mardi 18 décembre 2012

Travailler sur un tapis


Vous savez que dans une classe Montessori, on apprend à l’enfant à installer un petit tapis s’il désire travailler au sol. Cela permet à la fois de délimiter l’espace de travail (non, non, on n’éparpille pas tous ces tout petits éléments partout !) et le temps de l’activité (on installe le tapis au début, et on le replie à la fin, ce qui suppose que le matériel ait été rangé).

Ce système parait si simple à mettre en oeuvre qu’il a séduit beaucoup de Mamans qui, comme moi, l’ont instauré à la maison.

Ce que je propose à mes enfants, ce sont des jeux, des jouets, et pas du matériel pédagogique. Ils sont trop petits pour cela. J’organise les objets que je leur propose selon un ordre dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises, mais je ne suis pas constamment derrière eux en train de re-ranger ce qu’ils déballent, croyez-moi, allègrement. Nous rangeons ensemble quand c’est l’heure de le faire. Et si Antonin me réclame un jeux qu’il n’a pas à sa disposition, j’exige que tout ce dont il s’est servi avant soit rangé. Pour finir sur ce point, je dirai que l’organisation montessorienne (pas tous les jouets à la fois, et disposés de façon aérée sur des étagères basses) facilite grandement le rangement, qui ne nous prend jamais que quelques minutes.

Mais petit à petit, l’enfant grandit, et j’en suis venue, tout doucement, vers ses 18 mois, à proposer des activités plus structurées à Antonin, des activités qui commencent, il est vrai, à s’apparenter à des tâches scolaires (dans le bon sens du terme, je l’espère). C’est le cas quand je lui propose ses abaques ou ses perles pour un tri, par exemple, mais aussi certains puzzles ou boîtes à formes compliqués. Ce matériel-là, je ne le laisse pas à disposition, car je n’ai pas de « salle d’activité » consacrée : essayez de laisser des abaques avec leurs quelques 50 perles à disponibilité dans le salon, et vous reviendrez vite sur votre choix, surtout quand votre deuxième enfant crapahute dans tous les coins et porte tous les objets  qu’il rencontre à la bouche… d’autant plus si c’est petit et susceptible d’être avalé, bien sûr.  ;-)

Tout naturellement, pour renforcer la particularité de ces activités pédagogiques, je les proposais sur un tapis. Nous en avons deux, qui sont roulés dans un baril sous la fenêtre d’Antonin.

Il a tout de suite compris. Et aujourd’hui, il « réclame » même ces séances en allant chercher lui-même un petit tapis qu’il dispose sur le sol – encore maladroitement, d’ailleurs.

J’essaie de lui proposer ces temps privilégiés une fois par jour. Je me rends disponible, je reste à côté de lui en observant et en essayant de me taire (!). Parfois même, je fais autre chose à ses côtés.

C’est ainsi que j’ai souvent de belles surprises. Hier, j’ai sorti les grosses perles, et nous avons commencé par faire quelques colliers à quatre mains. Puis Antonin s’est levé pour aller chercher ses bols en bois. L’intention était clair : faire des tris. Je me suis mise en retrait et m’en suis totalement désintérressé pour exécuter un petit bricolage dans mon coin. Au bout d’un moment, le silence du Damoiseau m’interpèle. Je lève les yeux : il contemple son oeuvre, très sérieux, de l’air de quelqu’un qui a achevé une tâche. Je regarde dans les bols. Parmi les perles, Antonin a sélectionnée les élipsoïdes qu’il aime tant. Bon, première compétence : tri de forme. Bien. Il les a ensuite disposé dans les bols en fonction de leurs différentes couleurs. Tout cela, on connaît bien, ici. Mais l’attitude recueillie d’Antonin m’indique qu’il y a autre chose… Je me penche… Surprise ! Dans chaque bol, il y a deux perles. Et seulement deux. C’est ce qu’on appelle, en didactique des mathématiques, « réaliser quatre collections équipotentes ». J’en suis restée comme deux ronds de flan !  :-D


Je suis persuadée que cette belle performance n’aurait pas vu le jour sans le tapis et l’état de concentration particulier qu’il induit…

8 commentaires:

  1. Bonjour Elsa,

    Je suis assez fascinée par le travail que vous faîtes avec Antonin, vos articles font un peu rêver, il faut le dire!
    J'ai moi-même un fils, Yves, de 20 mois, dont je m'occupe également tous les jours, et j'avoue que depuis ses 18 mois, ce n'est pas toujours facile de l'occuper.
    Je suis très curieuse d'essayer cette méthode du tapis, Yves aime beaucoup de choses mais ça ne dure jamais très longtemps, ce qui me demande une présence continue, j'aimerais pouvoir réussir à ce qu'il trouve un peu de calme en jouant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Charlotte !
      Et bienvenue chez moi ! ;)
      Beaucoup de Maman me disent cela, que leur enfant ont du mal à rester sur une même activité longtemps... Ici, il est vrai que j'ai plutôt de la chance, mais attention : Antonin a deux ans et à cet âge, chaque mois compte ! Il n'était pas si autonome il y a quelques semaines... Cela se construit petit à petit.

      Il faut bien distinguer deux choses ici :

      1. Le jeux. Votre enfant joue-t-il ? Ce n'est pas le cas de tous les enfants.
      Si oui, qu'est-ce qui l'interesse ? Contrairement à Yves, semble-t-il, Antonin est du genre à n'aimer que très peu de jouets à la fois, mais passionnément : en ce moment, ses voitures et sa dînette.
      Quand votre enfant joue, a-t-il besoin de votre présence à ses côtés ?

      2. L'activité structurée (on ne va quand même pas appeler ça "travail", mais bon...). C'est dont je parle dans cet article. Mais attention, aux âges qu'ont nos enfants, ces activités peuvent ne durer que quelques minutes ! Dès les premiers signes de dipersion, il faut ranger. D'où l'intérêt de proposer souvent. Ce matin par exemple, Antonin n'était pas en phase : j'ai proposé un transfert de grosses graines, mais Antonin était très excité, il cherchait délibéremment à ne pas faire comme il faut (mettre des graines sur le sol exprès en me regardant du coin de l'oeil...) ; j'ai vite rangé. Puis, nous avons fait un petit loto qu'il a reçu à Noël, il l'a fait une fois avec attention, et puis c'était fini. Tant pis, ce sera mieux demain !
      Il ne faut surtout pas fixer des objectifs à l'enfant de cet âge, mais suivre son rythme.

      Tenez-moi au courant et bonjour au petit Yves !;)

      Supprimer
  2. Merci pour ce billet que je redécouvre et il me semble que je comprends "enfin". Il y a plusieurs mois, alors qu'A était encore tout petit, je demandais conseils sur la rotation des jouets, et figurez vous que même si je l'ai mis en place, je me contorsionne encore la tête dessus :) ! Mais ce billet m'éclaire : même si A. est encore tout jeune pour des activités "structurées" je trouve, le ptit tapis pourrait être déjà utilisé pour ses activités de type boîte à forme (qu'il adore), petite abaque, boite percée de trous dans laquelle il insère des touillettes en bois, transfert d'un bol à l'autre de grosses fèves ou pates ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je me "contorsionne" la tête sur la rotation des jouets, en ce moment ! ;-)

      Tiens-nous au courant de tes essais "tapiesque", j'espère que ça plaira à A. !! :-)

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Vers quel âge avez-vous proposé le tapis ? Ma fille a 8 mois et demi et vient de découvrir la fonction "ramper". Je me demandais si ce n'était pas un peu tôt pour tenter de structurer son aire de découverte.

    Là elle aime beaucoup sa boîte à forme. Elle attrape la balle qu'elle traîne avec elle, elle fait glisser le couvercle de la boite et l'enlève (plus facile de mettre la balle dans la boite sans couvercle troué). Elle fait glisser la boite comme une voiture sur le plancher (et c'est chouette ça fait du bruit !) ou tape dessus avec la balle, mais elle réussi encore très rarement à mettre la balle dans la boite.
    Le problème majeur étant qu'elle n'arrive pas encore à lâcher la balle quand elle veut, et donc même si la balle est en place sur le trou elle reste coincée dans cette main qui ne veut pas s'ouvrir !
    Pire encore, quand la main s'ouvre, la balle s'échappe et roule (généralement sous un meuble) et impossible de la récupérer sans aide.

    D'où ma question, je lui propose sur un tapis ou dans un plateau pour faciliter l'intérêt de "l'exercice" ou je la laisse poursuivre sa découverte comme elle souhaite ?

    Les dalles puzzle en mousse que je possède peuvent-elles servir de tapis ? Il s'agirait alors de défaire le puzzle et de l'empiler pour le ranger au lieu de le rouler, mais ça reste possible non ? Quitte à monter le puzzle avec aide au départ. Sinon, un tapis en bambou genre tapis de plage ça pourrait aller ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Myriam !

      J'ai proposé à Antonin de travailler sur tapis aux alentours de ses deux ans - pour Louiselle, je ne sais pas trop, ça s'est fait très naturellement, dans le sillage de son frère.

      Si votre fille commence à se déplacer, c'est le moment de... favoriser son déplacement ! Et sécuriser la maison. La "contenir" dans un espace ne me semble pas répondre à son besoin tout neuf, qu'en pensez-vous ?

      Par contre, vous pouvez très bien disposer un tapis "spécial" (dalles puzzle ou tapis de plage, oui) permanent dans un angle bien décoré, un endroit qui soit "à elle" et où vous la placer quand vous la mettez au sol. Disposez-y sa boite à forme, mais aussi des balles etc. Oui, ça roule partout, mais c'est justement cela qui est intéressant à cet âge ! Et en plus, ça motive à se déplacer.

      Je vous renvoie à cet article qui vous inspirera peut-être :
      http://mercimontessori.blogspot.fr/2012/11/laire-de-jeu-de-louiselle.html

      Tenez-nous au courant !

      Supprimer
    2. C'est bien ce que je me disais en fait :), c'était un peu tôt pour "parquer" ses efforts.

      L'appart est sécurisé, enfin pour l'essentiel, mais comme il est aussi en travaux, tout n'est pas parfait.
      J'espère que nous aurons fini rapidement sa chambre : prises en hauteur, étagères adaptées et son petit coin de tapis à elle pour lire, jouer, ou dormir lorsque l'envie lui en prendra. En même temps je tenterai de convaincre le papa de se passer du lit à barreaux que nous utilisons pour le moment (pour cause de non sécurité de son espace justement), je m'en passerai pour la journée de toute façon, mais je pressens qu'elle ferait mieux ses nuits si elle pouvait bouger un peu vers 4h30 quand elle se réveille et n'est plus fatiguée. J'espère que cela sera fait pour son anniversaire.

      Par contre, son espace de jeu actuel est le salon, mais c'est aussi un lieu de passage, donc pas évident d'en faire un endroit douillet. Néanmoins à l'aide de cartons de couches vides j'ai créé des étagères à sa taille où sont disposés ses livres et jouets. Elle adore tout sortir et ensuite jouer avec la boîte :)

      J'ai aussi remarqué que pour l'instant le tapis la bride dans ses mouvements. La mousse accroche, alors que le parquet glisse. Donc patience, je ressortirais cela le moment venu.

      Merci

      Supprimer
  4. bonjour,
    petite question: quel type de tapis avez vous acheté? ou? de quelle taille? je cherche à m'en procurer un pour ma petite fille de deux ans merci d'avance

    RépondreSupprimer