mardi 26 février 2013

Cartes de nomenclature : les véhicules

(Antonin a 26 mois)


Il y a des nomenclatures si populaires qu'elles se passent d'introduction... ;-)

Voici aujourd'hui celle des véhicules... téléchargeable ICI. Le fichier est modifiable, bien sûr, n'hésitez pas à remplacer certains moyens de transport par d'autres en fonction des intérêts de votre enfant !

( Edit du 14 mars : Et voici les cartes en Pdf ! )


Encore une fois, je n'ai confectionné que les cartes représentant les engins qu'Antonin sait nommer (soit sept au total) et j'introduirai les autres petit à petit, au fil de nos observations et lorsque le troisième temps de la leçon de vocabulaire sera mieux assis.

Inutile de vous préciser que c'est un véritable succès... ?  :-D

15 commentaires:

  1. Ah mais comment que cet article tombe trop bien ! ^^
    J'en avais un peu marre des animaux et ma fille aussi je crois ...J'allais me pencher sur des nomenclatures d'objets par pièces de la maison mais les véhicules c'est une bien meilleure idée ! J'espère qu'il y a le camion de pompiers dans ton fichier :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, et aussi la belle voiture de police... et le non moins magnifique camion poubelle ! ;-)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ben non, Lucie : pour la digne représentante de la catégorie "voiture", j'ai choisi... l'AX ! ;-)
      Mais la 2chevaux fera bien sûr partie de la nomenclature des voitures... ainsi que le van Volkswagen (... et le 4X4...) !!!
      ;-)

      Supprimer
    2. fichus 4x4 des villes!
      si tu veux un beau combi rouge pour tes cartes, je peux te filer une photos ;-)

      Supprimer
    3. Oh, je veux bien Lucie !!

      Ici les 4x4 arguent du fait que nous sommes en montagne pour se justifier...
      En tous cas, il y en a beaucoup, beaucoup !

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Cela fait un moment maintenant que je suis votre blog. J'en pense beaucoup de bien mais bon... je vais éviter de trop vous féliciter, cela irait à l'encontre des principes montessoriens!!
    Je me décide enfin à sortir de l'ombre et à poster un petit commentaire. Pourquoi aujourd'hui? Pourquoi sur les cartes de nomenclature? Tout simplement parce que vos deux derniers articles m'ont fait beaucoup réfléchir, ou plutôt, ont fait resurgir une inquiétude que je nourris depuis quelques temps déjà et que ce matériel montessorien n'a pas su dissiper, bien au contraire...
    Vous aurez peut-être déjà compris ce qui me perturbe autant ; un tout petit détail mais qui a son importance quant à l'apprentissage de la lecture : cette fameuse "légende" sous les images qui conduit l'enfant à mémoriser la représentation écrite du mot puis à l'associer à l'image (méthode globale), plutôt qu'à effectuer un réel travail de déchiffrage suivant des règles définies de lecture (pour prendre l'exemple le plus simple, "p" et "a" font "pa" donc je lis "papa" : méthode syllabique). Dans le premier cas, l'enfant enregistre une quantité de mots sans comprendre ce qui gouverne leur formation, quand bien même les principes de lecture lui sont présentés par la suite (il ne lit pas, il retient, mémorise) ; dans le second cas, l'enfant comprend comment se forme le mot, puis réfléchit pour parvenir à lire ce mot suivant les règles de lecture (il apprend réellement à lire). Selon moi, avec la méthode globale, l'enfant est passif face à la lecture alors qu'avec la méthode syllabique, il devient acteur et fournit un très grand travail intellectuel.
    Autant vous dire que j'ai été grandement surprise par la présentation que vous avez faite à Antonin. Certes, vous êtes restée fidèle aux cartes de nomenclature « officielles » mais il me semble que dans un domaine aussi délicat et primordial que celui de la lecture, il est important de savoir prendre du recul sur la méthode montessori tant les dégâts de la méthode globale font l'unanimité dans la communauté scientifique en la matière.
    Je suis très curieuse de connaître votre opinion sur le sujet. En tant que professeur des écoles, votre expérience pourra m’éclairer.
    Pour terminer, une autre question se pose : celle de la nécessité pour les écoles montessori de prendre acte des recherches scientifiques et d’adapter le matériel relatif à la lecture.
    En espérant vous lire bientôt.
    Sabrina.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci Sabrina pour ce commentaire... très riche, c'est le moins qu'on puisse dire !! ;-)
      Je me vois obligée de consacrer tout un article à la réponse... Je vais essayer de d'expliquer avant la fin de la semaine l'usage précis que je compte faire de ces cartes, et je reviendrai éventuellement ici répondre aux aspect que je n'y aurai pas traité (concernant les méthodes de lecture, très certainement...)

      Car oui, il est riche, votre commentaire ! :-D
      A très bientôt, donc.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour votre réponse. J'ai hâte de lire cet article ainsi que votre avis sur le sujet.
      Très bonne soirée à vous...et vos enfants!
      Sabrina.

      Supprimer
  4. Bonjour,
    Moi aussi je ne savais pas si je devais mettre les étiquettes ou pas, et un jour j'ai trouvé ce commentaire sur le site de family&co: Note : si l'enfant ne sait pas lire, on ne propose pas les étiquettes car il y a un risque à provoquer de la globalisation qui provoque tant de dégâts. (Merci à Libellule d'avoir apporter ces précisions).
    http://familyandco.over-blog.com/article-les-cartes-de-nomenclatures-64206670.html
    Depuis je ne présente pas des étiquettes à ma fille (en plus, je suis polonaise, je ne savais pas si je devais le faire qu'en français, ou plutôt mettre tout de suite deux langues...).
    Elsa, je n'oublie pas notre sortie luge ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Janeta !

      Je suis bien contente de te relire, car moi non plus je n'oublie pas notre sortie luge !! Mais Blogger ne m'autorise pas à avoir les mails de mes lecteurs, et j'étais bien ennuyée ! C'est donc à toi de m'écrire en premier !

      Quant à l'usage qu'en fait Libellule (et Family and co), je te renvoie directement à cet article de Libellule :

      http://journalmontessori.blogspot.fr/2009/09/langage-avec-pauline.html

      Quand elles parlent des légendes, elles parlent en fait des morceaux des deuxièmes exemplaires des cartes qui ne comportent que les légendes. Pour les mises en paires, elles utilisent donc un exemplaire légendé (semblable aux miens) et un non-légendé. Mais j'eclaircirai ces points dans un prochain article ! ;-)

      A tout bientôt donc !

      Supprimer
  5. Nous aussi on s'est posé ces questions après avoir lu Family and co... Anjali avec ses cartes ne regarde que les photos, Du coup, la miss a des cartes avec et sans titre , et ses classeurs de photos n'ont pour l'instant aucun titre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lucie ! ;-)

      Dans la mesure où les légendes sont totalement facultative, il n'y a aucune difficulté à mixer les deux approches, bien sûr !
      Quant aux "titres", le mieux à mon avis est de les introduire quand l'enfant est capable, à l'oral, de faire tomber des objets sous une catégorie ?

      Ils ont l'air sympas, tes classeurs ! Peut-être qu'un jour j'aurai l'occasion de les feuilleter avec ta fille ? ;-)

      Supprimer
  6. que je suis contente que ce sujet soit abordé.
    Je m'explique: lors de la réalisation de mes premières cartes, j'ai utilisé l'écriture cursive standard. Puis la coïncidence veut que j'étais en train de lire "Lire à 3 ans" de de Françoise Boulanger, dont les pistes de réflexion ont un peu ébranlé mes certitudes. Elle préconise l'écriture standard script des produits courants (minuscules/majuscules) pour une meilleure reconnaissance visuelle des mots...oui mais donc l'apprentissage de la lecture est un peu différend de Montessori vu qu'il s'agit, dans un premier temps, de passer par la méthode dite globale (même si elle vient à la syllabique très rapidement, mais avec l'écriture scripte)...or ma génération sait que trop bien les ravages de la méthode globale...du coup, j'étais un peu perdue et j'ai stoppé de faire mes cartes en poussant un peu mon analyse.
    Le papa, très volontaire, me dit: tu commences par le script puis, quand tu t'attaques vraiment à l'apprentissage de la lecture, tu en viens à la cursive...oui mais pas possible car justement, avec Montessori, on apprend d'abord à écrire et ensuite à lire..donc la confusion pour un petit bonhomme est possible si on mélange toutes les polices.
    Je consulte donc un document tiers de l'école vivante (ce week end justement donc réflexion en cours) et là, je me rends compte qu'il faut distinguer les cartes imagiers que l'on crée (sans légende) des cartes de nomenclatures que l'on créé bien après pour l'apprentissage de l'écriture (de type de celles de family and co)
    du coup, j'ai décidé de me contenter, pour le moment, de mes cartes imagiers SANS légende...
    cela me laisse de temps de potasser les deux méthodes de lectures que je possède (Montessori et Lire à 3 ans) et de voir ce que je préfère appliquer (ou faire un mixage des deux ?)

    Je suis preneuse de vos avis sur ce point et attends l'article d'Elsa avec impatience...car n'étant pas professeur des écoles, je préfère consulter plusieurs avis plus avisés sur ce point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjou lc !

      Oui, tu peux très bien faire des cartes sans aucune légende ! C'est dommage de stopper tes fabrications à cause de cette histoire !

      Les cartes de nomenclatures simples sont avant tout un outil pour apprendre à PARLER ! Ce n'est que parce que les éducateurs que nous sommes voient plus loin que nous nous posons toutes ces questions...

      On n'utilise même pas ces cartes plus tard pour apprendre à écrire/lire : elles ne sont réintroduites qu'auprès des enfants lecteurs experts. C'est bien cet usage qu'en fait Family and co, mais n'hésitez pas à aller lui poser des questions directement sur son blog, elle répond toujours, et de façon très complète !! ;-)

      Quant à ton mixage de méthodes de lecture, j'espère que tu me raconteras, ça m'intéresse ! Et dis-toi que les Profs des écoles sont loin d'avoir la science infuse (on modifie d'ailleurs toujours notre pratique d'une année sur l'autre en fonction de ce qui a marché ou pas), et que bien de mes collègue ne se sont jamais posé autant de questions que les mamans-lectrices ici !!! ;-D

      Mes amitiés à ta petite famille !

      Supprimer