vendredi 6 décembre 2013

Premières mises en paire


Lorsque Louiselle a commencé à parler, son frère était en plein dans sa phase "Je dénombre jusqu'à deux à tout va". Très vite, la petite voix de la Damoiselle s'est élevée en écho : "Un deux ! Un deux !". 

Je me suis toujours demandé ce qu'elle en comprenait... Et puis, il y a un gros mois, j'ai constaté que Louiselle utilisait ce groupe de mots pour désigner les paires d'objets... à bon escient, donc. "Un deux !" en brandissant ses chaussons, "Un deux !" en désignant le couple de merles au jardin, "Un deux !" devant son plateau de versés doté de deux pichets...

Cette semaine, Louiselle a appris à produire un mot nouveau : "Même !". "Même !" en fourrant sous le nez des chiens de la voisine sa peluche favorite en forme de chien, "Même !" en chippant la fourchette de son Papa et en la rapprochant de la sienne, "Même !" en montrant du doigt nos deux râteaux à feuilles... Vaste avancée ! Le "même", c'est l'identité mathématique, et c'est aussi son revers, la compréhension de la diversité, et de la similitude dans la diversité. Nos deux râteaux à feuilles sont aussi différents l'un de l'autre que peuvent l'être deux râteaux à feuilles, et pourtant, oui, ce sont "les mêmes". Ce sont des râteaux à feuilles, deux extensions concrètes d'un même concept. Je suis toujours bouleversée de percevoir chez les bébés les premiers signes par lesquels ils manifestent (avec énergie !) appartenir au monde conceptuel des humains !


J'ai proposé à Louiselle de faire ses premières mises en paire d'objets, et elle a très bien compris le principe. Selon les jours, il est cependant plus ou moins difficile pour elle d'accepter de poser les objets sur le tapis... Elle préfère parfois attraper le couple de kiwis, le serrer contre son coeur et l'emmener faire un petit tour dans le salon... mais allez savoir pourquoi, dans ces cas-là, sa Maman interrompt l'activité !! :-D

4 commentaires:

  1. J'ai présenté cette semaine les premières planches de loto que j'avais confectionné avec amour à l'époque pour les p'tits Ko à PetitF.
    C'est un loto sur les animaux de la ferme.
    Bon... je ne suis pas bien sure qu'il ait compris le concept de mise en paire mais on a imiter le cri des animaux et c'était très bien quand même!
    Bravo à Louiselle, elle m'épatera toujours :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis super épatée par ma Gabrielle, qui a compris le principe du premier coup elle aussi... alors que j'avais pas tout à fait suivi le déroulé tel quel. Ca n'a pas duré longtemps, mais ça a fonctionné. Ca donne envie de continuer avec plein d'objets différents. Merci encore pour ce blog qui est une constante source d'inspiration pour nous ici. :-)

    RépondreSupprimer
  3. Maïa aime bien associer les figurines d'animaux aux images. Du coup je me suis dit qu'elle était prête pour la mise en paire. Comme je me souvenais de ton superbe article sur la progression des mises en paire, j'ai essayé avec des objets réels, mais ça ne fonctionne pas du tout avec elle parce qu'elle veut jouer avec et ne voit pas du tout l'intérêt de les mettre par paire. C'est tellement plus drôle d'essayer d'enfiler la couche ou les chaussettes que de les mettre par paire ! :-) Par contre j'ai sortie une carte de loto et elle associe sans problème les 2 images identiques... On y reviendra plus tard...

    RépondreSupprimer