lundi 3 février 2014

Une semaine de menus végétariens


La semaine passée, j'ai soigneusement pris en note ce que nous avons mangé "pour de vrai", et qui diffère toujours un peu des menus prévus sur le papier, en vue de le publier. C'est encore la meilleure façon pour moi d'être sûre de ne pas perdre un document (ah, les petites listes qui traînent partout, vous aussi vous connaissez ?), et puis, on ne sait jamais, cela pourra peut-être inspirer quelqu'un. Nous sommes d'accord : ces menus ne sont pas un modéle diététique, et ils comportent certainement bien des défauts. Mais je dois dire qu'ils nous ont bien convenus, aussi bien au niveau du goût (je vous mentirais cependant si je vous disais qu'Antonin s'est resservi trois fois de chaque plat...), que du côut (aïe, que manger est cher !!!) et du ratio équilibre nutritionnel/temps de préparation.

Vous constaterez que près de la moitié des repas est composée de restes des repas précédents... ce qui me convient tout à fait ! En est-il de même chez vous ?

Voici donc nos menus de la semaine dernière :

Samedi :

Déjeuner :

Spaghetti "bolognaise", salade d'épinards (vinaigrette au miel) et banane.

Goûter :
Muesli et lait.

Dîner :
Galettes inratables, riz, salade de macédoine et entremet (du commerce).

Dimanche :

Déjeuner :
Soupe de légumes, "galettes coréennes" (Cf. photo : il s'agit de graines - sésame et haricots noirs en grande majorité - agglomérées par un "sirop" sans saveur. Une excellente façon de faire manger des graines aux enfants, qui adorent ces "biscuits". Ne me demandez pas où elles s'achètent : elles m'ont été rapportées... de Corée, d'où le nom que je leur donne !), encore cette fichue macédoine que personne n'aime ici, additionnée du reste de riz de la veille.

Goûter :
Moelleux au chocolat (préparé avec Antonin).

Dîner :
Pizza au tempeh (j'étale sur ma pâte un mélange de concentré de tomate et d'huile d'olive. Je fais frire un oignon, 1/2 rouleau de tempeh fumé coupé en petits morceaux et 4 champignons de Paris émincés, que j'étale par dessus. Je garnis de fromage, d'olives vertes, d'origan, de persil et de basilic... Yum, yum, il n'en reste jamais !!), salade d'endives et graines de sésame, compote.

Lundi :

Déjeuner :
Soupe de légumes (reste de la veille), les dernières galettes coréennes, et nous sommes venus à bout de la macédoine (je n'en referai plus !!).

Goûter :
Moelleux au chocolat.

Dîner :
Les dernières louchées de soupe, gratin de chou-fleur/pommes de terre/tempeh (il s'agit de cette recette : je remplace simplement le chorizo par du tempeh fumé que je fais rapidement dorer à la poêle, c'est très bon !), pomme.

Mardi :

Déjeuner :
La fin du gratin de la veille, millet (préparé par Antonin selon une de ses recettes de base) à la sauce tomate (reste de notre fond de pizza du week-end), kiwis du jardin.

Gouter :
Salade de fruits (pomme et kiwis), lait, et chocolat (qui n'était pas initialement prévu au menu, mais que les enfants ont réclamé à cor et à cris...).

Dîner :
Quinoa au curry (gros succès auprès des deux enfants), champignons poêlés dans l'huile d'olive avec ail et basilic séché, additionnés, pour les volontaires, d'une cuillère de purée d'amande, fromage et pain aux noix.

Mercredi :

Déjeuner :
Chili sin carne (je mélange dans une marmite 200g de tofu nature émietté et revenu dans l'huile d'olive, une petite boite de haricots blancs, une autre de haricots rouge, une boite de tomates, 170 ml d'eau, un bouillon cube aux légumes, 1 oignon haché, une pincée de piment, 1/2 CC de cumin, 1 gousse d'ail émincée, 1 feuille de laurier, sel, poivre. Je laisse mijoter à couvert pendant une grosse demi-heure), boulgour (préparé par Antonin selon une de ses recettes de base), salade de chou rouge (sauce au tahin : 1 CS de tahin, un peu d'eau pour délayer, 1 morceau d'oignon haché, sarriette), yaourt.

Goûter :
Galettes de sarrasin au miel.

Dîner :
Curry de pois chiche, brocolis nature et filet d'huile d'olive, salade de mâche aux graines de lin, poire.

Jeudi :

Déjeuner :
Reste de chili sin carne et de salade de chou rouge de la veille, reste de millet sauce tomate de mardi (décongelé), petit suisse aromatisé.

Goûter :
Galettes de sarrasin à la confiture de figues (du jardin !).

Dîner :
Pâtes (je voulais cuire du riz, mais Antonin a insisté pour faire des pâtes... "tout seul" !), mélangées au petit reste de pois chiche et brocolis de la veille, salade de chou rouge, poire.

Vendredi :

Déjeuner :
Reste de chili sin carne additionné du reste de millet, et de chou rouge à la levure de bière (le chili fut liquidé, mais pas le chou, qui a encore de beaux jours devant lui. Je sens que nous allons en manger à toutes les sauces - cuit et cru - la semaine prochaine...), yaourt au fruits.

Goûter :
Tartines grillées beurre, miel/confiture.

Dîner :
Cake aux tomates séchées, soupe potiron/lentilles corail (je fais frire un oignon, ajoute les dés de potiron. Je couvre d'eau additionnée d'un bouillon cube. Au bout de 10 minutes, j'ajoute une boite de tomates, un verre de lentilles corail. Quand tout est cuit, je mixe avec de la crème fraiche et des herbes), additionné de purée de sésame ou d'amande selon la préférence, salade de fruits (pomme/kiwis).

Bon appétit ! ;-)

37 commentaires:

  1. Merci pour ces idées ! ça donne envie de les tester :-)

    RépondreSupprimer
  2. Miam, miam! La diversité de tes menus m'épate et m'inspire... je sens que le curry de pois chiches va être au menu ce soir :-) Merci Elsa!

    RépondreSupprimer
  3. Encore une fois tu verras qu'on parle de choses similaires! Et moi je me régale d'avance d'avoir de nouvelles idées :-)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Elsa,
    Je constate qu'il n'y a pas de viande du tout. Toute la famille est végétarienne?
    Anaïs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, Anaïs ! ;-)

      Je suis végétarienne depuis 16 ans, mon homme est pisci-végétarien (c'est-à-dire qu'il mange du poisson occasionnellement, à l'extérieur). Mes enfants sont 100% végétariens depuis leur naissance mais je ne leur interdis pas de goûter la viande quand nous sommes chez des gens qui en mangent... Bon, dans les faits, ça n'est pas encore arrivé : Antonin a voulu goûter du salami lors d'une raclette chez des amis il y a quelques jour, mais ça s'est arrêté à l'intention, finalement... Ils ont dû goûter un peu de poisson occasionnellement toutefois, je crois... Louiselle avec plus d'enthousisame qu'Antonin, d'ailleurs... (Comme c'est étrange !)

      :-D

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse Elsa.
      Ici je réduis la consommation, pour moi surtout, ma fille raffole de la viande. Je réussis quand même à accompagner le papa de temps en temps vers cette voie.
      Et dans nos familles on a été élevé avec l'idée qu'il faut manger de la viande! Tu vois ce que je veux dire! Chaque repas a de la viande et moi je n'en peux plus!

      J'y pense ça a du être compliqué à expliquer aux pédiatres ton souhait de ne pas donner de viande aux enfants?

      Supprimer
    3. Je ne rentre pas dans les détails avec les pédiatres. Je les écoute, et parle le moins possible. :-D

      Généralement, ils n'ont pas une réaction très positive (du genre : "Mais vous mangez du poisson, AU MOINS ?", c'est ce que j'appelle avoir une réaction négative). Dans ce cas, je me ferme très vite, je dis : "Oui, oui", et n'en parle plus. Leurs conseils nutritionels sont souvent acadabrantesques, d'ailleurs !

      Par contre, une diététicienne trèèèèès ouverte au végétarisme m'a acompagnée lors de la diversifiaction de mes enfants, et je n'hsité pas à la contacter encore aujourd'hui par mail si j'ai une question. ;-)

      Supprimer
    4. J'ai faiblement menti aussi à la question : "mais les filles mangent des oeufs et du poisson de temps en temps??" _ "Oui, oui .... de temps en temps" en même temps elles en mangent 2x/mois je pense ... chez les autres, je n'ai pas trop menti finalement!!!!

      Supprimer
    5. Oui je comprends moi aussi je réponds OUI à la pédiatre de la PMI notamment sur les vitamines types fluostérol . C'est pas que je veux pas mais j'oublie... tu donnes des vitamines complémentaires toi?
      Anaïs

      PS: sinon je partage un recette que je trouve très bonne. Je ne savais pas comment accompagner le quinoa (parce que je trouve que c'est fade tout de même) et je trouve que mélangé avec des petits pois, de la menthe et un peu de purée d'amande c'est très bon. (peut être bien que c'est toi qui m'a dit ça ^^ je ne sais plus!)

      Supprimer
    6. Coucou Anaïs !

      Concernant les vitamines complémentaires, je suis comme toi : j'oublie... et c'est sûrement très mal, hein, je ne veux surtout pas avoir l'air de dire le contraire...

      Mais je me suis beaucoup détendue en constatant que :
      - Certains pédiatres (ceux de mes copines) ne prescrivaient pas de vitamine D quand le bébé était nourri au lait maternisé (déjà enrichi). Ce fut le cas de mes enfants. Mais mes pédiatres, à moi, m'en re-prescrivaient !!
      - Les normes vitaminiques varient énormément d'un pays à l'autre et, bien sûr, nous sommes celui qui affiche les normes les plus élevées (jusqu'à 10 fois plus élevé pour la fameuse K1 par rapport à d'autres pays comme les Etats-Unis...).
      - Mes enfants vont bien, grandissent bien, et mangent, je pense, beaucoup plus équilibré que la moyenne des petits français. Et ils sont beaucoup dehors ! (La vitamine B est synthétisée grâce à l'action du soleil...)

      Merci pour ta recette, elle ressemble effectivement à ce que je peux faire parfois, mais je n'ai jamais tenté avec de la menthe ! Menthe + petits pois = Miam !
      C'est noté !
      ;-)

      Supprimer
  5. Pour les desserts aund tu mets pomme c'est que tout le monde à mangé des pommes??
    En tout cas je suis épatée par la variété proposée à chaque repas!
    Notamment le soir chez nous c'est plat unique. Ex soupe eh bien c'est soupe tout court (enfin avec pain + fromage!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clo, voilà une bonne question :

      Quand je prévois un fruit comme dessert sur ma belle liste de menu, j'essaie de prévoir un fruit de saison différent à chaque fois. Quand nous faisons nos courses pour la semaine, nous achetons donc : 4 pommes, 4 oranges, 8 clémentines, etc. (Si nous passons dans un magasin bio cette semaine-là, nous les achetons en bio : c'est à peine plus cher et la saveur est vraiment là !)

      Dans les faits : le midi, les enfants et moi nous nous partageons un (gros) fruit ! :-D
      Et oui, nous sommes de petis mangeurs, une pomme à 3, ça nous va !
      Donc les fruits achetés nous font largement la semaine... et le début de celle d'après !

      Si vraiment Antonin ne veut pas d'un fruit (il les aime peu, tu le sais...), je lui propose une compote du commerce. Ça se garde, ça ne côUte pas très cher, on en a toujours une provision !

      Enfin, sur la semaine décrite ici, il y a une vraie variété au niveau des laitages parce qu'on finissait le stock des semaines précédentes. Je n'achète pas beaucoup de laitages. Un fromage + deux types de laitage (entremet OU petit suisse OU fromage blanc OU yaourt soja, ou de vache nature ou aux fruits...), c'est assez pour la semaine... Mais on bénéficie des réserves, et on peut souvent varier dans une humble mesure...

      D'autant que dès que le plat principal n'est pas végétalien, c'est fruit en dessert, c'est très simple (du moins, en théorie) !!
      Les laitages, OK, mais point trop n'en faut !!

      Quant aux plats uniques... moi j'aime bien avoir bien des trucs différents dans mon assiette ! Et le mélange des saveurs, hum... Et puis, le cru, c'est si important au niveau nutritionnel (même si les enfants n'y goûtent pour le moment que du bout des dents...) ... Enfin, bref, plein de raisons en faveur de l'assiette composée...

      Maintenant, c'est vrai : c'est quand même un peu plus cher !! :-(
      J'essaie de trouver des "routines" pour diminuer le coüt, mais franchement, à chaque course, j'hallucine sur la note... pourtant, on ne fait pas d'extras (surtout quand c'est moi qui fais les courses, mais finalement, je ne m'en tire pas mieux que mon homme qui achète des trucs "en dehors de la liste")??? Wouah. Manger, c'est cher.)

      Supprimer
    2. Et...euh... quant à la variété... un plat nous fait entre deux à trois repas, généralement (sauf les "bolo" et les pizz'", c'est bizarre, ça ?), donc c'est plutôt répétitif, je trouve !! :-)

      Supprimer
    3. Merci Elsa pour ce complément d'infos! C'est vraiment intéressant de voir ce qui se fait de famille n famille! Chez nous on est tous de gros mangeurs de fruits. J'en achète des kilos! En ce moment clémentines poires pomme orange kiwi. les garçons en mangent au goûter, et le midi quand ils sont à la maison. Je suis vigilante car à la cantine c'est quasiment yaourt tous les midi (grrr)
      Le soir par pure tradition c'est laitage ce qui donc à 5 personnes sur 6 jours (si on compte un dessert extra par semaine ce qui n'est même pas vraiment le cas) fait... 30 yaourts! Comme pour les fruits chacun peut choisir: yaourt au fruit avec ou sans morceaux, fromage blanc, petit suisse et dès que possible "yaourt maman"
      Quant au prix, dis toi bien que si tu achetais tout tout prêt tu en aurais our bien plus cher!!
      Pour le plat unique avec plein de choses composées tu as raison mais quel boulot!

      Supprimer
  6. Coucou Elsa, ici, nous mangeons de la viande en petite quantité. Pas à chaque repas. Par contre Émy n'en veux pas du tout, j'ai essayé le tofu mais elle n'en veux pas non plus... que me conseillerais-tu pour qu'elle ait un apport de protéines suffisant? Est-ce que ça peut avoir une incidence sur sa santé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Coralie !

      Voici les 10 réflexes VG pour éviter tout risque de carence :

      1. Propose des céréales et/ou des légumineuses à chaque repas, qui contiennent de bonnes quantités de protéines.
      2. Propose des oeufs 2 à 3 fois par semaine pour leurs acides aminés, les vitamines B et le fer (attention, les oeufs qui entrent dans la composition des gâteau, appareils divers... comptent aussi ! Point trop n'en faut, c'est grand maxi 6 par semaine !)
      3. Varie les légumes secs qui regorgent de protéines, vitamines B, fer, magnésium : lentilles, haricots rouges et blancs, flageolets, pois cassés...
      4. On dit qu'il est bon d'associer céréales (quinoa, pâtes, boulgur, riz...) et légumineuses (lentilles, pois chiches...) lors d'un repas sur deux, de façon à combiner les acides aminés essentiels. Et comme il faut aussi des légumes, tu divises en fait vos assiettes en 3 : semoule + légumes à couscous + pois chiche, ou quinoa + lentilles + carottes, etc.
      5. Propose à ta fille une poignée d'olégineux au goûter. Ou, si elle ne sait pas encore bien mâcher, une tartine de purée d'oléagineux (en vente en magasin bio) : c'est un peu cher à l'achat, mais le pot dure une éternité ! Les amandes, les noix, les noisettes etc. renferment aussi des protéines.
      6. N'hésite pas à cuire en grosse quantité et à congeler par petites quantités, parce que les légumineuses sont souvent très longues à cuire !
      7. Redécouvre les céréales oubliées. Pour éviter de retomber dans les mêmes menus, favorise le complet (plus riche en nutriment) et prends l'habitude d'avoir dans tes placards plusieurs paquets : boulgour, quinoa, petit épeautre, millet, orge... (en magasin bio).
      8. Saupoudre les pâtes de ta fille de fromage râpé, les enfants adorent ça et c'est une excellente source de protéines et de calcium.
      9. S'il te semble compliqué de concevoir des repas sans viande, pense au steak soja qui s'adapte aux assiettes des carnivores en remplaçant le steak de boeuf. Les enfants adorent et c'est moins cher ! (ceux de la marque "Sojasun" sont de loin les meilleurs !). Pense aussi aux laits de soja (aromatisé, ça passe mieux), au tofu, aux yaourts de soja... Le soja est une des seules plantes magiques qui contienne tous les acides aminés essentiels.
      10. Enfin, si ta fille consomme un laitage par jour (voire deux parce qu'elle est encore très petite), elle a déjà une énorme dose de protéines quotidienne ! Pense aussi aux laitages de chèvre et de brebis, c'est bon pour l'éducation au goût... et pour la planète. ;-)

      Je termine en rappelant que dans nos pays surdéveloppés, les carences en protéines n'existent pas. (Mais celles en oligo-éléments, si, donc il ne faut pas faire n'importe quoi non plus). Donc, relax ! :-)

      Et je n'oublie pas que je te dois un mail... bien que je n'ai pas grand chose qui puisse t'aider dans mes tiroirs quant à ta question précise... :-(

      Bon courage pour tout !! :-)

      Supprimer
    2. Ah, désolée, je te parle du tofu, mais tu me dis qu'Emy n'aime pas ça. As-tu essayé le tofu fumé (en magasin bio) ? Ça change tout, ici mes enfants sont fans !

      Supprimer
    3. Pour le soja on entend tout et son contraire... notamment les phyto oestrogènes pour les petits...

      Supprimer
    4. Ce problème concerne surtout les petits garçons. ;-)

      Donc, dans le cas de Coralie, pas besoin de "l'encombrer" avec cela ! ;-)

      Effectivement, certains nutritionnistes (pas tous...) recommandent de ne pas abuser du soja avant la puberté car il est riche en phyto-oestrogènes et pourrait influer sur la croissance des enfants. Dans le doute... la modération s'impose (surtout surtout surtout si on consomme de nombreux plats préparés du commerce qui sont tous enrichis de lécithine de soja).

      De toute façon, la modération simpose... toujours ! Non, se gaver d'un aliment, aussi sain soit-il, en trop grande quantité n'est pas bon pour la santé ! Il en est du soja comme du reste : il faut varier ! :-)

      Supprimer
    5. Merci Elsa pour toutes ces précisions. Ici pas de plats préparés du commerce, surtout pour les enfants ;-)
      Je n'ai pas tenté le tofu fumé, le dernier essayé était aromatisé à la ciboulette, je crois. Il n'a pas eu ses faveurs...
      Ne t'embête pas pour le mail, les choses se sont bien apaisées depuis quelques semaines, je retrouve mon adorable petite fille. Je pense que c'était une période d'affirmation pour elle, et de gros doutes pour moi, il y en aura d'autres ;-)

      Supprimer
    6. AHH ! Ben, je suis bien contente ! :-D

      Oui, elle a l'air d'avoir un "naturel" excellent, ta petite fille ! Ce n'était qu'une phase, tant mieux ! :-)

      Supprimer
  7. Merci, ça donne des idées !
    Nous ne sommes pas végétariens, mais essayons aussi de réduire notre consommation de viande. C'est-à-dire qu'au maximum c'est une fois par jour, mais c'est souvent moins. Et comme je n'ai pas toujours d'idées et que je n'établis pas de menus pour la semaine (je fais des listes pour tout, tout le temps, mais ça, je n'y arrive pas !), j'aime ce genre d'article ! D'ailleurs, je t'ai déjà piqué quelques recettes ;-) !

    RépondreSupprimer
  8. Je vais piquer des idées neuves pour ma "journée végétarienne". Je ne suis pas vraiment pour être complètement végétarien (l'homme étant un animal omnivore tout ça tout ça), mais par contre j'apprécie la démarche écologique (et je respecte profondément le choix que font ceux qui ont le courage de jongler avec un équilibre alimentaire qui demande plus de travail). C'est effectivement une belle palette de recette, bien variées, merci beaucoup de partager ça :) Le curry de pois chiches me tente beaucoup, miam !

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ces bonnes idées. Je ne connais pas le tempeh, tu le prends en magasin bio j'imagine?
    Faut vraiment que je me mette aux menus chaque semaine (le soir on mange végétarien, le midi parfois)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Matinbonheur, le tempeh s'achète en magasin bio !

      Prends-le "fumé", surtout, il est vraiment meilleur (je ne suis pas fan du tempeh nature...).

      Alors, moi, j'ai une question à celles qui ne font pas de listes : comment faites-vous vos courses ? Vous achetez "au pif" ? Ou toujours les mêmes choses ?

      Outre le fait que j'aime bien cogiter mes menus, je dois avouer que je serais bien ennuyée sans (même si on ne les suit jamais à la lettre) au moment de remplir le caddie !! :-D

      Merci de d'éclairer ma lanterne si vous passer par là... :-)

      Supprimer
    2. Ici
      Avant on achetait plus ou moins les mêmes choses. Mais ça c'était avant...
      Avant de me mettre à faire des menus (aussi pour avoir une vue globale de ce qu'on mange et pour réduire les coûts), ça ne fait que quelques semaines et je crois que l'habitude est encrée. Le weekend je prévois mes repas pour la semaine (et j'avoue que je suis plus zen désormais avec le boulot et le temps que je n'ai pas le soir pour cuisiner et le fait que je donne le repas de midi à la nounou pour mon petit)
      Anaïs

      Supprimer
    3. Ah, oui, j'imagine que ça doit t'aider ! :-D

      En y réfléchissant, avant d'avaoir des enfants, nous faisions aussi les courses "comme nous le sentions"...

      Ça coûtait cher (pour deux) et il y avait pas mal de cochonneries ! :-D

      Comme tu dis : "C'était... AVANT !! "

      :-D

      Supprimer
    4. Chez nous ça fait 6 ans que l'on n'achète plus de légumes en supermarché (seulement quelques fruits non produit en France et la salade). On a pratiqué longtemps les paniers des AMAP, donc on ne choisissait pas ce qu'on allait manger, on improvisait en fonction des légumes disponibles pour la semaine. Depuis qu'on a déménagé il n'y a plus d'AMAP mais un producteur qui propose des sortes de panier (ses surplus un peu moins cher) donc on varie toutes les semaines en fonction de ce qui est disponible.
      Du coup pas de menu préparé à l'avance, mais comme on achète les légumes qu'une fois par semaine, je vais peut être m'y mettre pour planifier la semaine parce que parfois on ne sait pas trop quoi faire avec ce qu'il nous reste...

      Supprimer
    5. Coucou Elsa,

      Alors pour répondre à ta question : un peu les deux, en fait ! J'achète effectivement toujours les mêmes "bases", que je cuisine de différentes façons. Et même si je n'établis pas par écrit les menus, il y a bien sûr les repas "types" qui reviennent régulièrement (gratins en tout genre, tartes et quiches, pâtes bolo etc...). Et en plus de ces bases, j'achète selon les saisons, l'humeur, et les envies de la semaine, des choses complémentaires pour changer un peu : ça peut être des légumes différents, de la viande pour faire un gros pot au feu etc...
      Globalement, je ne pense pas que je ferai beaucoup d'économies en écrivant mes menus puisque je n'achète aucun plat préparé (sauf des cordons bleus parfois, oui j'ai honte mais chacun ses faiblesses !), je privilégie les légumes et fruits de saison, nous avons largement diminué notre consommation de viande, et j'achète beaucoup de céréales, farines et légumineuses à la biocoop. Je fais le pain, des compotes, des gâteaux, des brioches. Ce que je ne fais pas encore ce sont les yaourts mais je m'y mettrai peut-être prochainement.
      Comme toi, je trouve aussi que manger coûte cher, même si on ne fait pas d'extra et si on n'achète pas de plat industriel...

      Mais pour revenir aux menus, je ne travaille pas actuellement donc je peux me permette "d'improviser" et j'avoue que ça me va bien, ça me pousse à me creuser les méninges pour essayer d’être créative ! Encore une fois, j'ai bien sûr une vague idée de ce que nous pouvons manger, mais rien n'est fixé à l'avance, je me laisse aller à l'humeur du moment. C'est risqué puisqu'il y a des jours où je me décide au dernier moment, mais bon, je n'arrive pas à faire autrement... L'idée d'établir des menus à l'avance me bloque, je ne sais pas pourquoi...!

      Supprimer
  10. alors ici menu planifié à la semaine (plus pratique pour faire les courses et prévoir des choses plus longues quand on a le temps et moins les soirs ou c plus la "course"). Et effectivement bcp de restes que l'on mange soit le lendemain soit que l'on congèle pour plus tard car quand on cuisine autant faire en grosse quantité cela ne prend pas plus de temps.

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour ce partage, je vais piquer les recettes en les adaptant (on est pisci - végétariens comme tu dis (mais faiblement pisci) sauf quelques exceptions pour mon homme et ma fille), mais sans soja et produits laitiers, (+ quelques autres ingrédients moins gênants).
    Testé le quinoa ce midi en remplaçant la crème par du lait de coco pour moi : super bon ! (pour ma fille ce fut le classique quinoa + sauce tomate (elle n'a pas le droit au curry, oignons et fruits à coques...)).

    Ma grosse interrogation est : y aurait il quelque chose pour remplacer le soja ? car ici, pas de sauce soja, pas de tofu, pas de tempeh... et des fois, j'aimerais bien pouvoir varier nos recettes basiques...

    Et sinon, le millet, tu le fais cuire classiquement, juste comme le quinoa mettons ? Car ici, c'est mouaif, quelque soit la génération... un peu trop croquant...

    et puis ce soir, on teste le cake à la tomate, Sara sera contente de faire la cuisine avec moi (en modifiant sans produits laitiers) !
    Merci pour ce blog si vivant et si intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Elsa ! ;-)

      Pour remplacer le soja : connais-tu le seitan ? C'est délicieux !! Mais il s'agit de gluten de blé, donc il faut le tolérer... C'est super riche en protéines, et ça s'apprête très facilement. C'est un peu cher par contre, si on l'achète tout fait... Je sais qu'on peut le fabriquer pour un coût modique, mais je n'ai jamais essayé...

      http://blogbio.canalblog.com/archives/2006/06/12/2073204.html

      Pour le millet, non, chez nous, il n'est pas croquant ! Mais bien moelleux, au contraire ! N'hésite pas à le faire cuire 25-30 minutes et à la laisser "gonfler" 5 minutes à couvert avant de l'égoutter... C'est une graine très fine, je trouve, et moins cher que ses consoeurs (quinoa, kasha, orge, etc.), et c'est un basique chez nous !

      Merci pour ton chaleureux retour et à bientôt !

      Supprimer
  12. Coucou Elsa ! J'ai cuisiné du millet pour la première fois ce soir ! J'ai fait ce gratin (http://www.chocobionies.com/article-millet-au-gratin-champignons-et-creme-de-soja-116299864.html) en remplaçant la crème de soja par de la crème de riz. C'était excellent ! Tout le monde s'est régalé, même mon homme qui n'aime pas trop "les céréales bio" a trouvé ça très bon ! J’étais étonnée, je lui donc demandé s'il préférait le millet au quinoa (je dois redoubler de créativité pour qu'il en mange avec plaisir), et il m'a répondu "ah oui !"...
    Moralité : il suffisait d'essayer !
    Quant à moi, aussi bizarre que ça puisse paraître, j'ai trouvé que ça ressemblait assez au boulgour...et je me suis régalé aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Boubou pour le lien vers cette recette !
      Je l'ai ajoutée à nos menus de la semaine prochaine ! ;-)

      Supprimer
  13. Tu me diras si elle aura eu le même succès qu'ici ! ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour et merci pour le blog et tes partages. J'aime le contenu, et coté montesori, je ne suis plus concernée pour le moment mais cela reviendra j'espere ...(petits enfants un jour ?)
    J'ai decouvert ton blog en cherchant des idées vegetariennes compatibles pour moi =
    sans gluten, sans lait animal, sans cereales mutées (toutes sauf le riz et les pseudo céréales comme le quinoa que je n'aime pas) , cuisson douce (pas de gratin) et 30% de cru. - regime hypotoxique Seiganalet qui fait que j'ai retrouver une mobilité "normale" - et ensuite pas de soja (ou peu) car eu cancer hormono dependant...
    Ca limite pas mal !!!
    Sinon, commais tu la MARMITE NORVEGIENNE
    Fabrication maison hyperfacile, (avec ce que tu as dejà) cuisson a point sans surveillance et des légumineuses nikelles cuites dedans et jamais trop cuites...
    Je vais revenir souvent
    Joyeux printemps
    je t'invite a lire le blog de Mireille Saimpaul http://www.marmite-norvegienne.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Isabelle !

      Waouh, oui, effectivement, comme tu dis, "ça limite pas mal !!". :-)

      Ah, oui, le régime Seignalet, c'est la "3e médecine" ? Ça a l'air super intéressant, même s'il est impossible pour moi d'intégrer de tels principes à la vie de ma famille (c'est déjà trèèès difficile de trouver quelque chose à cuisiner que les trois autres membres acceptent de manger, alors...Bon.).

      Oui, la marmite norvégienne, oui ! J'ai en entendu parler, ça me plait beaucoup ! Je crois que je vais tester ça avec... ma mère ! Elle au moins, elle saura apprécier et ça correspind tout à fait à son mode de vie "no conso" ! ;-)

      Merci pour le lien du blog, et à bientôt ! :-)

      Supprimer