jeudi 30 juin 2011

Visite du 6e mois

Lundi dernier, Antonin et moi sommes allés chez la pédiatre pour la visite d’examen mensuelle.

Je suis toujours fascinée par les mesures que l’on opère à cette occasion : mesure de la taille, mesure du tour du crâne (pour évaluer la croissance du cerveau ???), pesée, décompte du nombre de repas, du nombre de millilitres ingurgités par repas, décompte du nombre de siestes par jour, du nombre de nuits sans réveil effectuées chaque semaine … Finalement, qu’est-ce que tout cela nous dit sur le bébé ? Pas grand chose, n’est-ce pas ….

Et puis il y a le temps du questionnaire sur les capacités de l’enfant, car évidemment, ce n’est pas face à cette grande dame en blanc que la prunelle de nos yeux dévoile toutes ses neuves capacités. Lundi, j’ai donc eu droit aux questions suivantes :

“Et les mots ?”

LES MOTS ? ou peut-être “les maux” ? Je n’ai pas bien compris, là …

“Nan, mais est-ce qu’il parle ?”

PARLER ? Mais, il vient d’avoir 6 mois, ma bonne dame ! Je veux bien que certains enfants soient hyper-précoces, qu’on me fasse sentir à la moindre occasion que le  mien n’est pas dans les normes, mais tout de même ! Je ne connaît aucun enfant qui parle à 6 mois, moi !

“Nan, mais bon, quels sons produit-il ?”

Ah, désolée, mais je ne tiens pas un carnet des phonèmes produits par mon enfant :

“Lundi : ADADA ; Mardi : Je crois qu’il a fait “on” mais c’était peut-être “an” ; Mercredi : “MMMMM”, clairement perçu. Serait-ce le début de MMMMaman ? Très certainement. Il ne va quand même pas me faire le coup de commencer par un autre mot, ce cher ange … etc.”

Non mais franchement.

Deuxième question : “Est-ce qu’il s’assoit ?”

Ah, chouette, celle-là je sais répondre : “Non”.

“NON ?”

“Ben non, il ne s’assoit pas.”

“Nous allons voir ça.”

Alors, le médecin a pris le bébé, et l’a mis elle-même dans cette position-là :




Elle l’a lâché. Antonin a eu l’air un peu inquiet, et s’est bien gardé de bouger : pas fou, le bébé. C’est une position qu’il ne maîtrise pas, il ne sait pas y entrer, il ne sait pas en sortir.

“Si je bouge, je me casse la binette dans un gouffre sans fond”, semblait-il dire, concentré et apeuré.

Le médecin fut fort satisfaite et écrivit sur son carnet : “S’ASSOIT EN TREPIED“.

(”En trépied”, ça veut dire qu’on oblige les bébés à prendre des positions inconfortables pour lesquels ils ne sont pas prêts.)

Nous sommes ensuite rentrés à la maison, avec cette vague impression d’avoir passé un examen (mention passable de justesse) et contents d’être tranquilles pour un mois.

Deux heures plus tard, Antonin faisait ça :


Non mais,
est-ce que j'ai une tête de trépied ?


Ce n’était pas dans le but d’avancer, non mais euh, encore une idée de médecin, ça ! Non, c’était juste pour prendre un peu de hauteur. Sur le coup, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir peur, mais il est resté comme cela quelques instants, puis s’est laissé retomber très souplement. Pendant deux jours, il n’a pris cette position que sur des espaces mous (son lit, notre lit), et depuis hier, il s’y entraîne au sol, avec beaucoup de succès.

Un beau pied de nez : elle n’avait pas pensé à poser cette question-là, la doctoresse !

7 commentaires:

  1. oh mon dieu!! Je viens régulièrement sur ton/votre blog et aujourd'hui j'avais envie de regarder un peu les anciens articles et là je tombe sur celui-ci et je ne suis pas déçue du voyage!! Moi qui suis psychomotricienne, je suis choquée, voir outrée par ce qu'a réalisé de façon si anodine cette pédiatre!!! La station assise est un long apprentissage que l'enfant fait en passant par plusieurs étapes et en expérimentant plusieurs positions au préalable! On ne pose pas un enfant assis comme on pose un objet dans un coin.... Je trouve qu'on l'oublie trop souvent actuellement!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Elsa ! Cet ancien article tombe à pic, nous avons eu une expérience assez similaire l'autre jour pour la visite du 6è mois ;) ! Le medecin essaie d'asseoir notre bébé, sauf qu'il se hisse à ses bras pour se lever (sa grande activité du moment est d'escalader tout se qui est à portée pour prendre de la hauteur ;) !). Du coup le docteur nous demande "il s'asseoit ? " . Nous : "non! il ne se met pas encore assis tout seul". - "Non mais quand vous l'asseyez il joue assis avec ses jouets ?" - "Mais on ne l'asseoit pas... et quand il voit ses jouets il se met à 4 pattes, sur le dos ou plat ventre, et recemment sur 2 jambes et 1 bras pour jouer avec" -"oui mais quand vous le callez assis reste-il assis?".... Et non, je n'exagère pas, ce dialogue est retranscrit tel quel... :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D

      Quelques mois après ce billet, j'ai dû changer de médecin. Et je suis tombée sur une dame qui m'a félicitée, au contraire, lorsque je lui ai expliqué que je n'imposais pas de positions à mes enfants avant qu'ils ne les maitrisent !!

      Ah, ça m'a fait du bien !! :-)

      Et c'est vrai qu'elle procédait très différemment de la première lors des visites : plus d'observation, moins de mesures...

      Supprimer
  3. Dans les questions marrantes, j'ai eu droit à "quand vous lui jetez un tissu sur le visage, est-ce qu'il l'enlève ?". "euh, j'ai pas essayé..." Je comprends l'intérêt mais c'est bizarre comme formulation. Et nous aussi, visite des 9 mois, c'était le trépied, ça lui paraissait tout bizarre d'être posé là, sur le lit du médecin, en équilibre pas très stable. Quelques semaines après, il s'asseyait tout seul.

    Bon, à part ça, ma médecin est vraiment top et agréable, à l'écoute, donc ça me va. Et il lui fait des méga sourires :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je lui "jette" systématiquement ses vêtements sur le visage quand je la change en demandant : bin elle est où "son prénom" ? Et elle les enlève en me regardant avec un grand sourire qui dit : "mais maman, je suis là !"
      Maintenant elle retrouve son doudou caché sous son bavoir aussi :) propre le bavoir.

      Supprimer
    2. :-D

      Ah, le coup du tissu, j'ai bien rigolé !!!

      Supprimer
  4. J'ai beaucoup de chance, mon médecin ne me fait pas trop de misères à ces propos là.

    A 6 mois elle s'est contenté de me demander : si elle bouge bien, si elle se retourne dos -> ventre, si elle babille, si elle attrape des trucs et si elle rit aux éclats (ce qu'elle ne faisait pas et du coup elle a dit : ouf ! )

    Par contre, elle m'embête sur ses repas. A 4 mois : quoi elle tête encore 12 fois / j ? Bin oui, à la demande c'est à la demande quoi... Du coup à 6 j'ai dit qu'elle en prenait 6 / j puisque c'est ce qu'elle voulait entendre... Maintenant à 9 mois, elle me dit : mais elle est trop maigre ! Il faut qu'elle mange plus souvent (bin faudrait savoir quoi). Et le truc fatidique pour une maman qui allaite : vous êtes sure que vous avez encore du lait ? Moi je réponds "Oui" et j'ajoute dans ma tête "jusqu'à ce que vous me le demandiez oui". Nan mais genre, ma fille tête 30min dans le vent matin midi et soir sans s'énerver et crève de faim jusqu'au prochain repas... mais bien sûr.

    Ce qui est drôle c'est qu'à 9 mois, je sors la petite du porte bébé et elle lance "papapapa" et le médecin qui se retourne : "mais elle parle !" Bin non, c'était moi qui faisait l'andouille... bien sûr qu'elle prononce des syllabes !

    RépondreSupprimer