vendredi 26 juillet 2013

Un nouveau rituel


Je vous en avais parlé ICI après avoir découvert cette très bonne idée ICI...

À présent, dès que j'utilise un oeuf en cuisine, je conserve sa coquille dans mon mortier. Antonin peut, quand il le souhaite, prendre le mortier et écraser la coquille. C'est une activité qu'il aime beaucoup, bien qu'elle ne l'occupe pour l'instant que quelques secondes - il faut dire que tout ce qui a vocation à muscler la main rencontre une certaine réticence chez mon Damoiseau en ce moment...


Mais bon, piler les coquilles d'oeufs, ça, il aime bien, quoique le résultat obtenu soit loin d'être aussi fin que chez Family and co. Et après, il verse les coquilles dans le plat où je mets tous mes déchets verts. Lesquels vont rejoindre le bac à compost dans le jardin.

Allez porter les déchets au compost, c'est vraiment quelque chose d'important pour Antonin. Et c'est une occasion rêvée pour énumèrer (l'acivité langagière favorite du Damoiseau depuis des mois) : "Les vers de terre, ils mangent les courgettes. Les vers de terre, ils mangent les pommes aussi. Les vers de terre, ils mangent les oeufs, aussi..."

En traversant le jardin dans l'autre sens, Antonin s'arrête pour observer le manège d'un merle et conclut gravement : "L'oiseau, il mange les vers de terre..."

Héhé. Voilà comment concasser des coquilles d'oeufs amène à découvrir une ébauche de la chaine alimentaire...

(Que le jeune chat du voisin mange - ou plutôt étripe pour le plaisir, et assez salement - les oiseaux du jardin n'a pas encore été donné à voir à Antonin. Cela ne saurait, hélas, tarder. Espèrons que son entousiasme scientifique n'en prenne pas un coup à la vue de cette boucherie...)

:-(

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire