vendredi 14 février 2014

Première addition

"Les mathématiques pures sont, en un sens, l'expression poétique des idées logiques".
Albert Einstein


Hier soir, Antonin a vraiment insisté : "Tu fais un petit travail avec moi ?". Il faut dire que nous n'avions pas eu une minute pour nous poser dans la journée, et un petit temps de concentration avec sa Maman lui manquait visiblement. Après le dîner, j'ai donc décidé de remettre à plus tard le ménage de la cuisine et je me suis agenouillée à côté de lui sur le tapis du salon, en réfléchissant à ce que j'allais pouvoir lui proposer. Mais le Damoiseau est allé chercher de lui-même l'abaque sur l'étagère de jouets et a commencé à trier les anneaux par couleurs.

C'est drôle comme parfois les enfants ont simplement besoin d'être observés. Cette abaque était là depuis la dernière rotation qui avait eu lieu le matin ; les enfants l'avaient manipulée à plusieurs reprises, soit qu'ils décident de s'en servir sérieusement, soit qu'ils préfèrent tout éparpiller, ou encore détourner les éléments pour les intégrer à un autre jeu. Mais ce soir-là, Antonin avait besoin de ma proximité et de mon regard pour faire ce petit "travail" qu'il connait si bien et qu'il sait si bien faire seul...

Il a donc trié tous les jetons par couleurs, puis les a rangés à nouveau dans leur panier, en en laissant un sur chaque tige, comme nous faisons habituellement. Puis il a recommencé. Et cette fois, il a fait cela :


"Ah, tu as tout mélangé ?, dis-je quand il eu terminé.
- Oui.", me répondit-il simplement.

C'est alors qu'il s'est mis à marmoner : "Deux bleus... Et un... Et deux..." en dépliant ses doigts un peu maladroitement au fur et à mesure. J'ai mis quelques secondes à comprendre qu'Antonin voulait additionner les jetons qui se trouvaient tout en haut des tiges, devant lui : 

Deux bleus + deux verts + un rouge...

Je l'ai simplement aidé à déplier ces fichus petits doigts - en particulier l'annulaire et l'auriculaire qui ne font jamais ce qu'on voudrait. Et j'ai verbalisé au fur et à mesure : "Oui, alors, deux bleus, un, deux... Deux verts...". Devant sa main tendue devant lui, Antonin s'est exclamé : "Il y a en a cinq !".

J'avoue que j'ai eu une minute d'étourdissement. Tout d'abord, parce qu'Antonin n'a pas eu besoin de recompter tous les doigts de sa main pour savoir qu'il en avait cinq. Ça n'a l'air de rien, mais si vous saviez le nombre de "bébés lunes" qui recomptent encore leurs cinq doigts en Grande section... Mais surtout, bien sûr, parce qu'Antonin venait d'élaborer tout seul le cheminement de sa première addition...

(Vous me direz qu'il est fort possible qu'il ait assisté à des raisonnements de ce genre en classe, en prêtant l'oreille à ce qui se passe en Moyenne section. Toujours est-il que le fait objectif demeure : Antonin a élaboré tout seul le cheminement de sa première addition... !)

Je crois depuis longtemps que les enfants sont naturellement attirés par les mathématiques, qui leur fournissent un outil logique pour créer du sens et ordonner leur environnement immédiat. Mais cela restait de l'ordre de la profession de foi jusqu'à ce que je devienne Maman et observe la relation de mes enfants aux nombres et aux concepts mathématiques. J'en ai à présent la certitude : pour le tout-petit, il s'agit d'outils merveilleux et amusants, qui lui permettent de vivre plus pleinement et d'agir plus efficacement dans le monde.

Il reste à notre charge de ne pas briser cet engouement ! :-)

15 commentaires:

  1. Hello Elsa,
    Comment s''introduisent les mathématiques chez un petit?C'est une question que je me pose ces derniers temps avec ma fille qui compte tout ce qu'elle peut, depuis un moment déjà. En ce moment elle dessine les chiffres. Me parle de 4000, 200, bref elle a l'impression que ce sont des nombres immenses..
    Je pensais m'acheter des réglettes cuisenaires et un pack d'instruction au système décimal comme celui ci http://www.coccinelle-boutique.com/epages/266019.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/266019/Products/73
    Mais à vrai dire sans trop savoir comment les utiliser? Je vais suivre avec intérêt ta réflexion et tes activités à ce sujet.
    Bises
    Anaîs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anaïs !
      Ta fille a 4 ans, je crois ?

      Pourquoi ne pas tenter une approche montessorienne, en lui présentant les barres numériques (faciles à fabriquer) et les chiffres rugueux (ceux-là ne sont par parfaits, mais ils sont peu chers : http://www.amazon.fr/Mes-chiffres-montessori/dp/2092786261/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1392392131&sr=8-1&keywords=chiffres+montessori) ?

      Puis, tu lui fait associer les symboles et les barres :
      http://albummontessori.blogspot.fr/2012/08/montessori-les-barres-numeriques_19.html

      Après tu introduis les fuseaux (facile à bricoler avec des moyens de fortune) :
      http://albummontessori.blogspot.fr/2012/08/montessori-les-fuseaux.html

      Puis le jeu des jetons :
      http://albummontessori.blogspot.fr/2012/08/montessori-le-jeu-des-jetons_19.html

      Le second round (peut-être peut-elle "sauter le premier, tout dépend de là où elle en est ?), c'est le jeu de mémoire :
      http://albummontessori.blogspot.fr/2012/08/montessori-le-jeu-de-memoir.html

      Le troisième round, c'est la découverte des quantités décimales, qui va lui permettre de compter jusqu'à l'infini :
      http://albummontessori.blogspot.fr/2012/09/montessori-les-quantites-du-systeme_2125.html

      Mais encore faut-il que ce qui précède soit bien installé ! ;-)

      N'hésite pas si tu as des questions plus précises...

      Supprimer
    2. tu trouveras des fiches cuisenaires ici :)

      http://www.bylilou.blogspot.fr/search/label/Téléchargement?m=1

      Supprimer
    3. Bonjour Elsa,
      Merci pour cette réponse complète, je me penche dessus quand j'aurais un peu plus de temps qu'en ce moment (c'est les vacances scolaires par chez moi!).
      Ma petite Elise a 4 ans (et demi désormais! ça compte!)
      Bonne fin de journée à toi
      Anaïs

      Supprimer
    4. Merci Cerina pour le tuyau ! ;-)

      Supprimer
  2. C'est génial. Des maths découle la logique. Il devient du coup logique de faire des maths dans la vie de tous les jours et ça rend tout plus évident dans leur petit monde. Bravo Antonin.
    Daphnée

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Antonin ! J'imagine la joie qu'il a du ressentir ! Et oui, les maths, c'est joyeux pour un petit !
    Et encore une fois, tu as su être à l'écoute de ses besoin pour ne pas passer à côté de petit moment magique...

    RépondreSupprimer
  4. Je suis toujours sciée quand mes enfants me disent avec naturel oh maman j'ai 6 bonbons si j'en donne un à chacun de mes frères il m'en restera 4! Euh oui tu viens juste de faire une soustraction hop là comme ça... OkOk!!
    En tout cas c'est sur, les maths c'est passionnant, surtout quand on a 3 ou 4 ans. Et en effet je pense que le fait de pouvoir ordonner le monde n'y est pas étranger!

    RépondreSupprimer
  5. merci pour l'article :)

    RépondreSupprimer
  6. J'imagine ta surprise et un peu de fierté quand même !
    C'est super qu'Antonin t'ait réclamé ce petit moment d'observation rien que pour lui. Il a de la chance d'avoir une maman qui prend ce temps pour ses enfants :-)
    La séance s'est arrêtée là ?

    Eve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien oui, Eve !
      Il faut dire qu'il était tard ! :-)

      Supprimer
  7. Depuis que j'ai lu le livre de John holt les apprentissages autonomes j'envisage plus du tout les maths comme avant, mais plutôt dans une logique simple et épuré comme à fait petit damoiseau ;)
    Ici il a eu le même abaque à son anniv (6 ans en janvier) il faut que je prenne le temps de le sortir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un suuuuper livre que je ne cesse de recommander à mon entourage...

      Merci pour ton commentaire !

      :-)

      Supprimer
  8. Réponses
    1. C'est un enfant de GS qui a besoin de recompter les doigts de sa main pour savoir qu'il en a 5...

      :-D

      Supprimer