lundi 25 juin 2012

Activités entre 14 et 18 mois

Au moment où je commence cet article, le temps est maussade à nouveau, et Antonin et moi avons parfois des journées un peu bizarres du fait que nous suivons au mieux le rythme de Louiselle, qui vient d’avoir un mois : pas toujours évident de sortir se dégourdir les jambes, donc. C’est donc le moment d’être inventif quant aux activités proposées à la maison, et de se recentrer sur l’essentiel. J’en profite aussi pour faire un petit bilan de ce qui a le plus occupé Antonin ces derniers mois, en espérant pouvoir donner des idées à d’autres parents !

Qu’est-ce qui passionne Antonin en ce moment ? Je constate qu’il ne se lasse pas de prendre des choses, de les regarder, de les entrechoquer, de les empiler, de les emboîter, de les ranger… et de les ressortir.

L'activité préférée d'Antonin appliquée à ma bibliothèque jeunesse

L'activité préférée d'Antonin
appliquée à la garde-robe de sa soeur

Voici donc ses jeux préférés :

- Les boîtes à formes et les cubes qu’elles contiennent. On considère que ce jeu n’est pleinement maîtrisé que vers 4 ans, quand l’enfant est capable de désigner l’emplacement où va s’insérer un cube sans avoir besoin de vérifier matériellement en y enfonçant le cube. Comme on peut proposer ce jouet dès que l’enfant est capable de saisir, autant dire qu’il s’agit d’un bon investissement… Pour le moment, Antonin maîtrise complètement certaines formes (cylindres, cubes) et tâtonne encore pour d’autres. Mais surtout, il invente de nouvelles façons de se servir de ces jouets quotidiennement ! C’est ce qui fait leur attrait principal ! C’est le jouet idéal en cas de famille compulsive, car vous pouvez collectionner les modèles, et cela ne coûte pas très cher, surtout d’occasion.


- Les grandes cuvettes, égouttoirs, plats en fonte, planche à découper, poêle à frire… Plus c’est gros et lourd, plus Antonin adore. Bon, je vous préviens, si vous avez un voisin du dessous, il aura du mal à comprendre pourquoi votre casserole chute 20 fois en 5 minutes un dimanche matin à 7h00… C’est le cas du mien, en tout cas. Mais peut-être est-ce un esprit particulièrement obtus… :-D

- Les anneaux qui s’enfilent sur une tige. Il en existe des modèles qui proposent d’enfiler les anneaux à l’horizontale, mais je n’en ai jamais trouvé. En tous cas, les deux modèles dont dispose Antonin lui font énormément de profit. Il ne s’en lasse pas, et sait à présent enfiler les éléments dans l’ordre croissant sur la tige. C’est émouvant de le voir se tromper et se corriger !


- Les boîtes gigognes. Ce jouet-là a été dégoté en supermarché et nous a coûté moins de 5 euros. Il a tellement servi que les dessins imprimés sur le plastique sont effacés ! Antonin le réalise à toute vitesse, il le connaît par coeur ! Nous avons aussi des poupées gigognes russes que je lui propose de temps en temps, mais elles sont vraiment difficiles à ouvrir et à refermer.


- Les livres cartonnés. C’est l’âge transitoire où le livre va passer d’un simple objet à manipuler à un objet « investi d’esprit » : l’enfant va commencer à s’intéresser de plus en plus finement aux illustrations et à ce qu’elles représentent, ainsi qu’au récit lui-même. Je pense qu’il est important de lire les histoires en respectant au mot près ce qui est écrit, car c’est ainsi que le petit va construire la permanence de l’écrit. Mais rien ne vous empêche, après avoir lu une page, de prendre le temps de décrire ce que vous voyez sur l’image avec votre enfant. D’ailleurs, il y aura dans votre voix un changement d’intonation subtile qui fera qu’il comprendra la différence entre le temps où vous lisez et le temps où vous parlez de ce que vous avez lu. Les histoires simples à portée de l’enfant sont à privilégier, ainsi que les imagiers, l’idéal étant que les illustrations soient des photos et qu’il n’y en ait qu’une par page (vous pouvez les fabriquer vous-même !).

- Les encastrements. Privilégiez les puzzles dont les éléménts comportent de petits « boutons » pour la saisie et qui sont séparés les uns des autres : un élément représente un chien, un autre, plus loin, un chat. Mais reconstituer un chien à partir de plusieurs morceaux est encore trop compliqué pour cette tranche d’âge. Le puzzle ci-dessous a été dégoté dans un petit magasin de commerce équitable juste en bas de chez moi. Les emplacements des formes sont peintes de la même couleur que les éléments, ce qui fournit un indice supplémentaire à l’enfant. Antonin connaît trop bien ce puzzle, qu’il a eu à Noël ; il va falloir que je lui en trouve d’autres à son niveau…

- Les balles.

- « Faire la vaisselle » et « laver la salade »,  et autres « jouer avec l’eau » :


Ne faites pas comme moi qui ait commencé par proposer un petit escabeau à mon fils : à cet âge, on ne peut gérer à la fois son équilibre et une activité aussi passionante que « se brosser les dents en inondant la salle de bain ». Et même si Antonin savait fort bien monter et descendre de l’escabeau, je devais rester à côté de lui pendant l’activité… ce qui n’est pas le but recherché. A présent, comme vous pouvez le voir, j’utilise un large fauteuil qui me rassure complètement et me permet de m’éloigner (un peu).
Dans le même esprit, si vous permettez à votre enfant d’accéder à votre évier, sé-cu-ri-sez ! Votre vaisselle aura été faite et débarrassée, seul les objets qui ne présentent aucun risque seront laissés à portée. Moui, sur la photo, vous pouvez constater qu’un bol est en train de sécher… Pas bien ! Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! (D’ailleurs, le jour de la photo, il y a eu de la casse, voilà, je suis punie, la morale est sauve !!).
Autre erreur à ne pas reproduire : couvrez votre petit d’un bon tablier imperméable (ou d’un sac poubelle percé pour la tête et les bras). Et préparez-vous à laver le carrelage avec l’eau renversée ! Allez, au moins, ce sera fait, prennez-ça avec le sourire…
Dernière chose concernant cette activité : Il y a un temps pour tout ! C’est ma phrase préférée du moment : oui, il y a un temps, où vous, vous avez besoin de faire la vraie vaisselle, et vite. Ce temps-là, votre enfant le passe dans sa chaise haute (à jouer avec la poêle à frire). Ou dans sa chambre, s’il a un caractère suffisamment indépendant. Ce n’est pas parce qu’il a le droit d’accéder à l’évier pour certaines activités qu’il a le droit d’y accéder toujours. Ne culpabilisez pas s’il grogne, un petit de cet âge est capable de comprendre que ce sera son tour « plus tard » ; et puis c’est l’apprentissage de ces petites frustrations qui font grandir…

- La boite à trésor de la cuisine : j’y entrepose des boites en plastique avec couvercles, moules à gâteaux, lunch-boxes, passoire en plastique, bacs à  glaçons etc. Il y a également une réserve de bouchons de bouteille de lait, et une autre de couvercles de petits pots. À disposition aussi, la réserve de carton et papiers à jeter, par définition sans cesse renouvelée.

- Jouer à fermer les fenêtres. Bon, pour cette activité, il faut être dans la pièce (nous habitons au deuxième étage !). Lorsque nous aérons, Antonin se précipite pour pousser et tirer les battants, avec jubilation. D’autres enfants le feront peut-être avec des portes. Antonin sait maintenant fermer toutes les portes de la maison et il s’entraîne activement pour apprendre à les ouvrir. Nous l’avons toujours laissé faire (exit les « bloque-portes ») et Antonin ne s’est jamais coincé les doigts (sauf une fois à cause d’un courant d’air…).


- Passer l’aspirateur et balayer.

- Un porte-feuille garni ; vous avez bien lu… En fait, tout a commencé comme ça :


J'ai réfléchi : est-ce que je laissais faire ou pas ? J’ai décidé que oui. Après tout, ça n’est pas dangereux et cela m’oblige à ranger mon sac régulièrement. La seule chose, c’est de bien vérifier avant de sortir que carte bleue ou carte Vitale ne se soit pas glissée sous le tapis ! Mais bon, on a beau être un ange de patience (…), parfois, c’est lassant tout de même de se faire piquer ses affaires… Alors nous avons offert à Antonin un vrai porte-feuille (pas cher, pas cher !) que nous avons garni de toutes les cartes de visite, fidélité etc. que nous n’utilisons pas. Il est ravi, mais préfère quand même celui de sa Maman.

- Une dînette, un ensemble seau-pelle-rateau et quelques éléments de vaisselle « véritable » mais bien à lui. La démarche est la même : Antonin a le droit de jouer avec notre vaisselle si nous ne l’utilisons pas et si elle ne présente aucun danger. Mais nous étions un peu las de lui disputer nos mug de café tous les matins. Nous lui avons donc acheté un mug pour lui (pas cher, pas cher !). Et nous lui donnons une petite cuillère pour qu’il la fasse tinter dans le mug. Bon, il préfère toujours les nôtres, et nous devons encore ruser interminablement à 7h00 du matin pour préserver notre breuvage (et éviter que le Damoiseau ne s’ébouillante). Bon, il en est déjà à son troisième mug, car évidemment, à force d’être trimballés partout toute la journée, ces lâcheurs cassent (et donc pas cher + pas cher + pas cher = …). Mais ça fait une leçon de choses à Antonin ("Tu vois, ça casse"), et puis, il les aime tellement, ces mugs !!

- Quelques figurines réalistes d’animaux connus : chez nous, le chien, le chat et le lapin. Le grand jeu est de les mettre en relation avec leur photo dans l’imagier des animaux et d’imiter leur cri (quoique le cri du lapin, je vous l’accorde…). C’est adorable d’entendre Antonin imiter le chien et le chat !!

- Des poupées et des nounours.

- De petits instruments de musique. Surtout ceux qui se secouent. Souffler est encore un peu compliqué.

- Des petites bouteilles d’eau colorée. Si je savais au moment où j’ai fabriqué ce jouet (il y a plus d’un an, à présent!) à quel point il allait servir ! Le fils d’un de nos amis, qui a bientôt 5 ans, nous le réclame toujours quand il vient nous voir !

D’autres idées ?

5 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je découvre votre blog avec plaisir... Et toutes ces idées dans l'article avec plus de plaisir encore ! De mon côté j'ai fabriqué au début du printemps 4 boîtes "musicales" pour mon fils (qui va avoir 18 mois dans 15 jours) : 4 petites boîtes (trois en fer et une en carton de type boîte à pastilles) dans lesquelles j'ai placé de la semoule, des pâtes, une boule de souris d'ordinateur et enfin dans la dernière un grelot. C'est resté son jouet phare pendant des mois et des mois (achetez-leurs des jouets chers ;-)). Il joue aussi beaucoup avec les pinces à linge. Je suis intriguée par la fabriquation des bouteilles d'eau colorée... Je vais visiter le reste de ton blog pour savoir si tu expliques ce que tu as mis dedans ! à bientôt !

    RépondreSupprimer
  2. Je me régale de voir vos photos et vos remarques :c'est exactement pareil chez nous ! et moi qui culpabilisait parfois de laisser jouer ma fille avec nos objets sous des regards extérieurs parfois inquisiteurs !
    Et oui, nos ptits lous apprennent la vraie vie avec de vrais objets et pas que du plastique ...
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement on se sent moins seul^^ j'ai "le même à la maison" et votre façon d'écrire me fait beaucoup sourire :) Blog très agréable

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir,
    J'ai découvert votre blog il y a plus de 3h et je ne réussis pas à quitter la page haha. Quelle est la marque et le modèle de la tour en bois colorée ? Je la trouve vraiment chouette! Très bon week-end!

    RépondreSupprimer
  5. Ma fille ne se lasse jamais des pinces à linge...ni de l'essoreuse à salade et des boites à oeufs (vides!). Je retiens l'idée de remplir les boites de semoule et autres ingrédients à agiter. Merci

    RépondreSupprimer