dimanche 28 avril 2013

Les bébés : dehors !!

On le dit, on le répète : sortir tous les jours avec les enfants, c'est important. Bon, c'est parfois plus facile à dire qu'à faire. D'abord en raison du temps, mais finalement, je m'aperçois que les petits (dûment couverts, bien entendu) sont souvent bien moins réticents que nous, les adultes, à aller jouer sous la pluie !! ;-) 

Mais il y a un autre obstacle, c'est l'âge des enfants en question. C'est sûr, quand les enfants sont en âge de jouer à cache-cache ou de faire un herbier, ça doit aider. Chez nous, évidemment, il n'est pas question de ce type d'activités. Et Louiselle qui ne marche même pas encore !! Je ris souvent sous cape en me disant que si un voisin l'aperçoit, vautrée dans la boue, sous la pluie, la bouche pleine de tulipes et de petits cailloux, il doit sérieusement penser à appeler les services sociaux... :-D

Il parait qu'il faut 21 jours pour ancrer une nouvelle habitude dans sa vie quotidienne. Voilà un mois et une semaine que nous habitons dans notre maison, et nous sommes sortis tous les jours !! Je n'en suis pas peu fière !! ;-) Bon, évidemment, au printemps, c'est peut-être plus facile qu'en plein coeur de l'hiver... (Encore que, savez-vous ? Il a NEIGÉ chez nous hier !!). Cependant je profite des (plus ou moins) beaux jours pour automatiser cet important rituel et essaierai de le poursuivre toute l'année !

Bon, mais les bébés, il font quoi, dehors?

  • Ils font des expériences sensorielles :

    Louiselle à deux mois

    Je crois bien que, contrairement aux idées reçues, plus un bébé est petit, plus il est facile à sortir ! Quand on vient de naître, on peut tout faire dehors : se nourir, dormir, et même être changé si la température le permet. Lorsque Louiselle n'avait que quelques semaines, j'avais vraiment trouvé aisé de l'allonger sur sa peau de mouton, bien à l'ombre sur l'herbe moelleuse. Regarder les jeux de lumière entre les branches, sentir les parfums verts et la douceur des rayons du soleil - ces expériences apaisantes lui étaient très manifestement agréables et devaient lui rappeler le ventre maternel ! ;-)

    Si vous décidez d'installer votre tout-petit au sol, ou que vous devez le laisser dans son landeau ou sa poussette, placez-le de manière qu'il puisse voir et sentir les plantes - les toucher, s'il en est capable. Les fleurs odorantes sont particulièrement agréables, mais aussi les écorces cassantes rugueuses au toucher, les épis soyeux des graminées, les grains de sable crissant (si, si, ça se mange !!), les pierres lisses ou les rocailles aigües... Si vous êtes du genre anxieux, renseignez-vous sur les plantes toxiques que recèle éventuellement votre jardin, puis détendez-vous. Éloignez votre bébé des espèces dont vous vous méfiez et n'hésitez pas à lui désigner des choses proches dans son environnement, en essayant de penser à lui parler de tous ses sens.

    Le fait d'avoir des enfants me fait envisager mes futures plantations sous un angle sensoriel ! C'est sûr, j'installe un chèvrefeuille dès que je sais où le mettre, et au printemps prochain, je plante du jasmin ! ;-) En attendant, nos platebandes regorgent d'une variété de menthe rustique très très parfumée, qui tapisse plusieurs mètres carrés et embaume tout le voisinage. Rien de tel pour ravir l'odorat des bébés : étant donné l'abondance, on peut leur en proposer autant qu'ils le souhaitent et en plus, ça se mange !!

    • Ils font leur gym :


      Les pelouses et les prairies sont des endroits merveilleux pour les bébés dès qu'il sont en âge de se retourner sur le ventre : ils peuvent alors observer les activités des fourmis affairées, le mouvement de l'herbe, les allées et venues des abeilles et les oscillations des pissenlits. Pour ceux qui souhaitent que leur bébé se muscle, voilà une situation stimulante qui leur permettra de travailler les muscles du cou et du dos... tout naturellement ! C'est bien sûr l'occasion pour l'adulte d'introduire quelques règles : la terre se touche, se presse, se renifle... mais ne se mange pas. Si, si, on y croit. Hum.

      Et pour les à-peine-plus-grands,  une petite aire de jeu au jardin (ou au parc) avec balançoires et toboggan, procurera des plaisirs sans nombre. Bien des amis à moi m'ont confié que le rapport à l'extérieur de leur enfant avait changé le jour où ils avaient investi dans ce genre d'installation. Dans notre jardin, il y avait déjà un portique lorsque nous sommes arrivés et il ne se passe pas de jour sans que Louiselle et Antonin ne demandent à être balancés. Louiselle (11 mois) s'entraine même à gravir une petite balancelle toute seule : je constate qu'elle a développé une grande confiance dans les mouvements de son corps, et qu'elle aime expérimenter de nouveaux gestes ; cet obstacle mouvant est idéal pour changer des petites chaises et des marche-pieds habituels, statiques ! Je réfléchis beaucoup à ce que nous allons faire de cet espace de jeux, qui, s'il a le mérite d'exister, est pour le moment assez laid - et limité. Je pense qu'une aire de motricité bien pensée peut vraiment accroitre le plaisir de jouer avec son corps et développer une appréciation fine de ses déplacements, la confiance dans ses compétences physiques et son agilité.

      • Ils se baladent :
       

        Lorsque nous sommes arrivés dans cette maison, je n'ai pas perçu tout de suite la nécessité des promenades dans le village. Quoi ! Puisque nous avions un jardin, à présent, l'essentiel est de sortir, non ? Ah mais, ce n'est pas pareil. Le jardin, c'est le prolongement du foyer, ça reste du domaine de l'intime. Le village, c'est l'altérité. Et quand je me promène avec mes deux petits, j'ai vraiment l'impression d'être dans un livre de Rotraut Susanne Berner : d'abord, tout le monde nous sourit (complètement attendris) ; mais surtout, quand on le regarde avec des yeux d'enfants, le monde parait vraiment cohérent et logique et chaque personne rencontrée nous apparait comme ayant une fonction - le cantonnier et son super débrousailleur lazer, la gentille dame à la voiture grise, la jeune fille au chat, le vieux monsieur à la longue moustache et à la pipe alambiquée, etc.

        Aller à la boulangerie au coin de la rue, c'est, pour un tout-petit, toute une aventure ! Lors de nos promenades, Louiselle est toujours extrêmement calme et attentive dans sa poussette. J'essaie toujours de la placer de façon à ce qu'elle puisse voir ce que nous observons (la série de petits jets d'eaux qui grandissent et rappetissent tour à tour, les formidables gâteaux de la boulangerie...), je la porte si besoin pour qu'elle puisse accéder au museau du cheval ou à la fente de la boite aux lettres pour y glisser elle-même le courrier à expédier. Et j'ai revu (très) à la baisse mes objectifs en terme de kilomètres à parcourir, mais nous prenons vraiment le temps de faire le tour du paté de maison.

        Le monde regorge de détails intéressants - et donc d'occasions de petites conversations avec son enfant : "Oh, tu as vu le chien dans la voiture ? Il est noir et blanc, comme Rocky, le chien du voisin !" - "Oui, tu regardes ce camion. C'est un petit camion blanc. Il s'est arrêté pour livrer l'épicier car c'est lui qui lui apporte ses marchandises" - "Oh, écoute les cloches de l'église qui sonnent ! Neuf coups, il est neuf heures !". Il n'y a qu'à l'extérieur de son petit chez-soi que l'on vit des situations aussi trépidantes - et que l'on réinvesti le vocabulaire des livres qui va avec ! ;-)

        • Ils jouent avec du sable :


            Encore une expérience sensorielle type dont il serait bien dommage de les priver. Sec ou humide, le sable incite le bébé à utiliser ses mains dans leur globalité, puis, de plus en plus finement, ses doigts. Versés et tamisage développent la coordination psychomotrice : n'oubliez pas de disposer dans le bac petits bols et tamis à farine. C'est aussi une activité sociale qui permet d'appréhender les premières règles ("Le sable reste dans le bac.") et de jouer à côté de pairs.

            • Ils jouent avec de l'eau :


              Dès qu'ils savent s'asseoir et que la température flirte avec les 25°C, il y a bien sûr, le bon vieux classique : le récipient d'eau proposé bien à l'ombre, avec entonnoirs, éponges et petites bouteilles. Alors, oui, ça dérive en soupe aux plantes locales en quelques minutes. Et oui, c'est une activité très salissante. Prévoyez un bain (un vrai) juste après ! ;-)

              • Ils patouillent : 


                La plupart des enfants aiment travailler la terre, que ce soit à la main ou avec des outils. Un espace de jeux digne de ce nom doit pouvoir proposer un espace de terre nue dans laquelle le bambin peut creuser des trous, y verser de l'eau, remplir un petit seau de boue...

                • Ils jardinent :


                Nous n'allons pas lancer de potager cette année, mais allons réserver tout de même une petite zone de plantation pour Antonin. Il n'y a pas que les légumes, dans la vie !! Au mois de mai, nous allons lui donner quelques graines de zinnia à semer, lui montrer comment creuser des trous pour planter des gaillardes et des bulbes d'anémones. On ne sait jamais trop ce qu'un tout-petit, qui vit dans l'immédiateté, peut comprendre du grand cycle de la vie lorsqu'on lui explique qu'il faut abreuver la plante, la placer au soleil, ne pas la piétiner... Mais ce qui est certain, c'est que c'est une excellente façon de l'aborder. C'est également parfait pour responsabiliser de façon positive - sans culpabiliser. Et je dois dire que j'ai vraiment hâte de voir  l'étincelle d'intelligence dans les yeux de mon fils le matin où il comprendra que ça pousse.

                •  Ils découvrent les animaux :


                Je termine par le point qui me pose le plus de problème... Notre village est enclavé dans une vallée, et la "campagne" toute proche se compose en réalité de forêts denses à flanc de coteaux. Oui, c'est le bonheur ! ;-) Mais pas un pâturage en vue. Du moins, pas à portée de jambes des moins de trois ans. J'ai donc renoncé temporairement à aller nourir régulièrement des chevaux qui seraient "nos" chevaux, des canards à qui on donnerait des noms... Si vous avez plus de chances que nous, n'hésitez pas à ritualiser la visite du pain pour les poissons, et ayez une pensée pour nous autres, pôvres montagnards ! ;-)

                M'enfin, depuis que nous avons emménagé, Antonin a tout de même eu l'occasion de monter un poney, et Louiselle a vraiment apprécié le spectacle !  Un autre jour, nous sommes tombé sur un cirque qui plantait sa tente alors que nous faisions nos courses. En fait de planter sa tente, il plantait surtout d'incroyables animaux juste au bord de la grand route - chameaux, buffles et lamas. Les animaux de cirque, c'est beau, mais c'est triste. Les voir là, dans la grisaille, en train de brouter l'herbe polluée des talus... Mais à un moment un immense étalon s'est échappé, a surgi sur la route juste sous notre capot, et s'est mis à galoper devant nous comme s'il devait ne jamais s'arrêter - et retourner au pays de ses ancêtres. C'était un très beau moment.

                Mais je m'égare.

                Voyez-vous d'autres activités que les tout-petits puissent faire à l'extérieur ??

                11 commentaires:

                1. Bonjour Elsa, je suis d'accord avec toi!
                  Les bébés dehors! Tout le monde dehors d'ailleurs! Ça fait du bien au moral et on peut se défouler!
                  Pour les activites quand Margot ne marchait pas encore on jouait simplement dehors, un grand d'appel étalé sur l'herbe, des jeux et voilà! On touchait l'herbe et l'écorce des arbres, on sentais les fleurs... Ceci dit on le fait toujours! Et maintenant bin on a trouvé des jeux de jardin, un toboggan en plastique ( bon c'est pas trop beau mais c'est rigolot) et une chenille balançoire...
                  On fait des plantations, on creuse, on farfouille, on regarde les lézards, les insectes ( d'ailleurs je suis a la recherche d'une boîte loupe), les fleurs... On fait un peu de botanique en disant le nom des fleurs et de quoi elles sont composées, je sais pas si c'est de son âge mais bon... Idem pour les "animaux" du jardin et les arbres!
                  Et puis on fait les même activites u'a l'intérieur, du dessin, de la peinture, des jeux d'eau.... Et on chante, on crie, on court!
                  Je ras la eme chose avec antonin, il nous regarde jouer ou alors je le porte dans ce moments la pour qu'il participe!
                  Mais on ne fait rien d'extraordinaire, on est juste dehors et on profite!
                  Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il y ai du soleil!
                  Bonne journée!
                  D'ailleurs aujourd'hui c'est chasse aux escargots!

                  RépondreSupprimer
                2. et oui la nature regorge d'activites , de decouvertes a faire et c'est bon pour tout le monde de se reconnecter a la nature

                  RépondreSupprimer
                3. Je suis entièrement d'accord avec toi. Je me suis aussi rendue compte que le jardin (bien qu'ayant beaucoup de succès) n'est pas suffisant.
                  Dès les beaux jours (c'est-à-dire depuis la semaine dernière en ce moment), je vais en poussette à la crèche. Nous habitons en ville donc nous rencontrons camion de poubelle, camion de pompier, ambulance, monsieur qui promène son chien tous les matins, bus, autres poussettes et mon fils s'extasie à chaque fois ou pose pleins de questions ;-)
                  Par contre, j'ai un gros coup de grogne contre : les voitures qui se garent sur le trottoir et les grosses poubelles non rangées: cela me fait prendre quelques risques avec la poussette, et notamment l'obligation de descendre sur la rue quelques mètres !
                  En revanche, j'avoue, je rechigne à aller au square où il y a des jeux pour enfants: ils sont bondés et j'ai peur de ne pas pouvoir maitriser la situation...

                  Côté activités jardin: cueillette de fleurs (plus précisément arrachage de têtes de pissenlits et de tulipes), arrosoir (même sur les mauvaises herbes arff), bac à sable, fausse cisaille et brouette, et préparation aussi d'un carré de plantations (faut que je me décide sur ce que nous allons planter en mai), observations des oiseaux et du ciel...

                  RépondreSupprimer
                4. Pendant les vacances on a planté quelques graines. Les 2 grands ont beaucoup aimé. Ils ont une petite plate bande de terre dans laquelle ils jouent beaucoup (mais que je vais bientot récupérer, c'est l'endroit des tomates!!) dans le jardin trainent quelques batons et planches. ils ont joué avec TOUTES les vacances s'inventant des histoires alambiquées que j'ai renoncé à suivre! On a un petit toboggan et un trampoline et tout un tas d'engins à roues (tricycles draisiennes) ça c'est très chouette pour s'exercer à rouler!
                  J'ai hate que le mercure atteigne enfin la température requise pour lancer les jeux d'eau... en attendant on a sorti les trains et les voitures pour jouer sur la terrasse c'est encore mieux qu'à l’intérieur!
                  Bon par contre moi j'ai encore du mal à laisser par terre PetitF qui ne marche pas quand il pleut...

                  RépondreSupprimer
                5. En ce moment c'est le jardinage qui remporte un franc succès auprès de J.

                  RépondreSupprimer
                6. En lisant la partie jardinage j'ai pensé à un beau livre emprunté à la bibliothèque "La famille souris et le potiron" ( https://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/iwamura-kazuo/la-famille-souris-et-le-potiron,21107537.aspx )

                  justement ils plantent et attendent avant de voir sortir la plante puis le potiron...

                  Ambroise adore parce que ce sont de grandes images pleines de détails avec juste une phrase en bas, mi descriptive, mi dialogue...

                  Nous avons aussi la famille souris se couche, un best seller ici avant le dodo...

                  Sinon comme activité dehors qui soit visuelle, tactile, gustative j'ai :
                  faire des glaçon avec des jus de fruits/sirop de couleur différentes... 2taler un vieux drap ou une vieille nappe et laisser les enfants dessiner avec ... La lave et recommencer...

                  PS : Le livre des 4 saisons à rejoint notre bibliothèque... ;-)

                  RépondreSupprimer
                  Réponses
                  1. Géniales, tes idées, Poppy !! Merci !

                    "Le pique-nique de la famille souris", c'est de la même série que celle dont tu parles ?? J'ADORE ce livre !! ;-)

                    Supprimer
                7. Hum tu dois aussi connaitre le bilibo?? Outre un bel outil pour tester sa motricité ça fait un contenant à transbahuter dans le jardin!
                  Si non avec 500m² vous pourriez héberger quelques poules?
                  Autres idées: une cabane avec un vieux drap, une maison pour les oiseaux ou un hotel à insectes...

                  RépondreSupprimer
                8. J'aime beaucoup ta note très complète et intéressante! Merci pour ce partage!

                  RépondreSupprimer
                9. La peinture ! Avec bien moins de stress pour les taches...
                  La lecture bien confortablement allongées dans l'herbe
                  La musique avec les instruments un peu casse oreilles dedans (sifflet, flutes, cloches)
                  Voilà quelques unes de nos activités du jardin...

                  RépondreSupprimer
                10. Un petit commentaire un peu bizarre : j'adore retrouver l'ambiance de tes vieux billets de quand tes enfants étaient tout petits. Cette sérénité ...
                  Je poursuis l'exploration des archives de ton blog, ma petite ayant ... 11 mois !

                  RépondreSupprimer