vendredi 28 mars 2014

Ma maison Montessori : la salle de bain

Et bien, les articles que je vous avais promis sur l'aménagement de la maison montessorienne ne s'enchaînent pas bien vite ! Dites-vous que leur rythme est toujours plus rapide que celui des travaux dans notre demeure, cela vous donnera une idée du temps qu'il faut pour s'installer chez soi !! :-D

Pour vous donner quelques nouvelles

- L'aménagement du salon suit son cours, et s'apprête à connaitre un gros chantier dans quelques jours (suspens, supens...). Depuis cet article, nous avons repeint le plafond et les plinthes, réhabilité le vieux plancher (en le peignant en rouge, oui Madame !), et suspendu un voilage blanc à la fenêtre. Je cogite sur la fabrication d'un énorme coussin de sol, mais la tâche m'effraie un peu (d'autant que je n'ai pas de machine à coudre...). Nous aimerions trouver un vieux fauteuil crapaud à Emmaüs, mais nous n'avons pas encore eu cette chance. Pour notre rocking-chair, il a été relégué dans notre chambre (qui n'a pourtant PAS la place pour l'accueillir) parce mon homme craignait que les enfants ne s'y coincent les doigts ou les orteils - j'essayerai bien de le réintroduire dans la pièce à vivre prochainement, ceci dit... Nous n'avons toujours pas de lampe pour notre coin lecture, ni de siège, donc, et ni de livres d'ailleurs, puisque nous les avons remis dans les cartons, lassés que nous étions de devoir les re-ranger vingt fois par jour (à cause de qui, à votre avis ?)... En gros, notre salon ressemble à une salle de jeu, et je dois admettre que c'est un peu ce qu'il est ! :-)

- Les chambres d'enfants... Ben, rien à dire. J'ai réussi à poncer le plafond de la chambre de Louiselle, mais pas encore à le peindre. Il faut TOUT repeindre, changer les plinthes et retailler toutes les baguettes qui font le tour des plafonds, voire même changer les parquets flottants... Cela nous prendra un temps certain, et nous n'envisagerons l'aménagement du mobilier que dans un second temps.

Au programme d'aujourd'hui : la salle de bain.

Aaaah, vaste programme, la salle de bain !! :-)


Ambiance :

Pour les jeunes enfants, la salle de bain est le lieu de joyeux jeux d'eau et d'éclaboussures en tous genres. C'est la pièce dans laquelle ils apprennent à prendre soin de leur corps. La plupart des enfants aiment le temps qu'ils passent dans cette pièce, à jouer dans l'eau, observer les bulles de savon, et ressentir le plaisir d'être propre et en bonne santé.

Notre culture recourt aux bains depuis l'Antiquité pour soulager diverses affections. L'eau évoque la clarté, la transparence, la pureté, la renaissance. Ce pourrait être un bon exercice spirituel, en tant que parent, que de songer à cette symbolique pendant le bain de nos enfants et à ce que nous voulons en transmettre - tout en épongeant le sol et en dissuadant l'aîné de doucher son cadet de façon un peu musclée. Le bain fait partie intégrante du rituel quotidien des familles d'aujourd'hui ; c'est le signal rafraichissant qui annonce la fin de la journée. C'est une occasion supplémentaire pour nous de prêter attention à nos enfants en toute conscience.

On peut choisir des savons bio à base de végétaux, et des produits à base d'huiles essentielles et d'agents lavants naturels. Un geste aussi simple que celui de se laver les mains avant le repas peut devenir un moment privilégié pour peu que l'on se rende disponible à chaque enfant. Un peu d'eau chaude sur un gant de toilette avec une goutte d'huile essentielle de lavande permet de frotter doucement chacun des petits doigts (en énonçant leur nom !), et transforme la corvée en un rituel sympathique. Il faudrait toujours pouvoir considérer nos tâches quotidiennes, non comme de simples routines, mais commes des occasions particulières de distribuer affection et gentillesse... N'est-ce pas ? :-)

Les huiles essentielles nourrissent les sens. Pour les enfants, la lavande, la camomille romaine et la mandarine font partie des huiles qui peuvent être utilisées très tôt en usage externe. Il suffit de verser deux gouttes d'HE dans un médium gras (huile végétale ou liniment) et de les mélanger à l'eau du bain avant d'y introduire l'enfant. Pensez au citron pour tonifier un enfant éteint, au romarin pour les troubles hivernaux et à la lavande pour détendre et rafraichir !

Utiliser une préparation pour bain moussant permet d'allier l'expérimental et l'agréable. Attirez l'attention de votre enfant sur les reflets sur les surfaces incurvées des bulles et sur le spectre des couleurs produit, c'est reggien ! :-)

Le sens du toucher peut être nourri dans la salle de bain pendant le bain ou le massage du soir (qui d'entre vous l'exerce ?), les câlins ou les jeux de chatouilles. Toutes ces pratiques permettent à l'enfant de prendre conscience de ses propres limites corporelles. Le sens du toucher tient une place tellement prédominante dans les apprentissages premiers ! Et d'ailleurs, sans vouloir ramener mon grain de sel professionnel, je me demande souvent dans quelle mesure les problèmes que je constate chez certains enfants à travers ma pratique ne sont pas liés étroitement à des problèmes de contacts physiques - et je ne peux m'empêcher de vous renvoyer à ce vibrant témoignage d'une instit' (pas si) ordinaire, qui privilègie le toucher face à un élève en détresse évidente...

Je suis persuadée que les parents et les éducateurs peuvent affecter profondément la santé mentale et physique des enfants qui leur sont confiés en intégrant le toucher conscient dans leurs interactions quotidiennes. Toucher, cela signifie aussi - tout simplement - laver les cheveux ou sécher avec une serviette - ou bercer, exfolier, hydrater, câliner. Le bain est lui-même une expérience de contact, celle de l'eau avec toute la surface de la peau ; c'est une stimulation sensorielle, une manière de réchauffer son corps et de calmer son esprit.

La salle de bain est aussi une pièce dans laquelle nous sommes (un peu...) sans nos enfants ! Elle incarne même souvent nos seuls moments d'intimité de la journée, lorsque nous nous occupons de nous et rechargeons nos batteries afin d'avoir à nouveau la force de nous occuper des autres...


Aménagement de l'espace :

Je crois qu'avant d'être parents, on ne se rend absolument pas compte du temps que nous allons passer dans la salle de bain auprès de nos enfants. On pense au début que les moments de toilette sont des transitions entre les activités de la journée, de brefs intermèdes aux gestes bien huilés qui vont droit au but. S'enferrer dans cette vision risque de conduire à bien des crises de nerfs... En acceptant au contraire d'y consacrer un temps de qualité, aussi bien du point de vue de la durée que de la qualité, en réfléchissant aux moyens d'encourager l'enfant à être le plus autonome possible le plus tôt possible, ces moments deviennent de véritables séances d'apprentissage.
 
Car le moment de la toilette est un moment d'apprentissage, et dont l'enjeu est du domaine le plus intime qui soit : apprendre à laver son corps, brosser ses dents et savonner ses mains et son visage. C'est aussi l'opportunité pour les enfants de faire les choses par eux-mêmes, de se sentir indépendants et compétents. Pour qu'il puissent l'être, il faut que quelqu'un leur ait montré comment ouvrir et fermer les robinets, comment placer la bonde de la baignoire et du lavabo, et comment manipuler la douchette. Cela demande à l'adulte une bonne dose de patience (car tous les petits ont besoin de recommencer les mêmes gestes une infinité de fois) et d'ingéniosité (comment le leur permettre tout en économisant l'eau ?).

Si vous devez refaire votre robinetterie, songez aux mitigeurs. Ils sont vraiment parfaits pour les enfants : un seul levier, une position "ouverte" et une autre "fermée" très intuitive ; intuitive aussi la position médiane pour obtenir de l'eau tiède, en gardant le levier orienté vers soi. Antonin sait de quel côté tourner le mitigeur pour obtenir de l'eau chaude ou froide depuis plusieurs mois, ce qui le rend parfaitement autonome. Si vous avez des robinets avec deux boutons distincts, montrez à votre enfant comment obtenir de l'eau tiède : on commence par ouvrir le robinet d'eau froide, puis celui d'eau chaude, petit à petit, en "goûtant du bout des doigts", jusqu'à ce que la température s'adoucisse.

L'aménagement de la salle de bain doit être pensée en fonction des membres qu'elle accueille, et donc des tout-petits, le cas échéant. Un marche-pied devant le lavabo est l'aménagement premier pour permettre aux enfants de moins de 6 ans d'être indépendants dans leur tâche. Rangez-le dans un placard bas ou sous votre lavabo si votre surface au sol est limitée (dans cette pièce, elle l'est souvent...). L'idéal serait que votre enfant puisse le prendre, l'installer, et le ranger lui-même.

Une montagne de serviettes à disposition, pour se sécher les mains et éponger les débordements, permet à tout le monde de se détendre sans avoir à courir jusqu'à l'armoire à linge au moindre besoin. Quelques jouets de bain (pas trop, n'oublions pas que nous sommes montessoriens...) font de la baignade un moment de retrouvaille avec des jouets aimés : quelques petits poissons, un moulin à eau, des bateaux...  Trouvez-leur un rangement qui vous convienne - dans un panier placé à proximité ou dans le petit placard sous l'évier où vous pouvez leur réserver une étagère. Il existe aussi des sacs en plastique ajouré qui se suspendent aux robinets et qui leur permettent de s'égoutter tout en étant rangés...

L'enfant doit pouvoir accéder à une serviette de toilette, à des gants ou du coton selon ce que vous utilisez, à sa brosse à dents et à son dentifrice. Le miroir bas (le plus grand possible) est capital. Assurez-vous qu'il soit à la bonne hauteur pour permettre à votre enfant de se voir lorsqu'il se brosse les dents.

Chez nous, nous avons deux options : les enfants peuvent décider de se laver au lavabo "des grands" ou sur leur petite table, dont vous vous souvenez peut-être. Depuis son installation, j'ai progressivement ajouté tout le nécessaire à la toilette, et cela se passe vraiment bien ! Le fait d'avoir le choix entre deux espaces est motivant pour les enfants, et, je dois admettre, très pratique pour gérer éventuellement les deux enfants en parallèle - l'un au lavabo, l'autre à table. Même si la plupart du temps ce que l'un choisit l'autre le veut aussi : c'est donc chacun son tour (celui qui ne se lave pas va aux toilettes ou sur le pot pendant ce temps), car une des règles de cet espace est qu'on ne peut pas s'y tenir à deux.

Bon, là, c'est particulièrement bien rangé... :-)

Ici, donc, le nécessaire de toilette vadrouille entre notre lavabo et la table des enfants - même si en théorie c'est sur cette dernière qu'est leur vraie place. 

Les enfants ont besoin de se laver (comme dirait Louiselle) : "Les mains ! Les dents ! Le visage ! Toussa, toussa !" :

- Se laver les mains. Avant la toillette, je verse un peu d'eau dans la petite cuvette - et dans le verre à dent aussi. Savonette et brosse à ongle sont à disposition. Sur notre lavabo, c'est un savon liquide en pompe, qui plait beaucoup aussi.


- Se laver le visage. Comme leur peau est facilement irritée, j'ai fini par bannir tout produit lavant autre que le liniment, dont il y a toujours un flacon à disposition. Le coton, par contre, se trouve dans un bocal que les enfants se peuvent pas ouvrir. Lorsque c'est l'heure de la toilette, je l'ouvre. Ils sont libres de se laver le visage trois fois de suite s'il le souhaitent (oui, ils le souhaitent...), mais quand c'est fini, c'est fini. Je referme le bocal. Cela évite les catastrophes totales du type "Au bout de trois secondes d'absence je retrouve la salle de bain badigeonnée de liniment", car sans coton, mes enfants ne songent pas à se servir du flacon (je touche du bois...).


- Se laver les dents. J'aide pour mettre la pâte dentifrice sur les poils de la brosse à dents, et nous procédons en deux temps : l'enfant se "brosse" les dents (comprenez : il machouille les poils et avale consciencieusement le dentifrice), puis je repasse derrière (parfois tant bien que mal...). Le meilleur moment reste le rinçage, en recrachant l'eau dans la petite bassine !


- Éponger. Les enfants vident la bassine dans la baignoire (plus accessible que le lavabo) et essuient la table avec une lingette.


J'ajoute : pensez à placer une petite poubelle au sol pour permettre à votre enfant de jeter ses cotons et autres mouchoirs usagés, et n'oubliez pas de placer les couches (si vous en utilisez) à portée !


Concernant l'usage des toilettes, montrez dès que possible à votre enfant comment ouvrir la porte et actionner le verrou. Ce dernier point suscite souvent bien des réticences, et j'ai le beau rôle en vous y incitant : chez nous, aucune des "pièces d'aisance" ne ferme à clef... Et notre salle de bain n'a même pas de porte ! Mais croyez-moi, j'en souffre, et nous travaillons à y remédier...


À la question : faut-il apprendre à son enfant à manipuler les verrous ?, ma réponse est : OUI, sans aucun doute. Pour la simple et bonne raison que cela évitera bien des accidents ! Il n'y a que les enfants qui ne savent pas comment fonctionne ce  type de mécanisme qui se retrouvent un jour enfermés dans les toilettes ! Dès que votre enfant commence à s'intéresser de près à vos serrures, expliquez-lui, montrez, démontrez, démontez s'il le faut !, et laissez-le faire ! Cela évitera qu'il ne le fasse dans votre dos et que vous ayez à appeler le serrurier pour récupérer votre petit bout paniqué... Dans les écoles Montessori, les enfants sont confrontés à tous types de serrures dès 2 ans et demi/3 ans, mais si un tel degré d'indépendance vous chagrine à cet âge vous pouvez opter pour un compromis en installant des serrures dites "anti-panique", qui peuvent s'ouvrir de l'extérieur en cas d'urgence.

Et ici comme ailleurs, toutes les peintures
murales sont à refaire... :-(

Dites-moi si j'ai oublié un aspect important ??

25 commentaires:

  1. J'aime bien les livres près du pot ! :-) Ici mon grand ne va jamais aux toilettes sans un livre... Et je partage le même avis sur les verrous...!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article détaillé et complet !
    Je râle presque tous les jours d'avoir une SDB si petite... On avait installé un petit lavabo qui se "fixe" à la baignoire, et finalement Soren préfère se laver les mains et les dents au grand lavabo, sur un marche-pied !
    Ici aussi j'adore le voir aller aux toilettes avec son petit livre sous le bras, trop mignon !

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant, moi j'ai fait un coin à la hauteur de daphné qui est à sa disposition quand elle veut. Il se compose d'un miroir, d'une brosse, d'un verre en plastique + brosse à dents et dentifrice, de cotons lavables (que j'ai fait moi-même), d'eau nettoyante, d'une crème hydratante et de chouchous. Daphné y va dans la journée seule pour se regarder dans le miroir et se passer un coton lavable sur le visage et pour mâchouiller sa brosse à dents évolutive. Elle s'y rend aussi et surtout quand j'y vais le matin et le soir et elle imite mes gestes. Elle est vraiment très fière de faire ça seule. J'ai fait ce petit coin récemment après avoir lu des livres montessori et vu ton blog ;) http://maman--testeuse.blogspot.fr/2014/03/amenagement-montessori-salle-de-bain.html

    RépondreSupprimer
  4. Je suis en train de lui installer un coin toilette puisqu'elle commence tout doucement à s'y intéresser et à vouloir imiter ses copines chez la nounou. Article à venir prochainement ...

    RépondreSupprimer
  5. J'ai bien ri en lisant la description du lavage de dents... tu as oublié de mentionner le nettoyage du lavabo à l'aide de la même brosse à dents... avant de la remettre dans la bouche.... si si... (!!)

    J'ai eu un moment de frayeur le jour où A. a tourné la clé dans la serrure... finalement elle l'a fait glisser sous la porte, ouf !

    Commentaire d'A. : c'est la même bassine que nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, j'ai le même nettoyeur de lavabo à la maison ;-) !!

      Supprimer
    2. Oh, ben moi qui pensais avoir tout vu !! :-O
      :-D

      Supprimer
  6. Merci pour cette réflexion autour de la toilette.
    Car ici, l'heure de la toilette c'est tout simplement l'enfer... L'enfer pour aller dans le bain, l'enfer pour sortir du bain, l'enfer pour se laver les dents, l'enfer pour se laver la frimousse, l'enfer pour se laver les mains... Et en plus il refuse les massages.
    Je dois avouer que c'est le moment de la journée que j'aime le moins et que j'appréhende le plus, un moment plein de tensions...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Emilie !

      Oui, je connais ces tensions autour de la toilette avec Antonin. Ici, c'est toujours passager, mais ça peut quand même durer plusieurs semaines, pendant lesquelles la toilette s'apperante un peu à la lutte gréco-romaine.

      Dans ces cas-là, je lâche du lest : une toilette de chat peut suffire du moment qu'il y a un bon vrai brossage de dents tous les soirs.

      Pour les mains et le visage, à un moment j'étais épuisée et j'avais l'impression de passer mon temps à la salle de bain : les enfants se lavent les mains avant et après avoir aidé en cuisine, avant et après les repas, s'il viennent du jardin, après être allés sur le pot ou aux toilettes... Et ils sont deux !! Je n'en pouvais plus. Maintenant, j'ai un gant de toilette humide et je leur passe sur les doigts et le museau dès que le besoin se fait sentir. Pas très montessorien, mais c'était pour moi une question d'équilibre vital que d'écourter ces séances de patouilles.

      Bien sûr, ils expérimentent aussi les vrais lavages de mains après chaque repas au moment de la toilette, et là je leur laisse tout le temps qu'il faut.

      Je ne sais pas si j'ai aidé...

      Mes enfants sont plutôt volontaires en règle générale pour la toilette et ça se passe bien...

      Bon courage, tiens-nous au courant si tu peux !

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Elsa.
      Ton article m'a motivée pour chercher à rendre ce moment plus agréable, je suis en train de réfléchir à un réaménagement de la salle de bain (et de mon état d'esprit à l'approche de ce moment :)

      Oui, j'imagine ton épuisement avec 2 enfants :) et j'admire tes capacités de réflexion et d'action dont je m'inspire beaucoup en général. Je m'inspire très souvent de tes articles, ils me donnent un point de départ à ma propre réflexion.
      Merci beaucoup, vraiment !

      Supprimer
    3. Ça me fait plaisir, Emilie, je t'envoir plien de bonnes ondes pour qu'il y ait du meiux ! :-)

      Supprimer
  7. Petit bonheur adore monter sur le marche pied (qu'il apporte dans la cuisine si cela est opportun, pour m'aider à préparer un repas), et se laver les mains 'tout seul". Il gère le mitigeur et apprivoise la douchette "tout seul" again.
    Par contre il n'aime pas DU TOUT le dentifrice, bien qu'il soit fan de sa brosse à dents avec laquelle il dort parfois.
    Je le masse depuis quelques temps avec un mélange par mes soins d'HE et d'huile d'amande douce par mes soins.

    Jolie douceur 13 mois, fait quelques pas par-ci par-là et sait déjà monter sur la deuxième marche du marche pieds (ce qui me donne chaud j'avoue!). Depuis qu'elle prend le bain avec son frère c'est la fête à l'éclaboussage et elle aussi s'intéresse beaucoup à la douchette.

    Votre sdb est bien lumineuse et spacieuse, le rêve :-)
    Et la table des enfants est super bien pensée.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai trouvé (en promo et donc à seulement 3€) une bassine avec deux "cases" et un porte savon. Une case pour savonner et une case pour rincer. J'aime beaucoup le principe parce tout dans la même on ne le fait pas nous même : on rince à l'eau claire à la fin. Je conseille vraiment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lillune !

      Une bassine à deux bacs, quelle bonne idée !

      Deux bassines peuvent aussi faire l'affaire.

      Ou alors, selon le déroulé strictement montessorien, on vide la première bassine d'eau savonneuse avant de la remplir une deuxième fois :

      http://mercimontessori.blogspot.fr/2013/01/apprendre-se-laver-les-mains.html

      C'est l'option que j'ai choisie, mais je l'ai simplifiée pour des raison logistique : je remplis pour l'instant la bassine, mes enfants se savonnent, et la vident dans la baignoire, puis je la remplis à nouveau. Bon des fois, le savon se retrouve quand même dans l'eau de rinçage... Mais tout cela se construit ! ;-)

      Supprimer
  9. Rome ne s'est pas faite en un jour tout ça tout ça ;)

    RépondreSupprimer
  10. Quelles belles réflexions sur ces moments d'intimités que nous passons avec nos enfants.
    Chez nous, le bain du soir fait parti du rituel du couché. Il est suivit d'une petite séance de massage quand petit T. n'est pas trop fatigué.
    Cet article m'a donné envie de vivre encore plus pleinement les moments du quotidien que nous passons ensemble.

    G.

    RépondreSupprimer
  11. Bel article et belle salle de bain (soupir...) La salle de abin des enfants est idéalement située mais petite et très moche. Le matin ça se bouscule un peu... Nous avons un petit lavabo qui s'accroche à la baignoire et je ne regrette vraiment pas cet achat. Les 3 s'en servent tout le temps!
    Bon par contre moi je suis très laxiste sur le lavage des mains. Après manger c'est obligé, ainsi qu'en rentrant du jardin mais sorti de ça.... J'avoue j'ai abandonné.
    Les garçons se lavent tout seul et choisissent bain ou douche selon leur humeur.
    Je ne sais pas pourquoi mais à part PetitF qui est toujours partant, il faut toujours négocier pour que les grands aillent se laver. (et les négos sont parfois musclées) le pire c'est qu'une fois dedans ils ne veulent plus en sortir!
    On a aussi mis des crochets à leur hauteur pour les vêtements, et j'attends avec impatience la fin des couches pour supprimer cet horrible tapis de change

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, alors, tu m'étonnes, avec TROIS enfants... le lavage des mains, c'est vraiment fastidieux...

      Supprimer
  12. Oh là là ! En lisant cet article et en transcrivant notre entretien, je me rends compte que c'était plutôt de ce genre d'aménagement particulier dont je voulais parler ! Le stress m'aura fait dévié sur la sécurité !

    Mais en tout cas, j'envie cette salle de bains ! La notre est minuscule (ah quand on sera un jour chez notre vrai chez nous...).
    Je pense qu'on pourra quand même installer un petit coin pour qu'il se débarbouille (il faudra juste que je trouve un autre endroit où mettre le linge sale !). Mais on a encore le temps. Pour le moment, fiston est très intéressé par l'eau qui coule du robinet et la touche. Evidemment, je le porte... Pas encore assez grand ni stable sur ses pieds pour un marchepied. Mais j'ai hâte ! Moins hâte pour le pot par contre !

    Merci pour cet article enrichissant, une fois de plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mélanie !!

      Hihi, la plus stressée des deux n'était certainement pas celle que tu penses !! :-)
      Je suis toujours un peu tendue en me disant que les gens vont être déçus quand ils vont voir que je suis juste... ben... normale, quoi ! :-D

      J'ai répondu de manière trèèèès embrouillée à tes questions, et je me demande comment tu as pu t'y retrouver dans ce flot... Tu as pris des notes ? Si tu veux, on peut reposer des aspects de la discussion par écrit par mail, mes idées sont toujours plus claires par écrit et puis tu auras une trace.

      Je vais essayer de te renvoyer un mail dès que possible, mais n'hésite pas à me relancer si ça traîne trop...

      Bisous chez toi !

      Supprimer
  13. Je suis ce blog depuis bien longtemps, sans jamais me manifester, et pourtant je suis une grande fan. Montessorienne également, (et maman de deux enfants du même âge), je me retrouve complètement dans cette salle de bain qui ressemble grandement à la notre. Ma grande admiration est l'analyse que tu fais dessus. Tout est plein de bon sens. J'ai fait ces aménagements par feeling, mais toi tu arrives ensuite à les transcrire sur un blog, à les expliquer, et à leur donner vie est sens. Cela me conforte, me booste pour aller plus loin, et me fait tant réfléchir au quotidien. Merci pour tous ces partages de reflexions!

    RépondreSupprimer
  14. Un grand merci, Mathilde, de vous être manifestée !!

    :-)

    RépondreSupprimer
  15. Oh, mais quelle belle salle de bain !!! Avant que tes enfants ne se tiennent bien debout, aviez-vous une table à langer ? Mon bébé au bout d'un moment (pas long pourtant) se met à 4 pattes sur la table à langer, se hisse sur l'étagère au dessus pour se mettre debout, tout ça n'est pas très stable. Du coup nous hésitons à nous débarasser de la table à langer, de faire un petit coin par terre (dans la chambre, le seul espace disponible pour cela, là où se trouve la table à langer actuellement). Mais dans ce cas là, le coin change et le coin jeux risquent de se confondre, et le liniment et autres crèmes se retrouver aux côtés des gallets et balles, ça ne me semble pas idéal. Bref, nous n'avons pas trouvé de configuration idéale pour le moment de change et de soins !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Etiva ! ;-)

      (Oui, cette pièce a contribué à nous faire choisir cette maison lors de la visite...)

      Etiva, nous avons toujours une table à langer ! Elle est dans la chambre de Louiselle. Pendant plusieurs mois, elle a pris la poussière, car je lavais Lousielle debout, dans la salle de bain. Mais depuis quelques semaines, elle a repris du service, car la Damoiselle le demande : "Naaannn ! Pas dans la salle de bain ! À la table à langer !!". Bon. Pour moi, c'est égal, de toute façon.

      Pff, on a eu aussi des phases où c'était sport !, et même bien avant que Louiselle ne tienne debout ! C'est entre autre pour ça que, dès que j'ai pu, j'ai opéré à la salle de bain. Mais maintenant, elle se tient bien tranquille (et monte et descend toute seule de la table à langer, malgré la hauteur !)

      A un moment, j'ai essayé par terre, mais ça ne m'allait pas : j'avais très mal au dos à cette époque, et je n'étais pas bien installée.

      Je te souhaite de trouver une solution qui te convienne, ce n'est jamais simple, hein ?

      Pour info, dans les structures Pickler, ils ont des tables à langer avec une barrière (type barreaux de parc) sur trois côtés, pour empêcher les enfants de chuter et leur permettre de se mettre debout avec appui... Si tu es bricoleuse... :-)

      Supprimer