lundi 4 mars 2013

Verser de l'eau


J'ai fini par trouver deux petits pichets pour les versés d'Antonin. Il s'agit de "crèmiers", dégotés dans un grand magasin à mois de 5 euros l'unité. Dans l'idéal, j'aurais aimé que ces pichets soient transparents, afin que le Damoiseau puisse prendre des informations visuelles sur le niveau de l'eau. Mais bon, on fait avec ce qu'on a... une fois de plus.

Si vous voulez une progression complète sur les versés (à proposer à partir de deux ans environ), je vous renvoie au blog École et cabrioles : ici.

Je ne propose pas ce plateau avec les autres, sur nos étagères de travail, pendant nos petites séances quotidiennes, mais ai choisi de le laisser en permanence sur une petite table de la cuisine. Antonin s'y installe librement quand il le souhaite, et je dois avouer que c'est très pratique de ne pas l'avoir toujours dans les jambes quand je prépare les repas ou que je nourris sa soeur ! ;-)

J'aime ces exercices de versés au moins autant qu'Antonin. Ils permettent à l'enfant d'affiner son geste en toute autonomie, avec un contrôle de l'erreur immédiat. Ils incitent à la répétition et génèrent la concentration. J'ajouterai qu'ils se passent volontier de démonstration. Bien sûr, on peut tout à fait faire une démonstration de versés à son enfant si on estime que cela est nécessaire. Mais chez nous, c'est inutile. Est-ce le fait qu'Antonin transvase depuis qu'il est tout petit ? Le matériel induit chez lui l'activité : qu'il se compose de deux bols, avec ou sans cuillère, ou de deux pichets, le Damoiseau sait immédiatement ce qu'il doit en faire. À un âge où on rencontre parfois des difficultés dans le déroulé des présentations montessoriennes, je dois dire que j'apprécie !!

Même l'usage de l'éponge n'a pas eu à être explicité :


Et lorsqu'il a terminé, j'ai le plaisir de constater qu'Antonin prend un grand soin à remettre le matériel tel qu'il l'a trouvé :


Pour finir, je constate avec satisfaction que ce n'est même pas une activité "salissante" : jamais une goutte sur le sol, et rarement sur la table (de toute façon, Antonin les essuie). Pour tout vous dire, je soupçonne mon Damoiseau de provoquer volontairement les accidents pour avoir le plaisir d'éponger !! :-D

13 commentaires:

  1. Je viens de visiter une école montessori et il y a avait des petits pichets en porcelaine blanche comme les tiens : les enfants transvasaient du riz ou de la semoule en écoutant le bruit des grains qui tombaient.

    Eve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Eve !

      Oui, je sais que je cherche la petite bête avec cette histoire de transparence... Les pichets "montessoriens" en site sur les sites spécialisés sont en porcelaine aussi. Sans doute une manière, comme tu le soulignes, de stimuler la prise de repères auditive ?

      J'espère que ta visite de cette école t'as plu ! Pour moi, j'ai de bons souvenirs de telles visites...

      Supprimer
    2. j'ai grave kiffé :-D
      il y avait aussi un pichet transparent avec un scotch coloré pour indiquer une limite et un verre à côté avec le même scotch coloré : le volume d'eau coïncidait. Si ça peut te donner une idée...

      Eve

      Supprimer
    3. Merci pour l'idée, Eve ! ;-)

      Supprimer
  2. Nous faisons chez nous de petits exercices de transvasements mais en l'abscence de pichets, nous nous servons de petits verres marrocains, avec au choix lentilles coraille, semoule, etc. Adrien raffole de ces activités mais malheureusement, beaucoup de lentilles finissent sur le tapis... Je dis malheureusement car la moitié des lentilles sur le tapis sont là car la difficulté de l'exercice est réel et l'autre moitié est là par fatigue, voire provocation. Mais arrêter l'exercice en cours quand ça "déborde" est des plus délicats car la frustration est maximale. Des idées pour limiter les lentilles par terre ? Help

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Céline !

      Oui, il y a deux difficultés dans ce que tu décris :

      - D'une part, assure-toi que les récipients que tu proposes sont "pratiques" : entraîne-toi ! ;-) Ici, j'ai vite remarqué que les grosses graines n'allaient pas dans les pichets (ça ne "coule" pas...), et que certaines cuillères étaient plus pratiques que d'autres, par exemple.

      - L'autre "problème " est plus délicat : je connais bien les provocations dont tu parles. Je pense qu'un pro te conseillerait d'arrêter tout de suite l'activité en retirant le matériel. Pour ma part, c'était une telle source de frustration (= hurlements...) pour Antonin que j'y ai vite renoncé. Quand il décidait de détourner l'activité SCIEMMENT en faisant n'importe quoi, je m'en désintéressais. Il est passé à autre chose en quelques mois, si ça peut te rassurer...

      Et bien sûr, si il y a des lentilles par terre, fais passer l'aspi à ton fiston lui-même ! ;-)

      Tiens-nous au courant !

      Supprimer
    2. Mercredi étant la journée des enfants (et pour mon cas des mamans !), je retente demain. Merci pour ton avis !

      Supprimer
    3. Ici ma fille ne rechigne pas à "réparer" ses maladresses : eau, raines, yaourt renversés... j'en finis par me demander si ça ne l'amuse pas de jouer à la p'tite ménagère !

      Supprimer
    4. Héhé, ça me rappelle mes PS de l'année dernière : j'avais attribué à l'atelier "découpage" deux petites pelles/balayettes récupérées du coin dînette : "Bon, les enfants, si à la fin du travail, il y a des petits morceaux de papier par terre, vous les balayerez, OK ?" Résultat : mes loustic passent plus de temps accroupis par terre à balayer qu'avec leurs ciseaux autour de la table. En les observant du coin de l'oiel, je m'aperçois qu'ils se dépêchent de découper pleins de petits morceaux, et de tout flanquer par terre ! Et une fois la pelle remplie, plouf, on vide tout sur le sol et on recommence !! :-D

      Un gros besoin de Vie pratique, visiblement !! ;-D

      Supprimer
  3. C'est trop mignon de voir Antonin éponger son plateau ! A la maison, j'ai coupé les éponges en deux pour une meilleure prise en main ;-)
    BBG aime beaucoup se verser à boire ou arroser les plantes, du coup, je me posais la question : est-il toujours nécessaire de "ritualiser" l'activité ou peut-on laisser l'enfant apprendre dans la vie courante, si je puis dire... Je suis curieuse d'avoir ton avis ;-)
    A bientôt,
    Linda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Linda !

      Oui, moi aussi je découpais les éponges en deux, jusqu'au jour où Antonin a exigé de travailler avec les mêmes que les nôtres ! :-D

      Non, bien sûr, inutile de tout ritualiser. Le meilleur terrain pour la Vie pratique, c'est la vie de tous les jours. Ces activités permettent juste de permettre à l'enfant de répéter un geste qu'il aime (car hélàs, on ne peut arroser les plantes 50 fois de suite sans les noyer...). ;-)

      J'espère avoir répondu à ta question !

      Supprimer
  4. Effectivement, BBG est assez frustré quand je lui dis que l'arrosage est terminé :-) Ca me rassure ce que tu viens d'écrire, car je suis dans la même situation que toi : un premier garçon de 27 mois et une petite fille de 7 mois. Du coup, je n'ai pas toujours le temps de "ritualiser" les activités de la vie pratique, et franchement ça me culpabilisait beaucoup, d'autant plus que je suis aussi à la maison. Mais entre les courses, les repas, les changes... pas facile d'instaurer des activités bien déterminées. Je t'admire en tout cas d'y arriver et d'avoir même le temps d'écrire un blog ::-)) ! Pour conclure, BBG n'attend pas que sa maman lui prépare des activités toutes faites pour s'initier de lui-même aux versés, au nettoyage, à l'habillage... D'où l'importance d'un environnement "ouvert".
    Tu m'as aussi convaincu avec la vaisselle, et aujourd'hui on s'y est mis à 4 mains et c'était très sympa (malgré la piscine ;-)
    A bientôt !
    Linda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Linda !

      Oui, on court toute après le temps, c'est normal...

      Ici, cette ritualisation dont tu parles prend souvent plus de temps que les activités proporement dites ! Antonin commence à se repérer dans l'enchainement des activités de la journée, pas question de changer l'ordre des choses !! ;-)
      Dès que sa soeur est couchée pour la sieste du matin, il me réclame de faire la vaisselle, et ensuite je prépare notre petite séance : je vide ses étagères de ses jouets, et j'y installe 4 ou 5 activités. Cela me prend quelques minutes. Parfois Antonin s'intéresse à tout, mais parfois (comme hier), il prend une activité, la fait une fois et dit : "On range !!" et roule son tapis...

      Résultat : 30 secondes d'activités même pas !!

      Ce n'est pas cela l'important, bien sûr. Et c'est normal à cet âge.

      Comme tu dis, il y a d'autres moments "Vie pratique" dans la vie de tous les jours : la vaisselle et la cuisine en sont des précieux, ici !!

      Supprimer