mardi 18 novembre 2014

Ma bibliothèque idéale : Noël

Je n'y ai toujours pas eu droit.

À quoi ? Mais à la question fatidique, bien sûr.

Car, bon, ce Père Noêl, il existe ou il n'existe pas ? ;-)

Nous verrons si l'interrogation surgit cette année, mais une chose est déjà tout à fait sûre. Ce Noël 2014 ne ressemblera pas à ceux qui l'ont précédé, car cette fois, pour la première fois, Antonin l'attend. Antonin n'a pas oublié son émerveillement le matin du 25 décembre dernier, et cette fois, il sait. Il attend. Il en parle. Beaucoup.

Le Père Noël est le cadet de ses soucis, et nous faisons la preuve que nous n'avons a pas besoin de lui pour habiller cette fête de toute la magie requise. Mieux, quelle simplicité dans la vie de tous les jours ! On peut parler ouvertement de nos idées - bon, nous tentons de ménager la surprise tout de même !- et ce n'est pas la déconfiture totale lorsqu'un enfant découvre un futur cadeau bien caché sous le lit :

"Oh, Maman, c'est quoi, ça !??
- Argh, euh, alors, oui, hein, ça a l'air super. Ne cherchons pas plus avant à comprendre ce que c'est, c'est une surprise pour plus tard, alors cachons-le, veux-tu, et sortons plutôt faire un tour... nous changer les idées... oublier... Ou pas. Après tout, ce n'est pas grave !" :-)

"Maman, pourquoi il y a plein de jouets dans les magasins ? 
- Parce que c'est bientôt Noël, mon chéri."

Non, je n'ajoute pas platement "... et que tous les parents se ruent sur les marchandises pour les déposer au pied du sapin". Parce que peu importe. Antonin ne s'est pas demandé d'où sortait les oeufs de Pâques, et nous ne lui avons pas dit. Il ne s'est pas demandé quelle main magique avait garni notre citrouille d'Halloween de friandises, et nous n'avons rien dit.

En fait, je n'ai rien contre le Père Noël. Sauf une chose : n'est-il pas une réponse toute faite - qui plus est, erronée - à une question qui n'a pas été formulée

Et si la vraie magie de nos fêtes était appréciée à un âge où on est en deçà de ce type de questions ?

M'enfin bon bref, avec ou sans Père Noël, notre avent sera, cette année, fébrile...

Voici pour l'occasion 24 livres coups de coeur pour accompagner l'attente... Non, non, je vous rassure, nous n'avons pas une bibliothèque assez fournie pour lire un nouveau livre sur le sujet chaque jour... Mais avouez que ça fait rêver... et que c'est ce qu'il nous faut, juste là maintenant ! :-)

Aujourd'hui, donc, ma sélection "Noël" pour les 2/3 ans... et plus ! :-)

Je précise qu'il s'agit d'une sélection dont aucun motif culturel n'est exclu... Vous trouverez donc quelques Pères Noël deci delà... pour le bonheur de tous ! Car le Père Noël, c'est comme les dragons, les extraterrestres, les fantômes et les sorcières : ça n'existe pas. Enfin, ça existe, dans les histoires. Comme disent mes enfants : "On imagine !" Et ça, c'est BON ! :-)


- Le Noël de Balthazar, Marie-Hélène Place, Emmy  Kelly, Caroline Fontaine-Riquier, Hatier Jeunesse, 2014.


- Joyeux Noël, carnet de coloriage, éd. 1, 2, 3 Soleil, 2014.


- Agathe ne croit pas au Père Noël, Catherin Dumonteil-Kremer, Marie-Pierre Emorine, La Plage, En famille autrement, 2013.


- L'aventure de Noël de Pierre Lapin, Beatrix Potter, Emma Thompson, Eleanor Taylor, Jean-François Ménard, Gallimard Jeunesse, 2013.


- Comme un secret, Émile Jadoul, Catherine Pineur, L'École des Loisirs, Pastel, 2013.


- Le gentil méchant loup, Julie Bind, Mickaël Derullieux, Mijade, 2013.


- Bulle et Bob préparent Noël, Natalie Tual, Daniel Trutet, Ilya Green, Didier Jeunesse, "Mes histoires à écouter", 2012.


- Le fil rouge, Géraldine Collet, Cécile Hudrisier, éd. Philomène, 2011.


- Trois petits Noëls, Akiko Hayashi, L'école des Loisirs, 2011.


- Noël, Marie-Pierre Valat, gallimard Jeunesse, 2011.


- Le facteur du Père Noël, Allan Ahlberg, Janet Ahlberg, Gallimard jeunesse, 2011.


- Olivia prépare Noël, Ian Falconner, Marjorie Bourhis, Seuil Jeunesse 2008.


- Le festin de Noël, Nathalie Dargent, Magali Le Huche, P'tit Glénat, Vitamine, 2008.


- L'incroyable catalogue de Noël, Nathalie Choux, Rémi Saillard, Mandana Sadat,  Syros, 2007.


- À qui c'est ?, Émile Jadoul, Casterman, 2007.


- L'ours de Noël, Hélène Kérillis, Isabelle Chatellard, Bilboquet, 2006.


- La robe de Noël, Satomi Ichikawa, L'École des Loisirs, 2006.


- Joyeux Noël, Doux Kangourou !, Emma Chichester Clark, Gallimard Jeunesse, Folio Benjamin, 2005.


- La plus belle histoire de Noël, Maïté Roche,éd. Edifa, 2005.


- Le clown de Noël, Coby Hol, Hatier, Cocagne, 2003.


- Fabulettes en fête pour sapins et épinettes, Anne Sylvestre, Pef, Actes Sud Junior, Livres d'Anne Sylvestre, 2000.


- Le Noël de Milton, Haydé Arladan, La Joie de Lire, 1999.


- La lettre au Père Noël, Yukiko Tano, Mako Taruishi, L'École de Loisirs, coll. Lutin poche, 1999.


- Demain, c'est Noël, Claire Masurel, Marie H. Henry, L'école des Loisirs, 1996.

Je suis toujours en pause, mais je reviens bientôt sur ce merveilleux sujet qu'est Noël...
(Il n'y a qu'un Noël par an, je ne peux tout de même pas le laisser passer...)
Et les articles sur Reggio s'écrivent tout seuls.
Et les cartes de nomenclature prennent forme - non, non, pas toutes seules, n'oubliez pas que je ne crois pas au Père Noël ! Non, soyons réalistes : les cartes de nomenclature, ce sont les lutins qui les fabriquent... au Pôle Nord !! C'est pour cela que ça n'avance pas vite : vous croyez qu'ils n'ont que cela à faire, les lutins, en ce moment ??
:-)

45 commentaires:

  1. Merci pour cette article :)

    Alors ici pour les 3 grands j'etais a fond pere noel. Et pour ma derniere je me questionne j'hesite je ne sais pas encore.
    Ici les idees se preparent train brio ferme pour completer ce qu'on a deja deja achete .

    RépondreSupprimer
  2. Belle sélection qui fait rêver ! J'ai beaucoup apprécié ce bel automne et ses couleurs. Le froid et la neige sont arrivés et je commence à songer à Noël et tous ses préparatifs, c'est chouette aussi.
    Je n'en connais que 3 parmi les albums sélectionnés, la médiathèque est déjà dévalisée...et pour en acheter je me laisserai bien tenter par "Comme un secret" et "Le fil rouge", leur titre et les illustrations me plaisent pour ma fille qui a 1 an pile poil de plus que Louiselle !
    Et pour le premier noël d'un bébé de 9 mois, as-tu fait un sélection de jeux ou autres indispensables dans d'anciens commentaires ?
    Merci,
    Flangelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Frangelle !

      Tes choix d'éventuels achats sont excellents, ces albums font partie de mes favoris !!

      Peut-être trouveras-tu des idées pour ton bébé ici :

      http://mercimontessori.blogspot.fr/2013/09/quels-jouets-montessori-pour-mon-bebe.html

      Supprimer
    2. Merci, je vais commander ces 2 albums et chercher des petits instruments en bois.
      Flangelle

      Supprimer
    3. J'ai reçu les livres "Le fil rouge" et "Comme un secret", albums lus et appréciés par ma fille. En ouvrant notre carton de Noël nous avons redécouvert avec plaisir les albums de l'an dernier et elle aime aussi "Géant es-tu là" de Sabine De Greef et "Un cadeau exceptionnel" qui est un kamishibai de Kimiko.
      Pour moi, en attendant Noël, j'ai commandé..."Il n'y a pas de parents parfaits" en lien évidemment avec ton calendrier de l'avent qui est vraiment une idée géniale ! Je suis fan, c'est très efficace, ça fait se poser, réfléchir, penser, repenser, mijoter et avancer... Mille merci pour ce beau cadeau avant l'heure :-)
      Flangelle

      Supprimer
  3. Merci pour cette sélection. Je commence à m'interroger sur la façon d'aborder Noël et le père Noël... Je ne souhaite pas le faire croire au père Noël mais vu comme la belle famille est à fond dans le Père Noël je ne sais pas encore comment aborder la chose. J'attends de voir s'il a envie d'y croire ou non. Après tout il a le droit de vouloir croire aux belles histoires :) Je ne lui dirai pas "mais enfin, le père noël n'existe pas !" mais je ne lui mentirai pas non plus. Compliqué... :)

    RépondreSupprimer
  4. Je vois que toi aussi c'est complique emilie.

    Je vais essayer de trouver le livre de coloriage.

    RépondreSupprimer
  5. C'est une très belle sélection. Cette année je pensais acheter Agathe ou Balthazar, mais je vais aller voir les titres que je ne connais pas avant de commander.
    A la maison, les 24 livres je pense qu'on les a, ou on n'en est pas loin : le premier achat date de 10 ans et il y a eu quelques noëls depuis :-) Les derniers en date : "le petit lapin de noël" qui est très mignon, "la robe de noël" qui fait partie de ta sélection et "le nounours de noël", très mignon aussi.
    Concernant le père-noël on en parle sans rien préciser, les deux grands n'y croient plus, les petits ne se posent pas la question mais j'aimerais que, naturellement, ça reste une histoire. J'aime que mes enfants donnent leur avis pour choisir un cadeau à leur papa, rient s'ils voient dépasser d'une étagère un jouet emballé, ne croient pas les adultes qui disent "si tu n'es pas sage ... ". Puisque tout le monde s'accorde à dire que c'est une belle histoire, pourquoi dirait-on aux enfants le contraire, ils sont capables de l'apprécier et même en sachant la vérité aiment mettre leurs bottes sous le sapin et laisser quelques carottes et un verre de lait. J'aime que mes enfants remercient tata ou mamie pour ce joli cadeau, qu'ils ne laissent pas les adultes se moquer d'eux en racontant n'importe quoi et qu'ils profitent des fêtes sans se demander si le papa-noël ne va pas les oublier ...
    Juste mon petit avis :-) Mes grands y ont cru un temps et je n'ai pas aimé ça, l'entourage raconte trop de choses, rigole à leurs dépends, et même si ça reste "gentil" c'est de ma faute si on se sert d'eux pour rigoler entre adultes.

    RépondreSupprimer
  6. Samedi dernier j'ai commandé "le Noël de Balthazar" et "Agathe" ! J'ai hâte de les recevoir pour commencer à les lire, ma médiathèque n'avait pas encore installé les livres et les CD de Noël samedi matin, du coup j'ai été obligée (!!) de commander des livres ;-). Ici nous ne ferons pas d'Avent, je ne pense pas qu'il en saisirait le sens (26 mois), quant au père noël, je suis de l'avis d'Emilie qui a très bien formulé ce que je pense ! Pour l'instant pas de questions mais il a l'air d'avoir un peu peur quand il voit une image de père Noël...
    Merci Elsa pour cette sélection et pour tes apparitions récentes, je suis toujours très heureuse de te lire !
    J'ai pensé à toi ce week-end, et au "petit robot" des activités Montessori : Soren a nettoyé sa table pendant plus d'un quart d'heure, il s'est régalé et son attitude n'avait rien de robotique ;-). Et pour une fois, il a apprécié que je lui fasse une présentation ! Je t'enverrai une vidéo.
    Bisous chez toi.

    RépondreSupprimer
  7. Belle sélection, comme d'hab! C'est bon de te lire ;)

    RépondreSupprimer
  8. Coucou,

    Merci !! Certains titres me font de l'oeil, c'est irresistible !

    Je rajouterais bien à cette sélection "Cher Père Noel" de Jeanne Ashbé, que j'adore pour sa poésie et sa tendresse. Un petit garçon rève de voir le Père Noël, de partager sa tournée merveilleuse, etc. Un très bel album !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Céline, je ne connaissais pas ce titre - euuuuuh, la honte pour la grosse fan de Jeanne Ashbé que je suis !

      Je vais essayer de le feuilleter, merci ! :-)

      Supprimer
  9. Jolie sélection :) Nous avons déjà le Noël de Balthazar et La robe de Noël mais je cherche justement d'autres livres tout aussi beaux, sans père Noël, car chez nous pas de Père Noël. Le papa et moi partagions le même avis sur la question tant mieux. :-) mais un Noël tout de même magique ça c'est sûr ;-)
    Nous avons également le calendrier de l'Avent de Balthazar que nous avons beaucoup aimé l'an dernier

    RépondreSupprimer
  10. Merci beaucoup pour cette liste de livres pour Noël. Les filles apprécient depuis maintenant 2 ans, le cd-histoire de Bulle et Bob !! Il est super. Et pour changer un peu, cette année, j'ai pris le calendrier de l'Avent de Balthazar et la lettre du Père Noël (école des loisirs). Je garde cette liste pour les prochains Noël. :-)

    RépondreSupprimer
  11. Noël pour tous de Antoine Guilloppé est chouette aussi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, un Guilloppé que je ne connais pas ! Merci ! ;-)

      Supprimer
  12. Il y a aussi Noel chez Ernest et Celestine que j'aime beaucoup car cette histoire met en avant l'amitié et le partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais lu ! :-)

      Merci, vous me mettez l'eau à la bouche ! :-)

      Supprimer
  13. très chouette ta liste, j'aurais ajouté aussi, comme Lameunache, Le Noël chez Ernest et Célestine, très belle histoire sur la partage, la générosité, les valeurs de Noël, le bonheur d'être avec les gens qu'on aime plus.

    RépondreSupprimer
  14. Je suis hyper contente de recevoir tes articles régulièrement malgré la pause... :-)
    Comment prepares tu l'avent? Ma fille a 21 mois et je ne sais pas trop comment la mettre dans la magie de noel... je pensais a un calendrier mais la faire patienter chaque jour. ?. Ahem....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hélène !
      Je vais préparer l'Avent très simplement cette année... avec un calendrier ! ;-)

      C'est la première fois, car avant cela, Antonin n'était pas spécialement "dans l'attente", il était trop petit.

      Je te rassure, les très jeunes enfants entrent vite dans la magie de Noël : il y a les lumières dans les rues, les marchés de Noël (offre un tour de manège à ta fille, elle ne va pas l'oublier !)... l'arrivée du sapin, la déco de la maison... Nous, on s'offre un tour en calèche chaque année début décembre, c'est un rituel !

      Et les gourmandises maison à déguster qui embaument toute la maison... Et les "lanternes-clémentines"... Et la musique de circonstance et les lectures d'albums sur le sujet...

      Et puis, le jour J, la découverte des cadeaux sur fond de musique douce...

      Ne t'inquiète pas, ta fille va vite comprendre à quel point Noël est une période magique ! :-D

      Supprimer
  15. Je mets le noël de Balthazar sur ma liste ainsi que l'aventure de Pierre lapin. Le fil rouge est très bien.
    Ici le père noël "existe" puisqu'on en parle et qu'on le représente, qu'on l'attends et qu'on l'imagine...mais il n'existera sans doute plus d'ici quelques années et avec nous le "secret" n'en est pas un, si question il y a , réponse il y aura...
    La gommette ne demande rien de précis pour Noël, elle est plus centrée sur ses "3ans". Elle aimerait des boules de noël et inviter le père noël à manger. Elle veut" des nouvelles histoires qu'elle n'a pas encore lu" et des surpriseuh!!!!!!!
    Empruntés aujourd'hui : "la mouffle" (cecile hudrissier), snow le petit esquimaux, l'ourson des neige, le mariage d'ours brun et d'ourseblanche (les livres sont dans sa chambre et là, elle dort : je n'ai pas le nom des auteurs!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je répond à mon propre commentaire pour le compléter...j'ai été obligé d'écourter hier soir, hum!
      Donc, nous avons emprunté beaucoup de livre d'hiver avec de la neige et des bonhommes de neige ou des ours polaire mais rien de très spécifique à noël. J'ai oublié de cité "petit sapin bleu" mais là encore il ne s'agit pas d'un sapin de noël...
      Chez nous il y a : "le premier noël de nina" (très jolies illustration, histoire un peu longue), "histoires de noël" de usborn (6 histoires assez courtes et sympa joliment illustrées), "madame Noël" des monsieur-madame, le dernier histoires pour les petits reçu il y a quelques jours et "chansons pour fêter noël" que la gommette adore.

      Supprimer
  16. Bonjour tout le monde,

    ma libraire m' a conseillé les livre suivants:

    Noël, collection Mes 1ères Découvertes Gallimard
    Tous les Noëls du monde, chez Milan (compliqué mais très complet)
    Noël, collection Mes P'tits Docs chez Milan
    Concernant l'histoire de Noël d'un point de vue religieux, il existe des
    imagiers chez Fleurus.

    Une question pour Elsa (car je dévore ce fantastique blog depuis que je l'ai découvert):
    je voudrais aider ma "grande " de deux ans et trois mois sur les émotions ( parvenir à les nommer, enrichir son vocabulaire à ce sujet etc):que me conseillez vous? un livre, un jeu?

    J'essaie au maximum de lui faire nommer les émotions que l'on rencontre dans les livres mais c'est souvent les memes: être en colère, triste, inquiet, étonné, je voudrais trouver un matériel un peu plus riche.

    Merci d'avance et merci de ne pas être "totalement " en pause, vous nous manqueriez trop :-)
    Claire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me permets d'intervenir car c'est aussi un sujet de recherche chez moi.

      J'ai imprimé pour ma part ces cartes (à plastifier) trouvées sur un blog et qui me semblent très claires et amusantes:
      http://bougribouillons.fr/cartes-des-emotions/

      Pour les jeux, dans un 2e temps, faire des jeux de mimes?

      Et sinon, même si cela semble évident, parler des émotions de chacun des membres de la famille, sur le coup, dans le feu de l'action: cela aide l'enfant à les imprimer.
      Cela marche particulièrement bien avec ma fille de 2 ans: on lui dit "je suis fâchée", "je comprends que tu es frustrée", "ton frère est grognon" et elle ré-emploit ensuite le vocabulaire dans des contextes similaires.

      Supprimer
    2. Bonjour Claire !

      J'ai beaucoup réfléchi à votre question, mais hélàs, je ne puis que vous proposer d'y réfléchir ensemble, car c'est un sujet délicat et que pour ma part, je n'ai pas encore trouvé comment faire ! :-D

      Voilà ce que votre commentaire m'évoque :

      - C'est quelque chose de très difficile que de nommer ses émotions. D'abord au niveau lexical - surtout quand on a 2 ans ! Où en est votre fille niveau langage ?

      Mais on sait aussi que bien des adultes n'y parviennent pas, pour des raisons d'histoire personnelle. C'est bien sûr ce que nous voudrions éviter à nos enfants. Je pense que nous avons raison d'y réfléchir dès leur naissance, mais que cette capacité se construit aussi sur le long terme, et beaucoup aussi à travers le travail que nous faisons sur nos propres émotions, en tant qu'adultes et que parents.(Comme le souligne Ludivine)

      - Pour enrichir le vocabulaire, oui, les livres ou les cartes à télécharger sont très bien. Pour moi, j'ai tout de même une réticence (je ne sais pas si elle est légitime) à “réduire” une émotion à une expression de visage. D'abord parce les émotions les plus ravageuses sont celle que l'on cache, et qui ne se “voient” pas. Ensuite parce que j'aimerai bien que quelqu'un me mime la différence entre “désorienté”, “embrouillé” et “déboussolé”... Ou entre “Tendu” et “anxieux”... ou entre “irrité”, “perturbé” et “contrarié”, etc, etc. Pas simple, hein ? ;-)

      - Concernant le matériel “plus riche”, avez-vous essayer d'établir une liste des émotions ? J'en ai trouvé une p.136 de “Bouddhisme pour les mères” que je peux vous envoyer si vous voulez. Elle est très complète et je la relis souvent... Mais pour le moment, je ne sais pas trop quoi en faire ! :-)

      - Concrètement, j'ai proposé dernièrement à mes enfants de fabriquer eux-mêmes des expressions de visage. J'aimais bien l'idée de les rendre actif, et ça leur a beaucoup plu !

      http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/11/notre-semaine-4514.html

      Dans le même genre d'idées, il y a ça, j'adore :
      http://www.etdieucrea.com/montessori-et-nous-exprimer-ses-emotions/

      Je pense enchaîner avec un jeu de mime, même si je trouve que ça reste “en surface”...

      N'hésitez pas à me communiquer vos idées, je prends !! :-D

      Supprimer
  17. Merci pour cette belle sélection ! Ca donne envie ! Je vais essayer de dévaliser la bibliothèque !
    Je mets mon premier commentaire sur ton blog que je suis depuis un an, et j'en profite pour te dire que j'ai prévu "Tigre, ce petit tigre" pour le Noël de mon ptit loup ! :-)

    RépondreSupprimer
  18. J'avais entendu dire une fois lors d'une conversation, que croire en un Père Noël qui portait des cadeaux permettait aux enfants de ne pas se sentir redevable envers les parents, la famille etc. A l'époque j'avais trouvé que cet argument avait du sens. Si je peux raconter mon expérience père-noelesque, j'étais tout d'abord une petite fille qui était terrifiée à l'idée de dire ce que je souhaitais à mes parents, alors que bon au père noël... Et également, lorsque je n'ai plus cru au Père Noël, mes noëls étaient gâchés par le sentiment désagréable de ne pas mériter ces cadeaux. Je me sentais coupable : mes parents me faisaient de beaux cadeaux alors que moi je les décevais par ailleurs... Mais bon, je suppose que dans une relation basée sur la confiance, le respect et l'amour, cet argument de ne pas se sentir redevable tient moins la route ?
    Et puis lorsque je n'y ai plus cru, je n'ai pas osé le dire à mes parents donc je faisais comme si ! Du coup, pensant sûrement que j'étais grande quand même pour y croire encore, ils ne faisaient plus attention pour cacher les cadeaux ou parler librement devant moi. J'en retire des sentiments douloureux car sur le moment je me suis sentie prisonnière : l'avouer ou faire semblant de ne rien voir, rien entendre ?

    En écrivant cela je me rends compte que j'ai aussi de très bons souvenirs du père Noël... Notamment quand lorsque j'étais grande adolescente, mon "un peu original" de père, sortait le matin de Noël, déguisé en père Noël, accompagné d'un lutin et d'un bonhomme de neige, déambulant sur un traineau de leur fabrication dans les rues du village en secouant une clochette et distribuant des bonbons. Voir le lien crée entre ces gens souriants qui sortaient dans la rue (et dans mes souvenirs, il y avaient plus d'adultes que d'enfants !) c'était très émouvant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce très beau témoignage, Emilie ! :-)

      Je crois que vous mettez le doigt sur quelque chose de capital : notre propre vécu influence totalement nos choix éducatifs. Je me dis souvent que ce n'est même sans doute qu'après avoir fait ces choix, avec nos trippes, que nous allons chercher de grandes raisons pour les justifier... ;-)

      Personnellement, mon histoire avec le Père Noël fut douloureuse, je me suis jurée enfant que mes enfants n'y croiraient jamais ! J'assume ce motif très personnel ! :-)
      J'en parle un peu ici :
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2013/04/taguee.html

      Supprimer
  19. Wow quel choix !
    Je viens juste de découvrir la collection "Balthazar d'Hatier" et j'ai acheté (pour son un an dans 6 mois) leur imagier qui m'a tout de suite beaucoup plût :)

    Ce qui est étrange avec cette histoire de Père Noël, c'est que je n'y ai plus cru très jeune (CP je crois) parce qu'en classe on nous a fait découper des jouets pour faire une lettre, je n'en ai eu aucun. J'avais fait exprès de n'en mettre aucun de ceux que j'avais demandé à mes parents.
    Par la suite, nous avons cherché les cadeaux quand mes parents n'étaient pas là (peine perdue, les dit cadeaux étaient cachés... dans le coffre de la voiture !)
    Puis, nous avons, ma soeur et moi, fait marché notre frère et notre soeur plus jeune :) De bons moments à les promener dans le froid pendant que nos parents déposaient les paquets sous le sapin.
    Enfin, j'ai joué le jeu avec ma mère, en choisissant quoi offrir à qui et en emballant les cadeaux. J'étais encore jeune, début de l'adolescence je pense.
    Maintenant, je me dis que je ne vais rien dire à ma fille, la laissant décider ce qu'elle va croire ou non et s'émerveiller ou non de l'arrivée incongru de ces paquets.

    RépondreSupprimer
  20. Hello Elsa !
    Bon mon comm arrive un peu après la bataille mais c'est tellement drôle que je partage. L'une des petites filles de ma marraine lui a dit l'an dernier : "Pour dieu j'ai des doutes, mais le père Noël, lui c'est sûr, il existe" !

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour cette sélection... j'en ai trouvé quelques uns à la médiathèque, j'ai mixé avec les choix de mon libraire jeunesse favori et voilà un joli calendrier-livre de l'avent ! Merci !

    RépondreSupprimer
  22. Je reviens commenter cet article quelques jours plus tard : Depuis, nous avons rencontré le Père Noël plein de fois dans nos lectures (J'aime décidement beaucoup "Le fil rouge" qui le pose d'emblée au milieu d'un tas d'autres créatures farfelues : sorcière, ogre et compagnie). Je m'aperçois que les enfants comprennent très bien qu'il s'agit d'un personnage de conte, et que finalement la quetsion d'y CROIRE ou pas ne se pose absolument pas pour eux. Ils ne se posent pas la question de savoir s'ils CROIENT aux dragons ou au lutins, bon alors.

    Demain, nous allons faire un tour en callèche. C'est un grand jour, très attendu, les enfants me rebattent les oreilles avec les chevaux et le sapin qui va arriver ! Le tour en calèche est effectué avec un Père Noël. L'année dernière, mes enfants se sont contenté de le regarder en coin d'un air de dire : "C'est quoi, ce truc ?", mais maintenant qu'ils connaissent ce motif culturel, je voulais quand même les préparer - nous ne seront pas seuls entre nous dans la calèche.

    Alors je dis : "Ah, et il y aura UN père-Noêl dans la calèche". Je n'ai pas dit "Le", j'ai dis "Un", notez, hein, j'étais trop fière de ma nuance. Mais : indifférence totale. J'en parle une fois, deux fois, les enfants s'en fichent comme de l'an 40.

    Prise d'une inspiration subite, je décide d'être plus spécifique : "Demain, il y aura un Monsieur déguisé en Père Noël dans la calèche". OH ! Les deux bouilles se lèvent vers moi, pleine d'intérêt. Ouah !! Déguisé !!?? Et Antonin de demander suppliant : "Oh, Maman, est-ce que moi aussi je pourrai me déguiser en Père Noël quand je serai grand ??"

    :-D

    En fait, je m'aperçois que le plus difficile sera d'expliquer que les autres enfants y croient et qu'ils ne faut pas faire de gaffe...

    RépondreSupprimer
  23. j'ai la même difficulté que toi Elsa. Le problème ce sont les autres enfants. Je n'ai pas demandé à notre fils de faire une lettre au père Noël puisque nous lui avons expliqué que c'était une très belle histoire, on lui a raconté la légende du Père Noël et on lui a expliqué que tout le monde est un petit peu père Noël (en même temps, vu tous les jouets dans les magasins, il commençait à trouver cela louche tous les parents qui achètent dans leur caddie). On a beaucoup lu Balthazar et aussi "Noël chez Ernest et Célestine" et il a demandé à son papa de se déguiser en père Noël à Noël ;-) mais le hic, c'est qu'à l'école, les enfants lui ont raconté qu'ils avaient écrit une lettre au père Noël et du coup, il s'inquiète de savoir s'il va aussi avoir des cadeaux ou pas...arff...je ne veux pas rétrécir la magie de Noël aux seuls cadeaux et cela me chagrine un peu. Il a, au cas où, "écrit" aussi sa lettre de son propre chef et nous l'a donné ! je vois bien, du coup, que tout cela est très confus pour lui, entre ce que lui raconte les autres enfants et ce qu'on lui explique ! ce n'est pas simple ! et tout s'est compliqué quand la maitresse, d'origine belge, lui a parlé de Saint-Nicolas ! l'angoisse cette semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D

      (lc, je crois qu'on se connaît, en vrai. Tu m'as sans doute démasquée via certains commentaires.).

      Pour en revenir à Noël, je me rends compte que plein de parents d'enfants de 2 à 4 ans ont le même questionnement...Que certains choisissent de dire à leur enfant que le père Noël n'existe pas, que ce n'est qu'un conte parmi d'autres. Que d'autres tentent de rester évasifs lorsque des questions sont posées. Que d'autres éludent complètement le Père Noël et par contre bâtissent une crèche et évoquent la naissance de Jésus. Mais dans ce cas, il faut que ça colle aux croyances de la famille. Quoi que là aussi, n'est-ce pas une légende comme une autre ?...

      Franchement pas aisé tout cela, car il n'y pas de réponse préconçue !! Donc à adapter en fonction de la sensibilité de chaque enfant...et de chaque parent ! L'idéal serait de transmettre le plus simplement possible l'esprit de Noël, sa substantifique moëlle : partage, plaisir d'offrir et convivialité avec tous ceux qui nous sont chers.
      C'est pourquoi j'ai dans l'idée dès cette année de faire confectionner par notre loulou de 23 mois de petits présents (dessins, collages ?) qu'il pourra offrir - s'il le souhaite, on ne va pas le forcer ! - aux membres de la famille le 25 décembre. Pour que les cadeaux ne soient pas à sens unique.

      Supprimer
    2. Dans cet esprit, avec mon fils de 2,5 ans, l'année dernière, nous avions fait ensemble des petits biscuits de Noël que nous avions offert à la famille.
      Ici, nous ne souhaitons pas leur faire croire au Père Noël mais nous l'avons déjà plusieurs fois "rencontré" (avec son traineau et ses rennes bien souvent) dans des livres et là mon fils de 3,5 ans m'a dit :"j'ai jamais vu des rennes voler, ça n'existe pas!". Donc je pense qu'il est assez clair pour lui aussi que ce n'est qu'un personnage de conte !

      Supprimer
    3. J'aime l'idée des biscuits, pour les plus gourmands de nos proches, et notamment pour ma tante qui nous accueillera le 25 midi.
      Je ne savais pas quoi lui offrir : des biscuits faits par son petit neveu devraient la toucher :-). "Yapluka" trouver de sympathiques emporte-pièces :-).

      Supprimer
    4. Un grand merci, Solène !

      C'est une très bonne idée de permettre aux enfants de confectionner des cadeaux pour leurs proches, pour que le plaisir d'offrir ne soit pas à sens unique !

      Grâce à toi, nous nous y sommes attelés : les enfants ont réalisé des collages et des dessins pour leur Papa, leur Mamayou, etc., et même pour moi ! :-)
      Je crois que je vais faire un atelier "biscuits" aussi, c'est une super idée !

      Du coup, ils seront les premiers à déposer leurs cadeaux au pied du sapin le soir du 24 avant d'aller se coucher, ça va leur plaire !!

      Merci !

      Supprimer
  24. "Le Père Noël est une création poétique", "une façon d'imaginariser" l'amour des parents". C'est un avis exprimé par la psychanalyste Claude Halmos dans une émission diffusée ce jour sur France Inter.

    A réécouter ici.

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour cette sélection. Je n'en connaissais qu'un : Le fil rouge.

    RépondreSupprimer