lundi 22 décembre 2014

Calendrier de l'Avent Filliozat # 22

24 petites fenêtres à ouvrir sur soi et sa relation à ses enfants.
24 exercices pour s'observer sans jugement de valeur, avec tendresse, pour constater que s'observer, c'est déjà se changer... en mieux !
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur, parce qu'une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à nos enfants !
 
Cailloux, novembre 2014

J'écoute ce qui se passe en moi lorsque je suis énervé(e) : 

Je me sens...


J'ai envie de...

dimanche 21 décembre 2014

Calendrier de l'Avent Filliozat # 21

24 petites fenêtres à ouvrir sur soi et sa relation à ses enfants.
24 exercices pour s'observer sans jugement de valeur, avec tendresse, pour constater que s'observer, c'est déjà se changer... en mieux !
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur, parce qu'une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à nos enfants !
 
Capucines après la pluie, novembre 2014

Je m'observe face à mes enfants :

Je repère deux situations ou comportements qui m'énervent chez chacun de mes enfants.

samedi 20 décembre 2014

Calendrier de l'Avent Filliozat # 20

24 petites fenêtres à ouvrir sur soi et sa relation à ses enfants.
24 exercices pour s'observer sans jugement de valeur, avec tendresse, pour constater que s'observer, c'est déjà se changer... en mieux !
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur, parce qu'une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à nos enfants !
 
Baies de réglisse sauvage, octobre 2014

Je m'observe face à mes enfants :

Je pointe deux réactions que j'ai lorsque je suis exaspéré(e).

vendredi 19 décembre 2014

Calendrier de l'Avent Filliozat # 19

24 petites fenêtres à ouvrir sur soi et sa relation à ses enfants.
24 exercices pour s'observer sans jugement de valeur, avec tendresse, pour constater que s'observer, c'est déjà se changer... en mieux !
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur, parce qu'une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à nos enfants !
 
Kiwis, octobre 2014

Je m'observe face à mes enfants :

Je cite une de mes réactions typiques face aux désirs de mes enfants.

jeudi 18 décembre 2014

Calendrier de l'Avent Filliozat # 18

24 petites fenêtres à ouvrir sur soi et sa relation à ses enfants.
24 exercices pour s'observer sans jugement de valeur, avec tendresse, pour constater que s'observer, c'est déjà se changer... en mieux !
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur, parce qu'une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à nos enfants !
 
Jardin japonais, septembre 2014

Je m'observe face à mes enfants :

Je liste une de mes réactions typiques face à leurs refus, leurs inacartades, leurs manifestations d'opposition.

mercredi 17 décembre 2014

Séquence claves pour les petits


L'éducation musicale, chez nous, c'est très simple. Nous avons la chance de posséder tout un tas d'instruments authentiques - mon homme est un tantinet musicien, et aime bien "toucher à tout". À chaque Noël, à chaque anniversaire, je lui offre un petit instrument. Kalimba, bongos, udu, mélodica, flûte à bec ou flûte de pan, bols zen, métallophone, harmonica ou tambourin... Je ne suis jamais en panne d'inspiration, et je sais que cela lui fait toujours grand plaisir. En bon guitariste, il possède de surcroit plusieurs guitares sèches, une guitare électrique, une basse, une guitalélé et un ukulélé. Il a craqué il y a plusieurs années pour un banjo et un accordéon. De mon côté, j'ai apporté une cithare autrichienne et un gros djembé - tous deux en attente de toilettage chez un professionnel, vivement ma première paye ! ;-)

Ces instruments sont en libre-service depuis presque toujours. Nous aurions vraiment trouvé dommage de disposer de ces merveilles - dont nous n'exploitons pas le dixième du potentiel - sans les laisser à disposition des petites mains de la maison, qui, elles, savent toujours qu'en faire ! Et quoiqu'on en dise, je vois mal comment un bébé pourrait endommager un banjo...

Et puis, euh. Jusqu'à présent, c'était à peu près tout. Les enfants manipulent, et écoutent quotidiennement leur Papa en exercice. Ils n'écoutent pas benoitement, non, c'est tellement familier de le voir gratter quelques cordes que ça n'a pas l'air de les interpeller plus que ça. C'est déjà plus rigolo quand Maman prend elle-aussi une guitare et transpire sur la tablature de Vive le vent - mon mari, en sourdine, se charge des fioritures. Ça, ça donne envie aux enfants de plonger dans la réserve d'instruments et de mettre la main - ou la bouche - à la pâte, enfin, disons, à l'unisson. Je doute que le rendu de ces concerts familiaux soient très esthétiques, mais ce sont toujours des moments très chouettes, vous vous en doutez ! :-)

Les enfants grandissent, et le temps des petits exercices structurés pointe son nez. Je me dépêche de me documenter, histoire de ne pas rater le coche - et je découvre, par exemple, les travaux d'Agnès Matthys et la collection "À la portée des tout-petits", dont je vous reparlerai. (Et si vous avez d'autres tuyaux, je prends !)

En attendant, voici aujourd'hui une petite séquence facile, à mener avec des claves. Bon, nous n'avons qu'une paire de claves authentiques à la maison, alors nous travaillons avec des tronçons de bambou du jardin... Le son est nettement moins clair, mais ça évite les crises de jalousie entre frère et soeur... De toute façon, les claves sont à disposition à tout moment pour les expérimentations individuelles, et c'est aussi une jolie façon de montrer qu'on peut faire de la musique avec ce qu'on a sous la main ! ;-)

Phase 0 : Manipulation libre

L'exercice des arts commence toujours par là ; la phase de découverte libre est capitale. N'envisagez pas de séances stucturées avec des enfants qui n'ont jamais vu de claves de leur vie, ils passeraient à côté de l'essentiel.

En règle générale, je trouve qu'il est bon, quand on travaille avec les petits, de ne pas cantonner un instrument à une posture unique, mais bien d'ouvrir les possibles : un tambour peut être frappé avec des baguettes, mais aussi avec la main. Il peut être caressé, et on peut poser sa joue sur la peau ou sur le fût pour ressentir les vibrations presque insensibles... On peut l'effleurer, le gratouiller... Ici, j'ai choisi de ne pas adopter la position professionnelle, un peu dangereuse pour les petits doigts mal asssurés.

Phase 1 : Exploration du rythme

Nous sommes donc assis sur le sol, avec un panier de claves à proximité.

Et comme d'habitude, quand on ne trouve pas de comptine adaptée, on l'invente !!... Ici, pour le premier complet, on saisit une clave par son extrémité et on la frappe en cadence sur le sol, en chantant : "Moi, je tape avec un marteau ! Moi, je tape avec un marteau !". C'est le genre d'image simple qui parle bien à l'imagination des petits... Les miens aiment beaucoup et la fredonnent en boucle !... Vous voilà prévenus !

C'est parti !... On ne se moque pas !! :-D

video

Puis, bien sûr, on introduit la deuxième main... et un deuxième couplet.

video

Les enfants vous imiteront bientôt, librement. Il n'y a pas d'autres enjeux lors de cette étape que de les impliquer dans une gestuelle. N'exigez pas qu'ils produisent un mouvement régulier, laissez chacun frapper selon sa sensibilité et son inspiration.

Si possible, ne laissez à disposition que le nombre suffisant de claves, sans quoi votre enfant risque d'avoir la même idée que la Damoiselle : empoigner une brassée de bâtons et les tambouriner par terre, en les tenant très maladroitement à deux mains, et claironnant : "Moi, je tape avec CINQ marteaux !!"... Quoique, pourquoi pas ? :-D

Phase 2 : Exploration des nuances

Je reprends l'exercice en chantant cette fois "Moi, je tape très très fort !" ou "Moi, je tape tout doucement...", et en joignant l'intensité à la parole.

Dans la vidéo ci-dessous, Antonin prend les commandes de l'exercice, et joue "très très fort" (fortissimo !), "très très doucement" (pianissimo !), "petit-moyen" (mezzo-piano !), "gros" (forte...), "petit" (pianississimo...)... Bon, il va falloir affiner le lexique, mais l'essentiel est là ! ;-)

video

N.B. Vous avez vu ? Je sais sous-titrer une vidéo maintenant ! Ah, on en apprend des choses quand on est en "pause", hum ! ;-)

Phase 3 : Exploration des timbres

Pas de vidéo ici, pardon ! C'est une phase de mouvement qui ne s'y prête pas...

Simplissime, et les enfants l'initient souvent d'eux-même... On cherche autour de soi différents matériaux à frapper... Si on est très organisé, on dispose sur le tapis du salon différents éléments (carton, bois, plastique, tissu...) et on frappe. Une fois la phase de découverte passée, l'adulte incite à mettre des mots sur l'expérience sensorielle : c'est "clair", "rond", "chaud", "aigre"... voire "pointu", "flou", "mou"... Il est difficile de décrire un timbre de manière objective, mais essayer de le faire est un bon exercice acoustique et lexical !

Ça vous inspire ?

Les musiciens parmi vous ont-ils des remarques/critiques/conseils à me faire ?
Merci d'avance ! :-)

Calendrier de l'Avent Filliozat # 17

24 petites fenêtres à ouvrir sur soi et sa relation à ses enfants.
24 exercices pour s'observer sans jugement de valeur, avec tendresse, pour constater que s'observer, c'est déjà se changer... en mieux !
24 jours pour préparer Noël de l'intérieur, parce qu'une relation de qualité est le cadeau le plus consistant que nous puissions faire à nos enfants !

Ginko, septembre 2014.

Je m'observe face à mes enfants :

Je cite une de mes réactions typiques face :

- aux bagarres entre frères et soeurs
- aux difficultés de chacun de mes enfants à l'école
- à leurs difficultés avec les autres.