jeudi 23 août 2012

Fèves et canicule


La canicule c’est un peu comme lorsqu’il pleut : personne ne peut sortir et les parents se creusent la cervelle pour proposer à leurs bambins survoltés des activités riches improvisées avec les moyens du bord. Chez nous, le salut pour endurer ces longues heures du jour passées en intérieur est venu d’un sachet de fèves sèches que j’ai retrouvé au fond d’un placard.

On peut faire plein plein plein de choses, avec des fèves !
  • D’abord, on peut transvaser. Classique, mais interminablement efficace.


  • Ensuite, ça se prête à tout plein d’expériences sensorielles. Pour attirer l’attention du Damoiseau sur le joli bruit que font les fèves contre le métal, je les ai versées dans une passoire. J’en ai rempli une louche métallique et j’ai fait tomber en pluie les graines en disant « Écoute ! ». Antonin signe immédiatement « écouter », et écoute, effectivement, très attentivement ! Mais manipuler la louche ne l’intéresse que moyennement, il n’a pas cherché à m’imiter trop longtemps. Par contre, il a beaucoup aimé enfouir ses mains dans les fèves et les faire rouler dans ses poings. Moi aussi ! C’est très relaxant… 

  • Ensuite, c’est un support idéal pour les jeux d’imitation, qui commencent à pointer leur nez par chez nous ! 
Nous avons donc fait de délicieux gâteaux aux fèves…


Et nous avons mixé les fèves…


(Sur cette photo, Antonin tient fermement le bouton imaginaire du mixer, vous voyez ? Et il fait « VRRR » en secouant tout le haut du corps !)

Mais les fèves, c’est aussi très bon quand on fait semblant de les manger telles quelles, à la cuillère… ce qui demande une certaine dextérité !


Et puis, on peut les ranger quand on en a mis partout. Il y a toujours un moment où, après une longue phase d’attention et d’action resserrée, une sorte de frénésie s’empare du Damoiseau. C’est l’heure où il aime tout éparpiller et s’exclamer d’un air ravi « Y’en a pa’tout ! » en mimant une fausse indignation. Et c’est l’heure où je l’aide à ranger, avant de mettre un terme à l’activité…


  • Et même, on peut les trier quand il se trouve qu’elles ont été mélangées à des pinces à linge. J’adore quand le hasard propose une nouvelle activité qui se trouve être pile dans les compétences du Damoiseau. Bien sûr, quand j’ai vu cela, j’ai expliqué à Antonin qu’il fallait ranger :


Mais par n’importe comment, non ! Les pinces à linge avec les pinces à linge, dans leur pot en terre, et les fèves avec les fèves, dans la passoire métallique ! Non mais, ce serait trop facile, sinon. Et puis, moi, j’aime l’ordre (pas autant qu’Antonin, mais je me soigne). Le Damoiseau a adoré cette activité ! Il s’est très peu trompé et a beaucoup aimé se corriger. Cette observation n’est pas tombé dans l’oeil d’une aveugle, je vous prie de le croire… (à suivre).
  • Enfin, c’est une excellente activité pour tester le fait de « travailler » sur un petit tapis. Hier, j’en ai déroulé un sur lequel j’ai proposé le pot de fèves à Antonin. Aujourd’hui, quand il m’a vu entrer dans sa chambre avec le même récipient, il a couru chercher le tapis et l’a installé lui-même ! Il m’a vraiment bluffée sur ce coup-là !! 

1 commentaire:

  1. Oui je trouve l'effet du tapis incroyable ! On commence tout doucement à l'utiliser, et mon ptitloup a très vite intégré ce principe :) Il faut juste que je trouve un endroit plus pratique pour l'entreposer lorsqu'il est enroulé, car là où il est, ça "coince", et A. déteste quand ça coince !

    RépondreSupprimer