mardi 25 février 2014

Vie sensorielle : l'année des trois ans


Il y a quelques mois, Antonin a débuté la Vie sensorielle. J'ai vite été confrontée à un problème organisationnel : comment ranger le matériel, de façon à ce que Louiselle ne puisse manipuler ce matériel si spécifique, tout en conservant à Antonin le choix de ses activités ?

L'option consistant à entreposer le matériel sensoriel dans l'atelier est fermée pour l'instant : par définition, l'atelier est un espace ouvert à tous, et je ne veux pas qu'une partie des objets qui y soient entreposés soient interdits à la Damoiselle. Plus pragmatiquement encore, l'atelier se trouve au dessus de la chambre de Louiselle et son parquet grince... Quand on sait que les seuls moments de travail sans Louiselle sont pris lorsqu'elle dort, au début de sa sieste, il n'est donc pas question d'imaginer montrer dans cette pièce à ce moment-là.

Il fut un temps où nos séances sensorielles avaient lieu dans la chambre d'Antonin... Et puis, nous nous sommes rabattus sur le salon, plus accessible, plus confortable et plus fonctionnel (les chambres d'enfant sont encore à l'état de chantier pour le moment...).

Et le matériel sensoriel a trouvé sa place, en attendant que Louiselle grandisse, dans un très grand bac en plastique transparent - monté sur roulettes, ce détail ayant beaucoup d'importance pour le Damoiseau !! Ahh, c'est sûr : d'un point de vue strictement esthétique, on peut rêver mieux... Mais au moins, le matériel est rangé, et il reste à portée de main et de vue (car "Loin des yeux..." , vous savez !). Il me suffit de poser cette boite sur le sol, et Antonin se charge de l'ouvrir et de choisir ses activités.


À vrai dire, ce système me plait tellement, que je pense organiser une boite analogue pour les activités de langage et de "culture" ! ;-)

Voici quelques clichés de la séance de tout à l'heure :


Le tri selon la forme continue à passionner Antonin. J'ai percé chaque carte d'un trou et je relie le tout avec un anneau articulé, ce qui facilite grandement le rangement quand on manque de boites (on manque TOUJOURS de boites, vous ne trouvez pas ?). Au dos de chacune d'elle, j'ai collé des gommettes qui permettent l'autocorrection :

Ici, une tendance à la confusion "rectangle"/"trapèze"....
(Et oui, je sais, une carte "trapèze" n'a plus de gommettes,
il faut que je les recolle...)

Ensuite, les blocs de cylindres furent sortis un à un :


... à deux mains, comme il se doit ! :-)

Et c'est parti pour une petite salade !!


J'aime cet exercice autant qu'Antonin lui-même. C'est fascinant d'observer les stratégies logiques de l'enfant qui s'affinent au fur et à mesure que les cavités se remplissent : "Bon, sur ce bloc, tous les cylindres pouvant correspondre à ce diamètre sont placés, donc la place de celui-ci doit être ailleurs"... "Tiens, ce cylindre dépasse si je le place là, c'est donc que sa place se situe plus à gauche... et s'il s'enfonce, je dois chercher plus à droite (ou inversement selon l'orientation du bloc)"...

Antonin a terminé par un petit jeu autour de la deuxième boite de couleurs :


J'ai fait une petite liste de ce que j'aimerais, dans l'idéal, qu'Antonin découvre dans le domaine sensoriel cette année. Je la reporte ici. Prenez garde cependant si vous vous en inspirez pour votre enfant, car je l'ai pensée en fonction de mon Damoiseau (et je sais que lorsque je recommencerai pour sa soeur, il y aura bien des variantes !). Malgré sa rigueur apparente, la pédagogie Montessori s'adapte à chaque enfant, et il n'y a pas deux progressions identiques !

J'ai classé les activités par saisons - mais plus je me projette dans le temps, plus cette progression perd en finesse, c'est normal. Nous verrons où nous en sommes quand nous y serons !

Hiver 2013/2014 :

- Le jeu de formes
- Le sac à mystère
- Les plaques lisses et rugueuses
- Les emboitements cylindriques
- Les clochettes musicales ( avec ou sans clochettes)
- La cinquième séquence sur les couleurs est en cours... depuis août dernier ! Et il se pourrait bien qu'elle nous occupe jusqu'à l'été prochain ! ;-)


Printemps 2014 :

- La tour rose
- L'escalier marron
- La mise en paire de bouteilles thermiques

À partir de cet été : 

- Les barres rouges
- Le cabinet de géométrie
- Les cartons de géométrie
- Les solides géométriques
- Les bases des solides géométriques
- Les tablettes lisses et rugueuses
- La mise en paire d'étoffes
- La mise en paire d'éponges
- Les bouteilles à senteurs
- Les boites à sons
- Des tris d'objets (selon leur forme) en aveugle

Bon, alors ce calendrier est susceptible de "bouger" un peu en fonction de mon bugdet et du temps dont je dispose pour les fabrications ou les présentations... Si je ne clos pas ce "programme" (qui n'est là que pour me donner une direction), je ne m'en voudrais pas trop... Et vous ? ;-)

23 commentaires:

  1. Encore un superbe article :)
    Merci pour la liste :)

    RépondreSupprimer
  2. Ou as tu achete et a combien les blocs de cylindres ?

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://montessori-store.fr/sensoriel/28-emboitements-cylindriques.html

      ;-)

      Supprimer
    2. Ah je pensais les prendre ! tu en es contente ?

      Sinon je me demandais pourquoi le cabinet de géométrie si tard ? (peut-être que c'est juste que tu ne l'as pas - encore !)

      Qu'est-ce que la mise en paire d'éponges ? la sensation d'humidité ?

      Et oui, on manque toujours de boîtes... et de boîtes à la bonne taille !

      Supprimer
    3. Bonjour Clotilde !

      Oui, je suis très contente de mes blocs de cylindres. On pourrait chipoter et dire qu'on pourrait améliorer l'objet au niveau de quelques finitions... Mais ils sont superbes, quand même, et vraiment pas chers.

      Non, je n'ai pas le cabinet de géométrie... Mais trois ans et demi, ce n'est pas tard quand même ???!!!

      Tu sais, j'ai proposé du matériel similaire à des CE1/CE2 et je peux te le dire : même à 7 ou 8 ans, ce n'est pas trop tard !! :-)

      Et puis, comme ça, on sera en vacances pour ce gros morceau... qui va pasionner Antonin, ça, je n'en doute pas !!

      La mise en paire d'éponges porte sur les différences de pression, avec des éponges de différentes densités. Il existe dans le commerce des "cylindres à presser" pour cet exercice, mais on peut aussi le proposer avec des éponges... C'est plus économique, et ça engage toute la main ! Reste à fureter dans les magasins de bricolage... ;-)

      Supprimer
    4. Oh je me doute bien qu'en CE1/CE2 on en profite encore (je l'ai vu chez moi avec des enfants d'amis), c'est un matériel tellement riche ! C'est qu'il me semblait que c'était un matériel qu'on pouvait proposer dès le début de la VS (d'ailleurs je crois que tu le mentionnes dans ton fichier d'activités 18-36 mois ?) et que je me demandais quelles observations chez A. te conduisait à le présenter "seulement" à 3ans et demi - même si je suis sûre qu'il en profitera beaucoup ! ;-)

      Bonne idée les éponges, je n'aurais pas pensé à ça... je note et je suivrai avec intérêt ;-)

      Supprimer
    5. Je reviens concernant le cabinet de géométrie... C'est une bête histoire de calendrier : je veux qu'Antonin ait expérimenté la tour rose et l'escalier de prismes avant de découvrir les gradations sur des objets plans...

      Est-ce que cela te parait logique ?

      Supprimer
    6. Tu en connais sûrement plus que moi en Montessori ;-D ... et puis c'est l'observation de l'enfant qui doit guider !
      J'avais lu souvent que le cabinet de géométrie pouvait se présenter avant même la tour rose (d'ailleurs l'autocorrection est plus facile qu'avec la tour rose : c'est juste un encastrement), d'où ma question...
      Je n'avais pas pensé aux gradations 3d/plan... je vais y penser :-)

      Supprimer
  3. merci ;)

    Car plein de site et pas toujours top la qualité ou à des prix ouahhhhh
    Et mon ebayeur allemand pas vu de blocs

    RépondreSupprimer
  4. Beau programme ! L'idée de la mise en paire de bouteille thermique me plaît beaucoup.

    RépondreSupprimer
  5. Passionnant comme d'hab´ :-) Merci.
    Je fais des listes (mélange de pense-bête et d'objectifs) d'activités pour les vacances scolaires.
    Ma fille vient de fêter ses 3 ans et j'ai mis une partie de ses cadeaux de côté pour les ressortir la semaine prochaine pendant les vacances. On n'a pas eu de matériel Montessori mais beaucoup d'activités manuelles/artistiques.

    Ève

    RépondreSupprimer
  6. Très bel article, et encore une bonne idée d'organisation et de rangement !
    Quelle efficacité !

    RépondreSupprimer
  7. Si nous avons avancé à toute allure des 18 mois aux deux ans de ma fille , le rythme c'est vraiment vraiment ralenti sa troisième année. En ce moment, elle n'en pince que pour les jeux d'imitation/imagination/construction et tout se qui implique qu'on joue avec elle.
    Elle refait très peu d'activités plusieurs fois ; les cartes des formes -je ne lui en ai donné que la moitié-, faites et réussies deux fois depuis elle n'ont pas ressorti. Et pourtant je fais une rotation sur ce type de "jeux éducatifs".
    Pareil pour les cylindres et la tour rose, elle ne les faits que sur mon invitation, réussi quasi à chaque fois mais hors de question de recommencer.
    Pareil pour le sac mystère qu'elle ne veut faire que si je mets de nouvelles choses dedans !
    Dans le domaine de l'art plastique idem.

    Alors quoi, ma fille est une zappeuse ?

    Du coup, ben j'attends voir si l'intérêt pour les "activités" revient, mais c'est un peu répétitif les soupes d'animaux Schleich, les "fait parler la marionnette maman" et les tours de mégablocs.

    Rien à voir, mes question sur l'autocorrection : comment fais-tu pour qu'Antonin ne "triche" pas ? Parce qu'ici c'est systématique - tellement plus rapide -.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, et concernant l'auto-correction : oui, il y a toujours une phase où l'enfant "triche" (Antonin n'en est pas là).

      A toi de voir :

      Soit tu supprimes l'autocorrection : c'est qu'il est plus important, pour cette activité, que ta fille fasse l'activité pour de vrai, et tant pis si tu dois de placer en détentrice du svaoir pour trancher ses réponses.
      Soit tu laisses faire parce qu'en y réfléchissant, l'autocorrection engage aussi des procédures (ici, mettre en paire).

      A toi de voir en fonction de l'activité !!

      Sinon, on peut aussi réfléchir à des sytèmes d'autocrrection a postériori, comme on le fait dans une classe (tu sais : "Quand tu auras tracé cette figure, tu iras prendre le calque sur mon bureau pour vérifier si elle est correcte"...).

      Bien sûr, tout dépend des activités, et souvent il faut cogiter... et parfois ce n'est pas possible !!

      (Ici, il suffirait d'imprimer une fiche A4 reprenant toutes les figures et les objets du quotidien qui y sont apparentées dans une mise en paire réussie).

      Supprimer
    2. Clairette : d'apres ce que tu dis il semblerait que tu aies une petite battante qui veut des challenges : les trucs connus ou reussis n'ont plus d'interet. Les autres enfants se rassurent en restant dans la zone de sécurité des trucs qu'ils connaissent, elle au contraire est suffisamment sure d'elle pour vouloir sortir de sa "zone de confort" et se heurter à de nouvelles choses des qu'elle maitrise un truc : c'est une tres bonne attitude ! (même si elle ne favorise pas l'apprentissages de certaines techniques qui demandent de la répétition : encore une qui, si elle fait de la musique, ne fera jamais ses gammes que contrainte et forcée ;o) Je te rassure, on peut réussir autrement...

      Ce n'est donc pas une "zappeuse" mais une "fighteuse". Il te faudra donc trouver des trucs nouveaux à introduire des qu'elle a reussi pour qu'elle n'ait pas l'impression de refaire un truc qu'elle a deja fait, car je la comprends, "c'est nul" ;o)

      Peut-être sauter quelques étapes pour qu'elle ait vraiment besoin de réfléchir, ou juste rajouter un nouvel élément (une nouvelle carte, un nouvel objet dans le sac etc) à chaque fois : le but serait donc de faire l'activité ET de trouver quel est l'objet nouveau...

      Cela expliquerait aussi pourquoi elle "triche" : non mais c'est vrai, quel est l'interet de se casser la tete si la soluce est marquée ? Ta fille est au contraire tres intelligente, elle veut des activités qui aient du sens, et du vrai !

      Supprimer
  8. Clairette tu as des cartes pour la tour rose. Pour faire d'autres figure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas, Clairette, que ta fille soit une zappeuse... ;-)

      Tout cela a l'air très facile pour elle, elle a sans doute besoin de passer à autre chose ? Je me souviens que tu as les emboitements cylindriques, comment ta fille réagit-elle à ce matériel ? Sinon, les barres rouges sont faciles à fabriquer, et plaisent généralement beaucoup...

      Et puis, si elle a besoin de jeux imaginatifs, c'est que c'est cela qui la fait grandir en ce moment ! Elle est dans sa période "Waldorf", sans doute !! :-D

      Tiens-nous au courant !

      Supprimer
  9. Merci pour cet article, je vais adopter les cartes et surtout l'idée d'autocorrection :)

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Elsa, tu utilises les boites de cylindres depuis octobre avec Antonin alors tu as maintenant un peu de recul.
    C'est un bon achat d'après toi ? (et pour vous tous d'ailleurs car Elsa doit être débordée de questions en tout genre)
    Car je t'avoue que j'hésite, j'aime "l'esprit" montessori et en tant que prof de maths j'adhère à cette approche sensorielle, j'en comprend l'interet mais les boites de cylindre, la tour rose et l'escalier marron me rebutent vraiment par rapport à la place qu'ils prennent !
    Merci de vos réponses (précision ce n'est pas dans le cadre d'instruction en famille mais en temps que "jeu" accompagné pour ma fille).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aurélie !

      Alors, je te le dis tout de go : nous sommes tous fans des emboitements cylindriques !!

      Comme toi, je trouve la place de la tour rose (et compagnie) un peu disproportionnée par rapport aux autres matériaux ! ;-)

      Mais je me pose beaucoup moins de questions, puisque je me situe dans un cadre professionnel aussi : je sais que le matériel acquis ne dormira jamais dans un placard, même en imaginant que mes enfants n'accrochent pas. Alors, j'ai moins la pression quand j'achète !!

      Je doute de t'avoir vraiment éclairée... Si d'autres lectrices veulent laisser leurs témoignages...

      Supprimer
  11. pour les bouteilles de senteur une idée ;)
    Il suffit de trouver en occasion 2 fois le loto des odeurs.

    Ici j'ai pris les blocs de cylindre mais vu qu'on peut faire plein de chose avec je trouve que ça va :)

    Ensuite il sera facile de les revendres sur le boncoin si on ne souhaite pas les garder ;)

    RépondreSupprimer
  12. J'ai moi aussi un enfant qui est en plein dans l'imagination (et ce depuis plusieurs mois - il va avoir 3 ans) alors j'ai du mal à le "motiver" pour des activités autres. Les activités de vie pratique passent mieux. La vie sensorielle, un peu moins (quoi que j'ai eu une période d'engouement pour les blocs de cylindre). J'ai voulu introduire les premières notions de mathématiques et j'ai proposé ta progression Elsa. Alors si la mise en paire s'est faite facilement, le dénombrement jusqu'à 5 aussi, en fait, j'ai vite remarqué que cela ne l'intéresse pas. Antonin, je pense, est un peu "exceptionnel" de ce point de vue là. Du coup, j'ai relu un peu mes classiques et j'ai remarqué qu'en effet, j'ai zappé un passage important: la VS avec les barres rouges, 1er vrai matériel de "mathématiques" avant les barres rouges et bleues. Et là, succès ! je me suis inspirée d'un autre blog (mille excuses à l'auteur car je ne sais plus lequel) qui proposait à l'enfant de "mesurer" l'écart de ses bras à l'aide des barres rouges, puis d'autres objets ou nous tout simplement. Je pense, pour les lectrices, qu'il faut préciser qu'il ne faut pas hâter les découvertes des premiers chiffres mais prendre le temps d'utiliser le matériel de VS auparavant.
    A la maison, nous avons aussi un inconvénient majeur : l'enfant ne voit pas d'autres enfants manipuler le matériel et est donc moins "enclin" à se pencher dessus et à se l'approprier. Montessori, c'est aussi un esprit absorbant de ce que font les autres, les ainés notamment. N'oublions pas qu'un classe Montessori comprend des enfants de 3 à 6 ans qui se voient manipuler les objets de la vie pratique ou vie sensoriel et, en quelque sorte, s'autogèrent beaucoup. Il est même souvent possible pour un de ses enfants de se passer d'une démonstration de l'éducateur Montessori en bonne et du forme car il peut observer ses ainés utiliser le matériel et faire de même. Alors, pour "compenser" à la maison, pour la tour rose notamment, je pense qu'il faut peut-être utiliser quelques "cartes modèles" des utilisations possibles pour ouvrir le champ des possibilités de l'enfant. Car, coté tour rose, vu que mon fils manipule une tour "djeco" en carton sans pb depuis ses 18 mois, il n'a pas vu l'intérêt de la tour rose qu'il a monté 2 fois sans pb, comme la démonstration classique et même d'un point A à un point B...j'ai introduit l'escalier marron mais sans intérêt pour lui. Je pense qu'il faut que je lui "souffle" quelques idées de manipulation, avant les possibilités de combinaisons. Surtout, ne pas aller trop vite. Ne pas zapper des étapes car Montessori, c'est aussi une logique de progression ! Nos enfants ne sont pas des zappeurs, il manque tout simplement d'une stimulation d'autres enfants et c'est, je pense, la limite de Montessori à la maison. Lorsque je lis les blogs que tu as mis en lien, il y a souvent 2 enfants rapprochés dans la famille et donc une stimulation supplémentaire. Souvent d'ailleurs, le cadet progresse "plus vite" que l'ainé.Ou, si différence d'âge il y a, l'ainé tient souvent à faire quelques démonstrations au cadet. Je pense que c'est aussi ce qui explique l'avancée "fulgurante" de Louiselle.
    Concernant Antonin, je ne suis pas sure, du coup, que les barres rouges l'intéressent tant que cela. Surtout que tu auras la présentation des barres bleues et rouges juste après et qu'il saura déjà dénombrer et classer du plus petit au plus grand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton analyse, lc, je dois dire que je te rejoins sur toute la ligne !

      Et plus ça va, plus je me fais à l'idée que je vais devoir "zapper" pas mal de matériel avec mon Damoiseau... Je suis justement en train de mettre à plat une progression en numération qui utilise le matériel montessorien sans suivre la progression classique à la lettre... Parce que je dois suivre Antonin !

      Voilà très longtemps maintenant qu'il connait la comptine numérique jusqu'à 15 environ, et qu'il sait dénombrer jusqu'à 10. J'ai l'impression de le laisser croupir par peur qu'il aille trop vite, et du coup, je ne le nourrit pas... Mais du coup, j'ai peur que son intérêt ne s'étiole !!

      Ne pas rater une période sensible, suivre l'enfant, et ne pas aller trop vite : tout cela à la fois.
      L'éternel "trilemne" de l'éducateur ! :-D

      Supprimer