dimanche 9 novembre 2014

Notre semaine (45/14)

"Pourquoi il y a plein de feuilles par terre ? Pour que les enfants jouent !"
(Antonin, 3 ans et 10 mois).


Un petit point sur nos activités du moment, afin de ne pas perdre le contact malgré ma pause... ;-)

Vie pratique :


Planter des bulbes est certainement l'activité saisonnière la moins originale... et c'est bien pour cela que j'y tenais beaucoup ! Antonin a choisi les couleurs de nos futures tulipes et Louiselle a fait preuve d'une persévérance assez étonnante : à elle seule, elle a dû mettre en terre une vingtaine de bulbes, avec une méthodologie et un enthousiasme qui a surpris les adultes présents. C'est souvent ainsi, les moments les plus didactiques surgissent sans crier gare, sans qu'il soit possible de les prédire avec certitude. Une raison supplémentaire pour essayer de respecter le plus souvent possible la temporalité de l'enfant, et de garantir son champ de manoeuvre et son autonomie. Et de lui proposer des activités saisonnières fort peu originales... Les gestes les plus simples sont de loin les plus absorbants, vous ne trouvez pas ? :-)


La preuve en est, une fois de plus : choisissant comme un fait exprès un moment où j'étais persuadée de ne PAS avoir le temps (oui, je faisais un truc d'adulte absolument urgentissime, mais voyez ce que c'est : aujourd'hui, je ne me souviens plus de quoi il s'agissait !), Antonin s'est mis à me coller aux basques en me réclamant avec insistance le nécessaire pour laver ses porteurs... J'ai refusé une fois, deux fois, arguant mon emploi-du-temps de grande personne, lorsque j'ai réalisé que pour lui, la chose avait l'air d'importance. Et, à bien y réfléchir, remplir un seau d'eau tiède savonneuse et fournir trois lingettes n'allait empièter que d'une minute trente sur mon urgence du moment, alors ?

Voyez l'inconstance des adultes : une fois le seau rempli, ma tâche en cours ne m'a plus semblé si impérative. Voir mon fiston astiquer, frotter, tordre son éponge, jouer avec la mousse et sourire jusqu'aux oreilles m'a donné envie d'observer son manège quelques instant. Et de prêter la main quelques minutes. De prendre une ou deux photos. Que dis-tu mon chéri ? Tu veux de l'eau claire pour rincer ? Je vais te chercher ça. Et après, on pourrait attaquer les vélos, qu'en penses-tu ? :-D


Les cadres d'habillage continuent de plaire aux enfants... et de me désespérer. Mais, ça y est. J'ai trouvé. Je sais de quelle manière je vais aménager cette activité qui semble si importante pour Antonin et Louiselle - mais franchement, ces cadres !!! Grrr. Voilà un concept génial réduit à néant par une réalisation médiocre. Enfin, bon, peu importe, car ça y est, à présent, j'ai trouvé. Il ne me manque que du temps (hum, hum), et je fais, et je partage (et je brade mes cadres sur e-bay). Il s'agira d'une réalisation au coût de revient dérisoire, et sans couture - couturières nulles, unissons-nous ! Promis, promis, je mène ça à bien, et vous tiens au courant, que ma pause soit terminée ou pas !! :-D


Bon, à part ça, j'ai tellement de photos relatives à la Vie pratique "en situation" que je ne peux pas les publier toutes... Disons que Louiselle se réjouit du retour des agrumes sur les étals - arg, ils sont encore acides, mais c'est un tel plaisir à éplucher... - et qu'elle vous recommande très fort (et toute la famille avec elle) ce gâteau-là, facile, rapide, peu coûteux et délicieux ! :-)


Et en cuisine, les enfants se réjouissent de l'arrivée de deux nouveaux outils : le découpe-oeufs, qui permet de trancher à peu près tout ce qu'on veut du moment que c'est bien mou...

Ici, du tofu

... et, ça :


Gros succès du moment ! :-)

Et je termine par un petit clin d'oeil - en vidéo ! - à une amie qui m'annonçait récemment ne plus vouloir proposer d'activité montessoriennes à ses enfants parce qu'elle avait l'impression que cela les transformait "en petits robots"... Euh, alors, sans vouloir nier ton vécu, ma chère D., on ne doit pas avoir les mêmes modèles à la maison ! :-D

video

Et après la "pause betterave", donc - voilà ce que c'est que de bosser en cuisine pendant que Maman prépare le repas... - Louiselle reprend...

video

Vous fait-elle l'effet d'un petit robot ? :-D

Art et graphisme :


Alors, je ne sais pas ce que j'ai, dans mes "récapitulatifs pseudo-hebdomadaires", en ce moment, j'ai tendance à confondre "art" et "graphisme"... Il y a quelques mois encore, un tel amalgame m'aurait fait hurler, mais voyez : en ce moment très précis, je ne parviens pas à faire la distinction entre ces deux disciplines. C'est, bien sûr, lié aux compétences actuelles de mes enfants, qui ne sont encore, ni l'un ni l'autre entré dans le "graphisme" au sens strict. Par contre, toutes leurs productions spontannées, "artistiques" selon moi, car nourries d'expériences sensorielles, d'émotions, d'intuitions et de réflexions qui leur sont propres, me paraissent  "graphiques". On peut parler, me semble-t-il, d'acte graphique lorsqu'il y a choix - même inconscient - et que l'enfant utilise et organise des éléments qui lui sont propres (personnellement ou culturellement), tels que couleurs, matériaux, dessins, signes, lettres... En clair, mes enfants boudent encore les formes à dessins, mais s'intéressent de près aux pochoirs qui parlent mieux à l'imaginaire. Dès qu'ils saisissent un outil, je lis dans leur geste le mouvement de pré-écriture ; et dès qu'ils veulent signifier et coder un message, je vois leur imagination prendre les rennes...

Palettes personnelles : Louiselle à gauche et Antonin à droite

"Arts graphiques"...


Cette expression prend tout son sens lorsqu'on observe le cheminement des 2- 3 ans, je trouve ! :-D

Invitation

L'automne, comme le printemps, est une saison propice à l'étonnement - pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ? Je m'applique donc très fort pour écouter et observer mes enfants dans leur interaction avec la nature : ils jouent, courent, sautent, lancent par brassées les feuilles crissantes vers le ciel ou dans les ruisseaux. Avec mon étayage, ils décrivent. Nous avons longuement observé la chute lente mais continue des feuilles d'un immense platane, et cette activité les a vraiment marqué. Mais point de questions, ni de tentatives d'explications du monde - hormis celle que j'ai placé en en-tête de cet article. Je ravale donc toutes mes idées d'activités scientifiques - classer des feuilles de la plus verte à la plus raccornie, en passant par toutes les nuances de couleurs et de texture pour illustrer le flétrissement ; faire un mini-compost dans un bac tranparent pour montrer la formation de l"humus ; élever des lombrics... Ce sera pour plus tard ! :-)


À défaut de sciences, voilà du sensoriel ! À partir d'une récolte de feuilles, j'ai agencé notre table de travail de manière à déclencher une activité sur la palette de couleur automnale... Je ne dis rien à mes enfants, dans ces cas-là : le matériel les incite à des actions variées, très personnelles. Il n'y a rien d'attendu, donc pas de "mauvaise réponse", évidemment. Tout est bel et bon !


Ici, j'avais disposé pastels gras et aquarelle, mais les enfant m'ont rapidement réclamé de la colle, aussi.


Et je remarque toujours un dialogue, dont j'ignore la part d'insconscient, entre les oeuvres des enfants et les matériaux proposés : tracer sur, peindre autour, choisir des couleurs et des lignes... Les feuilles induisent des procédures, des résultats vibrants et éphémères comme elles, qui témoignent du rapport de l'enfant à l'univers.

Motricité fine :

Nouveau plateau

J'ai proposé une nouvelle activité à Antonin : le poinçonnage.



Ne sachant pas s'il accrocherait, je n'ai pas voulu (trop) investir et me suis contentée d'acheter le document de Boutique Montessori - pour moins de 2 euros, il y a de quoi faire ! Je verrai sur le long terme si j'investis dans des outils spécifiques ou pas... Pour le moment : un morceau de carton, une punaise (qu'il ne s'agit pas de perdre, je n'en ai qu'une de ce type !!), et le tour est joué !


Bon, le premier contact fut un vrai succès. Louiselle a patiemment attendu que son frère lâche ce plateau pour s'en saisir - évidemment, ce travail ne lui était pas adressé, mais évidemment, dès qu'il s'agit de motricité fine... la Damoiselle s'est régalé ! :-D

Lors de la première séance, les enfants étaient tout à leur découverte : la joie de pouvoir manipuler un objet "qui pique", la manière de le tenir et de percer le papier, le crissement du carton que l'on transperce... Il ne se sont guère focalisés sur les petits points à pointer et prenaient plaisir à percer où bon leur semblait. Mais dès son deuxième essai - hier -, Louiselle s'est bien appliquée à respecter le tracé.


Et bien sûr, rien de mieux que les appareils lumineux pour observer le résultat de son action... Sur rétroprojecteur, c'est encore plus spectaculaire, on peut suivre du doigt les tracés qui ont été suivis avec constance et qui, agrandis, amorcent des chemins et des dessins... À suivre !


Pour finir sur ce sujet de la motricité fine, j'ai suivi le très bon conseil de ma cyber-collègue Clairette, et j'ai acheté un fichier de la gamme Kumon Publishing. J'ai choisi pour Antonin un fichier permettant de travailler le graphisme des chiffres de 1 à 30, et pour l'organisation pratique, j'ai tout fait comme ma cyber-copine Clairette : j'ai détaché les fiches en couleurs et je les ai glissées dans les pages d'un lutin, de façon à permettre à Antonin de les refaire encore et encore, à l'aide d'un feutre effaçable (un crayon gras, ça marche aussi).


Mais quoi, vous dites-vous ? DES FICHES ?

Alors, oui, mais à condition d'avoir, à mon sens, une ou deux petites choses en tête :

- Quel est l'objectif visé par mon fichier ? La plupart du temps, le but final d'une fiche est d'apprendre à... faire une fiche. Moui. Après tout, pourquoi pas, il arrive un jour où chacun doit savoir remplir des formulaire administratifs. Mais on n'apprend pas à lire ni à compter en remplissant des fiches, jamais. Par contre, certains supports bien pensés sont excellents pour travailler le graphisme, et c'est le cas ici : l'enfant prend son stylo et trace, trace, trace. S'il est mis en situation de pouvoir recommencer le même exercice autant de fois qu'il le souhaite, il va chercher à affiner son geste.

- Quand proposer des fiches ? J'ai lu quelque part (je ne retrouve plus où, mais je vous tiens au courant) que l'enfant était prêt à exécuter ce genre de travail lorsqu'il est capable de bâtir des ponts avec des cubes. Ça me plait, et je trouve que c'est effectivement un bon indice : cela signifie qu'un certain nombre d'indicateurs spatiaux sont construits, qui vont permettre à l'enfant de se repérer dans l'espace-feuille ; que les notions de stratégie et de but à atteindre ont un sens concret ; que l'enfant est apte à communiquer verbalement, qu'il sait tâtonner, repérer d'éventuelles erreurs et demander de l'aide le cas échéant. Franchement, à quoi cela sert-il de fourrer des fiches entre les mains des enfants pour lesquels ces compétences ne sont pas construites ?

- Quels sont les pré-requis ? Je le répète, une fiche à elle seule n'enseigne pas grand chose, il faut construire en amont les apprentissages requis via la manipulation. Ici, l'enfant doit savoir, avant de découvrir la première fiche du cahier sus-nommé : 1. Tenir son crayon correctement. 2. Lire les chiffres et dénombrer les quantités correspondantes (de 1 à 5 pour la première fiche, de 1 à 10 ensuite, puis de plus en plus loin... et contrairement à ce que le descriptif du produit laisse accroire, ce n'est pas à remplissant ces fiches que l'enfant va apprendre tout cela !). 3. Savoir ordonner.
Bon, mais alors, ce fichier, il sert à quoi ? Il va encourager l'enfant à tracer, et lui apprendre à écrire correctement les chiffres, selon une méthode qui n'est pas déconnectée du sens. C'est pour moi un véritable atout, et je suis très satisfaite de mon achat ! :-)

Et Antonin ? Il reprend "son cahier" tous les jours, et me réclame à cor à cris "la suiiiiiite !" - je ne lui ai proposé que les cinq premières fiches pour l'instant... Patience, mon fils ! :-D

Langage :


Cela fait bien longtemps que je veux proposer à Antonin un travail sur les émotions, vous vous souvenez ? Bon, même si rien de concret n'avait vu le jour jusqu'à présent, je réfléchis tous les jours à ses accès (excès ?) de colère et je chemine. Nous progressons beaucoup - oui, nous, car j'ai à présent la certitude que cette colère qu'Antonin exprime n'est pas la sienne, mais bien la mienne - d'ailleurs, il me l'a dit. Elle m'est revenue grâce à lui alors que je croyais l'avoir dépassée, cette énorme, horrible et terrifiante colère que j'ai ressenti il y a longtemps et que j'avais soigneusement refoulée pour rester la petite fille très discrète que j'étais... Mon fils se charge de l'évacuer pour moi, c'est sympa, non ? ;-)

(Si ce processus vous intéresse, je vous renvoie aux pp. 72-75 et 141-143, du livre - que vous pouvez d'ailleurs lire en entier ! - Il n'y a pas de parents parfaits,  d'Isabelle Filliozat, grâce auquel j'ai beaucoup avancé ce dernier mois, et dont je vous reparlerai sans doute)


Bref, à présent, dès que je sens qu'Antonin est sur le point de se métamorphoser - façon Hulk ou Mister Hyde, si, si, c'est exactement ça ! - au lieu de me précipiter avec mes "Mais Antonin, mais qu'est-ce que TU as ? Mais qu'est-ce qui ne va pas, dis-moi ! Je ne comprends pas, exprime-TOI !", j'opère une rapide introspection : tiens, c'est vrai, je viens de ressentir une legère contrariété - par exemple, je n'ai pas pu dire au revoir à mon mari avant qu'il ne parte travailler. Alors je dis : "Je suis contrariée, j'aurai bien voulu dire au revoir à Papa avant qu'il ne parte. Je me sens très frustrée lorsque ces moments entre adultes me sont refusés." Sans mentir, 9 fois sur 10, Antonin se calme aussitôt !! :-O

Antonin continue de vivre des colères. Mais plus ça va, plus elles sont l'expression d'une émotion bien personnelle. Leur briéveté et leur moindre violence m'aide à les repérer en tant que telle : lorsque ce n'est pas SON sentiment qu'Antonin exprime, il entre dans une véritable "crise", qui le déborde, le submerge et peut durer plusieurs heures. Rien à voir avec les colères typiques des 2-3 ans, c'était évident pour moi depuis le début et je comprends à présent pourquoi !


M'enfin bon bref, j'aborderai peut-être un jour ce vaste sujet plus profondément, mais en attendant, ils sont extras, ces bonhommes, non ? J'ai dessiné des yeux et des bouches sur des protège-cahiers en plastique transparent, à l'aide d'un feutre indélébile. Découpés et positionnés à volonté sur nos disques colorés, ils sont impayables... Je ne savais pas si les enfants sauraient composer les expressions et les nommer... mais que si ! Et ils ont improvisé eux-même un petit jeu de mime facial...


... à se tordre ! :-D

J'aurais encore bien des choses à écrire sur le rapport de mes enfants à l'écrit. J'ai fabriqué un imagier phonologique à Antonin qui regroupe une dizaine de mots commençant par le son [ã] (s'il vous intéresse, faites-moi signe !), et le Damoiseau a décidé de son propre chef de fabriquer, à partir de ses cartes de nomenclature, ses propres imagiers phonologiques. Vaste travail, et je le surprend souvent penché sur une image, mâchant le nom de l'objet longuement : "Banane... Bbb... Aaaa... Nane... Non, on entend [a], mais pas au début...". L'imagier des "A" est terminé, nous entamons celui des "É" ! (L'ordre suivi n'est évidemment pas alphabétique, mais affectif : nous "suivons" les initiales des enfants de sa classe !)

Bien sûr, c'est dans des moments comme ça que je suis ravie que les anneaux de mes cartes s'ouvrent et se referment, permettant de nouvelles associations. Et c'est dans des moments comme ça que je regrette d'avoir choisi l'écriture cursive... Si c'était à refaire ! À présent qu'Antonin commence à prendre ses repères dans l'écrit, mais qu'il ne connait pour le moment que les lettres capitales, c'est vraiment dommage ! Qu'est-ce que je craignais ? Qu'il apprenne à lire trop vite, au simple contact des mots, par "globalisation", comme on dit, non mais quelle horreur ! Pff. N'importe quoi. Un enfant ne "globalise" pas si on l'y amène pas, j'en suis aujourd'hui plus que persuadée ! :-(

En attendant je savoure, et j'ai gravé dans ma mémoire, pas plus trad que ce matin, encore lovée au creux de mon lit, les tâtonnements phonologiques de mon Damoiseau - qui faisait aujourd'hui sa toilette avec son Papa dans la pièce adjacente à ma chambre :

Antonin, vivement,
Papa, pour faire TRAM ? Il faut Tttt... Rrrr... Bon, mais, et TRAIN ? Ttt... Rrrrr... Et c'est quoi, après, pour écrire TRAIN ?

Son Papa, tout en se disant qu'il n'est même pas 7h30, que nous sommes samedi et qu'il aurait bien dormi encore un peu
Euh, ben, "TRAIN", c'est un peu compliqué...

:-D

Et la p'tite Louiselle, qui fêtera ses deux ans et demi dans quelques jours ? Louiselle connait "sa" lettre (l'initiale de son prénom), et s'amuse à la repérer dans tous nos albums. Elle reconnaît aussi "la lettre d'Antonin". Et hier matin, aux porte-manteaux de la classe de son frère, elle a décidé qu'un des crochets était "le sien". Mmm, bon, la moitié des prénoms des camarades d'Antonin commence par la lettre "L", alors... Je regarde l'étiquette usurpée par ma Damoiselle : "Louison". Bon sang de bois. :-D

Louiselle, décrochant son manteau à contre-coeur
Mais Maman, pourquoi MOI je n'ai pas de porte-manteau ??

:-D

Mathématiques :


Dénombrer, dénombrer et dénombrer, encore et encore ! Antonin adore ça, cela correspond vraiment à un besoin fort pour lui en ce moment. Nous nous ingénions à trouver de belles occasions pour le faire, et c'est ainsi que j'ai ressorti un lot de batonnets "de glace" que je gardais sous le coude depuis longtemps. Le but était de fixer sur chaque baton un nombre croissant d'éléments - ces pinces miniatures sont vraiment très difficiles à manier, et font travailler les muscles des doigts, même les plus experts ! C'est un bon exercice pour s'assurer, une fois de suite que l'aspect ordinal du nombre est acquis - Antonin sait quel nombre suit tel autre sans avoir à reprendre la comptine numérique depuis le début.


L'exercice a plu au Damoiseau, mais ses doigts ont crié grâce avant d'être parvenu à 10... Antonin, qui n'avait pas assouvi sa fringale, a derechef inventé un nouveau jeu : il ordonne les barrettes de perles, qu'il choisit et me tend (l'occasion pour moi de vérifier qu'à force de manipulation, certains codes-couleur sont acquis) et JE fixe la barrette sur un batonnet de glace (sans doute ai-je besoin, moi aussi, de me muscler les doigts, et le fait est que c'est un peu difficile d'accrocher ce petit cercle de cuivre, bon...).


Une fois les barrettes disposées dans l'ordre de la suite numérique, Antonin choisi d'y associer leur écriture chiffrée...


... puis un nombre correspondant d'objets.

Invitation

Le lendemain, voici l'invitation que je propose : plus d'écriture chiffrée, cette fois, puisqu'Antonin ne les connait pas encore au delà de 10. Mais je brûle de vérifier s'il sait "écrire" les nombres de 10 à 19 avec des barrettes de perles. Bingo.


" Oh, regarde, qu'est-ce que c'est ? 
- C'est dix, avec des lentilles... 1, 2, 3... (...) 10 lentilles.
- On continue ?
- Oui !
- Après 10, qu'est-ce qu'il y a ?
- 11.
- Qu'est-ce qu'il faut pour écrire 11 ?
- Ça... (Antonin prend une barrette dorée et dénombre soigneusement les 10 élements) et ça : le 1 rouge.
- Je les attache ensemble, d'accord ? Tu peux prendre 11 lentilles ?
- 1, 2, 3, 4..."

Il en fut ainsi jusqu'à 13. La Damoiseau manifestant alors des signes de fatigue, je remis la suite au lendemain. Le lendemain, mon invitation commençait à 13...


Et demain, elle commencera à 15...


Sachant que le "16" coince toujours, ce sera une séance passionnante... Rhâ, cette suite orale irrégulière des nombres de 11 à 16, je l'étranglerais bien - et suggère une réforme de la numération "dix-et-un, dix-et-deux, dix-et-trois...". Bâh quoi, pourquoi pas ? :-)

Et la p'tite Louiselle, qui fêtera ses deux ans et demi dans quelques jours ? ;-)

Elle connait la suite numérique jusqu'à 15 - comme quoi, ce fichu 16, décidément ! Il est la goutte d'eau qui fait déborder le vase des irrégularités. Courage, mes enfants, c'est le dernier ! (Quoiqu'il aurait à dire aussi, dans une moindre mesure, sur nos 70 et 90 franco-français... Mais bref).

Louiselle s'applique à dénombrer, et ça donne n'importe quoi. Mais elle s'accroche, car elle a compris le principe : on débite la suite numérique en pointant des objets. Fastoche. Mais chez Louiselle, la main ou la langue va toujours trop vite, et tout se décale. Nous faisons donc de petits jeux autour de cette "mise en correspondance" un peu particulière (il s'agit ici de faire correspondre un mot et un objet) : par exemple, Louiselle glisse ses jetons dans sa tirelire pendant que JE dénombre, d'une voix claire et articulée, les éléments introduits. Elle adore ! :-)

Et côté géométrie...


Antonin s'étant soudain découvert une passion sans borne pour les bâtonnets de glace - cf. activité numérique n°1... - je me suis dis que ce serait un bon outil pour "tracer" ses premières figures géométriques... L'alphabet mobile permet "d'écrire" avant de savoir écrire, les bâtonnets permettent de "tracer" avant de savoir tracer. Hein, après tout ? :-)


Devant un tel succès, j'ai imprimé un petit jeu de cartes ICI - en anglais, mais si vous voulez conserver les légendes, il vous suffira d'ajouter un "E" à la fin des noms de quelques figures...


À vrai dire, cette activité a surgi sans préméditation aucune, et ne cadre pas avec ce que devrait être une progression rigoureuse. L'exploration sensorielle géométrique se fait, pour le moment chez nous, autour des solides. Un jour prochain, mes enfants "déduiront" la 2D de la 3D - rien ne presse. Est-ce à dire que toute allusion aux figures planes est tabou ? Non, bien évidemment. D'ailleurs, ils savent déjà en nommer un certain nombre. Et lorsqu'Antonin me demande le nom d'une figure représentée sur ces cartes (octogone, hexagone ou pentagone...), je me contente de lui dire : "C'est un polygone. Toutes ces figures sont des polygones, d'ailleurs".

Démonstration
Quant au carré - une des premières figures que l'enfant apprend à nommer tout seul, je précise toujours : "C'est un rectangle. Un rectangle CARRÉ." Et oui, le carré est un rectangle particulier ! :-)


La première séance m'a permis de noter quelles réalisations étaient hors de portée d'Antonin - je vais donc mettre ces figures de côté pour l'instant. Mais quelle ne fut pas ma satisfaction de voir mon Damoiseau bondir sur son stock de formes à dessin et les mettre en relation avec les figures ! :-)


Tiens, avec les batonnets, on ne peut dessiner ni cercle, ni ovale, ni éllipse... Normal, ce ne sont pas des polygones ! ;-)

Jouer, jouer, jouer

video

Je suis en pleine reflexion, en ce moment, sur le lien entre le jeu, la mise en corps, le langage et l'écrit (temps du récit, règles du dialogue...).


Antonin et Louiselle ont toujours été, dans la mesure où leur âge le leur permettait, très autonomes dans leurs jeux. À présent, ils peuvent disparaitre jusqu'à deux heures de temps, seuls ou à deux, pour jouer dans une chambre sans que je n'ai besoin d'interagir. Lorsque grignotée par un brin de remord, je m'aventure sur leur territoire en demandant si "moi aussi, je peux jouer ?", j'ai droit une fois sur deux à un joli : "Euh, Maman... Tu nous laisses tranquilles ??" :-D


Bon, je les laisse tranquilles, mais j'ai souvent les oreilles qui trainent - et le coeur qui fond !

En ce moment, les jeux d'Antonin et Louiselle, à l'oreille, ça donne ça - remarquez l'utilisation des dialogues !! :

Louiselle, rigolant
Le chien, tu veux des coquelipops * ?"Non, non", dit le chien ! "Ouin, j'ai pas d'ami !", dit Monsieur Rabbit !

Antonin, rigolant
Et toi, la P'tite vache, mais pourquoi tu pleures ? Attends, je t'ai fait une bonne soupe à la fraise... "OUIN, OUIN, j'ai perdu ma Maman !!! Maman, où es-tu Maman, MAMAAAAAN !!!"

(C'est généralement le moment où je pointe un nez inquiet : "Mais je suis là, qu'est-ce qu'il y a ?" et où il m'est répondu d'un air vaguement outré : "Non, c'est la P'tite vache qui cherche sa Maman..." Ah, pardon.)

* Mot inventé par la Demoiselle en début d'été et que toute la famille utilise depuis. Ne me demandez pas de quoi il s'agit !!


Louiselle commence à s'intéresser fortement aux jeux de société. Le très vintage "Cochon couleurs", chiné dans un vide-grenier il y a un an, est un incontournable du moment, qu'il faut ressortir tous les matins, et enchainer trois fois de suite... Aïe, ce n'est pas qu'il m'ennuie, mais... si ! :-D

J'ai aussi proposé aux enfants leur premier jeu de mémory, photos à venir ! :-)

Et sinon...


Le soir fatidique, nous avons creusé un potiron, l'avons garni de bougies, avons confectionné un petit autel automnal à base de feuilles, coloquintes et pommes de pin, et avons dégusté une bonne soupe orange... Quel ne fut pas le plaisir des enfants de retrouver notre courge garnie de quelques chocolats le lendemain matin !!
(Oui, c'est un mix entre Halloween, Pâques et Noël... On fait ce qu'on peut, en fonction de l'âge de ses enfants !... Mais l'année prochaine, on intègrera les déguisements à notre petit rituel !!) :-D


Bonne semaine chez vous ! :-)

55 commentaires:

  1. un super article :D
    Bonne idee pour les fiches je vais la reprendre j'ai egalement un fichier .pour le poinçon ici elle aime beaucoup. Mon mari a bricole un poinçon et j'ai achete un sous de plat en liege.

    RépondreSupprimer
  2. Ici les jeux du moment :)

    Colorama
    Le petit verger
    Loto
    Memory

    RépondreSupprimer
  3. Très très riche cet article... merci !
    J'ai hate de voir ton idée pour les cadres d'habillage.
    En ce qui concerne l'apprentissage de la lecture et ta remarque sur la globalisation, j'suis d'accord avec toi. Mon grand en Cp a rarement "globalisé" : il avait appris à lire en "combinant" en Gs où sa maîtresse utilisait la méthode "La planète des alphas"...
    Et ici aussi on a souvent "oublié" le 16... Et dernière remarque mes 2 enfants n'ont jamais voulu réciter la comptine numérique sans avoir d'objets à compter ou de nombres à pointer : du coup, ils ont toujours "raté" leurs éval de petite section quand les maîtresses leur demandaient de compter le plus loin possible sans aucun support : ils ont compté jusqu'à 5 en PS, 10 en MS et 15 en début de GS... Ca a définitivement changé mon regard sur les évaluations et ma manière d'évaluer mes élèves !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce retour, Cibou, c'est super intéressant, et ça donne à songer, effectivement !

      Supprimer
  4. Bonjour Elsa !
    Oui, encore un riche article, c'est bien vrai. Merci !
    Quel est ce drôle d'outil que tes enfants utilisent pour peindre ? On dirait un pinceau avec une réserve ? Mais pourtant tu parles d'aquarelle souvent.. Je ne vois pas ce que c'est.

    J'ai réalisé mes premières cartes de nomenclature, un vrai bonheur ! Merci pour tous tes conseils.
    J'utilise l'écriture cursive comme toi, même police. ça ne te parait plus approprié ? Je n'ai pas bien compris pourquoi l'écriture majuscule est mieux à ton sens ?

    Merci
    A bientôt, bonne "pause" ^^
    Shrimp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pinceau a reservoir tu en trouves sur amazon :)

      Pour l'ecriture a l'ecole ils voyent en majuscule.donc antonin aurait plus vite reconnu je pense.

      Supprimer
    2. Bonjour Cerina,

      Merci pour ta réponse. D'après toi, quelle peinture met-on aux enfants dans les pinceaux à réservoir ?

      Concernant l'écriture, je ne crois pas qu'ils apprennent en majuscule, je n'ai pas bien choisi le mot. Il me semble que c'est encore une autre appellation, je ne suis pas au point !
      Il me faudrait un article sur ça ... ^^°

      Merci,
      Shrimp.

      Supprimer
    3. Dans le pinceau tu mets de l'eau.
      Apres moi je l'utilise avec une boite d'aquarelle.

      Pour l'ecriture

      Script

      Baton

      Supprimer
    4. Ah oui, merci ! Bonne idée d'y mettre de l'eau, je n'y pensais pas.

      En ce qui concerne l'écriture, je n'étais pas satisfaite du terme "bâton" qui ne me semble pas la dénomination exacte et puis il restait un flou dans mon esprit. J'ai donc cherché, voici mon bilan :
      > l'écriture cursive est un type d'écriture manuscrite dans laquelle les lettres sont liées
      > l'écriture scripte est un type d'écriture manuscrite plus droite dans laquelle les lettres ne sont pas liées (ressemble aux caractères typographiques, caractères d'imprimerie).
      Les enfants apprennent à lire l'écriture scripte (et les majuscules par la même occasion je pense).
      Il me semble qu'ils apprennent à écrire l'écriture cursive (mais peut-être apprend-on la script en 1er?)

      J'ai compris également que ma confusion tient au fait que les polices dénommées "police script", sont en fait des modèles cursifs. Ce qui m'avait perdue.
      Voilà.
      Qu'en pensez-vous ?

      Il me semble que l'écriture cursive rend les cartes de nomenclatures plus belles... drôle d'idée non? Et de ce fait, elle tend vers ce besoin montessorien de proposer de BEAUX objets aux enfants.
      Cela ne peut-il pas être un argument en faveur de la cursive ? ^^

      Merci !
      Shrimp.



      Supprimer
    5. Coucou, Shrimp !

      Oui, donc pour le pinceau à réservoir, tu sais tout, maintenant !
      Il peut être utilisé avec de l'encre, voire de la gouache, mais c'est avec l'aquarelle que je le trouve le plus pertinent puisque l'eau est indissociable de a pratique de l'aquarelle : c'est la dilution qui donne ses effets à la couleurs, toute cette technique réside dans ce fait ! :-)

      Effectivement, si c'était à refaire, j'utilisreai une police scripte puisque c'est la police qui sert en typographie (pour le dire autrement, le script est l'écriture dans laquelle on lit, la cursive l'écriture dans laquelle on écrit), et je légenderai les cartes - du moins jusqu'au 4 ans et demi de l'enfant - avec des capitales - quitte à utiliser des minuscules lorsque l'enfant les connait.

      C'est ainsi que j'ai fait des cartes nomenclatures "phonologiques", regroupant des mots commençant par le son "AN". Antonin était un peu perturbé de qu'on ne cesse de lui répéter, à l'école, que son prénom commence à "A", alors j'ai agi ! J'ai choisi les capitales en j'ai mis tous les AN des début de mot en gras. Objectif : permettre à l'enfant de visualiser qu'il faut 2 lettres pour écrire ce son.

      C'est un succès, et deux jour après, j'ai eu droit à un "maman, pour écrire "IN", il faut deux lettres ?"

      Bref, en observant Antonin face à ces cartes en capitale, j'ai vu qu'il prennait beaucoup de repères dans les mots écrits. Par exemple ANTILOPE : il sait presque le lire, il sait que c'est ce mot là qui est écrit, et il cherche à repérer les syllabes !! :-O

      Supprimer
    6. En petite et moyenne sections, les enfants découvrent l'écrit à travers les lettres CAPITALES.

      Pour faire le point au niveau lexical :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Capitale_et_majuscule

      :-)

      Supprimer
    7. Au fait Elsa, as-tu finalement craqué pour les majuscules/capitales d'imprimerie rugueuses de chez HopToys ? Si oui, en es-tu contente ?
      Désolée si tu en as déjà parlé dans un autre article, que je n'aurais pas retrouvé en googlisation rapide.

      Supprimer
    8. Non, Anne, pas encore... Je ne sais pas si je le ferai... J'hésite ! :-D

      Je réfléchis plutôt 100 fois qu'1 avant d'acquérir un matériel (budget limité, comme tout le monde), alors, bon...

      Ce qu'il y a aussi, c'est qu'on a l'ABCdaire à toucher de Balthazar, et, franchement, Antonin s'en sert comme de lettres rugueuses... Il touche d'ailleurs ainsi toutes les lettres en capitale d'imprimerie qu'il voit !

      Je ne sais donc pas si cet achat est vraiment utile... Je continue de réfléchir ! :-D

      Supprimer
  5. Ouahhquel retour !
    J'aime ce genre d'article, puisque nous vivons dans une dimension parallèle à la tienne, ils m'inspirent toujours.
    Très heureuse que tu sois satisafaite de ton achat de "fiches". Depuis mon message, Eloïse a dévoré le first book of pasting et le même en cuting. Ces progrès sont visibles grâce à ces fichiers.
    Voici le lien vers ma petite vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=kmTXLI-6YvY&list=UU58d6DLSYRiwRSucsz56G8A
    Ma fille a 2 ans 1/2 sur cette vidéo. Aujourd'hui je lui ai présenté les formes à dessin !

    Bon, tu m'encourages avec tes liens vers mon blog où j'ai tant de mal à écrire. Quand j'ai du temps libre, je préfère aller à la pêche aux infos qu'écrire et pourtant j'en ai des billets commencés et des commandes de billets !

    Ah et pas plus tard que ce matin je disais à mon compagnon que si j'étais ministre je ferai réformer notre numération pour dix-deux et octante et nonante ;)
    La banque des perles dorées est un très jolis succès, Eloïse lit et compose toutes les dizaines, centaines et millers entiers. Mais trente reste 3 dix ...

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce long article en pleine pause pourtant !

    C'est marrant, j'ai acheté ce jour même un petit "poinçon" comme le tien pour proposer l'activité à mon fils..;-)
    Encore beaucoup d'idées en tous cas.

    PS: j'hésite à investir dans une table lumineuse pour noël. J'ai l'impression que tu te sers plus du rétro en fait..non ?

    PS2: de grosses avancées en graphisme chez nous : le "T" et "H" apparaissent dans les dessins ;-) et de nombreux bonhommes. Mais côté conscience phonologique, c'est un peu le calme plat. Le jeu ne le passionne guère pour le moment...alors je patiente de mon côté.

    PS3: tu nous feras une liste idées cadeaux Noël 3 ans et demi/4ans ? allez STP...;-)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur les photos on voit la table lumineuse, ici toujours un gros succes.

      Supprimer
    2. Coucou lc ! :-)

      Le choix entre table lumineuse et rétroprojecteur n'est pas facile... La table est quand même plus adaptée pour travailler (le plateau du rétro est vraiment petit), mais c'est vrai que le rétro attire beaucoup les enfants et permet des expériences vraiment chouettes...

      Non, les filles, pas d'articles sur les jouets de Noël (vraiment pas le temps pour ça, désolée !), d'autant que j'ai déjà traité le sujet des jouets maintes fois et que la liste des jouets inételligents n'est pas extensible...

      http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/07/faq-quels-jouets-montessori-4-ans.html

      Mais si vous voulez, on peut discuter de nos idées pour cette année via les commentaires... ?

      Supprimer
    3. Super cet article, il est très riche ! Trop mignon les vidéos ! ;-)
      Ici j'avais fait une table lumineuse avec une caisse en plastique transparente (assez grande), une girlande blanche de noel, du papier alu et du papier sufurisé, ça m'avait pris au maximum 10 min (le temps de rassembler le matériel). Par contre je l'ai démonté cette semaine, on l'avait depuis 1 ans, je lui ai proposé diverses choses mais elle n'a jamais vraiment accroché, elle est peut-être trop petite (2 ans). Je fais de la place pour un rétroprojecteur et je retesterai peut-être plus tard...

      Supprimer
    4. Un article qui m'avait échappé cet été...merci Elsa !
      J'hésite toujours pour la table lumineuse : je me laisse un peu de temps pour voir quelles activités j'aurai justement le temps de faire avec et si ca vaut le coup.

      Supprimer
    5. Chez nous pour Noël, voici les idées que nous avons suggéré pour notre fils (qui aura 2 ans quelques jours après Noël) - évidemment ce sont des propositions, il n'y aura pas TOUS ces jouets au pied du sapin :

      - une belle cuisine si toute la famille se cotise vu le coût (les frais de port sont offerts, haha !), et que ça vaut aussi pour l'anniversaire. Un beau jouet et un beau meuble à la fois.

      - un train "électrique" et son circuit en bois

      - des Playmobils 1 2 3

      - un tracteur pour tenir compagnie aux animaux de la ferme...

      - le grand arc en ciel de Grimm

      - Le livre de l'hiver

      - Des blocs de construction arc-en-ciel

      - Des toupies

      Supprimer
    6. Bonne idée les toupies! J'y avais pensé il y a quelques mois. Cela requiert de la motricité fine.

      Supprimer
    7. Anne :

      This IS a PERFECT list ! ;-)

      Supprimer
    8. ★ ☆ et absolument pas influencée par la lecture de ce blog cette liste, n'est-ce pas :-D ?
      Pour la superbe cuisinière, nous nous sommes ravisés : mon cher et tendre préfère la fabriquer lui-même.

      Echéance inconnue mais je vous ferai partager les photos du résultat le jour où il paraîtra.

      Supprimer
    9. Excellente option, Anne !

      Nous aussi, nous avons décidé de fabriquer notre ferme nous-mêmes, parce les prix dans le commerce sont vraiment indécents...

      Quelle que soit l'échéance, je veux bien les photos, oui ! ;-)

      Supprimer
  7. J'adore la vidéo de Louiselle ♥ et merci à Antonin pour cette magnifique pensée sur les feuilles...
    A bientôt!

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ce très bel article ! Ça fait du bien de te lire :-D !
    Ici à 25 mois (et quelques) toujours pas d'explosion du langage (euphémisme !) mais on se régale avec les jeux de société (premier verger, lotos) et l'art, toujours l'art, son vrai moyen d'expression depuis qu'il a 15 mois !
    J'adore les bonhommes transparents et colorés, ça me donne encore plus envie d'acheter un rétro-projecteur !
    Et non, Louiselle n'a rien d'un robot quand elle transvase ;-).

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour. Premier commentaire sur votre blog, que je lis pourtant depuis fort longtemps. Maman de 10 enfants, nous avons fait le choix de ne plus scolariser nos plus jeunes, pour diverses raisons et je viens piocher dans votre univers toutes les bonnes idées d'activités afin de les proposer à mes enfants de 4 et 2 ans. Je vous remercie de ce partage. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  10. Quel plaisir ce billet dans ma boite ce matin ! ET quel riche billet ! Merci d'avoir pris le temps d'une "pause" dans ta parenthèse ;-)
    Je suis époustouflée de voir l'évolution des progrès de tes enfants au fil des semaines. Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  11. Contente que tu ais trouvé le temps et l'envie pour un petit bilan de vos activités. Et surtout que les colères d'Antonin puissent être apaisées ; tu sais maintenant, la plupart du temps, où chercher des solutions, c'est un pas énorme :-)

    Je languis de connaître tes idées pour remplacer les cadres d'habillage !!!

    Ici je me tâte par rapport aux cursives justement. J'ai acheté de quoi fabriquer mes lettres rugueuses et je me demande si je ne vais pas faire des "lettres bâton" au lieu des cursives prévues, sachant que Plume commence à tracer des lettres à l'école (moyenne section) , qu'elle s'y interesse beaucoup et en reconnait certaines. Par contre, elle n'adhère pas du tout aux cursives sur le livre à toucher de Balthazar.

    Cette table lumineuse, qu'elle me fait envie ...

    RépondreSupprimer
  12. Quel bel article! Semaine riche ! Les pinçons ils adorent ici!! Merci pour les fiches!!

    Contente de te relire!

    RépondreSupprimer
  13. Merci Elsa pour cette interruption de pause! et cette jolie surprise de voir au milieu de tous les mails que vous aviez publié
    quel bonheur de retrouver votre plume et vos photos , se reconnaître au détour d'une phrase..et se sentir moins seule ;-))
    Bel automne à vous et à bientôt

    RépondreSupprimer
  14. Quel plaisir de lire un nouveau post, merci pour tout ce partage ! A bientôt

    RépondreSupprimer
  15. Les fichiers Kumon, j'adore! Ils ont vraiment un truc en plus: une réelle progression bien pensée, et des activités originales et motivantes! A la maison, on a testé coloriage (j'ai enfin compris quelle étape m'avait manquée avec mes élèves de maternelle), collage, découpage (gros succès le découpage! Sachant que Pépette les avalait par 10, on s'est fait toute la série à vitesse grand V) En ce moment, on est dans le pliage et les premiers petits bricolages mixant les différentes techniques, très bien aussi.!
    A part ça, tu as un timbre de voix bien agréable! Ca doit être chouette ça pour les histoires du soir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhô, merci, euh, pour moi je trouve ma voix hyper nasale (problèmes ORL, grrr...) et c'était l'avis aussi de ma prof de chant au conservatoire !!

      (OK, le tact ne la caractérisait pas... Mais je crois qu'elle avait raison sur ce coup-là !!) :-D

      En tous cas, merci, c'est le genre de remarque qui me touche !!

      Tu me fais envie avec tes fichiers Kumon coloriage, collage et découpage !!
      Je crois que je vais craquer !! :-)

      Ici, Antonin a entamé la deuxième série de fiches, où il faut écrire correctement les nombres de 1 à 9... et... il a dû trouver ça un peu scolaire, il s'est lassé.

      Je vais rebondir, il m'a bien montré ce qu'il aimait, je vais trouver des "dessins en chiffres à relier" sur Internet !
      Si quelqu'un a des pistes...
      :-)

      Supprimer
    2. Rhaaa pour une fois j'en ai pas, et c'est pas faute de chercher des supports adaptés...
      Fonce pour les kumon découpage et collage, ici aussi c'est par dix à la séance et les progrès sont fulgurants.
      Heureusement qu'il en existe trois volumes !

      J'ai mis tout mon réseau à la recherche de rétroprojecteur, ça serait le clou de Noël !

      Sinon ayant eu la chance de trouver une ferme Schleish pour 20€ en braderie, je me suis lancée en "projet commun" avec ma fille dans la réalisation de "playmat" : des paysages pour jouer avec ses figurines mais sur des cartons et sensoriels bien sûr. Elle fuse d'idées !

      Supprimer
  16. Ah, c'est bon d'avoir de vos nouvelles ! Non mais c'est addictif de lire ce blog, il faut s'en méfier :-D.

    Pour les bulbes, quand tu écris que Louiselle les "a mis en terre", tu signifies qu'elle a creusé le trou + déposé le bulbe + rebouché le trou + arrosé ?
    Comme ceci ?
    Pour Florentin ce fut une grande première de plantage de bulbes ("BuBul", dans son jargon :-D) ce matin avec son papa. Il a aimé, mais s'est vite lassé...Quand il a vu une de nos minettes rentrer à la maison, il a voulu lui aussi rentrer au chaud :-p.

    Agrumes

    Mmm, ça fait envie, ça sent l'hiver, ça sent l'approche de Noël...Il faut que je passe au magasin bio pour voir si les agrumes bio d'Espagne ou Corse sont au rdv !
    Tes enfants ne sont-ils pas gênés par l'essence qui sort de la peau d'agrume quand on la presse, donc quand ils épluchent typiquement ?

    Cuisine

    Chez nous, l'écrase-purée a un succès fou en ce moment.

    Au passage, sauriez-vous me dire où trouver pour un loulou de 22 mois des tabliers de cuisine et de peinture de bonne qualité et en matières pas trop synthétiques ?

    Ménage

    Ah oui, joli, votre balai espagnol !
    Dans le même esprit, j'ai trouvé il y a quelques mois ce chariot de ménage dans un vide grenier. Alors que je ne cherchais qu'un petit balai...Mais pour 2 misérables euros, je n'ai pas résisté. J'ai fait abstraction de sa composition plastoc. Et franchement je suis ravie de cet achat, qui a tout de suite plu au principal intéressé qui s'en sert couramment !
    Le chariot est pratique pour ranger tout le nécessaire et se case très bien dans un petit recoin.
    La présence de tubes cylindriques dans lesquels glisser verticalement les manches des balais, et l'existence de crochets pour susprendre minipelle et minibalayette sont autant d'occasions pour Florentin d'affiner ses gestes.
    Bon par contre, c'est certain, l'objet devra être remplacé d'ici quelques mois ou années, par du matériel plus solide, de plus grandes dimensions et si possible en bois et métal.

    MiniRobot :-D
    Vous avez là un robot très bavard et très malicieux :-). Irrésistible !

    RépondreSupprimer
  17. (La suite...)

    Arts

    Joli ! Chez nous cette semaine ce fut "Gommette, ruban adhésif coloré, et crayon pastel de cire".
    J'ai d'abord proposé les gommettes comme préconisé dans ton article de septembre 2012 ;-).
    Au détail près que j'ai totalement zappé la subtilité de présenter les soucoupes à DROITE de mon fils, qui semble lui aussi droitier.
    Puis j'ai proposé du ruban adhésif d'électricien, qu'il a déroulé de la longueur de son choix, puis c'est moi qui le coupais.
    Et enfin je lui ai proposé un crayon pastel de cire pour dessiner. Et là, je ne sais pour quelle raison, il s'est mis à gribouiller uniquement sur les gommettes, comme s'il essayait d'en colorier l'intérieur.
    Je soupçonne sa nounou de lui avoir proposé des activtés de coloriage, il faudra que je lui demande confirmation :-D.

    Pourquoi la vie, pourquoi la mort

    C'est curieux car, lors de notre visite à l'animalerie-jardinerie du coin, mon loupiot a longuement observé les aquariums. Et à un moment, il en a fixé un en particulier. Et même un poisson en particuler.
    Je sentais qu'il était intrigué. Effectivement, le poisson qu'il fixait avait visiblement passé l'arme à gauche et gisait au fond de l'aquarium, le corps rigidement courbé, alors que ses congénères continuaient paisiblement à nager autour de lui :-(. Et je me suis cru obligée de commenter la scène à mon fils : "Le poisson que tu regardes ne bouge plus parce qu'il est mort. Les autres poissons de l'aquarium bougent, nagent, ils sont vivants".
    Alors qu'il ne m'avait rien demandé (Vous me direz, il n'a pas encore les mots pour me dire "Pourquoi le poisson ne bouge plus maman ?".). Mais peut-être n'aurais-je dû rien dire et le laisser fixer en silence ce petit poisson pas comme les autres :-/ ?

    Appareils lumineux

    Rhaaaaaa, mais quand trouverai-je (prendrai-je) le temps de me remettre en quête d'un rétroprojecteur ?
    Sachant que j'ai branché mon bricoleur chéri sur le projet table lumineuse mais qu'il n'a pas encore eu le temps de s'y investir.
    Et que mes tentatives d'approche au boulot pour récupérer des rétroprojecteurs réformés sont restées dans réponse (et pourtant je suis SURE que nous en utilisions à mes débuts en 2001).
    Il me reste la piste Emmaus et la persévérance !

    La nuit qui tombe de plus en plus tôt est une si belle invitation à ces jeux de lumière !

    J'adoooooore l'idée et le rendu des "émoti-disques" colorés ! Si en plus les enfants ont manipulé les émotions à bon escient, c'est tout bon.

    RépondreSupprimer
  18. (Re Suite...)

    Imagiers, quelle écriture et quelle place pour les lettres ?

    Je m'apprête à composer un premier imagier "maison" sur le thème de l'automne pour mon loulou (qui a 22 mois, et ça fait plusieurs mois que je procrastine sur ce sujet bouh !). J'étais partie sur des légendes en lettres cursives.
    Elsa, recommanderais-tu donc de les prévoir dès maintenant en lettres capitales (puisque mon fils ira à l'école maternelle traditionnelle) ?
    Ou de faire cohabiter les deux, cursive et capitale, l'une en dessous de l'autre ?

    Sujet alphabétique toujours : j'ai trouvé il y a quelques semaines dans un vide grenier - vous allez penser que j'y passe tous mes dimanche matin, ce qui n'est pas tout ç fait faux en automne - un ensemble de lettres capitales en bois.
    Il y a 2 exemplaires de chaque lettre (sauf le "G" et le "Z", je m'en veux de ne pas l'avoir constaté au moment de l'achat, mais peu importe). Et un emplacement est prévu pour ranger chaque type de lettre.
    J'ai présenté deux fois le matériel à Florentin. La première fois sans aucun commentaire. Il s'est installé sur son tapis, a sorti les lettres de leurs cases, puis a essayé de les replacer, mais pas dans les bonnes cases :-D.
    La deuxième fois, j'avais sélectionné 3 lettres (je ne me souviens plus exactement lesquelles, mais je les avais choisies de sorte que leurs formes soient assez dissemblables), chaque lettre étant en 2 exemplaires. Et je lui ai proposé de les mettre en paire. Ce qu'il a fait avec succès, reconnaissance de forme OK.
    Depuis, je n'ai pas ressorti ce matériel car je ne sais pas trop quelle attitude adopter vis à vis de ces objets particuliers que sont les lettres.
    Si par hasard vous avez des suggestions de progressions avec ce matériel (quand leur associer un son ? quand leur associer un nom ?), je prends :-). La réponse peut être : "Ouh lala ! Range les au fond du placard et ne les ressort que quand......" :-D. D'autant plus que ces lettres ont le "défaut" d'avoir un code couleur sans logique apparente, dont j'espère qu'il n'induira pas des rapprochements entre lettres pas du tout à propos.
    Peut-être puis-je m'inspirer de ce que tu proposais à Antonin fin 2012 avec un livre ABCdaire ;-) ? Je pourrais par exemple composer un petit panier contenant un exemplaire d'une lettre ET des objets commençant par la lettre en question ?

    RépondreSupprimer
  19. Et bien Anne, tu fais des commentaires presque aussi long que les articles ! ^^
    C'est très intéressant en tous cas. Merci,
    Shrimp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D, j'avais un peu de temps pour écrire ces jours-ci, tant mieux si cela intéresse... mais je pourrais faire plus concis c'est vrai :-).

      Supprimer
  20. Masking tape a lidl le 17 novembre
    8 rouleaux a 1.49€

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour ces nouvelles de Louiselle et d'Antonin! C'est toujours inspirant. J'avais déjà remarqué les pochoirs DJECO et je vais mettre ça dans la liste de Noël.
    Le découpe-oeuf est tentant aussi; j'avais entendu parler du découpe-banane aussi mais cela me paraissait trop "mono-ingrédient".
    Chez moi, l'économe a la côte et le couteau aussi (pour l'aîné, ma cadette étant encore très impétueuse).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un ajout: on trouve un bloc à poinçonner+poinçon et cartes d'animaux en pointillés chez HEMA très peu cher (moins de 3 €) (enseigne pas implantée partout en France, j'en conviens).

      Supprimer
  22. Louiselle m’impressionne sur les vidéos. Elle s'applique à verser jusqu'à la dernière graine !

    Les activités autour des nombres proposées à Antonin m’intéressent beaucoup car Lisette, qui a maintenant 3 ans et demi, commence à s'y intéresser de plus en plus. Elle dénombre jusqu'à 11. Ce qui est étonnant, c'est qu'elle ne connaît pas la comptine numérique plus loin... elle s'arrête aussi à 11...

    Je me suis procurée des barrettes de perles mais je ne lui ai pas encore présenté. J'ai commencé par les barres numériques rouges et bleues (jusqu'à 10). Elle s'est bien débrouillée. La difficulté pour Lisette : reconstruire l'escalier de base !

    RépondreSupprimer
  23. Quel plaisir de retrouver votre rétrospectives.
    Je suis comme toujours impressionnée par toutes les activités que vous organisez pour vos enfants.

    J'ai découvert récement chez oxybul des coffret Montessori (http://www.oxybul.com/livre-mon-imagier-montessori/produit/316518) vous en pensez quoi?

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ln !

      Je n'en pense absolument rien, ne l'ayant pas eu entre les mains !! :-)

      Après, je suis fan de cette illustratrice et la conceptrice fait généralement un travail sérieux...

      Quelqu'un a-t-il testé ??

      Supprimer
  24. Et oui quel plaisir de lire tes post et les retours des lectri(ces). Cette émulation collective m'apporte beaucoup et m'aide à avancer avec ma fille (Romane 2 ans et demi) ;-) D'ailleurs Elsa je fais le point sur tes précédents articles sur les approches possibles pour l'apprentissage de la numération. Pas toujours facile de suivre une progression qui colle parfaitement avec l'évolution de son enfant... parfois je loupe des étapes et je me retrouve le "bec dans l'eau" avec mes jeux qui ne fonctionnent pas ;-) Bref c'est une autre histoire.
    J'avais une petite question (peut être ridicule). Quand vous parlez de "comptine numérique", s'agit-il d'une comptine en particulier ou simplement "des" comptines numériques en général ?
    Je lis le blog très régulièrement et comme je lis à nouveau ce terme aujourd'hui, je me lance à poser ma question.
    Bonne journée à toutes ! Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Céline !

      Oui, oui, il ne faut pas hésiter à poser ce genre de questions ! C'est du jargon de prof, et j'oublie parfois de l'expliciter, pardon...

      La comptine numérique, c'est tout simplement la suite orale des nombres : (0), 1, 2, 3, 4, 5 etc.

      C'est quelque chose qu'on mémorise par coeur, c'est pour cela qu'on parle de "comptine" (qui d'ailleurs, comme son étymologie l'indique, est une suite "chantée" qui sert à... compter !).
      Connaitre la comptine numérique jusqu'à 5, c'est savoir débiter les nombres, dans l'ordre, jusqu'à 5.

      C'est tout !

      :-)

      Supprimer
    2. Merci Elsa pour ta rapide réponse ! Ne t'excuse pas pour le "jargon de prof", tes articles de fond nous permettent de prendre de la hauteur sur le sujet passionnant de l'éducation et j'ai l'impression grâce à toi de suivre une formation à distance d'éducatrice Montessori & autres enseignements alternatifs ;-))

      Supprimer
  25. Désolée pour ce commentaire tardif mais je n'arrive pas à imprimer les cartes des formes géométriques "normalement". Mon imprimante "avale" la moitié de la feuille avant d'imprimer, je n'est dons que les rectangles et triangle (la moitié des doc). Est-ce un problème avec mon imprimante? Mais je crois que c'est plutôt le doc car j'imprime plein d'autres choses normalement...

    Si qq un a également rencontré ce souci et a une solution, je suis preneuse!
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? Je n'ai pas eu de soucis...
      Zut...

      Supprimer