lundi 14 octobre 2013

De l'imitation à l'imagination


Cet été, l'intérêt d'Antonin pour les casseroles (les miennes et les siennes) a connu un léger recul. De façon si significative que j'ai cru cette folle passion révolue. Erreur. Depuis la rentrée, l'engouement est revenu, plus vif que jamais. Le Damoiseau s'est totalement approprié notre cuisine, courant partout à la fois dans un cliquetis de gamelles épouvantable, faisant la vaisselle, vidant les placards, rangeant le contenu du lave-vaisselle, essuyant, frottant, versant, fourrant des récipients au four... J'avais toujours l'impression de le déranger un peu quand il fallait que je me mette aux fourneaux pour de vrai. L'imitation dans toute sa splendeur : je vous assure que les gestes d'Antonin sont "plus vrais que nature", et bien sûr, c'est assez drôle chez un petit bonhomme de deux ans et demi.

Et puis, Antonin a commencé à vouloir me nourir. Tout au long du jour. "Tu veux manger quelque chose, Maman ? Tu veux une petite chaise ? Tu veux des poireaux ? Attention, ça, c'est chaud, il faut souffler. Ça, c'est pas chaud, c'est bon..." Et de tripatouiller sous ses couvercles tout un tas de nourritures imaginaires... Car oui, déjà l'imagination est au travail. Quand on "joue" (au sens de "jouer une scène au cinéma ou au théâtre"), il s'agit d'imiter à la perfection le réel, mais il faut bien aussi accepter que les accessoires soient en carton...

J'ai redescendu, à sa demande, sa petite cuisine que j'avais reléguée car elle ne l'intéressait plus beaucoup ces dernières semaines... Il a alors délaissé (un peu) ma cuisine... et même ses petites voitures !! Et il continue de proposer de bons petits plats à toute la famille en brandissant ses aliments factices : "Attention, la pastèque sort du four, Maman !".

Voilà une semaine que je les ai remarqués. Et j'ai su qu'on était définitivement entrés dans une ère nouvelle. Les petits cailloux.


Non, Antonin ne nous sert pas de petits cailloux à manger. Ces cailloux, se sont des légumes, des pâtes, des gâteaux, tout un tas de choses succulentes. N'allez pas dire que ce sont des cailloux, surtout !!

Nous y sommes : les jeux "d'imagination" ont fait leur entrée officielle chez nous en ce début d'automne. ;-)

6 commentaires:

  1. Je mangerais bien une tartelette aux pommes elles ont l'air délicieuses.

    RépondreSupprimer
  2. Trop chouettes ces tartelettes! ça me rappelle la petite que je gardais il y quelques temps quand elle nous servait à son frère et à moi des petits morceaux de papier qu'elle découpait et servait dans ses petites assiettes!
    C'était pénible de faire semblant de manger toute la journée ;-) et il fallait commenter et ne rien laisser dans l'assiette hein!

    Alors je te dis : "bon appétit!" (en ce moment la gommette me souhaite bon appétit toute la journée...et jusque dans son bain!)

    RépondreSupprimer
  3. Ces moments sont magiques... et précieux pour chacun d'entre nous (je pense à notre enfant intérieur !!). Merci à nos enfants de réveiller de si bons souvenirs.

    RépondreSupprimer
  4. Et est ce que de te faire à manger toute la journée lui ouvre l'appétit??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clo, Antonin a l'étoffe d'un grand chef : il cuisine beaucoup et mange (très très très) peu.
      ;-)

      Supprimer
  5. Ah comme il est bon de vivre "en vrai", grâce à vôtre excellent billet, ces succulents repas imaginés, merci!!!!!

    RépondreSupprimer