lundi 10 février 2014

Notre semaine (06/14)


Notre semaine - et celles qui l'ont précedée - a été fortement marquée par des progrès langage tous azimut.

Louiselle continue d'accroitre son lexique avec une facilité déconcertante : de plus en plus d'adjectifs ("mouillé", mais aussi "trempé" !), de verbes ("manger", mais aussi "croquer"...), conjugués ou à simplement exprimés à l'infinitif. Sa prononciation s'est très nettement améliorée depuis quelques jours. Et elle commence aussi, en parrallèle, un véritable travail de grammarienne : les premières phrases éclosent, parfois totalement décalquées sur les bribes d'albums que la Damoiselle connait par coeur ("C'est chaud !, dit Lulu !", "Va-t'en, va-t'en, l'abeille !", "Ça colle aux doigts !"). Mais les premières productions personnelles surgissent. Pour prendre un exemple tout chaud de quelques minutes...  Après chaque sortie, je dois généralement changer les chaussettes des enfants (les bottes de pluies ne sont pas toujours étanches, et ils adorent patauger dans les flaques...). Louiselle a vite intégré l'expression "chaussettes sèches", qui est assez rigolote. Seulement, aujourd'hui, elle avait un collant. Je lui dis donc : "Je vais te mettre un collant." - "Un collant SEC !", complète la Damoiselle qui semble avoir touché du doigt la régle tortueuse de l'accord de l'adjectif en genre...

Quant à Antonin... Je me demande si on ne peut pas dire à présent qu'il parle couramment ???!!! Des incorrections subsistent, et le Damoiseau a encore tendance à s'exprimer par mots isolés,  mais les progrès sont fulgurants depuis quelques jours. Ce week-end, Antonin a pris la parole à plusieurs reprises alors que nous prenions le goûter chez des amis - je me faisais justement la reflexion dernièrement que notre entourage ne connaissait pas la douce voix de mon Damoiseau, puisqu'en présence de tiers, il reste généralement mutique... Je pense que la vue du gros gâteau que les adultes ne se décidaient pas à servir l'a passablement motivé pour exprimer ses besoins, mais une fois lancé, il a repris la parole plusieurs fois. Les adultes présents ont parfaitement compris tout ce qui sortait de sa bouche, et j'ai eu l'occasion d'entendre Antonin s'exprimer comme si j'avais emprunté l'oreille de quelqu'un d'autre. C'est le test ultime, tant il est vrai que les parents comprennent toujours leurs enfants à demi-mots et décodent, souvent inconsciemment, des énoncés qui ne seraient pas, en fait, recevables pour quelqu'un d'extérieur...

Et l'engouement pour les sons de l'alphabet continue. Nous avons acquis la semaine dernière L'abécédaire à toucher de Marie-Hélène Place et de la très talentueuse Caroline Fontaine-Riquier, et c'est vraiment le livre préféré du moment. Antonin est dans une phase d'acquisition foisonnante, à tel point qu'il va alloir que j'attende que tout cela décante pour faire le point sur les phonèmes dont il reconnait la graphie. L'entrée dans la phonologie se confirme : Antonin écoute et repère les sons de la langue, et il n'est pas rare qu'il s'arrête au beau milieu d'une phrase : "Je veux des litchis... Litchis... Llll... Lll, comme "lit" ! Et comme "Louiselle" !". J'ai eu droit ce matin à un magnifique "Zanimaux, Zzzz !". Classique. :-D


Antonin me réclame souvent d'écrire sur traitement de texte... À force de me voir faire, cela devait arriver ! Je selectionne une police très simple (ici, sur Ubuntu, c'est "DejaVu Sans"), et verrouille les majuscules, puisque ce sont les caractères qu'Antonin cotoie à l'école (et à la maison aussi, du coup). Je grossis légèrement la taille des lettres, et roulez jeunesse ! Le Damoiseau est toujours très fier de ses productions, et vérifie bien que c'est la lettre qu'il a tapé sur le clavier qui s'affiche à l'écran ! Non, mais c'est vrai, quoi, des fois qu'il y aurait entourloupe... :-)

Du coup, la grande activité dans l'atelier consiste à façonner des gâteaux alphabétiques en pâte à modeler, graĉe à nos tampons-lettres. Antonin ne s'en lasse pas, et c'est une activité qui dure longtemps ! Il me demande souvent d'écrire des mots ("Parking" est de loin son préféré, mais aussi "pipi", "caca", "papa", et... "tofou" !)


Et que fait Louiselle pendant ce temps ? De deux choses l'une : soit elle participe activement, faisant éclater le "Pppp" entre ses lèvres lorsque nous écrivons "Pipi" (?!! Que peut-elle en comprendre ? Pourtant, elle adore les activités phonologiques de son frère, et parfois parvient elle aussi à isoler les sons de la langue ! Je vous assure que je ne rêve pas !!). Mais la plupart du temps, Louiselle vit sa vie dans l'atelier. Et c'est vraiment une autre avancée majeure de ce début d'année : Louiselle prend une activité qui lui convient, l'explore, puis la range... Bon, encore parfois imparfaitement, mais l'autonomie et la concentration sont totales pendant de longues minutes. J'avoue que je ne m'attendais pas à un tel comportement chez une enfant si petite !! Est-ce parce qu'elle est tombée dedans dès la naissance ? Je dois dire que je suis heureuse de toute l'énergie déployée dans ce sens jour après jour quand je vois cela ! Du coup, nos séances s'allongent, et se pacifient. Je ne ferme plus l'atelier au milieu des hurlements de frustration, mais nous convenons ensemble qu'il est temps pour nous de redescendre faire autre chose.  C'est bon !


Je crois qu'un des ingrédients à ne pas négliger pour apprendre ce cadre aux enfants, c'est la stabilité des propositions.

(Non, les chapeaux ne sont pas ridicules, ni trop petits : ce sont des DÉ-GUI-SE-MENTS !) ;-)

Je vous disais ICI que les activités proposées ne varieraient pas jusqu'au printemps, et je m'y tiens.


Bon, en vrai de vrai, il y a toujours de très légères variations sur les thèmes proposés (on a testé les versés de gros dés, et le premier plateau accueille en ce moment des coquillages...), mais rien qui ne modifie profondément le sens d'une activité. Et je remarque que mes enfants ne se lassent pas de retrouver toujours les mêmes propositions. Cela leur donne du temps pour faire et refaire, et intégrer petit à petit la place du matériel, l'ordre des actions, la manière dont on range... bref, accéder à l'autonomie, ce qui ne se fait pas en un jour !


Ah ! Et à propos d'autonomie : la semaine passée, Antonin a eu le déclic "ciseaux" ! Il s'est vraiment amusé à découper les boudins de pâte à modeler en tenant les ciseaux d'une main !! Je suis très fière de lui !!


En puis, Louiselle et moi poursuivons, dans le salon, nos petites séances de cinq minutes, qui ont lieu quatre fois par semaine, en fin de matinée, quand Antonin est à l'école. Depuis le début de l'année, c'est surtout la première boite de couleurs qui nous occupe. Les mises en paire ne posant aucun problème, je suis passée à la leçon en trois temps, d'autant que Louiselle a très à coeur de nommer les couleurs autour d'elle - le plus souvent à tort et à travers, mais parfois aussi à bon escient. Seulement, je ne sors que deux couples de plaquettes pour commencer (le bleu et le rouge) parce que je le "sens" ainsi ! L'acquisition des concepts n'est pas encore complètement automatisée, et la Damoiselle finit toujours la séance en se mélangeant complètement les pinceaux, ce qui nous fait bien rigoler. Mais les progrès sont quotidiens, et je constate qu'elle attribue ces deux couleurs (surtout le rouge) avec plus de sûreté dans la vie quotidienne.


Sur les photos ci-dessus, vous pouvez voir Louiselle en train de ranger les quatre plaquettes dans leur bol. Si elle ne les tient pas encore par leurs bords blancs (son frère non plus, au demeurant), ses gestes témoignent du soin et du respect qu'elle porte au matériel, vous ne trouvez pas ? Ces temps qui "encadrent" la situation d'apprentissage, durant lesquels on sort le matériel, et on le range, sont aussi importants que le temps de "travail" lui-même, j'en ai la confirmation jour après jour.

Et lorsque Louiselle en a finit avec ses couleurs, il lui arrive de me réclamer un autre travail. Lequel, d'après vous ? Le "petit oeil", comme elle dit... et oui, notre panier phonologique, dont le contenu varie de jour en jour en fonction des acquisition du Damoiseau ! Je ne le lui refuse pas, puisque j'en fais, à son niveau, un exercice d'aquisition du lexique, mais je sais qu'elle a compris la spécificité de l'exercice. Sinon, pourquoi s'exclamerait-elle "ANNNNNTONIN" quand je lui montre une ENveloppe ou une AMpoule ? :-/

Bonne semaine chez vous ! ;-)

17 commentaires:

  1. Ah, ben on a ubuntu ici aussi, je garde l'idée du traitement de texte pour minot dans un coin de ma tête!

    Ici, les journées sont ponctuées par un nouveau rythme : celui du pot! Nous avons enlevé les couches de la gommettes il y a quelques jours et les pipis dans la culotte sont très rares...du coup, le reste est un peu entre parenthèses! la gommette est à fond centrée la dessus et ce sont les livres qui l'occuppent donc à plein temps (ben oui sur le pot quoi!).

    Moi, je pense à la nouvelle organisation qu'il va me falloir mettre en place avec le confetti qui arrive dans 2 semaines maintenant...je vais remonter dans tes articles jusqu'aux 6 mois de Louiselle tiens!

    Belle semaine à vous,
    Mercredi, j'achète mes intercalaires de couleurs et un brumisateur!

    RépondreSupprimer
  2. Un très bel article !... Valentin (2ans aujourd'hui) est également un passionné de l'alphabet.... Alors qu'il nous montrait, sans cesse, non pas les images de ses livres mais les lettres composant les mots, nous lui avons acheté un puzzle alphabet tout simple qu'il ne manque pas de faire et refaire chaque jour depuis plus de 2 mois... A tel point qu'il les reconnait et prononce aujourd'hui toutes... J'ai parallèlement acheté "l'abécédaire à toucher" qui est également devenu sa "bible" !

    Nous l'entendons inlassablement enchainé les "M maman", P "Papa, Papi", Y "yaourt, K "Koala", etc. ... Hier, il nous a particulièrement surpris en saisissant son balai : valentin s'est tourné vers nous en dissant, avec un large sourire :"Balai B" ! Puis par la suite à table "Violet V"... (en nous montrant une tasse violette)...

    Je reste très surprise de cette passion pour l'alphabet depuis ses 22 mois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est surprenant... Et ça me confirme pour dire que je ne rêve pas quand j'observe que Louiselle commence à s'y intéresser aussi.

      Merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  3. Quel progrès et quelle jolie semaine !
    Je n'aime pas comparer, mais ma fille du même âge ne parle pas du tout à part papa et maman, est très brouillonne, à du mal à se concentrer, bref loin, très loin de tout ça...
    Merci encore une fois de ces images (et je suis désolée que tu ai perdu toutes tes photos il y a quelques temps, gloups!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf! Comparaison poison!! PetitF qui a le même age que Louiselle est aussi trèèèès en retard si on le compare à Louiselle! Ne t'en fait pas trop! (PetitF commence seulement à comprendre que ça peut valoir le coup de tenter de prononcer un mot ;-) Mais il faut que je me répète tel un mantra à chaque fois qu'Elsa poste un tel billet "comparaison poison comparaison poison ..." si non en effet on aurait tot fait de trouver que notre trésor est vraiment "attardé" :-D

      Supprimer
    2. Je viens dans la discussion pour vous demander si vos loulous sont vos 1ers enfants?
      Sans comparaison aucune, mon petit deuz me parait bcp plus dégourdi que ma fille au même âge et à mon avis parce que j'ai changé, je me suis renseignée sur bcp de choses, j'ai grandi moi aussi, l'environnement a changé, la famille a changé. L'ainé est un modèle, l'accès aux jouets/activités est plus anticipés (mon fils de 15 mois aime déjà s'installer avec des crayons car il voit bcp sa soeur en train de dessiner - je n'ai pas proposé ce genre d'activité à ma fille au même âge), je suis plus confiante sur sa capacité à gérer seul des situations, sur la motricité libre, la participation aux activités du quotidien... involontairement je dois l'amener à "grandir plus vite" parce qu'il suit le rythme des plus grands.
      Anaïs

      Supprimer
    3. Effectivement, c'est ma première. Je pense aussi que les aînés les "aident"...

      Supprimer
    4. Alors moi... C'est un troisième! (Après deux ainés jumeaux) Je me rends compte que je propose moins de choses à mon dernier qui soit vraiment que pour lui, les grands sont très demandeurs et très clairement je passais plus de temps adaptés avec eux quand ils avaient l'age de leur frère (mais ils étaient seuls pas d'autre enfants d'age différent à gérer!)
      PetitF est un petit garçon très dégourdi qui suit et imite ses grands frères dans bcp de choses, il est par contre pas du tout porté sur le langage (c'est le moins qu'on puisse dire) ce qui est l'extrême inverse de Louiselle, qui elle est, je pense, vraiment une petite fille qui attrape tout ce qui passe pour grandir et comme chez elle eh ben il y a des tas de choses super à attraper ça en fait une petite fille très dégourdie sur plein de plans! Mon petit lui est chez une nounou toute la journée et hélas ma nounou ne s'appelle pas franchement Elsa ;-)

      Supprimer
  4. Impressionnant, que de progrès de semaine en semaine ! Je suis toujours fascinée par ce dont ces petits bouts sont capables ! :-)

    RépondreSupprimer
  5. Je me régale de lire chaque billet et merci de nous décortiquer le travail aussi bien, cela permet de proposer des
    idées, diverses activités... Par votre blog j'ai découvert "reggio", auriez vous des noms de livre à lire en français ?
    Je trouve cette approche intéressante et j'aimerais l'approfondir...
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour sandrine !

      La seule publication en français sur le sujet, à ma connaissance, c'est celle-là :

      http://www.lefuret.org/commander-en-ligne/enfants-d-europe/enfants-d-europe-n-6.html

      À bientôt !

      Supprimer
  6. C'est vraiment chouette de voir tous ces progrès ...
    Cette boîte des couleurs me donnent très envie pour ma deuz quand je vois Louiselle avec... je sais que c'est le bon moment mais j'ai peur que ce matériel ne servent pas vraiment.
    Sinon, je vais peut être poser une question idiote mais c'est quoi "ubuntu"?? et qu'est ce que ça me fait plaisir de savoir qu'il n'y a pas que Nawel qui adore écrire "pipi", "caca" et ... "papa" (ouf , tout de même!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la boite des couleurs, tu peux très facilement la fabriquer... A vrai dire de simples petits cartons aux couleurs primaires font l'affaire à ce stade, c'est ce que j'avais fait pour Antonin.

      Ubuntu est un système d'exploitation - comme Windows, Linux, etc. C'est une alternative intéressante (et militante) à Windows, car gratuite ! ;-)

      Supprimer