mardi 15 juillet 2014

Notre semaine (28/14)


Beaaaucoup d'activités à relater cette semaine... et une double raison à cela : des grandes vacances qui nous permettent un rendez-vous quotidien (week-end exclu) dans notre atelier (et nos petites séances durent à présent une heure de temps !!) et une météo... médiocre. Pour rester polie ! :-D

Bien que nous sortions quotidiennement entre les gouttes (nous avons même réussi à visiter une ferme pédagogique et à aller donner notre pain dur aux canards du village !), il faut avouer que les longs moments de jeux en plein air manquent aux enfants... et me manquent, à moi, beaucoup !! Cris et galopades sont donc de mise... à la maison, ce qui nécessite une bonne dose de lâcher-prise de la part des adultes qui ne peuvent plus y opposer le fameux : "Si tu veux crier, va le faire... dehors !"... :-/

Ces moments d'excitation à part, les enfants sont très en demande d'activités en tous genre... Voici les préférées du moment :

De la vie pratique :


Je commence par un scoop : Louiselle sait à présent s'habiller toute seule... intégralement, puisqu'elle a appris il y a quelques jours à enfiler pulls et T-shirt. Dernière étape avant l'autonomie complète : les gilets et les manteaux, avec leurs fichues manches qui se gèrent derrière le dos...


Sinon, j'ai remarqué que nous cuisinions généralement beaucoup par temps de pluie et j'aime bien cette luminosité particulière dans notre cuisine lorsque le ciel est sombre... Je la retrouve sur mes photos !


J'ai plein de bons souvenirs en cuisine avec mes enfants sur fond de bruit d'averses... qui se marie très bien avec l'odeur des bons petits plats pour une ambiance sensorielle très cosy ! :-)


À la moindre éclaircie, tout le monde dehors ! La terre mouillée est meuble et se prête merveilleusement bien au bêchage... Cela tombe bien, cela représente 90% des travaux à effectuer dans notre jardin en cours de structuration.


Les enfants aiment travailler à mes côtés, et il est assez facile de trouver des tâches à leur mesure - par exemple, couper les tiges des fleurs de lys désormais fanées et aller les jeter au compost.


Dans l'atelier, j'ai introduit deux nouveaux plateaux cette semaine, pour lesquels j'ai fait des présentations communes à mes deux enfants ! :-)

Presser une éponge

Louiselle est à présent suffisamment mûre pour cette activité, qui nécessite une certaine discipline : le plateau est lourd à porter, et il faut remplir un bol d'eau avant l'activité - et le vider à la fin.


Avec un peu d'encadrement, tout se passe comme sur des roulettes, et ce petit travail a été repris plusieurs fois cette semaine par les deux enfants.

Versé de pois cassés

Les versés sont l'Activité emblématique de la pédagogie Montessori ; j'en propose souvent,  ponctuellement, à mes enfants sur un coin de table en cuisine - ils aiment beaucoup "travailler" à mes côtés. Mais pour installer de façon permanente un plateau "versé" dans l'atelier, j'attendais que Louiselle soit prête pour 1. Ne pas tout éparpiller par jeu (quoique je ne puisse pas affirmer que cela ne produise jamais dans un moment d'excitation !) ; 2. Faire l'activité correctement, en particulier s'appliquer à ramasser les pois éparpillés sur le plateau.


C'est un succès ! :-)


Antonin et moi avons aussi travaillé à peaufiner son plateau de découpage. Aujourd'hui, le Damoiseau est capable de suivre un trait pour sectionner la bande qu'il découpe, mais il perd rapidement cet objectif de vue, et termine généralement sa bande en la coupant en tout petits morceaux, sans s'appliquer à préciser son geste. Je me suis donc dit que si chaque "case" de la bande comportait un dessin, Antonin aurait peut-être envie de détacher ces motifs les uns des autres - en découpant bien sur la ligne qui les sépare.

J'ai donc sorti quelques petits hankos, et Antonin s'est appliqué à imprimer les motifs entre les lignes de ses bandes ; un vrai travail de précision, qu'il a beaucoup aimé ! Et Louiselle ne fut pas en reste : elle a bien compris comment procéder, en pressant les tampons très fort et en grognant : "HANNN !", dents serrées. Et ça marche ! :-)



Je ne sais pas si Antonin respectera l'exercice au moment du découpage, car il n'a pas encore repris cette activité depuis notre petit aménagement. À suivre !


Des activités artistiques :


Ces activités étant proposées de façon permanente, il y a déjà plusieurs mois que les enfants peuvent s'installer en toute autonomie (euh, j'encadre tout de même, en particulier en ce qui concerne le rangement !). J'adore observer sur quel médiums se portent leurs choix, et je suis ravie de constater qu'ils commencent - surtout Antonin - à demander à refaire certaines activités qui leur ont plu !


Car le Damoiseau commence à réinvestir, c'est certain. Vous souvenez-vous de ma proposition de façonner des perles dans de l'argile, il y a plusieurs semaines ? J'avais eu l'impression, alors, que c'était trop technique pour Antonin... Mais voilà qu'il a repris la procédure seul, spontannément, avec de la pâte à modeler !!

Couper un "boudin" en tronçons, les percer avec une paille,
trouver un support pour les enfiler (un manche de pinceau !), et se faire un joli collier ! ;-)

Le collage au scotch est devenu un grand classique de la maisonnée, les enfants nous le réclament plusieurs fois par semaine...


... Sauf qu'à présent, c'est Antonin qui découpe les morceaux de ruban adhésif - et Louiselle s'y exerce activement, vous pouvez le croire. :-)


Le Damoiseau commence à prendre des initiatives, et à mixer les techniques de son répertoire lorsque le matériel est à disposition.

Coopération...

Ici, par exemple, il a repris notre technique de "peinture et scotch" lors d'une séance d'aquarelle :

Vous voyez ? Oui, la ligne au bas de l'oeuvre... :-)

Des activités sensorielles :


Notre prochain bac sensoriel sera à l'extérieur...
J'attends donc que la pluie cesse !!

Cette semaine, j'ai présenté l'escalier marron à Antonin, et le scénario fut sensiblement le même que lors de la découverte de la tour rose : ravissement au moment de la découverte du matériel, observation polie de la présentation, refus catégorique à ma proposition de refaire l'exercice... Par contre, il a tenu absolument à ce qu'une petite poupée russe descende les marches... Ce qui a immédiatement et irrémédiablement rayé le matériel. "Tu vois, Antonin, ce n'est pas fait pour cela !" :-/


La bonne nouvelle, c'est qu'il a repris l'escalier le lendemain pour l'assembler... euh, de manière certes fantaisiste. Mais cela lui a donné envie de sortir aussi la tour rose (par analogie ? Youpi !), et il a donc commencé à ranger l'escalier. "Si tu veux, tu peux faire la tour rose à côté", lui ai-je proposé. Il a immédiatement asocié les deux matériaux, et s'est beaucoup amusé. Cette figure (toute personnelle) a été refaite plusieurs fois cette semaine !!


C'est drôle, quand on y pense : lorsqu'Antonin était tout petit (entre 12 et 18 mois), il adorait jouer avec les boites gigognes et les pyramides d'anneaux pour bébés - qui n'ont jamais intéressés sa soeur et qu'il va vraiment falloir que je me résolve à donner. Je me souviens de la fascination des membres de notre famille devant son habileté à les construire à toute vitesse, en respectant l'ordre de taille, alors qu'il ne savait même pas marcher !! On aurait pu y lire les signes d'un futur grand amour pour la tour et l'escalier, mais visiblement, les intérêts du Damoiseau ont évolué depuis... ! :-D

Des activités physiques :

Louiselle sait à présent descendre les escaliers debout sans aide, en se tenant d'une main à la rampe (et le dit : "Moi, j'ai accroché à la LAMPE !") ! Et il lui arrive même d'alterner les pieds sur les marches, ce qui, comme vous le savez sans doute, est le signe que la maitrise des sphnicters - et donc, la continence - poindrait le bout de son nez (Hum, hum).


Et Antonin m'a vraiment surprise à réclamer et exécuter une séance de yoga de A à Z pour la première fois... avec beaucoup de plaisir et d'application ! Youpi !!

Et pour canaliser les jeunes énergies les jours de pluie, on danse, encore et toujours ! :-)

Danser avec un foulard

Des activités culturelles :


Antonin a trié 18 cartes de son plateau air/terre/eau. Record battu ! Et pour la première fois, il a demandé à classer des animaux en même temps que des véhicules. Je vais introduire les cartes "paysages" la semaine prochaine ! :-)

Des jeux :

Nous ne sommes encore à l'ère des jeux dits "de société" chez nous ; Mon premier verger accroche l'intérêt des enfants le temps d'une partie, mais je vois bien que le but du jeu (récolter tous les fruits avant que le corbeau n'accède au verger) ne les oriente pas encore pendant l'activité. D'ailleurs, Damoiseau et Damoiselle éprouvent une sympathie sans borne pour ce joli corbeau en bois. Et lorsqu'ils gagnent le droit de récolter un fruit, ils préfèrent le lui donner plutôt que de le mettre dans le panier ! :-D 

Les jeux qui ont la cote n'en sont pas vraiment ; il s'agit plutôt de mises en paire améliorées, et je vous mentirai en vous disant que l'adulte s'amuse follement en "jouant avec" l'enfant - si tant est qu'on puisse s'exprimer ainsi...

"À qui est ce bébé ?"

Lorsqu'Antonin était un tout-petit bébé, sa grand-tante lui avait offert deux petits jeux de mise en paire en bois ; le premier consiste à assortir les "Mamans" et leurs petits ; je vous en avais déjà parlé ici, mais à présent Antonin le maitrise vraiment bien : même les tétards et les chenilles sont appareillés sans probléme aux adultes correspondants, et surtout le Damoiseau mène les mises en paire jusqu'au bout sans difficulté.

"Qui fait quoi ?"

J'ai donc introduit le deuxième petit jeu qui attendait son heure - au moins, chez nous, les cadeaux font du profit !! Et ce petit exercice est tout à fait adapté aux intérêts actuels d'Antonin, qui aime beaucoup le reprendre et expliquer les relations causales à sa soeur...

"Qui mange quoi ?"
 
Ce troisième jeu du moment a été offert à Antonin pour son demi-anniversaire ; malgré les quelques pistes d'exploitation que donne la notice, il n'est pas ludique en diable... Mais les illustrations plaisent beaucoup aux enfants, qui adorent "nourrir" ces animaux si familiers. Chaque animal étant associé à plusieurs aliments, on sort (un peu) des clichés mono-diètes (le lapin mange des carottes...). Et la présentation des cartes-aliments s'inscrivant dans un cercle me rappelle le matériel montessorien relatif aux fractions... Les enfants ont été un peu déboussolés au début, mais à présent, ils savent placer les tiers de cercles correctement, et au besoin, Antonin rappelle à sa soeur : "Le bout pointu au milieu, Louiselle !" :-)
 
Et dans la série "Je joue avec mes enfants sans m'ennuyer"...
(Ce sera la série de l'été, il faut croire !)
:-D


Le pique-nique des doudous, sous la pluie, on oublie. Mais avec une poignée d'ingrédients secs - pâtes, farine, noix, lentilles, graines - et un demi-litre d'eau, les enfants ont joué à la "grosse dinette", comme ils disent, pendant plus d'une heure ! Une expérience sensorielle d'importance pour ma Damoiselle qui mange toujours très largement avec ses mains, et pour mon Damoiseau que la nourriture en général rebute... Ils y ont pris beaucoup de plaisir, et, étrangement, sans gaspillage aucun. Les ingrédients étaient toujours dosés avec parcimonie, et au final, j'ai eu à jeter beaucoup moins d'aliments qu'au terme d'un repas qui n'a pas plu...


Et pour moi, ce fut un vrai bonheur d'observer la précision de leurs gestes, d'écouter le déroulé de leurs recettes, de goûter à leurs préparations imaginaires, et de photographier le tout. À refaire ! :-)

Bonne semaine chez vous ! :-)

48 commentaires:

  1. Quelle belle semaine, vivent les vacances ! Et merci pour toutes ces jolies photos.
    Ici nous enfilons des grosses perles sur du fil chenille pour en faire des colliers (activité réclamée deux fois cette semaine !), et ce qui plaît le plus à Soren c'est -dans l'ordre : se regarder dans le miroir, me réclamer de le prendre en photo, poser avec un joli sourire et me réclamer de voir immédiatement la photo !
    Sinon ce week-end a été l'occasion d'admirer de vieux tracteurs et Soren a eu "la chance" dixit son cousin de monter avec son Papa sur un vieux Solex entretenu par mon père ! Ils n'ont pas roulé avec bien sûr, mais le seul plaisir du "broum broum" du moteur l'a ravi !

    RépondreSupprimer
  2. Et bravo à Louiselle pour ces progrès, quelle autonomie ! Je savais bien qu'elle continuerait d'être épatante ;-) !
    Quant à Antonin, quelle fierté tu dois ressentir en voyant qu'il commence à mixer les techniques artistiques !

    RépondreSupprimer
  3. Une jolie semaine meme si le soleil n'etait pas au rendez vous.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle semaine encore, de nombreuses activités, Louiselle m'épates toujours autant !!! Antonin aussi surtout avec les techniques artistiques !! Euh toi aussi tu danses avec les petits ? Ici ma poupette ne sait mettre QUE les gilets et manteaux ! Elle aime aussi beaucoup "cuisiner" et faire des gros legos (enfin les briques à encastrer) (elle en fait des grandes tours !!). Ah et coller aussi ah et jouer aux poissons aimantés, à la ferme... ah aussi elle est très à l'aise avec son corps, c'est fou (enfin je trouve!!). Elle s'améliore au niveau du langage, mais ce n'est toujours pas "ça". Elle peut passer beaucoup de temps à regarder des photos (bon sur mon portable...).

    Je raconte ma petite vie parce que j'aime aussi énormément lire les commentaires des lectrices... Merci Elsa pour toutes ces idées !
    Tu prépares tes activités à journée, à la semaine, au feeling ? Un peu de tout ?
    PS : j'adore la première photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kiwii !

      Oui, je danse avec mes petits ! ;-)

      Et même parfois sans eux : cf. hier, Antonin m'a demandé de danser "comme une pieuvre"... ce que j'ai fait devant deux paires d'yeux fascinés ! :-D

      Euh, non, je ne "prépare" pas grand chose, je suis en congé parental ! :-D
      C'est du feeling total... J'ai toujours plein d'idées en attente, mais comme je ne prends pas le temps de les noter, le tri se fait de lui-même : je fais ce dont je me souviens ! :-)

      Ah, sauf pour les activités strictement montessoriennes, dont la progression est pensée assez rigoureusement en amont, mais le rythme n'est pas effréné, il suffit de bosser à la progression une fois par an, par domaine et par enfant, comme ici par exemple :

      http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/02/vie-sensorielle-lannee-des-trois-ans.html

      Supprimer
  5. Bonjour!
    J'adore lire votre blog: il est très intéressant. Il me donne d'excellentes idées pour des activités avec ma puce qui a un mois de plus que Louiselle.
    Pourriez vous me dire la marque des deux jeux de mise en paire en bois?
    Merci d'avance
    ++
    Nelly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune idée, Nelly, je suis désolée...

      C'est un cadeau, et il n'y a rien de spécifié sur la boite...

      J'ai fait une recherche, mais n'ai pas trouvé d'indices... Désolée...

      Supprimer
  6. La gommette vient de partir au fournil avec son papa pour rafraîchir le levain de demain...c'est SA grosse dînette et elle adore ça! Je profite de la sieste du confetti pour passer...
    Je jouais à "qui mange quoi?" avec les premiers enfants que j'ai gardé, je trouvais ça très moyen mais eux adoraient...je l'achèterai peut être si je le trouve en deuxième main.
    Je vois aussi que vous avez la petite essoreuse à salade qui me fait de l'oeil depuis longtemps...je me dis que c'est le moment d'investir, les pissenlits du jardin n'auront qu'a bien se tenir!
    Notre semaine à nous a été très pluvieuse aussi mais le nouveau parapluie de la gommette et ma nouvelle paire de bottes ont fait des merveilles : nous étions très heureuse de marcher sous les grosses gouttes et de sauter dans les flaques à deux!

    Bonne semaine sou le soleil (parait-il !), à bientôt!

    RépondreSupprimer
  7. Ça c'est du billet ! Louiselle ne cessera jamais de m'étonner ! S'habiller seule à son âge, c'est super ! Je suis vraiment hallucinée par les compétences que nos enfants peuvent acquérir dès leur plus jeune âge.
    Je suis très en joie pour ma part car ma fille commence à aimer les activités proprement montéssorienne de vie pratique, notamment les fameux versés qu'elle me réclame souvent. C'est drôle car elle prolonge l'activité hors plateau et fait des versés dès que l'occasion se présente. Et l'une de mes propositions s'est métamorphosée sous son impulsion, d'un versé de café soluble (le seul truc assez mauvais pour qu'elle ne le mange pas) on est passées à un transvasement à la cuillère : j'étais sciée ! Bon c'est moi qui installe et qui range les plateaux et j'aide au nettoyage mais je trouve que c'est un bon début.
    A ce propos, j'ai eu beaucoup (BEAUCOUP) de mal à trouver des pichets corrects à des prix corrects pour ces activités. Une maman m'a donné un très bon tuyaux par ce site qui vend de la porcelaine déclassée :
    http://porcelaineblanchedeclassee.com/epages/box6618.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/box6618/Products/cu185
    Sinon, je me sens bête de faire une telle suggestion à une maman comme toi qui analyse si finement l'éveil de ses enfants mais, si Antonin n’accroche pas les exercices de la tour et de l'escalier, n'est-ce pas tout simplement parce que pour lui c'est acquis ? Peut-être que le classement par taille de ces objets l'ennuie car c'est facile pour lui mais que, à son âge, la créativité se développant -comme le prouve ton billet et les précédents, il trouve plus d’intérêt à s'en servir comme support à son imagination ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien Helene !

      Supprimer
    2. Oui, merci pour le lien, Hëlëne, c'est un super tuyau ! ;-)

      Non, tu n'as pas à te sentir bête (il ne manquerait plus que cela !), ta remarque est très intéressante, et j'y ai beaucoup réfléchi avant de te répondre ! ;-)

      Mais j'en reviens toujours au même point : à 3 ans et demi, l'enfant apprend EN FAISANT. Alors s'il ne fait pas... Tu vois ?

      D'un point de vue strictement professionnel, on ne peux pas "accorder le bénéfice du doute" à un enfant qui refuse de nous montrer ce qu'il sait faire (allez, je mets la moyenne à toutes les copies blanches, parce que si les élèves n'ont pas fait, c'est certainement que c'était tellement acquis que ça les barbait !!).

      De plus, qu'est-ce qui est censé être acquis, ici ?

      Explorer la tour ou l'escalier, c'est aussi se confronter à une méthodologie : l'enfant est-il capable de placer 10 blocs sans "décrocher", sans perdre de vue son objectif ?

      Est-il capable d'accepter de suivre une méthodologie ? (Dans le cas d'Antonin, c'est ici que le bât blesse, mais je ne m'en fait pas : si ce matériel lui avait été proposé par sa maitresse à l'école, je suis sûre qu'il serait aujourd'hui un champion ! Les enseignant obtiennent des enfants bien plus de choses que leur parents... Soupir. Je chasse vite l'idée de mon rêve d'école alternative pour mes enfants et je reviens à nos moutons) :

      Il y a aussi un point qu'il ne faut pas perdre de vue : on peut désapprendre. Antonin savait classer les objets par taille à 12/18 mois, mais il n'a jamais repris ces jouets "de bébé " depuis, et... je crois qu'il a désappris... J'ai peut-être loupé sa période sensible, mais en même temps, il était inenvisageable de lui présenter la tour rose à 18 mois, il en aurait fait n'importe quoi (jouer à la dinette, sans doute...) et n'aurait pas su suivre la présentation (longue !) jusqu'au bout. Alors ?

      Tant pis, je me dis : ça viendra !
      Et j'en suis sûre ! :-)

      Supprimer
    3. http://www.tangrammontessori.fr/fr/

      Ils vont avoir des pichets a 3€ et 5€

      Cliquer sur le cote stock 22/07 un catalogue des nouveautes va s'ouvrir

      Supprimer
    4. J'ai jeté un œil sur le catalogue, il y a des choses très intéressantes au niveaux des prix ! Y a plus qu'à essayer pour vérifier que la qualité est au rendez-vous ;-) !
      Merci Cerina !

      Supprimer
    5. Au retour des vacances je vais regarder de plus pres et je passerais une commande. Je vous tiendrais au courant.
      J'ai poser des questions sur facebook ils repondent tres vite. Les personnes ont l'air contente de leurs achats.

      Supprimer
    6. Ah oui, tiens-nous au courant ! Il est possible que je passe une commande à la rentrée.

      Supprimer
    7. Et bien Elsa, j'ai bien fait de faire mon commentaire en effet, car ta réponse est bigrement intéressante ! Je n'avais pas pensé à tous ses aspects d'une proposition.

      Supprimer
    8. La j'ai commande sur 123 montessori.
      Je vous tien au courant

      Supprimer
    9. Chouette, ça nous fera une expérience de plus ;-) !
      Tu as pris quoi ?

      Supprimer
    10. 3eme boite des couleurs avec bord en bois. Car sur les autres site beaucoup on les rebords en plastique.

      Supprimer
    11. Merci pour les divers tuyaux!
      Je tenterai bien une commande sur tangrammontessori du coup...
      Je vais attendre d'avantage de retours je pense, puis surtout comme d'hab' y a pas de stocks.
      Virginie.

      Supprimer
    12. Tu peux precommander des maintenant le prochain reassort septembre ou octobre.

      Supprimer
  8. Je ne sais pas si vous la connaissez, mais dans certaines écoles ils ont une technique pour mettre gilet et manteau facilement: on pose à l'envers son manteau devant soi (col vers nous(en bas) et bouts des manches en haut), mettre une main dans chaque manche et hop retourner le tout au dessus de sa tête!
    Ca peut servir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ma deux-ans fait comme ça aussi, elle gère ! faut faire attention à l'espace autour, sinon le manteau emporte tout, ça vole !

      Supprimer
    2. Oui c'est également comme ça que poupette arrive à mettre son manteau depuis quelques mois...

      Supprimer
    3. Les miens font pareil, c'est vraiment top pour apprendre, un peu embêtant quand le sol est bof bof mais bon les vestes ne sont pas à quelques taches près chez nous ;)

      Supprimer
  9. Belle semaine!
    J'adore l'idée de la grosse dinette! Et ça doit vraiment être un signe, mais je lis ton billet et Isaac, mon aîné, me ressort le livre du petit yogi, oublié depuis quelques mois... On va vraiment devoir s'y remettre! ;)

    RépondreSupprimer
  10. Vraiment, merci de nous faire partager tout cela, j'adore votre blog, j'essaie de m'en inspirer souvent, meme si mon travail à temps plein me laisse peu de temps avec ma fille ;)

    RépondreSupprimer
  11. Quelle semaine bien occupée et ce malgré (ou grâce??) ce mauvais temps!
    Ici les semaines sont bcp moins denses et variées... et surtout sans activité montessori que j'ai laissé tombé depuis plusieurs mois faute de temps, espace, motivation, etc...(un peu tout je crois!) mais surtout parce que je manque de "perspective" et d'implication... :-/

    J'aurai aimé savoir comment tu gérais ta "déception" quand l'activité proposée (je pense à l'escalier marron par exemple) ne correspond pas à l'envie de l'enfant... j'avoue être complètement démotivée et parfois en "colère" qd je suis fasse à ce genre de situation... c'est (très...) difficile pour moi de gérer ma déception et de ne pas la "reporter" sur mon enfant... (on n'est bien loin de montessori là... je suis en pleine immersion "filliozat" actuellement...j'en ai plus que besoin...)

    Bref, à la lecture de ce billet, je suis donc complètement bluffée et émerveillée de la variété des activités proposés et de leur "autonomie" dans ces mêmes activités...!

    J'allais te demander si tu avais une technique particulière pour apprendre à Louiselle à mettre seule son tee-shirt car ici je n'avais pas d'idée précise et je finissais toujours par lui mettre... finalement ce matin, en mode "lâcher prise", j'ai demandé à Charline de s'habiller (short et tee-shirt) et de me rejoindre une fois habillée... je m'attendais à ce qu'elle m'appelle pour demander de l'aide et j'ai vu débarquer ma petite tornade complètement habillée le short boutonné ( gros bouton pression) le tee-shirt enfilé à l'endroit en ayant pris soin de déboutonné les boutons dans le dos...! Je n'ai aucune idée de la façon dont elle a procédé mais finalement peu importe, elle y est arrivé! j'étais pas peu fière et surtout surprise...! d'autant plus qu'en ce moment (qui dure depuis un "certain temps") Charline est toujours en mode régression au point de devoir la nourrir moi-même à la cuillère...! je me demande si je ne vais pas lâcher prise en lui autorisant à manger (tout le temps..) avec ses doigts...!

    Après quelques jours passés en famille, nous allons restés ici plusieurs semaines et j'ai donc ré-investi une vielle (grande) tente décathlon pour en faire une grande cabane pour Charline que j'ai aménagé avec quelques "nouveaux" jouets chinés sur le bon coin et qui dureront le temps de la période estivale... et parmi les jouets proposés: nécessaires poupée (lit chaise haute, baignoire), petite cuisine avec dînette et garage voiture celui qui remporte le plus de suffrage pour le moment est bien c'est le garage à voiture...! Il faut vraiment que je "pense" à sortir de cette convention "jeu de fille"/"jeu de garçon" pourtant je n 'ai aucune blocage vis à vis de ça (bien au contraire!) mais c'est juste une très mauvaises habitude (éducation??)

    Sinon en activité autre, je pense proposé de la pâte à sel que l'on peindra histoire de faire quelques "gâteaux" maison pour le jeu de dînette...!

    ah la sieste est finie... je file m'occuper de ma tornade...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stéphanie, je sais que tu attends une réponse d'Elsa mais je me permets de réagir quand même à ton propos. Je suis maman d'une petite fille qui s'est montrée très réfractaire à toutes mes tentatives montessoriennes pendant longtemps et je comprends ta déception. J'avais d'ailleurs témoigné à Elsa de l'enthousiasme teinté de découragement que j'avais vécu à la découverte de son blog parce que je n'arrivais pas à faire le dixième de tout ce qu'elle montrait ici. A un moment j'ai même arrêté de visiter le site car ça me désemparait plus qu'autre chose et j'ai remballer plus d'une fois mon matériel amoureusement préparé en pestant dans ma barbe. Aujourd'hui j'ai réussi à relativiser tout cela en me disant que :
      1) il faut être patient et respecter le rythme de nos enfants : Louiselle et Antonin font des tas de choses que beaucoup d'enfants du même âge ne font pas ! Impossible pour moi de "cuisiner" avec ma fille, les mises en paire ça ne l'intéresse pas, le dessin c'est plus que bof, la pâte à modeler elle ne pense qu'à la manger, et encore récemment les versés finissaient de même. Mais ça viendra. Et quand ça vient c'est génial. Je l'ai raconté plus haut : quand c'est venu j'étais sciée par tout ce qu'elle m'avait sorti de son premier essai ! Je me suis rendue compte alors qu'elle n'avait que 21 mois ! Que j'avais été bien pressée et que j'étais déjà fière d'elle et impressionnée et qu'au final, de la voir faire tout ça me rappelais comme ça passe vite.
      2) il ne faut pas perdre de vue l'objectif : accompagner l'enfant. Ce n'est pas une course ni une stimulation précoce. Si ils ne veulent pas c'est qu'ils ne sont pas prêts c'est tout. C'est vrai que c'est frustrant de ne pas pouvoir faire ces choses qui nous, nous enthousiasment, mais si c'est pour leur faire ressentir de la pression de notre part, ce n'est pas la peine d'insister, ce n'est pas le but. Nous proposons et ils disposent.
      3) ils apprendront plein de choses sans ça ! quand ma fille récupère une paire de chaussures d'un tas en vrac, elle fait une mise en paire qui ne dit pas sons nom. La vie leur donne tout un tas d'occasion de s'exercer et d'apprendre. Si tu leur offre un environnement propice, et des jeux intelligents, c'est déjà beaucoup. Une simple promenade vaut parfois 1 après-midi passée en atelier ! Dans la pédagogie Steiner, aucun apprentissage formel n'est prodigué avant 7 ans. Ca aide à déculpabiliser quand on a pas le temps de proposer des super choses tous les jours à son enfant. Elsa est en congé parental, et elle est institutrice de formation : repérer la sensibilité d'éveil d'un enfant et pouvoir y répondre de façon construite et appropriée c'est son boulot ! Pour ma part je travaille 8 heures par jour sans compter le trajet, je pars de zéro, je ne peux pas faire de même : et bien tant pis, je fais ce que je peux !
      Si tu lis Filliozat tu dois bien avoir à l'esprit en ce moment que la seule chose dont ton enfant à essentiellement besoin c'est de se sentir aimé, soutenu et encouragé (po.si.tif ! ^_^). Le reste, c'est du bonus.
      C'est en tous cas mon avis. Propose, si ça ne va pas tu mets de côté, et tu re-proposeras de temps en temps jusqu'à ce que le déclic se fasse. Patience : c'est pour eux qu'on le fait, pas pour nous.

      Supprimer
    2. Merci Hélène pour cette réponse très sincère et très étayée...! d'autant plus que je suis preneuse des expériences de chacune...!
      Un de tes exemples me fait sourire car ce matin ma fille a consciencieusement rangé ses chaussures 2 par 2... je n'avais pas "pensé" que c'étai une mise en paire... bref, effectivement le montessori c'est aussi dans la vie de tous les jours d'autant plus pour des tous petits (ma fille a 32 mois). Et quand je vois son implication et son application à certaines tâches quotidiennes, je crois effectivement qu'elle est plus sensible à des applications pratiques qu'à des "exercices théoriques"...
      Comme je le disais en introduction, je manque aussi de "perspective" c'est à dire que proposer simplement des activités m’intéresse moins si elle ne s'intègre pas dans la construction et le développement de l'enfant... et comme tu le dis justement "repérer la sensibilité d'éveil d'un enfant et pouvoir y répondre de façon construite et appropriée c'est (son) un boulot" à part entière...! vers lequel je me dirige en fait...! :-)
      je démarre en septembre la formation pour devenir institutrice et j'espère également pouvoir faire une formation montessori prochainement... mais en attendant, j'ai l'impression de lui faire perdre un temps précieux "d'apprentissage", de ne pas lui proposer ce qui lui convient alors que j'ai du temps (je ne travaille plus) et que je la garde tous les jours en ce moment... bref, je me sens un peu frustrée de ne pas être à la hauteur et de louper ce temps que je ne pourrais (certainement) pas rattraper ensuite...

      Supprimer
    3. Je comprends ça. C'est vrai que la pédagogie Montessori dit que quand on "rate" une période sensible, l'enfant acquiert ensuite sa compétence beaucoup plus difficilement, c'est un peu "angoissant". Mais ces périodes sont très larges ! Et on apprend aussi en tant que parents, nous aussi on progresse, on tâtonne. Et puis avant de proposer il faut observer et ça aussi ça s'apprend. Repérer les signes qui font qu'on sent que l'enfant est prêt pour telle ou telle chose. Je trouve pour ma part qu'au fil du temps j'arrive à proposer des choses plus adéquates à ma fille par rapport à mes débuts, et je doute de moins en moins.
      Peut-être aussi que tu peux penser les problèmes les uns après les autres : l'environnement : comment gérer ton espace (c'est une grosse question de base qui prend du temps, on rêve surement toutes d'un atelier comme celui d'Elsa sans l'avoir, mains on peut trouver des solutions), puis ton temps, et la motivation reviendra surement quand tu auras élaguer ces questions. Le découragement vient souvent d'un sac de noeuds : démêle le fil par fil.
      Et puis on a tous le sentiment de rater des choses qu'on ne rattrapera pas (Il n'y a pas de parents parfaits ;-) , la question est : que feras tu demain ? Ou même aujourd'hui. Le tout d'avancer, d'aller vers du mieux.

      Supprimer
    4. Merci bcp pour ta réponse et tes pistes pour avancer... :-)

      Supprimer
  12. Arrrg... Je viens de te répondre trè longuement, et le commentaire s'est effacé !!!
    ARRRGGGG !

    Bon, je recommence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je disais donc : merci à toi, Stéphanie, d'amener aujourd'hui ce sujet de la frustration, car je crois qu'il nous concerne toute ici !!

      D'abord, il faut être conscient que si on est déçue, c'est parce nous avons des attentes. J'ai des objectifs bien ciblés, et cette merveilleuse pédagogie Montessori me permet de les atteindre d'une manière scientifique, efficace, simple (?), et... ça rate ! :-D

      Pas d'attente = pas de déception, ça c'est un 1er point, histoire de bien se rappeler que le problème est en nous, et non chez l'enfant.

      Mais c'est quand même fou. Je pense qu'on a toutes un peu le même profil : des Mamans qui ont fait des études, qui se posent pas mal de questions, qui travaillent sur elles-mêmes et tentent d'améliorer leur vie de famille, et d'être active dans l'éducation de nos enfants. Bon. ET dans l'histoire, on trouve quand même moyen de se comparer aux quelques personnes qui nous paraissent mieux gérer que nous !!!

      Je ne suis pas en reste. Je ne pense jamais à me comparer à ma voisine, qui enjolive tout le quartier avec ses engueulades familiales (euh, ma voisine est quelqu'un de super, mais...), non. Je me focalise sur les blogs que je lis, et dont je ne connais pas du tout la réalité concrète : oh, leurs enfants sont propres à 2 ans, maitrisent le matériel sensoriel à 2 ans et demi, apprenent à lire à 3 ans... Arg. Ce n'est pas du tout comme ça chez nous !! :-(

      (Sans compter que tout le monde vit en pleine forêt, mange bio à 100%, que le couple vit une relation torride, et que la Maman trouve même le temps de se faire des gommages...) :-D

      Ici, il ya deux choses qui m'aident :

      1. Tenir ce blog. Ce blog, ne vous en déplaise, chère lectrices, je le tiens pour mes enfants. Je fais très attention à ce que j'y écris, car j'imagine toujours qu'Antonin et Louiselle, 17 et 16 ans respectivement (!), me lisent. J'essaie donc d'être très objective, en pensant à eux adultes, et c'est un bon moyen pour barrer la route aux propos dévalorisants. Même si avec des copines, au téléphone ou de visu, certains adjectifs m'échappent... Les paroles s'envolent, etc. :-(

      Je fais aussi très attention à ce que je dis À mes enfants. Quand j'étais petite, j'étais très sensible (je le suis toujours !) et j'ai été mortifiée par des formules telles que “Toi, tu es douillette/timide/difficile”, etc., qui m'ont fait beaucoup de mal.

      2. Des exercices pratiques. Imaginez que votre enfant, devenu grand, vous dise : “Maman, j'ai trouvé ma vocation, et je veux être éboueur !”. Ou si vous êtes catholique, imaginez que votre enfant se convertisse à l'Islam. Ou qu'il devienne homosexuel. Ou quoique ce soit qui vous hirsute. Faites l'exercice et entrainez-vous, car c'est sûr : votre enfant ne correspondra jamais à ce que vous rếvez pour lui, ni aujourd'hui, ni demain. Vous êtes capable de l'aimer encore s'il vous dit qu'il vote extrême droite (ou extrême gauche, si c'est pire pour vous) ? Bien joué.

      Maintenant, le fait qu'il boude les versés ou la tour rose parait de petite importance, n'est-ce pas ? :-)

      Sinon : je n'ai jamais appris à Louiselle comment enfiler ses T-shirt, et son grand frère ne maitrise pas encore la chose ! Si quelqu'un a une méthodologie, je prends !

      Pour Antonin enfiler le vêtement par le tronc et non par le col est contre-intuitif, et franchement, je comprends ! :-D

      Ta fille joue beaucoup, et à des jeux intelligents, tu dois être fière d'elle ! Bravo à ta petite famille et à très bientôt !!

      Supprimer
    2. J'interviens juste pour dire que cette phrase :
      "(Sans compter que tout le monde vit en pleine forêt, mange bio à 100%, que le couple vit une relation torride, et que la Maman trouve même le temps de se faire des gommages...) :-D"
      m'a fait mourir de rire !!! :-D :-D :-D
      C'est tellement vrai...

      Supprimer
    3. Stéphanie :
      Ah, et j'ai bien reçu ton mail, je te réponds au plus vite ! ;-)

      Boubou : Ton dernier message ne s'affiche pas (?? ce que j'en ai marre de ces bugs...), mais le voilà :

      (Boubou dit :

      J'interviens juste pour dire que cette phrase :
      "(Sans compter que tout le monde vit en pleine forêt, mange bio à 100%, que le couple vit une relation torride, et que la Maman trouve même le temps de se faire des gommages...) :-D"
      m'a fait mourir de rire !!! :-D :-D :-D
      C'est tellement vrai... " )

      :-D
      Ah, Boubou, tu me mets du baume au coeur ! :-D

      J'ai bien reçu ton mail aussi, il me fait bien rêver !!
      Très beau travail !!

      Si tu le permet, je publierai tes productions sur ce blog.

      Oh, et Soren a GRANDI !!! :-O

      Et : je te réponds personnellement, car j'ai des choses à te dire !!

      A bientôt ! :-)

      Supprimer
    4. Ah, ben si, en fait, Boubou, ton message s'est affiché.

      Bug, bug et re-bug, ou non-bug, c'est monnaie courante chez Blogger... Désolée ! :-(

      Supprimer
    5. On peut renommer la plateforme Bugger si tu veux ! ;-)
      Oui, je sais, elle était facile mais c'est vendredi et les trois dernières nuits ont été mauvaises...je suis faible !
      Merci pour les compliments qui me font rougir, vraiment ! J'ai beaucoup de mal à être satisfaite de mon travail d'une manière générale et je trouve toujours que c'est mieux chez les autres alors le fait que tu souhaites publier mes "créations" ici...j'en suis très honorée, sincèrement.
      Et oui, Soren grandit...bientôt 22 mois, déjà...le temps passe vite et en ce moment les progrès sont quotidiens, je vois bien le travail sous la surface (pour reprendre une de tes expressions) qui s'est opéré depuis des mois !

      J'attends avec impatience ton mail alors :-D !!

      Bon week-end chez toi !

      Supprimer
  13. Coucou,
    Je dois avouer que comme Boubou la parenthèse m'a fait mourir de rire aussi :-)))

    Personnellement, et mon propos était certainement mal formulé, mais je ne ressens pas de frustrations vis vis des autres mamans et ton blog est une source d'inspirations (infinie!) et non une source de frustration! sinon je serai maso de revenir dessus lol! Juste que je ressens bcp de frustrations quand je m'investis dans une activité pour Charline et que qu'elle s'en fiche royalement...! Mais j'ai bien conscience, et tu le soulignes très justement, que c'est mon problème et pas le sien...!

    Je me pose de plus en plus la question de savoir comment aborder Montessori à la maison avec ma puce... c'est certainement pour ça aussi que j'ai mis les "activités" en stand-by ces derniers mois (en plus du reste...) je n'oublie pas que cette pédagogie est une pédagogie d’apprentissage et pour moi (comme pour toi!), pas question de faire l'école à la maison...! J'aime (du peu que je la connais!) le principe de la méthode autant sur sa forme et son fond mais il faut que j'arrive à l'adapter à ce que je veux/peux faire ici avec ma puce... je ne suis pas sure finalement de "pouvoir" proposer des activités en plateaux en accès libre comme tu peux le faire dans ton (superbe!) atelier... du coup je m'interroge bcp... mais qd je vois ton dernier billet sur la vie pratique et il y a tellement de choses à faire et à découvrir qui peuvent bcp plus facilement s'intégrer dans la vie quotidienne (et ça me plait énormément!)
    Bref...je cogite mais je vais essayer de cogiter efficacement et commencer déjà à organiser toutes les ressources disponibles (et dieu sait qu'il y en a !!!)
    et là pour les semaines à venir je vais essayer de proposer à ma puce des "activités" autour des couleurs puisque depuis quelques semaines elle y est "sensible"... à suivre!

    En tout cas merci de ta réponse et de vos réponses! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je peux me permettre, le livre (très connu) de Tim Seldin "Eveiller, encourager, ...." est un très bon livre à mon sens pour démocratiser la pédagogie Montessori à la maison, justement quand on a pas le temps de faire des programmes aussi impressionnant qu'Elsa dans son dernier article et qu'on débute ;-) (je dis tout le bien que j'en pense ici :http://mamandalalere.blogspot.fr/2014/07/eveiller-epanouir-encourager-son-enfant.html), si tu ne l'as pas lu, je pense qu'il devrait t'aider. Elsa sera de mon avis je pense ;-)
      Et puis même sans atelier, tu peux faire des propositions en plateaux. Les miens sont sur une étagère de récup' dans un morceau de couloir entre la chambre de la puce et la cuisine (les deux espaces où elle les pratique le plus).

      Supprimer
    2. Rhôô, excuse-moi, Stéphanie, je crois que je t'ai effectivement répondu à côté de la plaque ! :-D

      Oui, c'est à toi de cheminer pour trouver ce que tu vas extraire de cette pédagogie... scolaire, tu as raison de le rappeler (moi, je m'oblige à me le rappeler tous les jours !).

      Tu vas trouver, j'en suis sûre, ton questionnement est bien mené, je suis tout à fait confiante !! :-)

      Un petit truc sur ce qui m'aide moi (à qui devrait t'aider bientôt) : mon métier.
      Je sais que je ne suis pas l'ensaignante de mes enfants.
      Je sais aussi que ce que je leur transmets est 10 000 fois plus important et fondateur que ce qu'ils pourront jamais aborder en classe... mais c'est jsute que cela n'est pas du même ordre.

      Et pour mes petits motifs de frustration personnels : j'ai les élèves !
      Je suis enseignante, et en classe, je peux me donner à fond. Un élève ne dira jamais NON à tes propositions (enfin, disons, rarement, et généralement, cela dénote un soucis en amont...). C'est un truc magique qui m'a toujours bouleversée : ils sont à fond, plein de bonne volonté, et ils tentent de faire tout bien comme tu l'a dit.

      Alors, si on essaie de proposer des choses intelligentes, il y a de fortes chances que ça "accroche"... et c'est merveilleux !

      (Mes enfants ne témoignent pas de cette bonne volonté dans le cadre domestique. Vois-tu, je ne suis QUE leur mère !!
      :-D)

      Mais alors ma frustration à transmettre est tempérée par la pensée que c'est que transmettre, c'est que je fais... dans mon métier !!

      Et je crois que ça soulage mes enfants : j'ai moins d'attente à leur égard, ils ne sont pas porteurs de toutes mes ambitions pédagogiques...

      Bon, je crois que je suis ENCORE à côté de la plaque pour te répondre... :-)

      Mais en tous cas, je suis avec toi ! :-)

      Supprimer
  14. Merci Hëlëne pour le livre, je le connais de nom mais je n'ai pas encore investi...j(mais ton billet me donne envie de le faire!) je n'étais pas sure que cela me convienne, je voulais d'abord mieux maîtriser les principes de la pédagogie avant de la "détourner"/simplifier"... (je lis actuellement les écrits de Maria Montessori et j’espère pouvoir faire une formation montessori cette année...!)

    Elsa, tu n'es pas du tout à côté de la plaque, bien au contraire: tu réponds parfaitement à mes interrogations..!
    Effectivement quand je vois la déception que certaines situations peuvent engendrer avec ma puce, je me demande comment je réagirai avec mes élèves... mais ce que tu dis me rassure bcp! Et même si je n'ai qu'une idée assez "abstraite" encore du métier d'enseignante, je sais aussi que mon implication "émotionnelle" ne sera pas la même mes élèves qu'avec ma fille... donc la frustration ne sera pas la même non plus (en cas d'échec!) cela me semble logique aussi...! :-)

    C'est pour ça aussi que je m'interroge sur la forme que va prendre Montessori à la maison, je pense bcp plus utiliser cette pédagogie de manière détourner, simplifier pour proposer des jeux/activités qui répondent à ses intérêts et qui lui permettent d'exercer ses compétences (je vois combien elle aime toujours autant les versés et si je ne connaissais pas cette pédagogie, jamais je n'aurai imaginé lui en proposer...) pour "l'occuper" plutôt que pour lui "apprendre" des choses... Pour être honnête, je lutte au quotidien (contre mes proches..) pour éviter que Charline passe du temps devant les "écrans "donc il faut pour ça que je lui propose des jeux/activités qui lui plaisent et pour lesquelles elle puisse être un minimum autonome et indépendante aussi (je ne peux pas passer tout mon temps libre avec elle non plus...). Mais instaurer un réel programme d’apprentissage à la maison pour elle, pour le moment ça ne me parait pas opportun (surtout que je gère mal les frustrations hein!) ... mais je me "réconforte" en me disant que je pourrais assouvir cette "envie" avec mes futurs élèves (bon ne pas mettre la charrue avant les bœufs...! passe ton bac... euh ton M1 d'abord!)

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour!;
    J'adore ton bloc mais ne prend jamais le temps de rédiger des commentaires. Alors, voilà!
    J'ai vu que ta petite Louiselle devient de plus en plus autonome. Ma puce va sur ses 3 ans et voici un p'tit truc tout simple pour venir à bout des gilets et autres manteaux.
    1) Etaler le vêtement sur le sol, l'intérieur au-dessus.
    2) Se placer debout, derrière (à hauteur de la capuche).
    3) Se pencher pour placer ses deux bras dans les manches adéquates.
    4) Lever les bras et le manteau glisse comme pas magie!

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour!

    Je lis ton blog depuis quelques mois, et j'y reviens toutes les semaines pour y piocher de nouvelles idées. Alors un grand merci du temps que tu consacres à nous transmettre tes expériences et ton savoir!

    J'ai une question (que je mets en commentaire car j'avais bien vu que tu précisais être surchargée d'email! :-D ) : ma fille de 19 mois a besoin de stimulations sensorielles avec ses mains. C'est la crèche qui me l'a fait remarquer car elle met les mains dans sa nourriture et patouille avec. Sauf que ça me gêne quand c'est avec de la nourriture (elle ne mange pas car elle le fait quand elle n'a plus faim, elle... "joue", elle patouille!). La directrice m'a conseillé de lui retirer son assiette quand elle commençait à le faire si ça me gênait et de lui donner autre chose à la place. J'ai pensé à de la farine avec de l'eau genre "pâte a sel" car elle n'accroche pas à la pâte à modeler (je devrais peut-être réessayer).

    J'ai fouillé sur ton blog mais je n'ai pas trouvé d'autres idées qui soient pratiques à réaliser en fin de repas, le temps que le papa et moi ayons terminé de manger - et non sous forme d'activité. Aurais tu des idées à me communiquer pour étancher la soif de toucher de ma fille! ;-) (car la soupe tartinée dans les cheveux avec des restes de pâtes... gargh...).

    Voilà, si tu as le temps de me répondre j'en serais ravie... merci encore pour ce blog merveilleux!

    A bientôt
    Hélène - maman de Anna, 19 mois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hélène !

      Alors, si j'ai bien compris ta question, tu cherches une "substance" que ta fille puisse patouiller, à table, pendant que ton mari et toi finissez de manger...

      Donc, exit tous les trucs salissants (mélange de Maizenna et d'eau par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=fVjumVHbrsU) ou suceptibles de s'éparpiller : bac sensoriel rempli de riz etc., comme le te le suggérait ailleurs une autre lectrice. Comme elle, les bacs sensoriels me sont venus à l'esprit aussitôt, mais ils sont à proposer plutôt à d'autres moments qu'à table, et seulement si ta fille a dépassé le stade buccal - ce qui, à 19 mois, me parait peu problable ??

      Bref, je sèche un peu ! :-D

      Vive la pâte à modeler/pâte à sel - qui peut être sans sel aussi, si ta fille a tendance à y goûter (mais bien sûr, elle ne se conservera pas au-delà de quelques jours, dans une boite hermétique, au réfrigérateur).

      Je reviendrai si j'ai d'autres idées...

      Tiens nous au courant ! :-)

      Je suis ravie que ce blog t'inspire ! :-)

      A bientôt !

      Supprimer
    2. Salut Elsa et Helene
      J'avais copié de toi un truc que tu faisais avec louiselle : une bouteille en verre, avec un goulot qui laisse passer une pierre moyenne (qui ne puisse être avalée). On dépose la bouteille et les pierres devant l'enfant qui prend de longues minutes à les introduire. on peut choisir des pierres de diverses textures (lisse, rugueux), de diverses couleurs aussi. c'est sensoriel, sans danger et qui peut être réalisé dans la chaise haute. Mais c'est surtout non salissant ! (MARRE de laver tout le temps !!)
      ça a bien marché avec mon bébé.
      A bientôt

      Supprimer
    3. Moi aussi, j'en ai marre de laver tout le temps ! ;-)

      Merci pour cette idée, Hakima ! :-)

      Supprimer
    4. Bonjour Elsa et Hakima,

      Un grand MERCI d'avoir pris le temps de me répondre!

      Comme vous j'en ai marre de laver... (au moins mon nouveau nettoyeur vapeur m'aide bien, notamment pour les tâches de purée bien durcies sur les murs de la cuisine ;-) ). Mais je vais tout de même essayer farine ou Maïzena et eau car je crois qu'elle a besoin de substance... collantes, qui fassent de la patouille.

      Super l'idée des différentes choses à mettre dans les bouteilles! J'ai sorti hier la pâte à modeler faite maison mais peu de succès (forcément, d'une part c'est une activité que j'ai proposée, donc c'est moins drôle que de patouiller dans la soupe, d'autre part ca ne colle pas aux mains...).

      Je vais chercher une bouteille avec un gros goulot et plein de trucs à mettre dedans. Lentilles et pois cassés aussi...

      En tout cas Elsa j'ai retenu une chose importante dans ton blog : l'observation. Je vois bien qu'Anna ne s’intéresse pas à la pâte à modeler, elle a besoin de matières différentes que ce qu'elle trouve au quotidien.

      Allez, je teste et je reviens vous dire! ;-)

      Merci encore!

      Hélène

      Supprimer