lundi 11 juillet 2011

La chambre en détail

Quand on ne se préoccupe que des besoins de l’enfant de 6 mois et demi pour aménager sa chambre, il en résulte un petit côté monacal que j’aime bien …

De quoi a besoin Antonin en ce moment ? De quelques objets bien choisis pour exercer ses sens, et surtout d’espace pour s’entraîner à ramper ! Le but est alors de lui offrir un espace sécurisé, dégagé … et propre ! Exit le joli rocking-chair depuis que le petit s’est coincé les doigts dessous en jouant à le faire basculer ! Et allez, les parents, on se relaie pour passer l’aspirateur une fois par jour ! (et même sous le lit, hein, car les explorations du petit rampeur ne connaissent pas de limites).

La chambre d’Antonin est loin d’être une chambre de magasine ! D’ailleurs si j’en avais le courage et le temps, je repeindrais bien les murs en blanc, car ils sont recouverts d’un papier rosé un peu fatigué.


Mais au final, c’est une pièce où nous aimons beaucoup vivre, Antonin (n’est-ce pas le plus important ?) mais aussi, nous, ses parents !
Faisons ensemble le tour du propriétaire :


  • La tablette près du lit a été chinée dans une vente d’objets de puériculture organisée par l’association de mon quartier (3 euros). Je l’ai repeinte en blanc (elle était un peu trop bariolée à mon goût) et accrochée à hauteur d’enfant. Même si Antonin ne se met pas encore debout, c’est finalement une hauteur très pratique lorsqu’on est assis par terre ! Elle servira plus tard de porte-manteaux pour enfants dans l’entrée, mais pour le moment nous y accrochons chapeaux et bavoirs.
  • Le traditionnel lit à barreaux, dans lequel mon mari dormait quand il était bébé ! Le grand-père d’Antonin l’a complètement remis à neuf et je dois avouer qu’il est magnifique. Nous avons juste eu à racheter un matelas neuf de qualité. Mais je pense que l’ensemble ne servira pas très longtemps : je brûle de dégoter un futon et d’installer Antonin par terre sur un tatami ! Nous n’utilisons ni couverture, ni couette, ni oreiller : Antonin dort dans une gigoteuse, plus ou moins chaude selon la saison (à manches très molletonnée en hiver, sans manche moins molletonnée en mi-saison, et en coton léger pour l’été). Néanmoins, nous lui en mettons toujours une, sans quoi nous le retrouvons vraiment sens dessus dessous, emmêlé dans les barreaux de son lit ! Remarquez qu’au dessus de son lit, de façon à ce qu’il puisse bien les voir, j’ai accroché trois reproductions d’œuvres de maîtres. Saurez-vous les reconnaître ?


  • Sous le lit, il y a un panier dans lequel je range les vêtements d’Antonin.
  • La fenêtre est agrémentée de deux rideaux (pas du tout coordonnés mais tant pis) : un occultant pour le soir et les siestes, un transparent pour les heures où le soleil donne dans la chambre.
  • Il y a aussi, accrochés à la tringle à rideaux, une guirlande en joli papier rouge et un carillon que je fais sonner au moment du rituel du coucher.
  •  L’espace-jeu se compose de deux plaids pliés et superposés surmontés d’un petit tapis d’éveil, cadeau de ma Maman, chiné aux Emmaüs pour quelques euros. Je dois avouer que c’est le genre d’objet qui me rendait un peu sceptique (et que ce nom m’énerve ! “Tapis d’éveil” !! Comme si un tapis pouvait éveiller un bébé !) mais Antonin l’aime beaucoup, et c’est le principal. Cette ère se complète de deux gros coussins autant pour Antonin, qui un jour aura sans doute l’idée de les escalader, que pour ses parents : j’aime me vautrer par terre avec un bon bouquin en observant mon petit du coin de l’œil ! J’y mets aussi le matelas du lit d’Antonin quelques heures tous les jours (pour l’instant, il y appuie ses avant-bras mais n’essaie pas d’y monter). 


  •  Une bibliothèque (donnée par des amis lors d’un de leur déménagement) qui sert d’étagère pour les jouets d’Antonin : j’aime beaucoup cette organisation parce que tous les jouets sont disponibles et visibles. Les étagères du bas touchent le sol, ce qui permet au Damoiseau de se servir en rampant ! 



  • Un objet très important est le radiateur : l’instrument de musique préféré du Damoiseau qui ne manque pas de le taper du plat de la main chaque jour de longues minutes !
  • Un grand panier en rotin contient des vêtements trop grands pour la saison prochaine, des draps, des serviettes de toilette sur lesquelles joue Antonin quand je le laisse tout nu  …

Et voilà ! Quand on y fait attention, il n’y a que très peu de choses par terre, et Antonin peut accéder librement à tous les espaces : il se faufile sous son lit, il en extrait le panier qui est en dessous etc. Nous-mêmes sommes par terre quand nous sommes dans sa chambre !

Bien sûr, c’est un espace qui va évoluer énormément dans les semaines à venir … Je vous tiendrais au courant des aménagements futurs !

PS : Alors, je la repeins, cette chambre, ou pas ? Qu’en pensez-vous ?

2 commentaires:

  1. Ici le radiateur, ce n'est pas qu'avec la main qu'il tape dessus... Il s'approche à 4 pattes, donne un coup de tête dedans et recommence parce que ça fait du bruit.... (le radiateur est en métal)
    Vive la motricité libre, non ? :-)

    RépondreSupprimer