lundi 4 février 2013

Apprendre à écouter

(Antonin a 25 mois)

   
Vous savez certainement que la pédagogie Montessori encourage l'enfant à utiliser tous ses sens. Cela n'est pas toujours facile, je trouve, à transmettre à nos enfants ; nous-mêmes sommes souvent des adultes ankylosés sensoriellement, qui n'avons pas l'habitude de nous repérer dans l'espace grâce à notre ouïe ou à notre odorat... n'est-ce pas ?

Voilà un petit moment que je cherche doucement à introduire Antonin à la célèbre leçon de silence. M'enfin, franchement, enjoindre le Damoiseau à s'immobiliser avec moi pour écouter les bruits alentours relève pour le moment de la pure utopie. Et c'est fort dommage, car cela permettrait dans nos journées des temps de respiration, lorsqu'Antonin est excité ou éparpillé, que la neige nous empêche de sortir, ou qu'un retour au calme s'impose avant le coucher... Je cherchais donc, dans un tout premier temps, un petit jeu simple à mettre en place qui ait pour objectif de lui faire prendre conscience de la possibilité d'écouter, du fait que l'ouïe soit porteuse d'informations au même titre que la vue ou le toucher.

Voici le petit jeu auquel nous avons joué assez longuement ce matin, et qui a, je dois dire, de beaux jours devant lui.

À la maison nous avons un téléphone fixe sans fil, de ceux que l'on encastre sur une base, branchée. Un petit bouton sur cette base permet, lorsque le téléhone est égaré dans l'appartement, de le faire tinter, de sorte que, guidé par le bruit, nous puissions le retrouver et le reposer à sa place - la sonnerie cesse alors immédiatement.

J'ai commencé par lui montrer le principe de l'activité : devant lui, j'ai enfoui le téléphone sous ma couette, et je lui ai demandé "Où est le téléphone ?" en théâtralisant un peu la situation. Puis j'ai appuyé sur le bouton de la base, j'ai écouté longuement la sonnerie qui s'enclenchait et j'ai mimé la recherche, la main en cornet autour de l'oreille, faisant mine de tâtonner un peu. "Ah, il est là !". Succès garanti. Je reporte ensuite le téléphone à sa place, et la sonnerie s'arrête.

Ensuite, ce fut son tour : il restait près de la base et j'allais "cacher" l'appareil dans une pièce (pour le moment, rien de trop complexe : derrière une porte, derrière un meuble, sur une étagère, puis sous un coussin...). Antonin a vraiment accroché, même si j'ai constaté que cela n'était pas facile du tout. À refaire, donc, pour améliorer l'acuité auditive et la concentration ! ;-)

À la fin de la séance, il a voulu aller "cacher" lui-même le téléphone (toujours à la même place, en reprenant le dernier emplacement où je l'avais posé !!), est revenu appuyer sur le bouton, et est reparti en quête de l'appareil... Sa façon à lui d'apprivoiser la situation !! :-D

20 commentaires:

  1. Chouette idée!
    Ici on a mis en place une "minute" d'écoute à la fin du dîner avant le dessert. On écoute une oeuvre classique. Souvent les 2 grands parlent dans tous les sens on n'arrive plus à suivre, bref, les repas sont animés! C'est difficile pour eux de rester le temps d'un morceau en silence à écouter! Mais petit à petit ils sont de plus en plus attentifs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé...Je garde l'idée en réserve, Clo ! Voilà ce que c'est que d'avoir des enfants un peu plus grands, tu vas te faire piquer toutes tes idées ! ;-)

      Mais cette écoute rappelle d'ailleurs ce qui ce fait dans les écoles Montessori au moment du repas de midi, non ?

      Supprimer
    2. Roh j'en suis flattée!! (et si tu savais toutes les idées que je peux te piquer... :-D

      Supprimer
  2. Nolan (5 ans) et moi sommes malades et donc devons rester à la maison toute la semaine, hier après-midi je lui ai proposé ton jeu de "cache-téléphone".
    Je dois dire que ça nous a bien plu à tous les 2. Étant donné son âge, il a compris sans problème le principe et nous cachions le téléphone chacun notre tour...
    Quel bel exercice d'écoute ce fut, et ce ne fut pas toujours évident ;-)
    Merci pour cette idée, je pense que nous aurons bientôt l'occasion de rejouer et que Nolan pourra aussi jouer seul avec sa sœur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut Cibou : apparemment les microbes n'ont pas déserté ta maisonnée... J'en suis désolée...

      Ça me fait plaisir que tu aies testé ce jeu avec ton "grand" et que cela vous ait plu !!

      Du coup, tu m'oblige à abattre un peu mes cartes : en proposant ce jeu à Antonin, j'avais dans l'idée de le faire évoluer, quand il serait prêt, vers l'audition de bruits plus fins (minuteur, voir gros réveil mécanique au Tic-Tac un peu ronflant, tu vois ?). Le but est bien sûr d'amener l'enfant à écouter finement et à faire silence. Qu'en penses-tu ? Si ça te dit d'essayer pendant votre convalescence, je veux bien un petit retour...
      :-D

      Et je ne suis pas sûre que tu gagnes à tous les coups en jouant alors contre Nolan : théoriquement, il devrait avoir une meilleure oreille que toi vu son jeune âge !! ;-)

      Supprimer
    2. Nous avons passé toute la semaine à la maison avec Nolan... "Coriaces cette année les virus" qu'il a dit le docteur : je confirme !

      On a quand même testé un gros minuteur genre chronomètre pour joueur d'échec et je dois t'avouer que le succès n'a pas été le même du tout...
      Avec le téléphone ce qu'il y a de bien c'est que c'est Le Téléphone, cet objet fantastique pour mes enfants qui les fait se sentir un peu comme nous les parents.

      Je réessayerai un peu plus tard avec mes 2 enfants et avec d'autres objets...
      A la fin de la semaine prochaine, nous serons en vacances et nous aurons plus de temps à partager...

      Et nos sinus se seront débouchés... ;-)

      Supprimer
    3. Zut, mauvais idée le minuteur !! ;-)
      Un grand merci pour ce retour, Cibou, c'est très utile !!

      Bon courage pour la dernière semaine ! ;-)

      Supprimer
    4. Je me demande s'il ne vaut pas mieux continuer avec un objet que l'on peut déclencher à distance...comme le téléphone.
      Je vais essayer en utilisant le téléphone fixe et le téléphone portable :
      les enfants devront retrouver le portable.

      J'y vois un avantage c'est que l'on peut modifier le volume de la sonnerie mais aussi les mélodies et comme il existe pas mal de type de sonneries maintenant cela devrait permettre de faire varier le paramètre son sans changer d'objet...

      Supprimer
    5. Excellente idée, Cibou ! Oui, garder le téléphone, mais de façon à pouvoir des-amplifier petit à petit la sonnerie, ça me paraît essentiel pour amener l'enfant à une écoute fine, et donc, finalement, au jeu du silence (qui est en fait mon objectif final !).

      Je te remercie vraiment de ton investissement et de tes idées : j'en profiterai bien le moment venu !
      Vive le partage sur Internet !! ;-)

      (Je pense à vous pour la dernière ligne droite encombrée de microbes coriaces...)

      Supprimer
  3. Moi aussi j'ai fait quelques essais d'une variante du jeu du silence avec mon fils qui est très sensible aux bruits environnants. Et j'avoue que ton idée est géniale (je n'y avais pas pensé) : il faut que je vérifie si notre vieux téléphone possède cette fonction.
    De mon côté, je profite toujours d'un moment où un appareil ménager est en marche (type lave linge au sous sol, lave vaisselle), ou du bruit extérieur (camion poubelle, travaux), ou du bruit du papa qui s'agit dans une autre pièce (cuisine, salle de bain) pour demander un "chut" (avec le doigt sur la bouche) et enchainer avec un "écoute"..là, mon fils interrompt toute activité. Je demande "tu entends quelque chose?"..et là en fonction, il me dit le mot s'il le connait, sinon se précipite vers la source du bruit.
    Du coup, cela me permet aussi de lui présenter les bruits quotidiens de la maison et le rythme des tâches quotidiennes.
    Je dois dire que ce petit "jeu" a un certain succès également.
    Alors j'imagine qu'avec le téléphone, il va être tout content.

    PS: je précise que mon fils commence aussi à me dire 'Chut" et à faire un petit bruit de son côté (petite voiture qui roule sur le mur, sur le parquet notamment) et à me dire tout fier ensuite "bruit". :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens-moi au courant, lc !!

      Avez-vous des instruments de musique à la maison ? L'un de vous deux est-il musicien ? Je dois dire que je trouve "l'aptitude auditive" de ton fils assez exceptionnelle !! :-D

      C'est chouette, la réciprocité, qu'il produise lui-même le bruit en te demandant de l'écouter !! :-D

      Supprimer
    2. nous avons testé ce jeu la semaine dernière. Pas de téléphone moderne à disposition donc nous le faisions sonner en appelant d'un autre combiné.
      Cela m'a permis de constater deux choses:
      - si je cache le téléphone devant mon fils, il le retrouve sans pb. Si je lui demande de le cacher, il le met à la même place que la fois précédente.
      - si je cache le téléphone sans lui montrer où auparavant, il est un peu perdu.
      J'en conclus donc que tous les bruits qu'il repère d'habitude et qu'il nous signale lui sont déjà connus, en ce sens qu'il SAIT où se trouve l'origine du bruit d'avance (l'emplacement exact comme pour la machine à laver, l'aspirateur etc..).
      Il faut donc que je continue à produire des bruits en dehors du champ de ses connaissances pour exercer son oreille (ce qui ne va pas être facile vu la quantité de bruits et de sons auxquels il est déjà sensible mais le jeu du téléphone va bien nous aider)

      Merci.

      Supprimer
    3. Bonjour lc !
      Ici aussi la "cachette" ne doit pas être trop compliquée... Déjà, Antonin doit repérer dans quelle pièce est l'apppareil, ce n'est déjà pas mal. Ensuite, je le place en vue, mais pas trop, derrière une porte, sur un meuble..., de façon à ce qu'il puisse quand même s'aider de la vue une fois qu'il est assez prêt.
      C'est drôle comme ce jeu n'est pas facile pour nos tout-petits !
      En tous cas, chez nous, Antonin le réclame presque tous les jours ! ;-)

      Supprimer
    4. J'ai réalisé hier en allant chercher mon fils à la crèche que les puéricultrices utilisaient des flashcards sonores (Nathan).
      Je me disais aussi...tout de même, comment il fait pour connaitre autant de bruits ?

      Supprimer
    5. Oh que c'est intéressant, ça...
      J'imagine qu'il s'agit de l'imagier sonore de Nathan...

      http://www.nathan.fr/materieleducatif/catalogue/produit.asp?ean13=3133093422194&idm=BF

      qui me fait bien envie autant pour mes élèves que pour mes enfants, tiens...
      Et quand on constate le résultat sur l'acuité auditive de ton fils... Oui, oui, ça fait rêver...
      :-D

      Supprimer
    6. oui c'est celui là !

      et le résultat est effectivement là. Cela fait quelques mois que la crèche travaille dessus et je ne le savais pas.
      Mon fils est dans un groupe "mélangé" de plusieurs âges et est un des plus jeunes. Le plus âgé est né en août 2010. Du coup, il "profite" des activités des plus grands.

      Supprimer
  4. oui je fais du piano et le papa de la guitare ! nous avons divers instruments du style Mélodica, flûte ou autres...et notre fils y a libre accès depuis sa naissance (sans constater aucun souci sur ce point, il en prend grand soin).
    Cela aide je pense :-)

    RépondreSupprimer
  5. On a testé le jeu! La première fois ils avaient du mal à vraiment écouter. Ils couraient partout dans la maison sans être vraiment attentifs à la différence de son d'une pièce à l'autre. J'essayais de les guider en leur disant: "tu entends mieux dans la cuisine ou dans la salle de jeu?" Mais j'avais l'impression qu'ils ne comprenaient pas trop.
    Le lendemain quand je leur ai proposé de faire "le jeu du téléphone" j'ai eu droit à 2 Oui! enthousiastes et cette fois ils ont beaucoup plus fait marcher leurs oreilles. J'ai arrêté quand j'ai vu qu'ils recommençaient à ne plus être attentifs aux sons produits et à mettre plus de temps à trouver le téléphone.
    C'est vraiment une chouette idée! Merci encore!

    RépondreSupprimer
  6. C'est un peu la même évolution ici : Antonin comprend petit à petit que ses oreilles vont l'aider !

    Merci pour ce retour, je suis bien contente !! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Ben moi j'ai l'impression que mon fils, 24 mois, entend "trop". Quand on fait une activité il est sans cesse interrompu par les bruits extérieus. Il me dit tout le temps: camion, moto, ding dong (pour la cloche), avion, boum boum (lorsqu'une voiture passe sur un dos d'âne)... Bref, difficile de se concentrer... Aya

    RépondreSupprimer