mercredi 11 mai 2011

Mission impossible ?

Bonjour à tous !

Me voici fraichement débarquée sur la blogosphère pour vous parler d'Antonin, mon fils de 4 mois et demi, et de ses premiers apprentissages.

Seulement voilà : un blog, c'est un peu comme un « journal non-intime » : le quotidien prend beaucoup de place dans nos têtes et accapare notre temps, et c'est lui, qui, tout naturellement, resurgit. Avant donc de vous présenter mon fiston de manière approfondie, j'aimerais m'épancher un peu sur ma galère du moment :

Trouver une assistante maternelle, c'est-à-dire une personne qui accompagnera mon bébé dix heures par jour, deux jours par semaine, pendant deux ans
(soit 740 heures de sa vie).

Des assistantes maternelles, y'en a des tas de biens, et même de très très biens, mais depuis que j'ai entamé mes recherches, je n'ai pas de chance : celles à qui je ferais une totale confiance ne sont pas disponibles, et les autres, et bien ... ce sont les autres.

Le moral restait bon jusqu'à hier. Et puis hier, je suis allé au domicile d'une jeune femme qui m'a paru à ce point concentrer tout ce que je ne voulais pas que je suis sortie de chez elle déprimée et soucieuse : n'étais-je pas trop exigeante ?

Pourtant, je vous assure, je ferme les yeux sur certains trucs comme les énormes télévisions qui trônent dans tous les salons, surmontées de piles de DVD médiocres pour enfants. Je suis montessorienne, OK, mais je ne vis pas au pays des Bisounours. Je ne demande pas aux nourrices de partager toutes mes convictions en matière d'éducation.

"Mais d'ailleurs, qu'est-ce que je leur demande, aux nourrices ?"
(telle fut la question qui me tint éveillée toute la nuit)

Voici donc la substantifique moelle de mes réflexions nocturnes, destinées à me recentrer sur mes objectifs et retrouver la pêche.

Quand je rencontre une assistante maternelle :

  1. Je suis avant tout attentive à l'ambiance de son appartement : est-il à peu près rangé et propre ? Y a-t-il un aménagement du mobilier laissant deviner une vie de famille ? J'entends par là, très simplement : des chaises autour d'une table, peut-être un cadre au mur ou une cage à oiseaux … Ne souriez pas : l'appartement que j'ai vu hier était totalement vide ou presque, meublé uniquement de canapés défoncés recouverts de plaids douteux, de la sacro-sainte télévision et de rideaux épais qui occultaient la lumière du jour (?). Le long des murs, tout un tas de bazar empilé à même le sol. Une odeur de cigarette, et de la cendre sur la table basse …

  2. Ensuite, c'est l'ambiance au sens plus spirituel qui m'intéresse (au sens où on dit « Bonjour l'ambiance ! »). Y a-t-il une joie de vivre dans cette famille ? L'assistante maternelle est-elle sereine et disponible ? Là encore, la jeune fille que j'ai vu hier me parlait de son divorce, du fait qu'elle avait été mère mineure, et quoique je compatisse sincèrement, je sentais comme une chape de tristesse et de préoccupations tomber sur nous au fur et à mesure de la conversation. D'ailleurs, Antonin, d'habitude fort sage, s'est mis à se cambrer et à s'agiter, m'obligeant alors à me lever pour le bercer (ou pour partir ?). Et cela m'amène tout naturellement au dernier point :

  3. L'assistante maternelle s'adresse-t-elle à l'enfant ? Attention : non pas parle de l'enfant (« Oh, qu'il est mignon ! »), mais bien à l'enfant (« Salut, toi ! Ça va ? »). Le test ultime, c'est : est-ce que je lui ai confié le bébé pendant l'entretien ? En fait, les trois quart du temps, je n'y pense même pas (et les nourrices ne le réclament pas, d'ailleurs) : c'est un signe, non ?

    Alors, qu'en pensez-vous ? Suis-je trop exigeante ?

    Zen, restons zen
    Zen, restons zen

16 commentaires:

  1. Bonsoir,
    votre article date mais je viens de tomber sur votre blog, que je dévore avec plaisir.
    Je voulais juste répondre à votre 3eme questionnement de l'époque.... nous, assistante maternelle, n'osons pas forcement demander à prendre l'enfant ... nous savons combien il est difficile de laisser son bébé à une inconnue et nous ne savons pas toujours si la maman souhaite que nous provoquions le contact avec l'enfant ou si nous devons attendre que la maman nous propose de le prendre dans nos bras.
    Bonne continuation
    L'univers des loulous
    http://l-univers-des-loulous.e-monsite.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette précision ! ;-)

      Effectivement, sur la première mouture du blog (lors du transfert, les commentaires ont été perdus...), beaucoup d'assistantes maternelles avaient réagi comme vous et m'avoir éclairée sur ce point. Je comprends mieux, à l'époque, cette "distance" m'étonnait un peu ! :-)

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre blog!

    Eh bien, je ne savais pas trop quoi faire par cette journée sans soleil et sans mon loulou (qui aura 3 ans en février). Maintenant, je le sais: je vais dévorer vos articles!

    J'ai obtenu mon agrément d'assistante maternelle il y a 1 mois, après une longue réflexion sur la façon dont je voulais aborder ce métier et ce que je pouvais apporter aux enfants que je serai amenée à accueillir et accompagner dans leur découverte du monde.
    Ce que vous écrivez me parle énormément, d'autant plus que vous êtes professeur des écoles et que j'envisage également de me présenter à ce concours (mais en candidat libre, ce serait une reconversion et ça me paraît encore un peu ardu!).

    Bref, autant pour mon fiston que pour mes futurs accueils, voua allez être une mine d'informations et d'idées, pour enfin sortir du tout-plastique-trop-bruyant-et-de-toute-façon-y-a-plus-de-piles! et aménager les espaces.

    Je vous laisse, j'ai de la lecture :)

    A bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Katell, et un grand merci pour ce chaleureux retour ! :-)

      Supprimer
  3. Bonjour Elsa,
    Je suis jeune maman d'une petite puce qui a déjà 4 mois. Je suis psychomotricienne et la liberté motrice est un concept qui me parle et me plait... Seulement pas facile tous les jours, surtout de le faire entendre à l'entourage... Je m'explique : nous avons réduit notre temps de travail à 80% mon Homme et moi pour limiter le temps de nounou à notre puce à seulement 2jours et demi par semaine. Nous avons choisis la meilleure nounou du coin, qui adore les enfants, a aménagé sa terrasse uniquement pour eux avec du mobilier adapté et tout, elle fait des activités (lectures d'histoires, fabrication de gateau et autre...) ... mais qui revendique un peu son expérience d'une 15n d'années et qui fait la sourde oreille à ce que je voudrais bien imposer... chez elle !
    Tout paraissait super jusqu'à ce que je découvre des trotteurs et un youpala suspendu à une poutre dans son salon. Elle prone l'expérimentation motrice, oui mais avec ce type d'objets anti gravitationnels et anti-naturels au possible.... J'ai tenté de lui dire que je n'étais pas pour (avec diplomatie), elle a de suite embrayé sur une mère qui avait privé son enfant de ce type de sensations et qui était bien malheureux en voyant les autres faire alors qu'il en était interdit... Autant dire que si je lui annonce que je ne veux pas que Camille soit assise avant qu'elle ne l'initie et de meme pour toutes les autres étapes de son développement, elle risque d'écarquiller les yeux pas mal !!!

    Je viens donc te demander un conseil... Je dévore tes articles qui m'émerveillent de théorie Montessori (tte nouvelle pour moi) et de pratique par tes photos et retours d'expériences... Dois-je tenter de lui expliquer la motricité libre en sachant qu'elle l'interpretera à sa sauce ? ou j'abandonne et juste je lui interdit de s'approcher des objets redoutés et je lache du leste sur la motricité libre ... ?
    Un petit gars de 12 mois passe son temps à marcher tenu par les bras, ou en youpala... Déjà d'avoir imposé de laisser notre puce au sol sur un tapis a été un sacrée étape...

    Help me please, meme si ton conseil n'engage que toi, je me sens perdue entre idéal d'éducation et réalité de garde...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Marie !!

    Je te remercie de faire appel à moi, je suis sincèrement honorée, et franchement pas sûre d'être à la hauteur...

    Parce que : dur, dur, d'expliquer à quelqu'un (dont c'est le métier !) qu'on ne partage pas ses vues éducatives...

    Tu retrouveras ce problème à l'école aussi... :-(

    Mais, bref : concrètement : comment faire aujourd'hui ??

    1) si vous le pouvez, oui, interdisez. Avec un grand sourire : "Vous savez, nous avons beaucoup réfléchi à notre dernière conversation, et nous avons vraiment apprécié de parler avec quelqu'un du métier comme vous l'êtes. Mais en ce moment, nous sommes en phase de réflexion par rapport à cela. Voulez-vous nous l'accorder ? Pouvons-nous décider que, JUSQU'A NOUVEL ORDRE, notre bébé ne sera pas placé dans un trotteur ni un youpala ? Je vous promets que nous en reparlerons bientôt, et d'ici là, j'espère que le placer sur une couverture à terre ne vous causera pas trop de soucis..." ("Haha") -> (Bon, tu ne dis pas "haha, hein ?) :-D

    Revenir quelques semaines plus tard avec un cadeau : un exemplaire de "L'éveil de votre enfant" de Chantal de Trucchis : " "Je suis tombée là dessus, je me suis dit que cela vous intéresserait dans votre métier... Pour nous, ça reflète assez bien ce que nous pensons, qu'en pensez-vous ?".

    Et laissez couler.

    Je pense que moins on fait de "forcing", mieux c'est... Votre ass' mat a l'air super, il faut lui laisser l'opportunité d'évoluer... avec tout le respect dont vous êtes capable.

    Et le cas échéant, "interdire", oui. Il y a des parents qui interdisent que la nounou transbahute leurs bamabins en voiture. Vous, vous interdirez l'usage du trotteur. C'est comme ça. Et cela fait partie de son métier que de l'accepter !!

    Mais encore une fois, je suis sûre qu'on parvient à des résultats plus profonds par la douceur...
    Tenez-nous au courant, s'il vous plait !!! :-)
    Bon courage !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la douceur et la diplomatie... délicat dès que ca touche à la chair de sa chair !! Merci bcp bcp et en effet bonne idée l'approche en 2 temps ! Je l'ai déjà expérimentée pour le lait que je tire (que je lui ai déjà imposé, soutenu par un article de la leche league qui soutenait que c'était le top pour l'enfant) et un jour je suis arrivée avec un livre "d'histoire à raconter aux bébés avec ma nounou" comme cadeau... message subliminal ;)

      J'ai d ailleurs appris alors qu'elle n'aimait pas lire, mais le faisait pour les enfants. Je suis convaincue qu'elle est super, en tous les cas super-investie avec les enfants !

      Jamais je ne m'aurais crue aussi louve et exigeante pour tout ce qui concerne ou approche mon enfant... sacrée expérience qu'est la maternité !

      Enfin, juste pour info, cela fait 1 mois et demi que nous avons modifiés la chambre de notre choupette avec matelas au sol pour dormir, matelas d'activité avec miroir et mobiles (Munari puis Octaèdres et enfin Gobbi, les danseurs sont en cours de fabrication!) et rangements à hauteur avec paniers par catégories (hochets, peluches, qq balles, cubes en tissu) : nous pouvons enfin la poser !!! <nous devions sinon la garder sur nous, parce qu'elle faisait un réflexe de Moro dès que nous nous penchions près de son lit ou du notre et donc ouvrait grand ses petits yeux... Le matelas au sol permet une approche "latérale" plus douce. Je peux donc affirmer que Maria Montessori m'a sauvé quelques moments de répis ! Parce que pouvoir se séparer un peu, c'est déjà apprécier les moments de retrouvailles !

      Notre choupette se retourne déjà (pour attraper hochet qu elle a poussé trop loin) (NB : la pédiatre croit que je l'entraine pcq je suis psychomot alors que justement je pense qu'elle avance plus vite parce que je ne lui impose rien et qu'elle suit son propre rythme !), elle sourit constamment et gazouille beaucoup... et je suis émue de la regarder explorer chaque objet de toutes les facettes... Merci donc d'initier en nous un regard un peu plus éclairé sur nos jolis petits bouts de chou !!!

      A bientot et bonne suite pour toute l'énergie que tu donnes à tes amours !

      Supprimer
  5. Je me pose la question d'ouvrir un blog et je n'avais jamais eu la curiosité de savoir comment tu avais commencé le tien...! c'est chose faite...!
    Bon finalement point de "nounou" pour toi (enfin pas autant que prévue au départ) mais une toute autre aventure...! :-D
    Et c'est l'occasion ici de rendre "hommage" (non pas qu'il soit mort heureusement!) au nounou de ma fille...! je pense en avoir déjà parlé ici LE nounou de ma fille est un homme...! une perle rare...! quand je lis tes exigences concernant la recherche de la nounou idéale, je trouve franchement que tu n'étais pas exigeante...ou alors nous sommes au moins 2... Ici j'avais (inconsciemment) les mêmes souhaits et le seul souhait conscient que j'arrivais à formuler c'était d'avoir une personne qui "s'adapte"... Et c'est exactement la personne que j'ai trouvé...! Une personne qui ne vous dit pas "je fais comme ci ou comme ça" mais je fais en fonction de votre enfant et de vos souhaits...! Bien sur, il y a des règles de vie commune mais pour le reste, pour ce qui est individuel, il laissait libre choix au parent de convenir avec lui d'un mode de fonctionnement... Je prends un exemple bien précis comme le sommeil (ou plutôt l'endormissement!) qui est souvent une source d'inquiétude, si je souhaitais que ma fille soit accompagnée dans son endormissement, il pouvait le faire... si au contraire, je préférai qu'il la laisse pleurer... il acceptait de le faire aussi...! (non sans mal!) L'avantage c'est que nous avions les mêmes points de vue aussi (pas question de laisser pleurer la miss...!) donc tout c'est fait naturellement...! C'est un adapte de la motricité libre et si Charline est aussi à l'aise et débrouillarde avec son corps, il en est certainement pour quelque chose aussi! Il a accepté un bébé allaité (et toujours allaité une fois garde!) et en couche lavable sans sourciller ou émettre le moindre jugement et y a même pris goût (aux couches lavables of course!) Bref, une perle rare à 500m de la maison... what else ^^
    Le temps de garde est maintenant "terminée"... ou presque puisqu'il a accepté de garder Charline en periscolaire les mercredis (au moins jusqu'en décembre...!)... quand je disais que c'était une perle!

    RépondreSupprimer
  6. Ici j'ai cherché une ass mat' parce que pas de place en crèche municipale avant 1 an et demi :/ et encore moins à raison de 2j/semaine (bin oui c'est 5j ou rien ma bonne dame !). Sauf que des nounous qui prennent 2j / semaine y en a pas non plus tant que ça. Ensuite, entre celles qui avaient déjà le bon nombre, celles qui voulaient pas un petit, celles qui voulaient pas les mêmes jours que moi, il m'en restait 5. J'en ai visité 3. Une qui prenait 10 semaines de vacances... parce que vous comprenez c'est dur comme métier quand même. Bon en fait, elle a surtout des parents prof qui ont pleins de vacances et donc elle a pris l'habitude comme ça. Entre celle qui voulait pas de lait maternel et m'aurait donc forcer à lui donner autre chose à 4 mois alors que l'allaitement allait très bien... et celle qui ne voulait qu'un enfant à la fois (et moi qui voulait la sociabiliser un peu...)...

    Finalement j'ai trouvé une crèche privée qui prenait mon lait, qui me permet de venir tous les midis l'allaiter sur place, qui respecte notre choix sur le "pas de transat sauf pour digérer pendant 15 à 30 min" et la motricité libre et avec qui ma fille est épanouie !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Elsa, bonjours les lectrices et lecteurs,
    A l'heure où tu ouvres un nouveau blog, je viens poser ma question sur ton premier article : j'espère qu'elle sera lue :) ! Mon ptit est actuellement en crèche, et ce depuis ses 9 mois (il a maintenant 19 mois). Les 3 auxiliaires de petits, qui devaient suivre les enfants chez les grands, partent à la rentrée ; le stress induit (entre les professionelles et pour les enfants) par le manque de personnel nous fait réfléchir à un autre mode de garde. Nous avons rencontré une assistante maternelle très bienveillante, elle nous plait, respire la joie de vivre, mais nous hésitons tout de même entre elle et rester à la crèche. Les deux ont leurs avantages et invonvénients. L'assistante maternelle est moins proche de la maison (10-15 minutes en vélo avec le Papa versus 5 minutes à pied), moins d'espace que la crèche (appartement), mais elle ne garde que 3 enfants, adore sons métier, partage réellement avec eux, a une super relation avec sa fille, qui va à l'école (montessori) mais qui partage le gouter avec les bébés, on ne l'a vu qu'une fois pour l'instant mais on pense être tombée sur la "perle" rare :). L'inconvénient de la crèche c'est vraiment le ratio professionnel/bébés, mais elle est neuve, l'espace est chouette, ils proposent plein d'activités, et surtout mon garçon, bien qu'encore tout petit, s'est réellement lié d'affection avec certains enfants (qui sont par ailleurs nos voisins d'immeuble que nous apprécions beaucoup, tous les enfants de l'immeuble vont à cette crèche). A la crèche, il faisait des journées de 7h environ 4 jour par semaine, et chez l'assistante maternelle ce sera peut-etre des journées de 8h. Le dilemme est cornélien ! Certains de vous ont ils vécu une situation similaire ? Merci pour vos retours :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Etiva !

      Personnellement, je penche pour mes enfants pour la garde chez une ass' mat' : la vie collective, c'est vraiment crevant, et pour moi, je sais qu'après avoir passé 8 heures en groupe, je n'en peux plus. Avec un nombre d'enfants restreint, les temps de silence sont possibles, ainsi que les temps de solitude, de rêverie... Et c'est absolument impossible quand on vit avec plusieurs dizaines d'autres. Qu'on ait 20 mois, 20 ans ou 70 ans, c'est dur d'être longtemps en groupe, je trouve !! :-)

      Quant aux activités et au matériel, l'essentiel est-il vraiment là ??

      Par contre, pour les petits amis, ça, c'est vraiment embêtant... Pas question de les perdre de vue, mais je crois comprendre que tu connais les parents et que tu pourrais inviter les enfants ponctuellement ?

      Bon, voilà, ce n'est que mon avis ! :-D

      Je te souhaite de trouver une solution qui satisfasse toute ta famille !

      Bon courage, et tiens-nous au courant ! :-)

      Supprimer
    2. Merci Elsa ! ton commentaire et ton évocation des temps de rêverie me parle beaucoup, et parle à toute notre famille. Malheureusement, l’assistante maternelle que nous avions rencontrée a finalement choisi une famille avec tout petit bébé, pour faire un bout de chemin plus long. Elle nous avait beaucoup plu de prime abord, mais finalement ce n'est pas plus mal car il me semble que la communication entre nous n'était pas très fluide (et la communication parents-ass'mat', c'est important pour nous!). Mais que c'est difficile cette recherche d'ass'mat dans une grande ville : à la fois beaucoup et peu de choix! Je commence à me demander si je ne suis pas trop difficile dans mon choix (et encore, mon mari l'est encore plus :D). Ce que je recherche pourtant c'est de la joie de vivre et une ambiance sereine, un appartement où rentre la lumière, que la personne s'adresse à mon fils, ne le touche pas/embrasse de force, ne "gronde" pas... Ca ne me semble pas trop, si ?

      Supprimer
    3. Zut, Etiva, je ne me serais pas permise de te parler comme ça de la vie collective si j'avais su que ta nounou allait te lâcher... Te revoilà au point mort, quelle angoisse ! :-(

      Bon (dis-je en retournant ma veste...) il faut mieux une bonne crèche qu'une mauvais ass' mat', ceci dit, hein ? Si tu ne trouves pas la perle rare... :-(

      Votre décision en tant que parents, sera la meilleure au vu de la situation... C'est sûr !

      Je vous souhaite un très gros courage...

      Supprimer
    4. Merci Elsa, ton message est très attentionné et cela me touche beaucoup !

      La recherche d'ass'mat' de par où je suis semble en effet "mission impossible" (ou alors, il s'agit de garde partagée où la nounou est super mais où la famille n'est pas du tout en accord avec nos "principes" éducatifs (sans punition, sans mise au coin)).

      D'ailleurs, beaucoup nous rétorquent : a l'école ils seront mis au coin. Est-ce vrai ?? Je ne savais pas que c'était permis, je n'ai jamais vu cela durant tout ma scolarité (ni à l'étranger, ni même ici en France).

      Concernant la garde, nous réfléchissons donc à l'aménagement des horaires de crèche pour rendre cette expérience plus douce. Si cela intéresse des personnes je reviendrai par ici témoigner !

      Supprimer
  8. Bonjour Etiva
    D'abord une première remarque, c'est que si vous hésitez tant que ca entre les deux c'est sans doute que les deux solutions sont intéressantes !
    Je n'ai pas vécu cette situation mais je me permets de te donner mon point de vue et ma facon de voir les choses par rapport à ma fille. Et comme chaque enfant est unique, ca ne va pas forcement t'aider !!!
    Ma fille,bébé, était avec moi ou avec une nounou seule à la maison. C'est pile vers 20 mois l'age de ton fils que j'ai commencé à ressentir son besoin de voir d'autres enfants. (Ca devenait pénible, au parc elle voulait prendre les autres enfants dans ses bras, jouer avec eux et peu d'enfants de cet age aiment ca, ca finissait souvent en pleur des deux côtés !) Bref nous avons commencé la crèche à ce moment la (quelques matinées par semaine) et ca lui a tout de suite convenu. Encore maintenant (3 ans) on nous dit qu'elle fait partie des enfants qui cherchent bcp le contact des autres . Bref, donc, si ton enfant est très sociable et s'épanouit bien à la creche ca va peut être lui faire bizarre de repasser à une ambiance plus intimiste. D'autant plus si la creche est neuve, bien équipée, ca va le changer. Il va perdre ses repères al la fois adultes et enfants.Je prendrais aussi en compte que ca rallonge ses journées.
    Sinon réfléchis aussi par rapport à l'école, selon son mois de naissance, va-t-il rentrer tôt à l'école ou pas.S'il est de fin d'année et qu'il rentre à l'école à deux ans et demi, ca va arriver vite et dans ce cas ton choix est un peu moins "engageant".
    Bon je ne sais pas si je t'aide... Ca serait interessant d'avoir des avis d'assistantes maternelles.
    Bon courage

    RépondreSupprimer
  9. Merci Aurélie B pour ta réponse ! En effet, nous hésitons, hésitons, dur de prendre cette décision ! Nous en avons parlé avec l'auxiliaire qui était la référente de mon fils à sa rentrée en crèche (très bien, mais elle part l'année prochaine), en gros elle nous a dit qu'une bonne assistante maternelle c'est mieux que la crèche, mais il faut être sur qu'elle est bien ! Pour nous, l'avantage de la crèche c'est l'espace et le matériel (atrium avec de nombreux jeux d'imitation, pataugeoire pour l'eau et la peinture corporelle, les dessins affichés partout, les gros ateliers pâtisserie), et celui de l'ass'mat´ c'est la relation bien plus individualisée (ils seront 3 bébés/bambin). Si d'autres ass'mat passent par ici, ou maman ayant hésité ainsi, vous en pensez quoi? A bientôt !

    RépondreSupprimer