mercredi 16 avril 2014

Premières notions géographiques


Dans la pédagogie Montessori, on appréhende, en géographie, le lointain avant le proche : l'enfant est un citoyen du monde avant d'être de tel clocher. La géographie Montessori est une géographie profondément humaine et on comprend bien pourquoi au regard du contexte idéologique dans lequel (contre lequel !) elle a été pensée...

On ne se bat pas contre un peuple qu'on connait et qu'on estime...

Je voulais vous parler aujourd'hui d'un matériel curieusement assez méconnu, bien qu'il soit simple à fabriquer, évolutif et particulièrement concret. Idéal pour les tout-petits dès deux ans, il leur permettra de commencer à envisager les différentes ethnies dans leurs ressemblances et leurs divergences, leurs coutumes et leurs environnements.

Il vous suffira de collecter des photographies de scènes du monde : pour les petits enfants, les images représentant des familles sont particulièrement efficaces, mais on peut aussi proposer des animaux, puis des paysages, des monuments, voire des cartes ou des diagrammes pour les plus grands ! Pour moi, j'ai eu la chance d'acquérir pour une bouchée de pain plusieurs livres de la collection "Le tour du monde" de Milan, que revendait ma bibliothèque de secteur : ils étaient très abîmés, et tenter de récupérer le maximum de photographies en les découpant était encore la meilleure manière de leur donner une seconde vie... Mais on peut aussi trouver son bonheur en massacrant quelques bons vieux magazines de géographie (chinez-les à Emmaüs !).

J'ai privilégié, dans un premier temps, les trois continents qu'Antonin connait : l'Europe, bien sûr, dont il a une connaissance "d'imprégnation", l'Asie (avec laquelle notre famille a une connexion forte, et qu'il me demande souvent de situer sur le planisphère de notre salon), et l'Afrique. L'Afrique ? Mais oui, l'Afrique, le berceau de l'humanité, et c'est d'ailleurs le seul continent dont Antonin connaisse le nom : "Papa, je voudrais aller en Afrique. Pour voir les oiseaux." Oui, souvenez-vous : en hiver, les migrateurs désertent nos jardins pour se rendre sous des cieux plus cléments... Voilà qui fait rêver le Damoiseau ! :-)

Une fois mes photographies récoltées, je les ai collées sur du papier épais (découpé dans des sous-chemises), et plastifiées. Le choix des couleurs se réfère au planisphère montessorien, mais il est facultatif si votre enfant est tout-petit et/ou si vous ne comptez pas investir dans un matériel de ce type ; pour moi c'était une évidence dans la mesure où je sais que j'utiliserai aussi ces photographies en classe. Rangez chaque ensemble de cartes dans une pochette de même couleur. J'ai collé sur chacune d'elles une carte de nomenclature représentant le continent concerné - téléchargeables ICI (excellentes cartes !), mais pour le moment cette représentation n'évoque rien à mes enfants et je n'ai pas attiré leur attention dessus.


Cette semaine, j'ai présenté aux enfants la première pochette, celle du continent qu'ils habitent. À aucun moment je ne leur ai dit qu'il s'agissait de l'Europe, ou que la plupart des gens avaient la peau claire, ou que sais-je. Ce sont des notions qui ne se construisent que par comparaison et contrastes : je ne suis "blanche" que parce que d'autres ne le sont pas, nous ne sommes européens que parce qu'il existe d'autres continents. Ces notions se construiront tout doucement, et émergeront à leur rythme, avec la découverte des autres pochettes, les semaines à venir.

Le but du jeu est très simple : l'enfant ouvre la pochette (ah, ces élastiques, quel bonheur !), sort les images, les observe, les décrit. Si votre enfant est peu locace, vous pouvez diriger son attention sur certains aspects de l'image en lui posant des questions simples : "Oh ! Un petit garçon ! Que fait-il ? Oui, il mange ! Qu'y-a-t-il dans son assiette ? Qu'a-t-il dans la main, qui lui sert à prendre ses pâtes ? Et derrière lui, là, tu vois quelque chose ? À ton avis, là où est ce petit garçon, il fait chaud ou froid ? Pourquoi ?", etc. Généralement, après ce petit étayage, l'enfant est lancé, et les fois suivantes, il décrit ce qu'il voit tout seul, en s'appuyant sur l'observation ménée avec l'adulte.


Chaque semaine, on découvre une nouvelle pochette. Ici, nous n'en sommes pas encore là, mais étant donné le succès de la première - elle est rangée dans le salon, avec les autres activités de langage, et les deux enfants la sortent plusieurs fois par jour - je sais qu'ils vont être tout étonnés et ravis qu'il y en ait une deuxième, puis une troisème, et d'une autre couleur, en plus !! Bien sûr, le fait que les cartes soient de la même couleur que les pochettes leur permettra de les ranger seuls, lorsque plusieurs pochettes seront à disposition. Et je préparerai une pochette pour les autres continents (qui sont sept au total, dans l'approche montessorienne), mais pour l'instant, vraiment, rien ne presse !


J'ai demandé aux enfants de choisir chacun deux photographies issues de la pochette de cette semaine et nous les avons affichées dans leur chambre.

La sélection de Louiselle

Je vais essayer d'enregistrer la Damoiselle quand elle commente ces photos ; pour Louiselle qui est si verbale, c'est un support très adapté ! :-)

La selection d'Antonin

Le coin "culture" de la chambre d'Antonin s'étoffe déjà... Il a insisté pour y placer sa table et sa chaise, et décaler ses deux horloges... et il a eu raison ! C'est assez chouette, non ? :-)


Voici quelques prolongements possibles avec ce type de matériel :

- Petit à petit, lorsque l'enfant connait bien les photographies de ses pochettes, l'inciter à les comparer entre elles (le type d'habillement, de logement, de nourriture...).

- Lire des histoires se déroulant dans les différents continents étudiés (sans oublier la poésie locale et les chansons !).

- Cuisiner un plat exotique, après avoir fait les courses dans une épicerie asiatique, africaine... Si l'enfant est assez grand, on peut le sensibiliser aux provenances des exportations en faisant ses courses dans le supermarché du coin. Et pourquoi ne pas fabriquer des cartes de nomenclature de céréales, fruits et légumes de chaque continent ?

- Lorsque l'enfant connait le planisphère, il peut prendre la photographie de son choix et la "mettre en paire" avec le continent correspondant (en plaçant la pièce du puzzle sur la photo, par exemple). Pour complexifier, on peut faire de même avec des figurines d'animaux ou des poupées en costumes traditionnels, sous lesquelles on place une gommette de couleur pour l'autocorrection.

- Acquérir un bon atlas, pas nécessairement "pour enfant", qu'on laisse à disposition.

- Proposer à l'enfant d'enrichir chaque pochette à partir d'images qu'il collectera lui-même.

- Lors de voyages, pensez à rapporter des "souvenirs" qui seront placés dans des paniers culturels thématiques (codés par un ruban de la même couleur que le continent concerné). C'est plus facile dans le cadre d'une classe, mais en famille, on peut essayer de solliciter tous les membres susceptibles de voyager un peu (pas forcément très loin !). Les "trésors" collectés seront très simples et peu onéreux : prospectus, petites boites de conserves, coupons de tissus...

Et enjoy ! ;-)

39 commentaires:

  1. Encore une fois : simple, et efficace ! Et en prime, c'est beau, comme toujours ;-) !

    RépondreSupprimer
  2. très intéressant :)

    RépondreSupprimer
  3. Première fois que je commente ce blog et que dire de plus si ce n'est que comme toujours ton idée est juste super!
    Je suis franchement épatée par ton énergie et ta créativité , chapeau (et j'en profite pour garder l'idée sous le coude)

    RépondreSupprimer
  4. Un lien qui pourra t'interresser :)

    http://www.lejardindekiran.com/fabriquer-les-cartes-des-formations-geographiques-de-montessori/

    RépondreSupprimer
  5. génial! (soupir...) Ici nous avons des atomes crochus avec l'Australie et les grands commencent à être intéréssés par les pays, le monde... Je regardais justement ce midi des atlas "enfant" mais je n'ai pas été convaincue! je n'ai pas fini de chercher! J'aimerai acquérir un globe (mais ça vaut tellement cher) j'attends les braderies qui vont pas tarder à commencer par chez nous.
    Au moment du nouvel an chinois, on avait fait un repas asiatique et parlé de la chine et un peu de l'Asie, ça avait bien plu aux enfants!
    (nous sommes frontaliers de la Belgique et les enfants nous font toujours remarquer quand on passe la frontière! ils commencent aussi à nous parler des drapeaux)

    RépondreSupprimer
  6. deux livres vont sortir :)

    http://www.amazon.fr/MES-ACTIVITES-MONTESSORI-Collectif/dp/2092786733/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1397575215&sr=1-2&keywords=montessori

    Et

    http://www.amazon.fr/activités-Montessori-pour-découvrir-monde/dp/2092786547/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1397575263&sr=1-1&keywords=montessori


    Un article ici

    http://bebeliv.blogspot.fr/2014/02/les-filles-testent-pour-moi.html?m=0

    RépondreSupprimer
  7. je trouve ça aussi très beau !

    RépondreSupprimer
  8. Ici les oiseaux migrateurs "vont à Mayotte voir madame-gascar" (Madagascar !)..!
    Elle apprécie aussi beaucoup les photos du monde ... et elle m'a fait remarquer qu'il y a "des gens marrons et des gens beiges, et nous on est beige mais je suis un peu marron l'été à la plage" !
    Bon, pour l'Antarctique, j'ai eu plus de mal à trouver des familles ;-)

    J'aime voir les enfants s'ouvrir ainsi au monde...!

    RépondreSupprimer
  9. Superbe article (encore une fois), l'idée me séduit. J'ai quelques livres de cette collection, les enfants (oui même la petite de 10 mois) aiment beaucoup les regarder! Nous en empruntons aussi à la médiathèque.
    Hâte de voir des extraits des autres pochettes.

    Je vois qu'on parle de sortie de livres susceptibles de tous/toutes nous intéresser ici. Savez vous qu'un imagier de Balthazar sort aujourd'hui? Il a l'air très beau...
    Virginie.

    RépondreSupprimer
  10. virginie je les pré commander sur amazon :) livraison prévu vendredi logiquement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai aussi pré-commandé mais on m'annonce lundi! Bon on patientera ;-)

      Supprimer
    2. Je l'ai finalement eu ce matin! Il est très beau. J'adore les références "Montessori" comme le mobile de Gobbi :)

      Supprimer
    3. merci :) reçu mail et moi livraison vendredi.

      Supprimer
  11. Merci ! j'adore l'idée ! c'est très chouette !

    RépondreSupprimer
  12. J'adore l'idée ! Comme souvent alors Merci !
    J'ai envie d'acheter quelques cahiers et de faire coller à la poupette, des photos/images des éléments qu'elle connait et aime bien et plus tard (bien plus tard), elle pourra les compléter en découpant les lettres et les collants pour noter ce que c'est. Comme je ne suis pas claire, un exemple, j'ai envie de prendre un cahier, de faire coller des images d'escargots (par exemple) qu'on aura trouvé toutes les 2 (pubs, vieux mag...) sur une ou plusieurs pages. Et faire pareil avec les animaux/objets... qu'elle aime beaucoup ! Je ne suis pas sûre que ça serve à quelque chose au final mais j'en ai envie ! Si quelqu'un à des idées (simples) pour améliorer mon "idée", n'hésitez pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une trèèèès bonne idée, Kiwii !

      Un "cahier de la maison" adapté aux plus petits, en somme...
      Je suis sûre que ta fille va adorer son cahier ! :-D

      Supprimer
  13. Je parlais justement de la collection "le tour du monde" il y a peu sur mon blog (http://lilablogue.over-blog.com/2014/03/photos-du-monde.html), mon fils aime beaucoup ces livres. J'adore le principe des pochettes, mais pour nous, hors de question de découper les livres, ce sont ceux de la bibliothèque !

    Avec des enfants plus grands (primaire), à la bibliothèque où je travaille, on a travaillé de manière un peu similaire sur les maisons du monde, ils ont adoré ! D'autant plus que c'étaient des maisons qu'ils avaient vus lors d'autres séances dans des livres de photo ou des histoires.

    RépondreSupprimer
  14. Bravo pour ce travail! Les enfants semblent vraiment accrocher, c'est fantastique, ils sont si jeunes! Je profite de ce commentaire pour poser une petite question: Comment peut on aborder en découverte du monde les reliefs/les littoraux ainsi que les paysages urbains/ruraux? Auriez vous éventuellement des idées d'activités à mettre en place sur ces thèmes? Merci pour ce blog plein de bonnes idées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Emilie !!

      Merci pour ce retour ! ;-)

      Oui, les enfants accrochent, c'est l'effet magique de l'image... :-)

      Pour aborder les points que tu soulèves :

      - Pour les relief, ce qui est très intéressant, c'est d'avoir une carte de France en relief dans l'école, comme ça les enfants peuvent toucher les montagnes !! On peut aussi fabriquer une telle carte avec les enfants, mais c'est clairement niveau collège ! :-)

      Ou alors, juste produire "un relief", abstrait, en lien avec les arts visuels :
      http://participassionsief.blogspot.fr/2010/10/le-relief-en-papier-mache.html

      Pour les littoraux, voici le matériel expliqué pas à pas tel qu'on l'utilise dans la padagogie Montessori:
      http://www.lejardindekiran.com/fabriquer-les-cartes-des-formations-geographiques-de-montessori/

      C'est poussé, mais les enfants adhèrent généralement très bien (testé en CE1/CE2 sans problème).

      Pour les paysages ruraux/urbains, moi je les travaillais très simplement : de front, par constraste, avec des séries de grandes photos, justement. Les enfants observent, comparent, et on dégage ensemble les grande caractéristiques de ces deux types de paysages pour la trace écrite.

      Bon, c'est classique.

      Je ne sais pas si ça t'aide ?
      Quelle classe as-tu ?

      Supprimer
    2. Oh Merci beaucoup pour cette réponse si rapide! En fait je passe dans les jours à venir le concours de professeur des écoles. Je dois préparer pour l'oral (en Juin) une séquence de Géographie. J'ai choisi de travailler sur les paysages français (niveau CE1), j'ai feuilleté beaucoup de manuels scolaires et chaque fois ce sont les photos, ou même des dessins qui sont utilisés. J'aimerais pouvoir proposer quelque chose de plus concret pour mon travail, quelque chose de plus "palpable" pour les enfants, et j'ai vraiment du mal à trouver des ressources... Je vais creuser tes idées qui me semblent être réalisable... Il faut aussi que je n'oublie pas que le jury attend de moi (je pense) quelque chose de très "scolaire"... C'est difficile de se positionner...
      Quant à tes pochettes sur les continents,je pense que mes filles (presque 4 ans et 2 ans) les apprécieront! :-) Ton blog est une mine d'or, car mes filles sont de 2010 et 2012 donc ce que tu proposes est toujours raccord!
      Merci

      Supprimer
  15. Et dire que je n'ai pas plastifié les cartes de nomenclatures imprimées la semaine dernière....je suis épatée (comme toujours!) par ta productivité!
    J'ai du mal a mettre en place tout ce que je voudrais ces dernières semaines...vivement ce week-end à rallonges qui arrive! Je ne travaillerai ni samedi ni lundi alors qui sait?
    Peut être me lancerais-je dans la fabrication de ces petites pochettes?
    Car ma gommette, comme Louiselle, est TRES VERBALE...et je crois qu'une pochette de ce genre sur son étagère lui plairait plus que n'importe quel autre jouets...
    De plus, nous avons de la famille un peu partout en europe. Je pourrais commencer par là en faisant le raprochement avec tel ou tel cousin.

    Mille merci!

    RépondreSupprimer
  16. sortie ce matin en presse je ne l'ai pas vu

    http://www.journaux.fr/la-classe-maternelle_emploi-formation_actualite_86490.html

    RépondreSupprimer
  17. J'ai repensé à l'article hier soir et ce pourrait être completé avec les imagiers sonores instruments du monde qui sont très bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'idée, Pmgirl ! Je note ! :-)

      Supprimer
  18. Oui super cette idée
    Comme je suis un ( beaucoup ) écureuil sur les bords, je garde depuis longtemps les cartes postales que je reçois de l'étranger donc maintenant je vois bien à quoi elles vont me servir ces jolies cartes :-)
    Pour l'ouverture aux autres cultures, je montre aux koalas Mon premier atlas magnétique qui plaît beaucoup et aussi les livres : Uwe Ommer "Familles du monde entier" et aussi "1.2..3 ... image" de Marc Riboud
    Merci pour ce nouveau chouette partage

    RépondreSupprimer
  19. Voilà je suis en train de scanner ces livres (car empruntés à la bibliothèque dc il faut que je les rendent en bon état lol) et je prépare une pochette sur l'Europe et sur l'Asie (car il travaille bcp sur ce continent ds le projet de l'école). Je pense que J. appréciera ce nouvel outil en lien avec ce qu'il aborde à l'école.

    RépondreSupprimer
  20. J'ai aussi prévu de fabriquer ces pochettes. J'adore tes photos, j'espere en trouver d'aussi belles!

    RépondreSupprimer
  21. Coucou Elsa,
    Je remarque que sur la table d'Antonin il y a tjs une bougie... et je suis curieuse je me demande bien pourquoi....
    Anaïs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Anaïs !

      La curiosité est un bon défaut ! ;-)

      Cette bougie sert au rituel du coucher, à la "Wardorf" : je l'allume avant la lecture de l'histoire, et Antonin la souffle ensuite, ce qui symbolise l'extinction des feux ! :-)

      C'est un bougeoir en céramique artisanal que ma belle mère m'avait offert, je suis heureuse de lui avoir trouvé une utilisation spéciale ! D'ailleurs j'en ai un deuxième, son jumeau, qui fera partie des cadeaux à Louiselle pour ses 2 ans.

      Je songe faire un article sur le rituel du coucher depuis super longtemps, mais le problème, c'est que ça "bouge" un peu tout le temps !! À suivre !

      Supprimer
  22. Je m'apprêtais à commencer à en faire quelques unes quand mon conjoint s'y est opposé fermement, avec des arguments qui me laissent à réfléchir. Est-ce que proposer ces cartes par "continent" et isoler donc chaque "culture" n'est pas à l'encontre du principe même du vivre ensemble. Je m'explique: prenons un individu de type asiatique. Tu aurais donc tendance à l'assimiler aux cartes Asie. Sauf que, dans notre monde mondialisé, un individu de type asiatique peut être tout aussi bien français et n'avoir jamais connu l'Asie. N'est-ce pas introduire une confusion en dissociant Europe/Afrique/Asie alors que les habitants d'un pays et leur nationalité ne se voit pas à leur physique. Un enfant pourrait s'étonner que cet individu, qui peut être son voisin, vive comme lui et ne parle pas un mot autre que le français parce qu'on lui a présenté le monde comme des clivages selon certains critères, même inconsciemment, sans commentaire de l'adulte. Tu le dis toi même : "À aucun moment je ne leur ai dit qu'il s'agissait de l'Europe, ou que la plupart des gens avaient la peau claire, ou que sais-je. Ce sont des notions qui ne se construisent que par comparaison et contrastes : nous ne sommes "blancs" que parce que d'autres ne le sont pas". Là, je ne suis pas d'accord. Les européens ne sont plus "blancs". Ils sont de toutes les couleurs ! les européens de souche, historiquement, étaient blancs.
    De même, les maisons du monde ont tendance à toutes se ressembler, sauf celles, résiduelles, typiquement locales (ex: un mongolien ne vit pas forcément dans une yourte mais peut tout aussi bien vivre dans un immeuble dans les villes - un monde standardisé se développe (malheureusement)).
    Est-ce que ces cartes ne sont peut-être pas plus de l'histoire de nos peuples que de la géographie actuelle !
    Donc, en résumé, ces cartes ne sont-elles pas tout simplement des clichés de ce qui n'existe plus réellement, à savoir une différence Asie/Afrique/Europe. Ce qui vient à m'interroger sur ce qui est fait à l'école par rapport à ce thème...
    Voili quelques réflexions de notre côté. Merci pour ce sujet car du coup, tu as mis le doigt sur un sujet qui, pour moi aussi, coulait de source. Du coup, je cherche une présentation autre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je vais plutôt m'inspirer de photos de paysages, de monuments. A voir.

      Supprimer
    2. lc je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Je pense que sur ces cartes tu peux très bien avoir un enfant "noir" en train de faire une activité typiquement européenne dans la pochette europe. Je pense que c'est justement ce que l'on raconte autour de ces photos qui crée ou non des clichés. D'un continent à l'autre nous avons des cultures, des traditions, des façons de cuisiner, ... très différente. Dans les cartes de l'Asie rien n'empêche de monter les buldings japonais, cela fait partie de leur culture. Je pense que si tu explique aux enfants que ce que l'on voit sur ces images, ce ne sont que des morceaux de vie choisis et que vu la taille d'un continent l'Asie, l'Afrique ou l'Europe cela regroupe un grand nombre de cultures qui ne peuvent pas être toutes représentées sur ces photos, ils sont à même de le comprendre. A mon avis, lors des descriptions il est plus essentiel de décrire les différences culturelles par rapport à sa propre culture familiale que de décrire la couleur de peau.

      Tu dis que : "les maisons du monde ont tendance à toutes se ressembler, sauf celles, résiduelles, typiquement locales (ex: un mongolien ne vit pas forcément dans une yourte mais peut tout aussi bien vivre dans un immeuble dans les villes - un monde standardisé se développe (malheureusement)). " Mais certaines personnes habitent toujours dans des habitations typiques et ce ne sont pas des musés vivants ni des reliques. Il est dommage de ne pas montrter que tout le mojnde ne vit pas de la même façon que nous. par contre je te rejoins sur un point il faut éviter de stigmatiser ou de mettre les gens dans des cases mais pour cela il y a rien de mieux que ce genre de support qui va permettre de discuter. Il est important de parler et de mettre des mots sur nos différence comme sur nos similitudes. lorsque tu crée la pochette amérique du nord, tu vas te rendre compte qu'il existe de nombreuses similitudes avec ce que nous connaissons mais il y a égelement des différences. Ce sera peut être là où un jour il faudra parler de notre histoire commune, des populations qui vivaient sur ce territoire avant, ... Finalement l'histoire et la géographie sont quand même intimement liées.

      Supprimer
    3. Coucou lc !

      Oui, bien sûr, il faut bien choisir les photographies de manière à ce qu'elles soient représentatives de la mixité des peuples. La collection que j'ai sabotée est très “politiquement correcte” sur ce point, les minorités sont trèès bien représentées. Les écoliers sont toujours de toutes les couleurs, et on nous montre les communautés chinoises du Brésil, les communauté indiennes de Chine, etc. À classer dans le bon continent, bien sûr, et ce serait un piège pour bien des adultes ! Et donc d'excellent déclencheurs de questions, d'explications... et une porte sur l'histoire, comme le souligne Anfofi.

      Par contre, il est clair que cette collection a un gros défaut : elle mise sur l'exotisme, et la plupart des modes de vie représentés (clairement traditionnels) ne sont pas représentatifs de la majorité de la population. Il faut donc compléter ces photos par d'autres, j'y travaille !

      Tu as raison de le souligner, ma formulation “ nous ne sommes "blancs" que parce que d'autres ne le sont pas” est fort malheureuse, et on se demande à qui se réfère le “nous”... Je l'ai changé en “Je”, merci pour la correction !

      Euh, mais tout de même, à te lire, on dirait qu'il n'y a plus aucune différence entre les différents continents... Euh... Es-tu déjà allée en Inde, au Japon ou au Mexique ? Clichés ou pas, on sait immédiatement où on est en sortant de l'aéroport. Et il n'y a quand même pas pléthore de blancs à l'horizon. Lequels, d'ailleurs, sont reprérables à 100 000, et sont, à 90%, des touristes.

      Concernant des activités possibles à l'école, je trouve que ce type de supports (les photographies) est vraiment excellent puisqu'encore une fois, les photos sont de merveilleux point de départ à questionnement (au cycle 3) : “Tiens, voici une photographie d'un concert de Sixto Díaz Rodríguez en Afrique du Sud... Pas un seul noir dans la salle, pourquoi ? Pourquoi n'y a-t-il que des asiatiques dans ce quartier américain ? S'agit-il d'un quartier riche ou pauvre ?” Etc.

      :-)

      Supprimer
    4. Elsa quand tu dis : "Euh, mais tout de même, à te lire, on dirait qu'il n'y a plus aucune différence entre les différents continents... Euh... Es-tu déjà allée en Inde, au Japon ou au Mexique ? Clichés ou pas, on sait immédiatement où on est en sortant de l'aéroport. Et il n'y a quand même pas pléthore de blancs à l'horizon. Lequels, d'ailleurs, sont reprérables à 100 000, et sont, à 90%, des touristes.", cela me fait penser à deux annecdoctes. Lorsque j'avais 4-5ans et pendant nos vacances en Allemagne chez ma grand-mère, lors d'une prommenade je me suis exclamée : "Mais ici les gens ils parlent tous comme nous!!!". Puis quelques années plus tard (vers 8-9ans), nous sommes arrivé à la gare à Francfort et j'ai dis à ma mère : "Ah ça sent l'Allemagne!!!". Ma mère n'avait pas compris au début car elle n'avait jamais remarqué la différence d'odeur dans une gare en France et en Allemagne. En allemagne les gares sentent toujours un mélange de frites et de saucisses car il y a toujours un ou plusieurs stands de "Imbiss", ce qui n'est pas le cas en France. Comme quoi, même dans des pays aussi proches on peut trouver des différences qui se retrouverons dans des photos (de beaux exemples sont à retrouver dans l'émission Karambolage sur Arte).

      Supprimer
  23. Merci pour vos commentaires très enrichissants Elsa et Anfofi. Mon jugement est peut-être un peu déformé parce que nous vivons en Ile-de-France et il n'est pas rare d'être "les seuls blancs" (que je déteste cette expression) dans un bus ou une rame de métro, de se promener dans un quartier plutôt chinois, indien (derrière la gare du Nord, franchement, sur quelques rues, on est complètement ailleurs) ou autres. J'ai donc beaucoup de mal à justifier un "découpage" géographique suivant les modes de vie dits traditionnels pour les différentes cultures. Il faut, en effet, de bons supports photographiques...représentatifs de la mixité des peuples. Ce n'est pas si facile à trouver. Je vais regarder de plus près les livres que tu cites Elsa / en mixant avec une approche par monuments et paysages. Du boulot en perspective...mais vu le sujet...il s'agit de ne pas faire n'importe quoi ;-)

    RépondreSupprimer
  24. Tout d'abord je suis très contente de lire cet article sur un aspect de la pédagogie Montessori peut traité. J'ai trouvé sur le net beaucoup d'éléments "vie sensorielle", langage, mathématiques et vie pratique et c'est quasiment le seul qui traite de géographie avec les touts petits. Et pourtant ça les intéresse.
    Je lis que Maria Montessori part du lointain au plus proche. Aborde t'elle le système solaire en géographie ?
    Pourrais tu nous dire si Maria Montessori aborde le sujet de l'espace, du système solaire... Quand

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alounette !

      Oui, bien sûr, Maria Montessori aborde le système solaire en géographie.
      D'après sa pédagogie, l'enfant est prêt à l'aborder vers 4 ans (après une progression que je te détaillerai si tu le souhaites).

      On matérialise avec l'enfant le système solaire en utilisant des modèles réduits des planètes et une corde nouée, qui part du modèle réduit du soleil et s'éloigne : chaque noeud correspond à une planète, que les enfants apprennent à placer dans l'ordre. On complète avec la lecture de nombreux documentaires, les cartes de nomenclature des planètes (+ soleil et lune), et des leçons en trois temps (sur le nom des planètes et leurs caractéristiques).

      S'ensuit une sensibilisation à l'importance du soleil dans notre vie, via l'étude de cadran solaire ! ;-)

      Supprimer
  25. Bonjour,

    je découvre votre blog... Riche et accessible.
    Je suis très tentée par cette pédagogie.
    Merci beaucoup pour ces partages!

    RépondreSupprimer