jeudi 20 septembre 2012

Antonin et ses 20 mois


Antonin aura 21 mois dans une semaine ! Je suis un peu étourdie en songeant qu’une seule saison nous sépare désormais de son deuxième anniversaire, mais il est vrai que de jour en jour, nous voyons le garçonnet émerger derrière le bébé…

Saviez-vous que la pratique des transvasements participaient à l’apprentissage de la propreté ? Le fait de verser, déverser, permet à l’enfant de construire ce qui se passe dans son propre corps à travers la notion d’évacuation. Antonin transvase tout son content, c’est une activité dont il ne se lasse jamais, et il est vrai qu’en ce moment les « pipi – caca » commencent à occuper une place de choix dans nos discussions ! C’est drôle, avant de devenir Maman, c’était quelque chose qui m’inquiétait, l’apprentissage de la propreté (*). Je ne m’en fais plus du tout aujourd’hui. Cela suit son cours tout naturellement. Depuis quelques semaines, Antonin dit « caca » pendant qu’il est en train de déféquer, c’est une prise de conscience capitale, et un pas de plus vers la continence  ! 

Côté alimentation, pas de grands changements. Antonin mange à présent comme nous, il raffole des pois chiches marinés, des haricots blancs en conserve, du fromage et des corn-flakes ! Mais refuse tout aliment cru, qu’il soit légume ou fruit… Par contre, lorsque je lui réchauffe un petit pot les jours de-pas-le-temps, je dois soigneusement le mixer, car le Damoiseau continue de refuser les morceaux ! Alors qu’il mange comme nous en parallèle, c’est drôle, non ?

20 mois, c’est l’âge agile. Antonin court, marche en avant et en arrière, et même sur la pointe des pieds ! Il continue d’escalader les meubles de la maison, avec beaucoup d’adresse et d’ingénuosité : il construit ses propres parcours de motricité en déplaçant des éléments, enjambe, s’agenouille, passe en dessous… Mais  voilà, lorsque la fatigue et/ou l’excitation sont trop fortes, il expérimente aussi de magnifiques valdingues !! Le dernier en date, en début de semaine, quand le Damoiseau est tombé de notre lit la tête la première… Antonin a toujours une bosse ou un bleu quelque part. Et bien qu’il se fasse parfois très mal, je suis surprise de constater qu’il se console toujours très facilement. Une amie à moi pense que cela s’explique par le fait que les terminaisons nerveuses ne sont pas bien achevées à cet âge. Mmmm… Je n’aime pas trop cette idée. Quelqu’un sait si c’est scientifique, cela ? Je préfère penser qu’à 20 mois, on est très courageux !! 

Ne grandis pas trop vite !

(*) : Par contre, le sommeil et l’alimentation ne m’inquiétaient pas du tout a priori… Je ne doutais de rien !  ;-D

3 commentaires:

  1. Le petit damoiseau et ma petite souris sont pleins de points communs (au même âge j'attends!).
    Je n'interviens pas sur chaque billet (je les épluche pourtant quasiment un par un depuis ce matin...) mais je souris, réfléchis, me rappelle, envisage, me régale tout simplement à la lecture des différents billets... Ce blog est une vraie source et mine d'informations, un grand merci de prendre autant de temps pour l'alimenter et le rendre vivant (en répondant aux commentaires!)

    Je voulais juste réagir à ce billet, je pense tout comme toi que nos petits bouts de presque 2 ans sont très, très courageux...! aussi courageux que téméraires au vue des bleus et des bosses qu'ils arborent quotidiennement! Exit les (pseudo) considérations scientifiques qui oseraient dénigrer le courage exceptionnel dont sait faire preuve chaque enfant... pour la plus grande fierté de ses parents [mode maman poule fière de son "bébé" OFF] ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Stéphanie, de me faire relire ce "vieil" article, 10 mois plus tard ! Que de chemin parcouru !!

      Avant le transfert du blog à Noël dernier (dans lequel j'ai, hélas, perdu tous les commentaires des lecteurs...), il y avait une lectrice scientifique qui avait réagi et avait démontré par A + B que les connections nerveuses (et donc sensibles) étaient tout à fait achevées dès la naissance ; en clair, les bébés souffrent autant que les adultes. Elle s'indignait qu'on puisse encore croire l'inverse et disait que c'était au nom de telles croyances qu'on opérait les nouveaux-nés sans anesthésie il n'y a encore pas si lontgtemps... :-(

      Dommage que ce commentaire ait été perdu, il était précis et renseigné... :-(

      Supprimer
    2. Ah oui c'est dommage que tu ais perdu les commentaires!
      Je ne savais pas qu'on opérait les nouveaux-nés sans anesthésie...! c'est effrayant!

      Supprimer