vendredi 26 avril 2013

L'assiette idéale

Dans ma famille idéale, les bébés rampent d'eux-mêmes vers leur coussin à langer quand ils ont besoin d'être changés, vont d'eux-mêmes se blottir sur leur matelas lorsqu'ils sont fatigués, se régulent d'eux-mêmes au moment des repas quant aux quantités et aux nutriments ingurgités...

Dans ma famille bien réelle, changer Louiselle relève du tour de force, Antonin est dans sa phase "Ne me parlez pas de faire pipi ailleurs que dans ma couche", mes deux enfants sont experts dans l'art de lutter contre le sommeil, ne dorment assez ni l'un ni l'autre, et se relèvent 36 fois de leur lit pour jouer dans leur chambre au lieu de faire la sieste. Quant aux repas, cela a longtemps été très compliqué pour moi dans la mesure où Antonin a refusé les morceaux jusqu'à deux ans passés (il reste très méfiant d'ailleurs vis-à-vis des consistances type "semoule au lait") et que son appétit était pour le moins... fluctuant.

Je dois admettre qu'il n'est pas facile de se tenir à certains aménagements favorisant l'autonomie de l'enfant. Chez nous, le matelas à langer navigue entre le sol et la table, avec laquelle mon dos et moi sommes tout de même plus à l'aise pour opérer. J'ai même ressorti le lit à barreaux pour Louiselle, et nous l'y couchons lorsqu'elle fait trop la java. Parce que le rythme d'une petite puce de moins d'un an, c'est sacré, même si elle a tendance à l'oublier et préfèrerait faire la fête (Ce n'est pas moi qui lui jeterai la première pierre...).

Je crois toujours en mon postulat de départ, selon lequel les enfants savent ce qu'il leur faut et nous indiquent ces besoins si on leur en donne la possibilité. Seulement... je me demande si dans le monde qui est le nôtre, loin de "l'état de nature" idyllique - et utopique -, ils n'ont pas vite fait de perdre ce contact avec leurs besoins fondamentaux... ???

Par contre, il y a vraiment un domaine dans lequel je trouve facile de laisser l'enfant choisir ce qui lui convient le mieux, et c'est l'alimentation. Pas question, bien évidemment, de préparer un véritable buffet à chaque repas. Mais je viens vous dévoiler ici un super secret de femme pressée (que n'ignore aucun végétarien, bien qu'il soit tout à fait adaptable à une alimentation carnivore) : l'assiette composée !! ;-)

Source de l'image

L'assiette composée, c'est une grande et belle assiette, sur laquelle sont disposés plusieurs aliments, de façon bien compartimentée : une céréale (les préférées de mes enfants sont les pâtes, le riz, le quinoa et le couscous), une légumineuse (lentilles corail ou pois cassés en guise de "sauce", petits pois...), des crudités râpées ou en petits morceaux (carottes, betteraves, tomates...), un légume cuit à la vapeur et arrosé d'une bonne huile ou de crème végétale. Sans oublier la touche finale : on parsème une des rations de raisins secs ou d'oléagineux (en poudre ou en purée pour les petits, ils sont délicieux simplement mélangés à la céréale). Je dispose en plus sur la table algues sèches en paillettes et levure de bière, mais si je n'envisage pas MES assiettes sans, il n'y a rien d'obligatoire.

Après une telle assiette, le dessert idéal se composera d'un laitage et d'un fruit. On propose les deux, l'enfant prend l'un ou l'autre, ou l'un et l'autre. Souvent l'un et l'autre. ;-)

Et voilà. Bien sûr, rien ne vous empêche d'adapter cette assiette à vos habitudes, en alternant les légumineuses avec un autre type de protéines : oeuf, viande ou poisson.

À titre d'exemple, voici trois assiettes composées que nous avons dégustées cette semaine :
  • "Coulis" de lentilles corail (cuites à l'eau avec sel, poivre, cumin, et additionnées de beurre), riz blanc, carottes râpées aux petites graines, chou-fleur vapeur saupoudré de poudre de noisette.
  • Reste de légumes en gratin (avec béchamel et fromage), salade d'épinards et de haricots rouge en boite, quinoa parsemé de raisins secs.
  • Pommes de terre et "sauce" aux champignons (champignons et oignons hachés au robot et frits) servie à côté (trèèès important), radis, tartine de pain - purée d'amandes.

Cette assiette-type plait énormément aux enfants qui n'aiment pas, généralement, que les saveurs soient trop complexes. Ils peuvent ainsi découvrir de nouveaux goûts dans tout leur caractère, sans qu'ils soient mélangés à d'autres. Ils peuvent aussi se concentrer sur le nutriment dont ils ont besoin à ce moment-là de leur croissance (se gaver de sauces grasses, de produits céréaliers, ou de fruits). Car chacun des aliments (sains, évidemment) doit pouvoir être proposé à volonté. Antonin a parfois de véritables fringales de jus de fruits ou de fromage, mais bien que parfois il m'en coûte (dans tous les sens du terme...), j'essaie de le laisser s'arrêter de lui-même. Il s'arrête. Si, si. Et même assez vite, finalement.

Cette assiette-type, c'est aussi un truc génial pour l'adulte qui confectionne le repas, puisque qu'elle n'a pas besoin d'être planifiée (à condition d'avoir quelques ingrédients de base, j'en conviens...) et intègre sans problème les petits restes qui s'entassent dans le frigo dont on ne sait jamais quoi faire. Elle est surtout parfaite pour calmer toutes les angoisses éventuelles liées à la (mal-)nutrition, puisqu'avec elle, on n'est bien certain d'avoir proposé à son enfant tout ce dont il pouvait avoir besoin. Alors, une fois que son assiette est posée devant votre petit, oubliez-la et concentrez-vous sur la vôtre. Car c'est évidemment son avantage principal : elle est délicieuse !! ;-)

27 commentaires:

  1. Chez nous aussi le fromage a un grand succès... les fruits aussi mais je limite quand même ! Les enfants doivent goûter un peu de tout et "si tu n'as pas faim pour les courgettes, ce n'est pas grave, mais tu n'auras pas double ration de chocolat pour autant".
    J'essaye d'être très détachée de la quantité qu'ils mangent... pas facile, pourtant j'ai moi-même un petit appétit !

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, il faut bien préciser : je parle d'ingrédients sains à 100%... Le chocolat n'est pas en libre service chez nous !! Holà non !! Pas même pour les adultes, d'ailleurs, parce que si on les laissait faire ces adultes, ils en mangeraient des tonnes par jour (et oui)...

    RépondreSupprimer
  3. Bonne idée cette assiette composée, pour moi, qui ne sait jamais comment faire un bon repas équilibré à mes petits bouts...ici Mlle L.va toute seule chercher son dessert à la fin du repas (ce qui suppose une pré-sélection de ma part à la supérette) et quel bonheur quand elle me rapport d'abord "mon" dessert avant le sien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, Antonin aussi pioche son dessert dans le frigo... mais il ne m'a jamais servi, ce fils indigne !! :-D

      Supprimer
  4. Merci beaucoup pour cet article qui tombe vraiment au bon moment. Nous allons bientôt commencer la diversification, on a encore un peu de marge avant les vrais repas, mais du coup je suis en plein questionnement sur l'alimentation de façon général.
    Cette idée d'assiette composée me plaît beaucoup ! Chez nous on cuisine aussi de plus en plus les légumineuses avec les céréales.

    Merci,

    Chloé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Chloé !

      Effectivement, si tu commences la diversification, tu n'y est pas encore... mais suivant l'enfant, ça peut venir très vite ! Louiselle (11 mois) mange comme nous depuis de nombreuses semaines... euh, elle a commencé à peu près en même temps que son frère qui a 16 mois de plus ! :-D

      Arme-toi de patience, et observe ! C'est un beau moment, la diversification, si la Maman décompresse (pas toujours facile). Tiens-moi au courant, et n'hésite pas à échanger si tu rencontres des difficultés ! Il y a ici des lectrices pleines de bon sens qui sauront te conseiller si besoin ! ;-)

      Supprimer
  5. Bonne idée l'assiette compartimentée.

    RépondreSupprimer
  6. chez nous les repas, c'est la galère totale depuis plusieurs mois maintenant.
    Après la phase de régression du soir "je mange rien sauf le bib", nous avons eu droit au "je me méfie de tout ce qu'il y a dans mon assiette" à "je ne veux que du fromage, yaourt nature, du pain et de la compote"...les morceaux de légumes ne passent jamais, la viande rarement (sauf le jambon et steak haché bien haché), le poisson n'a malheureusement pas plus de succès, et j'en suis réduite à des purées écrasées où je dois toujours commencer par un "gouter et si tu n'aime pas, tant pis" pour qu'il veuille bien commencer à manger seul...et la fourchette/cuillère termine toujours dans ma main (sauf pour le yaourt et la compote).
    A presque deux ans, je crois bien avoir fait presque toutes les recettes de mes livres pour bébé (de vraies découvertes gustatives pour les parents aussi), qui ont toutes finies mixées et ne ressemblant à rien...le désespoir. Y'a des phases où l'appétit repart et tout se passe bien (heureusement) mais cela dure rarement plus d'une semaine. Les dents s'en mêlent souvent !
    Le seul truc qui me rassure: mon fils est en pleine forme.Donc bon...
    Ce "petit" pb a commencé par le repas du soir, pour atteindre celui du midi. A la crèche, c'est quitte ou double: tout passe ou rien ne passe...pfff..du coup, cela me rassure aussi : mes "talents" de cuisinières ne sont pas en cause non plus.
    J'ai un enfant qui n'a jamais voulu toucher la nourriture avec les doigts...et est passé directement à la petite cuillère qu'il a maitrisé très jeune !

    J'en conclus que c'est aussi son moment à lui de s'opposer à moi (car il est vraiment adorable sinon) et je prends mon mal en patience.

    PS: J'ai moi même été végétarienne pendant plus de 15 ans (et oui encore un point commun Elsa) mais y est renoncé il y a quelques années (même si je ne re-mange que de la viande blanche, et encore, en petite quantité).
    J'adorerai avoir le temps de faire une assiette aussi riche que la tienne à chaque repas...question d'organisation je suppose.

    PS2: Par contre, je suis preneuse de ton astuce pour transformer un reste de purée en galette de légumes que tu avais mentionnée dans un post précédent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, lc, j'ai une fois de plus l'impression de donner à travers mes posts une image de ma petite famille complètement édulcorée...

      Je me retrouve complètement dans ton message ! En particulier quand tu dis avoir essayé toutes les recettes en ta possession et qu'elle finissaient en gloubi boulga infâme... et que tu doutes parfois de tes talents de nourricière... et le désespoir... et les phases de "bon appétit" qui ne durent jamais ...

      Antonin n'est vraiment pas facile question nourriture - et je m'en rends d'autant plus compte que pour sa soeur, ça se passe super bien !!

      Hé, je n'ai jamais dit que ces assiettes étaient avalées goulûment, hein ?? Par moi, si, elles le sont, et pour le reste de la famille... Ben, tiens, en fait, j'en sais rien. Grâce à ce système d'assiette, je pars du principe que j'ai mis sous le nez de mes (plus ou moins) jeunes convives tout ce dont ils pouvaient avoir besoin, et que pour le reste, je les laissais gérer... je ne peux pas manger à leur place !! ;-)

      Cette semaine, j'étais super fière d'avoir réussi à faire TROIS repas complets et rapides, d'où le post. Mais ce n'est pas comme cela à chaque repas, oh non !! Il y a aussi beaucoup de pâtes-à-rien (au moins, je suis sûre que tout le monde dévore), de céréales cuites rapido et servies avec une sauce en boite du commerce (quand j'étais étudiante, je me nourrissais de ça, alors ça ne peut pas faire de mal, hein ?), des raviolis aux légumes en boite, etc.

      Question organisation, j'ai quand même un (tout petit) truc : dans la mesure où cuire des légumineuses c'est très long (et donc coûteux), j'en cuit un kilo à chaque fois, et congèle par petites quantité. A condition de penser à sortir un sachet un petit peu à l'avance, il ne reste plus grand chose à faire. Sinon, il y a les boites (Antonin ADORE les légumineuses en boite, il est capable de les manger telles quelles froides sans rien d'autre - oui, je suis une mère indigne).

      Hihi, moi aussi des fois, j'ai envie de devenir flexitarienne (c'est comme ça qu'on dit), mais devant le rayon "escalope de dinde", je me retrouve INCAPABLE d'acheter !!...

      Pour les galettes à base de reste de purée de légumes, deux solutions :

      1. Version "crêpe" : tu verses quelques cuillères de farine (de ton choix) dans un saladier, tu fais un puits, mets un oeuf, puis incorpores la purée de légumes et mélanges jusqu'à l'obtention d'une pâte. Surtout, n'essaie pas d'obtenir ça en mettant ta farine directement dans la purée, ton paquet de farine va y passer ! ;-) Tu cuits comme une crêpe.

      2. Version "galette" : tu râpes une pomme de terre (ou plus) : tu laisses bien s'égoutter, tu mélanges avec juste ce qu'il faut de purée (il faut que l'amidon de la pomme de terre puisse remplir son office, donc pas trop de purée). Tu peux rajouter un oeuf, mais normalement, ça tient même mieux sans (d'après MON expérience, à voir).

      Pour les deux : la poêle doit être très chaude et bien graissée avant d'y mettre des petits paquets de pâte !

      Dis-moi si ça marche, chez moi ça m'a demandé un peu de temps avant d'y arriver...

      Supprimer
    2. j'avoue : j'ai tenté de mettre de la farine directement dans la purée (avec un oeuf)...résultat horrible ! bon je retente ta manière le week-end prochain et je te dis.

      Pour les légumineuses, je me disais aussi...mais c'est élémentaire : faut préparer en avance (allez courage, je vais m'y mettre et congeler aussi).

      J'ai tenté pour la première fois la sauce soja sur du riz sushi ce week-end: c'est plutôt bien passé. J'avoue que mon conjoint n'est pas trop pour que je propose tofu, seïtan ou autres mets végétariens pour le moment et j'ai du mal à le convaincre qu'à presque deux ans, notre fils peut en manger aussi...mais je bataille.

      Ps: je ne connaissait pas le terme "flexitarienne" mais cela me plait :-)
      Ps2: je suis mauvaise langue, le lendemain de mon post, mon fils a mangé ses coquillettes pour la première fois sans rien dire (hourra, je peux enfin servir quelques pâtes).
      Ps3: j'ai laissé aussi tombé sur les quantités. Le principal, c'est qu'il goûte de tout. Je considère qu'il sait s'il a faim ou pas (sinon je serais déjà couverte de cheveux blancs).

      Supprimer
    3. Héhé Elsa je rigole doucement en lisant ton commentaire sur les légumuineuses en boite qu'Antonin mange à même la boite et froide ;) Et bien figure que J. se régale de sauce tomate ou coulis de tomate en boite à même la boite et froide aussi, c bien meilleur comme ça lol

      Sinon moi je congèle bcp les restes de soupe faite maison dans les moules flexibles à muffins et je les ressors les soirs de flemme (ou ceux où l'on cours après le temps) soit s'il en reste assez pour un bol tel quel sinon je mélange plusieurs "fonds" de galets pour obtenir une soupe de légumes variés ;)

      Supprimer
  7. Tiens Antonin n'aime pas les morceaux... si tu veux on échange Ambroise n'aime pas du tout les purées... La diversification c'est fait à la demande avec des (tout petits) morceaux et du coup toute purée lui est suspecte... sauf s'il la fait avec papa ;)

    Du coup l'important chez nous c'est de manger comme les grands... donc jour de fête il peut facilement manger des langoustines ou du foie gras... et tout les jours moi je suis une adepte du plat unique... légumes + féculent sauté à la poelle avec un peu d'arome saveur, de sauce japonaise sucrée ou de soja...

    L'inverse de toi... mais je vais tenter la séparation...

    Pour finir sur les qtés c'est variable ici aussi mais j'ai remarqué qu'il a souvent besoin d'aide pour finir... il se lasse de ne pas y arriver, surtout avec la fatigue du soir... et puis bon le soir justement il fait une grosse tétée donc je me formalise pas trop...
    d'ailleurs question : Antonin prend t il un biberon avant de dormir ??? (je demande Antonin parce qu'Ambroise à 3 mois de moins ;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Poppy !
      Contente que tu sois de retour ! (Et bronzée ??)

      Ah, mais moi aussi j'adore ces poêlées avec tout dedans ! Ces assiettes-là, ce n'est pas tous les jours, hein ? Mais j'ai remarqué que la séparation fonctionnait bien avec mes enfants, et moi ça me permet de "visualiser" que tout y est ! ;-)

      C'est intéressant ce que tu dis : ton fils a besoin d'aide pour finir. Je trouve qu'en tant que "montessorien", il faut faire attention avec l'autonomie. Inciter l'enfant à l'autonomie, oui, tout petit même, S'IL LE DESIRE. Mais un tout-petit a besoin d'aide aussi ; et il faut être attentif à cela.

      Euh... Antonin ne boit plus de biberon le soir (ni en journée) depuis ses... UN AN ! Mais c'est une histoire différente, ce n'est pas un bébé allaité, j'étais obligée de prendre du HA à cause de problèmes de peau ( n'existe pas en bio) donc comme je me méfie de la maltodextrine et autre huile de palme, plus tôt c'est fini, mieux c'est ! Il a gardé un bib' bouillie (lait de vache, de chèvre ou VG) jusqu'à récemment, mais à présent, c'est fini (il la boit à la tasse ou prend autre chose). Il dort avec une têtine, par contre. Le besoin de succion est toujours là... ;-)

      Supprimer
  8. Très bonne idée. Je vais tenter l'expérience. Je sers généralement les aliments mélangés.
    Pour Louiselle difficile à changer, je vois tout à fait de quoi tu parles ;-)
    J'ai opté pour des couches "pants" qui s'enfilent debout. Comme ça, seule la phase de nettoyage doit se faire couché, ça limite les difficultés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô...
      J'utilise ces couches pour Antonin depuis ses 15 mois, et j'en suis très contente !! Je ne pensais pas à le faire pour Louiselle, parce que dans ma tête, je devais attendre qu'elle marche... Mais non ! Cela va me simplifier la vie !! Merci pour l'idée !

      Et tu sais quoi ?

      Ça veut dire que mes DEUX enfants vont porter les mêmes couches... Même taille (5), même forme... Ouah... C'est là que je réalise qu'ils sont proches en âge !! (Ils se prêtaient déjà les chaussettes, mais bon, c'est pas pareil...)

      :-D

      Supprimer
  9. Très intéressants ces moments partagés.

    Pour les repas chez nous, ça va à peu près, mes petits mangent assez facilement mais en quantité variable et j'évite de les forcer à finir depuis que Nolan s'en soit rendu malade... La consigne de la maison c'est 5 toutes petites cuillères (1/2 cuillères à café en gros) quand on n'a pas encore touché au plat et 3 petites si on a commencé mais qu'on dit qu'on en veut plus... Pour les desserts, ils vont le choisir eux mêmes, et le choix est plus ou moins limité le soir suivant ce qu'ils ont mangé dans la journée. Nolan n'a jamais été un gros mangeur mais tant qu'il grandit je me dis que tout va bien. Soline mange en général de bon appétit...

    Pour les couches, j'ai longtemps cru que j'étais la seule à avoir des enfants qui ne voulaient pas être changés... Je n'ai malheureusement pas trouver de trucs... Ils ont été propres tous les 2, le jour de la rentrée à l'école et quand je dis le jour je ne plaisante pas Nolan nous a répété tout l'été que pour aller à l'école, il ne fallait plus de couches et donc je crois que pour lui l'un n'allait pas sans l'autre. Quant à Soline elle nous a dit qu'elle avait envie de faire pipi pour la première fois le jour de la rentrée dans la cour ! Quel stress pour une maman maîtresse et qui plus est directrice de l'école maternelle dans laquelle ses enfants sont scolarisés... Les joies de la propreté ! Enfin la première année, ils ne sont allés (ne vont encore pour Soline) qu'à l'école le matin, du coup pas de stress pour la sieste et la nuit et cela s'est fait tout seul, 8 mois après pour Nolan et moins d'un mois après pour Soline.

    Pour ce qui est de dormir, quand ils sont vraiment fatigués ils font de bonnes siestes même Nolan encore à 5 ans. Mais sinon, c'est peine perdue que d'essayer de les faire dormir...Et ce en gros depuis qu'ils ont eus 2 ans. Même si j'ai l'impression qu'ils en ont besoin, je n'insiste plus mais le soir on les couche tôt et ce n'est pas plus mal ! Pour eux et pour nous ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cibou !

      Quand j'étais petite, j'avais moi-même beaucoup de mal à manger, et on me forçait, c'était HORRIBLE !! J'en ai des souvenirs... :-( Du coup, je ne peux pas forcer mes enfants, ni même leur faire le coup de "une cuillère pour maman" ou "deux cuillères et c'est fini". Tant pis. De toute façon, on n'est pas à 2 cuillères près, hein ? :-D

      Ceci dit, même si Antonin est compliqué, il goûte toujours... et recrache si ça ne lui va pas... :-( J'essaie de rester zen, tant pis, on n'a jamais vu un enfant se laisser mourir de faim...

      J'ADORE l'anecdote de l'apprentissage de la propreté de tes enfants !! C'est incroyable, cette histoire !! Merci pour ça, ça me fait beaucoup de bien ! Est-ce le signe que je dois scolariser Antonin à la rentrée ?? ;-)
      Que penses-tu, toi, de l'école avant 3 ans (Antonin est de la toute fin d'année) ??

      Supprimer
    2. Puisque tu as décidé de prendre le temps de repondre à ta liste de mail dont je n'ose imaginer la longueur je te repondrai par mail sur la scolarisation avant 3 ans...

      Bon mois de mai plein de bonheur et de muguet !

      Supprimer
  10. Votre post me donne beaucoup d'idées car j'ai 3 enfants et le dernier de 13 mois préfère téter que de manger et c'est un calvaire de proposer quelques choses qui plaisent à tout le monde.
    Auriez vous des astuces pour le petit déjeuner pour des propositions équilibrées? j'essaie de présenter une assiette avec 2 fruits frais amandes noisettes abricots...
    Et je suis preneuse de recettes végétariennes notamment avec graines germées...
    je me lance et j'aurais besoin de conseils
    merci
    sandrine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, bonjour Sandrine !!

      Un grand merci pour votre commentaire, ça me fait tout drôle qu'on me demande des conseils nutritionnels alors que... je pense que je galère autant que vous !!

      Pas de recette miracle, mais pour les petits déjeuners, j'ai quand même une super recette pour petits et grands :
      Je chauffe 210 ml de lait (animal ou végétal), que je mixe avec une banane coupée en rondelles, une cuillère à café de purée d'amande et 5 cuillères à café de bouillie (j'utilise une marque bio, Holle, excellente).

      (Les quantités sont à adapter en fonction de l'appétit de l'enfant, pour l'instant, pour Louiselle, je divise en deux).

      C'est délicieux, pendant que j'attendais Louiselle, j'en faisais double pour en manger moi-aussi ! ;-)

      Hélàs, depuis le déménagement, nous avons supprimé le bib' et servons cette bouillie dans un bol à Antonin. Résultat : il en boit BEAUCOUP moins. ET commence à s'en lasser, à avoir envie d'autre chose.

      Du coup, je propose d'autres choses, en essayant qu'il y ait toujours : un produit "laitier" (ce peut être du "lait" végétal), un fruit, un féculent.

      Cela nous donne (quand il ne prend pas sa bouillie, c'est à dire, un jour sur deux) :

      - Un chocolat chaud ("Poulain" est le "moins pire" en grande surface) avec du lait animal ou végétal.
      - Une tartine (beurre/confiture, beurre/miel ou purée d'amande) ou une tranche de gâteau maison s'il y en a.
      - Une compote ou un fruit cru (Antonin commence tout juste à manger les fruits crus et en mange très peu, mais je considère que le fait de manger d'un groupe alimentaire est plus important que la quantité ingurgitée).

      Quant aux graines germées, pour le moment, je suis la seule à aimer cela !! ;-)

      Cela vous a-t-il aidé ??

      J'essaierai de publier un jour les recettes qui font mouche chez nous à tous les coups, mais j'ai encore besoin de temps... Dites-moi si vous avez d'autres questions, et peut-être que d'autres lectrices auraient des conseils ?

      Supprimer
    2. Merci pour ces conseils, je vais lancer cela dans mon petit foyer et je vous tiens informée. je suis partante pour de nouvelles recettes et des
      échanges d'astuces!!!
      Sandrine

      Supprimer
  11. Chez moi, les enfants dorment dans des lits à barreaux jusqu'à 2 ans à peu près, car ils y dorment mieux et que pour moi, c'est l'essentiel. Je travaille et le papa aussi, du coup, on ne peut pas se permettre de se lever 15 fois par nuit.
    On a un peu testé le libre accès au matelas avec le grand mais avant 2 ans, c'était juste la foire!
    Pour la table à langer, elle est en hauteur car j'ai le dos en compote mais par terre, c'est pas mal aussi, il faut que j'essaie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laure !

      A 20 mois, Antonin a décidé que le lit à barreaux, c'était fini : il l'escaladait !! Attends de voir ce que Léandre te réserve !! ;-)

      Nan, mais sans blague, ça se passe plutôt bien, en fait : la transition s'est bien faite pour Antonin (une petite semaine à le recoucher, mais c'est surtout pour la sieste, le soir, il est vraiment fatigué !!). Et aujourd'hui, il lui arrive encore de se lever l'après-midi au lieu de dormir : si ! Je laisse faire. Il se recouche tout seul au bout d'un moment. Par contre, j'avoue : je me débrouille pour qu'il ne puisse pas sortir de sa chambre...

      C'est montessorien moyen, je sais, mais : il a BESOIN de dormir !! Et franchement, je suis très mal à l'aise quand des Mamans que je connais me disent : "Ouah, nan, à 20 mois il ne veut plus dormir, mais l'après-midi on ne peut rien faire parce qu'il est fatigué" (euh, donc il a besoin de dormir, non ??) ou "Ah ben, non, il a arrêté de dormir à 27 mois, mais parfoir le sommeil le rattrape et il s'endort là où il est" (euh, donc il est fatigué, non ??).

      Bon, un peu de jugeotte, quoi. Sous prétexte d'autonomie et de liberté, ne spolions pas l'enfant de ses besoins. M'enfin.

      C'était mon coup de gueule du jour, dirait-on. Désolée, Laure, c'est tombé sur ton commentaire ! ;-)

      Bon courage avec tes deux petits loups ! ;-)

      Supprimer
  12. A la maison, les assiettes composées sont aussi à l'honneur ; avec tout le tralala des végétariens : algues, levure en paillettes, graines germées... :-)
    L'idée que "les enfants n'aiment pas les légumes", c'est un mythe ! C'est juste qu'ils n'y sont pas assez exposés, qu'ils n'y goûtent pas assez.
    Ici on a de la chance, les enfants mangent très bien (même si les débuts ont été un peu difficiles pour notre deuxième). Par contre, je ne peux pas adhérer à 100% à l'idée qu'un enfant sait ce qui lui convient le mieux : certes il ne se laissera jamais mourir de faim, mais entre un brocoli et un bonbon, il y a peu de chance pour qu'il choisisse le brocoli... :-)

    RépondreSupprimer
  13. C'est une très bonne idée, alors que l'on a très probablement définitivement abandonné les purées et que mademoiselle mange comme papa et maman.

    RépondreSupprimer
  14. coucou,

    je viens de découvrir ton blog... et j'adore! enfin un endroit pou trouver des réponses à mes questions! je découvre depuis peu la pédagogie Montessori et mon ptit chat à 11 mois. mais du coup je me posais une question c le moment de la cuillère, à lire ton post, tes petits ont rapidement pris la cuillère tout seuls? Ptit chat sait la mettre dans sa bouche mais ne sait pas prendre la nourriture et a tendance a s"amuser avec plutôt qu'a se nourrir. Comment tu t'y es prise?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenue ! ;-)

      Heu, je ne m'y suis pas "prise"... Mes enfants ont suivi leur petit bonhomme de chemin pour se nourrir seuls, et n'ont pas été particulièrement en avance sur ce point, me semble-t-il !! :-D

      C'est bien si à 11 mois ton fils s'intéresse à la cuillère. Le mieux est de lui en laissaer une pendant que tu le nourrit avec une autre, et de laisser faire... En essayant de rester zen car un tout-petit qui apprend, c'est très salissant, et tu n'es pas sortie de l'auberge ! Ici, Louiselle (20 mois) mange seule, mais c'est encore un beau carnage !! :-D

      Je crois que c'est la seule chose à faire : les laissez faire dès qu'ils en sont capables... plus facile à dire qu'à faire ! ;-)

      Quant à s'amuser, c'est normal... jusqu'à 3 ans et des poussières, parait-il ! Sans hausser le ton, rappelle à ton fils que la nourriture est faite pour être mangée, mais laisse lui quand même la possibilité d'explorer... dans une certaine mesure. De toute façon, s'il repeint la cuisine, c'est qu'il n'a plus faim, tu peux enlever son assiette !! :-)

      Bon courage, je trouve que les repas sont des moments assez difficiles pour les jeunes parents que nous sommes... !

      Supprimer