mercredi 6 août 2014

Citation du jour, bonjour !

Source de l'image

" Pourquoi, ne puis-je m'empêcher de demander, alors que les éducateurs informés sont si nombreux à chanter les louanges des écoles de Reggio, les exemples de ces écoles sont-ils si rares dans le reste du monde ? Pourquoi, aux Etats-Unis, ne réclame-t-on pas un "Programme Head Start Reggio" ? Pourquoi n'exige-t-on pas que "Leave No Child outside of a Reggio School" ?

Il ne fait aucun doute que ces écoles sont difficiles à mettre en place, demandent un important capital financier et un capital humain encore plus grand pour les maintenir.

Mais je crains qu'il existe une raison plus fondamentale. Si la vision des enfants et de la nature incarnée par les écoles de Reggio est correcte à n'en pas douter, elle peut également s'avérer menaçante. Elle implique que l'on fasse confiance aux enfants, confiance aux enseignants, confiance au pouvoir de l'imagination. Elle signifie abandonner une approche de la vie qui est purement instrumentale, purement financière, purement darwinienne si l'on veut, en faveur d'une autre qui reconnaît les droits des enfants et les obligations de l'humanité."

Howard Gardner,
Professeur de Psychologie Cognitive et Éducation à la Harvard Graduate School of Education
(in "Reggio Emilia, 40 ans de pédagogie alternative", Enfants d'Europe n°6, p. 17).

44 commentaires:

  1. "...les éducateurs informés sont si nombreux à chanter les louanges des écoles de Reggio" : y a-t-il beaucoup d'éducateurs informés ailleurs qu'en Italie ? Je veux dire, par exemple en France, connais-tu beaucoup de collègues connaisseurs de la pédagogie et du modèle d'école de Reggio ? J'ai quand même l'impression que les informations (rares en français) sont moins représentées que celles concernant Montessori, est-ce dû à un effet de mode ?
    Cela dit, je ne doute pas en effet qu'un tel modèle d'école bouscule beaucoup (trop ?) nos habitudes éducatives...
    Je regrette qu'il n'y ait pas plus de ressources en français, j'avais fait des recherches assez poussées sur Internet il y a plusieurs mois et je crois que j'ai presque tout lu (donc très peu) sur le sujet. J'aimerais vraiment en savoir plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boubou, M. Gardner est américain... ainsi que 90% des écoles Reggio existantes (quant à la ville où se situent les 10% restant, tu t'en doutes, hein ?).

      J'ai coupé sa citation, mais je n'aurait peut-être pas dû. Voici les phrases manquantes : "Pourquoi, aux Etats-Unis, ne réclame-t-on pas un "Programme Head Start Reggio" ? Pourquoi n'exige-t-on pas que "Leave No Child outside of a Reggio School" ?"

      Voilà : en France, on est nul.

      AUCUN livre sur le sujet, c'est à s'arracher les cheveux...

      Et l'Italie qui est un pays limotrophe, si proche de nous culturellement... La honte, quoi.

      Il y a 5h30 de route entre chez moi et Reggio d'Émilie... C'est décidé, j'y vais ! :-)

      Vous en entendrez reparler...

      :-)

      Supprimer
    2. Je viendrais bien avec toi !!! On attend avec impatience tes articles sur le sujet !

      Supprimer
    3. Euh Elsa tu y vas mais euh tu reviens après ? Sinon on se cotise toutes pour payer ta connexion internet sur place, sois-en certaine !!!
      Ces images que tu postes à chaque fois, notamment sur Waldorf et maintenant sur Reggio amènent je trouve une atmosphère particulièrement agréable et totalement complémentaire à l'esprit et la rigueur de Maria Montessori : une sorte de brise légère sous un soleil lumineux : vivifiant en somme !

      Et sinon regarde l'avion, ce n'est peut-être qu'à 1h !!
      Bises

      Supprimer
    4. Merci Elsa pour ces précisions, j'avais cru comprendre en effet que les écoles Reggio se concentraient essentiellement aux Etats-Unis, je m'interrogeais principalement pour l'Europe. La différence d'ampleur entre les pédagogies Montessori et Reggio est étonnante, et le fait qu'on s'intéresse -à priori- si peu à la deuxième est vraiment dommage. Comme tu le dis, si proche de nous et pourtant si étrangère...
      Comment le modèle Reggio s'est-il si bien exporté aux EU ? Y a-t-il eu un ambassadeur de poids qui a milité et œuvré pour que cette pédagogie s'installe dans les écoles américaines ?

      Si tu y vas, penses à prendre le chargeur de ton appareil photo et une carte mémoire neuve :-DDD !!

      Supprimer
    5. Oups, dans les foyers "Reggio", j'en ai oublié un de taille : nos voisins nordiques, Suède en tête... On les reconnait bien là, ces "bons élèves" de l'Education européenne ! :-D

      Supprimer
    6. Comment les américains ont-ils découvert cette pédagogie ?

      En fait, la pédagogie Reggio est connectée à la ville, et partant, au pays, et au monde entier. Il était inhérent à cette pensée d'essayer de s'exporter, de manière à enrichir le débat. Dans les années 80, les pédagogues montent une exposition monumentale (“Les cent langages de l'enfants”, elle tourne toujours depuis et est actuellement au Nouveau-Mexique !) expliquant leur travail. L'expo est accueillie à Stockholm où elle rencontre tout de suite un énorme succès, puis dans toute l'Europe et aux Etats-Unis.

      Cette expo est perpétuellement mise à jour, elle est vivante. Je donnerai cher pour la voir ! :-)

      En attendant, nous allons bien à Reggio cet automne !
      J'ai greffé ce projet à un voyage à Venise en amoureux projeté depuis longtemps ! :-)
      Si quelqu'un a d'autres sites à me suggérer de visiter dans le Nord de l'Italie, merci d'avance !

      Je suis en pleine organisation, et je suis toute reboostée ! :-D

      Supprimer
    7. Tu m'étonnes ! Venise et Reggio, quel beau voyage...ça fait rêver ! Tu vas te régaler !

      Supprimer
  2. Et oui tout est dit .... Je sens que tu vas être notre "ambassadrice Reggio" en France ;-)) Merci de nous faire mieux connaitre cet univers! J'avoue que mon anglais plus que médiocre me rend assez difficile la découverte de cet univers.
    J'ai découvert un très joli blog ce midi à ce propos , tu dois le connaitre mais je passe le lien pour ceux et celles que ça intéressent: http://kiwiteacherblog.blogspot.co.nz/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce lien, superbes photos ! J'adore le tipi intérieur et extérieur, c'est décidé nous en fabriquerons un chez nous !!

      Supprimer
  3. Tu donnes envie de se plonger encore dans des ouvrages théoriques ! Cette pédagogie m'est complètement étrangère... Pire encore que Montessori avant que nous fassions des enfants ^^ C'est dire !

    RépondreSupprimer
  4. Personnellement je ne connaissais pas du tout cette pédagogie et tout ce que j'en sais vient de toi...car oui, je ne lis pas suffisamment l'anglais pour me plonger dans les ouvrages... Les photos publiées sur les blogs que tu conseilles sont souvent très inspirantes et il s'en dégage une impression de zénitude vraiment différente de nos salles de classes et habitations "classiques". Même si je n'applique pas chez moi, ça me permet de savoir qu'un autre regard est possible sur l'éducation, la pédagogie et l'ouverture d'esprit, la remise en question... c'est précieux ! Merci pour cela.

    RépondreSupprimer
  5. Bonne nouvelle : en réalité il y a des écoles d inspiration reggio partout dans le monde, ou presque. Europe, asie, Australie, Canada etc. Il suffit de googeler un pays avec reggio et école ou school et on trouve
    Chloe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, mais cela reste minoritaire.

      Supprimer
  6. Je pense que l auteur s interroge plutôt sur le fait que il y a peu de reggio par rapport au Montessori par exemple
    Chloe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, sa pensée est plus radicale. Il se demande pourquoi "pédagogie Reggio" et "école publique" ne sont pas synonymes.

      Historiquement et idéologiquement, ce devrait être le cas... Mais voilà : cela "menace" l'ordre établi.

      Supprimer
    2. Cette analyse me surprend dans la mesure IU reggio ne concerne que la preschool et que les preschools ne sont pas publiquesaux US, mais plutôt privées, communautaires ou pour qqs exceptions communales. Mais peut importe ! Chacun est libre de faire les analyses qui il veut. Et je suis très heureuse de voir que tu as accrochée avec le courant reggio et que tu contribué activement à le faire connaitre en France.
      Chloé

      Supprimer
    3. Désolée pour les fautes introduites par la correction automatique

      Supprimer
    4. Tu as raison, Chloé, j'avais tronqué la citation et du coup elle n'était pas claire.
      J'ai rétabli le morceau qui manquait ! ;-)

      "Leave No Child outside of a Reggio School", tel est le message de cet extrait.

      Les écoles Reggio sont PAR ESSENCE publiques puisqu'elle s'inscrivent dans la dynamique politique de la ville. Bien sûr, chaque culture adapte ensuite, mais privatiser ces écoles, ce serait, en tout cas dans un système politique tel que la France, les couper du discours social et donc les "déreggianiser" complètement.

      Les EU ont un autre rapport à tout cela. La parole circule entre public et privé, religieux et laïque, etc. Donc j'imagine que chez eux c'est envisageable. D'ailleurs, la preuve en est faite ! :-)

      Supprimer
    5. Je n ai vu que des écoles reggio privées...pas sûre que il y en ait BCP des publiques en dehors d Italie. Les idéologies doivent malheureusement faire avec les contraintes économiques, sociétales (dans mon pays aussi les preschoolsne sont pas publiques. L enseignement public commence à 6 ans).
      Petite remarque au passage qui n a pas de rapport mais bco de lectrices posent la question : dans l école reggio où nous allons la table lumineuse est toujours utilisée avec la lumière du jour et non dans le noir pour protéger les yeux des enfants.

      Supprimer
    6. Merci de le rappeler, Chloé, oui !
      On voit bien d'ailleurs sur la photo que j'ai choisi pour cet article, que la pièce est éclairée tout à fait normalement par la lumière du jour !
      Ce qui fait croire l'inverse au gens qui n'en ont jamais vu, c'est que les photographies de travaux sur table lumineuses ou rétroprojecteurs sont très contrastées ; c'est comme si on prenait une photo à contre-jour ! Tout parait noir autour, alors qu'il n'en est rien... C'est d'ailleurs galère de prendre une photo qui ne soit pas floue, c'est un peu ma problèmatique du moment de parvenir à régler mon appareil pour ce genre de situation particulières ! ;-)

      Concernant ta reflexion sur les idéologies qui doivent malheureusement faire avec les contraintes etc., je ne peux résister à citer Loris Malaguzzi himself :
      "Que ceux qui se lancent dans un projet songent à des actions susceptibles de transformer des situations existantes en situations désirées."
      ;-)

      Supprimer
    7. La lumière de la table lumineuse est d ailleurs très douce et diffuse. Un détail qui t intéressera peut-être : il y a 4 lumières différentes (blanche + couleurs primaires). Les interrupteurs sont sur les cotes de la table, accessible aux enfants, qui s amusent à faire des mélanges de couleurs.
      Chloé

      Supprimer
    8. Sinon je suis curieuse de voir comment tu géreras sur la durée les oppositions pédagogiques entre Montessori et reggio. Montessori et son cadre précis : on reste sur le tapis, on ne détourne pas l activité et on fait ce qui est demandé. Et reggio qui est tout le contraire : le moins de cadre possible et plus l enfant détourne, plus l enseignant considère qu il a réussi sa mission.

      Supprimer
    9. Oui, les "oppositions" entre ces deux pédagogies... C'est même plus radical que cela encore !, et elles s'ignorent sur bien des plans.

      Ça mériterait un p'tit article, non, une sorte de "comparaison" des deux systèmes de pensée ? ;-)

      Supprimer
    10. Oh, oui, Chloé, tous ces détails que tu donnes sur la table lumineuse m'interressent fortement, tu t'en doutes ! ;-)

      Bon, je crois que la nôtre a quand même tout bon : lumière très diffuse (je pensais même que c'était TROP diffus au début, mais je m'aperçois à l'usage qu'il n'en est rien) et interrupteur accessible aux enfants...

      Mais, arg !! Pas de mélange de couleurs possible, ça doit être choueeeeette ! :-D

      Supprimer
  7. Tu en es où avec ton projet de rédaction d'un livre en français sur la pédagogie Reggio ? ;-) on l'attend !!
    et ben avec ta passion pour l'éducation, et l'absence de livres, le succès est garanti :)
    j'aime bien les idées originales qui proviennent de personnes originales ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D

      Euh... L'idée fait son chemin ! :-)

      Il faudrait peut-être que je délaisse un peu le blog si je veux écrire un livre, seriez-vous prêtes à cela ? ;-)

      Et dans le cas où ce travail aboutisse, accepteriez-vous éventuellement de m'aider à l'auto-publier (je doute qu'un tel projet intéresse les éditeurs ?), par exemple, en achetant le livre d'avance pour me permettre de collecter des fonds de la publication ?

      Et vi, bien des questions autour d'un tel projet, n'est-ce pas ? :-D

      Supprimer
    2. Moi je te l'achète tout de suite ! Je règle par Paypal ou par virement ?! :-DDDDD

      PS : quelle galère pour écrire ce commentaire, ça fait bien 5 fois que je le saisis, c'est chez moi ou Bloger plante ?

      Supprimer
    3. Pareil c'est ouiiiiiiii !!! Je te l'achète (mais avec dédicace !!). Encore bravo et merci pour ton travail.

      Supprimer
    4. J'achète aussi :-)

      Ève

      Supprimer
    5. très intéressée par un tel livre également!! :D
      ellen

      Supprimer
  8. moi aussi, j'achète sur place :-D
    seulement, ça me chagrine que ce projet impacte ton blog, je serai déboussolée moi :-(
    je pense que Blogger a des problèmes, car c'est mon second commentaire. j'ai appris à faire un copier coller rapide avant de poster le commentaire au cas où:-)

    RépondreSupprimer
  9. Moi aussi je l'achète :-)

    RépondreSupprimer
  10. Vous êtes CHOUTES ! (Je sais, ce n'est pas français...)

    Bon, je muris l'idée, alors... ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Tu peux le publier sur amazon. Regarde ;)

    Je sais que certain l'on mis sur amazon et apres comme ca a marche il a ete publie avec un editeur :)

    RépondreSupprimer
  12. Hihi! moi aussi je viendrai bien avec toi... j'en rêve! ;-)
    Des bises de passage!

    RépondreSupprimer
  13. Et j'achète aussi bien sûr!!! J'ai toujours été persuadée qu'un jour tu publierais! :-D

    RépondreSupprimer
  14. Voilà qui donne à méditer, merci!

    RépondreSupprimer
  15. Oh ben zut mon commentaire a disparu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je disais donc que je te réservais un livre aussi :) (je suis également étonnée qu'il n'y ait rien ou quasi sur le sujet en français! J'avais même pensé à traduire un des bouquins ^^ comme d'autres que j'ai lus ces derniers mois sur d'autres pédagogies et qui n'existent pas en version françaises... quand je les recommande à des copines ça les stoppe toujours un peu!)
      C'est génial d'aller "à la source"! J'espère (et je dois pas être la seule) que tu auras de jolies photos du voyage à nous montrer! Je serais bien partie aussi ^^

      Supprimer