jeudi 22 mai 2014

Exposer les oeuvres - système D

"La créativité n'émane pas d'un individu.
C'est un projet interactif, social, qui nécessite un contexte lui permettant d'exister, de s'exprimer, de devenir visible."
Carlina Rinaldi


Dans la pédagogie Reggio, il est essentiel d'afficher les oeuvres des enfants dans un espace consacré. L'exposition des oeuvres fait partie intégrante du processus de création, et relie les enfants d'une même classe entre eux. Je ne parle pas, bien sûr, de ces placardages de couloirs d'école qui s'adressent essentiellement aux parents, mais bien d'un large espace consacré, dans la classe, à hauteur de vue des élèves et à portée de mémoire.

Pouvoir contempler son travail achevé, pouvoir s'y référer, remplit a posteriori l'activité de sens : voilà en vue de quoi je suis resté concentré si longtemps sur ce dessin, voilà pourquoi je l'ai repris plusieurs fois. Ceci est le point où j'ai décidé de m'arrêter, considérant l'oeuvre achevée. À présent, je peux observer, décrire et commenter ce que j'ai créé à partir de rien.


Voilà longtemps que j'ai repéré l'endroit idéal, dans notre atelier, pour notre "mur d'oeuvres"... Hum, en fait, il s'agit du seul mur ne pouvant supporter d'étagères, puisqu'il surplombe l'escalier qui mène à la pièce...


Mais jusqu'à il y a quelques jours, j'étais bêtement bloquée dans mon projet d'aménagement. Non pas que je ne vois très clairement ce à quoi ressemblemblera ce mur, in fine. Je le veux couvert de sous-verres encadrés ; les cadres seront identiques, non en taille ni en forme, mais ils seront fabriqués avec les mêmes baguettes, peintes de la même couleur. C'est toujours le principe que l'on retient en pédagogie Reggio : on cherche à proposer des contenants, par exemple, qui soient identiques en tous points - sauf quant à leur taille, qui s'adapte aux différents items à contenir.


Mais bref. À chaque fois que j'ai voulu investir dans ces fameux cadres, le prix m'a arrêtée. Arg, ce n'est pas donné, ces petites choses... :-(


Je ne sais pas pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt. Il y a deux jours, j'ai décidé de coller les oeuvres de mes enfants sur des feuilles de papier noir (3 euros les 20 en papeterie). Voilà pour mes "cadres", qui valorisent visuellement les travaux en leur conférant une certaine profondeur, et les "isolent" les uns des autres. J'ai ensuite plastifié chaque ensemble. Et voilà pour mes "verres", qui protègent et subliment.

Quelques boules de gomme de blu-tack plus tard, j'ai mon mur d'expo !! :-)


Bon, le seul bémol, c'est que je suis obligée de ne retenir que les "petites" oeuvres, étant donné le format des pochettes à plastifier...  

Mais, bien sûr, c'est du provisoire. Un jour, nous aurons un beau mur (fraichement repeint) orné de cadres homogènes... Un jour ! :-)

D'ailleurs, mon prochain article concernera également un petit pas dans l'aménagement de notre atelier... qui prend donc forme un peu plus chaque jour ! :-)

45 commentaires:

  1. j'adore je retiens l'idée on vient de commencer quelque chose mais le fond noir c'est vraiment super pour "sublimer" les réalisations <3
    merci

    RépondreSupprimer
  2. C'est superbe ! Moi aussi je recherche souvent des solutions home-made-système D-pas chères...
    Et ta solution est simple, efficace (je me répète, non ? ;-)) et jolie ! Vraiment, ce mur des œuvres est magnifique, bravo à tes deux artistes !

    RépondreSupprimer
  3. Il est super sympa ton mur d'expo !
    Mais les enfants ne peuvent pas se mettre devant pour les regarder (c'est l'escalier) ? Il n'y a peut-être pas besoin ?
    Je suis un peu perdue, il me semblait "qu'il ne fallait" n'en mettre qu'1 ou 2 ? Bon du coup, j'ai ENCORE envie de copier !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kiwii !

      Oui, c'est le seul problème : il faut regarder les oeuvres d'un peu loin. C'est pour cela que je pense pivilégier, à terme, les "grands" travaux, plus visibles, et trouver un autre système pour les format A4 (classeur, porte-vue...). Enfin, nous verrons !

      En tous cas, une fois de plus, je fais avec ce que j'ai. J'ai toujours regretté que ma maison n'aie pas plus de mur, alors dans cette pièce sous les combles, tu imagines à quel point je suis frustreé... :-(

      Quand tu dis qu'il faut exposer une ou deux eouvres, tu fais référence, je pense, à la pédagogie Montessori. Les oeuvres en question sont alors des oeuvres d'art, pas des travaux d'enfants.

      Maria Montessori s'est tellement concentrée sur les bases et le cadre qu'il faut donner aux enfants pour qu'ils puissent ensuite faire leurs propres découvertes, qu'elle est passée à côté de la spécificité de la pratique des arts pla. Tu sais que ce n'est pas le cas de la pédagogie Reggio, qui les remet à l'honneur. Les "murs d''oeuvres", en pédagogie Reggio, sont des expositions de travaux d'enfants ! Il ne s'agit pas d'aligner les Monet, Picasso et compagnie, qui, comme dans une classe Montessori, sont exposés avec soin, en petite quantité, et en rotation.

      J'espère ne pas t'embrouiller avec mes explications, je ne sais pas si je suis claire... :-D

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup ! Cela donne un effet intéressant. Certes, le mur n'est pas accessible, mais de loin, cela donne une belle vue d'ensemble.
    Il est vrai qu'on ne pense pas souvent à mettre en valeur les oeuvres des élèves. Souvent, les oeuvres d'une classe sont une série d'une même production, une demande identique à tous, ce qui donne au final un affichage très sommaire. Il y aurait à réfléchir sur la façon de faire des arts visuels en classe et surtout réfléchir à l'affichage, qu'il se fasse pensé avec les élèves et non juste pour les parents. Je l'ai fait en CLIS, l'élève avait le choix de l'affichage, soit bibliothèque, soit couloir, soit pas du tout ! Il le mettait lui-même au mur. Le problème d'un affichage à la demande va être que la question "pourquoi il n'y a pas d'oeuvre de mon enfant ?" qui peut poser problème, même en expliquant le principe. C'est quelque chose qui est différent de ce que les parents ont l'habitude de voir !

    Bref, je note l'idée pour plus tard ! Je pense que je ne vais pas tarder à proposer une activité peinture corporelle à mon fils... Il va juste falloir bien organiser l'espace pour éviter les catastrophes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)

      Hello, Mélanie !

      Oui, effectivement, moi aussi j'ai eu des "déboires" avec les remarques de certains parents. Sans compter que je les soupçonne de se dépêcher de comparer, ce qui m'oppresse complètement.

      Une solution radicale et efficace : je place les noms des enfants DERRIÈRE l'oeuvre. En expliquant aux parents (dès la réunion de rentrée) que c'est pour ne pas dénaturer l'oeuvre. Et c'est vrai en plus. :-)

      Bien sûr, certains enfants scripteur signent leurs oeuvres, c'est un droit, mais comme tu le soulignes, ça vient alors de l'enfant lui-même.

      C'est excellent de laisser les enfanst gérer les affichages, je note, et ça me donne des idées ! :-)

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup ton idée de plastifier les oeuvres de tes enfants.
    Je reprendrais bien l'idée pour mon deuzansetdemi !
    Mais je ne me vois pas le faire dans une classe (sacré lourd budget !)
    Sinon, pour économiser les feuilles noires en classe, je fais un liseré à la peinture acrylique noir (ça brille !) ou même au marqueur pour "simuler" un cadre et je trouve que ça change tout de suite l'oeuvre initiale en lui apportant du cachet.
    Au fait, il existe le format A3. On peut ainsi aussi l'offrir en set de table ... (pour la fête des mamans, papas, grand-mères ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, non, bien sûr, Sophie, dans le cadre d'une classe, il serait impossible de tout plastifier... Aïe !

      Oui, c'est dommage, ma dernière plastifieuse était une A3, et je ne me suis jamais servie de cette fonctionnalité !! Du coup, lorsqu'elle a rendu l'âme après des années de bons et loyaux service, il y a quelques jours, j'en ai acheté une A4, en me disant : "Pff, ça suffit bien !".

      Quelques heures plus tard, je décidais de plastifier les travaux de mes enfants... et je regrettais mon choix ! :-D

      Merci pour toutes tes idées, ça m'inspire toujours beaucoup ! :-)

      Supprimer
    2. Si tu as un lidl a cote de chez toi regarde les pubs. Ici ma A3 ma coute moins de 15€ et je prends tout mes papiers la bas.

      Supprimer
  6. Très beau rendu!
    Justement, je voulais te demander ce que tu faisais de toutes leurs productions. Tout ce que tu proposes à tes enfants doit engendrer énormément de créations, qu'en fais tu? Est ce que tu gardes tout?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas tout... Mais presque ! :-)

      Pour le moment, je ne jette que les oeuvres qui 1. Se sont déchirées/abîmées pendant le travail. 2. Ont été très vite abandonnées et que mes enfanst ne semblent pas vouloir reprendre. 3. Tout un tas d'expérimentations fantasques, où il s'avère que le support ou le médium n'a pas été super bien choisi et que le rendu ne tient pas (la peinture aux petits suisse, la peinture avec de la boue...).

      Plus tard, je demanderai aux enfants de faire le tri eux-même. Il y a un article sur le blog des "2 koalas" où la maman demande à ses enfants, en fin de Petite section, de sélectionner les oeuvres qu'ils souhaitent garder. (Mais je ne retrouve pas l'article...)

      :-)

      Supprimer
    2. C'est ici:http://les2koalas.blogspot.fr/2013/07/une-pile-de-papier.html
      et la suite ici http://les2koalas.blogspot.fr/2013/07/une-expo-dans-mon-salon.html
      :-)
      Et je compte refaire la même chose pour cette année de Moyenne sectiion

      Supprimer
  7. J'utilise la même technique "d'encadrer" en collant sur du papier -mais de couleur pour moi-, ou encore plus simple, je trace moi-même un cadre au feutre sur la feuille... Pendant longtemps, les productions ont été affichées à la patafix dans la chambre de la Pépette, mais au bout d'un moment, ça glisse beaucoup, voire ça tombe... Et ça laisse des tâches grasses sur le mur... J'en ai eu assez de ramasser ou "redresser" les oeuvres tous les 4 matins alors je suis passée au porte-documents pour les formats A4... Satisfaite de cette solution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, ici, ça tient super bien...

      Sans doute le fait que les travaux soient plastifiés aide, alors ? :-/

      Oui, les traces grasses sur le mur, ce n'est pas top... Je ne sais pas si j'aurais ce déboire, mais je m'en fiche : je vais tout repeindre un de ces quatre, ça en a bien besoin ! :-D

      Merci pour ton commentaire ! :-)

      Supprimer
    2. il y le masking tape qui est très joli et qui ne tâche pas, et qui se repositionne à volonté ... J'ai 5/6 rouleaux, les filles choisissent et accrochent elles même leurs oeuvres ... ça donne tout de suite un petit côté artistique sympa aussi je trouve! La patafix , j'ai arrêté depuis!

      Supprimer
    3. Bonne idée le washi tape :) Enfin une bonne excuse pour m'en prendre quelques rouleaux!! :)

      Supprimer
    4. Super idée, Alexandra, merci ! :-)

      Juste pour qu'on soit bien d'accord...
      Par "masking tape", tu entends... du scotch ? Sans doute un peu épais ? Et peut-être double-face ?

      C'est cela ?

      Merci pour tes lumières !

      Supprimer
    5. Ah, à te relire, je me dis que c'est du scotch décoré de motifs... J'y suis ?? :-D

      Supprimer
  8. Wow que c'est beau! Et comme très souvent sur ce blog, cela me donne plein d'idées:-) J'accrochais les oeuvres des enfants, mais je trouvais toujours qu'il manquait qqch au rendu. J'ai compris : le cadre (feuille noire ou marqueur noir autour)! Mille mercis!!!!
    Petite question, je vois sur le chevalet que les petits pots de peinture en verre sont bien rangés? Dans quoi les ranges-tu? Car les miens sont justes posés, et tombent souvent par terre lors des activités d'art plastique, d'où de nombreuses casses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ramboutan !

      Merci pour ton commentaire ! :-)

      Nos petits pots (type tout petits pots pour bébé, les plus petits que j'ai pu trouver) sont rangés dans des porte-photophores. Il a fallu que j'agrandisse très légèrement les trous avec une lime ronde pour que nos petits pots puissent entrer, mais ça se fait super bien. Et ils sont bien calés, les enfants ne parviennent pas à les ôter (et n'essaient pas trop, d'ailleurs !).

      :-)

      Supprimer
  9. Bonjour,
    C'est la première fois que je commente, mais merci pour toutes ces belles idées qui donnent envie ! Nous réfléchissons à la réorganisation de notre appartement pour notre bébé de bientôt 6 mois, en mode système D, et faisable dans un appartement de 34 m2 ! Etavi

    RépondreSupprimer
  10. je souhaite aussi exposé les œuvres de mon artiste en herbe, du coup j'avais pensé à des cadres en carton peint et papier plastifier collant pour couvrir les livres dessus... mais ton idée est très bonne aussi! Il faut que j'essai les deux pour voir....

    RépondreSupprimer
  11. Très bonne idée ! JE crois que je vais me renseigner pour acheter une plastifieuse car chez le papetier, ça commence à chiffrer ! Sinon, je commence à avoir pas mal de dessins et oeuvres stockées à la maison avec ma 5 ans et ma 18 mois... Je me demandais si tu partagerais aussi ta façon de stocker/archiver les productions de tes enfants ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Marjolaine, acquérir une plasfieuse, c'est vraiment économique !

      La mienne est une Fellowes, Lunar A4, elle côute dans les trente euros... et elle est top ! :-)

      Pour le moment, je ne me pose pas vraiment la question d'archiver... Les enfants dessinent beaucoup dans de petits carnets à dessin, déjà ça m'évite de gérer cela. Pour les travaux sur papier libre, je les conserve dans mon carton à dessin... C'est un peu le bazar, d'autant que je n'ai pas toujours le temps de noter qui a fait l'oeuvre et quand... Bon, tout cela s'organisera dans le temps ! :-)

      Supprimer
  12. Salut Elsa
    Les tableaux sont si beaux :-) j'aime beaucoup !
    j'ai une question relative à l'encadrement des enfants durant la peinture, ou plutôt une problématique !
    Au fait, j'utilise la peinture comestible pour mon bébé et son rendu est liquide comparativement à la gouache. J'en fais une quantité et quand je propose à mon bébé, il a tendance de temps à autre à taper fort dedans et la peinture part dans tous les sens !! ce me gène un peu, non par rapport au bazar mais surtout par rapport au détournement de l'activité.
    Aussi, même si je lui ai proposé des supports variés pour peindre dessus, il commence à "chercher" tous les autres trucs sur lesquels on peut peindre: la table ou chaises de travail, le voile de protection en plastique que je mets sur le sol, et récemment il me cible moi : il veut peindre sur mon visage et mes cheveux et commence à tourner sur moi avec un grand sourire qui signifie: je t'ai eu !! et moi qui n'ai jamais teint ses cheveux, je me suis retrouvée un jour avec des mèches en rouge...
    Il a aussi voulu peindre avec ses pieds.
    Je ne sais pas trop comment me comporter vis à vis de celà: j'essaye de l'attirer vers l'activité mais je me demande si cela ne risque pas de trop le cadrer et de limiter son imagination en conséquence ?? il est "acceptable" ce genre de détournement à son âge (2 ans) ou faut il vraiment le cadrer ?
    Par ailleurs, j'aimerais bien que tu partages avec nous le déroulement d'une activité peinture chez vous (et pâte à modeler si possible) ainsi qu'une revue des outils proposés pour rendre l'activité peinture plus attrayante.
    Merci de ton avis précieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hakima pour moi lorsqu'il essaye de peindre des supports non appropriés (choise, ...) je ne pense pas qu'il faille le laisser faire. Ce n'est pas entraver l'activité que de poser des limites, c'est autre chose que de dire fais comme ci tient ton pinceau comme cela etc. A mon avis (et cela n'engage que moi) ce n'est pas par ce que l'on cherche à favoriser l'autonomie de nos enfants qu'il ne faut pas poser des limites et cadrer les choses, cela les rassurent également. La liberté est appréciable que par ce qu'elle se fait dans un cadre avec des limites. Il faut juste savoir placer le curseur au bon endroit (c'est là que ça se complique).
      Ensuite si il veut découvrir la peinture avec ses pieds pourquoi ne pas lui en laisser l'occasion, il ne dégradera rien. Pour moi ce n'est plu tout à fait un détournement mais une autre manière de procéder.
      Sinon une petite idée que j'avais pratiqué l'été dernier avec mon fils : nous nous sommes mis en maillot de bain dans le jardin et avons fait de la peinture sur corps. Il a eu le droit dans ce cadre de me peindre dessus moi sur lui puis nous avons pris une douche. C'était un moment très rigolo, la sensation du pinceau ou du rouleau sur le corps. Et surtout cela nous a permis de voir la peinture sous un autre angle.

      Supprimer
    2. J'allais dire comme Anfofi : peindre avec les pieds, se peindre mutuellement le visage, le corps ou les cheveux c'est tres rigolo... ou très relou. Pour lui faire comprendre que ce n'est acceptable que dans le cadre d'un délire bien cadré, l'organiser comme une activité exceptionnelle et si possible extérieure (dans un jardin, à la plage...).

      Pour le reste c'est "Tu peinds SUR ce qui est prévu, AVEC ce qui est prévu" : la créativité vient en réponse à des contraintes, pas d'une trop grande liberté. D'où la créativité incroyable qui peut ressortir de certains défis, comme "on n'utilise qu'une couleur", "sur un support de forme bizarre (par ex très long, ou rond, ou un poteau...)", "on n'utilise pas de gomme", "on n'a que 5 minutes", "on n'a le droit que de faire des lignes", "on ne leve jamais le crayon" : ce sont de petits ou grands défis qui permettent d'explorer certains techniques à tout âge et donnent lieu à une créativité surprenante.

      J'aurais d'ailleurs une question : dans notre maison en travaux il y a des murs sur lesquels je laisserais bien dessiner tous les enfants qui passent (puisqu'il seront enduits, peints, voire... détruits), d'autres que je viens de finir alors pas touche, et je pense aux pauvres parents des enfants à qui j'aurai donné de bien mauvaises idées. Comment faire comprendre (ou à partir de quel âge) que ce mur-là, oui, mais les autres, non ?

      Supprimer
    3. Bonjour
      Je vous remercie Anfofi et Eleonore pour vos réponses, c'est ce que "sentais" aussi: l'encadrement est indispensable. Je voulais connaître le point de vue des pédagogies alternatives vis à vis de ma problématique pour agir en étant sûre de ne pas "mal agir".
      Merci encore !

      Supprimer
    4. Rhôô, ben zut, je t'avais fait une longue réponse sur ce point, et elle n'apparait pas... :-(

      Je recommence dès que possible, désolée pour le délai !

      Supprimer
    5. Oh, je ne saurais trop te remercier pour ton aide :-)

      Supprimer
    6. salut Elsa
      J'aimerais connaître ton avis (et celui des lectrices) concernant le rythme d'un enfant durant les congés des parents. En effet, je serai en congé durant un mois (youpii!!) et nous allons voyager durant une dizaine de jours, puis revenir pour continuer le congé chez nous à la maison. Je me demande s'il est possible de changer le rythme d'un bébé durant les vacances (concrétement, peut être il va décider de sauter la sieste et puis on sera à la plage toute la journée) et y revenir après ?

      Je note seulement que mon bébé aime sortir et ne s'en lasse pas ! il peut passer plus de 6h d'affilée dehors en train de courir et de jouer, et puis rentre pour continuer le second épisode à la maison! il est à fonds dans sa phase de grande motricité.
      Déjà le week end, son rythme est un peu différent du reste de la semaine car il fait sauter la sieste.
      Je me pose la question donc sur la possibilité de revenir au rythme "normal" après les vacances ? va t il accepter de rester à la maison alors que durant notre voyage on sera dehors la majorité du temps ?
      vous avez déjà vécu cette expérience avec vos enfants ?
      Merci d'avance

      Supprimer
    7. Coucou Hakima !

      Voici mon avis sur cette question très personnelle : ;-)

      Ce sont les vacances, alors, faites-vous plaisir, il n'y a aucun problème à ce que les habitudes de ton bébé soient un peu bouleversées !!

      A une exception près : la sieste.

      Laquelle, à 2 ans, est absolument INCONTOURNABLE !!!

      Si ton enfant "décide" de sauter la sieste, tu ne le sauras que si tu lui laisses la possibilité de la faire quand même. Ce qui signifie : le coucher, et le laisser se reposer entre une et deux heures avant de le relever.

      En clair : il faudrait que l'un de vous fasse des allers-retours de la plage à l'appartement où vous logerez et "sacrifie" une partie de son après-midi. Ce n'est pas une bonne nouvelle, je m'en doute, mais, oui, les bébés, c'est trèès contraignant.

      Cela fait trois ans et demi que nous n'avons pas eu de vacances "normales" (= durant lesquelles il nous soit possible de suivre notre rythme à nous, parents.)
      Mais ça reviendra. Courage !! :-)

      (Ah, tu m'a demandée mon avis, tu es servie, hein ???)

      :-D

      Je vous souhaite de très bonne vancances en famille, en tout cas ! :-)

      Supprimer
    8. Ah, et oui : ton enfant retrouvera son rythme habituel tout naturellement.
      On est content de partir, mais on est aussi content de rentrer.
      Cela s'applique aussi aux bébés !! :-)

      Supprimer
    9. Et enfin : je reviens te répondre aussi sur cette histoire de débordement lors de tes séances peinture.

      1. Comme les autres lectrices, je pense qu'un encadrement est nécessaire. Chez nous, j'expose les règles clairement au départ (enfin, je le faisais, car à présent, ce n'est plus la peine...) et au moindre détournement, je stoppais tout. C'est dur, parce que l'adulte a autant envie que l'enfant de cette séance ! :-D

      Il est inutile de se mettre en colère (même si des fois c'est rageant de voir le bébé faire EXACTEMENT ce qu'on vient de dire de ne PAS faire, mais il faut se dire que c'est une réaction normale chez un tout-petit, qui veut s'assurer qu'il a bien compris la règle, et a donc besoin de notre réaction "négative"). Il suffit de dire : "Tu fais exprès de peindre là où je t'ai dit de ne pas le faire, donc on arrête pour aujourd'hui. Nous reprendrons demain."
      Point, non négociable.

      En quelques jours, ton enfant aura intégré les cadres dont il a besoin pour exécuter l'activité sereinement.

      2. Cependant, ton fils est encore tout-petit, et il a besoin d'expérimenter. Si tu sens que, par exemple, taper dans la peinture le met en joie, qu'il apprend plein de choses sur les effets produits, etc., aménage parfois l'activité pour que cela soit possible (en bachant tout ce jour-là par exemple), et commence toujours par énoncer les règles. De toute façon, il y aura toujours des règles !!
      De la même manière, tu peux organiser des séances de peinture sur corps (dans la baignoire ?) ou de peinture sur meuble. Pour la peinture avec les pieds, assois ton enfant sur une chaisse basse de manière à ce que ses pieds colorés touchent le papier et incite-le à laisser des traces en restant assis : debout, c'est la glissade assurée !! :-)

      Mais ce qui est permis aujourd'hui dans telle situation, ne le sera pas demain dans une séance de peinture "normale", dans laquelle on reste sur l'espace-table, etc.
      Les tout-petits sont capables de l'entendre (parfois au bout de quelques jours) si on le leur énonce clairement.

      3. Concernant ta demande, je compte justement faire un article bientôt donnant des exemples de séances artistiques avec les tout-petits, j'espère que ça t"inspirera.

      Mais sinon, une séance-type, c'est très simple : chez nous, les enfants ont accès à 6 pots librement (couleurs primaires + noir et blanc + eau) : ils les ouvrent, prennent 5 pinceaux au choix et font des traces sur une feuille.
      De même la pâte à modeler : ils prennent une boule de pâte (ils n'ont droit qu'à une seule couleur à la fois), les outils de leur choix, et font leur petite affaire.

      Pour le matériel, tu peux relire cet article :
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/02/nos-etageres-dart.html

      J'espère avoir répondu à ta question !! :-)

      Varier, c'est bien, mais je crois qu'il faut aussi laisser l'enfant explorer les gestes "basiques" un nombre incalculable de fois. Généralement, je ne prévois rien de spécial !! :-)

      Supprimer
    10. Salut Elsa
      et merci de tes réponses détaillées et riches :-) je t'ai fais un sacré boulot là ! sincèrement désolée !
      Ah oui, je ne compte pas sauter la sieste durant le congé, j'ai besoin aussi de rentrer à la maison de vacances pour me reposer et déjeuner moi aussi. Donc ça va ! je me souciait surtout sur la possibilité de retrouver son rythme normal après les vacances, et là ta réponse me rassure !
      J'ai prévu aussi une semaine de transition à la maison avant que je retourne travailler, histoire de l'habituer doucement à son rythme initial, mais je ne sais pas si ça sera aussi facile pour lui de rester avec la nounou sans moi, on va voir :-(
      Pour la peinture, merci de ton avis, j'avoue que je n'ai jamais énoncé de règles durant nos séances artistiques. Pour moi, je pense que c'est important que ces séances soient marquées dans son inconscient comme des séances de joie et non des séances de travail. c'est pourquoi je le laisser faire. ce sont aussi des séances d'expérimentation "parfois: il regardait l'effet de ses tapes dans la peinture et les suivait avec concentration".
      A la lumière de ton avis, je pense qu'il importe de mieux le cadrer sans en faire trop (rester un peu souple). Je vais commencer d'abord par agencer notre "atelier" et donc lui proposer une petite table avec une chaise (car maintenant il peint debout), peut être ça va limiter les débordements. Aussi, j'ai modifié ma recette de peinture comestible et je viens de tester celle au yaourt que je trouve mieux: Moins liquide, on arrive à mieux limiter les débordements.
      Je tâcherai à organiser des séances de peinture dans la salle de bain pour qu'il ait liberté totale ce jour là. (voilà, en t'écrivant, j'ai des idées plus claires!) je pense que la dissociation des lieux pourrait être bénéfique: avoir la liberté totale dans un lieu et des règles dans l'atelier!
      J'ai la chance d'avoir un bébé calme et qui ne fait pas de "crises" quand on l'empêche car dès son enfance, je lui donnait la liberté de faire ce qu'il veut et il ne m'a jamais déçu. Il est très loin de l'image typique de "l'enfant roi", au contraire, un message non verbal est tissé entre nous: vous me laisser faire ce que je veux, je vous remercie pour ça et j'accepte avec bienveillance vos empêchements".
      Il ne fait pas vraiment de bêtises et quand une activité le rend très heureux, il me l'exprime fort: il vient me faire un de grands câlins et bisous avec un regard d'amour dans ses yeux. Il sait comment me faire FONDRE :-) et donc j'aime bien qu'il vive toutes ses expérimentations si possible dans la joie.
      Je vais m'inspirer de ton commentaire pour mieux organiser nos séances de peinture dans l'attente de tes articles sur les activités artistiques.
      Alors Louiselle n'a pas suivi la progression d'antonin relative aux couleurs? Elle expérimente les mélanges de couleurs?

      Supprimer
    11. Coucou Hakima !

      Pour ce qui est de la progression de Louiselle, elle est effectivement différente de son frère... forcément. Je ne vais pas lui lier les mains, alors que la peinture est en libre service dans l'atelier, hein ?

      Je te renvoie à la réponse que j'ai faite à Aurélie dans les commentaires de cet article-là (c'est la réponse du 11 avril...):
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2014/04/nos-semaines-12-et-1314.html

      Relance-moi si tu as d'autres questions sur ce sujet. :-)

      Supprimer
    12. c'est normal :-) IL EST INTERDIT DE LIER les mains de nos bébés ;-)
      Non, je n'ai plus de questions à cet instant, j'attends de mettre en oeuvre à la lecture de tes réponses et peut être là j'en aurais :-)
      A très bientôt ! je continuerai à vous suivre durant mon congé et mes vacances :-D

      Supprimer
    13. Coucou, depuis ta réponse Elsa, j'e l'ai laissé faire et lorsqu'il m'a demandé une 2ème couleur primaire, je lui ai mis à disposition, il a donc pu expérimenter ses 1ers mélanges, mais il n'a eu aucune réaction ! je m'attendais à ce qu'il soit au moins un peu surpris, mais... RIEN, les enfants sont imprévisibles ;-) Enfin les mélanges ont l'air de lui plaire donc je continue à lui proposer plusieurs couleurs et il aime changer de matériel aussi donc ça donne de jolies créations que j'aimerais exposer comme tu l'as fait ! J'ai la même plastifieuse que toi et j'en suis très contente sauf qu'en A4 c'est vrai que c'est juste pour plastifier les œuvres d'arts de nos petits ;-) A bientôt. J'ai hâte de voir l'atelier refait ;-) et bonnes vacances Hakima. Aurélie

      Supprimer
    14. Merci Aurélie :-) et oui les enfants sont imprévisibles et chacun est unique. Peut être il n'extériorise pas et laisse ses remarques et impressions pour lui :-)

      Supprimer
  13. Bonjour Elsa,

    J'avais dans l'idée pour conserver les oeuvres des enfants (après exposition), de les photographier et d'en faire un livre photo par année (en incluant les oeuvres maison, les oeuvres 3 D, les oeuvres scolaires et chaque membre de la famille).

    Voici un lien d'un article de la cabane à idée pour des idées pour exposer les dessins des enfants que je trouve sympa.

    http://www.cabaneaidees.com/2011/11/10-facons-dafficher-les-dessins-de-vos-enfants/

    Pour l'instant, j'ai choisi 3 beaux cadres A4 exposés dans le salon où j'effectue une rotation pour les oeuvres les plus belles.

    Allez, je retourne à mes révisions, je suis de nouveau admissible au CRPE, oraux dans 10 jours !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'idée, Céline, j'adore l'idée de l'album-photo ! :-DD

      Bon courage pour tes révisons, je t'envoie PLEIN de bonnes ondes et beaucoup de M***, et saches que :

      Je RÊVE de travailler avec des collègues comme toi, donc, il faut décrocher ce fichu concours !

      (et demander ta mut' en Isère, mais ceci est une autre histoire...).

      :-)

      Supprimer
    2. Merci Elsa !! C'est un très beau compliment, que je te retourne d'ailleurs !

      Je vais faire mon possible pour réussir, les stats sont de mon côté (60 postes pour 82 admissibles, c'est jouable !).

      Je garde un souvenir magnifique de l'Isère et de Grenoble (j'ai fait une année d'étude la-bas), j'ai rencontré l'homme de ma vie et le père de mes enfants, donc si je pouvais, hein, et ben j'y retournerai !!

      J'attends avec impatience l'article sur le nouvel aménagement de l'atelier ...

      Supprimer
  14. Bravo l'idée de la cage d'escalier !! La notre est immense et mochissime, ce sera une bonne occasion de la sublimer.

    RépondreSupprimer