jeudi 4 juillet 2013

Semblant d'emploi du temps


La dernière fois que je vous ai raconté une de nos journées, c'était il y a presque 10 mois !! Les choses ont bien changé, et depuis trois mois que nous habitons la maison, elles s'organisent ! Il semblerait que nous ayons trouvé notre rythme ! Grosso modo, une journée-type en compagnie de deux bébés de 30 et 13 mois et d'une Maman en cheminement, chez nous, ça ressemble à ça :

6h45 : Mon réveil sonne. Je prends le temps de m'éveiller, et même parfois de lire un petit chapitre, même si j'entends très bien que c'est déjà la java, là-haut.

7h00 : Je vais chercher les enfants. Antonin d'abord, puis Louiselle. Surtout ne pas se tromper dans l'ordre du rituel, sinon le Damoiseau entre en crise (il parait que c'est typique de son âge que de vouloir que les choses soient faites dans l'ordre...). Et une journée qui commence par des hurlements n'est pas une bonne journée.

Je descends donc les bras chargés d'enfants, que je jette, un étage plus bas, sur le lit des parents. C'est le moment de rigolade, et puis de premier contact. Antonin assiste son Papa qui se lave, lui tend une serviette, va mettre son linge au sale... tout fier ! ;-)

Nous descendons dans la cuisine. Pendant que mon homme sirote son café, je lance les bouillies des enfants.

7h20 : Le Papa des enfants part au travail. Pendant qu'Antonin boit sa bouillie au bol, je donne la sienne à Louiselle au biberon. Puis les enfants jouent un peu dans le salon pendant que j'avale rapido quelques tartines arrosées de café. Généralement Antonin réclame de faire la vaisselle et j'en profite pour ranger un peu pendant que Louiselle joue à escalader le canapé.

Entre 7h45 et 8h00, l'excitation monte invariablement et j'amorce une remontée aux étages pour procéder aux changements de couches et toilettes de rigueur. Parfois, Antonin choisit de rester en bas pour garer paisiblement toutes ses petites voitures pendant que je monte m'occuper de sa soeur, et j'avoue, c'est l'idéal...

Si les enfants sont calmes, j'en profite pour prendre une petite douche pendant qu'Antonin siège sur son pot et que Louiselle s'amuse à ventouser sa brosse à dents contre la baignoire... Et s'ils ne sont pas calmes, ce sera pour plus tard, tant pis...

Le temps que tout le monde soit propre et habillé, quelle heure croyez-vous qu'il est, à présent ?

9h00 (et oui...) : c'est l'heure de notre promenade quotidienne. Louiselle dans sa poussette, Antonin sur sa draisienne... Il est très discipiné quand passe une voiture : nous l'entendons venir de loin, nous nous arrêtons pour repérer la direction dans laquelle elle arrive, il se range "bien sur le côté" et s'immobilise jusqu'à ce qu'elle soit passée. Je le guide dans notre itinéraire par des "On tourne à gauche !", "On tourne à droite !" qu'il interprête correctement dans 90% des cas. Mais il peut aussi suggérer lui-même une direction. Et surtout, quand nous revenons devant notre portail, il réclame toujours un deuxième "petit tour", ce que je lui accorde avec plaisir : je suis si contente de le voir marcher !

9h45 : Nous rentrons pour de bon. Les enfants jouent généralement dans le salon, pendant que je navigue entre les activités que nous faisons ensemble et mes tâches ménagères à la cuisine (les deux pièces communiquent). Je commence souvent par mettre un disque (en ce moment, c'est Jazz à la récré en boucle !), je prends un peu de temps pour danser et chanter avec les enfants. Tout naturellement, ils se mettent à jouer d'eux-mêmes (par exemple, Antonin aux petites voitures et Louiselle avec sa tirelire) et je peux m'eclipser pour faire un brin de vaisselle (pour de vrai, cette fois).

Mais très vite, les enfants se chamaillent pour un jouet, ou bien l'un des deux est n'est visiblement pas dans son bon jour (croyez-moi, il y a toujours une raison valable pour cela...). J'interviens par petites touches, et re-disparais dans mes occupations dès que le calme est revenu (même si c'est pour deux minutes). En fait, j'improvise, et de la qualité de cette improvisation dépend souvent le ressenti global que je garde de ma journée... Par exemple :

-  Louiselle tient absolument à jouer avec le puzzle de son frère, mais celui-ci ne veut pas qu'elle touche à ses affaires ? J'oriente Antonin sur une autre activité dans un autre lieu : "Veux-tu ouvrir et fermer tes flacons sur la table de la cuisine ? Prends ton panier, si tu veux, tu seras à côté de moi ; et regarde, justement, je t'ai gardé un nouveau petit bocal que je voulais te montrer...".

- Antonin hurle comme un écorché parce que sa soeur, dans un élan de grande tendresse, le bat comme plâtre (mais avec amour, si, si) ? J'installe Louiselle dans sa chaise haute avec une casserole en inox et deux cuillères en bois. Au moins, si elle veut taper, là, elle peut...

Bon, mes réactions ne sont pas toujours les bonnes, mais je vous assure que je fais plein plein de progrès à ce petit jeu ! ;-)
Et en plus, je garde à l'esprit que j'aimerais, chaque matin, qu'Antonin "touche" un peu de Vie pratique (en ce moment, ouverture et fermeture de flacons à vis, et versés d'eau d'un pichet à un verre) et un peu de Langage ("lecture" d'abécédaires et d'imagiers, maison ou non). Et nous y parvenons. Bon, pour la section "langage", ça n'est pas bien difficile, Antonin est très demandeur, et c'est souvent moi qui suit obligée d'interrompre l'activité faute de temps... :-(

10h30 : Je propose à Antonin d'aller sur le pot, qui accepte mais se relève sans cesse en se tortillant et en attendant stoïquement l'heure où je lui mettrais enfin une couche pour la sieste... Faire pipi dans une couche, y'a que ça de vrai, apparemment... :-( 
Je change Louiselle si besoin (souvent, il y a besoin).

10h45 : Je propose une activité à caractère artistique à Antonin : hier peinture, aujourd'hui pâte à modeler, demain dessin... Bien sûr, je l'encourage à choisir son activité, mais généralement, il accepte la première que je lui propose : il les aime toutes !!

Je fais des allers et retours entre mes deux enfants. Pour Louiselle, la fin de matinée est difficile, elle ne parvient plus à se concentrer sur des activités calmes, et quand elle fait des prouesses motrices, elle perd toute confiance en elle et m'appelle par de grands cris à chaque instant. La tension monte.

11h00 : Parallèlement, je me mets à songer sérieusement au menu du midi, à moins qu'il ne se compose de restes... C'est généralement le cas ! ;-)

11h15 : Les enfants s'installent à table, et nous partageons un fruit. C'est un petit rituel que j'ai instauré depuis peu et qui permet vraiment de "se mettre" dans le repas dans le calme. Et en plus, les nutritionnistes recommandent de manger les fruits en entrée ! Bon, souvent Antonin ne les aime guère (à l'exception des pommes...) mais il est ravi de les toucher, d'apprendre leur nom, de les sentir, etc. Ça remplit son office : ça apaise tout le monde, moi compris. En ce moment, le Damoiseau a droit, avant chaque repas de midi, à une petite leçon à trois temps sur les fruits d'été que nous avons en stock : pêche, abricot et pastèque.

Puis Antonin m'aide à placer le couvert.

11h30 : À table ! ;-)

12h00 : Rebelote : passage à la salle de bain, nous lavons toutes nos dents, toutes nos mains et nos trois visages. Antonin va sur le pot s'il le souhaite, puis je rechange Louiselle si besoin (et souvent, il y a besoin).

Je lis une histoire à Louiselle pendant qu'Antonin m'attend dans sa chambre. Souvent il râle un peu, mais je ne peux le garder à mes côtés lors de ce petit rituel, car les deux enfants s'excitent l'un l'autre et le chaos survient ! Après avoir souhaité une bonne sieste à la Damoiselle, je vais lire son histoire à Antonin.

12h30 : Les enfants sont couchés (mais il leur faudra souvent encore une bonne demi-heure pour s'endormir). C'est mon temps perso, pour boire mon café, bloguer, faire un brin de ménage et souvent avancer le prochain repas.

Entre 14 et 15 heures, réveil des enfants : Je profite de ce qu'ils ne se réveillent pas en même temps pour leur consacrer du temps individuellement. C'est notre seul créneau de la journée, et il n'est parfois pas long !

Quand c'est Antonin qui s'éveille en premier, nous lisons quelques histoires lovés sous la couette du grand lit des parents, descendons faire quelques puzzles ou jouer aux petites voitures. Hier, Antonin a réclamé de boire du lait ; et comme il épongeait les quelques gouttes tombées sur la table avec une éponge, il me demanda : "Où est le lait ?" en regardant l'éponge d'un air interloqué. C'était bien la première fois qu'il posait une question de ce type ! Ravie, j'ai tout de suite enchaîné avec un transvasement d'eau de bol à bol à l'aide d'une petite éponge. La meilleure explication passe par l'expérience. Vie pratique doublée d'une leçon de sciences ! Et ce fut si facile pour moi à expliquer dans les mots simples que comprend mon tout-petit : "L'éponge boit l'eau, l'éponge recrache l'eau quand tu appuies...". Puis il a réclamé de remplir son pichet pour remplir les bols avant d'y plonger son éponge, et nous avons passé un excellent moment tous les deux ! ;-)

Quand c'est Louiselle la première, les activités sont souvent plus motrices, tant est que la Damoiselle passe parfois trop de temps à son goût (et au mien) dans sa poussette ou dans sa chaise. Alors, c'est plutôt chatouilles et esclaffades, ascensions en tous genres, cachés-coucous à multiples variantes, danses et chants en musique... Nous sortons aussi plus facilement au jardin, puisqu'Antonin, lui, est autonome et peut nous rejoindre facilement à son réveil. Ce n'est pas le cas de Louiselle, c'est pourquoi je reste au aguets dans la maison quand elle dort. Ceci dit, nous partageons aussi entre filles des activités plus concentrées : les dernières en date étant le jeu du chaussons, ou celui consistant à enfiler des éléments troués sur une tige...

Mais lorsque les deux enfants sont éveillés, je les laisse jouer ensemble et me suivre pendant que je poursuis mon ménage ou ma cuisine (oui, ma vie est passionnante...). C'est souvent l'occasion de bonnes tranches de rigolade de Vie pratique, en particulier pour Antonin qui peut, s'il le désire, s'exercer à balayer, passer l'aspirateur, épousseter ou laver les vitres, découper et laver des légumes, les mixer, verser la farine etc.

15h30 : Séance de pot pour Antonin, qui troque alors sa couche (archi-pleine) contre une culotte ; énième change pour Louiselle (si besoin, mais souvent...). Suivi d'un bon lavage de mains pour tout le monde... Je vous ai déjà dit que ma vie était passionnante ?

16h10 : Goûter. Dehors si possible. Mais généralement, c'est possible. Plus que le mauvais temps, c'est parfois la nature de ce qu'il y a à manger qui m'arrête. Oui, bon, l'entremet laiteux dans lequel Louiselle plonge littéralement alors que je n'ai pas de point d'eau à proximité... Jamais plus. :-(

16h30 : Puisque nous sommes dehors, nous y restons. Ce ne sont pas les activités qui y manquent et mes enfants s'y amusent beaucoup. Ce qui les occupe le plus : tripatouiller et manger la terre, glisser consiencieusement de petits cailloux dans la grille d'évacuation des eaux de pluie, cueillir des fruits rouges verts et saccager méthodiquement les fleurs d'hortensia. Je réussis tout de même à enroler Antonin pour ramasser trois voyages de feuilles mortes dans sa petite brouette et les porter au compost, pendant que sa soeur s'absorbe avec méthode et concentration dans le sacage systématique d'un parterre de fraisiers. Mais lorsque Louiselle s'étrangle et crachote en avalant le débris terreux de trop, nous rentrons. Lavage de mains, de bouilles, d'estomacs. Tout ça.

17h00 : Nous montons jouer dans les chambres et pendant que je commence à me remémorer ce que j'ai prévu de préparer pour le dîner, les festivités continuent. Au programme : course de quatre-pattes entre les deux enfants. C'est Louiselle qui gagne. Puis, c'est lectures, confection de garages en cubes pour les voitures du côté d'Antonin. Chez Louiselle, beaucoup, beaucoup de sport sur le lit de son frère à grands renforts d'éclats de rire (et parfois de coups de colère inexpliqués). Quelques moments de concentration de temps à autre pour remplir un panier de jouets... ou saccager les créations de son frère. C'est d'ailleurs le moment où je réalise que c'est l'heure du bain.

17h30 : Bain. Alors depuis quelques semaines, c'est un peu compliqué, les enfants ne souhaitant généralement plus prendre leur bain en même temps. C'est donc l'un, puis l'autre, pendant que celui qui reste au sec fait les 400 coups dans la salle de bain (ou, dans le cas d'Antonin, décide d'entrer, de sortir, d'entrer, puis de sortir... de la baignoire...). Bon, c'est généralement l'heure où je commence à me dire que je suis drôlement fatiguée, moi. Le moyen le plus efficace de gérer ce moment délicat consiste à m'agenouiller au niveau de l'eau et à faire des transvasements à l'aide de flacons et d'entonnoirs pendant tout le temps de la trempette. En essayant de penser au minimum. Je vous conseille d'essayer. Il n'y a pas que les bébés que cela détend ! ;-)

18h00 : Préparation du repas. Les enfants jouent plutôt calmement. Je crois bien que le fait d'aligner ses petites voitures a un pouvoir hypnotisant sur Antonin ! Quant à Louiselle, si elle continue à pousser sa petite chaise à travers la pièce et à escalader tous les meubles, elle le fait tout de même plus mollement, en se dandinant légèrement au son d'une musique douce. Bon, c'est tout de même juste au moment où ils tombent tous les deux, emmêlés, du canapé dans un énorme fracas que je les appelle à table. Ouf. Ils mangent, et généralement le Papa des enfants rentre du travail dans ces eaux-là (ou pas : j'avoue alors que la fin de soirée est un peu difficile pour moi !).

En sortant de table, je dois bien veiller à laisser Antonin dégrafer lui-même sa serviette ET celle de sa soeur, sinon c'est la crise, mais souvenez-vous que c'est de son âge, d'aimer que les choses se fasse dans l'ordre. Et qu'une journée qui se termine par des hurlements n'est pas une bonne journée.  ;-)

Direction la salle de bain, je ne préfère même pas m'amuser à compter les passages que nous y faisons, lavage de mains, de visage et de dents. Et bien sûr, les sempiternels changes si nécessaire. Quant aux séances de pot, franchement, c'est toujours le moment de la journée où je remets cette stupide pratique complètement en question. Il n'y a JAMAIS rien dedans, de toute façon !!

Ouf. Les enfants jouent dans leurs chambres jusqu'à 19h20. Pendant qu'ils dérangent d'un côté, je range de l'autre. Je tiens beaucoup à ce qu'il dorment dans des chambres impeccablement rangées.

Puis, c'est le rituel du coucher, qui ne va pas sans grincements de dents lorsque je suis seule, puisqu'encore une fois, j'isole Antonin dans sa chambre pour pouvoir lire en paix une histoire à Louiselle. Antonin, lui, a droit à trois histoires, qu'il choisit. Et m'oblige souvent à remonter le recoucher vers 20h00 quand je l'entends qui joue encore. Il en profite pour me réclamer un verre de lait, ce que j'accepte, bien entendu. Tout cela fait partie de notre rituel !!... dont j'ai tout de même hâte qu'il évolue un peu, je dois l'avouer. Ah, quand nous pourrons lire les histoires tous les trois lovés sous la même couette ! Et peut-être aussi chanter quelques comptines ou écouter ensemble un morceau de musique...

Il me reste à dîner avec mon homme. C'est un repas que j'apprécie particulièrement, le seul que je ne prenne pas dans la précipitation. Et c'est tout de même réconfortant de constater que je suis encore capable, après tout cela, de tenir une conversation avec un autre adulte. Puis... un tour de jardin, un brin de ménage, de lecture...  Je vais reborder les bébés vers 22h00... et ne fais pas de vieux os !!

34 commentaires:

  1. Et beh ! C'est ce qu'on appelle un VRAI congé parental (et non pas un congé ménage-télé)!

    Mes journées ne commencent qu'à 9h et se terminent vers 22h, quand je lis ton réveil à 6 h, j'en ai les yeux qui piquent :)Mais bon j'ai encore le droit à deux à trois réveils par nuits :(

    Ton billet me remotive pour instaurer des moments d'activités ritualisés dans la journée. Depuis que ma fille a eu deux ans et est rentrée dans l'imaginaire, elle joue beaucoup seule et les activités se font rares ... et il faut dire que ma motivation fond en même temps que mon ventre de femme enceinte s'arrondit !

    Par contre nous avons un rituel en plus des tiens : le jeu de société d'après repas ! Si tu fais un article dessus un jour, je te ferais la liste des miens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Clairette !

      C'est bien normal que tu ne puisses plus faire tout ce que tu veux avec ton ainée en ce moment : prends bien soin de toi, la grossesse est un temps si particulier...

      Ta fille est dans l'imaginaire ?? Ici, c'est nada ! :-D
      A 2 ans et demi, pas de déguisements, pas de jeux d'imagination (sauf, en ce qui concerne la P'tite vache, remarque...)

      Quels jeux de société proposes-tu à ta fille ? Je ne sens pas Antonin prêt pour le moment, mais il faudrait peut-être que j'essaie...

      Supprimer
    2. Bon les lotos déjà : apprendre à piocher, à attendre son tour, à écouter ce que disent les autres ...
      Et puis la gamme "little" de djeco : little circuit, little coopération.
      Pour apprendre d'autres règles, lancer un dé, son côté aléatoire ...
      il y a le jeu bisou dodo avec des cartes en petit rituel du soir.

      Pour l'imaginaire, oui le déguisement (s'habiller avec les affaires de papa maman) les playmobils 123, les petits voitures, jouer à téléphoner, inventer d'autres histoires que celle du livre qu'elle lit ... enfin c'est un mélange imitation/imaginaire

      Supprimer
    3. Pour les jeux de société pour tout petit (à partir de 2 ans) il y en a des très bon chez haba, souvent coopératif, dont notamment "mon premier verger" : http://www.eveiletjeux.com/mon-premier-verger/produit/158419
      C'est une version simplifiée du jeu "le verger" où il faut ramasser les fruits dans les arbres avant que le corbeau ne les mangent, il y a même un début de petite stratégie. En plus il est joli et bien adapté aux mains des petits avec des gros fruits en bois. Je n'ai par contre jamais essayé avec un enfant de 2 ans (age donné sur la boite) mais avec une petite de 3 ans ça a bien marché, la règle est très simple. Après ça doit dépendre des enfants, il faut qu'ils puissent se concentrer. S'ils ne sont pas prêt pour suivre une règle ils peuvent toujours jouer avec les fruits en attendant !
      Pour les un peu plus grand (3 ans) beaucoup de jeux très sympa dont "tous au dodo" le principe est original.

      Si vous cherchez des idées il y le très bon site de F.Haffner : http://jeuxsoc.fr/ qui teste une quantité de jeux impressionnante, c'est une référence dans la critique de jeux. On joue beaucoup (entre adultes pour l'instant, les "vrais" jeux de société ce n'est pas que pour les enfants et ça ne se trouve pas en supermarché ! ;-) et je n'ai jamais été déçu par un jeu qu'il trouvait bien. Comme il est grand père il teste aussi des jeux pour enfant, il faut aller dans la rubrique "caractéristique" puis " très jeune joueur".


      Supprimer
    4. J'ai essayé avec mon fils de 2 ans et demi et c'était trop tôt... Mais nous avons joué à la marchande car effectivement les fruits en bois sont très beaux et appétissants !

      Supprimer
    5. Merci clairette et Michloé pour ces réf !

      En particulier pour le site de F.Haffner, que je ne connaissais pas. Mon mari est très joueur, je ne savais jamais où trouver les bons tuyaux pour ses cadeaux d'anniversaire !! ;-)

      Oui, mon premier verger est un classique de la PS... Excellent jeu... mais c'est encore trop tôt ici, je vais attendre un peu ! ;-)

      Supprimer
  2. Pourtant tout le monde (surtout notre chèèèèrre ministre de la suppression du droit des femmes) sait bien que les femmes ne restent à la maison que parce qu'elles y sont obligées par leur mari...
    Bravo pour ces journées, j'admire le fait que tu ais des enfants qui sachent jouer seuls, ici c'est plutôt rare ! Et je n'évoquerais pas le moyen qui ne veut plus porter de couche et les enlève, ce qui conduit invariablement à devoir laver drap et vêtements après la sieste (dans le meilleur des cas, aujourd'hui il a fallu astiquer aussi toute la chambre et doucher/baigner le bambin...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Annaig, mes enfants savent jouer seuls tous les deux, c'est une chance ! ;-)
      Mais pas trop longtemps quand même, hein ??

      Pff, bon courage avec ton moyen, c'est galère l'apprentissage de la continence... Quel âge a-t-il ? Si il refuse les couche, il est sur la bonne voie, non ??

      Supprimer
  3. Quel rythme soutenu ! Une question me taraude, Louiselle s'occupe seule comme ça sans chercher à voir ce que tu fais lorsque tu cuisines/ranges/laves ? Ici, j'ai un petit bout de 14 mois qui, souvent, veux voir ce que je fais, ou bien me pousse pour se mettre entre l'évier (par exemple) et moi. Pas facile de faire la vaisselle dans ces conditions là... Mais avec quoi occupes-tu Louiselle, as-tu un secret ? Peut-être que le damoiseau n'y est pas pour rien ;)
    En tout cas, ton article me fait me questionner sur notre rythme à nous. La dernière fois que je me suis penchée sur cette question, mon petit bout avait peut-être 6 mois. Je pensais qu'il n'avait aucun rythme, mais il s'est avéré qu'il faisait ses siestes tous les jours à la même heure... c'était donc moi qui n'avait pas de rythme, pas lui ! Je me suis peut-être améliorée depuis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mamaours !

      Louiselle est très intéressée par notre cuisine, mais principalement par le contenu de notre placard à vaisselle (qu'elle vide et re-remplit). N'oublions pas qu'elle ne marche pas encore (et tiens à peine debout sans appui). Donc ses centres d'intérêt ne sont pas les mêmes que ceux de ton ourson ! ;-)

      Je ne saurais trop te conseiller d'installer ton bébé en hauteur pour qu'il voit bien ce que tu fais, et de le laisser mettre la pâte à la pâte... Tu connais mes positions sur le sujet ! ;-)

      Oui, le rythme, c'est une grande question ! Le nôtre, celui des enfants... Je pense qu'une journée rythmée est essentielle pour des petits, j'ai toujours fait assez attention à cela, même si je n'ai même pas de montre !!! (contrairement à ce que cet article pourrait faire croire...)

      ;-)

      Supprimer
  4. Ces journées rythmées nous manqueront une fois nos petits devenus grands !!! Je trouve qu'avec l'autonomie grandissante des enfants (mon grand a 3 ans dans un mois et mon petit bientôt 9 mois), cela devient de plus en plus facile.

    Je dis ça, mais pour moi, je les ai seuls que le mercredi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Céline !

      Oh oui, moi aussi je trouve que chaque jour qui passe, les enfants grandissent un peu et c'est plus facile !! Oui, oui, oui !! Et j'ai vraiment vu un tournant aux 1 an de Louiselle !

      (Même si à présent ils se bagarrent pour les jouets, ce qu'ils ne faisaient pas avant...)

      :-(

      Supprimer
  5. Je ne me lasse pas de te lire :-)
    Ici aussi, l'ordre est plus important que jamais (28 mois déjà !) : ça va du bain, aux repas, en passant par l'habillement... Une organisation quasi-militaire !
    J'avais l'impression que c'était un peu tôt pour les notions de droite et gauche, pourtant ma fille semblait y être sensible... Ralala, faut faire confiance à ce qu'on observe.
    Nous aussi, on mange les fruits en entrée. Je ne sais plus ou j'ai entendu que n'était meilleur pour la digestion : cela évite les ballonnements.

    Eve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quasi militaire : c'est ça. Pff...

      ;-)

      Supprimer
  6. J'ai bien ri ! et je me retrouve tellement dans ce billet.... La journée des mamans n'a pas l'air passionnante, entre ménage-couches-cuisine-rangement, mais le plus important, c'est ce qu'on ne peut pas (d)écrire (ou difficilement), la joie de vivre vraiment avec nos enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, que oui ! J'ai beaucoup de chance, je me le dis tous les jours. Et si elle n'est pas toujours très gratifiante, je n'échangerai pas ma situation !! :-D

      Supprimer
  7. Moi aussi comme Clotilde j'ai bien ri, j'avais un peu l'impression me voir mon quotidien décrit... enfin surtout pour les aspects domestiques hihi car j'avoue que pour le reste, je suis toujours admirative de ta capacité à créer des rituels, des routines.Ici, hormis ceux autour du sommeil, pour les activités, j'ai un peu de mal c'est plus au feeling (et c'est vrai que parfois ça part en cacahuètes car tout le monde fatigue).
    De même, je n'arrive pas toujours à faire (ou à faire faire) une activité Montessori par jour par enfant(c'était mon grand objectif depuis le début de l'année...)Soit ils ne sont pas/plus intéressés par ce que j'ai présenté, soit je n'ai pas le temps de leur montrer de nouvelles activités. c'est grave docteur ?
    Je me console ne me disant que j'essaie de créer une ambiance, un esprit Montessori à la maison, mais même ça, quel challenge!!!!

    PS; j'ai adoré la formule "hurle comme un écorché", nous ici on dit plutôt "hurler comme si on lui dévissait la tête" hihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Franouch !

      Oui, plus ça va, plus je ritualise : c'est ma façon à moi de tenir le chaos en respect et ça ne fonctionne pas trop mal ! ;-)

      Quant à proposer des activités Montessori quotidiennement, je pense que le secret est de les associer étroitement au flux de la vie quotidienne. Garde tes plateaux sous la main (par exemple en haut d'un meuble dans la pièce principale) et propose-les dès tu le sens. Quel âge ont tes enfants déjà ?

      Il faut aussi accepter que l'enfant ne soit pas intéressé ; chez nous, il faut voir la belle indifférence d'Antonin par rapport à toutes les activités "pince" que je lui propose !! :-(

      Et oui, un "esprit Montessori", j'aime bien cette formule, et c'est déjà tout un programme !!

      :-D

      Supprimer
    2. Tornade a 4 ans et Tourbillon 2.
      Je crois aussi que mon enthousiasme est tellement grand d'avoir créer des plateaux, des cartes ou autre chose pour eux que j'aimerai qu'il soit partagé ;-))

      Supprimer
  8. Coucou Elsa, une petite question d'ordre pratique: où laves-tu les mains de Louiselle?
    Chez nous, les vasques de la salle de bain sont très hautes, et je met souvent Émy sur mon genou en équilibre pour qu'elle puisse avoir accès à l'eau mais ce n'est pas pratique... j'ai pensé installer une petite table dans la cuisine avec une cuvette mais n'est-ce pas trop tôt, elle tient tout juste debout?
    En tout cas, tes journées sont bien occupées mais je m'en doutais ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      J'ai investi dans un petit lavabo qui se clipse sur le rebord de la baignoire, ce que je trouve très pratique. Il est équipé d'un miroir et d'un gobelet également (trouvé sur oxybul). Adopté chez nous sans problème dès son arrivée !

      Supprimer
    2. Bonjour Coralie !

      Oui, je n'entends que du bien des petits lavabos dont parle Céline (merci à toi, céline !).

      Sinon il y a la jolie solution d'Angélique, l'as-tu vue :

      http://lesgomettes.canalblog.com/archives/2013/07/11/27620498.html

      Ici, maintenant que Louiselle se tient debout avec appui, plus de problème :elle monte seule sur l'escabeau et tient très bien debout pendant que je lui lave les mains (elle s'appui contre le lavabo avec son ventre).
      Je dois juste veiller à ce qu'Antonin n'escalade pas l'escabeau pendant ce temps, c'est leur truc du moment : être à deux debout là-dessus et c'est dangereux (c'est haut, vraiment). Bon, il me reste à en acheter un énième lors de ma prochaine virée Ikétruc... :-(

      Supprimer
  9. Quelle journée ! Et quelle organisation ! Je me rends compte ne te lisant que je lave les mains de mon fils après chaque repas et tout ça manque d'autonomie. Je vais tenter de lui montrer comment faire pour qu'il fasse seul ensuite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lya !
      Ton fils a 19 mois, je crois , ;-)
      Oui, c'est le bon moment pour commencer ! Essaie de rendre ça le plus fun possible, genre "concours de mousse pour monsieur lavabo qui en raffole", succès garanti !

      Plus tard, les choses peuvent éventuellement se gâter, Antonin est un peu fâché avec la salle de bain en ce moment... Et si quelqu'un a un tuyau pour faire se laver les dents à un enfant de 2 ans et demi, je prends (il suce le dentifrice, mais ne se brosse pas du tout...);

      Supprimer
  10. Nos journées se ressemblent un peu...Moi qui pensais que les filles (la mienne et celle que je garde) allaient à la sieste tôt (12h30 ou 13H00), je vois que c'est pareil chez vous!
    Il est 13h33 et elles viennent d'arrêter de remuer!
    Il y a la même alternance de moments d'activités "encadrées" et de temps libre avec petites interventions (nombreuses aussi! ah, le jouet de l'autre est tellement plus attrayant!), la même balade (plus courte quand je les ai les deux parce que Lou n'aime pas beaucoup marcher ;-( )
    Les mêmes horaires pour les "moments difficiles", ceux ou la fatigue se fait sentir chez tous le monde...
    Chez nous, ce sont les comptines qui viennent à mon secours: on se met toutes les trois dans le canapé et je chante avec nos livres ou nos marionnettes. On fait ça avant la sieste et avant que le papa de Lou ne vienne la chercher!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, il est 13h50 et Antonin fait encore la java... :-D

      Oui, je les couche tôt, mais il n'en a pas toujours été ainsi. A un moment, j'attendais qu'Antonin soit fatigué, mais je me suis aperçue qu'alors je n'avais aucun temps pour moi, mes enfants faisant leurs siestes en décalé.

      Aujourd'hui, parfois il s'endort tout de suite après manger, soit après que sa soeur ne se soit éveillée... :-(
      Mais en tout cas, il joue tranquilement dans sa chambre et j'ai du temps pour moi. De toute façon, même s'il ne dort pas, il est fatigué, et si je le garde, il est très ronchon !!

      Pour les balades, l'acquisition d'une draisienne a vraiment tout changé !! Antonin n'était pas un gros marcheur non plus, mais il adore "faire du vélo" !!
      Et puis le déménagement hors de la grosse ville a multiplié par 3000 l'attrait du dehors (chez moi aussi !!)

      Bonne idée, le rituel "comptines", j'ai essayé plusieurs fois, ça marche sur Antonin, mais quand Louiselle est fatiguée/excitée, ça ne suffit pas à la canaliser. Ça viendra !! ;-)

      Merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  11. Je ne peux que te dire Bravo pour ces journées si intenses.
    Chez nous, le rythme est un peu décalé. Lever plutôt vers 7h30/8h mais coucher vers 21h (voir 21h20 en ce moment avec le soleil), histoire que le papa profite du petit en rentrant du travail (sinon il le verrait à peine).
    Quant à ma journée avec lui, j'essaye aussi de la "rythmer". La sieste c'est plutôt vers 13h/13h30 (et en ce moment elle dure au moins deux heures).
    Il y a souvent un coup de blues vers 10h30 et vers 17h30. C'est souvent le moment que je choisis pour un temps "calme" du type histoires ou calins. Et la fin de matinée est réservé au jardin en ce moment (ou balade en tricycle).
    J'essaye de caler des activités plus "sérieuses" le matin entre 9h45 et 10h15. C'est là que mon fils est le plus concentré ou alors, bizarrement la tranche 18h/18h30.
    Pas de séance de pot chez nous, même s'il a déjà 26 mois. Il accepte de s'y installer mais souhaite faire ses besoins dans sa couche..donc bon..j'attends...il commence à nous signaler quand il a fait ses besoins pour qu'on le change tout de suite. C'est plutôt bon signe. Je ne me suis jamais astreinte à le mettre sur le pot régulièrement. Je pense que cela viendra tout seul.Il a compris à quoi il servait, où il se trouvait..je ne peux pas le forcer à l'utiliser. Je pense qu'il faut qu'il se décide.
    Nous mangeons plutôt tard le soir (entre 19h30 et 20h30) et le repas dure presque toujours une heure ! j'ai un conjoint et un fils très long à manger.(d'où la mise au lit aussi retardée).
    Du coup, coucher souvent vers minuit pour moi (voir un peu plus)...mais bon, suis HS, donc ce n'est pas raisonnable (mais j'ai souvent quelques boulots à finir...).
    Pour les jeux d'imagination: nous sommes en plein dedans, à notre grande surprise. Cela a commencé quand il a reçu une mallette de docteur par une amie..et maintenant il fait semblant de mettre des contraventions à sa voiture ou de vérifier qu'on a un ticket de train pour passer dans la salle à manger...ahahah.(dois-je m'inquiéter qu'il veuille à tout prix contrôler les allers et venues ?)

    Merci pour cette belle tranche de vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mmm, lc, des siestes de 2 heures ?? Quelle chance ! ;-)

      Tu as bien raison d'être attentive à la tranche d'heure où ton enfant est le plus attentif pour proposer des activités, j'avoue qu'ici c'est encore un peu difficile pour moi avec deux enfants...

      Je partage complètement ta position sur le fait de ne pas imposer le pot. Pendant de longues semaines, Antonin l'a totalement refusé, je ne lui ai jamais imposé (comment le pourrait-on, d'ailleurs ???). Il s'agit toujours d'une proposition, mais en ce moment, Antonin dit oui. Alors, bon... Par contre, depuis 3 mois environ il refuse CATEGORIQUEMENT de faire quoi que ce soit dedans !! Quand il est sur le pot et qu'il a envie de faire pipi, il se lève précipitamment... et fonce mettre une couche !! :-D

      Je suis confiante parce qu'il reste au sec dans ses petites culottes à présent, et sait parfaitement ce qui se passe quand les choses se passent, puisqu'il réclame alors une couche !! ;-)

      Ça se précise...

      Et bien dis donc !! La malette du docteur, le contôleur... C'est incroyable !!

      Rien de semblable ici, mais qu'est-ce que ça doit être MIGNON !! :-DD

      Supprimer
  12. Cet article m'a donné envie d'en écrire un!
    Je viens de mettre une photo de notre coin "mains propres" sur mon blog, c'est ici:

    http://lesgomettes.canalblog.com/archives/2013/07/11/27620498.html

    RépondreSupprimer
  13. On a les mêmes journées ! La draisienne, les changes, les "disputes", les histoires et tout et tout. La mienne commence et finit plus tard : 8h30 (Eloïse) 21h30 (Clémentine). Le papa rentre à 20h. Eloïse dort plutôt 3 heures et Clementine saute de plus en plus la sieste. Du coup je prends 1h-1h30 pour moi (elle joue avec "ses bebes" ou ses duplos dans sa chambre) et on a du temps pour toutes les 2 avant et/ou après.
    Plus c'est ritualisé moins je suis fatiguée, même si c'est une énorme concession à mon adulescence rebelle. Je deviens adulte...

    RépondreSupprimer
  14. Qui a parlé d'adolecence rebelle ??? :-D

    Je crois si les gens qui m'ont connu autrefois me voyaient aujourd'hui, ils hallucineraient...

    Mais je suis certaine que mes enfants ont besoin de rythme ! Et je me console de mon passé bohème en me disant que quand ils seront partis de la maison, j'aurai une "vieillesse rebelle" ! Na !!

    RépondreSupprimer
  15. Quelles journées bien remplies ! Bravo pour cet emploi du temps rythmé et complet.

    Je me sens toute fainéante à côté ! Faut dire qu'ici nous sommes de gros dormeurs. A titre d'exemple, mon bambin, qui a quelques semaines de plus que Louiselle, dort 11h par nuit, et fait 2 siestes (matin et après-midi) dont une de 1h30 et une de 3h (celle de 3h peut-être le matin ou l'après-midi, ça varie). J'avoue que moi-même je fais aussi la sieste (mais c'est lié à la grossesse....comment ça, je me cherche des excuses ?! :-D ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, moi aussi, Chloé, je suis une très grosse dormeuse !! Hélas, il semblerait que je sois la seule de la famille... :-(

      En ce moment, une chose est claire : JE NE DORS PAS ASSEZ !! Je ne m'autorise plus à faire de siestes (hé, je ne suis plus enceinte, moi...) et l'envie de profiter de ma soirée me fait me coucher bien trop tard...

      Je suis FA-TI-GUÉE !! :-D

      Supprimer