samedi 27 septembre 2014

Ma bibliothèque idéale : le loup

"Maman, le loup, il est méchant ?"

Ah. Nous y voilà ! ;-)

Non, mon chéri, le loup n'est pas méchant - c'est-à-dire qu'il ne mange pas les enfants, mais préfère les souris, les lapins, et, les jours de chance, les chevreuils et les cerfs. Mais tu n'es pas le seul à te poser cette question, car, d'un point de vue psychanalytique, le loup réprésente les dangers de tes instincts... Mmm, comme quand tu souhaites confusément, et de manière déjà très refoulée, faire du mal à quelqu'un que tu aimes fort parce qu'il n'accède pas à ton désir du moment, par exemple... Peut-être te sens-tu comme un loup, alors ? Un loup furieux aux babines retroussées, un Très Grand Méchant Loup ? Un loup si féroce qu'il pourrait se détruire lui-même ? Les loups ont fait si peur à nos ancêtres, qu'ils les ont capturés, tués et empoisonnés sans relâche jusqu'à nos jours - et certains le font encore. Parce qu'ils ont peur... d'eux-mêmes ?

À la question : faut-il lire des livres sur les loups à nos enfants, la réponse est oui, évidemment ! Et en fait de "livres", il en existe de quatre sortes :

- Les documentaires. Parce que, comme tant d'autres animaux, le loup gagne à être connu. Comment ne pas s'émerveiller devant sa beauté, sa force, son mode de vie, son intelligence ? Parce que le loup est en sérieuse voie de disparition à cause de la crainte ancestrale qu'il inspire, et que c'est en s'instruisant qu'on influe sur les attitudes et les comportements ; mieux on connait l'autre, plus on est tolérant et sincèremment disposé à l'accepter.

- Les contes traditionnels. Parce qu'ils sont les jalons d'une culture commune très forte. Et parce que le Grand méchant loup est un formidable exutoire de l'angoisse qu'il génère. 

- Les "réécritures" et les détournements de contes classiques. Parce qu'ils permettent de savourer, justement, le fait que nous maitrisions et partagions des codes communs. Et de bien rigoler.

- Les albums de littérature jeunesse qui, nombreux, reprennent ce personnage emblématique : méchant ou gentil, bêta ou futé, souvent un peu tout cela à la fois, le loup est un merveilleux compagnon de route dans le pays de la littérature. L'imagination, le coeur et l'intelligence de l'enfant se déploient ; c'est déjà permettre au jeune "lecteur" d'entretenir un débat intérieur, d'entrainer sa conscience... et de développer sa subjectivité humaine - en apprivoisant sa nature instinctive.

Merci qui ? Merci le loup ! :-)

Voici une énorme sélection aujourd'hui autour de ce thème incontournable...

Toujours centrée sur les très jeunes lecteurs (2/3 ans).

Documentaires :


- Les loups, Stéphanie Ledu, Sébastien Mourrain, Mes P'tits docs, Milan, 2011.


- Le loup, Anne Pinchart, Thierry Delétraz, Alexis Nouailhat, Glénat, coll."Les cranets de la Huppe", 2008.


- Le loup, Gallimard Jeunesse, Mes premières découvertes, 1994.

Contes traditionnels :

Les deux premiers contes lupins, accessibles dès trois ans selon les enfants, me semblent être : "Les trois petits cochons" et "Le petit chaperon rouge". Hélàs, je ne connais aucun album de qualité qui relate ces histoires dans leurs versions originales et qui puissent être lus à des enfants si jeunes. Je ne saurais donc trop vous conseiller de raconter vous-mêmes ces histoires à vos enfants. Vous les inscrirez ainsi pleinement dans la tradition orale dont elles émanent, et vous seuls saurez choisir les mots et les effets qui plairont à votre enfant. 

Concernant le choix des versions, voici un petit rappel :

- Dans l'histoire des Trois petits cochons, le loup mange les deux premiers frères. C'est Walt Disney qui édulcorera cette version originale dans les années 30, et c'est fort dommage. L'auditeur s'identifie au troisième frère, celui qui, prudent et travailleur, saura protéger sa vie et capturer le méchant - cette identification ne sera opérante que si les deux têtes de linotte se font croquer. Si votre enfant est trop sensible pour "accepter" la mort des deux premiers personnages, attendez qu'il ait 4 ou 5 ans pour la lui raconter. C'est, d'après Bruno Bettelheim, le moment le plus adapté pour ce faire. Car rien ne presse !

- Notre tradition européenne a retenu deux grandes versions du Petit Chaperon rouge. Il y a d'abord celle de Perrault, qui, au 17e siècle, couche ce conte par écrit. Arrg, le loup mange la grand-mère, mange l'enfant, fin de l'histoire. C'est clairement très trash. Deux cent ans plus tard, en Allemagne, les frères Grimm rapportent une autre tradition, qui fait intervenir un chasseur, lequel ouvre le ventre de l'animal et réssucite les deux victimes. Ouf. Ce qui est super, dans les contes, c'est qu'on peut mourir pour de faux. Je conseille bien sûr cette dernière version, plus optimiste, pour le jeune public.

Une fois ces histoires contées, recontées, et savourées, voici quelques pistes d'albums pour retrouver ces motifs bien connus. J'ai vraiment essayé de choisir des histoires qui ne font pas (trop) peur (mais un peu quand même, hein, c'est ça qui est bon !), mais il vaut mieux feuilleter avant d'acheter car la sensibilité de chaque enfant est unique !

- Les trois petits cochons :


- Les trois petits cochons, Rascal, Pastel, 2012.


- Le loup ne nous mangera pas !, Emily Gravett, Elisabeth Duval, Kaléidoscope, 2011.


- 1, 2, 3, qui est là ?, Sabine de Greef, Pastel, 2003.

- Le petit chaperon rouge :


- Et la galette dans tout ça ?, Jean-Philippe Lemancel, Christophe Alline, Didier Jeuness, coll. "Hors collection", 2014.


- C'est pour mieux te manger !, Françoise Rogier, Atelier du poisson soluble, 2012.


- Pendant que le loup n'y est pas..., Éric Battut, Didier Jeunesse, 2007.


- Sous la couette, Jean Maubille, Pastel, 2004.

Littérature :


- Li-Loup, Layla Benabib, D'Orbestier Rêves bleus, coll. "Cartoons", 2013.


- Au secours Voilà le Loup !, Cédric Ramadier, Vincent Bourgeau, L'École des Loisirs, coll. "Loulou et cie", 2013.


- Le Mouton qui ne croyait pas au Grand Méchant Loup, Myriam Ouyessad, Aurélie Blanz, L'élan vert, 2012.


- Le loup tralala, Michaël Escoffier, Kris Di Giacomo, L'École des losirs, 2012.


- Brigitte, la brebis qui n'avait peur de rien, Sylvain Victor, Thierry Magnier, 2012.


- Le cadeau, Magali Bonniol, L'École des loisirs, 2012.


- Pierre et le loup, Serge Prokofiev, Bernard Giraudeau, Olivier Tallec, gallimard Jeunesse, coll. "Musique", 2009.


- Mangera, mangera pas ? Léonard, Elisa Géhin, Milan, 2009.


- Le dîner surprise, Astrid Desbordes, Pauline Martin, Albin Michel Jeunesse, coll. "Zéphyr", 2009.


- Suis-je un grand méchant loup ?, Kristina Andres, NordSud, coll. "Grands albums", 2008.


- C'est la petite bête..., Emile Jadoul, Casterman, 2006.


- Qui a vu le loup ?, Alex Sanders, L'École des Loisirs, coll. "Loulou et cie", 2006.


- C'est moi le plus beau !, Mario Ramos, Pastel, 2006.


- Mais qui a mangé le loup ?, Alex Sanders, Greg MacGregor, Gallimard jeunesse, coll. "Giboulées", 2006.


- Un loup gros comme ça, Natalie Louis-Lucas, Kristien Aertssen, Pastel, 2005.


- Un loup dans le potager, Claire Bouiller, Quentin Gréban, Mijade, 2005.


- Il était un loup, Bruno Heitz, Belize, coll. "Cloporte", 2005.


- Au loup !, Stéphanie Blake, L'École des Loisirs, 2005.

 

- Jacques a dit, Nemo, Emile Jadoul, Casterman, 2004.


- Y a-t-il quelqu'un qui m'aime ici ?, Pascal Teulade, Jean-Charles Sarrazin, L'École des Loisirs, 2004.


- Je suis un loup, Florence Jenner-Metz, Callicéphale, 2002.


- Cocorico, Bruno Heitz, Circonflexe, coll. "Complément", 2001.


- C'est moi le plus fort !, Mario Ramos, Pastel, 2001.


- Le loup, Sara, Thierry Magnier, 2000.


- Le loup et la mésange, Muriel Bloch, Martine Bourre, Didier Jeunesse, coll. "À petits petons", 1998.


- Loup, Olivier Douzou, Rouergue, 1995.
Bonne lecture ! :-)

54 commentaires:

  1. J'avais fait le choix de sélectionner drastiquement les histoires de loup, pour ne garder que celles ne stigmatisant pas le loup comme un animal mauvais mangeant tout, et tout le monde sur son passage. Mais l'école nous a rattrapée (et ce, en un mois) car ce midi, on a eu un "maman, le loup il est très très méchant!" "Aaarghh, non!"

    Alors merci pour cet article qui montre, en autre, qu'on peut quand même lire des histoires de loup, et que, si on les associe aux documentaires, mon problème est résolu!

    PS: j'ai commencé les photos pour le jeu de piste. J'avoue avoir souri en voyant les gens surpris quand je prenais des photos de bouche d'incendie, de grille de boites aux lettres, de panneaux, de noms de rue, et autres détails saugrenus !

    RépondreSupprimer
  2. "Un loup dans le potager" me fait de l'oeil depuis un moment déjà, un prochain achat très certainement :)
    Celui des premières découvertes gallimard me tente bien aussi (et beaucoup d'autres, mais restons raisonnables ...)

    A la maison nous avons "monsieur loup a mal aux dents", dont la couverture peut paraître "terrible" mais qui plait beaucoup ici. La maîtresse de maternelle avait aussi bien aimé quand ma fille l'avait apporté. Le loup n'est pas méchant, mais il mange les animaux, parce que c'est sa nature.
    http://www.amazon.fr/Monsieur-Loup-mal-aux-dents/dp/203588618X

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Monsieur loup a mal aux dents" a vriament l'air bien, je ne connaissais pas du tout, merci ! :-)

      Supprimer
  3. C'est la lecture de Bettelheim qui m'a ouvert les yeux sur ces contes de fées... Je ne suis pas d'accord avec ses idées sur l'origine de l'autisme (faute des mères) mais Psychanalyse des contes de fées est vraiment un ouvrage décisif. Merci pour cette sélection.

    RépondreSupprimer
  4. Coté Loup il y a grand mère loup y es tu? qui est très sympa et le plus féroce des loups que nous trouvons génial (en plus de ceux sus notés!)
    j'avais oublié que dansla "vraie" version les 2 premiers petits cochons se font proprement dévorés! D'ailleurs mes enfants qui ont découvert cette histoire par d'autres que moi (l'école?) n'ont pas non plus cette version originale... Dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore "Grand mère loup y es-tu ?", mais j'aurai dit pour plus tard, non ?
      Par contre, le délicieux "Le plus féroce des loups", je pourrai le proposer bientôt sans doute...

      Mes selections visent toujours l'âge (et la sensibilité) de mes enfants (2/3 ans), mais j'essaierai de les mettre à jour au fur à à mesure qu'il grandiront !

      Merci pour ces piqûres de rappel ! ;-)

      Supprimer
  5. Super sélection, encore une fois merci ! Elle tombe bien, ma fille parle beaucoup du loup en ce moment.
    Sur le loup chez nous les livres "Demain, je te mangerai" de Cédric Ramadier , "Loup, loup y es-tu ?" Mario Ramos, "Où est le loup ?" Vincent Bourgeau et Cédric Ramadier ont eu du succès.
    Flangelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons "Demian, je te mangerai", j'ai hésité à l'ajouter à cette liste...

      Par contre je viens de m'apercevoir que j'ai oublié "Je m'habille et je te croque", de Bénédicte Guettier, un des livres préférés de Louiselle !!! :-O

      Supprimer
    2. Vous avez hésité à mettre "Demain, je te mangerai" car vous ne l'avez pas trop apprécié, déjà des livres de cet auteur dans cette bibliothèque idéale, suffisamment de titres dans cette sélection ou ... ?
      En tout cas je vais filer à la bibliothèque...

      Supprimer
    3. Oui, ici on adore "Demain, je te mangerai" ;-))

      Supprimer
    4. Anonyme :

      Euh, non, j'aime beaucoup "Demain je te mangerai"... mais de là à le mettre dans le top du top... je ne sais pas.

      D'abord, parce que je le trouve un peu complexe par rapport à la tranche d'âge à laquelle il est censé s'adresser. Nous l'avons reçu dans un abonnement "Ecole des Loisirs" destinés aux tout-petits, or il est quand même bourré de références cuturelles qui étaient inaccessible à mes enfants à 18 mois.

      Mais le principal grief que je lui fait, c'est qu'en le lisant j'ai comme un spot lumineux qui s'allume en permanence dans mon cerveau, et sur lequel il y a écrit : "Prolongements pédagogiques" : structure répétitive à gogo, emploi du futur simple (c'est peu courant), références aux autres contes, chute et traitement de l'implicite (par exemple, le décalage avec les "excuses" du loup pour ne jamais manger les personnages et la situation réélle serait un délice à étudier avec une classe de CE1...)...

      Bon, c'est une jolie salade (bien menée, hein !) de tout ce qui s'est déjà fait et qui, je trouve, a parfois été mieux traité ailleurs.

      Et je n'aime pas trop les livres écrits "pour les profs", ça diminue leur valeur littéraire.
      (Ok, je suis un peu méchante, là !!) :-D

      Bon, oui, je suis très dure, j'adore le duo Ramadier et Bourgeau par ailleurs, et cet album est franchement intéressant. Mais pour moi ce n'est pas leur meilleur.

      Dans ces articles récapitulatifs, je n'essaie (surtout pas !) d'être exhaustive, mais de sélectionner ce que, moi, j'aime le plus.

      Et bien sûr, le résultat est trèèèès subjectif ! :-D

      Allez, vive "Demain, je te mangerai !" :-)

      Supprimer
    5. Ah ben tiens "demain je te mangerai" est un des livres que je viens d'emprunter à la médiathèque pour Charline et forcément j'ai pensé à toi et à ce billet...! Mon analyse n'était pas aussi poussée que la tienne sur ce livre ;-) ce qui m'a plu c'est que le loup était "gentil" et ne mangeait personne. Bien sur cela n'a pas échappé à Charline qui a déjà catalogué le loup comme méchant!... Bien sur toutes les références aux contes traditionnels lui ont complètement échappé même si j'ai déjà eu l'occasion de lui lire une ou 2 version des 3 petits cochons...!
      Je vais fouiller dans ta sélection voir si quelques livres sont dispos dans ma médiathèque!

      Rien à voir avec les loups... mais je suis tombée sur ce livre qui "parle" de chiffres de 1 à 10 avec une mise en scène un peu "originale" par rapport à ce que j'ai l'habitude de voir
      il s'agit de "Un, cinq, beaucoup" de Kveta Pacovska
      http://www.decitre.fr/livres/un-cinq-beaucoup-9782354130879.html

      Supprimer
    6. Merci pour la réf., je connais vaguement de nom, mais ne l'ai jamais eu entre les mains...

      Je vais chercher ! :-)

      Supprimer
  6. Ah la srié des Ramos j'adore ! sinon tu as aussi le loup et les 7 chevreaux et là il y a un livre que l'on peut raconter à de jeunes enfants c'est celui de la collection contes et comptine à toucher chez Milan jeunesse : http://www.editionsmilan.com/Livres-Jeunesse/PETITE-ENFANCE/Premieres-histoires/CONTES-ET-COMPTINES-A-TOUCHER/Le-loup-et-les-sept-chevreaux
    et je me rapelle aussi qu'il y a la comptine si le loup y était : http://www.editionsmilan.com/Livres-Jeunesse/PETITE-ENFANCE/Premieres-histoires/CONTES-ET-COMPTINES-A-TOUCHER/SI-LE-LOUP-Y-ETAIT-A-TOUCHER

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant, on a justement emprunté ce dernier à la bibliothèque, il est là, sous mes yeux !!
      :-D

      Supprimer
    2. un peu de fatigue certainement lol

      Supprimer
  7. La perle rare, je l'ai trouvée! Bon avec un peu d'aide et des conseils de lecture il est vrai. Donc pour ceux et celles qui cherchent une version non édulcorée des trois petits cochons, il y a "les trois petits pourceaux" chez Didier Jeunesse.

    Les illustrations sont magnifiques et le texte est aussi de grande qualité. Nous avons emprunté le livre -CD auprès de notre médiathèque et mon loulou de 27 mois est fan. Le livre CD comprend deux autres histoires de loup, l'une venant du Portugal et l'autre des Etats-Unis. Il faut dire aussi que les versions ainsi contées sont très agréables à entendre.

    http://www.didier-jeunesse.com/livre/au-loup/#tabs-comments

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, merci du tuyau, Aline, je ne connaissais pas ce disque ! :-)

      Si tu repasses par là je veux bien que tu me confirmes : dans cette histoire, le loup croque les deux premiers cochons ?
      Le descriptif de l'oeuvre, sur le lien que tu donnes, laisse entendre le contraire, mais c'est peut-être une erreur de leur part...

      Supprimer
    2. Je confirme dans les 3 petits pourceaux :
      "Le loup a bondi sur le pourceau dodu et l'a avalé tout cru" et "..le loup s'est jeté sur le pourceau potelé. Il n'en a fait q'une bouchée."
      Et à la fin " Le petit pourceau a laissé cuire le loup jusqu'au matin, puis il l'a mangé. Bien fait"
      Il est dit en commentaire que cette adaptation s'appuie sur une version populaire du Pas-De-Calais.

      Sinon côté documentaire pour les touts petits, j'aime bien aussi celui sur le loup de la collection "A 4 pattes" chez Milan Jeunesse.

      Supprimer
    3. Effectivement dans cette version, les deux premiers petits pourceaux sont gobés par le loup. J'ai découvert ce livre grâce à l'ouvrage "ces livres qui font grandir les enfants" de Joelle Turin. L'auteur recommande chaudement cette version des trois petits cochons justement parce que le conte n'y est pas édulcoré. Mon petit garçon n'a pas semblé effrayé par cette histoire mais très indigné du comportement de ce loup très irrévérencieux qui souffle, qui crache mais aussi "qui pète"!

      Les trois petits pourceaux sont publiés aussi en version simple mais à la médiathèque de ma ville, j'ai eu la chance de tomber sur le livre-CD vraiment excellent, avec un gros coup de coeur pour le conte qui précède celui des 3 petits pourceaux, "Roulé le loup": c'est si rare qu'une grand-mère soit l'héroine d'une histoire!

      Mais il va falloir rendre le livre cette semaine, gros drame en perspective...

      Supprimer
    4. Super, merci Cibou et Aline, pour ces précisions !!

      (J'adore d'avance ce loup qui pète !)
      :-D

      Je vais chercher cela activement, merci ! :-)

      Supprimer
  8. Et pour plus tard, un très joli livre que j'ai beaucoup aimé étant jeune et que j'apprécie de relire de temps à autre, une belle histoire de solidarité pleine d'émotion :
    Le dernier loup, de Pierre Roudy (Magnard Jeunesse, 8-12 ans)
    http://www.bibliopoche.com/livre/Le-dernier-loup/167548.html

    RépondreSupprimer
  9. Tu les as tous?
    ouaouu : belle biblio !
    Merci pour ce p@rtage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement je les avais tous !

      J'aurais vraiment, selon mon goût, une bibliothèque "idéale" !!! :-)

      (Hélas, mon porte-monnaie n'a rien d'idéal, lui, et n'est pas extensible comme je le voudrais !!)

      :-D

      Supprimer
  10. Merci pour cet article qui tombe à pic ! C. est très intéressé par le loup en ce moment surtout lorsqu'on arrive dans le noir quelque part (comme lorsque l'on sort dans le couloir : auparavant il sortait de l'appartement et allait avec grand plaisir allumer le couloir, maintenant il marque une pause sur le pas de la porte et n'ose pas avancer pour allumer car il dit qu'il y a le loup).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, tiens...

      En lien avec mon Damoiseau qui s'éveille en ce moment toutes les nuits parce qu'il fait trop noir ou qu'il a entendu un bruit, je crois que je bosserai, la prochaine fois, sur une bibliothèque idéale concernant les phobies nocturnes...
      À suivre...

      En tous cas, oui, dans votre situation, lire des albums sur le loup ne peut que contribuer à dédramatiser !! :-)

      Supprimer
    2. salut Elsa
      pour la peur du noir, personnellement, j'ai une lampe que j'ai achetée d'un magasin de bricolage, qui reste toujours fixée à un interrupteur (jour et nuit) et qui ne consomme pas tout d'électricité. Elle emet une douce lumière très très légère qui ne dérange pas la nuit, mais ne fait pas obscur non plus.
      Je me suis habituée à cette lampe depuis la naissance de mon petit qui dort dans notre chambre, et là je ne peux plus m'en passer, j'ai peur du noir aussi :-D
      Elle ne dérange absolument pas le sommeil, tellement légère.
      A bientôt

      Supprimer
    3. Merci, Hakima, c'est gentil !

      En fait, Antonin a une ampoule de ce type + une veilleuse qu'il peut allumer seul...

      Et il dort les volets ouverts...

      Et il y a un réverbère fixé sur notre façade qui éclaire sa chambre...

      Mais bon. :-D

      Il semblerait que le "problème" soit ailleurs ! :-D

      Supprimer
    4. Ah ok :-D tout ça !

      Supprimer
    5. Coucou,
      La nuit c'est un long moment sans maman, sans papa, sans câlins...etc Notre fille de 3 ans et quelques avait des difficultés à s'endormir, se relevait sous différents prétextes, appelait la nuit aussi pour plein de raisons variées... et nous avons tenté le bracelet-câlin, un petit peu de maman et un petit peu de papa qu'elle emporte au lit avec elle car elle a 2 bracelets. On lui remet très officiellement au moment du coucher, elle nous le rend à son lever et nous les portons toute la journée. Le bracelet peut être acheté ou mieux fabriqué par le parent qui l'offre à son enfant :-)
      Depuis 15 jours cela fonctionne et cela dès le premier soir. A voir sur la durée !
      Si cette petite expérience peut être utile à quelqu'un.
      Cela peut fonctionner pour toutes les séparations : école, vacances chez les grands-parents...
      J'ai trouvé l'idée dans le livre d'Elisabeth Pantley "Elle est où maman? Se séparer sans larmes de 6 mois à 6 ans", elle parle de bracelet magique mais nous avons opté pour le qualificatif de câlin.
      A bientôt,
      Flangelle

      Supprimer
    6. Tiens, je pourrais essayer...

      Ce livre d'E. Pantley me tente bien - même si mes enfants n'ont aucun souci pour se séparer de moi à présent. J'aime bien cet auteure, je vais voir s'ils l'ont à la bibliothèque.

      Merci, Flangelle ! :-)

      Supprimer
    7. De rien !
      Je ne connaissais pas E. Pantley mais ce livre appartient a la collection Parent + de chez JC Lattès que j'apprécie et qui est présentée par Isabelle Filliozat :-) Il vient de paraître.
      Une de mes prochaines lectures sera vraisemblablement "Un sommeil paisible et sans pleurs" de E. Pantley, connais-tu ?
      Flangelle

      Supprimer
    8. J'ai fait une erreur d'ortho, mince, zut, flûte :-(
      Comment corriger ou suppimer mon commentaire ? Merci
      Flangelle

      Supprimer
  11. Pour les très petits (qui l'aime toujours plus grand!) : "clic, crac, c'est le loup." de Jean Maubille.
    Un petit garçon au lit "clic!" ( la lumière s'éteint: "-papa, j'ai peur, c'est le loup!") "crac" (le papa rallume: "mais non, c'est juste une souris, regarde, elle s'enfuit!" etc avec plein d'animaux jusqu'à ce que tous le monde s'endorme...même le loup dehors!

    les loups attirent la gommette depuis un moment, nous empruntons les livres la série "le loup qui voulait changer de couleur" à la bibliothèque. je raconte aussi le petit chaperon rouge depuis quelques temps (avec le chasseur) et il y a une histoire appelée "le petit chaperon vert" dans le dernier histoires pour les petits (nous sommes abonnés).
    J'avais aimé les "4saisons de loup" de Philippe Jalbert que nous avions trouvé dans notre ancienne médiathèque parce que tout y est suggéré : le loup regarde les petits lapins roses...et la fumé de sa soupe est rose, tiens, tiens!

    Bonne lecture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Angélique ! :-)

      Ahlala, tu as toujours des trésors dans tes manches, je ne connaissais pas ce Maubille ! :-)

      J'aime bien la série du loup qui voulait changer de couleurs, j'ai aussi hésité àl'intégrer, amsi finalement ce sont des labums que je ne connais pas assez bien, alors j'y renonce pour le moment. A creuser !

      Tu veux parler du "Petit chaperon vert" de Solotareff ? Quel régal !! Je l'ai étudié plusieurs fois avec des CE1, ils ont toujours adoré ! :-)
      Mais ici, je garde pour plus tard !
      Idem pour "Les 4 saisons du Loup"... très apaisant, mais pour plus tard ! ;-)

      Supprimer
  12. Pas de Marlaguette alors ?
    J'aime les questions qu'il soulève ce livre.

    Joli travail, il a dû te prendre un certain temps ce post ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai ! ;-)

      Tiens, il faudrait que je propose Marlaguette à mon fiston, oui !

      Supprimer
  13. Bonjour, bonjour, Elsa,
    Je confirme avec ClairetteB, quel travail !!

    et comme cela fait longtemps que je ne suis pas venue ajouter mon petit grain de sel... alors voilà nos préférés :
    Mademoiselle sauve-qui-peut de P. Corentin,
    Chapeau rond rouge de G. Pennart
    et l'incontournable (pour mes deux loustics, car on le lit et le relit....) L'anniversaire de Monsieur Guillaume d'A. Vaugelade
    Pour les plus grands j'avais aussi trouvé "Le grand méchant livre du loup" Bayard qui reprend plusieurs contes et histoires
    Voilà

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'anniversaire de Monsieur Guillaume!!! Trop top! un classique chez nous aussi!

      Supprimer
    2. Merci pour ton grain de sel, Franouch ! ;-)

      Super, ta sélection, que des chefs-d'oeuvre !! :-)

      Tiens, oui, je dois avoir "Mademoiselle Sauve qui peut" quelque part dans un carton, ce serait sans doute le moment de le ressortir... Je vais chercher ça !

      Ici, je réserverai "Chapeau rond rouge" pour plus tard...

      Quant à "L'anniversaire de Monsieur Guillaume", je suis sûre et certaine de l'avoir lu (j'ai même rencontré Anaïs Vaugelade EN VRAI !!), mais voilà : impossible de m'en souvenir !! :-D
      Je file combler cette lacune lors de ma prochaine sortie librairie... :-D

      Supprimer
    3. Ah, ça me revient après un petit tour sur le net : une histoire randonnée en direction d'un restaurant...
      I got it !

      Merci, c'est effectivement un très bon album, parfait pour les 3 ans ! :-)

      Supprimer
  14. Bonjour, merci pour tous ces choix de livres!!!
    Pareil ici on explique que les loups ne nous devorent pas!

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Elsa,
    Merci. Très belle sélection, beau travail!

    RépondreSupprimer
  16. Moi gros coup de coeur pour Loup noir, un album sans texte:
    http://www4.fnac.com/Mobile/ArticlePreviews.aspx?PRID=6704031&REF=1

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    Les livres "mes p'tits docs" sont supers ! j'en ai pris déjà plusieurs pour Arthur qui à 2 ans et il les adore !
    En effet, ce n'est pas toujours évident de savoir ce que l'on peut dire à un enfant. Il y a la volonté de ne rien cacher, mais en même temps il faut savoir doser entre l'âge de l'enfant et la "violence" de l'histoire... pas toujours évident!

    RépondreSupprimer
  18. Très belle sélection! Merci! Nous sommes de grands fans du loup également à la maison.

    A l'occasion, découvrir également les chefs d'oeuvres de Walt Disney Pierre et le loup (1946) et Les trois petis cochons (1933).

    Sinon ma puce adore "Le loup est revenu" de Geoffroy de Pennart!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais attention, le loup des "Trois petits cochons" a vraiment fait très peur à Antonin le jour où son papa a essayé de lui montrer ce dessin animé, et il lui a demandé de tout arrêter !

      Tiens, par contre, je vais essayer "Pierre et le loup", d'autant que les enfants sont fans du livre-disque...
      Merci !! :-)

      Supprimer
    2. Alors p-e visionner Pierre et le loup avant car il est vraiment terrifiant (beaucoup plus, je trouve que celui des Trois petits cochons)! J'ai eu peur de traumatiser ma puce la première fois (elle ouvrait des yeux énormes), mais en fait non, elle a adoré! (ouf!)

      Supprimer
  19. Je suis animatrice et je fais énormément d'activités autour des contes avec les enfants. J'aime beaucoup le thème du loup et pour encore moins le diaboliser, j'ai une peluche loup que j'amène à chaque fois afin que les enfants puissent la serrer si besoin! Ma fille est trop petite (4mois) mais la peluche est dans sa chambre...

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour, Il y a déjà beaucoup de commentaires mais j'ai envie de rajouter "Le loup est revenu!" de Geoffroy de Pennart. Ici ma fille de tout juste 4 ans adore! Et nous aussi!!! Bonne lecture et merci pour cette sélection.

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Elsa,

    C'est la première fois que je laisse un commentaire ici, alors j'en profite pour te remercier pour ton blog, si joliment écrit et illustré, qui foisonne de bonnes idées ! J'ai deux petits gars de 3 ans bientôt et un an et je trouve chez toi beaucoup d'inspiration pour nos activités.

    Je viens de retomber un peu par hasard sur cet article. Or, il se trouve que nous avons emprunté à la bibliothèque, il y a quelques semaines, un recueil de contes pour tout petits : Je te croquerai de Lucy Cousins. Il contient huit contes, je crois, dont le Petit Chaperon Rouge, Plumette la Poulette et les Trois Petits Cochons en version non édulcorée (le loup y croque vraiment de tout !). Je ne sais pas si tu le connaissais et si tu l'as volontairement écarté, mais en tout cas mon aîné adore : tous les soirs il parcourt le sommaire d'un air gourmand pour choisir l'histoire qu'on va lui lire !

    Merci encore.

    Stéphanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le tuyau, Stéphanie, je vais creuser ça ! :-)
      Et merci pour ton retour ! :-)

      Supprimer