jeudi 10 avril 2014

Votre heure sera la sienne


Il y a quelques mois, j'ai découvert une astuce merveilleuse, digne de Filliozat, Faber et Mazlish réunies (si, si) : lorsqu'Antonin se mettait à râler qu'il faille déjà quitter l'aire de jeux du centre commercial, ou aller dormir ou passer à table ou que-sais-je (je vous prie de croire que pour mon Damoiseau les occasions de frustration ne manquent pas), je brandissais ma montre en clamant : 

"Mais SI ! REGARDE ! C'EST L'HEURE ! (de quitter l'aire de jeux du centre commercial, d'aller dormir, de passer à table ou que-sais-je !)"

Et là où toutes mes longues arguties avaient toujours échouées ("M'enfin, Antonin, nous n'allons pas passer l'après-midi dans ce centre commercial ! (Si ???). M'enfin, Antonin, tu ES fatigué ! (Non ???). M'enfin, Antonin, tu AS faim ! (Ah non, vraiment ?)", etc...), ce petit argument tout bête se mit à avoir un pouvoir énorme. Antonin, quatre fois sur cinq, quittait immédiatement son ire pour se pencher très sérieusement sur le minuscule cadran de ma montre et déchiffrer : il est l'heure... Ah, OUI, il est l'heure de quitter les merveilleuses voitures rutilantes du centre commercial. C'est écrit LÀ, donc, il faut y aller. Ce n'est pas la volonté de Maman contre la mienne, c'est quelque chose de bien plus transcendant qui est en jeu : L'HEURE. Devant laquelle, généralement, Antonin s'incline de très bonne grâce. 

Et d'ailleurs, le Damoiseau a très vite compris dans quel sens tournait les aiguilles et que c'était la petite qui comptait le plus. Le fait de savoir "lire l'heure" (sans s'encombrer des minutes et pas au-delà des nombres à un chiffre) lui a donné un pouvoir nouveau. Et du même coup, une patience et une sagesse nouvelles.


Bon. Vous me connaissez. Ma devise est : "Surfons, surfons !", non sur les vagues, hélàs, mais bien sur les intérêts de nos bambins, ce qui est, à mon humble avis, à peu près tout aussi sportif.

Je voulais donc installer un "coin-horloge" dans la chambre d'Antonin depuis assez longtemps, mais j'ai mis du temps à cogiter la chose... Je me suis finalement décidée pour une horloge silencieuse à grand cadran (30 cm de diamètre), aux chiffres lisibles - oui, parce qu'Antonin est le premier à me faire remarquer que dans certains livres à compter "les chiffres ne sont pas bien écrits"... À bon éditeur, salut ! ;-)

J'ai accroché ce cadran assez haut - à hauteur de regard tout de même - en expliquant à Antonin que cette horloge-là était faite pour être lue, et non touchée. Mais en dessous, j'ai accroché une horloge-jouet, laquelle, à l'inverse bien sûr, est faite pour être touchée ! :-)


C'est tout simple, mais très efficace. La présence des deux cadrans permet à Antonin de reproduire, sur l'horloge Goki, la disposition des aiguilles qu'il observe sur le cadran réel. Ou bien c'est moi qui place les aiguilles de l'horloge-jouet en expliquant au Damoiseau : "Quand les aiguilles seront ainsi, ce sera l'heure de la fin de la sieste, du repas, de la promenade...". Reste à Antonin d'observer la course des aiguilles et d'identifier le moment où leur disposition sur les deux cadrans est "la même"...

Il s'agit de mises en paire sophistiquées, en somme ! 
:-D

N. B. Je termine sur un petit point technique : Antonin ne sait pas encore lire les nombres à deux chiffres qui sont représentés sur les cadrans (10, 11 et 12). Pour le moment, il ne m'a pas demandé explicitement comment se lisaient ces nombres, donc je ne le lui ai pas dit. Lorsque nous devons y faire allusion, je prends soin de lire, comme à l'école : "Un 1 suivi d'un 2", et non "Un 1 et un 2", ce qui induirait, bien sûr, une confusion avec l'addition... Vous me suivez ? :-)

48 commentaires:

  1. mmm intéressant, idée à retenir pour plus tard ...

    RépondreSupprimer
  2. Oui oui on te suit !! Très bonne idée, pour plus tard également ! Le seul hic c'est que je ne porte pas de montre :-D !!
    H.S. : la bibliothèque "mince" d'Oxybul te satisfait ? C'est celle que j'envisage pour Soren mais je me demande si la quantité de livres qu'on peut y ranger est suffisante ? Merci, fin du H.S. !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Boubou ! ;-)

      Oui, personellement, je suis très contente de cette bibliothèque. Je trouve sa capacité suffisante, surtout quand on pratique la rotation des livres ! ;-)

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse ! Je pense que c'est bien celle-ci que je prendrai. Mais avant, il faut que je libère la place dans sa chambre, et pour ça,il faut que j'organise le coin Montessori/Reggio etc. dans la pièce d'à côté. Bref, c'est pas pour tout de suite :-D !
      Quant à la rotation des livres que je pratique aussi, je serais curieuse d'en savoir un peu plus sur ta façon de procéder...d'autant que tu n'as jamais écrit d'article sur le sujet je crois ;-) !

      Supprimer
    3. Ma rotation des livres, Boubou ?

      Simplissime, cela ne vaut pas un article ! :-)

      Je sépare notre lot de livres en quatre paquets, que je range dans des bacs (enfin, 3 bacs suffisent, puisque le 4e paquet est à disposition).

      Je répartis le stock en cours entre les chambres des enfants, le salon et la salle de bain (le panier à côté du pot, tu sais...). Et chaque semaine, je change (le samedi ! C'est la fête !). Enfin, pour de vrai, je fais la rotation 3 semaines sur 4, puisque la 4e semaine nous allons à la bibliothèque. Ce samedi-là, je ne change pas les livres, puisque nous en rapportons tout un stock ! :-)

      J'espère avoir répondu à ta question ? :-)

      Supprimer
    4. Oui,tu y as parfaitement répondu ;-) ! Je me demandais si ta rotation tenait un peu compte des "thèmes" des livres en fait, ou si c'était simplement une division par 4.

      Supprimer
    5. Une simple divison par 4.

      Les enfants et moi aimont lire des histoires d'hiver au printemps, et inversement. C'est aussi comme ça que la conscience du temps se construit, par un travail d'évocation et d'anticipation !

      J'essaie même, si j'ai plusieurs livres traitant d'un même thème (les émotions, la musique, etc.) de les répartir entre les bacs, de façon à ce que ces thèmes récurrents puissent être abordés à tout moment. :-)

      Supprimer
    6. Tout pareil ici ! Sauf que nous n'avons que deux caisses de livres (caisses de vin :-D), une dans la pièce à vivre et une dans sa chambre, où est le pot (pas de place dans la SDB...), parce qu'ici aussi le pot est l'occasion de lire !
      J'essaie justement de varier les thèmes et les types de livres au sein d'une même caisse, alors au préalable je "trie" les livres pour mieux les distribuer en fait. J'aime évoquer les saisons au quotidien, au travers de ce que nous voyons, sentons etc. mais je n'aime pas spécialement toutes les activités dites "à thème" (d'où mon blocage initial sur les bacs sensoriels). Donc nous lisons aussi des histoires d'hiver en été, et des histoires de nuit en plein jour ;-) !

      Supprimer
  3. Je trouve cette idée simplement géniale ! MERCI ! Magali

    RépondreSupprimer
  4. J'aimerais connaître la marque de la grande pendule tu n'entends pas les aiguilles ?
    Merci

    RépondreSupprimer
  5. vu la marque après sur le Pc orium

    :)

    Ou as tu pris la tienne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.amazon.fr/gp/product/B00DW2ZWTC/ref=oh_details_o00_s00_i00?ie=UTF8&psc=1

      :-)

      Supprimer
    2. Je précise : cette horloge est ABSOLUMENT silencieuse ! :-)

      Supprimer
  6. Je vais tester cette technique qui me semble adaptée à Petit bonheur.
    Tous les matins il nous dit c'est trop tôt ou c'est pas trop tôt au réveil.
    Je suis optimiste pour transposer pour d'autres situations. D'ailleurs on le fait à petite dose mais avec une horloge (ou deux comme chez vous) c'est encore mieux.
    Si c'est l'heure c'est l'heure ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Comme ton billet tombe à pic. Nous on utilise l'horloge du téléphone portable quand on est en extérieur (et oui nous ne portons plus de montre). Comme toi, j'ai cherché un moyen de partir de l'aire de jeu, du café des enfants, de chez papi et mamie..."Quand on verra un zéro à la fin ce sera l'heure de partir" et hop ne voilà t'il pas qu'il me suit sans rien dire... Pour la maison nous avons déjà la grande horloge utilisée pour l'heure de la sieste, du repas, du brossage des dents...Je vais te piquer l'idée de l'horloge jouet à mettre à disposition. Je partage avec vous la première phrase de Clément le matin au réveil : " c'est l'heure de déjeuner?"

    RépondreSupprimer
  8. J'adore ton idée !
    Ici mon 4 ans s'intéresse aussi beaucoup à l'heure, je viens de lui commander l'horloge en bois sur Coccinelle Boutique. Mais ton idée avec les horloges est vraiment judicieuse, toujours de bonnes idées ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Ici aussi l'horloge (une synopte) me sauve la vie : "quand l'aiguille est là, je descends, ça sera l'heure du diner" ! (elle est à hauteur des mains pour qu'elles voient bien les pictogrammes, mais pas de démontages intempestifs, même par P.)
    Bonne idée la seconde horloge pour reproduire les heures.... je note pour les anniversaires qui arrivent (quand elle aura découvert les chiffres !)

    RépondreSupprimer
  10. Je vais mettre dans un coin l'idée de la grande horloge pour plus tard, Poupinette est encore trop petite. Nous avons aussi eu à faire face à un problème de temporalité avec le changement d'heure. Ma puce est dans une phase où elle est terrorisée par les ombres. Elle dort une heure plus tard par rapport à avant.

    C'est souvent qu'elle ne veut pas se coucher, qu'elle veut faire d'autres activités (son frère dort à la même heure que d'habitude, donc on en profite pour faire des activités plus structurées). Alors je lui montre l'extérieur et lui dit "Regarde, le jour est parti, c'est l'heure du dodo" Généralement, ça marche bien.

    RépondreSupprimer
  11. Très belle idée. Je vais patienter encore un peu pour que la reconnaissance des des chiffres soit totalement acquiss (à 3 ans 1/2, le 10, le 11 et le 12 ce n'est pas encore tout à fait ça!) et ensuite je mettrai ça en place. L'horloge complètera la poutre du temps! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une horloge sans chiffres, avec des dessins, ça marche top en attendant les chiffres !

      Supprimer
    2. Clotilde j'avais bien repéré ton idée sur ton blog et elle me palit beaucoup, le seul problème c'est que j'ai du mal à trouver une horloge synopte à un prix qui me paraisse raisonnable.
      J'avais aussi repéré cela :
      http://montessorichezmoi.over-blog.com/article-le-temps-qui-passe-1-la-journee-48998495.html


      Finalement je vais peut être me laisser tenter par l'idée d'Elsa, pas d'investissement à faire nous avons tout à la maison. Affaire à suivre!!!

      Supprimer
  12. Trop bien, je réfléchissais justement pour mettre en place une horloge pour les mêmes raisons, mais mes petits loups sont petits (- de 3 ans, je suis assistante maternelle) elles ont bien compris le principe , mais si on voit bien la grande aiguille, on attend qu'elle soit à tel endroit, c'est plus compliqué en fin de compte pour les heures ! mais l'idée des deux horloges est très intéressante , on va pouvoir comparer et mieux situer la petite aiguille.
    Je vais de ce pas sortir mes cartons et les peintures, quoi de mieux pour s'approprier un objet que de le fabriquer... Et en plus ça ira plus vite... Merci en tout cas pour tous ces articles si intéressants
    Patricia

    RépondreSupprimer
  13. Quelle bonne idée !!
    Je file remettre des piles dans l'horloge du salon (arrêtée sur midi depuis des années...comme par hasard ;) )

    Ici, grand première : Violette dit "oui" depuis deux ou trois jours. "Tu ne veux pas mettre tes chaussures, tu veux vraiment tes sandales ?" "WOUI" :D

    RépondreSupprimer
  14. Elle est très jolie cette horloge !
    Cela fait un moment que j'en cherche une. Mais contre toute attente je trouve très difficile d'en trouver une où les chiffres sont très lisibles et qui ne fait pas d'horrible TIC TAC (et cela à chaque seconde!!!!!)

    RépondreSupprimer
  15. Très bonne idée ! Et bien vu l'horloge sans bruit, le moins tic tic me rend dingue !

    RépondreSupprimer
  16. Ahhh mais c'est génialissime comme idée ! Bon H n'a que 23 mois, je vais devoir prendre patience :-)

    RépondreSupprimer
  17. Voilà un article qui m'inspire.
    Je pense faire la même chose dans la chambre de ma fille de 4 ans et demi.
    Quand elle se lève la nuit ou sur le petit matin pour faire pipi, elle pourra savoir si c'est une heure pour se lever ou se coucher, si la veille au soir je mets la pendule jouet sur l'heure du lever.
    Merci!
    Anaïs

    RépondreSupprimer
  18. J'ai remarqué que l'argument "heure" fonctionnait pas mal ici aussi! La gommette adore savoir quelle heure correspond à quelle activitée : "a quelle heure vient le CE2?" "a quelle heure part le confetti?" "a quelle heure allons nous à la crèche?" etc...
    Pour la sieste (qui n'a plus cour!), le coucher ou le brossage de dent, je mes suis souvent aidée de l'argument "c'est l'heure tu sais, tout le monde va au lit, il est tard"...
    Du coup, j'ai pensé à mettre des gommettes (on ne se refait pas!) sur mon horloge de cuisine. Une gommette pour l'heure de la sieste, une pour le repas etc....

    Je vous en reparlerai quand ça sera fait!
    Le confetti se réveil, je file!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage pour tout, Angélique, tiens-nous au courant pour tes gommettes (sur l'horloge, je veux dire !!)
      :-D

      Supprimer
  19. Oh c'est une chouette idée ça ! Je retiens !!!

    Du coup, ça me permet d'entamer une question que je me pose depuis longtemps. Désolée d'avance si je parais ridicule...
    Quand l'enfant fait des "bêtises", que doit on faire ? Y a t'il une méthode "montessorienne" ? On m'a parlé de la "chaise à réfléchir", est-ce si bien ? Parfois, je me sens complètement abandonnée quand ma fille fait une petite "crise" (je n'aime pas ce mot là!) pour sortir d'un endroit qu'elle aime par exemple ! Que faire ? J'essai de lui expliquer en avance, sur le moment, d'attendre que ça vienne d'elle, de faire diversion (j'aime pas ça non plus), ..., bref comme on dit : j'essai tout ! Mais je m'en veux, je m'en veux !!! Et puis j'avoue, je n'aime pas le regard des gens non plus (surtout dans ma petite commune ou tout le monde se connait...). Parfois même, je préfère ne pas sortir de peur d'affronter une "crise", et ça je m'en veux d'autant plus !!

    Et pourtant ma fille n'est pas "difficile" (encore un mot que je n'aime pas!!) alors bon...

    Ce sujet pourrait-il faire l'objet d'un article ? En tout cas, si les lectrices ont des bons conseils, je prends !! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée, Kiwii, mais je ne suis pas habilitée à faire un article sur le sujet...

      Antonin a des accès de frustration très fréquentes (nous sortons d'une longue période particulièrement intense où nos journées n'étaient qu'une succession d'accalmies entre ses crises...) et je suis comme toi : j'essaie un peu tout, et j'ai du mal à trouver des règles de conduite qui me paraissent pertinentes quelle que soit la situation...

      Comme ta fille, Antonin n'est pas "difficile". C'est un enfant timide, très observateur, peu verbal. Bien qu'il parle à présent très très bien, il a encore beaucoup de mal à exprimer ses besoins, et c'est ce qui fait que ça "pète"... Ça, et le manque de sommeil, car il refuse de dormir l'après-midi depuis plus d'un an, alors qu'il en a manifestement besoin...

      Comme toi, j'ai sucré certaines ballades parce que je n'en pouvais plus que ça se termine mal systématiquement... Je les réintroduis à présent, mais cette période où je refusais de sortir seule avec les deux enfants a duré presque 6 mois.

      De même, les retours de l'école étaient cauchemardesques depuis la rentrée, et là, miracle ! Depuis 15 jours, impeccable !! :-O

      Je te souhaite un bon courage et un peu de patience, je suis sûre que ces comportements sont passagers... même si cela nous parait très très long !!

      Supprimer
    2. Ah, et je n'ai jamais tenté la chaise à réfléchir, ni le coin, ni rien de ce genre. Je ne le sens pas du tout.

      Par contre, je m'isole. Quand le comportement d'Antonin me mets sur les nerfs et que je ne puis plus rien faire pour lui, je sors (avec Louiselle). Je vais dans une autre pièce. Il est furieux, mais je ressens le besoin de préserver les autres membres de la famille de sa "violence"... :-(

      Supprimer
    3. C'est fou ça, j'ai exactement la même à la maison. Ma puce est sensible aux frustrations et comme elle ne sait pas encore bien parler, tout est exacerbé. On vit dan une sorte de lutte entre nos besoin à chacune, donc je peux pas m'empêcher de vouloir limiter au maximum les sujets "à polémique"

      Pour les quelques sorties qu'on fait, j'y vais au petit bonheur la chance. Des fois, Poupinette suit volontiers, d'autres non. J'essaie de lui annoncer par avance (marche que pour certaines choses). Faire diversion, je n'aime pas trop non plus, j'ai l'impression de la tromper.

      Ces derniers temps, on avait beaucoup de mal à lui faire se laver les mains et les dents. Moi, en tout cas, je n'y arrivais pas. Ca a été un moment quand seulement le papa était avec elle dans la pièce, mais elle a vite demandé ma présence (mais ne faisait pas plus). Depuis quelques jours, on a trouvé un nouveau moyen : le doudou.

      On a commencé par installer doudou de façon a ce qu'il "voit" ma fille et on lui expliquait (à ma fille, hein) que doudou voulait voir comment elle se lavait les mains et les dents. C'était nickel, puis elle a commencé à se lasser. Donc, cette fois, je faisais toujours appel à doudou, mais c'est LUI, qui faisait à ma place : c'est lui qui mettait le savon sur ses mains, qui allumait l'eau, qui brossait ses dents ... et qui chantaient même la berceuse. Bon, pour la chanson, ma fille a vite compris que c'était moi qui faisait doudou.

      Mais faut bien l'avouer, quand ça marche avec ma puce, ça ne dure pas plus de quelques jours. Faut constamment renouveler, c'est usant, mais pas le choix.

      Supprimer
    4. Ah les accès de frustration, nous on connait aussi. Depuis quelque temps elles sont revenues de plus belle (je me demande si ce n'est pas lié à la grossesse même si pour le moment nous n'avons rien dit à notre fils). Je sais que c'est en parti lié à l'âge mais des fois j'ai aussi l'impression que c'est le revers de la médaille d'une éducation "montessori". En fait, je me demande si le fait de gagner en autonomie ne rendrait pas les limites (imposées par l'adulte ou par ses propres capacités) encore plus frustrantes. Enfain, même si c'est effectivement le cas, cela ne me fera pas changer d'avis concernant l'éducation que nous avons choisi.

      Je n'ai jamais essayé ni le coin, ni la chaise mais par contre quand je n'en pouvait plus (ou que notre fils lors de ses collères essaye de nous taper), je le met dans sa chambre le temps pour lui de se calmer. J'ai aussi pris l'habitude lorsque je suis moi même énervée d'alle m'isoler un petit moment dans ma chambre.

      Notre fils parle très bien mais les émotions et les sentiments sont un vocabulaire très abstrait et difficile à acquérir. Pour pouvoir parler de ce qu'il ressent lors de ses colères nous avons acheté : Grosse colère de Mireille d'Allancé. Je trouve ce livre très bien et les images parlent beaucoup à notre fils.

      J'ai comme projet de fabriquer une boite à colère, un peu à l'image de la fin du livre. On pourrait crier dedans, évacuer ce qui nous énerve et fermer le couvercle. Lorsque j'aurais pris le temps de m'y mettre je ferais un article sur mon blog.

      Supprimer
  20. Ahhhhhh MERCI ! Merci de vos réponses ! Je suis soulagée que je ne suis pas la seule ! Je comprends Elsa pour l'article, merci déjà pour ta réponse.
    Les sorties ici... ça dépend où, combien de temps et avec qui ! Je ne sais jamais comment ça se passera. Ce week-end, nous sommes allés tous les 3 dans un vide grenier, la petite, au bout de 5 minutes ne tenait plus dans sa poussette, on a fait demi tour. Mais c'est souvent comme ça quand il y a beaucoup de monde et de choses à voir. Et à l'inverse, pour ma sortie hebdomadaire à "l'espace jeux", je trouve que ça va mieux quand on repars. Mais je lui explique en arrivant qu'il faudra partir quand je le dirais et sans crise. A voir si ça continue dans la durée...

    J'ai emprunté, mais sans regarder le contenu (en le prenant), le livre "grosse colère" de M. Allancé. Ma fille aime bien, je ne suis pas sûre qu'elle comprenne par contre. Je pense qu'elle est trop jeune (presque 23 mois).
    Et elle ne parle absolument pas alors c'est vraiment très difficile parfois !

    C'est tout un roman ce sujet !!

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour

    Connaissez-vous Stella Baruk ? Specialiste en pédagogie des maths, elle se bat depuis 40 ans pour que les maths reprennent sens pour les enfants, et notamment pour que la numération leur soit enseignée de façon logique. Je pense qu'elle serait horrifiée d'entendre que 11 et 12 sont enseignés comme "un puis un" et "un puis deux" !!

    Tout simplement parce que le 1 de gauche... n'est pas un "un" ! C'est un dix ! Si on refuse de dire "dix, onze, douze", qui sont pourtant connus je pense grâce à la comptine des cerises (et puis zut, il est onze heures, pas un puis un heure), qu'au moins on respecte notre système décimal en disant "dix, dix-un, dix-deux".
    Il ne peut pas y avoir de "confusion" avec l'addition car... c'est bien une addition : dix-sept, c'est bien dix et sept, comme vingt-trois c'est vingt et trois. Il suffit de garder à l'esprit que dix ne s'écrit PAS 10 (ni trente 30), mais 1x : "un 1 et un autre chiffre derrière". Quand on n'a rien à mettre, ce qui n'arrive, rappellelons-nous, qu'un fois sur dix, on met un zero et on dit juste dix, vingt, trente. Le reste du temps c'est "vingt-trois" : 2-3.
    La confusion vient de ce qu'on enseigne que dix s'écrit 10 et vingt 20...

    Quand a 11, 12 et leurs grands frères cachottiers qui ne sont pas fichus de s'appeler dix-un, dix-deux comme les copains, il faut effectivement les expliquer, en n'hésitant pas à les présenter pour ce qu'ils sont : des petits enquiquineurs qui font leurs intéressants à ne pas suivre la règle...

    Mais si l'enfant est trop jeune on peut effectivement se contenter de "ca s'écrit comme ca". Mais "un 1 puis un 1" me semble la porte ouverte à toutes les fenêtres... Car même si le matériel Montessori, avec les plaquettes (dont je ne sais plus le nom) de 10 à 20 puis jusqu'à 90, les systemes de couleurs et autres, permet de remettre ses notions dans le bon sens, les petits écoliers de l'EN n'y ont pas droit, eux, et il y en aura donc encore qui continueront à écrire "trois cent vingt six" ainsi : 300206

    Mais je m'emporte peut-être pour rien... Peut-etre ce passage de "un puis un" n'est-il que très très transitoire, et le dix fièrement (j'ai dix doigts !) et prudemment abordé : rassurez-moi, on n'interdit plus de compter avec ses doigts à l'EN, quand même ?

    A lire : "L'âge du capitaine", "Echec et maths", "Fabrice ou l'école des mathématiques".

    PS : désolée, je ne veux pas être agressive mais je suis passionnée par cette question. Et une récente conférence de Stella Baruk, où les auditeurs étaient tous profs de maths ou des ecoles, et dont les interventions m'ont atterrée (alors que c'étaient deja a priori des gens ouverts sur la question puisqu'ils s'étaient déplacés de très loin pour y assister), me font craindre que rien n'ait progressé en 40 ans sur ce sujet. Ca fait peur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Eleonore !

      Merci pour votre commentaire passionnant, mais je l'ai relu quatre fois et n'ai toujours pas compris pourquoi ma façon de dire horrifierait Stella Baruk ! :-D

      Je pense que vous avez mal lu ce que j'ai écrit : je ne lis pas le 10 “1 puis 0”, mais “un 1 suivi d'un 0”.
      Comme vous le dites si bien : “Il suffit de garder à l'esprit que dix ne s'écrit PAS 10 (ni trente 30), mais 1x : "un 1 et un autre chiffre derrière".”

      Parce que notre numération est une numération dite “de position”.

      Dans notre écriture chiffrée du nombre 10, le chiffre 1 désigne une dizaine PARCE qu'il est SUIVI d'un autre. Il désignerait une centaine s'il était SUIVI de deux autres.

      Attention à ne pas confondre nombre et chiffre, je crois que c'est cela qui vous a mise dans cet état ! ;-)

      Supprimer
    2. On est tout a fait d'accord et je suis ravie de voir que c'est clair pour vous (comme je l'ai dit, le matériel Montessori est idéal pour clarifier ces notions). J'ai en effet lu un peu vite (mais vous être d'un productivité, aussi ! ;o))

      Je n'ai pas mis les pieds dans une classe de l'EN depuis un moment mais il semblerait que la pédagogie de la numération ne soit pas aussi limpide partout malheureusement (cf le témoignage de Cerina... no comment)

      JE ne risque pas de confondre nombre et chiffre, par contre les enfants c'est fort probable, d'où ma réaction.

      A propos de l'emploi du verbe "confondre", je ne résiste pas à l'envie de vous présenter un excellent passage de S.Baruk où elle explique pourquoi ca ne sert à rien de dire aux enfants (ou aux adultes, d'ailleurs...) qu'ils confondent X et Y (mécanismes d'addition et de multiplication dans une résolution d'équation, chiffre et nombre, 12 et 21, etc) : s'ils les "confondent" c'est qu'ils ne sont pas *distincts* pour eux, même s'ils le sont pour nous. Donc ils ne confondent pas, CQFD !
      Ce jugement indique juste qu'on a encore oublié de changer de référentiel : voir les choses du côté du "pas sachant" et non du sachant. Et donc admettre éventuellement que ce truc répété 42000 fois... n'est pas su/compris/intégré, ou que cette notion/distinction qui nous semble "évidente"... ne l'est pas pour tout le monde !!

      C'est comme si qqn de très sensible aux couleurs (ou très musicien) vous reprochait de confondre deux nuances de rouge ou deux sonorités très proches, qui pour vous sont strictement les mêmes : vous ne les confondez pas, vous ne parvenez pas à les distinguer, ce qui est très différent ! Et ce reproche ne peut qu'augmenter la frustration si on ne montre pas COMMENT les distinguer. Cf l'apprentissage de certaines langues (les langues asiatiques à tons notamment, à rendre fou !)

      Moi qui étais bonne en maths je n'arrive à comprendre la frustration et le vertige de la perte de sens en maths (où on finit par répondre n'importe quoi, au hasard), pour ceux qui n'y entravent que dalle, qu'en les transposant (justement) dans le domaine de la musique : car si je comprends la théorie j'ai une oreille déplorable, et c'est effectivement vertigineux de s'entendre reprocher de confondre un intervalle avec un autre quand on n'est déjà pas fichu d'en isoler les notes...

      Ce passage de S.Baruk a été une révélation pour moi à cet égard ;o)

      Supprimer
    3. :-) Merci pour cette reflexion sur la confusion, c'est effectivement très éclairant !

      Sinon... à propos d'un "détail"...
      :-)

      Loin de moi l'idée de relancer un débat qui n'a pas vraiment sa place ici, mais en réalité, je ne suis pas DU TOUT pour laisser les enfants compter avec leurs doigts (mais avec un matériel comme celui ci, pourquoi pas,

      http://www.montessori-spirit.com/fr/raisonnement-mathematique/4825-compte-les-doigts.html#.U2jH34bI9gE

      et bien sûr avec des bouliers, des barres numériques, des barrettes de perles, et tout le matériel qu'on voudra.

      Voici un article qui illustre si bien ma pensée à ce sujet qu'il me dispense de l'écrire moi-même :
      http://la-mere-poule.blogspot.fr/2013/02/je-reponds.html

      Moi même, j'ai longtemps été nulle, nulle, nulle en calcul mental et j'ai compté sur mes doigts jusqu'à l'âge à l'adulte. Parfois pour opérer des sommes telles que 4 + 3. Si.
      J'attends de mes élèves qu'ils ne laissent pas leur ciboulot s'encrasser ainsi ! :-)

      (Rassurez-vous, je me soigne, à présent !)

      Supprimer
  22. mes trois grands n'avaient pas le droit de compter avec leurs doigts en primaire.

    (17 ans,14 ans et 11 ans)

    RépondreSupprimer
  23. Je tombe sur cet article grâce à un lien depuis ton billet sur le rituel du coucher et il tombe à pic pour moi!
    Pour cause, nous venons d'acheter une montre...! bien sur à la demande express et insistante de Charline...!
    Elle est focalisée sur l'heure actuellement et nous demande à tout bout de champs l'heure qu'il est, s'invente une montre imaginaire et bien sur emprunte nos montres pour faire semblant de lire l'heure...!
    Et ici aussi, c'est la simple phrase "c'est l'heure" agit (presque toujours...) comme un stimulant... à contrario, nous allons être en retard ne lui parle absolument pas... :-/
    L'apprentissage de l'heure est tout à fait prématuré vu qu'elle commence tout juste à s’intéresser aux chiffres... mais j'hésitais qd même à acheter ce type d'horloge, je n'avais pas pensé à faire le lien avec une vraie "horloge"...! très bonne idée...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tiens... dans la même veine que l'heure, je pensais m'équiper de sablier mais je ne sais pas trop quoi prendre...! tu as des pistes?

      Supprimer
    2. Personellement, j'aime bien les sabliers Wesco (1min, 3 min et min) :

      (Ils ne sont pas très beaux, par contre...)

      http://www.wesco-eshop.fr/materiel-educatif-6-12-ans-1/mathematiques/grandeurs-et-mesures/reperage-dans-le-temps/34669020-3-mini-sabliers-maxi-lot.html

      C'est un de mes prochains achats, histoire que quand je dise à Antonin : "Bon, dans 5 minutes, on y va", cela prenne sens ! :-D

      Supprimer
  24. Oui même problématique ici!
    apres je me pose surtout la question de la durée maximale à prendre avec ce genre de minuteur... Est-ce que 5minutes c'est suffisant ou est çe qu'il faudrait prendre aussi un15 minutes...? Peut être que pour les longues durées, un minuteur digital serait aussi efficace une fois que le principe du délai imparti aura bien été assimilé sur les durées plus courtes avec le sablier... Bref, je cogite mais je n'arrive pas à prendre de décisions!

    RépondreSupprimer
  25. Ah ah... Un premier commentaire impatient posté en avril 2014 et enfin, H s'intéresse de très près à l'heure et parlemente beaucoup avec son papa de l'avancée de la petite aiguille sur la montre de celui-ci alors c'est parti, je viens de passer commande pour les deux horloges (le côté silencieux étant très convainquant car moi-même j'ai du mal à dormir si un réveil fait tic tac dans la pièce !) La Goki est très bien car je trouve qu'elle divise très clairement le temps, en revanche, n'est-ce pas dommage que les deux aiguilles se ressemblent tant ? (forme, longueur, couleur) Est-ce que ton fils s'y est vite retrouvé ? Merci à toi pour cette idée super qu'il me tardait tant de mettre en oeuvre ! La pintade aixoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mecri pour ce retour !

      Non, aucune confusion au niveau des aiguilles, Antonin les reconnait en fonction de leur taille sans soucis.

      Supprimer