vendredi 17 juin 2011

Sieste au jardin sans jardin

Hé, bien, c’est parfois difficile de faire dormir Antonin en journée ! La vie est trop passionnante, que voulez-vous, le Damoiseau ne comprend pas bien qu’on perde autant de temps à dormir.

Plus le temps passe, plus on entoure le sommeil d’Antonin de mille précautions, “pour que ça marche” : le silence, le noir total grâce à des rideaux occultants … Mais bon, force est de constater que “ça ne marche pas”, justement.

Et puis, j’ai repensé aux petits lits à barreaux des puéricultrices Montessori : ils ont des roulettes pour pouvoir être roulé dans le jardin. Les enfants aiment dormir dehors, paraît-il. Je l’ai constaté avec Antonin qui aime dormir dans son écharpe de portage.

Ah ben oui, mais le petit lit à barreaux d’Antonin, lui, n’a pas de roulettes, et d’ailleurs, je ne sais pas bien à quoi cela servirait puisque nous n’avons pas de jardin !

C’est alors que l’idée a germé : nous n’avons pas de jardin, non, mais la chambre d’Antonin dispose d’une fenêtre qui ne donne pas sur la rue, mais sur une cour intérieure à un pâté d’immeubles. OK, il a vue sur les façades grisâtres. Mais c’est parfaitement calme, on entend le roucoulement des pigeons et le bruissement d’un figuier tout en bas, parfois des voix d’enfants ou le son d’un instrument de musique.

J’ai donc totalement changé d’optique : j’ai ouvert rideaux et fenêtre en grand, et déplacé le lit juste en dessous.

Cela donne cela :

 
Et de son petit lit, Antonin voit cela :



Que croyez-vous qu’il arriva ?

Dodo !


:-D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire