jeudi 7 février 2013

Antonin et les formes à dessin

(Antonin a 25 mois)


Je suis toujours très ennuyée quand je vois des parents proposer trop tôt certains matériels montessoriens à leurs enfants. Je comprends que l'on puisse avoir cette tentation, en particulier pour le matériel sensoriel dont l'utilisation parait tellement en adéquation avec les capacités d'un jeune enfant connecté à ses sensations. La grande mode, par exemple, c'est de proposer des blocs de cylindres aux bébés. Je vous en conjure, réservez votre argent pour acheter de vrais blocs de cylindres (très chers, au demeurant) quand votre enfant sera prêt à tirer tous les bénéfices de la leçon !!

Enfin, il arrive que, malgré nos intentions de progression bien huilée, les choses ne se passent pas tout à fait comme on le souhaite. Par exemple, j'ai à la maison une boite en carton contenant des formes à dessins. Je les ai achetées pour mes élèves et les propose généralement à partir de la Moyenne section, voire au dernier semestre de Petite section, pour certains élèves qui, parallèlement, "accrochent" à la présentation du cabinet de géométrie.

Il y a quelques mois, Antonin est tombé sur le petit carton blanc renfermant mes formes à dessin. Après s'être longuement amusé à le secouer, il a fini par trouver comment l'ouvrir. Ces drôles de formes roses et bleues l'ont longtemps fasciné, tellement que j'étais un peu ennuyée qu'il "absorbe" ainsi les caractéristiques d'un matériel pour lequel il n'était pas prêt. Mais jamais il n'eut alors (il avait 18 mois) l'idée d'emboîter les formes les unes dans les autres et vous vous doutez bien que je me suis bien gardée de le lui montrer ! ;-)

L'intérêt pour ces formes ayant fini par s'apaiser, je les avais rangé... jusqu'à la semaine dernière.

La semaine dernière, j'ai dû ranger mon placard de matériel pédagogique pour essayer de faire de la place. Antonin s'est rué sur la petite boite en carton blanc. L'a-t-il reconnue, à six mois d'intervalle ??? Il l'a secouée, l'a ouverte... et a immédiatement aligné par terre les formes roses, pour y encastrer les formes bleues... avec une rapidité et une facilité déconcertante...

Pourtant, oui, je maintiens : Antonin n'est pas prêt. Pas prêt à utiliser les formes à dessin pour tracer des formes, cela est certain, mais pas prêt non plus pour le cabinet de géométrie... quoique je commence à me dire que ce moment viendra peut-être plus tôt que ce que j'en pensais... Du coup, je potasse cela (voir entrée "cabinet de géométrie", un peu plus bas sur la page), qu'en pensez-vous ?


Et je profite de l'engouement du Damoiseau pour exiger qu'il attrape bien les formes par leur bouton (ce qu'il réussit assez bien), en fasse le tour avec ses doigts (c'est beaucoup plus difficile, pour quoi faire, quand la vue suffit à apporter l'information nécessaire ??), et nous jouons à nommer toutes ces drôles de formes. Mais d'ailleurs, connaissez-vous tous leurs noms ? Les voici, de gauche à droite et en partant du haut sur la photo ci-dessus : pentagone, cercle, rectangle, trapèze, ovale (et oui, "l'oeuf" s'appelle "ovale" en géométrie plane...), rosace, ellipse (c'est "l'ovale" du langage courant), triangle équilatéral, triangle curviligne et carré.  ;-)

J'aime vraiment ce matériel : il permet à l'enfant d'appréhender les formes planes par le toucher autant que par la vue (les angles piquent, les arrondis sont doux, etc.). De plus, il permet de rompre avec les représentations prototypiques qu'on propose trop souvent en milieu scolaire : tous les carrés étant sempiternellement "posés" sur leur tranche, si un jour vous en montrez un à un enfant (ou à un adulte !) qui soit "posé" sur la pointe, il vous dira que c'est un losange !! :-(

Pas si facile de réussir cet exercice pour certains enfants
qui n'ont jamais "touché" un carré...

Il est imporatant de varier l'orientation des représentations dès le début, car cela n'est pas un critère d'exactitude en géométrie : une figure "à l'envers" reste égale à elle-même...

En tous cas, mes formes à dessin ne prennent pas la poussière pendant mon congé parental  !! :-D

18 commentaires:

  1. Vraiment interessant! Cela donne à réfléchir! Comment savoir quand on n'est pas "pro" si son enfant est prêt? Après lecture de ton article je me dis qu'il y a sans doute plein de trucs que je fais de la mauvaise manière avec mes enfants!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Clo !

    D'abord, tu connais tes enfants mieux que quiconque et mieux qu'aucun professionnel, c'est ce qui fait, je pense, que tu sais...

    Après il est vrai aussi qu'en tant que parent, on a parfois du mal à être objectif, c'est souvent inconscient, mais on projette des choses dans notre enfant, on a envie qu'il en soit là où il n'est pas... Bon, je ne dis pas, c'est vrai...

    Voici comment font les "pro" : ils ont deux questions en tête, auxquelles ils répondent froidement :

    - Quel est l'objectif d'apprentissage de cette séance ? Qu'est ce que je veux que l'enfant ait appris après ça ?

    - Quels sont les pré-requis pour exécuter ce travail ? Qu'est-ce que l'enfant doit savoir pour y arriver ?

    Si on reprend mon exemple d'Antonin et du cabinet de géométrie, ça donne donc :

    - L'objectif d'apprentissage est d'être capable de reconnaitre des figures planes (à la vue et au toucher) et de savoir les nommer.

    - Les prérequis sont : savoir "vivre" une démonstration jusqu'au bout, savoir faire la "pince" avec les doigts, avoir un certain niveau langagier, se laisser bander les yeux pour faire des petits jeux (sans tricher !)... et aussi, bien sûr, savoir encastrer les formes dans leur encadrements. Mais pas seulement ! Si Antonin semble intéressé par ce dernier travail, il n'a pas acquis les autres pré-requis.

    Voilà pourquoi je dis qu'il n'est pas prêt. C'est assez mathématiques... :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! C'est vrai qu'on projette! Même si on essaye de pas, je suis certaine qu'inconsciemment on est dedans!
      Merci pour les questions! Je vais essayer de les avoir en tête!

      Supprimer
  3. Moi je ne sais jamais s'il faut dire cercle, rond ou disque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent ! Car à proprement parler, figure-toi que la figure des formes à dessin est un disque ! En effet, elle a un certaine épaisseur (ce n'est pas un tracé, une figure plane), c'est donc un solide. Le dsique est une sorte de cylindre, mais plat !

      Rond est à l'origine un adjectif qui signifie "circulaire", et qui est devenu le synonyme de cercle en langage enfantin.

      Quand au cercle, c'est une figure géométrique (dont la définition est un truc comme : l'ensemble des points situés à égale distance d'un centre).

      Donc, ici, on parle d'une figure géométrique plane, on parle donc de cercle, bien qu'en réalité l'objet physique soit un disque !! :-D

      Merci pour cette remarque, je ne me l'étais pas faite !!

      Supprimer
    2. En tout cas à l'école en PS ils apprennent rond... Puisqu'hier ils ont du (je cite) coller des ronds sur le clown, des carrés sur la princesse et des triangles sur arlequin (enfin c'est ce qu'ils m'ont raconté!)

      Supprimer
  4. Au début je disais disque, mais une fois le mot répété, je me suis rendue compte que dans les livres ils utilisaient le terme rond... Du coup maintenant il dit rond... Si d'apres ce que tu me dis il faut dire cercle.... On ne va pas s'en sortir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, Anonyme, on efface tout et on recommence...
      J'ai dû mal m'exprimer... :-D

      Quand tu feuillettes un livre avec ton enfant ou que tu commentes ses dessins, tu dis "rond" et c'est très bien ! Les bulles du poisson sont des ronds, le soleil est un rond, etc.

      À l'école, on exigera de ton enfant qu'il maitrise le mot "cercle" à la fin du CE1, il a le temps...

      Cependant, la pédagogie Montessori profite de la période sensible du langage pour proposer un maximum de lexique aux enfants (même des mots "compliqués", d'ailleurs, ils adorent !). Et lorsqu'on a affaire à l'objet géométrique (comme ici dans l'article), on ne doit plus dire "rond" mais "cercle" car il s'agit de l'objet abstrait : on ne trace pas le diamètre d'un rond, on ne mesure pas le périmètre d'un rond !! Dire cela comme ça est inacceptable en géométrie.

      Pour les enfants entre 1 et 5 ans, on a, à mon humble avis, tout intérêt à "glisser" de temps en temps le mot "cercle" quand on parle des "ronds". À leur niveau, ce sont des synonymes, et cela ne les gêne en rien ! Antonin sait que "petit gâteau" = "biscuit" ou que "Louiselle" = "petite soeur", par exemple.

      Bon, et rassure-toi, tu va très bien t'en sortir !! ;-)

      Supprimer
    2. En fait, j'ai tout le temps peur de l'embrouiller... Je ne savais pas qu'à leur âge ils pouvaient gérer les synonymes. D'ailleurs, je parle une 2eme langue à la maison, et lorsque je nomme les objets dans une autre langue, il répète le mot en français jusqu'à ce que moi même je "cède" et finis par dire le mot en français. Aya

      Supprimer
    3. Ah, le bilinguisme, quelle belle aventure, et que vous en avez, de la chance !!

      Aya, je n'y connais pas grand chose, mais je ne pense pas qu'il faille avoir peur d' "embrouiller" ton fils... Ça a l'air clair pour lui, la preuve : quand tu lui dis un mot dans la seconde langue, il te dit ce mot... en français ! Il a donc compris que les deux mots correspondaient, c'est parfait !

      Pourquoi as-tu l'impression de "céder" ? Je ne comprends pas non plus que tu finisses par dire le mot en français... Tu dis dis le mot en langue 2, il te dit le mot correspondant en français... Pourquoi ne pas s'arrêter là ?

      Il parlera cette seconde langue quand il sera prêt... Certains enfants ne la parlent jamais, d'ailleurs, mais la comprennent, et c'est déjà un fantastique cadeau que leurs parents leur ont fait, je pense !! ;-)

      Bravo à toi en tous cas !

      Supprimer
  5. Ca me parle ce que tu dis, puisque je me suis retrouvée à proposer la deuxième boite des couleurs à ma fille a vingt mois...
    Je suivais alors une période sensible très marquée pour les couleurs.
    Elle a mis en paire et suivi la leçon en trois temps de la première boîte en trois jours et acquis la deuxième boîte en une dizaine de jours.
    Oui, oui à vingt mois elle met en paire, montre et nomme chacune des onze couleurs !

    Alors quoi, Maria Montessori disait que le plus importait était de suivre les périodes sensibles de l'enfant non ?
    Si Antonin avait une réelle passion pour les formes géométriques et une élocution bien avancée, pourquoi ne pourrait-il pas reconnaître et nommer toutes ces formes ? Les tracer c'est autre chose ... Pourquoi alors ne pas ranger le matériel quelques temps une fois le vocabulaire acquis, le temps de "l'oublier" et le représenter pour s'en servir cette fois pour les tracer ?

    Il est vrai que je me sens concernée car je me tâte pour fabriquer ce cabinet, ma fille reconnaît, nomme et encastre déjà carré, rond/cercle (je donne les deux mots en parallèle), triangle, mais connaît aussi coeur, étoile, ligne, point, spirale. Ce n'est pas encore une "passion" mais j'aimerai avoir le matériel prêt pour quand ce le sera.

    RépondreSupprimer
  6. Oh non, Clairette, Antonin n'a pas une "réelle passion pour les formes géométriques" (ni une "élocution bien avancée", d'ailleurs !). Il éprouve juste une attirance pour ce matériel, attirance que je veux préserver !

    Tu trouveras dans ma réponse à Clo un peu plus haut les raisons pour lesquelles je sais qu'il n'est pas prêt.

    Si tu te lances dans la fabrication du cabinet de géométrie, que dirais-tu que nous échangions sur nos manières de faire ? Je ne suis pas une super bricoleuse, la précision requise m'effraie un peu.
    Pour commencer, vas-tu fabriquer toi-même les plateaux ? Je ne m'en sens pas capable, je suis en train de réfléchir à une autre disposition... A moins que je ne trouve un petit meuble à 5 tiroirs format A3 ?
    Dur, dur... :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connais-tu les pdf de l'école vivante ? Il y en a un qui propose des solutions pour fabriquer une partie du matériel.

      Pour le moment j'ai ce matériel : http://www.nienhuis.com/en/image.php?object_type=product&image_id=6460
      Alors, ça ne va pas être conventionnel, mais je ne comptais pas faire de tirroirs de géométrie, mais faire de "bêtes" formes à encastrer dans du carton épais, les présenter sur un plateau et si le besoin s'en fais sentir, coller des baguettes sur le plateau de la taille des encastrements ...
      Mais j'ai peut être pas vu l'intérêt de la présentation en cabinet ?
      M'enfin certains arrivent à en fabriquer : http://aidalavie.blogspot.fr/

      Supprimer
    2. Tu aurais un petit lien vers les pdf dont tu parles ? :-D

      Et je n'ai pas trouvé non plus l'article de F. Gaillard où elle parle du cabinet de géométrie... (mais je suis nulle ce matin, moi, ou quoi ??)

      Merci d'avance, Clairette B., car ces doc. m'avait échappé !! :-D

      Supprimer
    3. Les pdf sont ici : http://ecole-vivante.com/pedagogie-montessori.html
      ET pour le cabinet, c'est le dernier article du site, plutôt un cabinet pour ranger les cercles de fractions. Mais j'imaginais qu'on pouvait transposer aux autres cabinet ...

      Supprimer
    4. Elsa, j'ai ce doucument en pdf, je te l'envoie sur ton email perso. On pourrais ce faire un jour un petit atelier de bricolage, il nous reste encore un peu de temps avant que nos petits attaquent le cabinet...

      Supprimer
    5. Oh oui, oui, oui ! Un atelier bricolage !! :-D

      Supprimer
  7. Je dis céder parce qu'il me répète le mot en français avec un air un peu fâché, genre "non c'est une fourchette et non pas ce que tu dis"... et ses traits ne s'apaisent que lorsque je dis pui, fourchette en français :-) Aya

    RépondreSupprimer