mardi 5 juin 2012

Versés


Pour Antonin, jusqu’à présent, les versés et autres transvasements se limitaient à l’heure du bain :


Évidemment, c’était un gros avantage pour moi, puisque je n’avais, ensuite, pas d’eau à éponger !

Antonin s’entraîne depuis des mois à transvaser de gros objets tels que cubes, duplos, etc. C’est même une de ses activités préférées !

Antonin en février dernier
Antonin en mars dernier

Mais je ne lui ai jamais proposé de transvasements de gros haricots ou de pâtes, car les risques d’étouffement m’effraient un peu… Savez-vous qu’il y a à peine plus d’un mois, le Damoiseau a avalé un écrou ? Je n’avais rien vu, mais il s’est mis à pleurer très violemment et à tousser étrangement, j’ai tout de suite su qu’il avait avalé quelque chose ! Il est devenu tout rouge et a vomi au milieu du salon (son déjeuner… et l’écrou). Et puis c’était fini, mais j’ai eu très peur !! J’ai également en tête une autre anecdote, fraîche de cette année : je proposais des transvasements de haricots à mes élèves de Petite section, et une élève (une GRANDE fille de 3 ans !) a trouvé moyen un jour de s’en fourrer un dans la narine… J’avais bien dit qu’il ne fallait pas les porter à la bouche, j’avais omis cet orifice… Il a fallu aller le récupérer avec une pince à épiler, je n’étais pas fière…  :-(

Revenons à nos versés.

Lors du dernier bain, j’ai remarqué qu’Antonin maitrisait vraiment bien le geste. Moi qui me disais que ses premiers versés auraient lieu cet été, dehors, sur notre petit balcon, j’ai changé d’avis. J’étais justement à la recherche d’une activité nouvelle, capable de l’absorber totalement pendant les repas de sa soeur. Aussitôt pensé, aussitôt proposé : j’ai disposé un petit pichet issu de sa dinette rempli d’eau à la moitié, son « verre » (il s’agit d’un capuchon de biberon) et une petite éponge pour essuyer les dégats (Antonin sait très bien le faire, et aussi essorer l’éponge… au-dessus du sol…).

Saisir par l’anse n’est pas encore automatisé !
Et un p'tit coup pour la route !

Bilan de l’activité : une cuisine pas du tout inondée, et le T-shirt, si peu, que ça n’est même pas la peine d’en parler ! Louiselle a pu boire ses biberons du jour dans une paix royale ! Et Antonin a déjà compris où je rangeais le matériel de cette activité, qu’il peut donc me réclamer en désignant l’étagère (et il ne s’en prive pas !).

Que du bonheur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire