lundi 19 novembre 2012

Louiselle et les balles


Lorsqu’Antonin était tout-bébé, il n’avait pas de balles à sa disposition. Il a fallu un certain temps pour que je prenne conscience de l’intelligence d’un tel objet. J’avais alors offert une petite balle à un des bébés de mes amies, mais à mon propre fils, point !! Sa première balle fut un cadeau d’une amie montessorienne rencontrée par l’entremise de ce blog ; il avait alors 7 mois et demi.

Louiselle la cadette « hérite » des jouets amassés jusqu’à présent, et se trouve bien plus gâtée, car maintenant, nous possédons suffisamment de balles pour remplir un gros panier : qu’elles nous aient été offertes ou que nous les ayons achetées, à prix modique ou un peu plus élevé, qu’elles soient en laine feutrée naturelle ou en plastique, ronde, ovale ou à picots, multicolores ou unies, elles remportent le suffrage de tous les habitants de cette maison, quel que soit leur âge ! 

Pour le moment, c’est le type d’objet qui favorise le plus la concentration de la Damoiselle ; sans compter que les balles qui roulent sont une excellente motivation pour elle pour tenter d’avancer. Pauvre Louiselle !… Bien souvent, tous ses efforts musculaires la font en fait… reculer ! Il faut voir alors sa déception !
Mais lorsque les balles se laissent complaisamment saisir, les manipuler, les observer et les suçoter peut occuper la Damoiselle très très très longtemps !


Et dans le bain, c’est un plaisir nouveau que de leur découvrir une nouvelle manière de lui échapper !! Insaisisables et déconcertantes balles, qui flottent mais s’enfoncent quand on appuie dessus, glissent sous la main, ou roulent sur elles-mêmes sans avancer d’un pouce ! Face à ces curieux phénomènes, Louiselle a très vite compris qu’il fallait mobiliser (et coordonner) les deux mains en même temps pour parvenir à immobiliser la sphère facétieuse…


Je ne vois qu’un autre type d’objet capable de rivaliser en ce moment dans le coeur de Louiselle avec ces merveilleuse balles ; ce sont les petits récipients légers, tels que notre collection de bols japonais. Mais n’y a-t-il pas dans ce double engouement une certaine logique – une complémentarité ? ;-)


Et chez vous, quels sont les passions de vos bébés de six mois ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire