vendredi 6 juillet 2012

Ambiance

C’est drôle, quand j’ai découvert la pédagogie Montessori, « l’ambiance » était un concept qui ne me parlait pas trop. J’y voyais une mauvaise traduction – trop littérale – de ce qu’on aurait pu rendre en français par « environnement », et rien de plus.

Et puis, petit à petit, j’ai compris que c’était une notion vraiment originale et riche, à tel point que je suis bien sûre aujourd’hui de ne pas l’avoir encore comprise. Si vous chercher un article scientifique sur le sujet, allez voir ailleurs, ce billet n’est pas pour vous !

Mais dans la rubrique « ce que Maria Montessori m’apporte au quotidien » dont je vous parlais hier, ce concept d’ambiance est devenu très important pour moi dans ma vie de tous les jours. Il marque un tas de petits instants de gratitude où j’apprécie une texture, une couleur, un parfum, et que j’essaie de partager avec mes proches. Il signe toute une série de choix, éthiques, esthétiques et pédagogiques, qui m’ont poussée vers tel objet plutôt que vers tel autre.

J’ai eu envie de rédiger un petit post rapide sur quelques uns de ces détails qui me font trouver la vie jolie. Puissent mes enfants absorber tout le positif qu’ils m’inspirent !!

- J’aime les bouquets de pivoines que mon homme me rapporte du marché. Celui-ci m’a même été offert le jour de la fête… des pères !! (Toutes les occasions sont bonnes, hein ?)


- J’aime la texture soyeuse de la peau d’agneau de ma fille. Je pense toujours à cet animal avec beaucoup de respect, et je lui suis vraiment reconnaissante de nous avoir laissé sa peau laineuse. J’espère que quelque part dans le monde, sa chair, ses os et tout ce qui lui appartenait ont été consommé ou utilisé avec conscience. Cet animal le mérite, croyez-moi. La partie de lui que nous avons adopté restera dans notre famille jusqu’à ce qu’elle tombe en poussière. Nous en prenons évidemment grand soin, et j’ai un élan de joie quand je contemple Louiselle assoupie dessus.


 
- J’aime le koinobori, ce grand poisson japonais pendu au-dessus du lit d’Antonin. Les Japonais l’accrochent dehors, dans le vent, le jour de la fête des garçons (tango no sekku).



- J’aime la mappemonde de notre salon, cadeau de mariage par nos amis d’ici. Elle est belle, grande, extrêmement bien faite, et elle me permet de réaliser en rêve bien des voyages que je ne ferai jamais.


- J’aime notre abutilon quand il fleurit, c’est-à-dire presque toute l’année. Cet arbrisseau a une force vitale extraordinaire ! S’il est moribond (le nôtre le fut souvent…) et qu’il a le choix entre produire une feuille ou une fleur, il choisira la fleur ! Et quelle fleur ! Cette clochette automnale, énorme par rapport aux branches frêles, vient rarement seule. L’abutilon est très généreux !



Et vous, y a-t-il des petits bonheurs qui peuplent votre « ambiance » et vous font trouver la vie jolie ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire