vendredi 20 septembre 2013

École buissonnière


Antonin s'est empressé de rapporter un gros rhume de l'école, qu'il a généreusement partagé avec sa soeur... La nuit de mardi à mercredi a été suffisamment difficile pour que je décide qu'Antonin n'irait pas à l'école le jeudi (Comment ça, j'y mets de la mauvaise volonté ? Trois jours, pour la première semaine, c'est déjà beaucoup !).

Bon, deux grasses matinées plus tard, tout le monde était déjà plus vaillant, et nous avons finalement pu reprendre nos activités normales. Sauf que je me doutais bien que cette matinée d'école buissonnière n'allait pas manquer de m'apprendre quelque chose.

C'est chose faite. Hier, j'ai appris :

- à réprimer mon dégoût face à l'horrible bestiole que les enfants observaient avec admiration.


- à m'agenouiller à côté d'eux pour l'observer longuement traverser la terrasse avec détermination. Et finir par trouver une forme d'élégance à la forme de son corps. Si, si, regardez : on dirait qu'elle porte un corset taille empire qui s'arrête sur un jupon plissé ! Vous voyez ? (Ou je délire complètement ?)

- à expliquer qu'il ne fallait pas toucher. Oh, surtout ne pas toucher !!! OK ? Parce c'est sal... J'ai ravalé. Parce qu'il ne faut pas la déranger, cette adorable... truc.

- à accepter qu'on la nourrisse. Oui, mon chéri, donne-lui une feuille, c'est gentil. ATTENTION ! NE LA TOUCHE PAAAAS !! Je veux dire, aie des gestes doux, hein, il ne faut pas l'effrayer. Non, Louiselle, la feuille, c'est pour la limace. Et puis, là, vraiment, si tu la lui reprends, tu risques de TOUCHER sa tête, je t'assure.

- à décider qu'on allait l'adopter. Allez, hop, un petit carton.

- à prendre une limace (avec des outils, hein, pas à la main, vous pensez : je ne voulais pas la déranger...). N'empêche, c'était bien la première fois de ma vie que je déplaçais une Grande Loche. Et puisque j'y pense, à ce stade de l'action, je n'éprouvais plus de dégoût. Que voulez-vous, les charmes de la taille empire et des bouillons du jupon...


- à aider les enfants à décider de ce qu'on allait mettre dans le carton : des feuilles mortes, tiens. Je n'ai pas la moindre idée de ce que mangent les limaces (de la salade ??), mais mon but n'est pas non plus qu'elle se sente si bien qu'elle ne veuille plus repartir. Disons que ça pourrait lui être utile de se cacher. Non qu'elle me paraisse stressée, non, elle est ravie de ce qui lui arrive, la Grande Loche, et si elle se contracte, c'est de joie, voyez-vous.

Les "Loches" ont la caractéristique de se contracter
en demi-sphère lorsqu'elles se sentent menacées
 

- à m'étonner très sincèremment quand je l'ai vu s'enfuir quelques minutes plus tard : elle reprennait exactement la même direction que celle qu'elle avait avant que nous lui tombions dessus. Cette limace m'a eu tout l'air d'avoir un but très précis, qui nécessitait qu'elle traverse notre grande terrasse...?

Ce qu'elle fit, cette fois, sans encombre, avant de disparaitre dans son monde de limace.

Et mes enfants, que croyez-vous qu'ils apprirent ce matin-là ? ;-)

9 commentaires:

  1. tu nous gâtes :D
    Ici aussi pour ma dernière rhume et toux :(
    Pour ma part je préfère les escargots.
    Les limaces comme toi berk lol

    cerina

    RépondreSupprimer
  2. Quelle horreur ! Enfin non, mais si quand même !

    Ça me rappelle la fois ou j'ai surpris ma fille avec 2 vers de terre bien gras dans les mains, j'ai hurle de dégoût et mon homme a accouru pensant que la petite avait touche un serpent ou autre chose de dangereux... Oups...

    Je pense que cette limace était dans la période sensible de traversée du jardin :D

    Eve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore la période sensible de la limace !! :-D

      Supprimer
  3. ha ha ma fille lorsqu'elle avait l'âge d'Antonin adorait les limaces ORANGES ! Aujourd'hui elle a 24 ans et elle les trouve toujours aussi jolies gloups ...
    Il n'y a rien de mieux que la nature pour apprendre la vie aux enfants. bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. Alors nous, au printemps, nous avons passé trois semaines avec Pistache, Vanille et Chocolat, trois "adorables" vers de terre, récoltés dans le jardin, installés dans un terrarium improvisé par ma grande et posé...sur la petite table d'observation dans le salon...
    Ah, les petites bêtes du jardin ! Au final, c'était intéressant car on les a vu mélanger progressivement les différentes couches du terrarium et faire disparaître les feuilles et brins d'herbes amoureusement donnés par les enfants...
    Belle journée à vous

    RépondreSupprimer
  5. Nous ici c'est les escargots et j'avoue que je trouve ça aussi un peu beurk surtout quand Grande Koala trouve que l'escargot posé dans sa main est "très mignon" :-))).

    RépondreSupprimer
  6. J'ai beaucoup ri en lisant ton article, merci :D

    RépondreSupprimer
  7. Moi c'est plutôt les araignées qui me dégoute mdr !

    RépondreSupprimer
  8. L'année dernière, sur le chemin de l'école, mon grand "sauvait" les escargots qui avaient le malheur de s'égarer sur la chaussée pour les reposer dans les jardins.

    RépondreSupprimer