mercredi 10 avril 2013

Ma maison Montessori : le salon

(Vous dites comment, vous ? "Salon" fait un peu pompeux, "salle à manger" n'est pas forcément adapté, "salle de séjour" m'évoque les fauteuils enjuponnés des années 80... "Pièce à vivre" n'est pas mal, finalement, pour calquer la désignation anglaise "living-room"... ?)

Je commence aujourd'hui une série d'articles sur l'aménagement des pièces principales de la maison (salon, cuisine, entrée et escaliers, salle de bain, chambres d'enfant). Depuis le début de notre projet "maison", j'ai pris quelques notes pour moi-même, histoire de bien visualiser ce qui me semblait important, et je me dis que cela pourra peut-être nourrir la réflexion de tous ceux et celles qui veulent changer quelques petites choses dans leur aménagement de l'espace !

Je distinguerai à chaque fois ce qui appartient à une organisation matérielle adaptée aux enfants de ce qui concerne l'ambiance, plus subtile mais à mon sens tout aussi capitale.

Ambiance :

Le salon est la pièce de la vie de famille, des interactions sociales avec tous les codes que cela suppose, et des jeux en intérieur. Il est souvent localisé au coeur de la maison, et symbolise la chaleur et les relations humaines.

Il est difficile de détailler ce qui fait qu'une ambiance se réalise ou pas. Il suffit parfois de pas grand chose pour qu'une pièce se mette à dégager quelque chose. Je pense que lorsqu'on veut aménager son salon, il faut vraiment essayer d'avoir en tête la fonction de cette pièce : encourager l'empathie, la communication, l'interêt pour l'autre. Si vous voulez réorganiser cet espace, posez-vous certaines questions. Que faites-vous en famille, dans votre salon ? Préférez-vous vous réunir autour d'une lecture d'album ou faire des câlins géants sur le canapé ? Aimez-vous les jeux de société ? Jouez-vous d'un instrument de musique ? Est-ce là que vous et vos enfants dessinez et bricolez ?

Chez nous, le salon est la première pièce sur laquelle nous avons agi, en arrachant dès notre arrivée le jonc de mer moisi étalé grossièrement sur le sol. En dessous se trouve un plancher en mauvais état, mais sain. Dès le mois de mai, nous verrons si nous pouvons le réhabiliter ou si nous le recouvrons de parquet flottant. Évidemment, cela donne pour le moment à la pièce des allures de grenier. Il y a bien d'autres choses à arranger : un voilage clair aux carreaux qui filtre les regards des passants (nous sommes au rez-de-chaussée, et le salon donne sur une rue) sans ternir la lumière du soleil qui se lève juste dans l'axe de la fenêtre. Puis je trouve que dans l'ensemble, cela manque de confort, de fauteuils creux et de textures moelleuses, de gros coussin joufflus qui donnent envie de se nicher en famille sur le canapé et d'y lire la dernière histoire avant le coucher. La disposition des sièges est vraiment à repenser de façon à encourager les conversations et les contacts. Les chaises pourraient esquisser un cercle, ce qui susciterait certainement plus d'interactions que de les plaquer contre le mur comme nous avons tendance à le faire. Notre "coin lecture" et son rocking chair ont également besoin d'être éclairés d'une bonne lampe. Le salon est d'ailleurs une pièce qui nécéssite à la fois un éclairage tamisé, pour les moments intimes, mais aussi une lampe forte, pour tous les travaux nécessitant "de bons yeux" (couture, tricot, dessin, travaux manuels...).


Dans l'ensemble, nous aimons les couleurs naturelles, les bruns et les ocres. Néanmoins, j'aimerais réveiller un peu ce côté "terrien" par quelques touches de rouge et de jaune vifs qui, pour moi, instillent un climat de chaleur et de connivence. Mais rien n'interdit les couleurs dites "froides", les bleu océan et les vert forêt : bien au contraire, ils rafraichissent et apaisent, surtout si la pièce bénéficie d'un bon éclairage naturel et d'une exposition agréable.  Et pourquoi pas ne pas tout mélanger ? C'est la mode, parait-il !

Dans la mesure du possible, bannissez de cet espace télévision, lecteur DVD, ordinateur avec sa connexion Internet et ses jeux téléchargés, IPods en tous genres, Xboxes, et tout ce que j'oublie de divertissements électroniques. À mon humble avis, une bonne partie de ces instruments peuvent tout simplement être supprimés. Je ne vais pas partir ici dans une diatribe contre la télévision, car à force de ne pas l'avoir, je ne sais même plus ce qu'elle induit. Disons juste que je suis toujours profondément navrée quand je passe une soirée avec des gens intelligents qui parlent pendant plusieurs demi-heures de... Top chef. Oh, avec la pointe de recul et d'ironie d'usage lorsqu'on parle d'émissions de variété, bien évidemment. Le temps de cerveau humain disponible a pourtant mieux à faire, et nous sommes tous d'accord pour le dire...

La configuration de notre nouvelle maison nous a permis de placer notre matériel informatique dans une petite pièce attenante à notre chambre. C'est vraiment quelque chose que j'apprécie !!

C'est d'ici que je blogue ! ;-)

Aménagement de l'espace :

Le salon est la pièce idéale pour apprendre le respect d'autrui. Le désir de la plupart des adultes est de garder cette pièce rangée, que ce soit pour leur confort personnel ou pour celui de leurs invités. Mais le temps où les meubles dormaient sous des housses dans des pièces closes en attendant les visites est, me semble-t-il, révolu. Les familles sont souvent aujourd'hui un peu à l'étroit et ne peuvent se permettre de sacrifier une pièce ainsi. Les salons s'ouvrent donc aux petits Foulbazars... ce qui est tout à fait conforme à la philosophie montessorienne ! Chacun des membres de la famille a un statut équivalent, et personne n'a à être exclu d'une zone de la maison. Un enfant apprend tellement au simple contact des adultes et aînés, ce serait vraiment dommageable de le priver de leur compagnie !

Même si les enfants sont grands, il est important de leur réserver un espace avec quelques jouets. Bien qu'au delà d'un certain âge, ils préferent souvent se retirer dans leur chambre quand leurs parents ont des conversations ou des occupations d'adultes dans lesquelles ils ne trouvent pas d'intérêt, ils doivent avoir la possibilité de rester si cela les tente. Jouer dans l'aura de sa famille, même sans interaction directe, réconforte et nourrit.

Quant aux enfants plus jeunes, c'est toute l'organisation de l'espace qui va s'organiser autour d'eux, pour la simple et bonne raison que jusqu'à 3 ans et demi environ (jusqu'à ce que le langage maitrisé permette une mise à distance et développe la capacité de regarder et de penser les choses), l'enfant explore avec sa main, voire sa bouche. Antonin comprend parfaitement quand nous lui disons de ne pas toucher à quelque chose.  Mais ces "règles" ne dirigent pas encore ses comportements. C'est scientifique : la zone du cerveau qui entend et comprend "Tu ne dois pas déranger nos livres" n'est pas encore bien connectée à la zone d'inhibition de l'action. D'où la nécessité de tout sécuriser pour que les petits puissent toucher à tout ce qui est à leur portée dans la maison !

Réservez donc un emplacement pour une dizaine de livres d'enfants et quelques jouets. Deux par enfant me parait être parfait. Si l'enfant ne s'y intéresse pas/plus, c'est qu'il est temps d'organiser un roulement. Si l'idée de laisser des jouets à vue sur des étagères vous rend nerveux, un placard peut être un bon compromis : les jouets, rangés par catégorie dans des paniers, s'y trouveront cachés une fois les enfants couchés. Et bien sûr, encouragez votre enfant à ranger, tout en ayant en tête qu'il s'agit d'un apprentissage long et progressif...


Bon, vous pouvez constater qu'il y a chez nous un peu plus de 4 jouets à disposition ; en fait, comme nous avons beaucoup d'étagères, c'était cela ou les laisser vides. J'ai triché un peu : au lieu de proposer à Louiselle plusieurs petits hochets dans un panier, j'en dispose un dans chaque cube de bois. Les deux premiers niveaux sont surtout destinés à Louiselle, et le troisième, qu'elle ne peut atteindre, à Antonin. Il y trouve tout son matériel d'arts plastiques (pâte à modeler, gommettes, carnet et nécessaire à dessin). Les niveaux supérieurs, inaccessibles aux petites mains, sont réservés aux objets des adultes.

En fait, je trouve que le salon est une des pièces de la maison la plus facile à arranger pour accueillir l'enfant. En plus de l'espace rangement,  il suffit d'installer :

  • Une petite chaise. On en trouve de très bon marché chez Iké*. Veillez seulement à scier les barreaux de manière à ce que les pieds de votre enfant touchent le sol. Voici les hauteurs indicatives des sièges pour enfant selon leur âge (pour des enfants de taille moyenne) :
- 18 mois : 20 cm.
- 2/3 ans : 22 cm.
- 3/4 ans : 25 cm.
- 4/5 ans : 29 cm.
- 5/6 ans : 30 cm.

Et si votre enfant grandit si vite que vous ne pouvez suivre, gardez à l'esprit qu'il vaut mieux une chaise trop basse que trop haute...

  • Une petite table. Voici les hauteurs idéales selon les âges : 
- 18 mois : 40 cm.
- 2/3 ans : 44 cm.
- 3/4 ans : 50 cm.
- 4/5 ans : 58 cm.
- 5/6 ans : 60 cm.

Cependant, si vous manquez de place ou d'argent, la table basse familiale fait très bien l'affaire, à condition que son plateau ne soit pas en verre. Elle peut accueillir plusieurs enfants côte à côte, ce qui est un avantage certain. 


  • Un gros coussin de sol. Certains enfants aiment s'allonger en cas de fatigue sans être relégués dans leur chambre. Certains dorment même ainsi, entourés des bruits familiers de la maison ! Les autres aimeront s'y installer pour feuilleter un album ou écouter de la musique.

En résumé, nous avons bien du travail par ici pour rendre cette pièce commune aussi agréable que nous avons envie qu'elle soit. Mais l'important, c'est qu'elle soit déjà très investie par toute la famille ! ;-)

16 commentaires:

  1. Ca fait plaisir de voir un peu de vot' "chez vous"! 'Chui curieuse! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivement que tu viennes voir de plus près... ;-)

      Supprimer
  2. Chez nous, on dit ''salon'' bien qu'une partie serve aussi de salle à manger...
    J'aurai aimé pouvoir dire comme chez ma grand-mère quand nous étions petit : "de l'autre côté" sous-entendu de l'entrée par rapport à la cuisine... On passait de l'autre côté après le repas ou pour recevoir des invités importants.
    Mais la configuration de notre appart' ne s'y prête pas. Les choses étant ce qu'elles sont nous n'avons pas la possibilité non plus de banir la télé et les ordi (portables donc en général rangés quand les enfants sont réveillés) de la pièce...

    Nous l'avons toujours voulu "pièce à vivre" pour nous 4 : donc des étagères pour tous dont une bonne partie pour les enfants avec leurs jeux communs ou leur caisse perso d'Arts Plastiques : je trouve plus simple qu'ils aient chacun leurs feutres, leurs crayons, leurs peintures... Et des livres : une petite partie seulement les autres étant dans les chambres ou dans une sorte de grand placard que nous avons aménagé pour nos livres...

    Je rêve d'une grande pièce pour faire une vrai bibliothèque : avez-vous cette possibilité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cibou ! ;-)

      Et oui, on fait ce qu'on peut, l'espace ne se laisse pas toujours aménagé comme on voudrait... En tous cas, l'esprit de votre famille est le bon, et cette pièce a l'air très agréable à vivre pour tous, et c'est ce qui compte !!

      Bonne idée, les caisses "perso" de matériel d'art plastique !! :-D J'aime !

      Nous avons une pièce sous les combles qui pourrait servir éventuellement de bibliothèque... Nous ne savons pas bien encore si cela sera : il faut qu'on puisse rendre ce petit coin-là bien douillet, donc c'est à voir !!

      A tout bientôt, Cibou, bon courage pour ton boulot et tout !

      Supprimer
  3. Je vois que vous avez beaucoup réfléchi à l'ambiance de votre "salon".
    je trouve très important l'idée du coussin dans la pièce à vivre. Clément chez sa nounou fait une mini sieste de 30 à 45 minutes en plein milieu du salon le matin. Il prend un coussin le pose près des canapés et hop il s'endort. Les autres parents sont surpris de le voir dormir par terre. Il y dort si bien que rien ne le dérange, pas même les aller-venues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci de ce petit témoignage, Mamabeille : ça me conforte dans l'importance de ce "détail", même si mes enfants ne sont, hélàs, pas du genre à s'endormir dans la pièce commune... !

      Supprimer
  4. quel bel article! C'est vraiment interessant de voir ce qui se fait chez les unes et les autres! Chez nous la pièce à vivre est véritablement la cuisine (ouverte sur le salon) C'est là qu'on passe la plupart de notre temps et qu'on bricole en famille. Le canapé donne sur un bel écran télé toujours éteint (on a trouvé mieux comme tableau mais bon...)
    et les livres de tous les ages se cotoient, ainsi que les jeux de société et quelques petits jeux dans un panier pour PetitF.
    Finalement un peu comme chez vous!
    J'ai hate de lire la suite en tout cas:)

    RépondreSupprimer
  5. C'est clair, ça se ressemble, et même la configuration : ici aussi, salon et cuisne communiquent, ce qui est très nouveau pour moi et pas tojours facile à gérer, d'ailleurs (Ah, Antonin et sa passion pour mes gamelles...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aujourd'hui je crois que j'aurai du mal à vivre dans une maison sans cuisine ouverte... Tu me diras à l'usage! (mais mes enfants ont l'air moins passionnés par les casseroles qu'antonin :-D
      Notre maison est typique du nord, tout en longueur, ainsi notre salon fait 3 mètres de large... mais plus de 7 de long... Ca a un petit coté couloir pas facile à aménager. La partie coté rue est relativement claire mais la partie centrale est souvent très sombre. Mais elle donne sur la cuisine (toujours dans la continuité) qui elle bénéficie d'un grand puits de lumière par le toit... Ca en fait une pièce lumineuse spacieuse et point central de la maison (la cuisine donne donc d'un coté sur le salon et de l'autre sur la salle de jeux et la salle de bain...)

      Supprimer
  6. Intéressant, merci pour le partage et bonne continuation

    RépondreSupprimer
  7. Ah génial, j'ai retrouvé ce post que je cherchais avec les mesures des tables et chaises pour les petits !

    RépondreSupprimer
  8. Encore moi !

    Nous travaillons a notre salon nous aussi !
    Petit piou piou (et oui je varie les surnom :) ) n'a que 14 mois, même 'il peux jouer 1 heure seul dans sa chambre il aime, et j'aime l'avoir avec moi.
    Puis sa chambre et petite.

    Sauf que le salon aussi est petit :(
    Nous avons donc enlever la table a manger, pour lui réserver un espace a lui avec table, chaise, un meuble a étage et bientôt un meuble avec des caisse pour que ce soit plus simple (pcq Mlle la chienne aime bien les jouets des bébés aussi...)

    Pour la table et la chaise je ne savais pas ! Il va donc falloir scier les pieds...

    RépondreSupprimer
  9. Super installation Elsa, comme à ton habitude. Je suis en train de regarder les chaises hautes évolutives, car avant d'avoir Enzo, j'ai écouté tout le monde et acheté la sacro sainte chaise haute :( Que me conseilles tu ? (j'ai vu que tu n'étais pas trop trip trap ;))

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer