot nombre, et seulement un. Les quantités sur lesquelles je lui propose de travailler sont toujours inférieure à 6, mais comme la Damoiselle connait la suite numérique jusqu'à 16, elle a opéré d'elle-même l'autre jour... un dénombrement de châtaignes... jusqu'à 16. La chipie ! :-D

Cela a d'ores et déjà des avantages pratiques : par exemple, à présent, avant de se coucher, nous nous passons un accord : on peut dormir avec cinq peluches, mais pas plus. Louiselle, qui avait tendance à s'ensevelir sous les doudous et à se fâcher très fort lorsqu'on faisait mine d'en remiser quelques uns, est à présent très raisonnable : elle sélectionne elle-même les cinq heureux élus et les compte. Je crois que c'est pour cela, à l'origine, que les Hommes se sont mis à compter : pour se mettre d'accord ! ;-)

Sinon, les petites séances "spécial Louiselle", qui reviennent quatre fois par semaine pendant que son frère est en classe, sont très classico-montessoriennes :

Verser...

Ici, de l'eau

Ouvrir et fermer des flacons et des boites...


Et Louiselle, un jour, s'est écriré : "Mais pourquoi, tout ça, c'est vide ????".

Euh, c'est vrai, au fait, pourquoi ? En glissant quelques chataignes dans les contenant, l'activité fonctionne tout aussi bien, et peut-être se dote-t-elle de plus de sens... Top du top, quand le couvercle est bien replacé, on peut jouer de la musique !


Manipuler les trois premiers blocs de cylindres (séparément pour le moment)...


Deux variantes possibles : défaire les cylindres en les plaçant en ligne "dans l'ordre", puis les replacer...


... ou plus difficile, défaire les cylindres "dans le désordre"...

Reprendre la deuxième boite de couleurs...


Pour changer, on invente de petits jeux : ce matin par exemple, je cachais une plaquette entre mes paumes et la montrait très vite à Louiselle qui devait retrouver et nommer la couleur de la plaquette correspondante parmi celles étalées devant elle sur la table.

... et après l'effort...

La Damoiselle roule son tapis.

Plus original, peut-être, ce petit bricolage improvisé : quatre tubes de carton fort, ayant contenu des mini-bâtonnets d'encens, sont ceints de scotch coloré et fixés autour d'une boite en carton.


Il s'agit d'un tri de minuscules pompons par couleurs, qui fait travailler la motricité fine...


... et les muscles de la bouche ! Car quand le pompon se coince, on l'aide un peu... en soufflant !


Mon petit bricolage n'a pas résisté plus d'une matinée devant l'enthousiasme suscité, mais ça valait le coup !

Antonin, quant à lui, continue de travailler la motricité fine :


J'ai téléchargé des cartes qui proposent des modèles à reproduire avec des bâtonnets grandeur nature ; les superposer bien exactement permet de travailler les gestes fins, et Antonin aime beaucoup.


Antonin n'a jamais montré une telle pervérance pour les activités de vie pratique qu'aujourd'hui. C'est évidemment que ça correspond chez lui à un besoin très fort...

M'enfin, un enfant qui raffole des cornichons et des olives ne manquera jamais d'occasions pour se muscler les doigts, n'est-ce pas ? ;-)


Bon, mais tout ça pour quoi, me demanderez-vous ?

Et bien, disons qu'en ce moment, ça se bouscule tout azimut, dans les apprentissages du Damoiseau.

Prenons le graphisme, par exemple :  à l'école, je sais qu'il s'exerce à écrire son prénom. Je n'ai pas encore eu de retour concret de cette activité, mais je me doute qu'elle lui pose problème. Antonin maitrise pour l'instant l'écriture de trois lettres capitales : le T, le H et le L. Tout cela est fort logique, ce sont des lettres "simples" composées uniquement de lignes perpendiculaires. Mais mon Damoiseau a la malchance d'avoir un A et trois N dans son prénom... qui font partie des lettres capitales les plus difficile à acquérir graphiquement.

Antonin, poussé par une volonté intérieure, s'exerce dur. En particulier en reprenant quotidiennement l'ABCdaire de Balthazar qu'il aime beaucoup... Il faut absolument que je trouve quelques minutes sans Louiselle pour lui proposer un plateau de sable ou de farine, car il est prêt - du moins, encore une fois, pour certaines lettres.

Et les chiffres ?


Vous vous souvenez que j'ai proposé à Antonin son premier travail sur fiche à la maison. Ce qui lui a permis de découvrir avec enthousiasme les exercices de "points à relier". Du coup, il était un peu frustré, en découvrant les fiches de 6 à 10, qui propose "bêtement" de tracer les chiffres de 0 à 9... Je lui ai donc imprimé une nouvelle fournée de dessins à relier - on en trouve tout un tas sur le Net, en particulier ICI), et je dois dire que je m'en félicite : il s'agit vraiment d'un excellent excercice de graphisme, d'une part parce l'enfant prend à coeur de tracer des lignes nettes, droites, et "d'atterrir" bien sur le point ("Piiiile !", s'éxclame Antonin quand il y parvient) ; d'autre part parce qu'elle exerce l'anticipation. Lorsqu'on écrit - et encore plus lorsqu'on lit - l'oeil devance légèrement la main. Sans l'oeil, qui prend ses repères, la main ne sait pas où aller, et le geste s'égare. Antonin a bien compris cela, et il est à présent capable de s'arrêter quelques instant pour prendre ses indices le cas échéant.

Cerise sur le gâteau : après avalé une dizaine de "dessins à relier" supplémentaires, le Damoiseau s'est ré-attelé avec beaucoup de plaisir à l'écriture des chiffres, et les progrès sont fulgurants !

Par contre, je constate qu'il s'aime bien ses chiffres à toucher, il les manipule beaucoup moins (beaucoup beaucoup moins) que son ABCDaire (qui chez nous, remplace les lettres capitales rugueuses que nous n'avons pas... et que je n'achèterai pas !). Bon. Ce livre-là sera sous le sapin, c'est sûr...

Travail avec l'alphabet mobile

Et sinon... Antonin construit quotidiennement de nouvelles compétences de futur lecteur. L'intuition qu'il faille enchainer les phonèmes se renforce de plus en plus (il s'exerce, il s'exerce, j'essaie de le filmer durant ses expérimentations, mais je n'ai pas encore réussi !) et tout à l'heure encore il m'annonçait fièrement que s'il ne pouvait pas encore lire ses albums tout seul, un jour, il saurait ! :-)

Les enfants aiment "travailler" ensemble, aussi : exploration libre de nos clochettes musicales, démonstration d'écriture...


... jeux improvisé sur les couleurs...


... exploration sensorielle et construction à base de solides géométriques...


... et jeu de mémory.


J'utilise pour ce jeu les premières cartes de nomenclature d'À la douce, les reconnaissez-vous ? :-D
On peut dire qu'elles nous font du profit ! ;-)

Sinon, nous profitons de cet interminable été indien : nos kiwis ont le privilège, cette année, de mûrir sur l'arbre (nous ne les cueillerons qu'à la veille des premières gelées) et nous goûtons dehors...

Boite à goûter inspirée de celles-ci

... nous déjeunons dehors...


... Et ce qu'il y a de bien, quand on mange dehors, c'est que le ménage se fait tout seul. Au sens propre. Laissez quelques outils de nettoyage bien en évidence...

Invitation

... et hop ! Un petit lutin...


... puis un deuxième...


... accourent pour nettoyer tout ça. Et les petits oiseaux se chargent des miettes. Pratique.

Bien sûr, dehors, on joue surtout beaucoup. Pour cela, les enfants n'ont pas besoin de moi, sauf s'il s'agit de pousser leur balançoire double - le problème, c'est que ce jeu-là peut durer fort longtemps et je me fatigue généralement la première. Alors, pour changer, pourquoi ne pas sortir quelques craies de trottoir et des petits matériaux ?


Il y a des activités comme ça, qu'on propose sans trop savoir à quoi s'attendre, et sans y croire vraiment, peut-être. Et dont l'engouement qu'elle suscite nous surprend ! L'idée ici est de tracer quelques lignes sur le sol, avec lesquelles les enfants dialoguent librement, en plaçant leurs matériaux.


Les enfants se sont jetés dessus...


... et Antonin, en rentrant de l'école pour manger le midi, s'empressait de me réclamer les bols remplis d'éléments à diposer.


Cette très belle activité a été reprise tous les jours, jusqu'à ce qu'une belle ondée efface mes dessins.


À refaire ! :-)

Et voici l'équivalent de cette proposition pour les jours de pluie :


Au coin du feu, installez douillettement quelques éléments naturels et des contenants organisés de manière attractive...


... Et laissez la magie opérer ! :-)

C'est drôle, comme les réactions de mes enfants peuvent être différentes face à ce genre d'invitations : Louiselle farfouille jusqu'à dénicher tous ses spécimens préférés - les coquilles d'escargots. Elle se détourne ensuite du reste des matériaux et gesticule dans la pièce en braillant des dialogues alambiquées : "Non, non, l'escargot, attention ! Tombe pas !! Tu t'accroches !? Où es ta Maman ?? Ouin, j'ai perdu ma Maman, dit l'escargot !", etc.


Quant à mon-grand-encore-un-peu-petit (sic !), il inspecte attentivement chaque élément, le soupèse, le respire, le jauge. Avec eux, il construit patiemment des édifices baroques, trace des lettres et des formes géométriques.


Bon, il va bien falloir que je me décide à vous laisser là... Sans vous avoir parlé des dinosaures en Smartmax, des déguisements de morts-vivants (?), de notre "chasse aux bourgeons" (nous les avons simplement repéré et observé, je vous rassure !), de la phase de "Pourquoi ?" aigüe de Louiselle, des récits que le Damoiseau me fait, de plus en plus en plus structurés, de ses journées d'école, de son intérêt naissant pour les grands nombres et les unités de mesure (minutes, centimètres, euros...), celui déjà affirmé pour les saisons qui passent, sa mémorisation fascinante des noms des jours de la semaine ou des mois de l'année...

Mmm.

C'est sûr.

Je ne peux pas pointer mon nez ici une fois par mois et être exhaustive, avec deux petits enfants à la maison... :-/

Bonne semaine chez vous ! :-)

28 commentaires:

  1. Merci pour cet article et pour les jolies photos ! Comme toujours, je vois que vous ne vous ennuyez pas ;-) ! Très sympa l'activité de craie sur la terrasse ! Ça m'inspire !
    Ici le nombre d'activités organisées s'est considérablement réduit depuis le début de ma formation mais j'essaie de proposer des choses le week-end. Au programme de demain : achat et décoration du sapin :-) !
    Bisous chez vous !

    RépondreSupprimer
  2. Contente de te lire ;)
    Comme boubou on fait le sapin ce week-end.

    RépondreSupprimer
  3. Sur amazon.fr
    Offre eclair pour les pinceaux reservoir aujourd'hui
    8€ les 3 marque derwent.

    Il y a aussi une offre eclair coffret brio 125 pieces a 24€

    RépondreSupprimer
  4. J'adore vraiment les billets de la semaine! Merci encore de passer de temps dd temps ici avec de supers idees. Pour ce weekend nous prevoyons une balade au marche de Noël et la préparation de déco pour le sapin. Au fait je me suis inspirée de ton article sur les livres de Noël e j'ai prépare 24 histoires à lire pour l avent (nous en avions pas mal mais j'ai aussi emprunte a la médiathèque et aux mamies ). J'ai d'ailleurs retrouve le loup Noël de Michel Gay que j'adore!
    Justine

    RépondreSupprimer
  5. C'est toujours très beau, dégage beaucoup de sérénité et je passe toujours avec autant de plaisir te lire! je note le lien des dessins à relier je suis sure que ça plaira chez moi.
    Bises à partager

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce beau partage ! que c'est bon de te lire ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Moi aussi je prends beaucoup de plaisir à te lire ! (Oui c'est un commentaire qui ne sert pas à grand chose...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TOUS les commentaires servent à quelque chose, Aud !
      Et cela-là me fait bien plaisir ! ;-)

      Supprimer
  8. Merciiiii pour cet article une fois de plus très riche et très bien illustré :-).
    J'aime beaucoup la proposition pompoms-couleurs-sarbacane et les beaux éléments naturels de saison.

    RépondreSupprimer
  9. Oufff!! je suis arrivée au bout! :-P

    Je suis contente de voir à quels points tes petits continuent leurs explorations diverses et variées...! et curieuse de savoir ce que tu prépares pendant ce temps là!

    Ton passage sur le graphisme m'interpelle fortement car Charline s'y met dedans spontanément...!
    Elle reconnait la moitié des lettres de l'alphabet et ce matin elle était toute fière de me montrer le A qu'elle venait d'écrire sur sa feuille... et à ma grande surprise, c'était bel et bien un A et, qui plus est, très bien tracé...!
    Ma médiathèque a l'abécédaire de balthazar, je vais aller l'emprunter pour voir si cela lui parle.. car je pensais plutôt investir dans les lettres rugueuses mais j'ai tenté hier une présentation des tablettes rugueuses et cela a été un vrai fiasco...! c'était une étape préliminaire pour lui faire découvrir ensuite les chiffres rugueux mais c'était avant qu'elle découvre les lettres... depuis (ça fait 15 jours) les chiffres sont passées aux oubliettes! hummmmmmmmm!!!!
    le soucis, c'est que je n'ai pas du tout anticipé cette envie de lettres et je n'ai rien à lui proposer... à vrai dire, je ne sais même pas par quoi commencer...! Tracer les lettres? les prononcer? introduire le son?
    si tu as des pistes, je suis preneuse...merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D

      Oui, ils sont indigestes, ces articles fourre-tout, hein ? C'est paradoxal, parce qu'en même temps, j'y tiens de plus en plus, mais je ne sais pas comment présenter tout ça sans faire un gros truc bourratif... Si vous avez des propositions, je prends ! ;-)

      Bravo à Charline pour son intérêt graphique ! C'est super ! :-)

      Attention : tu ne sauras si ta fille trace correctement son A qu'en la voyant faire. une lettre n'est pas un produit fini, c'est une méthodologie. Pour faire un A, par exemple, il faut partir de la pointe, tracer une "jambe" oblique vers la gauche, revenir au point de départ, tracer l'oblique vers la gauche, et finir par la barre horizontale. Il est bon d'habituer les enfants aux bons gestes dès le début, quitte à les reprendre, et c'est là que les lettres à toucher sont vraiment supers, puisqu'elle permettent de travailler "l'ordre" des gestes encore et encore, jusqu'à intégration.

      Encore une fois, si tu ne sais pas par où prendre le truc (c'est normal !), recentre-toi sur ce que ton enfant sait. Elle reconnait la moitié des lettres de l'alphabet (leur nom ou le son qu'elles produisent ?), et bien, elle est dans une période sensible, elle peut donc facilement apprendre l'autre moitié ! ;-)

      Les ADCdaires à toucher sont top, parce qu'ils permettent à l'enfant d'apprendre à reconnaitre les lettres TOUT en préparant déjà le travail de l'écriture (l'enfant reconnait une lettre en la voyant, mais aussi en la touchant). C'est à mon sens une excellente habitude à prendre que d'inciter l'enfant à toucher les lettres et les chiffres autour de lui (même s'ils ne sont pas rugueux), ils aiment beaucoup !

      Pour moi, les choses sont désormais claires dans ma tête (mais mon avis vaut ce qu'il vaut) : j'apprends aux enfants le son de la lettre, qu'on prononce en la touchant. Cette étape nous occupe un ou deux ans, jusqu'à ce que l'enfant soit prêt pour le graphisme pur, et l'approche de la combinatoire.

      N'hésite pas à me faire part de tes réflexions et de tes avancés sur ce point ! :-)

      Supprimer
    2. Merci! J'ai pris connaissance de ta réponse mais vu l'heure tardive il faudra que j'y revienne pour la digérer!
      Mais merci d'avoir pris le temps de me répondre et... Je file sur le billet duncal'edrier de l'avent...!

      Supprimer
    3. Coucou Elsa,
      J'ai relu, à tête reposée, ta réponse et une nouvelle fois un grand merci pour ces informations très claires.
      J'avoue que tu m'apprends comment tracer un A...! (oups!)
      Charline n'a pas réitéré ces essais graphiques et ce n'est pas plus mal car je pense que c'est franchement prématuré. Par contre, elle continue avec bcp de plaisir et d'application son exploration des lettres. Elle connait "seulement" le "nom" de la lettre pour le moment. Elle épelle et reconnait son prénom et celui de 2-3 de ses camarades (elle a eu pour son anniversaire un grand "support" avec les photos des enfants de sa classe et leur prénom... elle l'ADORE!)
      Je lui ai proposé (ce soir!) une activité qu'elle semble avoir fait en classe (je dis semble car c'est ce que j'ai compris de son explication...!) : elle a collé des gommettes sur les lettres de son prénom (je me suis inspirée de cette activité : http://123dansmaclasse.canalblog.com/archives/2014/11/22/31006916.html) et elle a adoré et est restée concentrée du début à la fin (pour une fois, plus de temps pour elle à réaliser la tâche que moi à la préparer...! ;-) )
      Du coup je suis motivée pour lui plastifier des lettres (comme tu l'as fait!) pour qu'elle puisse y "jouer" avec des billes de verre (sinon mon stock de gommettes va fondre à vu d’œil!)
      Je vais aussi emprunter un abécédaire car il me permettra de lui présenter quelques lettres "exotiques"...!
      Et pour noël, il y aura au pied du sapin : http://www.oxybul.com/83-petites-lettres-magnetiques/produit/310636
      L'aspect multicolore me gênait un peu mais pour apprendre les lettres, j'espère que ce n'est pas trop gênant. Pour l'apprentissage de la lecture, je pense que j'utiliserai un autre support...

      J'ai quelques petites questions:
      Est-il nécessaire de connaître la comptine de l'alphabet? (car finalement elle apprend les lettres autrement...!)
      Une fois le nom des lettres apprises, quel serait, pour une enfant de son âge la prochaine étape...!
      Merci de tes lumières expertes!

      Supprimer
  10. Super article encore !
    Mille merci.

    Shrimp.

    RépondreSupprimer
  11. Merci beaucoup, je ne trouve pas l'article indigeste, il a le mérite de partager beaucoup d'idées et ainsi chacun prend ce qui lui plait. De mon côté :
    - recouvrir des tracés à la craies avec le matériel extérieur. (nous avons une dalle en béton très moche devant la maison mais parfaite pour dessiner des circuits, des lignes sur lesquelles marcher et maintenant des motifs à recouvrir),
    - les modèles en taille réelle (youpee !) pour les bâtonnets de glaces multicolores. Je vais en faire un de ces fameux "busy bag" pour la salle d'attente du pédiatre...

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Elsa!

    Ma fille de 3 ans, Anna, se passionne plus pour les lettres que pour les chiffres, j'ai acheté les barres numériques mais j'y suis allée trop vite, je me suis rendu compte qu'elle ne maîtrisait pas la suite numérique. Aussi, je cherche des références de livres à compter, de numération, histoire de revenir à la base...(j'en ai qq uns comme 1,2,3,4 pattes). En aurais-tu à ma proposer?

    Sinon pour les lettres j'ai longuement fait des jeux de syllabes (taper dans les mains) ou trouver des mots qui commencent par..."A" ou l'on entend... Depuis 2 semaines, elle adore les lettres à toucher de Balthazar mais j'ai peur d'avoir fait une bêtise en lui proposant d'abord les lettres cursives avant l'abécédaire...
    Je ne sais pas quoi faire. Dois-je attendre qu'elle les (re)connaissent toutes avant de lui proposer l'abécédaire de peur qu'elle les confonde et ne sache plus ou donner de la tête, ou reprendre celui-ci et lui proposer l'abécédaire? Je n'oserai pas la 3ème solution : les deux en même temps...!
    Ma belle sœur très branchée péda alternative m'avait dit qu'il était important de ne pas "stopper" le tracé des enfants de 3/4 ans avec les lettres en bâtons et que l'écriture liée permettait aux enfants de structurer leurs pensées et de faire le "lien", une continuité de la pensée (succession des étapes dans une histoire par exemple) (ça me fait penser à tes séries de 3 images séquentielles avant/après; et aussi à la graphie d'Antonin).
    Enfin, voilà, qu'en penses-tu?

    A part les livres, comment pourrais-je l'aider à "démarrer" la numération? à dénombrer? Elle sait me donner 1,2,3 objets et reconnaît ces trois chiffres mais à part ça... Aurais-tu une activité ou un support qui pourrait m'aider?
    Je pensais au livre à compter de Balthazar étant donné qu'elle aime bien les livres. Mais j'aurais aimé qq chose de plus concret (peut-être me procurer tes abacs en bois? Où?). Dois-je lui proposer ton jeu de mémoire?
    Je lui ai proposé les boîtes à 4 œufs avec 4 puis plusieurs noix ( car elle bloque sur le 4, je me suis rappelée ta "fraise" terme à terme) mais elle l'a à peine fait 3x, quand à dénombrer... Bref, elle n'est peut-être pas dans sa période num. Faudrait peut-être y revenir plus tard...
    Sinon, tu m'avais déjà donné le site de école et cabrioles, (réponse article 6sep) je vais essayer de me replonger dans tout ça...

    Je me rends compte que je t'en demande beaucoup.
    Ne te sens pas obligée...
    Merci pour ton article malgré ta "pause".
    Ca me fait bien rire d'ailleurs des pauses comme ça! ;)
    Tu ne te reposes pas en fait! (j'ai lu tes articles Reggio!)

    Merci!
    Audrey de Lille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Audrey !

      Pour les livres à compter, c'est ici :
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/07/ma-bibliotheque-ideale-les-livres.html

      Je n'ai pas bien compris ta question concernant les lettres. Mais si ta fille ADORE l'Abécédaire, ne réfléchis pas : tu le lui lis 50 fois pas jour !! (C'est très simple, la pédagogie, en fait, hein ?)
      :-D

      Plus sérieusement, avec ce livre, elle fait de la phononologie et lie son expérience acoustique avec une expérience visuelle (je vois la lettre) et tactile (je la touche). C'est top, je ne le répèterai jamais assez ! :-)

      Alors : je suis d'accord à 100% avec ta soeur !
      L'écriture baton n'est pas faite pour être écrite, elle est faite pour être lue. J'espère que les nouveaux programmes changeront ce passage obligé... Pas sûr.
      Heureusement, c'est un passage obligé qui ne dure pas. On demande "simplement" à l'enfant, en MS, de savoir écrire son prénom en capitales, après quoi, on enchaine assez vite : reconnaitre les lettres minuscules, puis cursives. En fin de GS, l'enfant doit connaitre les 3 graphies, et savoir écrire son prénom en cursive.

      Je reviens pour poursuivre cette discussion tout à l'heure, je dois m'occuper de mes enfants ! :-D

      Supprimer
    2. Donc, ici, voilà : j'ai commencé, en lecture, par la reconaissance sensorielle des lettres capiatles. J'enchaîne, en ce moment même, sur la reconnaissance des minuscules.

      En écriture, je me concentre sur l'écriture des chiffres. Antonin dessine beaucoup et aime tracer les formes dans du sel fin (j'en reparlerai) et je constate, en accord avec ta soeur, que ses tracés sont extrêmement fluides et liés (boucles, spirales...). Tant mieux. Pour l'instant, c'est tout. La phase "graphisme" n'a pas commencé pour Antonin - on plutôt si, mais elle n'a pas commencé par les lettres.

      A l'école, la maitresse m'a appris qu'il savait écrire son prénom en écriture "bâtons". Ah ? Il ne le fais jamais spontannément à la maison, donc je l'ignorais.

      Suite tout à l'heure. :-)

      Supprimer
    3. "Démarrer la numération", j'en suis là aussi avec Louiselle, tu devrais donc trouver pas mal d'idées si tu épluches mes billets "Notre semaine"... ;-)

      Le mieux, c'est de ne pas dénombrer pour dénombrer, mais de t'appuyer sur ce que ta fille sait faire : elle sait trier par couleurs ? proposes un tri de jetons, et on compte les jetons de chaque couleurs (petites quantités égale ou inférieures à 4) après le tri : 3 bleus, 4 rouges, 2 jaunes...

      Tu trouveras tes idées, appuie-toi aussi sur la vie quotidienne : "Oh, voici les petits chiens de la voisine ! Combien de chiens ?", etc.

      Si elle sait reconnaître les 3 premiers chiffres, proposes-lui de les mettre en paire avec les quantités correspondantes. Cette activité peut prendre des formes multiples, et doit être pratiquée longtemps, Antonin en est encore là à la veille de ses 4 ans !

      A mon avis, tu n'as pas besoin d'acheter de matériel spécifique. prends ce que tu as sous la main.
      Je pensais plus ou moins faire un article sur le matériel de base (récupération) en mathématique, est-ce que cela t'intéresserait ?

      En maths comme ailleurs, je suis d'avis de s'appuyer sur ce que l'enfant sait faire. C'est lui, tout seul, qui franchit le pas d'après (ici : intégrer le 4), quand il est prêt... :-)

      N'hésite pas si tu as d'autres questions ! :-)

      Supprimer
  13. Hello!

    Petite question: les images de ton jeu de couleurs sont en double car à la base c'est un loto?
    Du coup tu les laisses en 1 exemplaire pour le "jeu des couleurs"?
    Tu les as présentées comment la première fois?
    Merci.
    Audrey de L.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Audrey de Lille !

      Non, ce n'est pas un loto, tu les trouveras ici :

      http://thehelpfulgarden.blogspot.ca/2011/09/color-matching-mats-cards.html

      Voici comment je les ai présenté :

      http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/06/les-couleurs-sequence-5.html

      N'hésite pas si tu as des quetsions ! :-)

      Supprimer
  14. Coucou!
    Oui, j' avais téléchargé les images mais voyant qu'elles étaient en double...
    Merci pour ton lien de présentation en tout cas.
    Aurais-tu une petite réponse à apporter à mon post précédent du 4 Déc.?
    Merci!
    J'ai lu dans un de tes articles que tu regrettais d'avoir présenté la cursive ? Je n'avais pas très bien compris pourquoi? A la place du script pour faciliter la lecture? Sur les images de nomenclatures que tu imprimes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tiens, je ne me souvenais plus que ces images étaient en double...
      Je ne les ai imprimé qu'en un exemplaire, en tous cas, et ça fait déjà beaucoup d'images ! :-D

      Je n'ai jamais présenté la cursive à Antonin, mais j'avais choisi cette police pour mes cartes de nomenclature pour plusieurs raisons - une de ces raisons étant qu'à l'époque, Antonin était censé faire sa scolarité dans une école Montessori, ce qui n'a pas été le cas.

      Je le regrette parce que la cursive est la graphie avec laquelle on écrit, pas celle dans laquelle on lit.

      Et je le regrette surtout parce qu'Antonin connait la valeur phonique de toutes les lettres capitales (je commence tout juste à introduire les minuscules scriptes) et qu'il commence, quand il est face à un mot écrit en capitales, à prendre des indices dans le mot. C'est très beau à voir ! J'essaie de le filmer dans cet exercice, mais pour le moment, c'est un échec... En tout cas, dans ce contexte, il est vraiment dommage qu'il ne soit pas plus exposé à ce type de graphie, ça lui permettrait de construire plein de choses tout seul.

      N'hésite pas à me relancer si tu as d'autres questions sur ce sujet, je vais de ce pas répondre à ton commentaire du 4 décembre ! :-)

      Supprimer
  15. Merci pour toutes ces réponses, autour des lettres, ça m'éclaire sur les usages de chaque graphie entre reconnaissance sensorielle et écriture.
    En fait j'ai commencé à lui présenter les lettres avec les cursives et j'ai zappé les lettres en bâtons. Je me demandais donc si je devais arrêter les liés pour faire la reconnaissance des lettres avec celles en bâtons. Et en même temps, ça m'embête de laisser de côté les lettres liées (=cursives?) qui correspondent plus à son besoin du moment en graphisme (d'autant plus qu'elle sait presque toutes les faire dans le bon sens avec son doigt dans Balthazar).
    Etant donné que je voulais qu'elle écrive en même temps que de les reconnaître, c'est pourquoi j'ai présenté les cursives en 1er.
    Dilemme! Dois-je arrêter les cursives pour me coller au programme scolaire? Ta progression semble plus logique. Je crois que pour la reconnaissance je vais devoir passer par celles en bâtons mais ça me dérange de laisser de côté le graphisme "lié". Peut-être lui proposer d'autres supports de graphisme "lié"?
    C'est dur quand on ne fait pas les choses dans "l'ordre".
    Dans tous les cas, il vaut mieux "reconnaître" une graphie à la fois n'est-ce pas?
    En tous cas, je vais imprimer les cartes de nomenclature en script puisque c'est pour la lecture.

    Oui, le matériel de récup' pour les maths m'intéresse.
    Sinon, les perles de verre où les trouver? (en animalerie peut-être? Fond d'aquarium???) et les abacs? (pourront servir à ma 2ème!)
    Merci pour les petites situations de maths. En fait, je me rends compte qu'il faut être patiente dans l'apprentissage.
    Je lui ai acheté des poupées russes au marché de Noel et elle adore les dénombrer le 4 arrive maintenant 1 fois/2.
    Quand on le fait régulièrement ça avance! Je ne peux pas attendre d'elle qu'elle apprenne "toute" seule!
    Merci pour ta biblio maths, il y a le choix.
    Je suivrai avec intérêt les "notre semaine".

    Belle semaine à toi et à ta famille!
    Audrey.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, si tu as commencé en cursive (écriture liée, oui), continue !! :-)

      Pas de problème ! :-D

      Ta fille est en PS, cette année ?

      Ce que je constate ici, c'est que les enfants peuvent très bien apprendre selon deux voies parrallèles - surtout si c'est en des lieux distincts, avec des personnes distinctes.

      Il y a dans la classe d'Antonin des enfants dont les parents ne parlent pas français. Bon. Ils parlent turc à la maison, et français à l'école. C'est fou de voir ces bambins opérer cette gymnastique...

      Quelque part, je demande une gymanstique de ce type à Antonin : à la maison, on apprend à écrire les chiffres, mais pas à l'école. À l'école, on apprend à tracer les lettres capitales, mais pas à la maison. À la maison, on apprend le son des lettres, mais pas à l'école.

      Bon, contrairement aux enfants issus de famille non francophones, il y a un lien très fort entre les apprentissages école/maison pour Antonin - làs pour ses petits copains, jamais un prof ne se mettra à parler turc à l'école !! :-(

      Par contre, la maitresse parle parfois du son des lettres. En passant. On parle beaucoup des chiffres aussi.
      Tout cela fait sens - dans le même sens.

      Ne t'affole pas si ton cheminement familial ne colle pas exactement à celui de l'école. Suis-le, s'il vous correspond, à toi et à ton enfant - elle fera le lien entre tout ça plus tard.

      Descartes écrivait un truc du genre : "Quand on est perdu en forêt, il faut opter pour UNE direction, et la suivre toujours-toujours. C'est le seul moyen de sortir".

      Tu as commencé par la cursive ? Ta fille apprend plein de choses et elle aime ça ? Ne change surtout pas !

      Votre cheminement est unique. Il n'y a pas "UNE BONNE" manière de faire. Ne t'inquiète pas, quand on lui demandera d'écrire son prénom en "bâtons" en MS, elle apprendra... sans toi, et en parrallèle de plein d'autres choses, mais elle apprendra ! :-)

      C'est chouette, en fait : savoir plein de choses selon des entrées variées, dès le plus jeune âge...

      Est-ce que ta fille écrit ?

      Je me lance dans la rédaction de mon article sur le matériel de mathématique...
      Comment ça, quoi, ma pause... ???
      Hum, je crois que j'ai vraiment du mal à décrocher de ce blog... :-D

      Tu trouveras les perles de verre plates en magasin de jouet (environ 2,50 euros les 250 g).

      Les abaques sont disponibles sur Wesco, à la Fnac... sur e-bay... :-)
      C'est un très bon achat ! Qui dure ! :-)

      P.S. Oui, il faut être TRÈÈÈÈÈS patient quand on enseigne. Et refaire. Refaire. Reproposer. Refaire. Retravailler. Plus on avance doucement, mieux c'est.

      Mais au final, quand on se retroune, on s'aperçoit que sans s'en rendre compte, on a marché TRÈS vite !! :-)

      Supprimer
  16. Merci de m'aider à dédramatiser... :-)

    Oui, ma fille est en PS depuis sep., elle a 3 ans et 4 mois.
    Je dirais plutôt qu'elle "graphie", et elle adore ça, elle est très minutieuse et j'ai remarqué cette semaine qu'elle colorie sans dépasser avec des gros feutres Décorallo.
    D'ailleurs si tu as un lien sur un article du graphisme que je pourrais lui proposer, je suis preneuse!
    J'ai des ardoises, les graphismes animaux de Djeco...
    Après, j'essaierai de ne plus t'embêter...
    Sinon, serait-il possible parfois que tu nous rappelles l'âge de tes enfants lorsqu'il s'agit d'articles "notre semaine" pas pour comparer, loin de là, mais pour nous donner un petit point de repère... Enfin, c'est une suggestion...

    Merci encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle colorie sans dépasser !! Bravo ! :-)

      Pour le graphisme, il y a cette collection-là qui est vraiment bien faite :
      http://kumonbooks.com/basic-skills-workbooks-for-pre-k-2/

      Sinon, si tu tapes "Graphisme PS" sous Google, tu trouveras des idées de fiches... Mais soit toujours très critique, adapte à ton enfant, et n'hésite pas à faire toi-même après t'être inspirée...

      OK, je préciserai l'âge de mes enfants, c'est une bonne idée ! :-)

      Supprimer
    2. Sympa ce site, ça peut donner des idées.
      Sans le savoir j'ai fait la même démarche avec l'album "Suis-moi, le voyage du petit manchot" chez piccolia.
      Dans ce livre, il y a des chemins en relief à suivre avec le doigt puis j'ai imprimé les doubles pages en couleur que j'ai plastifié, avec un veleda, c'est un franc succès ici!

      Supprimer