vendredi 5 avril 2013

Taguée !!

Oh, j'ai été taguée.


Ce qui signifie en clair qu'une fidèle lectrice, elle-même bloggeuse talentueuse (j'ai nommé : Mamaours) m'a signalé par commentaire interposé qu'elle m'invitait à un petit jeu : dire 7 choses sur soi, et poursuivre la chaine en envoyant ce défi à 15 blogs que j'affectionne. C'est donc parti pour un petit post à tournure "perso".

En tous cas, c'est assez drôle d'essayer de remonter la chaîne de ce tag - même si j'avoue de pas être allée jusqu'au bout et avoir stoppé ma remontée une fois égarée dans les méandres de blogs culinaires italiens... :-D

Bon, j'aimerais pouvoir vous dire que, pour une fois, ce dont je vais vous parler ici n'a AUCUN rapport avec l'éducation... Mais vous en connaissez beaucoup, vous, des sujets qui n'ont rien à voir avec l'éducation ?

1. La première chose que je peux vous dire sur moi, c'est qu'au lendemain de ma naissance, je ressemblais à cela :


Bon, je peux bien poster cette photo, il n'y a aucun risque que vous me reconnaissiez dans la rue après cela ! Et puis, c'est vrai que pour un blog qui concerne les bébés, ça manque un peu de p'tites bouilles, par ici... ;-)

2. Si j'étais née un demi-siècle plus tôt, ni ma mère ni moi n'aurions survécu à l'accouchement. Je suis née par césarienne, inanimée, dans un petit hôpital de province mal équipé en cas de problèmes, et en sous-effectif au moment des fêtes de fin d'année. On douta à ma naissance que je fusse "normale", mais merci la vie, tout va bien. Hormis une machoire en vrac, ce qui a des conséquences non négligeables sur l'alignement de mes dents et la posture de mon dos, mais on ne va pas chicaner sur des détails, hein ?

3. Enfant, lorsqu'on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je répondais : "Princesse ou marchande de sable". Il semblerait que la vie en ai décidé autrement...

4. J'ai cru au Père Noël jusqu'à l'hiver de mes 7 ans.

L'histoire de ma désillusion mérite d'être racontée brièvement : ma famille et moi vivions alors en compagnie de deux animaux extraordinaires, que nous adorions, une chatte et une perruche "inséparable". L'oiseau était parfaitement apprivoisé et avait droit quotidiennement à des sorties dans l'appartement ; d'ailleurs, il savait ouvrir lui-même sa cage s'il trouvait que nous tardions trop à le faire. Je le revois comme si c'était hier saisir la porte dans son bec et la lancer en l'air d'un grand coup de tête. Une fois sorti, il venait manger dans notre assiette, nous becquetait les oreilles, se posait sur le dos du chat... Car c'était cela, le plus beau : le chat et l'oiseau s'entendaient à merveille.

Un jour de début d'été que ma Maman avait posé la cage sur le balcon pour que l'oiseau prenne l'air, il décida de sortir faire un tour. Maman l'aperçu aussitôt, se chauffant au soleil à quelques centimètres de sa cage, et ne s'inquièta pas outre-mesure. Cela arrivait parfois, elle n'a qu'à se montrer pour qu'il revienne à elle sans problème. Mais ce jour-là, c'était sans compter sur la chatte. Qui, à la vue de cet oiseau en liberté ne reconnut pas son ami, et pris sa position de chasseresse : tapie, les yeux ouverts comme des soucoupes, les oreilles aplaties... L'oiseau prit peur, s'envola, et ne revint jamais.

Je fut effondrée par cette perte. En me voyant à ce point inconsolable, Maman eut la brusque inspiration de me dire : "Ton oiseau est parti dans le ciel, alors peut-être que le Père Noël le rencontrera et nous le ramènera ?". Je sèchais mes larmes illico. Bien, oui, le Père Noël allait faire cela. Il ne m'avait jamais déçue, et il était si gentil, si puissant. C'était sûr. Il n'y avait qu'à attendre. J'attendis. Six mois. Il n'y eu rien sous le sapin - enfin, pas notre oiseau. Devant l'ampleur de mon chagrin qui reparut, intact, Maman m'avoua alors avoir  dit une sottise, et m'appris dans la foulée l'inexistence du grand barbu généreux.

Je me jurais ce jour-là que mes enfants, si un jour j'en avais, ne croiraient pas à ses sornettes.

5. Ma mère est ornitologue, et m'a appris, lorsque j'étais enfant et pré-adolescente, à reconnaitre UN TAS d'oiseaux. J'ai presque tout oublié, et il m'a fallu trois jours pour identifier le rouge-queue noir qui habite notre jardin. HONTE. Mais je réapprendrai avec mes enfants, car ma Maman compte bien leur transmettre son savoir à leur tour. Espèrons qu'ils auront plus l'occasion de mettre en pratique que moi jusqu'à ce jour...

6. Je suis végétarienne depuis 15 ans et la nourriture est pour moi une véritable passion ! Mes principales sources d'inspiration sont les livres de cuisine des éditions La Plage, ainsi que les blogs culinaires de leurs auteurs (par exemple celui-ci ou celui-là), et la cuisine macrobiotique. En fait, la macrobiotique n'est pas (en tous cas, pas pour moi) une espèce d'alchimie compliquée qui consiste à équilibrer le yin et le yang dans chaque plat que l'on prépare. C'est juste une alimentation vivante et créatrice, qui prend ses racines dans deux viviers complémentaires :

- Les denrées locales : elle met à l'honneur la cuisine des légumes sauvages qui poussent sous nos pieds, et ces céréales millénaires qui nourrissent nos ancêtres depuis la nuit des temps (blé, riz, seigle, épeautre, orge, avoine, sarrasin, maïs, millet), se prêtent à des préparations culinaires infinies et savoureuses, nutritives, équilibrées et économiques.

- Les ingrédients exotiques, principalement japonais : notre famille a une histoire particulière avec ce pays, et cela me parle énormément. Tamari, tofu, umebosis, gomasio, soba, azukis... ça vous dit quelque chose ? La macrobiotique autorise à réinventer complètement l'usage de ces ingrédients. Même si les Japonais à qui je confie que j'étale mon miso sur du pain explosent littéralement de rire, je m'en fiche : c'est trop bon !  ;-)

Mais je vous rassure, nous mangeons aussi des chips avec de l'alcool à l'apéro, et des pizzas surgelées, et beaucoup trop de chocolat. Hé. Les entorses sont nécessaires pour se souvenir que tout extrémisme est dangereux. Et j'ai parlé d'inspiration, pas de religion.

7. Je suis une très grosse lectrice depuis que je suis en âge de déchiffrer. D'ailleurs, pendant les trois semaines de déménagement pendant lesquelles je n'ai pas écrit, j'ai beaucoup lu sur la pédagogie Waldorf/Steiner. Je dois avouer que je ne parviens pas à prendre suffisamment de recul pour visualiser ce qui en fait, justement, une pédagogie, mais j'aime beaucoup la progression proposée en peinture, ainsi que l'importance des fêtes et des récits, qui structurent le temps pour l'enfant. Sans doute vous reparlerai-je de tout cela quand cela aura un peu décanté. Ça vous intéresse ?

8. Je suis très bavarde. Zut, il ne fallait écrire que 7 choses sur soi.

Et voilà !

Quant à passer le relais auprès de 15 bloggeuses, c'est très facile : une grande partie de mes lectrices sont elles-mêmes bloggeuses, et je pallie ainsi ma honte de ne JAMAIS aller commenter les blogs des autres... Mais je vous lis, si, si !! Je manque de temps, à vrai dire, bouh...

Voilà ma top liste de blogs de lectrices taggées (Clo, tu n'en fais pas partie pour la simple et bonne raison que tu as déjà reçu ce tag... ICI. Comme quoi, la blogosphère est petite... !)







Je n'ai plus qu'à prévenir tout ce petit monde !! Ça me prendra peut-être tout le week-end, alors, patience !! ;-)

23 commentaires:

  1. Alice ptitesmerveilles6 avril 2013 à 12:51

    Ca alors me voilà taguée, avec ma toute petite tentative de 3 jours lamentablement abandonnée! Seulement... ben mon limaçon (qui a présent crapahute librement dans toute la maison) ne dort toujours pas, et j'ai perdu les clefs de mon blog! Si, si, c'est possible! Mais bon... je vais essayer d'en retrouver l'accès et de m'y remettre. Qui sait? ça m'aidera peut-être à prendre un peu de recul sur notre situation de crise familiale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, écrire aide vraiment à prendre du recul...
      Bon courage !!

      Supprimer
  2. Ce qui est génial avec les tags, c'est qu'on en apprend un peu plus sur la personne qui nous enchante avec son blog :-)
    Nous aussi on raffole des umeboshis, soba et miso... (merci à ma maman qui est 99% macrobiotique!!) et étant une adepte de la médecine antroposophine que R.Steiner un peu par hasard, je me réjouis beaucoup des articles sur la pédagogie Waldorf-Steiner.
    Merci beaucoup d'avoir pensé à Sweet Artichoke dans ta liste de tags.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore Sweet Artichoke... :-D

      J'avoue néanmoins que certaines positions de Steiner sur l'alimentation me laissent un peu perplexe... Pas toi ??

      Supprimer
  3. Grâce à ce tage je découvre des petites merveilles de blogs (ça y est j'arrive enfin à laissé des messages alors j'en profite).

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Elsa

    Merci pour le tag !
    J'ai découvert de nouveaux blogs, et voilà une soirée bien occupée !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Merci je suis flattée! je vais donc m'y mettre (à défaut de publier autre chose en ce moment):)
    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  6. Merci! Quel honneur d'être taguée par une blogueuse que je lis depuis longtemps. Mes 7 choses ne seront sûrement pas en ligne ce soir mais rapidement quand même!

    RépondreSupprimer
  7. Merci Elsa ! C'est très surprise que je me suis vue dans ta liste ! Un grand plaisir ! C'est un honneur pour moi, blogueuse débutante...

    Mes deux puces ont à peu près le même âge que tes enfants (légèrement plus jeunes). Merci pour tous les articles très intéressants que tu partages. Je les lis avec assiduité !

    Bon courage pour ton emménagement. Je n'oublie pas de poursuivre ce tag !

    RépondreSupprimer
  8. Très intéressant à lire, et en apprendre davantage sur toi! On connaît beaucoup sur tes enfants, mais moins sur ta propre personne, alors on a l'impression d'un peu plus connaître celle qui se cache derrière le clavier. ;)

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour le tag; tu me permets de découvrir ce principe et d'autres super blogs. J'y réponds et fais suivre dès que je rentre de vacances. Merci encore à toi, bon emménagement et heureuse de te voir de retour;
    a bientôt sur la toile...
    bere

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour votre tag... gros challenge pour la débutante que je suis :)
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  11. totalement d'accord avec sicosico et ça donne envie d'en savoir d'avantage... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha !! J'espère que tu ne vas pas être déçue...

      Supprimer
  12. Merci Elsa pour le tag, je vais essayer d'y répondre rapidement car à notre tour nous sommes aussi dans les cartons, déménagement prévu dans un peu plus de 15 jours et j'ai l'impression que la maison ne se vide pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage Coralie ! Ça bouscule, un déménagement ! Pff. Je pense à vous !

      Supprimer
  13. Hihi, c'est rigolo, tout le monde a l'air de jouer le jeu, c'est sympa !

    Encore merci à Mamaours !! ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Elsa,
    Merci de m'avoir taguée! Ca y est, j'i fait mon billet, faut maintenant que je trouve le temps pour notifier les blogueuses que j'ai tagué moi même!
    J'ai aussi bien aimé lire ce billet, c'est chouette de découvrir un peu plus sur la personnalité des blogueuses! On a l'impression de se connaître " dans la vrai vie" petit à petit!
    Merci en tout cas! Bonne journée

    RépondreSupprimer
  15. bonjour Elsa, ce tag me fait remonter vers ton blog, et vraiment je ne regrette pas, très soigné et vivant. c'est vrai que ce petit jeu nous fait rencontrer des tas d'univers, et c'est enrichissant. bon je dois trouver de quoi parler.

    RépondreSupprimer
  16. Merci Pascale !!
    Je suis très contente que ce blog te plaise !! J'essaie de le "soigner", effectivement, et qu'il soit clair pour le lecteur...
    Merci du retour !! ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Coucou,

    Je viens de voir ton tag. Je vais essayé de m'y atteler si je trouve le temps.

    RépondreSupprimer