samedi 19 avril 2014

Apprendre à découper #3


Après s'être entrainé à couper de la pâte à modeler et de la ficelle, l'enfant est à présent capable de s'attaquer aux bandes de papier, ce qui le gonfle du sentiment d'être capable et autonome, croyez-en mes observations ! :-)

Le papier choisi pour ces plateaux doit être suffisamment rigide pour que l'extrémité droite de la bande, d'une quinzaine de centimètres tout au plus, ne s'affaisse pas quand on la tient par l'extrémité gauche. La largeur de bandelette doit pouvoir être sectionnée d'un seul coup de ciseaux, et selon l'outil choisi, mesurera donc de 1 à 5 cm. Variez les couleurs, et si possible les textures, pour plus d'attrait.

L'enfant doit pouvoir être assis confortablement à une petite table pour cet exercice. Il aura certainement besoin, au début, que vous lui tendiez les bandelettes, surtout s'il peine encore à tenir sa paire de ciseaux d'une seule main. N'hésitez pas à scotcher les bandes de papier sur un support (le bord d'une boite à chaussure, par exemple), de manière à rendre votre enfant autonome malgré tout.

Lorsque votre enfant maitrise l'usage de l'outil, qu'il commence à s'absorber durablement dans cette activité, lorsqu'il prend plaisir à couper et recouper le papier en petits morceaux minuscules, et qu'en quelques minutes le plateau initial ressemble à cela :


... alors il est temps de proposer des bandes de papier striées de traits, sur lequel il faudra se positionner suivant une difficulté croissante !

La première étape consiste à tracer des traits (rouges de préférence) perpendiculaires à la bandelette, tous les 3 cm environ.


On montre le geste à l'enfant lentement : prenez les ciseaux de la main gauche et positionnez vos doigts de la main droite dans les oeillets (ou inversement si l'enfant est gaucher), saisissez une bandelette de la main gauche en la pinçant, entre le pouce et l'index, à 1 cm du bord gauche. Coupez sur la ligne le plus lentement possible, d'un mouvement ininterrompu. Poursuivez le mouvement jusqu'au bout, même après que le rectangle de papier se soit détaché ; les lames des ciseaux doivent se fermer. Ouvrez-les à nouveau et recommencez sur la ligne suivante. Exécutez toute une bande avant de proposer à l'enfant de faire de même. 

Ici, Antonin, à 3 ans et 3 mois, commence tout juste à accepter de me laisser terminer une démonstration avant de se jeter sur le matériel. Je le précise pour toutes les Mamans qui s'inquiètent de ce que leur bambin n'ait pas cette patience ! :-)


La pédagogie Montessori prévoit ensuite plusieurs séries de motifs de difficulté progressive :

Le trait s'amincit de plus en plus...

Les bandes s'élargissent, nécessitant deux coups de ciseaux pour être tranchées, puis plus.


Parallélement, on introduit la série des lignes obliques et brisées...


... puis la série des courbes...


... et enfin, la série des spirales, de la plus simple à la plus complexe. Voilà de quoi nous occuper un bon moment ! :-D

Vous réaliserez facilement cette progression en combinant deux ressources : cet article de Ang at home, et cet autre d'À la douce, qui proposent les bandelettes en téléchargement.

Enjoy !
(Et joyeuses Pâques à tous !)
:-)

20 commentaires:

  1. joyeuses pâques a toi et à ta famille :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces précisions :-) et les liens.

    RépondreSupprimer
  3. Je vais essayer cette approche avec mes petits loups, parce que jusqu'à maintenant, j'avais beaucoup de mal pour leur montrer comment faire si ils n'avaient pas la technique d'eux même. Ils sont encore petits (- 3 ans)
    Pour l'instant on déchire, j'avais laissé tomber les ciseaux, je n'aime pas les mettre en difficulté. Mais si ils peuvent maitriser cette technique, ils auront plus de plaisir dans leur collage, je vais essayer la comptine et reprendre tout depuis le début. Les pinces à linge ça va, au moins pour la plus grande, les petites (2 ans) c'est encore difficile et elles s'attachent plus à l'association des couleurs.
    D'ailleurs, en me voyant faire avec mes petits loups, ma fille qui a une classe de CM2 me disait qu'elle était étonnée du nombre d'enfants qui n'arrivaient pas à découper correctement. Comme quoi il faut aussi un apprentissage pour ça.... En tout cas merci beaucoup. Joyeuses Pâques à tous !
    Patricia

    RépondreSupprimer
  4. Cet article tombe à point nommé ! Il y a deux jours, j'avais un peu de découpage à faire et une puce à côté très intéressée. Je lui ai laissé un petit ciseau et du papier et lui ai montré comment faire. Il y avait quand même du bon, mais c'est vrai que je n'ai pas pensé à faire une progression.

    RépondreSupprimer
  5. Idem, je préparais justement un plateau de découpage et avais lu des choses à droite à gauche, au moins tout est clair et limpide!
    Merci beaucoup
    Virginie.

    RépondreSupprimer
  6. merci pour toutes ces idées ! Est-ce qu'il y a l'équivalent sur le blog pour l'apprentissage des couleurs ? J'ai testé des mises en paire de cubes rouges jaunes et bleus mais sans répondant. C'est peut être trop tôt ? Ils ont 17 mois. Autre question : je suis fan de la recette de pâte à modeler. Est-ce qu'il y a l'équivalent pour la peinture ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lulu
      Je me permet d'intervenir pour la recette de la peinture comestible que je réalise pour mon bébé : 2 grandes cuillères de maizena, 4 grosses cuillères d'eau, colorant alimentaire.
      Personnellement, je rajoute de la farine après pour rendre la peinture moins liquide (afin que le bébé fasse des traces avec le doigt ou la fourchette), mais c'est au choix.

      Pour les séances sur les couleurs, voici les liens des articles d'Elsa:
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2013/03/les-couleurs-sequence-1.html
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2013/06/les-couleurs-sequence-2.html
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2013/06/les-couleurs-sequence-3.html
      http://mercimontessori.blogspot.com/2013/08/les-couleurs-sequence-4.html
      Amitiès

      Supprimer
    2. merci ! merci ! merci ! :)

      Supprimer
    3. Merci Hakima, je me suis justement trouvée confrontée à l'envie de ma puce de faire de la peinture quand son frère est réveillé. Quand il s'agit de crayon de couleur, pas de souci, Lapinou (13 mois), peut participer, mais avec la peinture ... J'ai justement encore du colorant à la maison, que j'avais utilisé pour refaire les bouteilles colorées (d'ailleurs, une chose super intéressante à faire avec ces bouteilles, que moi-même j'ai adoré faire, même si ça fait jouer le son : on secoue très fort la bouteille et on la colle immédiatement à l'oreille. On entend et on sent les petites bulles, c'est dément et mon fils essaie même de le refaire tout seul)

      Supprimer
    4. Pas de quoi lulu et merci Kohana pour l'astuce concernant les bouteilles d'eau colorées :-) mon bébé les aime bien, ça me permet de varier les utilisations !!!
      Moi aussi je préfère la peinture comestible car je ne veux pas "limiter" le bébé en le surveillant de trop, car le miens commence à frotter ses oreilles au cours de la peinture parfois, touche ses yeux, se retourne vers moi pour faire des petits points de peinture sur mes mains, .... donc pas possible de faire la gouache ordinaire, si non, je serai toujours derrière pour cadrer ses gestes, et je n'aime pas.
      Avec la peinture comestible, le bébé est libre et suffit de lui laver les mains à la fin. on lui savonne les mains et on lui donne le savon pour jouer avec quelques minutes (2-3) et toutes les traces de peinture partent :-)
      et les tableaux sont beaux après séchage :-)
      Pour la gouache, si quelqu'un sait, vu qu'elle est utilisée sur la peau de bébé, ce n'est pas "toxique" ? car c'est des matières chimiques et que la peau des bébés "filtre" plus que la nôtre ? quand je lis que le maquillage adulte traverse la peau et des résidus partent dans le sang (c'est pourquoi tout cet engouement vers la cosmétique bio), je me pose une grande question pour l'utilisation de la gouache par les bébés.
      votre avis ?
      Amitiès

      Supprimer
    5. Oups, Lulu, j'arrive après la bataille...

      Mais la réponse d'hakima est archi-complète, je n'ai rien à ajouter ! ;-)

      Supprimer
    6. Bonjour Hakima, c'est une excellente question, cette éventuelle toxicité de la gouache par la peau, j'avoue que je ne me l'étais jamais posée !

      Alors, je suis allée lire les étiquettes sur mes tubes : j'en ai de deux marques différentes, et sur la première, rien, nada ! Aucune indication sur la composition, on croit rêver !

      Sur la deuxième, c'est à peine mieux. Pas de liste d'ingrédients, mais cette indication : "Conservateur : Bronopol, Amérisant : Bitrex".

      Après recherche, le Bitrex, c'est 100% non toxique ; c'est un produit qu'on ajoute pour rendre la préparaion amère et inciter le bébé à recracher en cas d'ingestion.
      Le Bronopol, par contre, n'est pas très propre, et en forte quantité, peut provoquer des irritation de la peau et des yeux.

      Bon, il faudrait avoir d'autre indications (en particulier sur les quantités usitées), mais pourquoi les fabricants ne listent-ils pas leurs ingrédients ???
      :-(

      Supprimer
    7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    8. Mmm...
      Pas glop tout ça, effectivement, Hakima... :-(

      Supprimer
    9. Je viens de supprimer mon commentaire car j'ai cité les noms de fabricants! je ne devais pas !
      Voilà le même commentaire sans citation de noms cette fois :

      "Oh désolée d'avoir semé le doute, je suis maniaque je l'avoue :-(
      J'avais pensé à cela car j'ai beaucoup lu sur les cosmétiques traditionnelles (crèmes, maquillages) que je n'utilise plus d'ailleurs, et en attendant de passer au vrai produits bio.
      Je ne sais pas si vous connaissez ce guide Cosmetox de Greenpeace, qui bouleverse nos croyances dans la composition des produits cosmétiques : http://www.femininbio.com/sites/femininbio.com/files/2012/11/guide-cosmetox.pdf

      Et aussi, quand je regarde l'orage provoqué actuellement par les lingettes bébés, soupçonnées de provoquer des maladies de foie et des perturbations endocrénienes, alors, je me dis: STOP de faire confiance aux fabricants. Les fabricants font du n'importe quoi pour l'argent et nos cosmétiques contiennent du mercure, du pétrole, des sensibilisants qui peuvent provoquer des maladies graves à long terme (cancer, maladies du foie,...) car ils passent dans le sang à travers la peau. C'est le CUMUL qui est dangereux.
      Donc, revenons à la peinture bébé, oui, je ne fais pas confiance dans leur composition, j'aurais aimé entendre de toi ou des lectrices que j'ai tort, car ça me facilitera la vie mais bon :-(
      Pour info, j'ai trouvé au Maroc les produits de peinture de la marque L. et regardez avec moi la contradiction lorsqu'ils parlent de la sécurité de leurs produits:
      Sur les tubes, ils ont marqué "non toxique" et 85% de produits naturels. J'ai vu sur leur site que leurs produits sont sûrs et répondent aux dernières normes de sécurités internationales.

      Par contre, en fouillant un peu plus en détail voilà ce que je trouve, toujours sur leur site et dans un autre endroit :

      "Les produits ne doivent pas être utilisés sur la peau pour une durée prolongée"

      Alors quelles solutions pour nos bébés pour qu'ils pratiquent la peinture ? je pense qu'il vaut mieux utiliser la peinture comestible en attendant que le bébé sache bien utiliser le pinceau pour limiter le contact avec la peau.
      L'avis des lectrices est le bienvenue, j'aimerais bien qu'on partage sur ça.
      Je n'ai par contre jamais fais de recherches sur une peinture biologique, google me dit que ça existe, mais c'est à approfondir. Regardez chez vous en France vous pouvez trouver des sites internet qui vendent la peinture biologique (mais bien lire tous les ingrédients et cherchez chaque ingrédient sur internet pour vous assurer!). Chez moi, ça va être peinture comestible jusqu'à un de ces jours :-( "

      Supprimer
    10. Je suis totalement d'accord avec toi Hakima. Je dois dire que j'ai "la chance" que ma puce déteste avoir les mains sales, du coup, l'utilisation de la peinture chimique est plus aisée. C'est de la peinture dite à doigts, et pourtant ... un jour, j'en ai eu sur les mains. Je me les suis lavée, rien d'exceptionnel là dedans. Puis j'ai mangé un truc qui colle aux doigts et là ... horreur !!! Malgré mon lavage méticuleux, il y avait un goût immonde, un mélange de parfum avec je ne sais pas quoi d'autres. J'ai cru que j'allais être malade. Alors qu'en je vois que ma puce met tout à sa bouche, je m'inquiète

      Supprimer
    11. oh la la, de la peinture insoluble à l'eau et au savon !!! je n'ai jamais imaginé ça ! tu as de la chance que ta puce n'aime pas se salir les mains, car le miens ne se retient pas d'enfouir ses mains dans n'importe quelle matière! liquide, solide, sable, peinture, tout tout ! et qui ne s'empêche pas de toucher tout son corps après (juste après avoir sali les mains, ses oreilles le grattent, son nez le démange :-D)
      Donc pas possible la peinture chimique chez moi

      Supprimer
  7. Bonjour ! Je suis enseignante spécialisée et je me suis permise de te citer à plusieurs reprises sur un article "découpage" de mon blog à destination de mes collègues (et autres... :) ) J'espère que ça ne pose pas de soucis. Merci pour ton travail ! http://maitresseuh.eklablog.com/ateliers-progressifs-decoupage-montessori-a112526274

    RépondreSupprimer
  8. Bien au contraire, je te remercie ! :-)

    Bon courage pour tout, en bonne suite de rentrée ! :-)

    RépondreSupprimer
  9. Merci beaucoup pour cette progression, c'est vraiment super!

    RépondreSupprimer