mercredi 10 juillet 2013

Les activités de Louiselle

La Damoiselle aura 14 mois dans quelques jours... Et voilà presqu'un mois que ce billet sur ses occupations du moment traine dans mes brouillons ! Vite, vite, je le finalise avant que ma petite fille ne passe à autre chose ! ;-)

Les principales activités de Louiselle peuvent être classées en 3 catégories :

1. Les activités sensorielles.


Rien de nouveau sous le soleil : Louiselle aime manger la terre, sucer les cailloux, écraser les fruits rouges du jardin entre le pouce et l'index, et froisser la branche de menthe que je lui donne avant chacune de ses promenades en poussette. Elle est très attentive aux bruits du jardin (surtout s'ils émanent d'animaux) et apprend à humer les fleurs. Elle a découvert le goût de la pastèque et cela la met en joie ! D'ailleurs, elle sait dire "pa'tèque" depuis ce midi ! :-)

Je lui ai proposé quelques petites activités spécifiques dont je vous parlerai bientôt. Mais pour la dernière en date, ce matin, ce n'est pas moi qui en ai pris l'initiative : mes enfants ont profité d'un moment où je les laissais jouer seuls pour répandre du liniment partout : sur le sol, leurs visages, leurs vêtements, dans leurs bouches... Louiselle s'est couchée dedans et a remué les membres pour faire des dessins (vous savez, comme on fait dans la neige pour dessiner un papillon ??). Je suis venue jeter un coup d'oeil, tout attendrie de constater qu'ils étaient sages si longtemps... Je n'ai pas été déçue du spectacle ! Bon, en même temps je me demande : pourquoi je m'embête à trouver des idées d'activités ? Mes enfants sont les champions pour cela. En en plus, l'idée de ce matin est une activité "salissante qui lave"... Si ! Ça n'est même pas compliqué à nettoyer, le liniment, et après un simple coup de serviette, mes enfants étaient plus propres après qu'avant ! ;-)

2. Les activités langagières.

- Regarder par la fenêtre en appelant son papa (ou les chats) :


Comme bien souvent à cet âge, quand on peut combiner une activité motrice à une activité cognitive, c'est encore mieux. Louiselle va donc chercher sa petite chaise, la pousse longuement à travers toute la pièce puis l'appuie contre la porte-fenêtre. Reste ensuite à l'escalader, à s'y jucher debout, et à se tendre sur la pointe des pieds... mais pour quoi faire ? Ben, pour voir si son papa ne rentre pas, pardi ! C'est généralement de cette fenêtre-là qu'on l'aperçoit quand il pousse le portail en rentrant du travail. Alors Louiselle s'exclame : "Papa ! Papa !"  Visiblement, elle aimerait que ce soit déjà l'heure de son retour. Mais comme cela n'arrive malheureusement qu'une toute petite fois par jour, elle se rabat sur les merles qui volètent dans la haie : "Shhhat ! Shhhat !". Bon, il y a encore un peu de travail, mais c'est bien pour cela qu'elle s'entraîne, non ? ;-)

- Nommer les animaux familiers.


Sur le plateau, les animaux que Louiselle sait nommer : ssshat, ssshien, zozo et 'ache. Nous jouons à imiter leurs cris, mais pour le moment, seul l'aboiement est vraiment maîtrisé ! ;-) 
Il y a plein de jeux à faire avec ces figurines, comme de demander au bébé de nous donner l'animal que l'on nomme, ou de "retrouver" celui qu'on vient de "cacher", sous ses yeux, sous un tissu quelconque. Louiselle adore !

- Chanter des comptines.
 


Louiselle chante ! Je ne savais même pas que cela était possible à cet âge ! Oh, bien sûr, des mélodies très simples, de celles qui ne se chantent que sur quelques notes... voire une seule ! Il faut entendre ma Damoiselle "chanter" Cadet Rousselle : "Ah, Ah, Ah, Ah, Ah...". Etc. Le "Oui vraiment" n'arrive jamais !!

Et bien sûr, Louiselle danse toujours autant... quand elle ne s'intéresse pas de très près au fonctionnement de notre poste !

- Feuilleter des livres et lire des imagiers.

Louiselle passe beaucoup de temps à feuilleter des albums mais ressent aussi une attirance très forte pour nos cartes de nomenclature reliées. Elle a tout à fait compris qu'à chaque image correspondait une suite de sons oraux. Alors en pratique, elle tourne les pages lentement, colle son visage contre l'image et s'exclame d'une voix claire... quelque chose. Et ça donne quelque chose comme ça :

Louiselle, le nez sur la photo du cheval :
Sssshat !

Louiselle, le nez sur la photo du lion :
Ssshat !

Louiselle, le nez sur la photo du passage piéton :
Tato !

Louiselle, le nez sur la photo de la noisette :
Che che !

Louiselle, le nez sur la photo de son papa :
Papa !

(Ça, c'est correct) ;-)

Je n'ai jamais autant regretté de ne pouvoir filmer !

3. Les activités motrices.

Alors, bien sûr, il y a la motricité fine : la tirelire est un des jeux favoris de Louiselle en ce moment, ainsi que les abaques de son frère. Èvidemment, elle n'enfile pas les perles en les triant par couleurs, ce qui fait s'égosiller le Damoiseau !... Elle aime aussi le jeu qui permet d'empiler des anneaux sur une base mouvante, mais les boites à formes multiples la laissent froide.

Elle a une véritable passion pour les jeux d'encastrement de ce type, bien qu'il soit plus facile d'ôter les éléments que de les remettre ! De même les puzzles de son frère l'attirent fort, mais quand elle parvient à remettre un élement à sa place, il faut admettre que cela tient plus de l'acharnement et de la chance que de la dextérité. Pour éviter les frustrations, je lui propose parfois les éléments des puzzles sur un plateau, pour qu'elle puisse les manipuler à sa guise :


Elle peut s'absorber à les poser sur la table, puis à les remettre dans le plateau sans qu'ils ne se chevauchent... ou bien tout envoyer balader, c'est selon ! ;-)

Louiselle fait d'énormes progrès dans les gestes de la vie de tous les jours. Il faut dire : elle y travaille dur ! ;-)

Elle mange et boit à présent beaucoup plus proprement, et s'acharne parfois de longues minutes sur le maniement de la cuillère ou de la fourchette. Elle exige de repasser l'éponge après moi à la fin du repas, se brosse les dents avec fièvre (bon, cela reste un brossage symbolique, mais elle y met tout son coeur), m'aide à passer le coton de lait sur son visage pour se débarbouiller et jette le coton à la poubelle ensuite ! ;-)


Mais ce qui l'intéresse le plus touche à la grande motricité : on sent bien qu'il s'agit d'une véritable urgence : monter et descendre les escabeaux ou le canapé est acquis. Louiselle monte les escaliers à toute vitesse, main droite et genoux gauche en premier s'il-vous-plait. Pour descendre, ça reste encore un peu scabreux, selon que Louiselle a décidé de commencer par sa lourde tête ou par son pied. Je ne permets pas encore qu'elle s'exerce sur les escaliers de la maison, mais au jardin, il y a des marches où je la laisse libre. Deux bonnes grosses chutes sont à déplorer pour l'instant !


Louiselle tient debout sans appui avec tant d'aplomb qu'on dirait bien qu'elle pourrait rester ainsi des heures ! Mais non, apparemment. Pas encore.

15 commentaires:

  1. Félicitations à cette demoiselle qui sait faire déjà beaucoup de choses.
    Ma petite puce aura 15 mois demain et pour le moment elle développe plutôt sa motricité (elle adore le canapé et les escaliers) et laisse de côté le langage (alors que son frère a parlé très tôt). Nous n'en sommes qu'à trois mots : papa, maman et au revoir. Enfin chacun évolue à son rythme.
    Merci pour ce blog que je prends toujours plaisir à lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé, c'est déjà pas mal, 3 mots à 15 mois !

      A cet âge, Antonin n'en disait qu'un : "Gâteau" ! :-D

      Supprimer
  2. J'en reviens pas... heureusement que PetitF marche parce que si non je serait très vexée ;-) Bon je vais inscrire mon tout petit à un camp de vacances non mais!! :-D
    Quand les ainés étaient petits je me disais que s'ils avaient eu des grands frères / soeurs ils auraient été tirés et maintenant que Petitf a des grands frères je me dis que s'il n'y avait pas ces grands frères pour le déconcentrer tout le temps il pourrait avancer plus facilement... Comment ça je ne suis jamais contente??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;-)

      Souviens-toi : lorsque nos bébés étaient tout petits, j'avais "parié" que PetitF marcherait avant Louiselle ! Elle ne marche pas, alors elle fait autre chose...
      Chacun ses priorité : à 1' mois, Antonin était fou de transvasements et de boites gigognes (il faisait des turs superbes à toute vitesse).
      Louiselle ne veut entendre parler ni de l'un ni de l'autre ! ;-)

      Supprimer
  3. Ici aussi ma 15 mois se lave les dents avec enthousiasme... et pas question d'oublier !
    Et l'escalade en tout genre est également au programme, âmes sensibles s'abstenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah !! La brosse à dent !! "Chocho" comme dit Louiselle... Je dois batailler pour qu'elle ne la traine pas partout (c'est dangereux en cas de chute, hélas...)

      Supprimer
  4. Trop drôle les commentaires sur l'imagier, note fille (18 mois) faisait à peu près la même chose: elle nommait les images et imitait le bruit des animaux toute la journée et lorsqu'elle ne les connaissait pas...elle les nommait quand même! Elle disait absolument n'importe quoi en ayant l'air très sure d'elle!
    Elle se brosse les dents avec fougue elle aussi mais ne débarbouille pas son visage...elle préfère s'occuper du miens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi !
      Louiselle m'a fait le coup il y a quelque jours : me laver le visage avec son coton ! Trop mignon ! ;-)

      Supprimer
  5. Il faudrait publier un livre sur les trouvailles de nos bambins... chez nous la cuvette des toilettes s'est remplie de rouleaux de papier toilette!!! que d'imagination ces loustics

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;-)

      Ici, il y a régulièrement un rouleau de papier toilette qui se retrouve dans l'eau du bain... Ce qui m'a d'ailleurs donné une idée d'art pla, si je la réalise, je vous en parlerai ! ;-)

      Supprimer
  6. Je suis impressionnée par tout ce que sait faire Louiselle ! Notamment par sa maîtrise du langage et sa capacité à nommer.
    Ici à 15 mois mon fils ne dit AUCUN mot, il en a dit quelques uns vers 10 mois puis il a commencé à marcher et silence radio ("silence" est exagéré car il gazouille beaucoup...mais dans sa langue !).
    C'est le plan moteur qui a pris le dessus et à ce jour il sait marcher, courir, sauter, "nager" seul avec des brassards, sortir (en se hissant sur le bord) et entrer (en sautant) seul dans la piscine, monter les escaliers seul debout en se tenant au mur, s’asseoir sur un tabouret, tirer un chien à roulette et un petit rouleau derrière lui, descendre seul debout 2 à 3 marches, utiliser une boîte à musique... Il peut même cumuler plusieurs activités : descendre en courant 3 marches en tirant son chien et son rouleau....mais pas de langage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Chloé !

      On dit souvent qu'un enfant qu'un enfant ne peut pas apprendre à marcher et à parler en même temps...
      Il semblerait que Louiselle ait décidé de parler, et ton fils, de marcher !! :-D

      Mais il y a aussi des enfants qui ne chosissent ni l'un ni l'autre : à 15 mois, Antonin ne marchait pas encore vraiment, et disait UN mot. Il n'en était pas moins vif, intelligent et plein de vie. C'est ce qui compte, non ? ;-)

      Supprimer
  7. Oui, c'est amusant de voir à quel point les acquisitions peuvent se faire dans des ordres différents. Ça permet de relativiser les "normes" en la matière.

    Bien sur, on sait bien que l'âge de l'acquisition de la marche ou du langage n'ont aucun rapport avec l'intelligence. Un certain nombre de surdoués sont dépistés très jeunes par des tests de psychologues...car leurs parents s'inquiètent de leur retard d'apprentissage et se demandent s'ils ne sont pas débiles légers. Et il y a le fameux exemple d'Einstein qui n'a su parler qu'à 3 ans.

    RépondreSupprimer
  8. erratum : qui a commencé a parlé (et non qui a su parler)

    RépondreSupprimer