lundi 27 janvier 2014

Lisse et rugueux : tri d'objets



Mercredi dernier, j'ai invité Antonin à découvrir les planchettes montessoriennes lisses et rugueuses. La densité de notre fin de semaine ne m'a pas permise de les lui reproposer avant hier dimanche, et à ma grande satisfaction, il a choisi de refaire l'exercice à deux reprises dans la journée. J'ai pu constater dès la première séance que le vocabulaire était acquis, et que le geste se précisait à chaque manipulation.

Bien décidée à battre le fer pendant qu'il était chaud, j'ai suggéré aujourd'hui mon Damoiseau de trier quelques objets selon leur rugosité... et ce jeu lui a beaucoup plu !


Le petit rituel de rinçage des mains signe bien le début de l'activité, donne à l'enfant des indications sur la nature de l'activité qui va suivre (même si on ne précise pas oralement qu'il s'agit d'une expérience tactile), permet une fois de plus d'isoler les doigts scripteurs, et de pratiquer l'ouverture de la bouteille et le versé. Pas question de le zapper ! ;-)


Antonin a immédiatement compris ce que j'attendais de lui. La disposition "en colonne" que l'on retrouve si souvent dans les exercices montessoriens et qui construisent la latéralisation ne lui pose plus problème depuis bien longtemps. Quant à la vérification, elle est tactile, bien sûr :

Ça, c'est rugueux...              ... comme ici !

Résultat : un sans faute, dès la première fois !

Photo prise avant l'exercice... L'ordre des items
varie donc quelque peu !

Et moi, je suis bien contente de perdre prendre un peu de temps pour ce type de situations. Car si je suis bien certaine que mon fils, enfant de son siècle, saura lire un jour, je ne suis pas persuadée que sa scolarité lui donne l'occasion d'investir ses sens dans sa découverte du monde. Ce sont pourtant eux, nos sens, qui nous donnent à comprendre les liens de causes à effets si subtils qui se cachent derrière les évènements de la vie, et complètent la compréhension des choses que nous donne notre intelligence.

À présent, nous partons en chasse : yeux ouverts ou fermés, nous touchons tout ce qui nous tombe sous les doigts : la barbe de Papa, nos collections de cailloux et de coquillages, les fruits et légumes de notre réserve, les textiles de nos vêtements... Tout y passe ! Alors... Lisse ou rugueux ? :-D

5 commentaires:

  1. merci pour le billet ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup cet exercice, simple et facile à mettre en œuvre. Je pense que je vais également essayer un jeu de tri de matière car la différenciation entre bois, plastique, ou autre matière n'est pas n'est pas très claire...

    RépondreSupprimer
  3. Comme quoi,ce qui peut nous sembler être un manque d engouement en premier lieu, peut s avérer comme une expérience plutot concluante...une approche brève (apparemment plus que Maman l aurait souhaitée ;-)...3jours de "digestion" et une grande partie des pré-requis ACQUIS!!!!
    n est ce pas le résultat qui démontre vraiment l intérêt que l enfant a porté à l activité?

    RépondreSupprimer
  4. et je pense que la proposition de jeu de tri,à laquelle Antonin est très familiarisé,lui permet d "aborder le concept" de façon concrète...et d en démontrer l'acquisition (ce n est que mon avis...de maman)

    RépondreSupprimer
  5. Voilà une belle idée d'activité ! Je trouve qu'elle vous ressemble...et visiblement elle correspond parfaitement à la façon dont Antonin aborde ces deux notions !

    RépondreSupprimer